Adios corona

Masques chirurgicaux: La décontamination par enveloppe possible

Des chercheurs bénévoles rassemblés dans le collectif AdiosCorona prônent la réutilisation des masques chirurgicaux après quelques jours de stockage dans des enveloppes. Explications

Économique et écologique : la méthode de réutilisation des masques chirurgicaux conseillée par le collectif scientifique bénévole AdiosCorona (1) permet de les réutiliser jusqu’à 30 fois. Elle peut compléter ou se substituer à une autre solution, le lavage en machine. Il suffit, une fois le masque porté, de le mettre de côté pendant quelques jours. Le virus ne survit pas plus de 4 jours sur les surfaces en plastique, or les masques chirurgicaux sont essentiellement constitués de nanofibres de plastique. « Une étude parue dans le Lancet a montré qu’après 7 jours, malgré une concentration de départ élevée aussi bien sur la face externe que sur la face interne du masque, 99,9 % des particules virales n’étaient plus actives », explique Virginie Courtier-Orgogozo, directrice de recherche au CNRS, chercheuse à l’institut Jacques-Monnot et membre d’AdiosCorona.

« LE PAPIER DES ENVELOPPES AIDE LE MASQUE À SÉCHER »

En pratique, pour appliquer la méthode, il faut un peu d’organisation, mais surtout… des enveloppes en papier, blanc ou kraft, neuves ou déjà utilisées. « Il est possible de stocker les masques à l’air libre sur un crochet, note Denis Corpet, microbiologiste et enseignant-chercheur à l’université de Toulouse, mais le papier des enveloppes aide le masque à sécher. » L’enveloppe facilite aussi le roulement au quotidien : on y marque la date de stockage, afin de prévoir celle de réutilisation, ainsi que le nom de son propriétaire, « car il ne faut réutiliser que ses propres masques, pour ne pas transmettre un herpès, par exemple », souligne Virginie Courtier-Orgogozo. La décontamination peut être accélérée ou parachevée par une exposition à la chaleur du soleil ou d’un radiateur. En fonction du nombre de masques utilisés chaque jour, entre 7 et 14 enveloppes par personne sont nécessaires. Adrien Chopin, post-doctorant, également impliqué dans le collectif AdiosCorona, relativise au passage la limite de 4 h d’utilisation des masques chirurgicaux : « Elle est basée sur une étude de confort, établissant la durée à partir de laquelle le masque est mal supporté. Maintenant que nous sommes habitués, on peut aller au-delà de 4 h, il n’y a pas de danger. »

Et les autres microbes susceptibles d’être présents sur le masque ? Ne risque-t-on pas d’en favoriser la prolifération ? « Le masque chirurgical est hydrophobe, il y a peu de risque de survie d’autres germes », assure Virginie Courtier-Orgogozo. Denis Corpet alerte plutôt sur l’usage actuel des masques : « En tissu ou à usage unique, ils sont manipulés comme des mouchoirs, repliés humides dans la poche au gré des besoins. On peut craindre des aspergilloses [infection fongique, ndlr] ! »

La méthode des enveloppes a peu de limites. Il faut cependant se garder de continuer à réutiliser un masque abîmé, troué ou sale. D’autres méthodes basées sur le lavage ou l’application de chaleur sont possibles mais supposent d’autres manipulations.

recherche hangar pour construction d’une tiny house dans l’Ouest

Les projets dans le spectacle vivant n’ayant pas trop la côte en ce moment, je voudrais profiter de ces temps troublés pour avancer sur un projet personnel qui me tient à coeur. Je souhaiterais construire une tiny house. Il y a quelques années j’ai rencontré une danseuse qui a réalisé avec l’aide de son père la construction d’une tiny house en autoconstruction. Depuis cette idée me tient compagnie.
J’ai potentiellement quelqu’un qui pourrait m’aider à la construire. Je suis à la recherche d’un hangar où nous pourrions réaliser la construction de la tiny house (du moins l’étape hors d’eau-hors d’air) avec idéalement une possibilité de loger deux personnes pour pas trop cher dans les environs. Etant basée à Nantes, je cherche plutôt dans l’ouest de la France. Les dates ne sont pas arrêtées, certainement à partir de février/mars (la construction dans son ensemble devrait durer entre 3 et 5 mois, l’étape hors d’eau hors d’air pour laquelle un hangar serait nécessaire serait donc moins longue). Les dimensions réglementaires pour pouvoir prendre la route avec la tiny house sont de 2m55 de large et 4m de hauteur, donc si l’espace est fermé, la porte du hangar devrait donc avoir au moins ces dimensions.
Si vous avez des idées, je suis preneuse !

Merci d’avance !
Bises,
Marion

ps : Si vous avez des talents de bricolage, vous serez les bienvenu.e.s pour participer à des étapes de construction !

le journal des Bonnes Nouvelles de l’été 2020

Cyber @cteurs le journal des Bonnes Nouvelles de l’été

Pour celles et ceux qui les auraient ratées dans la chaleur de l’été :
les bonnes nouvelles sont à rechercher dans les commentaires à la date où nous en avons eu connaissance.

Merci à vous de les avoir permises par votre participation.

AGRICULTURE – OGM – RECHERCHE – SANTE

Glyphosate : Bayer signe un accord à 10 milliards de dollars pour indemniser les plaignants américains

Pesticides : la préfecture doit revoir sa copie
Pompili signe « l’appel des coquelicots » contre les pesticides

DROITS HUMAINS

bonne nouvelle d’Arabie saoudite : le réexamen de la condamnation à mort d’Ali Mohammed al Nimr,

EMPLOI – ECONOMIE

L’Assemblée de Corse vote la demande d’un moratoire pour le déploiement de la 5G

ENVIRONNEMENT – BIODIVERSITE

Le collectif Or de question se réjouit de l’adoption d’un moratoire sur l’exploitation industrielle minière en Guyane.

L’annulation de permis de recherche dans la mine de Salau confirmée en appel
le groupe Pierre et Vacances abandonne son projet de Center Parcs

Les grizzlis de Yellowstone restent finalement protégés des chasseurs

Haute-Savoie : l’abattage de bouquetins suspendu par le juge des référés
Emmanuel Macron interdit la chasse à la glu cette année

Pyrénées françaises : Le grand retour du bouquetin, après une éclipse de plus d’un siècle

Au Carnet, malgré la surveillance policière, la jeune zad prend ses marques

Autorisation de l’abattage illimité de renards la nuit : le tribunal de Rouen annule tout
Le tribunal de l’environnement chilien a confirmé jeudi l’abandon définitif du gigantesque projet de mine d’or à ciel ouvert de Pascua LamaLe Conseil d’Etat suspend la chasse à  la tourterelle des bois
Les fauves vont bientôt quitter la piste aux étoiles
Sarraghja (Sartè/Roccapina) : Projet ‘Les collines de Murtoli’.  La Cour d’Appel Administrative confirme l’illégalité du projet

Brest : Cinq niveaux de béton, en plein cœur du Vallon : c’est NON !

NUCLEAIRE – DECHETS

EPR : la Cour des comptes étrille la filière nucléaire
Les renouvelables coûteront vite moins que le nucléaire
Enfouissement de déchets radioactifs : un schéma qui remet en cause le projet Cigéo
Le projet de piscine nucléaire à Belleville-sur-Loire est abandonné !!

TRANSPORTS – CLIMAT – ENERGIES

Le Conseil d’État ordonne une astreinte record pour forcer l’État à réduire la pollution de l’air

Retour des trains de nuit souhaité par le Président
Aéroport Roissy-Cdg. Le projet du Terminal 4 cloué au sol par le ministre
USA : Trois projets de pipelines géants suspendus. Victoire pour les militants et le climat
Le Japon envisage d’arrêter 100 vieilles centrales à charbon d’ici 2030
70% de la lutte contre le changement climatique se joue au niveau local”
MaPrimeRénov’ : les travaux réalisés cet automne seront éligibles à la nouvelle aide
Dieselgate : un premier patron automobile devant les juges en Allemagne

POLITIQUE – SOCIETE

La transition écologique au coeur du second tour des municipales
Accord UE/Mercosur : pour la France, c’est toujours non

                                    Association Cyberacteurs C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 QUIMPER

Une maison des transitions à Kemper ?

Chers amis

Kêr Lodenna qui souhaite la création et l’établissement d’un lieu de vie et de partage, autour d’un magasin gratuit et au service de celui-ci, d’un café et d’une boutique locavore de producteurs, artisans, créateurs, artistes
et Cyberacteurs qui porte le projet Transacteurs des acteurs de la transition écologique solidaire
proposent de s’inspirer de l’expérience des Avenières Veyrins-Thuellin pour construire ensemble une Maison des Transitions qui puisse ensuite servir de modèle et s’associer à d’autres territoires pour réussir le pari de la Transition écologique solidaire.

La Maison des transitions est un projet de pépinière d’activités et de projets à buts non lucratifs comme économiques, un lieu de collaboration, de fertilisation croisée, d’incubation et de démonstration au service de la transition écologique, sociale et solidaire en Cornouaille. Son implantation est envisagée sur la commune dans les locaux de l’ancien Espace Associatif.

Nous avons noté que la transition écologique et solidaire est pour la nouvelle municipalité une chance pour un mieux-vivre à Quimper et votre volonté d’une coopération renforcée avec l’ensemble des acteurs de la ville, notamment les associations. A l’heure où s’ouvre l’enquête sur le réaménagement du quartier de la gare, nous vous proposons de faire de l’ancienne maison des associations une maison des transitions( ou de la transition écologique et solidaire…) regroupant les différents acteurs de la transition au coeur d’un quartier qui sera l’image de l’action municipale et intercommunale des nouveaux élus.

Nous pensons qu’ensemble, en partant des souhaits des unes et des autres, nous avons plus de chances d’avoir une oreille attentive de la part des nouveaux élus.

Merci de nous faire savoir l’intérêt de votre structure pour participer à l’élaboration d’un tel projet. dont nous vous proposons de parler ensemble lundi 6 septembre à 18 heures à la maison des associations à Quimper.

Lénaïk BERTHO, Kêr Lodenna
Alain UGUEN, Cyberacteurs

PS : nous vous proposons d’utiliser les commentaires pour présenter les activités que votre association souhaiterait porter dans cette structure commune.

La maison des transitions – Les Avenières Veyrins Thuellin

Hybride entre un incubateur de projets, un low tech lab et une coopérative d’activités, la Maison des Transitions souhaite accompagner, dynamiser, incuber et fédérer les initiatives citoyennes et porteurs de projets.

Son champ d’actions, fruit d’une approche systémique de la transition écologique, sociale et solidaire, est large et pluridisciplinaire. Il crée les conditions d’une participation active des acteurs locaux à la construction d’un territoire résilient et favorise l’émergence d’actions concrètes, à buts non lucratifs comme économiques.

C’est un projet ambitieux qui nécessite, en plus d’un ancrage fort et d’un soutien de la communauté locale, le développement de nombreux partenariats publics comme privés.

Mutualiser matériel et ressources

L’accompagnement et l’incubation proposés recouvrent idéalement toutes les étapes de la gestion de projet : orientation, conseils administratifs, techniques, juridiques, financiers, suivi, évaluation, recherche de financements, communication, formation. Il est assuré par une équipe pluridisciplinaire expérimentée. Les locaux mis à disposition des porteurs de projet (espaces de réunion, de coworking, bureaux, espaces de développement et de production à la manière des Fab lab, stockage, etc) permettent de mutualiser matériel et ressources.

Phénomène récent, les Tiers lieux proposent de nouveaux espaces de réflexions, d’initiatives et d’actions en réponse aux carences ou absences des territoires. Ils favorisent la coopération à la compétition, tout en en renforçant initiatives individuelles et projets collectifs. L’action citoyenne y démontre sa capacité à proposer de nouvelles formes de « services d’intérêt général » pour promouvoir et accompagner la transition écologique, sociale et solidaire.

L’E Quotidien du vendredi 28 aout

AGRICULTURE – BIO- OGM – RECHERCHE – SANTE

Les semences paysannes font leur entrée avec l’arrivée de Triptolème !

Perturbation endocrinienne chez le poisson : synergie entre le réchauffement climatique et les pesticides

Pesticides “tueurs d’abeilles”: il n’y aura plus de dérogations pour les néonicotinoïdes, confirme le ministre Ducarme

Explosion à Beyrouth : les nitrates d’ammonium, fléau d’une agriculture toujours plus industrialisée

La sécheresse oblige certains bergers à redescendre des alpages plus tôt que prévu

Meurtres de chevaux : rite sacrificiel ou cruauté gratuite ?

Des moustiques doivent être élevés à grande échelle pour étudier les maladies infectieuses, selon une société française de biotechnologie

Derrière la psychose des “mystérieuses graines chinoises “, une banale arnaque Amazon

DROITS HUMAINS

Un vêtement en coton sur cinq vendu dans le monde provient d’un camp de travail ouïghour en Chine

La crise des migrants dans la Manche

49 enfants migrants non-accompagnés en danger accueillis en France

Pandémie : 463 millions d’enfants privés de tout enseignement, selon l’ONU

10 ans après, le droit à l’eau n’est pas encore effectif

L’affaire Kéziah : un militant anti-chlordecone, victime de violences policières

Chlordécone : la reconnaissance en maladie professionnelle piétine

Le 26 août 1789, la déclaration des droits de l’homme et du citoyen

Retour sur le sort des travailleurs humanitaires

EMPLOI – ECONOMIE

Emploi. Castex annonce 100 millions d’euros pour inciter à l’embauche des personnes handicapées

Baptiste Davout, le café solidaire Sapristi à Brest, un café librairie qui embauchera des personnes en situation de handicap.

Amazon à Briec : les élus continuent à s’informerAmazon vend tout, même la planète !

La Cnil dénonce le recours aux “badgeuses photo” au travail

ENVIRONNEMENT – BIODIVERSITE

Emmanuel Macron interdit la chasse à la glu cette année

La chasse a-t-elle vraiment un intérêt écologique ?

Réchauffement : menace sur les soutiens des glaciers de l’Antarctique

Brésil : les incendies empoisonnent l’air” en Amazonie

Honk Kong : Des dalles de terre cuite pour restaurer les récifs coralliens

Une vingtaine de dauphins échoués sur les côtes de l’île Maurice

Plusieurs dizaines de bébés tortues ont éclos sur la plage de Fréjus

Au Sénégal, Bargny lutte contre la dégradation de son environnement
NUCLEAIRE – DECHETS

Les lobbyistes du gaz et du nucléaire se déchaînent à Bruxelles

États-Unis : cinquante ans après, les démocrates renouent avec le nucléaire

Site nucléaire de Flamanville : plainte contre EDF pour “infractions à la règlementation environnementale “

Gestion de déchets en Conflent-Canigó : Jean Castex nie avoir “stoppé” l’enquête après sa nomination

TRANSPORTS – CLIMAT – ENERGIES

Arctique : le point de non retour ?

Convention sur le climat : Barbara Pompili face aux exigences des ONG

“C’est bon pour la planète ? Oui, mais…”, cinq idées reçues sur la transition écologique

L’ouragan Laura fait une première victime en Louisiane, d’autres attendues

Rennes refuse d’accueillir un départ du Tour de France jugé trop polluant

Centrale biogaz de Kastellin : une reprise des activités sous conditions

À Dubaï, des blocs de glace pour rafraîchir… les piscines

POLITIQUE – SOCIETE

L’Écologie aux portes du pouvoir ?

Sommes-nous “tous écologistes ” ?

Écologie, cause animale : la désobéissance civile peut-elle être légitime ?

Les professionnels de la publicité s’inquiètent de la “diabolisation ” de leur activité

AGENDAS

Loire-Atlantique. Le grand rassemblement de l’ex-Zad prévu ce week-end

URGENT : TRAVAUX PRÉVUS DÈS LUNDI AU CARNET EN BORD DE LOIRE

Trois jours pour relever, de façon collective, les défis climatiques et sociaux

Saint-Aubin-sur-Mer. Une exposition touchante de SOS Méditerranée
MEDIAS

Les 50 ans du MLF vus par les auteures féministes de la rentrée
Du MLF à nos jours : 50 ans de féminismes en photos
Un lexique pour décoloniser les mots
La littérature peut-elle dire la souffrance au travail ?

Pierre Niney héros d’un “film enquête” sur les OGM et les pesticides

BREIZH ADDICTES : ADDitionnons nos Initiatives Citoyennes pour une Transition Ecologique Solidaire

Une liste de discussion avait été créée à l’orée des régionales de 2010 où une composante citoyenne militait pour une primaire des écologistes. Celle-ci n’a pas eu lieu et les Verts après avoir fait toute la campagne  sur le thème “nous voterons Le Drian au second tour” se sont fait opposer une fin de non-recevoir, le baron socialiste ayant déjà ses écologistes ( Génération écologie et Cap21).

Dix ans plus tard le même scénario de division des écologistes se dessine avec à nouveau  Daniel Cueff d’un côté et René Louail de l’autre.

Comme je suis têtu, dix ans après je propose la même méthode, la primaire citoyenne, pour faire une liste d’union des écologistes aux régionales qui serve aussi à la répartition des candidatures aux législatives de la coalition écologiste qui n’aura ensuite qu’à choisir son ou sa porte-voix.

Merci à celles et ceux qui accepteront de participer à un débat que ces propositions ont pour volonté de lancer.

Alain Uguen
premier élu local en 1983 (avec JP Mousset à Vannes) co-fondateur des Verts en 1983-84, Président du groupe des Verts au Conseil Régional de Bretagne en 92 à 98, Délégué aux élections et aux élus des Verts de 90 à 94 et de 95 à 98

BREIZH ADDICTES : ADDitionnons nos Initiatives Citoyennes pour une Transition Ecologique Solidaire

Mettre l’écologie au cœur de la politique française.

Nous n’avons plus le temps d’attendre un changement de majorité qui partirait du haut pour imposer la mise en œuvre d’une transition nécessaire. Nous pensons que nous devons l’imposer par le bas en faisant taire les querelles d’égos et de chapelles pour faire connaître toutes les initiatives qui portent le changement auquel nous aspirons.

Nous sommes prêts à mettre des moyens pour mettre sur pied un tro-breizh des initiatives pour permettre à chaque territoire de faire connaître les siennes selon la maxime : ne te demande pas ce que ce ton pays peut faire pour toi, demande-toi ce que tu peux faire pour ton pays.

Merci à toutes celles et ceux qui s’en feront l’écho en se proposant d’organiser localement ce tro-Breizh ouvert à toutes les propositions allant dans le sens de la transition dans le respect de l’identité de chacun des acteurs.

Depuis 20 ans Cyberacteurs s’est fait une spécialité de mettre des outils à la disposition des associations pour faire progresser la défense de l’environnement et des solidarités.

Cyberacteurs Votre souris a du pouvoir pour interpeller les décideurs économiques et politiques sur des sujets ayant trait à la protection de l’environnement, aux droits de l’être humain, à la solidarité internationale et à la Paix
Transacteurs Votre porte-monnaie a du pouvoir pour faire connaître tous les acteurs de la Transition écologique solidaire.
Les primaires à tous les niveaux : votre voix a du pouvoir pour permettre aux citoyens de choisir leurs représentants au sein de majorités accordant toute sa place à l’écologie

Sans attendre un changement de majorité pour changer la loi sur l’inversion du calendrier qui a permis à Macron de s’imposer et sur la proportionnelle , nous pensons que le calendrier d’ici à la présidentielle fait des élections régionales le support idoine pour rendre la priorité à une coalition électorale législative choisissant ensuite son ou sa porte-voix pour la présidentielle

Le pouvoir actuel est marqué par la schizophrénie : au gouvernement les grands discours et aux lobbies la loi (nucléaire, pesticides, chasseurs, carnage au Carnet…) et la chasse aux responsables associatifs ( cellule DEMETER, procès Inès Léraud, plainte contre cyberacteurs,…)

Une méthode : la primaire

Adeptes d’une écologie réaliste, nous proposons de constituer une liste à ossature écologiste ouverte au centre-gauche comme au centre-droit pour offrir une alternative au pouvoir actuel

Un tro-Breizh des initiatives citoyennes en matière de transition mettant en avant toutes les propositions concrètes permettant aux citoyennes et aux citoyens désireux de s’impliquer dans cette campagne d’oeuvre concrètement à mettre en œuvre sur leur territoire ces initiatives s’adressant à tout un chacun dans sa vie de tous les jours pour que la campagne soit à l’image de la société à laquelle nous aspirons : coaches transition, promotion des transports doux, consommer bio et local…..

BRO = Bretagne Région Ouest

Pour sortir par le haut du débat Bretagne à 5 départements qui reviendrait à dépecer l’actuelle région Pays de Loire, proposons d’intégrer cette région à une nouvelle entité BRO Bretagne Région Ouest avec deux capitales régionales : Nantes et Rennes

Une CASSETTE*” Caisse d’ASsurance Solidaire pour Eclaireurs Totalement en Transition Ecologique”
https://www.cyberacteurs.org/blog/?p=6211

Le monde d’après commence ce matin
https://www.cyberacteurs.org/blog/?p=5934

Pour une seule liste «ma commune en transition»
https://www.cyberacteurs.org/blog/?p=5773

Utilisons le Service National Universel pour former des coaches Transition Ecologique Solidaire
https://www.cyberacteurs.org/blog/?p=5557

Voir aussi

Oui au tous à l’éco Non au tout à l’égo : Pour une primaire écologiste à 3 temps

Oui au tous à l’éco, Non au tout à l’égo : Pour une primaire écologiste à 3 temps

Depuis le samedi 22 août, le monde entre en déficit écologique : nous avons consommé la totalité des ressources écologiques que la Terre est capable de générer en une année avec trois semaines de retard sous l’effet de la mise en pause exceptionnelle d’une large partie de l’économie mondiale face à la pandémie. Une bonne nouvelle certes, mais qui cache une réalité en trompe-l’œil si le seul mot d’ordre est le rétablissement à tout prix et au plus vite de modèles non soutenables. D’autant que l’ambition des Accords de Paris ne se limite pas à préserver les quelques bénéfices environnementaux de ce choc, mais bien à obtenir chaque année une réduction supplémentaire de notre empreinte du même ordre que celle enregistrée cette année.

Pendant ce temps, le gouvernement multiplie les effets d’annonce sur un ripolinage de sa politique et les décisions favorables aux lobbies et la criminalisation des défenseurs de l’environnement.

Pendant ce temps, les partis d’opposition montrent un bal des égos indécent à l’heure où il conviendrait de mobiliser les citoyens et où des maires clament un cruel besoin de sortir des logiques de compétitivité, de concurrence, de globalisation.

Nous citoyens, électeurs, consom’acteurs désireux d’une rupture durable avec le monde d’hier demandons à être associés aux décisions qui concernent notre quotidien mais aussi au choix de celles et ceux qui seront appelés à nous représenter au niveau des régionales, départementales, législatives et présidentielle.

Pour cela nous plaidons pour une primaire à 3 temps

1 Automne 2020 : primaire des écologistes pour définir la liste des régionales et une répartition des candidatures aux départementales et des circonscriptions aux législatives
2 Printemps 2021 : élections régionales et départementales pour constituer des majorités ouvertes autour de l’écologie
3 Automne 2021: primaire présidentielle des majorités ouvertes autour de l’écologie pour choisir leur porte-voix et leur programme pour 5 ans

Autant nous sommes prêtes et prêts à nous mobiliser pour assumer nos responsabilités individuelles et collectives, autant nous sommes prêtes et prêts à sanctionner toutes les ambitions individuelles qui iraient à l’encontre d’une stratégie collective.

Oui au tous à l’éco, Non au tout à l’égo

Le mépris et la méprise

Le ministre de la Justice qui dénonce les “ayatollahs verts” fait preuve de mépris et sort de son rôle de gardien de la justice par une facilité de langage qui crée des amalgames injustes envers ceux qui ne pensent pas comme lui.

Ce faisant il insulte l’avenir car comme le signale Pascal Cafin député européen répondant au président de la Fédération nationale des chasseurs “Il y a 13 millions de ruraux en France, 1 million de chasseurs, et parmi eux une grande partie sont des urbains : en aucun cas on ne peut considérer que la chasse serait représentative de la ruralité dans son ensemble. Je critique cette posture, c’est une imposture.”

Il y a méprise de la part d’Emmanuel Macron de soutenir la chasse comme il le fait depuis le début de son mandat

1 parce qu’il se met à dos l’Union Européenne en soutenant des activités interdites alors qu’il se veut le chantre d’une UE renforcée face aux populistes dont, en l’occurence, il adopte les habits.

2 parce que, comme le dit Pascal Canfin, il survalorise ainsi une minorité alors qu’une majorité de l’électorat est opposée à la chasse et qu’il aura besoin des écologistes pour espérer gagner au second tour en 2022

3 parce qu’objectivement les chasseurs* braconnent sur les terres du FN quand ils se présentent en politique et que les soutenir est une façon de se tirer une balle dans le pied.

Restent aux écologistes à avoir l’intelligence de s’appuyer sur les citoyens pour rassembler aux régionales et obliger le gouvernement à changer son fusil d’épaule en matière de biodiversité et à passer la surmultipliée en matière de transition.

Alain Uguen Pour une primaire à 3 temps
1 primaire des écologistes pour définir la liste des régionales et une répartition des circonscriptions aux législatives
2 Elections régionales pour constituer des majorités ouvertes autour de l’écologie
3 Primaire présidentielle des majorités ouvertes de l’écologie pour choisir leur porte-voix et son programme pour 5 ans
https://www.cyberacteurs.org/blog/?p=6313

CPNT, dont le pic électoral reste à 6,77 % aux européennes de 1999 (quand le FN faisait 5,70%) avait présenté deux candidats à la présidentielle Jean Saint-Josse en 2002 (4,23%) et Frédéric Nihous en 2007 (1,15 %).

Mettre l’écologie  au cœur de la politique française.

Emmanuel Macron est l’enfant de l’accord scellé entre le centre-gauche (Jospin) et le centre-droit (Raffarin) autour de l’inversion du calendrier donnant la priorité à l’élection présidentielle sur les élections législatives. Il avait compris qu’il fallait et suffisait de gagner le premier tour de l’élection présidentielle pour gagner le second tour et disposer de suffisamment de ralliements ensuite pour disposer d’une majorité confortable.

Pour changer ça, inutile d’attendre de trouver une majorité pour changer la loi, il suffit de créer les conditions pour rétablir les choses en rendant la priorité à une coalition électorale législatives choisissant ensuite son héraut pour la présidentielle.

Le calendrier d’ici la présidentielle de 2022 fait des élections régionales le support idoine pour mettre en œuvre cette stratégie dans le cadre d’un mouvement qui partirait des régions pour aborder le haut de la pyramide démocratique au lieu de faire l’inverse.

Pour une primaire écologiste à l’automne pour la constitution de la liste du premier tour des régionales pour faire entendre un discours écologiste dégagé du critère gauche-droite.

Le premier tour sera considéré comme la primaire d’une majorité autour de l’écologie ouverte au centre-droit comme au centre-gauche déterminant la répartition des circonscriptions entre les groupes adhérant à la coalition.

Une fois l’étape des régionales franchie, une primaire présidentielle pourra avoir lieu avec des candidates représentant x% de la coalition écologiste.

Rappel des épisodes précédents

2009 Opération Prim’Verts : une primaire écologiste pour les européennes
https://www.cyberacteurs.org/archives/bilan.php?id=225

2011 pour une primaire populaire de désignation d’un candidat unique de la gauche et des écologistes
https://www.cyberacteurs.org/archives/bilan.php?id=391

2012 Une victoire nécessaire mais pas suffisante pour que vive la nouvelle majorité de la gauche et des écologistes
https://www.cyberacteurs.org/blog/?p=75

2015 Oui à des Unions Régionales de la Gauche et des Ecologistes sur la base de primaires qui permettent de créer l’Union parce que ça URGE pour la planète
https://www.cyberacteurs.org/blog/?p=2005

Ne jetons pas la démocratie avec l’eau des primaires
https://www.cyberacteurs.org/blog/?p=2991

Covid ? Pas de panique

Bonne nouvelle : ce virus n’est pas plus dangereux qu’un autre du genre “grippal”. En cas d’infection, une attitude de bon sens : ne pas paniquer ni courir à l’hôpital. D’abord faire un lavage des sinus à l’eau tiède par les narines tout simplement (c’est un peu douloureux mais ça en vaut la peine). Après la fin des écoulements, respirer de l’air chaud quelques minutes (au sèche-cheveux devant le nez) Les virus n’aiment pas la chaleur. L’air chaud et sec assèche provisoirement les sinus et pénètre dans les poumons. Recommencer toutes les heures si nécessaire. Tous les virus ne sont pas éliminés, c’est pas grave, mais le traitement permet de faire baisser la charge virale et cela donne le temps à l’organisme de réagir pour fabriquer des anticorps.
Entre temps prendre vitamines, douche ou bain chaud… Boire chaud, manger légèrement. Prendre aussi des boissons qui contiennent de la quinine, même en petite dose (Schweppes, indian tonic… des décoctions d’écorce de quinquina)
Tout ceci est le résultat d’une expérience personnelle : j’ai tout fait pour attraper ce virus (disons que je n’ai pris aucune précaution) malgré mes 80 ans (âge qui concerne 85% des morts) Je suis maintenant certainement immunisé. Pour combien de temps ? Peu de temps dit la propagande de Big Pharma qui n’en sait rien mais nous prépare déjà au pire pour pouvoir vendre un vaccin (quand elle en aura un) au prix fort… au prix très fort. Ce qui est le but de tout ce bazar. Déjà “on” veut nous vendre le remdesivir (passé de 150€ à 2340€ !!) sans savoir s’il est efficace et malgré des effets secondaires non évalués. D’après le Dr Stéphane Gayet, “il faut préciser que le remdésivir est un antiviral qui a été développé pour traiter les infections à virus Ébola, mais sans succès. Il est en revanche très utilisé en Chine pour soigner la péritonite aiguë féline à coronavirus chez les chats.”
Alors ne marchons pas dans les combines, gardons notre sang-froid et notre bon-sens.