fin de semaine de mobilisations cornouaillaises

Quimper Coquelicots. Le mouvement s’enracine

Une soixantaine de personnes étaient rassemblées, vendredi soir, devant la mairie, à l’appel du mouvement « Nous voulons des coquelicots » avec la volonté de réaffirmer leur détermination pour exiger l’interdiction des pesticides de synthèse et donner un prolongement à ce troisième rendez-vous. L’idée est en effet d’organiser des rencontres, des conférences et des débats pour sensibiliser les citoyens aux dangers des pesticides.

à Concarneau Près de 400 personnes à la marche pour le climat

Plovan Marche contre l’extension  de la porcherie

Une centaine de personnes a participé à la marche proposé par l’Association CAFUB qui s’est terminée par une plantation de barons et de plants de sureaux.

Plovan décembre 2018 planter de bâtons

Plovan décembre 2018 planter de bâtons

plantation de sureau

plantation de sureau

De protestataire à pro-test-acteur en Cornouaille : les 10 jours verts de Transacteurs

Un mouvement lancé en réaction aux mouvements commerciaux du Black Friday et du Cyber Monday : les 10 jours verts à l’occasion des journées européennes de réduction des déchets du 16 au 25 novembre 2018

Durant 5 années un collectif «confluences pour la planète » a organisé sur Quimper une écofoire dans le cadre d’un troc-puces qui permettait aux acteurs engagés dans la transition de se regouper pour toucher le plus grand nombre.

Aujourd’hui nous souhaitons passer à la dimension supérieure pour un événement à la fois festif (avec un concert regroupant des artistes locaux) militant (pour faire connaître toutes les associations qui oeuvrent sur la Cornouaille dans ce domaine) et commercial (pour faire connaître tous les acteurs économiques qui s’engagent dans ce domaine).

Nous évaluons le budget nécessaire (un poste d’animation à l’année + les frais d’organisation de l’événement) à 50 000 euros.

Les contours

1  une appellation commune : celle que nous proposons au débat c’est Transacteurs le réseau des réseaux d’acteurs de la transition écologique solidaire, le versant économique des coquelicots

2 une méthode collaborative qui consiste à proposer à chacun de convaincre ses réseaux, ses fournisseurs, ses associations de participer à faire connaître cette initiative.

3 une économie circulaire basée sur le principe gagnant-gagnant-gagnant entre des consom@cteurs, des associations et des acteurs économiques : je mise 10 euros qui serviront à organiser des campagnes de communication grand public (financement d’un poste d’animateur du territoire qui aura pour rôle de démultiplier l’information sur les initiatives des différentes associations impliquées dans le réseau) Cette mise sera récupérée sous forme de remise auprès des acteurs économiques adhérents du réseau.

L’enjeu

c’est de convaincre

  • toutes les associations qu’ensemble on va plus loin
  • les acteurs économiques engagés dans la transition écologique solidaire qu’ils gagneraient à ce que leurs actions dans ce domaine soient connues et reconnues par le plus grand nombre
  • 5000 cornouaillais d’arborer le coquelicot et de miser 10 euros dans l’aventure. Parmi nos partenaires Brin d’Avoine c’est près de 15 000 adhérents : l’enjeu c’est d’en convaincre  1/3.

c’est de démontrer la viabilité économique sur la Cornouaille pour proposer à des partenaires associatifs de faire la même chose sur leur propre territoire et couvrir tout le territoire national

Nous avons besoin de vous pour y arriver.

Cette démarche étant participative, nous complèterons la liste des partenaires au fur et à mesure. Cette année étant une année de lancement et de test, nous profiterons des enseignements pour peaufiner le site avec le maximum de réseaux : transacteurs.fr

Les associations

    • Cyberacteurs
    • les mouvements coquelicots de Quimper,

Les acteurs économiques partenaires

  • BaraBio les porteurs de la carte des Transacteurs auront un sac à pain offert pour achat de produits à notre échoppe des Halles ou à la boutique de Kerfeunteun ou sur le marché de kerfeunteun le vendredi après midi (dans la limite de nos stocks disponibles)
  • Brin d’Avoine fera une remise supplémentaire de 8% aux porteurs du bon délivré avec la carte
  • Eric SCHACHNER ( Pain-Poulet marché bio de Kerfeunteun le vendredi, Halles de Quimper samedi matin ) fait une remise de 10% aux porteurs de la carte
  • SCOP ENERGIE REFLECHIE Ker Maez 29520 LAZ

 Lettre des coquelicots de Cornouaille octobre 2018 n°1 

Lettre des coquelicots de Cornouaille octobre 2018 n°1 

www.nous voulons des coquelicots.org

Coquelicots Quimper 02-10-18

Prochain rendez vous le 2 Novembre à 18h 30 devant la mairie de Quimper. 

Bravo pour la belle mobilisation du 5 Octobre .

Grâce à vous ce rendez vous a été parmi les plus importants rassemblements en France.

Quimper a souvent été le symbole de la mobilisation du monde agricole : il nous appartient de faire de Quimper aussi un symbole , celui de notre volonté de défendre contre vents et marées notre belle planète, nos enfants et notre santé en exigeant l’arrêt immédiat des tous les pesticides.

Cela ne sera possible qu’avec la détermination de chacune et de chacun d’entre nous. Comment ? 

En faisant signer la pétition soit en ligne soit en téléchargeant les bulletins qui sont disponibles sur le site ;

En nous envoyant vos idées pour que les rendez vous soient joyeux et festifs : toutes les idées sont les bienvenues (coquelicots29@orange.fr);

En invitant vos amis , vos voisins ,vos collègues de travail, à nous rejoindre à chacun des rendez vous ;

En coopérant ,si vous le souhaitez avec les Coquelicots pour l’organisation des rendez vous mensuels écrivez nous à l’adresse suivante coquelicots29@orange.fr

Les différents textes émis depuis le lancement de ce mouvement sur le blog spécifique Coquelicot Kerné mis en place par notre partenaire Cyberacteurs. N’hésitez pas à y mettre vos commentaires, propositions…. https://www.cyberacteurs.org/blog/?cat=239

Venez nombreux le 2 novembre : ceux qui savent chanter , jouer de la guitare ou de tout autre instrument : nous avons une première chanson « comme un p’tit coquelicot » la très belle chanson de Mouloudji que nous pourrons chanter si le coeur vous en dit .

Les amis des coquelicots de Quimper

Le p’tit coquelicot 

Le myosotis et puis la rose,
Ce sont des fleurs qui disent quelque chose,
Mais pour aimer les coquelicots,
Et n’aimer qu’çà, faut être idiot !

Ta p’t être raison, oui mais voilà
Quand je t’aurais dit tu comprendras :
Du glyphosate
Sur mes tomates
Du DDT plein les fossés
Les néonicotinoïdes,
Font que peu à peu que les ruches se vident
Et sous tous ces intrans,
Là où battait son coeur,
La terre-mère subissant
Déclinait d’heure en heure.
Comme un p’tit coquelicot mon âme,
Comme un p’tit coquelicot
Ils nous diront qu’c’est nécessaire,
Qu’il faut nourrir la terre entière,
Et qu’pour défendre les coquelicots,
I ‘y a que les fous ou les bobos.
Ta pt’être raison, oui mais voilà
Quand j’taurais dit tu comprendras :
Du glyphosate dans l’foie, la rate,
Du DDT dans l’corps entier,
Les néonicotinoïdes,
Finiront par nous trouer l’bide !
Face à l’empoisonnement,
Sentant vibrer leur coeur ,
Les hommes se regroupant ,
Affrontent l’empoisonneur.
Comme un p’tit coquelicot mon âme,
Comme un p’tit coquelicot.
Ce n’est rien de plus qu’une chanson,
Pour mobiliser l’opinion,
Contre ces marchands de poison,
Brandissons notre coquelicot.
Attends la fin , tu comprendras
Qu’il vaut le coup notre combat
Plus d’glyphosate
Sur nos tomates ;
Plus de pesticides ,
Ni d’herbicides,
Pour nourrir toute l’humanité,
Cultivons sans l’empoisonner.
Et sans tous ces intrans,
Là où battait son coeur,
La nature résiliente
Retrouvera ses couleurs.
Comme un p’tit coquelicot mon âme,
Comme un p’tit coquelicot.

BIENVENUE AUX AMIS DES COQUELICOTS

Etes-vous dix ce soir, ou cent, ou mille ? Quel que soit votre nombre, recevez de l’association « Nous voulons des coquelicots » un vibrant merci. Ou mieux, comme on dit ailleurs, un abrazo, c’est-à-dire une étreinte, une accolade. Notre mouvement est avant tout celui d’humains parlant à d’autres humains, sur un ton différent de celui des langues de bois habituelles. Notre mouvement est celui de la vie en marche, et rien ne l’arrêtera plus.

Nous vous devons quelques explications. Nous ne savons plus, nous ne voulons plus savoir comment tout a commencé. Et c’est très bien, car tout ce qui se crée autour de nous appartient aussitôt à tout le monde. Disons que nous avons été saisis, emportés par le besoin d’agir enfin, sans chefs ni argent, simplement parce que nous n’avons plus le temps. Nous savons, et vous savez, que de merveilleuses formes vivantes sont envoyées au tombeau par la dissémination des pesticides.

Inutile de trop insister, car si vous êtes là, c’est que vous en savez autant que nous. Mais nous voulons dire l’obligation qui nous est faite d’unir toutes les forces sociales, et morales, disponibles. Nous prônons un sursaut. N’ayons pas peur des mots : nous souhaitons un sursaut historique qui montrera enfin à qui gouverne que cela ne peut plus durer. Ce qui est en jeu est sacré, et ne saurait être négocié avec qui que ce soit. Nous sommes et nous serons chaque jour un peu plus le peuple, celui qui dans un pays démocratique fait la loi.

Tant de désillusions parsèment le chemin de la liberté. Sincèrement, nous n’avons plus l’espoir que la solution puisse surgir de la politique classique. Toutes les tendances ont accepté ou défendu l’invasion du monde par les pesticides. Nous en sommes encore à discuter de l’interdiction du glyphosate, alors qu’une toute nouvelle étude montre que ce poison de Monsanto s’attaque aussi, comme les néonicotinoïdes, interdits depuis le 1er septembre, aux abeilles. La vérité, qui l’ignore encore ? L’industrie des pesticides se renforce d’année en année malgré les preuves du crime, et trouve assez d’appuis dans l’administration de l’Etat français pour commercialiser trois molécules quand une seule est interdite.

Amis des coquelicots, avez-vous entendu parler des SDHI, ces pesticides utilisés massivement sur le blé des plaines ? Non, probablement. Des scientifiques de l’Inra, de l’Inserm, du CNRS pensent qu’ils sont la cause de très graves maladies chez les enfants et les adultes. Combien faudra-t-il de morts ? Un million, cinq, dix ?

Mais notre Appel ne s’intéresse pas seulement aux hommes. Tout ce qui est vivant est désormais contaminé, et menacé. Les oiseaux, les insectes dont nos sublimes abeilles, les papillons, les eaux. Est-ce possible ? En tout cas, c’est devenu insupportable. Et parce que c’est devenu insupportable, il faut se lever. Sans plus attendre une seconde.

La mobilisation que nous menons avec vous n’a pas de précédent. Cette ruse est souvent utilisée pour mobiliser les troupes, mais nous pensons en effet que nous créons une coalition toute nouvelle. Ce mouvement nous oblige tous à sortir de ce que nous sommes d’habitude. Oui, il faut un peu s’oublier. Trouver du temps et de l’énergie pour une cause supérieure à nous tous. C’est compliqué, c’est évidemment difficile, mais nous vous le disons sans hésiter : sans un mouvement personnel, constant, héroïque – lâchons le mot -, l’Appel des coquelicots apparaîtra demain comme une dérisoire tentative.

Notre objectif est limpide : forts de 5 millions de soutiens, nous contraindrons nos gouvernants. Comment ? Nous aurons l’occasion d’en reparler, mais soyez certains que nous avons beaucoup à dire sur la question. Au-dessous, nous en resterions à une pétition, que nous considérons comme une antithèse de notre Appel.

L’Appel des coquelicots est en effet un Appel à, l’action et retenez-bien ces mots : le 5 octobre n’est que le premier de 24 rendez-vous mensuels. Même si le premier n’est pas à la hauteur de nos espérances communes, comprenez que nous allons tous apprendre. En octobre 2020, nous serons des millions devant les mairies de France. Et bien avant cela, vous tous, individus et comités divers, vous aurez trouvé, imaginé, créé des milliers d’événements de toute taille, de toute sorte, en soutien à notre Appel commun.

Amis des coquelicots, tout – rigoureusement tout – repose sur vous. Vos idées et enthousiasmes, vos poèmes, vos cris, vos amis, vos enfants, votre joie de vivre. N’oubliez surtout pas de prendre des photos de tous les rassemblements, et de noter des impressions, avant de tout envoyer à l’adresse : coquelicots@nousvoulonsdescoquelicots.org

Le site nousvoulonsdescoquelicots.org en rendra compte autant qu’il nous sera possible. Amis des coquelicots, votre présence est un bonheur. On vous embrasse. Nous allons gagner.

L’équipe de « Nous voulons des coquelicots ».

coquelicots et transacteurs : vendredi 5 octobre à 18 h 30 place de la mairie à Quimper

La conjonction des porteurs de coquelicots
https://nousvoulonsdescoquelicots.org/
et de l’association Cyberacteurs qui plaide pour Transacteurs un réseau des réseaux économiques des acteurs de la transition écologique solidaire
https://www.cyberacteurs.org/blog/?p=4292

se traduit par un appel à un rassemblement vendredi 5 octobre à 18 h 30 place de la mairie à Quimper

le PDF est visible à l’adresse :
https://www.cyberacteurs.org/pdf/rendez-vous-des-po_27.pdf

Philippe BRULE Tél : 06 61 97 59 76

Alain UGUEN Tél : 06 82 41 39 19

Nous voulons des coquelicots, des tournesols, des primevères…

Quel que soit le Ministre de la transition écologique solidaire, il ne peut rien seul. Or nous sommes nombreux mais trop dispersés pour peser à la hauteur de ce que nous représentons que ce soit au plan associatif, économique ou politique.

Nous voulons passer du rôle de spectateurs à celui d’acteurs du changement auquel nous aspirons et qui nous concerne toutes et tous que ce soit individuellement ou collectivement.

Nous sommes prêts à mobiliser notre souris, notre portefeuille et notre bulletin de vote pour une coalition citoyenne qui se mobilisera au quotidien mais aussi aux européennes et aux municipales pour une Europe de la Transition Résolument Écologiste.

Nous sommes prêts à mobiliser notre bulletin de vote dans une primaire ouverte à tous ceux qui souhaitent cette Europe et ces communes de la Transition. Des listes aux 50 nuances de Vert correspondraient bien aux aspirations actuelles des français qui souhaitent que l’écologie fasse partie des priorités.

Nous sommes prêts à mobiliser notre porte monnaie en faveur d’une alternative économique au modèle productiviste dont Les lobbies nous envoient dans le mur. Cette alternative reste à construire sur le schéma « penser globalement, agir localement ».

Nous ne voulons pas d’un nouveau parti ni d’un nouveau mouvement uniquement protestataire mais un mouvement tricéphale qui mette en route la société toute entière en démarrant du bas

ETRE ( Europe de la Transition Résolument Ecologiste) :un mouvement politique au sens premier du terme (gestion des affaires de la cité) pour une Europe de la Transition Ecologiste solidaire qui présente des listes aux européennes et aux municipales les deux échelons ou les écologistes ont montré leur capacité à peser quand ils savent se rassembler. Un appel à rassembler tous les écolos qui souhaitent une écologie forte dans une Europe solidaire peut mettre l’enjeu de la Transition au cœur du débat et permettre d’obliger le Président à faire le virage nécessaire pour faire entrer la France et l’Europe dans le 3 éme millénaire. Des regroupements dans toutes les communes pour proposer à l’occasion des municipales des mesures concrètes ( prise en charge du coût de la certification pour tous les agriculteurs bio, du bio dans toutes les cantines et les EHPAD, collectes sélectives, promotion des alternatives à la voiture, territoires zero chômeur formant des chômeurs à intervenir chez tous les habitants pour aider chacun à réduire son empreinte écologique…)

Transacteurs le réseau économique des réseaux engagés dans la Transition Ecologique Solidaire permettrait de faire connaître et soutenir tous les acteurs économiques qui s’engagent dans la transition

Alliance pour la Planète (version 2) Un mouvement citoyen à construire afin de mener des campagnes pour aider le Ministre de l’Ecologie (qui ne peut y arriver seul) à gagner les arbitrages jusqu’ici gagnés par les lobbies.

La politique au service de la construction d’un mouvement citoyen et non l’inverse

Une telle liste aux européennes et des listes aux municipales bâties par des primaires de l’écologie permettraient d’inscrire dans la durée un mouvement dégagé des contraintes politiciennes permettant de regrouper des citoyens non encartés comme des membres de partis engagés dans les autres niveaux politiques français : élections départementales, régionales, présidentielle et législatives,  sénatoriales.

Une telle démarche pourrait créer la surprise et la même dynamique que celle d’En Marche en 2017 sortant le débat du seul enjeu populistes versus libéraux et permettre à l’écologie de peser réellement en EUROPE comme dans chaque commune de France.

Nous ne pouvons nous contenter de rester sur le quai à protester en regardant le train du déréglement climatique et de la disparition de la biodiversité passer.

Chacun de nous devra dire à ses descendants ce qu’il a fait pour la planète et pas simplement ce qu’il a demandé aux autres de faire.

Alain Uguen
Plutôt qu’un nouveau sondage, je propose que ceux qui sont d’accord me le disent (et je rajouterais leur prénom + 1ère lettre du nom pour celles et ceux qui ne souhaitent pas que leur nom apparaisse). Les commentaires peuvent aussi servir à proposer des amendements à ce nouveau texte martyr.

PS : Les années en 9 sont des années où les écolos font de bons scores aux européennes.

1979 4,39 Solange FERNEX adhérente de Cyberacteurs décédée
1984 3,37 Didier ANGERS adhérent de Cyberacteurs
1989 10,59 Antoine WAECHTER
1994 2,95 Marie-Anne ISLER BEGUIN Présidente de Cyberacteurs + 2,01 GE (Brice LALONDE)
1999 9,72 Daniel COHN BENDIT + 1,52 MEI (Antoine WAECHTER)
2004 7,41 LV
2009 16,28 EELV + 3,6 AEI au détriment du PS et du Modem
2014 8,95 EELV + 1,12 AEI

Votre porte monnaie a-t-il du pouvoir ?

Nicolas Hulot a démissionné en se disant trop seul. A cyberacteurs nous pensons qu’il n’est pas seul mais que nous (les acteurs de la Transition ) sommes trop dispersés pour toucher le grand public et peser face aux lobbies et qu’il y a nécessité d’organiser un vaste mouvement citoyen, un Réseau économiques des Réseaux des acteurs de la transition Ecologique solidaire.

Avec notre souris (pour interpeller décideurs économiques et politiques), notre premier outil de transformation de la société c’est notre porte monnaie : selon la façon dont nous dépensons notre argent nous induisons un type d’économie et donc de société.

Dans notre démarche participative pour convaincre les différents réseaux de mettre sure pied ce réseau économique, nous avons besoin de vos avis. Merci de prendre le temps de répondre à quelques questions.

Nous proposons de jeter les bases d’une économie circulaire entre des acteurs économiques, des associations et des citoyens consomacteurs engagés dans une démarche de Transition écologique solidaire. Le principe : je cotise 10 euros à un collectif local pour lui donner les moyens d’organiser des animations de sensibilisation à la transition (écofoire, soirées débat, films, ….). Cette cotisation me donne droit à des remises chez les professionnels membres du réseaux. C’est du gagnant gagnant où chacun récupère sa mise.

En tant que consomacteurs je suis prêt à miser 10 euros que je peux récupérer sous forme de

  • reçu de don (si je suis imposable) – remises chez les professsionnels membres du Réseau

  • économies d’énergie en coupant ma box toutes les nuits (économie de 10 euros/an)

  • satisfaction de contribuer à la transition écologique solidaire

OUI NON Ne sait pas

Je suis prêt à tenter de convaincre les associations et réseaux auxquels j’adhére qui sont :

En tant que professionnels je suis prêt à faire bénéficier les membres du Réseau Transacteurs d’un geste commercial sous forme de

  • remise sur les achats pendant les 10 jours transacteurs de la semaine européenne de réduction des déchets

  • autre (préciser)

OUI NON Ne sait pas

Commentaires :

Prénom Nom

Adresse postale

Adresse électronique

Association Cyberacteurs C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 QUIMPER