La fin du monde, la fin du mois et la faim de démocratie.

Pour les personnes qui ont des problèmes de fin de mois, le problème n’est pas de savoir s’il y aura des problèmes mais quand commence la fin du mois.

Dans le débat fin du monde le problème n’est pas de savoir si elle aura lieu mais de savoir quand.

Puisqu’il est aujourd’hui question d’économie la question est de savoir si nous pouvons faire l’économie de revoir complètement notre approche de ces élections.

Je propose une Mobilisation Générale en faveur de l’Urgence Ecologique
La survie de la planète dépendra de votre mobilisation personnelle

Quand le navire risque de sombrer parce qu’il prend l’eau de partout ce qui compte c’est de mobiliser tous les naviguants pour les inviter à écoper pas de leur demander s’ils viennent de babord ou de tribord.

Au niveau de la méthode

Pendant la campagne pour éviter que les querelles d’égos ou de chapelle prennent le pas sur l’intérêt général je propose une primaire rassemblant tous ceux d’ou qu’ils viennent qui sont prêts à créer une majorité pour mettre en œuvre une Transition Ecologique Solidaire.

Aux municipales il s’agit de désigner une liste représentative d’une majorité de citoyens et la primaire qui permet au citoyen de faire sa liste est plus pertinente que les petits arrangements politiciens d’arrière boutique.

Un mois est suffisant pour permettre à chaque groupe de citoyennes et de citoyens qui a un message particulier à défendre de le faire entendre ?

un premier tour permettra de déterminer le programme et la composition de la liste en tenant compte du rapport de forces

un second tour vienne valider le tout pour permettre à la liste ainsi établie d’avoir le premier trimestre 2020 pour mener campagne auprès de ceux qui n’auront pas voulu profiter de la primaire pour se mobiliser.

Pendant le mandat

A chaque adjoint et délégué de mettre en œuvre dans son domaine de la priorité ainsi définie : réduire au niveau de la collectivité toutes les consommations de flux (eau, énergie, déchets, ..) et aider les citoyens à faire de même dans leur vie personnelle.

Au niveau des propositions

je propose que la première année soit consacrée à examiner toutes les politiques engagées sous le prisme de la transition en arrêtant tout ce qui n’a pas de caractère d’urgence.

Le but est de consacrer toutes les énergies à faire en sorte qu’au bout de 6 ans la collectivité comme chacun de ses habitants ait réduit son empreinte écologique de manière significative pour concilier à la fois la fin du monde et la fin du mois en retardant l’échéance dans les deux cas au niveau individuel et collectif.

En résumé je propose une campagne à l’image de ce que nous proposons pour la collectivité : basée sur la participation du plus grand nombre au service du plus grand nombre pour conjuguer écologie, économie, démocratie et solidarité à la fois dans l’espace et dans le temps.

Passer de la demande à la commande.

Et si au lieu de nous adresser aux politiques décriés nous nous mettions en situation de les obliger à défendre notre point de vue en nous mettant en situation de prendre leur place et de peser sur le contenu des politiques comme sur la composition des listes.

La politique, chacun le sait, c’est du rapport de forces. Mais dans le rapport de forces nous sommes souvent confrontés aux lobbies dont le poids financier a souvent plus de force que les mobilisations parce que nous sommes pas aux endroits où les décisions se prennent.

L’autre écueil de la politique à l’ancienne c’est le poids des égos et des querelles de chapelle qui mènent à la multiplication des listes qui souvent noie les vrais enjeux. La primaire que nous avons défendue comme moyen de remettre le citoyen au cœur de l’action politique a montré ses limites au niveau de la présidentielle : ceux qui s’y sont essayé ont été balayés au profit de candidatures auto-proclamées souvent du fait des divisions de leur propre camp parce que l’exercice au niveau d’un scrutin uninominal ne permet pas de prendre en compte la diversité des sensibilités qui se sont exprimées.

Ce qui n’est pas possible au niveau d’une candidature de personne physique l’est par contre au niveau d’une liste si le vote sur le poids des sensibilités s’accompagne d’une vraie discussion permettant d’arriver à un consensus sur le programme et sur la composition d’une liste et des responsabilités où chaque sensibilité se retrouve.

Les fusions de listes baclées à quelques heures entre les deux tours après que les différentes listes se seront étripées pour exister ne restaureront pas l’image délabrée de la politique et ne permettent pas d’associer vraiment les citoyens au niveau des choix qui seront faits ensuite en leur nom.

La primaire concue comme un processus en plusieurs phases permettrait de donner réellement aux électeurs le droit de participer au choix des personnes comme des priorités et donner à voir comment la liste ainsi conçue entend associer les citoyens aux décisions tout au long du mandat.

Une première phase d’affirmation des différences sanctionnée par le vote d’un premier tour qui permette de montrer le poids des différentes sensibilités.

Une phase d’élaboration de ce qui rassemble par un temps de discussion entre les sensibilités pour arriver à un programme qui fasse consensus entre toute la liste parce que chaque sensbilité y trouvera ses petits et l’envie de défendre la liste.

Tout le monde n’a pas envie de perdre sa vie à la défendre et les politiciens qui vivent de la politique et pour la politique fondent leur pouvoir sur l’incapacité du citoyen de base à aller au-delà de la protestation ou de la contestation pour menacer réellement les professionnels de prendre leur place.

Nous disons que nous simples citoyens, souhaitant mettre la transition écologique solidaire au cœur de la campagne des municipales et proposant que la principale activité du mandat soit de réduire l’empreinte écologique de la collectivité et de ses habitants, nous organisons le premier vendredi de décembre une soirée où nous présenterons nos propositions et où toutes les sensibilités qui souhaitent aller dans le même sens en fassent autant. Ensuite un vote sera organisé entre les sensibilités ayant souhaité participer au processus soit le jour même pour constituer la liste qui défendra notre point de vue soit le dimanche qui suit si d’autres sensibilités politiques choisissent entre temps de s’associer à ce processus démocratique de primaire citoyenne.

Premiers signataires : Alain Uguen

Voir Partager C’est Sympa
https://www.youtube.com/watch?v=lvdckQKKz_Q

CITES = Citoyennes Initiatives pour une Transition Ecologique Solidaire

Mobilisation Générale en faveur de l’Urgence Ecologique
La survie de la planète dépendra de votre mobilisation personnelle

Quand le navire risque de sombrer parce qu’il prend l’eau de partout ce qui compte c’est de mobiliser tous les naviguants pour les inviter à écoper pas de leur demander leur brevet de ceci ou de cela.

Aux citoyens qui pensent qu’il y a urgence écologiste à se mobiliser au lieu d’attendre que des partis déconsidérés le fasse pour eux.

Au niveau de la méthode

Pendant la campagne

A l’approche des municipales les listes se multiplient où les querelles d’égos ou de chapelle risquent de prendre le pas sur l’intérêt général.

Les fusions de listes en 24 heures après le résultat du premier tour soient sont téléphonées parce qu’annoncées à l’avance soient pas crédibles et dans les deux cas risquent le flop électoral.

La solution c’est une primaire rassemblant tous ceux d’ou qu’ils viennent qui sont prêts à créer une majorité pour mettre en œuvre une Transition Ecologique Solidaire. L’automne est suffisant pour permettre à chaque groupe de citoyennes et de citoyens qui a un message particulier à défendre de le faire entendre avant qu’un premier tour permette de déterminer le programme et la composition de la liste en tenant compte du rapport de forces et qu’un second tour vienne valider le tout pour permettre à la liste ainsi établie d’avoir le premier trimestre 2020 pour mener campagne auprès de ceux qui n’auront pas voulu profiter de la primaire pour se mobiliser.

Pendant le mandat

A chaque adjoint et délégué de mettre en œuvre dans son domaine de la priorité ainsi définie : réduire au niveau de la collectivité toutes les consommations de flux (eau, énergie, déchets, ..) et aider les citoyens à faire de même dans leur vie personnelle.

Par exemple l’adjoint chargé du personnel aurait pour mission de mettre sur pied des formations pour le personnel communal afin que chacun améliore dans sa vie personnel sa gestion des flux et soit en mesure de promouvoir auprès des citoyens rencontrés dans le cadre de son activité.

Les adjoints de quartier auraient pour mission d’aider les associations de quartier, les associations de parents d’élèves ou les associations sportives à s’associer à des campagnes spécifiques sur tel ou tel aspect de la transition écologique solidaire.

L’adjoint à l’économie aurait pour mission de prévoir sur chaque zone d’activité un vestiaire avec douche pour qu’un salarié venant au boulot à pied ou en vélo puisse prendre une douche et se changer avant d’aller au boulot.

Au niveau des propositions

ENERGIE
Coaches Economies d’Energie : utiliser le Service Civil ou le Service Universel pour systématiser des visites dans tous les foyers pour aider les personnes à examiner dans quels secteurs de leur vie quotidienne elles peuvent réaliser des économies utiles pour elles comme pour la planète
Centrale solaire collective

DECHETS
Booster les collectes sélectives
Promouvoir les Récupèracteurs (ressourceries, friperies, réparateurs etc…)
Promouvoir le compostage

TRANSPORTS
Promouvoir les Transports en commun
Promouvoir le covoiturage : Miser sur les entreprises et les syndicats pour que sur chaque zone d’activité un point soit fait pour mettre en place un service performant de covoiturage qui permette de réduire les bouchons aux heures de pointe.
Etudier les horaires d’embauche différés dans les lycées et collèges pour fluidifier la circulation
Promouvoir la Marche, le vélo avec toutes les associations : prévoir sur chaque zone d’activité un vestiaire avec douche pour qu’un salarié venant au boulot à pied ou en vélo puisse prendre une douche et se changer avant d’aller au boulot.

EAU
Récupération Eau Pluviale
Economies d’eau : Intégrer dans le budget eau une campagne de remplacement des chasses d’eau par des chasses d’eau à deux vitesse (ou interrompables) et d’inspection des robinetteries pour supprimer les fuites et en étalant la facture dans la durée permettre au citoyen d’amortir cet investissement par les économies d’eau réalisées.

ALIMENTATION
Promouvoir la Bio dans les cantines et les maisons de retraites.
Prendre en charge les frais de certification pour tous les agriculteurs bio de la commune.
Aider à la création d’un marché bio ou d’un espace bio sur les marchés.
Diversifier son alimentation

LES COMMUNS

Adapter à notre époque une expression née dans la nuit des temps aux confins du public et du privé

Logement :beaucoup de logements inoccupés perte sèche pour la collectivité comme pour les propriétaires. Proposition aux propriétaires confiez votre bien à une structure désignée par la collectivité qui assurera sa location dont le prix sera réparti entre le service rendu par la structure qui rend le service, la prise en charge des impôts locaux et les investissements nécessaires pour améliorer les performances du logement sur le plan des consommations.

Parc automobile : chaque collectivité et administration gère un par de véhicules qui ne servent qu’aux heures ouvrables. L’idée c’est de créer une structure gestionnaire d’un parc commun qui puisse mettre à disposition de chacune des structures les véhicules nécessaires pendant les heure ouvrables et les mettre à la location des particuliers pendant le reste du temps.

Energies renouvelables : créer une structure mixte privé-publique pour investir dans les énergies renouvelables sur la commune en mobilisant l’épargne de privés qui n’auraient pas les moyens de le faire seuls et qui seraient rassurés par le soutien public sur la sécurité de leur investissement.

Ces propositions n’ont pas vocation à l’exhaustivité mais à tracer une ambition pour la gestion de la commune au service des ses habitants.

Elles seront proposées à l’ensemble des groupes ambitionnant de présenter une liste. Leur impact dépendra donc du soutien éventuel des associations d’accord avec cette approche.

Si tu fais partie de ceux-là merci de faire parvenir ce coupon réponse à Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 QUIMPER alain.uguen@orange.fr 06 82 41 39 19

conseiller municipal de Quimper de 1983 à 2001 dont 1 an comme adjoint et conseiller régional de Bretagne de 1992 à 1998, Cofondateur du Groupement Anti Gaspillage (à l’origine des collectes sélectives) en 1979 et de Cyberacteurs en 1999 : Cyberacteurs porte le projet Transacteurs le réseau économique et social des acteurs de la Transoition Ecologique Solidaire.

– – – – – – – – – – – –

Prénom NOM :
Adresse :
code postal Ville :

Tél.                                              : Adél :

Soutient les propositions CITES                                                 OUI NON NSP
Souhaite être informé ds suites de ces propositions                   OUI NON NSP
Accepte que son nom soit cité comme soutien à cette initiative OUI NON NSP

PS : Ce projet de tract est soumis à vos amendements et commentaires. Si vous souhaitez faire la même chose dans votre ville, vous pouvez le signaler dans les commentaires en mettant vos coordonnées pour qu’éventuellement d’autres puissent vous rejoindre pour faire de cette utopie citoyenne une réalité.

Candidats aux législatives LREM

Ci-dessous la liste des candidats de La République en Marche. Nos moyens ne nous permettent pas de faire les recherches nécessaires pour trouver les adresses électroniques. A chacun de faire le travail pour sa circonscription : les adresses semblent sur le modèle prénom.nom@en-marche.fr quand le prénom ou le nom est double, il convient de mettre un tiret – entre les deux noms ou prénoms.

AIN 1, Laurent MALLET 1circo01@en-marche.fr
AIN 2, Marie-Jeanne BEGUET
AIN 3, Olga GIVERNET
AIN 4, Stéphane TROMPILLE stephane.trompille@en-marche
AIN 5, Hélène DE MEIRE helene.de-meire@en-marche.fr

AISNE 1, Aude BONO
AISNE 3, Alain HUSILLOS CRESPO alain.husillos-crespo@en-marche.fr
AISNE 4, Marc DELATTE marc.delatte@en-marche.fr
AISNE 5, Jacques KRABAL

ALLIER 1, Pauline RIVIERE
ALLIER 2, Laurence VANCEUNEBROCK-MIALON
ALLIER 3, Bénédicte PEYROL

ALPES DE HAUTE PROVENCE 1, Delphine BAGARRY
ALPES DE HAUTE PROVENCE 2, Christophe CASTANER

ALPES MARITIMES 1, Caroline REVERSO-MEINIETTI
ALPES MARITIMES 2, Loïc DOMBREVAL
ALPES MARITIMES 3, Cédric ROUSSEL
ALPES MARITIMES 4, Alexandra VALETTA ARDISSON
ALPES MARITIMES 6, Nathalie AUDIN
ALPES MARITIMES 7, Khaled BEN ABDERAHMANE
ALPES MARITIMES 8, Philippe BUERCH
ALPES MARITIMES 9, Dominique FILLEBEEN

ARDECHE 1, André DUPONT
ARDECHE 2, Laurette GOUYET-POMMARET
ARDECHE 3, Matthieu PEYRAUD

ARDENNES 1, Jean Pierre MORALI
ARDENNES 2, Mario IGLESIAS
ARDENNES 3, Christelle VORILLION

ARIEGE 1, Jérôme AZEMA
ARIEGE 2, Huguette BERTRAND VINZERICH

AUBE 1, Gregory BESSON-MOREAU
AUBE 2, Djamila HADDAD
AUBE 3, Pascal LANDREAT

AUDE 1, Danièle HERIN
AUDE 2, Alain PEREA
AUDE 3, Mireille ROBERT

AVEYRON 1, Stéphane MAZARS
AVEYRON 2, Anne BLANC
AVEYRON 3, Jean-Louis AUSTRUY

BAS RHIN 1, Thierry MICHELS
BAS RHIN 2, Sylvain WASERMAN
BAS RHIN 3, Bruno STUDER
BAS RHIN 4, Martine WONNER
BAS RHIN 6, Guy SALOMON
BAS RHIN 7, Antoinette DE SANTIS
BAS RHIN 8, Christian GLIECH
BAS RHIN 9, Vincent THIEBAUT

BOUCHES DU RHONE 1, Pascal CHAMASSIAN
BOUCHES DU RHONE 2, Claire PITOLLAT
BOUCHES DU RHONE 3, Alexandra LOUIS
BOUCHES DU RHONE 4, Corinne VERSINI
BOUCHES DU RHONE 5, Cathy RACON-BOUZON
BOUCHES DU RHONE 6, Eléonore LEPRETTRE
BOUCHES DU RHONE 7, Said AHAMADA
BOUCHES DU RHONE 8, Jean-Marc ZULESI
BOUCHES DU RHONE 9, Sylvie BRUNET
BOUCHES DU RHONE 11, Mohamed LAQHILA
BOUCHES DU RHONE 12, Camille BAL
BOUCHES DU RHONE 13, Magali SIREROLS
BOUCHES DU RHONE 14, Anne-Laurence PETEL
BOUCHES DU RHONE 15, Nathalie FARRO
BOUCHES DU RHONE 16, Monica MICHEL

CALVADOS 1, Fabrice LE VIGOUREUX
CALVADOS 2, Eric HALPHEN
CALVADOS 3, Florence LEHERICY
CALVADOS 4, Christophe BLANCHET
CALVADOS 5, Bertrand BOUYX
CALVADOS 6, Alain TOURRET

CANTAL 1, François DANEMANS

CHARENTE 1, Thomas MESNIER
CHARENTE 2, Sandra MARSAUD
CHARENTE 3, Madeleine NGOMBET BITOO

CHARENTE MARITIME 1, Otilia FERREIRA
CHARENTE MARITIME 2, Frédérique GUEREAU-TUFFNELL
CHARENTE MARITIME 3, Jean Philippe ARDOUIN
CHARENTE MARITIME 4, Raphael GERARD

CHER 1, François CORMIER-BOULIGEON
CHER 2, Nadia ESSAYAN
CHER 3, Loic KERVRAN

CORREZE 1, Christophe JERRETIE
CORREZE 2, Patricia BORDAS

CORSE SUD 1, Maria GUIDICELLI
CORSE SUD 2, Jean Charles ORSUCCI

COTE D’OR 1, Didier MARTIN
COTE D’OR 2, François DESEILLE
COTE D’OR 3, Fadila KHATTABI
COTE D’OR 4, Yolaine DE COURSON
COTE D’OR 5, Didier PARIS

COTES D’ARMOR 1, Bruno JONCOUR
COTES D’ARMOR 2, Hervé BERVILLE
COTES D’ARMOR 3, Olivier ALLAIN
COTES D’ARMOR 4, Yannick KERLOGOT
COTES D’ARMOR 5, Eric Bothorel

CREUSE 1, Jean-Baptiste MOREAU

DEUX SEVRES 1, Guillaume CHICHE
DEUX SEVRES 2, Christine-Nelly HEINTZ
DEUX SEVRES 3, Jean-Marie FIEVET

DORDOGNE 1, Philippe CHASSAING
DORDOGNE 2, Michel DELPON
DORDOGNE 3, Jean-Pierre CUBERTAFON
DORDOGNE 4, Jacqueline DUBOIS

DOUBS 1, Fannette CHARVIER
DOUBS 3, Denis SOMMER
DOUBS 4, Frédéric BARBIER
DOUBS 5, Sylvie LE HIR

DROME 1, Mireille CLAPOT
DROME 2, Alice THOUROT
DROME 3, Célia De LAVERGNE
DROME 4, Latifa CHAY

ESSONNE 2, Daphné RACT
ESSONNE 3, Laetitia ROMEIRO DIAS
ESSONNE 4, Marie-Pierre RIXAIN
ESSONNE 5, Cédric VILLANI
ESSONNE 6, Amélie DE MONTCHALIN
ESSONNE 7, Muriel KERNREUTER
ESSONNE 8, Antoine PAVAMANI
ESSONNE 9, Marie GUEVENOUX
ESSONNE 10, Pierre-Alain RAPHAN

EURE 1, Bruno Le MAIRE
EURE 2, Fabien GOUTTEFARDE
EURE 3, Marie TAMARELLE
EURE 4, Bruno QUESTEL
EURE 5, Claire O’Petit

EURE ET LOIR 1, Guillaume KASBARIAN
EURE ET LOIR 2, Claire Tassadit HOUD
EURE ET LOIR 4, Clémence ROUVIER

FINISTERE 1, Annaïg LE MEUR-ROUX annaig.le-meur@en-marche.fr
FINISTERE 2, Jean-Charles LARSONNEUR
FINISTERE 3, Didier LE GAC
FINISTERE 4, Sandrine LE FEUR
FINISTERE 5, Graziella MELCHIOR
FINISTERE 6, Richard FERRAND
FINISTERE 7, Liliana TANGUY
FINISTERE 8, Erwan BALANANT

FRANCAIS DE L’ETRANGER 1, Roland LESCURE
FRANCAIS DE L’ETRANGER 2, Paula FORTEZA
FRANCAIS DE L’ETRANGER 3, Alexandre HOLROYD
FRANCAIS DE L’ETRANGER 4, Pieyre Alexandre ANGLADE
FRANCAIS DE L’ETRANGER 5, Samantha CAZEBONNE
FRANCAIS DE L’ETRANGER 6, Joachim SON FORGET
FRANCAIS DE L’ETRANGER 7, Frédéric PETIT
FRANCAIS DE L’ETRANGER 8, Florence DRORY
FRANCAIS DE L’ETRANGER 10, Amal Amélia LAKRAFI
FRANCAIS DE L’ETRANGER 11, Anne GENETET

GARD 1, Françoise DUMAS
GARD 2, Marie SARA
GARD 3, Anthony CELLIER
GARD 4, Annie CHAPELIER
GARD 5, Olivier GAILLARD
GARD 6, Philippe BERTA

GERS 1, Jean-René CAZENEUVE
GERS 2, Christopher SOCCIO

GIRONDE 1, Dominique DAVID
GIRONDE 2, Catherine FABRE
GIRONDE 3, Marik FETOUH
GIRONDE 4, Aziz SKALLI BOUAZIZA
GIRONDE 5, Benoit SIMIAN
GIRONDE 6, Eric POULLIAT
GIRONDE 7, Bérangère COUILLARD
GIRONDE 8, Sophie PANONACLE
GIRONDE 9, Sophie METTE
GIRONDE 10, Florent BOUDIE
GIRONDE 11, Véronique HAMMERER
GIRONDE 12, Christelle DUBOS

GUADELOUPE 1, Olivier SERVA
GUADELOUPE 2, Diana PERRAN

GUYANE 1, Joëlle PREVOT MADERE
GUYANE 2, Adam LENAICK

HAUT RHIN 1, Stéphanie VILLEMIN
HAUT RHIN 2, Hubert OTT
HAUT RHIN 3, Patrick STRIBY
HAUT RHIN 4, Aurélie TACQUARD
HAUT RHIN 5, Cécile LEHR
HAUT RHIN 6, Bruno FUCHS

HAUTE CORSE 1, Francois ORLANDI
HAUTE CORSE 2, Francis GIUDICI

HAUTE GARONNE 2, Jean-Luc LAGLEIZE
HAUTE GARONNE 3, Corinne VIGNON
HAUTE GARONNE 4, Mickael NOGAL
HAUTE GARONNE 5, Jean-François PORTARRIEU
HAUTE GARONNE 6, Monique IBORRA
HAUTE GARONNE 7, Elisabeth TOUTUT-PICARD
HAUTE GARONNE 8, Michel MONTSARRAT
HAUTE GARONNE 9, Sandrine MORCH
HAUTE GARONNE 10, Sebastien NADOT

HAUTE LOIRE 1, Cécile GALLIEN
HAUTE LOIRE 2, Pierre ETEOCLE

HAUTE MARNE 1, Bérangère ABBA
HAUTE MARNE 2, Vincent BERTHET

HAUTE SAONE 1, Barbara BESSOT BALLOT
HAUTE SAONE 2, Christophe LEJEUNE

HAUTE SAVOIE 1, Véronique RIOTTON
HAUTE SAVOIE 2, Frédérique LARDET
HAUTE SAVOIE 3, Guillaume GIBOUIN
HAUTE SAVOIE 4, Laura DEVIN
HAUTE SAVOIE 5, Marion LENNE
HAUTE SAVOIE 6, Xavier ROSEREN

HAUTE VIENNE 1, Sophie BEAUDOUIN-HUBIERE
HAUTE VIENNE 2, Jean-Baptiste DJEBBARI
HAUTE VIENNE 3, Marie-Ange MAGNE

HAUTES ALPES 1, Pascale BOYER

HAUTES PYRENEES 1, Jean-Bernard SEMPASTOUS
HAUTES PYRENEES 2, Marie Agnes STARICKY

HAUTS DE SEINE 1, Isia KHALFI
HAUTS DE SEINE 2, Adrien TAQUET
HAUTS DE SEINE 3, Christine HENNION
HAUTS DE SEINE 4, Isabelle FLORENNES
HAUTS DE SEINE 5, Céline CALVEZ
HAUTS DE SEINE 6, Laurent ZAMECZKOWSKI
HAUTS DE SEINE 7, Jacques MARILOSSIAN
HAUTS DE SEINE 8, Jacques MAIRE
HAUTS DE SEINE 10, Gabriel ATTAL
HAUTS DE SEINE 11, Laurianne ROSSI
HAUTS DE SEINE 12, Jean-Louis BOURLANGES
HAUTS DE SEINE 13, Frédérique DUMAS

HERAULT 1, Patricia MIRALLES
HERAULT 2, Stéphanie JANNIN
HERAULT 3, Coralie DUBOST
HERAULT 4, Jean-François ELIAOU
HERAULT 5, Philippe HUPPE
HERAULT 6, Isabelle VOYER
HERAULT 7, Christophe EUZET
HERAULT 8, Nicolas DÉMOULIN
HERAULT 9, Patrick VIGNAL

ILLE ET VILAINE 1, Mustapha LAABID
ILLE ET VILAINE 2, Laurence MAILLART MEHAIGNERIE
ILLE ET VILAINE 4, Gaël LE BOHEC
ILLE ET VILAINE 5, Christine CLOAREC
ILLE ET VILAINE 6, Nolwenn VAHE
ILLE ET VILAINE 7, Valérie FRIBOLLE
ILLE ET VILAINE 8, Florian BACHELIER

INDRE 1, François JOLIVET
INDRE 2, Sophie GUERIN

INDRE ET LOIRE 1, Philippe CHALUMEAU
INDRE ET LOIRE 2, Daniel LABARONNE
INDRE ET LOIRE 4, Fabienne COLBOC
INDRE ET LOIRE 5, Sabine THILLAYE

ISERE 1, Olivier VERAN
ISERE 2, Jean-Charles COLAS-ROY
ISERE 3, Emilie CHALAS
ISERE 4, Fabrice HUGELE
ISERE 5, Catherine KAMOWSKI
ISERE 6, Cendra MOTIN>
ISERE 7, Monique LIMON
ISERE 8, Caroline ABADIE
ISERE 9, Elodie Jacquier LAFORGE
ISERE 10, Marjolaine MEYNIER

JURA 1, Danielle BRULEBOIS
JURA 2, Anne PROST-GROSJEAN
JURA 3, Paul-Henri BARD

LA REUNION 3, Carine GARCIA
LA REUNION 4, Anaïs PATEL
LA REUNION 5, Léopoldine SETTAMA-VIDON
LA REUNION 6, Monique ORPHE

LANDES 1, Geneviève DARRIEUSSECQ
LANDES 2, Lionel CAUSSE
LANDES 3, Jean Pierre Louis STEINER

LOIR ET CHER 1, Marc FESNEAU
LOIR ET CHER 2, Jean-Luc BRAULT
LOIR ET CHER 3, Marlène MARTIN

LOIRE 1, Magali VIALLON
LOIRE 2, Jean-Michel MIS
LOIRE 3, Valéria MUNTIAN
LOIRE 4, David KAUFFER
LOIRE 5, Nathalie SARLES
LOIRE 6, Julien BOROWCZYK

LOIRE ATLANTIQUE 1, François DE RUGY
LOIRE ATLANTIQUE 2, Valérie OPPELT
LOIRE ATLANTIQUE 3, Anne-France BRUNET
LOIRE ATLANTIQUE 4, Aude AMADOU
LOIRE ATLANTIQUE 5, Sarah EL HAIRY
LOIRE ATLANTIQUE 6, Yves DANIEL
LOIRE ATLANTIQUE 7, Sandrine JOSSO
LOIRE ATLANTIQUE 8, Audrey DUFEU SCHUBERT
LOIRE ATLANTIQUE 9, Yannick HAURY
LOIRE ATLANTIQUE 10, Sophie ERRANTE

LOIRET 1, Stéphanie RIST
LOIRET 2, Caroline JANVIER
LOIRET 3, Jihan CHELLY
LOIRET 4, Mélusine HARLE
LOIRET 5, David SIMONNET
LOIRET 6, Richard RAMOS

LOT 1, Sébastien MAUREL
LOT 2, Huguette TIEGNA

LOT ET GARONNE 1, Michel LAUZZANA
LOT ET GARONNE 2, Alexandre FRESCHI
LOT ET GARONNE 3, Olivier DAMAISIN

LOZERE 1, Francis PALOMBI

MAINE ET LOIRE 1, Matthieu ORPHELIN
MAINE ET LOIRE 2, Stella DUPONT>
MAINE ET LOIRE 3, Anne BARRAULT
MAINE ET LOIRE 4, Laetitia SAINT-PAUL
MAINE ET LOIRE 5, Denis MASSEGLIA
MAINE ET LOIRE 6, Nicole DUBRE CHIRAT
MAINE ET LOIRE 7, Philippe BOLO

MANCHE 1, Benoite NOUET
MANCHE 2, Bertrand SORRE
MANCHE 3, Stéphane TRAVERT
MANCHE 4, Blaise MISTLER

MARNE 2, Aïna KURIC
MARNE 3, Eric GIRARDIN
MARNE 5, Bertrand TREPO

MARTINIQUE 1, Chantal MAIGNAN
MARTINIQUE 3, Max ORVILLE

MAYENNE 1, Béatrice MOTTIER
MAYENNE 2, Géraldine BANNIER
MAYENNE 3, Josselin CHOUZY

MEURTHE ET MOSELLE 1, Carole GRANDJEAN
MEURTHE ET MOSELLE 2, Laurent GARCIA
MEURTHE ET MOSELLE 3, Xavier PALUSZKIEWICZ
MEURTHE ET MOSELLE 4, Philippe BUZZI
MEURTHE ET MOSELLE 5, Marion BUCHET

MEUSE 1, Diana ANDRE
MEUSE 2, Emilie CARIOU

MORBIHAN 1, HERVE PELLOIS
MORBIHAN 3, Nicole LE PEIH
MORBIHAN 4, Paul MOLAC
MORBIHAN 5, Gwendal ROUILLARD
MORBIHAN 6, Jean-Michel JACQUES

MOSELLE 1, Belkhir BELHADDAD
MOSELLE 2, Ludovic MENDES
MOSELLE 3, Richard LIOGER>
MOSELLE 4, Mathilde HUCHOT
MOSELLE 5, Nicole TRISSE
MOSELLE 6, Christophe AREND
MOSELLE 7, Hélène ZANNIER
MOSELLE 8, Brahim HAMMOUCHE
MOSELLE 9, Isabelle RAUCH

NIEVRE 1, Perrine GOULET
NIEVRE 2, Patrice PERROT

NORD 1, Christophe ITIER
NORD 2, Houmria BERRADA
NORD 3, Christophe DI POMPEO
NORD 4, Brigitte LISO
NORD 5, Guillaume DEKONINCK
NORD 6, Charlotte LECOCQ
NORD 7, Arnaud VERSPIEREN
NORD 8, Catherine OSSON
NORD 9, Valérie PETIT
NORD 10, Sophie TAIEB
NORD 11, Laurent PIETRASZEWSKY
NORD 12, Anne-Laure CATTELOT
NORD 13, Sarah ROBIN
NORD 14, Julien LEMAITTE
NORD 15, Jennifer DE TEMMERMAN
NORD 16, Chantal RYBAK
NORD 17, Dimitri HOUBRON
NORD 18, Claire POMMEYROLE
NORD 19, Sabine HEBBAR
NORD 20, Daniel ZIELINSKI

OISE 1, Denis FLOUR
OISE 2, Agnès THILL
OISE 3,  Pascal BOIS
OISE 4, Stéphanie LOZANO
OISE 5, Emmanuelle BOUR POITRINAL
OISE 6, Carole BUREAU-BONNARD
OISE 7, Jean-Francois DARDENNE

ORNE 2, Ophélie LEROUGE
ORNE 3, Isabelle BOSCHER

PARIS 1, Sylvain MAILLARD
PARIS 2, Gilles LE GENDRE
PARIS 3, Stanislas GUERINI
PARIS 4, Ilana CICUREL
PARIS 5, Benjamin GRIVEAUX
PARIS 6, Pierre PERSON
PARIS 7, Pacôme RUPIN
PARIS 8, Laetitia AVIA
PARIS 9, Buon TAN
PARIS 10, Anne-Christine LANG
PARIS 11, Marielle de SARNEZ
PARIS 12, Olivia GREGOIRE
PARIS 13, Hugues RENSON
PARIS 14, Valérie BOUGAULT
PARIS 16, Mounir MAHJOUBI
PARIS 17, Béatrice FAILLES

PAS DE CALAIS 1, Bruno DUVERGE
PAS DE CALAIS 2, Jacqueline MAQUET
PAS DE CALAIS 3, Patrick DEBRUYNE
PAS DE CALAIS 4, Thibault GUILLUY
PAS DE CALAIS 5, Jean Pierre PONT
PAS DE CALAIS 6, Brigitte BOURGUIGNON
PAS DE CALAIS 7, Dominique PIEDFORT
PAS DE CALAIS 8, Benoit POTTERIE
PAS DE CALAIS 9, Marguerite DEPREZ AUDEBERT
PAS DE CALAIS 10, Laurence DESCHANEL
PAS DE CALAIS 11, Anne ROQUET
PAS DE CALAIS 12, Coralie REMBERT

PUY DE DOME 1, Valérie THOMAS
PUY DE DOME 2, Mohand HAMOUMOU
PUY DE DOME 3, Laurence VICHNIEVSKY
PUY DE DOME 4, Michel FANGET
PUY DE DOME 5, Sébastien GARDETTE

PYRENEES ATLANTIQUES 1, Josie POUEYTO
PYRENEES ATLANTIQUES 2, Jean-Paul MATTEI
PYRENEES ATLANTIQUES 3, Michel BERNOS
PYRENEES ATLANTIQUES 4, Loic CORREGE
PYRENEES ATLANTIQUES 5, Florence LASSERRE
PYRENEES ATLANTIQUES 6, Vincent BRU

PYRENEES ORIENTALES 1, Romain GRAU
PYRENEES ORIENTALES 2, Christine ESPERT
PYRENEES ORIENTALES 3, Laurence GAYTE
PYRENEES ORIENTALES 4, Sebastien CAZENOVE

RHONE 1, Thomas RUDIGO
RHONE 2, Hubert JULIEN LAFERRIERE
RHONE 3, Jean-Louis TOURAINE
RHONE 4, Anne BRUGNERA
RHONE 5, Blandine BROCARD
RHONE 6, Bruno BONNELL
RHONE 7, Anissa KHEDHER
RHONE 8, Joëlle TERROIR
RHONE 9, Marion CROIZEAU
RHONE 10, Thomas GASSILOUD
RHONE 11, Jean-Luc FUGIT
RHONE 12, Cyrille ISAAC-SIBILLE
RHONE 13, Danielle CAZARIAN
RHONE 14, Yves BLEIN

SAINT-MARTIN/SAINT-BARTHELEMY 1, Ines BOUCHAUT CHOISY

SAINT-PIERRE-ET-MIQUELON, Annick GIRARDIN (soutenue)

SAONE ET LOIRE 1, Benjamin DIRX
SAONE ET LOIRE 2, Vincent CHAUVET
SAONE ET LOIRE 3, Rémy REBEYROTTE
SAONE ET LOIRE 4, Catherine GABRELLE
SAONE ET LOIRE 5, Raphael GAUVAIN

SARTHE 1, Damien PICHEREAU
SARTHE 2, Aurélie PEROT
SARTHE 3, Pascale FONTENEL PERSONNE
SARTHE 5, Willy COLIN

SAVOIE 1, Typhanie DEGOIS
SAVOIE 3, Philippe VIVIER

SAVOIE 4, Patrick MIGNOLA

SEINE ET MARNE 1, Aude LUQUET
SEINE ET MARNE 2, Estelle ROUSSEAU
SEINE ET MARNE 4, Emmanuel MARCADET
SEINE ET MARNE 6, Laetitia MARTIG DECES
SEINE ET MARNE 7, Rodrigue KOKOUENDO
SEINE ET MARNE 8, Jean-Michel FAUVERGUE
SEINE ET MARNE 9, Michele PEYRON
SEINE ET MARNE 10, Stéphanie DO
SEINE ET MARNE 11, Amandine RUBINELLI

SEINE MARITIME 1, Damien ADAM
SEINE MARITIME 2, Annie VIDAL
SEINE MARITIME 3, Cyrille GRENOT
SEINE MARITIME 4, Sira SYLLA
SEINE MARITIME 6, Philippe DUFOUR
SEINE MARITIME 8, Béatrice DELAMOTTE
SEINE MARITIME 9, Stéphanie KERBARH
SEINE MARITIME 10, Xavier BATUT

SEINE SAINT-DENIS 1, Sébastien MENARD
SEINE SAINT-DENIS 2, Véronique AVRIL
SEINE SAINT-DENIS 3, Patrice ANATO
SEINE SAINT-DENIS 4, Prisca THEVENOT
SEINE SAINT-DENIS 5, Malika MAALEM
SEINE SAINT-DENIS 6, Alexandre AIDARA
SEINE SAINT-DENIS 7, Halima MENHOUDJ
SEINE SAINT-DENIS 8, Sylvie CHARRIERE
SEINE SAINT-DENIS 9, Jeanne DROMARD
SEINE SAINT-DENIS 10, Billel OUADAH
SEINE SAINT-DENIS 11, Elsa WANLIN
SEINE SAINT-DENIS 12, Stéphane TESTE

SOMME 1, Nicolas DUMONT
SOMME 2, Barbara POMPILI
SOMME 3, Bruno MARIAGE
SOMME 4, Jean Claude LECLABART

TARN 2, Marie-Christine VERDIER JOUCLAS
TARN 3, Jean TERLIER

TARN ET GARONNE 1, Pierre MARDEGAN

TERRITOIRE DE BELFORT 1, Christophe GRUDLER
TERRITOIRE DE BELFORT 2, Bruno KERN

VAL D’OISE 1, Isabelle MULLER-QUOY
VAL D’OISE 2, Guillaume VUILLETET
VAL D’OISE 3, Cécile RILHAC
VAL D’OISE 4, Naima MOUTCHOU
VAL D’OISE 5, Fiona LAZAAR
VAL D’OISE 6, Nathalie ELIMAS
VAL D’OISE 7, Dominique DA SILVA
VAL D’OISE 9, Zivka PARK
VAL D’OISE 10, Aurélien TACHE

VAL DE MARNE 1, Frédéric DESCROZAILLE
VAL DE MARNE 2, Jean-François MBAYE
VAL DE MARNE 3, Laurent SAINT MARTIN
VAL DE MARNE 4, Maud PETIT
VAL DE MARNE 5, Nadine RET
VAL DE MARNE 6, Guillaume GOUFFIER CHA
VAL DE MARNE 7, Jean-Jacques BRIDEY
VAL DE MARNE 8, Jennifer DOUIEB NAHON
VAL DE MARNE 9, Gaëlle MARSEAU
VAL DE MARNE 10, Sheerazed BOULKROUN
VAL DE MARNE 11, Albane GAILLOT

VAR 1, Elisabeth CHANTRIEUX
VAR 2, Cécile MUSCHOTTI
VAR 3, Alexandre ZAPOLSKY
VAR 4, Solveig Sereine MAUBORGNE
VAR 5, Philippe Michel KLEISBAUER
VAR 6, Valérie GOMEZ-BASSAC
VAR 7, Emilie GUEREL
VAR 8, Fabien MATRAS

VAUCLUSE 1, Jean-Francois CESARINI
VAUCLUSE 2, Sonia STRAPELIAS
VAUCLUSE 3, Brune POIRSON
VAUCLUSE 4, Carole NORMANI
VAUCLUSE 5, Jean VIARD

VENDEE 1, Philippe LATOMBE
VENDEE 2, Patricia GALLERNEAU
VENDEE 3, Stéphane BUCHOU
VENDEE 4, Martine LEGUILLE BALLOY
VENDEE 5, Pierre HENRIET

VIENNE 1, Jacques SAVATIER
VIENNE 2, Sacha HOULIE
VIENNE 3, Jean-Michel CLEMENT
VIENNE 4, Nicolas TURQUOIS

VOSGES 1, Alisson HAMELIN
VOSGES 2, Christine URBES
VOSGES 3, Claude THIRARD
VOSGES 4, Raynald MAGNIEN COEURDACIER

YONNE 1, Paulo DA SILVA MOREIRA
YONNE 2, Jean-Yves CAULLET
YONNE 3, Michèle CROUZET

YVELINES 1, Didier BAICHERE
YVELINES 2, Jean-Noël BARROT
YVELINES 3, Béatrice PIRON
YVELINES 4, Marie LEBEC
YVELINES 5, Yael BRAUN-PIVET
YVELINES 6, Natalia POUZYREFF
YVELINES 7, Michèle DE VAUCOULEURS
YVELINES 8, Khadija MOUDNIB
YVELINES 9, Bruno MILLIENNE
YVELINES 10, Aurore BERGE
YVELINES 11, Nadia HAI£
YVELINES 12, Florence GRANJUS

La primaire de la Belle Alliance Populaire dernière chance pour sortir politiquement de la zone humide de Notre Dame des Landes

La droite et la gauche de gouvernement s’accrochent à un projet né au dernier millénaire et contraire à la fois aux orientations européennes en matière d’environnement et aux décisions mondiales issues de la COP21.

Nous proposons à tous ceux qui se battent contre ce projet dépassé d’en faire un enjeu de la Primaire de la Belle Alliance Populaire au travers d’une candidature collective citoyenne qui permet :

1 de participer à une primaire grandeur nature sans avoir à en supporter l’organisation

2 de se compter par rapport aux partis engagés dans la primaire de la Belle Alliance Populaire de manière à ce que cela débouche sur une répartition des circonscriptions et donc des députés issus de cette initiative

3 de mobiliser localement sur des Grands Projets Inutiles Imposés comme l’aéroport de ND des Landes, sur la sortie du nucléaire et d’obtenir leur abandon et l’investissement dans des moyens pour une Transition Ecologique Solidaire parce que les réseaux auront su mobiliser suffisamment pour être majoritaires au niveau de leur département comme cela devrait être le cas sur la Loire Atlantique au vu du résultat serré de la consultation de juin dernier.

Ce comptage pourra s’effectuer que le PS accepte ou pas la candidature collective citoyenne les réseaux pouvant éditer et distribuer y compris à l’entrée des bureaux de vote des bulletins de cette candidature collective.

Cela permettrait de tester la crédibilité des mouvements citoyens sur leur capacité à mettre en mouvement différents réseaux, à leur offrir un débouché politique pour leurs actions de terrain sans qu’ils se sentent embrigadés et à faire passer les citoyens du clic à une participation effective à une primaire grandeur nature.

Et le refus du PS de prendre en compte les votes pour cette candidature collective citoyenne sera une motivation supplémentaire pour justifier auprès des élus le fait qu’ils accordent leur parrainage à d’autres offres politiques.

Alain Uguen pour le Collectif HULOT2016 : Humains Unis pour une Législature Ouverte sur la Transition en 2016
hulot2016.fr

06 82 41 39 19

GEM2017 : pour une Gauche (ou des Gauches) et des Ecologistes Majoritaires en 2017

Patrick Viveret: réappropriation citoyenne du politique, avancées et enjeux

La multiplication des initiatives citoyennes, notamment en vue des élections de 2017, risque de déboucher sur leur concurrence et leur neutralisation respective. Le risque existe alors de permettre à une classe politique largement « hors sol » et coupée des forces vives du pays de perpétuer sa domination et ouvrirait d’autant plus la voie à des aventures dangereuses pour notre démocratie.

Pouvoir citoyen en marche qui relie plusieurs réseaux et mouvements citoyens importants a organisé une série « d’auditions citoyennes partagées » afin de permettre aux nombreuses initiatives citoyennes travaillant à la réappropriation du politique par les citoyens (et pour certaines dans la perspectives des futures élections), de se connaître, de repérer leurs convergences et de travailler leurs divergences éventuelles pour lever des malentendus et construire ce que nous appelons des « désaccords féconds ». Trois réunions ont eu lieu.

logo-avec-espace-blanc3
Ces auditions citoyennes ont confirmé l’ampleur et la créativité de ces initiatives, l’ampleur de leur ambition de construction d’un nouveau modèle démocratique ne se limitant pas aux enjeux français des élections de 2017. C’est en soi une très bonne nouvelle car, ces dernières années, la créativité sociale s’était largement exprimée dans les domaines culturels, technologiques, sociétaux, économiques notamment, mais la sphère politique restait largement étrangère à ces tentatives de renouveau.

Pour autant cette bonne nouvelle risque de ne pas se concrétiser si, comme nous pouvions le craindre, la multiplication de ces initiatives, (dont la plus connue fut récemment le mouvements des Nuits debout) faute d’une réelle capacité de convergence, risque de déboucher sur leur concurrence et leur neutralisation respective. Le risque existe alors de permettre à une classe politique largement « hors sol » et coupée des forces vives du pays de perpétuer sa domination par défaut ce qui ouvrirait d’autant plus la voie à des aventures dangereuses pour notre démocratie, en particulier avec le poids acquis par des forces qui jouent sur les peurs et les replis identitaires tels le Front national.

Nous avons constaté notamment, à l’occasion de ces auditions, deux types de clivage, qui, s’ils n’étaient pas surmontés ou au moins inscrits dans une dynamique convergente, pourraient conduire à cette neutralisation mutuelle. Le premier concerne la question des enjeux électoraux de 2017 considérés comme importants par les uns et secondaires par les autres. Le second porte sur la concurrence des initiatives citoyennes qui accordent de l’importance à ces échéances électorales. C’est le cas notamment pour les initiatives de type “primaires” centrées sur les élections présidentielles. C’est ainsi que parmi ces initiatives les trois qui ont rencontré le plus d’écho, « Notre Primaire » (initiée notamment par Thomas Piketty, Dominique Meda, Daniel Cohn-Bendit), La Primaire.org (initiée notamment par Benjamin Ball et…. ) et “la Primaire des français” initiée notamment par Alexandre Jardin, Corinne Lepage et Jean Baptiste de Foucauld) aucune ne dépasse pour le moment les 100.000 signatures alors qu’elles se fixaient à l’origine des objectifs de l’ordre de 500.000 afin d’atteindre une masse critique suffisante pour peser par rapport aux partis traditionnels. Les autres initiatives (Primaire « de gauche » initiée notamment par Caroline de Haas) ou le projet de “Primaires citoyennes” proposé notamment par Thomas Coutrot lors de nos premières auditions semblent à ce jour ne pas avoir réellement décollé.

Quant aux autres initiatives souvent très riches elles risquent d’être sans effet sur les rendez vous démocratiques pourtant importants de 2017.

Pourtant des éléments de convergence apparaissent à la lumière des auditions citoyennes que nous avons organisées
 et pourraient permettre le développement d’une dynamique citoyenne large et puissante capable de créer dans notre démocratie un fait politique réellement nouveau.

Ces éléments portent en particulier sur une régénération nécessaire et profonde, parfois radicale, du processus démocratique lui même s’exprimant notamment comme Nuit Debout par la volonté d’engager comme en Islande “un processus constituant”. Même les initiatives moins radicales qui cherchent à peser sur l’échéance présidentielle de 2017 avancent comme argument essentiel la nécessité d’avoir un candidat prêt à engager un processus de réforme de la constitution dès son arrivée au pouvoir. C’est notamment l’un des premiers arguments avancés par des réseaux soutenant Jean Luc Mélenchon et Nicolas Hulot, deux personnes bénéficiant d’ores et déjà de sondages potentiels significatifs. 


Une autre piste qui se dégage est celle de l’enjeu des élections législatives. Des initiatives comme “Ma voix” se sont positionnées sur ce terrain mais aussi nombre d’acteurs participant aux rencontres issues des rendez-vous de Saillans, de Vogüé, et récemment du Trièves.

S’agissant d’éléments de programme il faut noter des avancées importantes à partir de plusieurs matériaux
: le Pacte des Jours heureux, le livre issu des propositions des auteurs du Manifeste convivialistes, les projets émanant des commissions de Nuit Debout
 notamment font apparaître nombre de valeurs et d’objectifs convergents. Ces éléments de programme pourraient s’organiser autour de l’appel à une « civilisation du bien vivre » initié par Edgar Morin, appel qui pourrait être proclamé à l’échelle internationale à l’occasion des Dialogues en humanité qui se tiennent du 1 et au 3 juillet à Lyon.

En dernier lieu, apparaît nécessaire un dialogue entre les mouvements précédents et d’autres appartenant aux nombreuses couleurs de la “transition” (énergétique, monétaire, éducative, alimentaire, etc…), cherchant quel rôle ils pourraient jouer dans la réappropriation du politique, avec un premier jalon, la journée nationale de la Transition, le 24 septembre prochain.

Un tel chemin permettrait, selon nous, de rassembler la plus grande partie des citoyennes et des citoyens qui entendent œuvrer pour un véritable renouveau de notre démocratie, construire une intelligence politique collaborative seule susceptible de traiter les défis colossaux que nos sociétés doivent affronter en ce siècle décisif et résister victorieusement aux tentations dépressives, identitaires ou autoritaires qui se font jour.

La nouvelle rencontre aura lieu le 18 juin. C’est une étape importante sur ce chemin.

Une proposition sera faite pour sortir de la situation actuelle

Patrick Viveret

7 juin 2016

——

Annexe 1 : Associations et structures participant au « Pouvoir citoyen en marche »

Pacte Civique, Collectif Roosevelt, Labo de l’ESS, Pouvoir d’Agir, Les Convivialistes, Dialogues en Humanité, MNCP (Mouvement National des Chômeurs et Précaires), Le Collectif pour une transition citoyenne, Transformation TP-TS, Les Maisons des Potes, ATTAC, France Libertés, Génération Précaire, 4° Chambre, Mouvement Sol, Printemps de l’Education, Chemin faisant, Citoyens du Monde…

Annexe 2 : Initiatives citoyennes ayant participé aux « auditions partagées » des 10/02/2016- 21/03/2016 -02/05/2016

La primaire.org
Notre primaire (primaire des gauches et des écologistes)
Candidature d’une personnalité médiatique issue de la société civile (Nicolas Hulot
Mouvement pour une 6 e république
Mouvement commun
La primaire citoyenne
Conseil d’urgence citoyenne
Ma voix –
Démocratie ouverte
Conférence citoyenne 2017
Territoire hautement citoyen (Parlement et citoyen)
Mouvement bleu blanc zèbre
Nous la majorité
Primaire de gauche
Les convivialistes
La vraie primaire
4°chambre
Processus Vogüé : Label-le démocratie
La primaire des français
Jours heureux – le Pacte
Synergies démocratiques
La marche citoyenne
La vague citoyenne
Capacitation citoyenne Capac
Conférences citoyennes
…et peut-être une ou deux autres oubliées, pardon !

Consultation Candidature Collective Citoyenne GEM2017

Bonnes Nouvelles du 08/09/16

Ségolène Royal refuse l’autorisation d’un nouveau pesticide
Merci à tous de votre mobilisation qui a sans doute pesé dans la décision de la Ministre.
http://www.cyberacteurs.org/archives/bilan.php?id=1055

Gilles Eric Séralini gagne son procès en appel

Le journal MARIANNE et son journaliste JEAN-CLAUDE JAILLETTE ont perdu en cour d’appel de Paris ce 7 SEPTEMBRE 2016, et ont été condamnés en diffamation pour avoir dénigré, comme d’autres lobbyistes, agences et académies, le Professeur GILLES-ERIC SERALINI au sujet de ses recherches de 2012 montrant des tumeurs de rats dues au Roundup et à un maïs OGM, étude republiée et confirmée depuis.

La plupart des groupes de baleines à bosse ne sont plus en danger …
Accord climat: les procédures de ratification avancent en Europe

http://www.cyberacteurs.org/quotidien/equotidien.php?id=1575

Échanges des semences, brevets sur le vivant, OGM, après la Loi biodiversité, où en est-on ?
Guy Kastler fait le point pour nous
https://www.cyberacteurs.org/blog/?p=2455

GEM2017: Pour mettre le citoyen et la Transition Ecologiste Solidaire au cœur de la campagne présidentielle et législative

Pour mettre au coeur du débat politique la nécessaire “Transition Ecologiste Solidaire”, comme nous l’avions fait en 2011 avec GEM2012

la proposition c’est de présenter une candidature collective GEM2017 pour une Gauche et des Ecologistes Majoritaires en 2017 afin de permettre
* aux citoyens de dire :
– > La transition c’est maintenant, il est temps de passer aux Actes.
– > Ras le bol des politiciens professionnels : nous voulons récupérer notre voix de citoyens, les partis doivent être au service du Peuple et pas l’inverse.
– > La primaire doit nous permettre de choisir aussi nos candidats aux législatives et les priorités de la législature
* aux réseaux mobilisés autour de grands projets inutiles imposés (nucléaire, NDDL, Sivens, Cigeo….) de faire voter sur les territoires concernés avec l’espoir d’être majoritaires sur ces territoires
* aux mouvements citoyens de revendiquer un débouché politique et de se compter là où ils sont implantés.
En 2012 notre candidature collective avait été refusée non pas parce qu’elle était collective mais à défaut d’accords avec le PS.
Vous direz pourquoi faire un accord avec le PS après le mauvais bilan du quinquennat ?
Parce que le bilan est le résultat de notre incapacité en 2012 à nous rassembler pour établir un rapport de forces suffisant pour pouvoir peser pendant 5 ans avec un nombre de parlementaires conforme au poids politique de ce que nous représentons pour pouvoir faire contre-poids aux lobbies à l’oeuvre dans tous les domaines.
Parce qu’il y a urgence à mettre en oeuvre la Transition : Depui le lundi 8 août, la totalité des ressources renouvelables en un an a été consommée par l’humanité, selon le Global Footprint Network.
Parce que ce que nous promettent la droite et l’extrême droite est encore pire et que la dispersion des voix au premier tour de la présidentielle aboutira inéluctablement à un nouveau 21 avril.
Le pari c’est d’obtenir par cette candidature collective ce que nous n’avons pas pu obtenir durant de quinquennat par nos mobilisations.
La proposition n’est pas de créer un nouveau parti politique mais de proposer à tous les réseaux mobilisés sur des enjeux écologiques de nous mettre d’accord sur une règle du jeu simple : c’est le résultat du vote à la primaire qui permettra de décider le nombre de candidatures aux législatives que nous pourrons revendiquer et les projets dont nous pourrons revendiquer l’abandon et à l’intérieur du vote pour cette candidature collective ce sont les résultats dans les circonscriptions qui diront quels sont les endroits qui ont le mieux mobilisé et donc sont les plus aptes à revendiquer une candidature aux législatives.
Notre voix a du pouvoir

Outre le fait que la défense de l’idée de primaire est une vieille revendication de notre association à chaque étape validée par vous, le fait que vous répondiez positivement à cette nouvelle consultation nous donnerait du poids pour développer pendant cette campagne notre projet TRANSACTEURS : le Réseau Economique et Social des acteurs de la transition Ecologique Solidaire
Votre porte monnaie a du pouvoir
https://www.cyberacteurs.org/blog/?p=2345

Merci de nous donner votre avis
Etes-vous favorables à ce que notre association porte cette proposition GEM2017 ?
Votez
http://www.cyberacteurs.org/sondages/index.php
Mettez vos commentaires sur le blog

Texte de la pétition soumis à vos remarques et amendements serait:

Les soussignés se déclarent collectivement solidaires d’une Candidature Collective Citoyenne à la primaire initiée par la Belle Alliance sous le titre GEM2017 (pour une Gauche et des Ecologistes Majoritaires en 2017) et souhaitent
* que cette candidature soit prise en compte pour permettre aux électeurs écologistes d’affirmer leur sensibilité et de revendiquer que le candidat qui sortira de la primaire soit le-la candidat-e de la gauche et des écologistes,
* que les candidatures aux législatives soient représentatives de l’ensemble des sensibilités politiques de la future majorité
* que l’organisation avant le premier tour de la présidentielle d’une assemblée délibérante représentative des citoyens ayant participé à la primaire permette de définir les priorités du quinquennat et de répartir les candidatures aux législatives pour que la prochaine Assemblée Nationale soit représentative de notre bio-diversité.

Oui à des Unions Régionales de la Gauche et des Ecologistes sur la base de primaires qui permettent de créer l’Union parce que ça URGE pour la planète

Les écologistes! doivent accepter la proposition de référendum faite par le PS en militant pour une réponse “Oui à des Unions Régionales de la Gauche et des Ecologistes sur la base de primaires qui permettent de créer l’Union parce que ça URGE pour la planète tout en garantissant une répartition équitable des sensibilités et une base pour discuter des programmes”.

Je pense qu’en faisant campagne sur ce thème nous pourrions commencer à exister politiquement en nous démarquant de nos anciens amis et de leurs alliés et en attirant à nous des électeurs qui ne souhaitent pas prendre le risque de faire gagner la droite et encore moins l’extrême droite mais ne souhaitent pas non plus une caporalisation de toutes les sensibilités par le PS.

Je propose que vous négociez avec JC Cambadélis pour permettre que notre réponse soient proposée au vote des citoyens à la fois sous forme de bulletins et à la fois dans le vote électronique. En cas de refus, je propose que nous éditions nous-mêmes des bulletins à imprimer chez soi et que nous mettions sur pied une pétition pour que les personnes qui souhaitent voter électroniquement puissent le faire par ce biais. Cela nous permettrait d’avoir une base pour discuter avec le PS

Alain Uguen

consultation suite : la primaire ne fait plus recette !

Message envoyé le 1er avril
Sujet politique au sens premier du terme (gestion des affaires de la cité) :
La précédente consultation (un candidat écologiste au premier tour de la primaire de gauche et de droite ) a donné une majorité pour (63,9%) mais un nombre de votants insuffisant pour être significatif de l’avis majoritaire de l’Association Pensez-vous que l’association Cyber @cteurs qui prône l’idée de primaire pour mettre l’écologie et les citoyens au cœur du débat politique doive porter cette idée pour mettre la nécessité de la transition écologique au cœur du débat de 2017 ?
Au sortir des départementales qui se sont traduites par une 3è claque en un an pour la majorité parlementaire et devant le risque d’éclatement dEELV qui ne ferait qu’ajouter à la dispersion de l’écologie politique et donc à notre incapacité à peser, je vous propose un nouveau vote.
une primaire écologiste pour des listes uniques de l’écologie aux régionales 2015 dont le premier tour servirait de primaire pour la présidentielle et les législatives de 2017.
Pour avoir une chance d’être entendue des dirigeants des 4 à 5000 adhérents d’EELV, votre participation devra être massive.

Pour la précédente consultation Démarches pour obtenir une primaire unique de la gauche et des écologistes Etes-vous vous aviez été plus de 3000 participants et pour à 60%
ou encore 2930 votants en 2010 Quelle est votre position concernant le texte appelant à une primaire écologiste pour préparer les échéances de 2011 (cantonales) et 2012 (législatives), Pour à 76%
Vous pouvez mettre les commentaires que vous souhaitez sur le texte volontairement provocateur de débat. Eh les égo-logistes, désunie l’écologie disparaît : le peuple de l’écologie ne vous dit pas merci.

Merci d’avance de prendre le temps de donner votre avis.

Alain Uguen

message du 12 mai

/// la primaire ne fait plus recette !

101 votes pour une primaire écologiste pour les régionales de la fin de l’année. Si vous avez deux minutes, je suis preneur de vos commentaires pour comprendre ce désintérêt par rapport à une idée que nous avons défendue à de nombreuses reprises parce qu’elle nous semble susceptible de renouveler les pratiques politiques réservées jusqu’ici aux partis politiques qui mobilisent de moins en moins les électeurs. Merci d’avance.

Eh les égo-logistes, désunie l’écologie disparaît : le peuple de l’écologie ne vous dit pas merci.

Comment voulez-vous convaincre une majorité si non seulement vous devenez invisibles électoralement mais en plus vous remerciez ceux qui manipulent les chiffres pour masquer leur défaite en les assurant que vos voix leurs sont acquises comme si nous étions toujours au temps de l’Union de la Gauche version Mitterrand- Marchais ?

Nous savons que nous sommes divers mais nous ne sommes forts que lorsque nous sommes rassemblés (du centre-droit à l’extrême gauche) pour faire gagner l’écologie. Mais à chaque fois qu’il s’agit de faire gagner la gauche, c’est l’écologie qui disparaît : les adhérents et les électeurs désertent un parti englué dans ses querelles d’égos et de stratégies.

Pour avoir une chance de reconstruire l’écologie politique et de faire progresser les idées qui nous sont communes, il nous faut remettre le citoyen au cœur de notre démarche et réapprendre vraiment la politique autrement. Créons pour la rentrée prochaine les conditions d’organisation d’une primaire de l’écologie ouverte à tous ceux qui ont la planète au cœur et faisons du premier tour des élections régionales la primaire grandeur nature de la Gauche et des Ecologistes pour préparer 2017 et une juste répartition des candidatures uniques aux législatives. Car tout laisse à penser que l’optimiste Hollande pense déjà que le FN n’est pas un problème et qu’il lui suffira de débaucher les présidents des groupes écologistes dans les deux chambres pour éviter une candidature écologiste parasite.

La politique c’est du rapport de forces. Pour ne l’avoir pas compris en 2011, nous n’avons pas aujourd’hui les moyens de peser réellement sur les décisions du gouvernement. L’heure n’est donc pas à retourner au gouvernement ni à recomposer avec les productivistes de gauche mais à rassembler les écologistes pour créer les conditions d’un rapport de forces favorable à l’écologie qui permette de bâtir les conditions d’un partenariat gagnant-gagnant pour 2017.

J’invite tous ceux qui le souhaitent à s’exprimer.

Alain Uguen

Les écologistes relégués au rang de figurants

Départementales: Les écologistes en quête d’une stratégie pour le second tour

Chez les écologistes, les départementales ne règlent pas les débats

Résultats départementales 2015: EELV à 2%, un score national en trompe-l’oeil