Divulgation du plan com d’urgence d’Enedis pour essayer de sauver le compteur Linky

– Un plan d’urgence face à une situation de rejet généralisé du Linky
– Un gaspillage éhonté de l’argent des usagers
– Une tentative ridicule de rendre le Linky “sympathique”
– Une pression directe sur la presse régionale accusée d’être “anti-linky”

Grand concours de parodies des pubs d’Enedis (cf grande image plus bas)

parodie linky

Nous avons pu nous procurer le “plan com” confidentiel (cf ci-dessous) de la campagne publicitaire lancée en toute urgence en cette fin juin par Enedis pour essayer de sauver le soldat Linky.

Les doux euphémismes que l’on trouve dès l’introduction, comme “renforcer son acceptabilité et faciliter son déploiement partout en France” illustrent la réalité : le compteur Linky est rejeté de façon de plus en plus massive partout en France.

Adossée à deux évènements publics majeurs, la Coupe du Monde de Football et le Tour de France, assurément pour essayer de toucher le public populaire, cette campagne ressemble à une tentative désespérée de sauver le programme Linky alors que la proximité des élections municipales aggrave encore sa situation (*).

Les méthodes utilisées illustrent bien les pratiques d’Enedis depuis deux ans que le déploiement du Linky est commencé : “faire de la pédagogie” se traduit noir sur blanc par “marteler” !

Par ailleurs, des “experts et alliés” vont être mis en exergue (et assurément grassement rémunérés, pour leur collaboration, avec l’argent des usagers). Nous ne manquerons pas de questionner ces complices d’Enedis… dès qu’ils seront présentés.

D’autre part, Enedis souhaite “inspirer de la sympathie et de la chaleur autour de Linky“, en particuliers avec les dessins du “gentil Linky” en pleines pages dans l’ensemble des journaux régionaux de France : on ne saurait mieux montrer à quel point Enedis prend les citoyens pour des imbéciles.

On note aussi une tentative de mise au pas de la presse régionale : le sous entendu d’une campagne publicitaire aussi importante (et donc lucrative pour les journaux) est très clair : “Si vous voulez continuer à bénéficier de cette manne, soyez positif avec Linky dans vos articles“.

Enedis accuse en effet la presse locale et régionale de “faire le jeu des anti-Linky” alors qu’elle ne fait que rendre compte des innombrables déconvenues vécues par les habitants dotés du compteur vert fluo. De toute évidence, Enedis veut remettre les médias dans le “droit chemin”.

Nous appelons les citoyens à ne pas se laisser désinformer par Enedis et, d’ores et déjà, à participer à un grand concours de parodies des publicités du Linky (exemple ci-dessous).

Stéphane Lhomme, Conseiller municipal de Saint-Macaire (33)
Animateur du site web http://refus.linky.gazpar.free.fr

 (*) Plus la date des élections municipales approche, plus les maires sont nombreux à interdire la pose des Linky ou a minima pour le droit de refus des compteurs communicants par leurs administrés. Le parti LREM, au pouvoir, est considéré à juste titre par de nombreux habitants (…et électeurs) comme complice des méthodes d’Enedis, et s’inquiète d’une probable sanction dans les urnes…

Document confidentiel Enedis Rendu public par http://refus.linky.gazpar.free.fr


Enedis intensifie sa communication autour du compteur Linky afin de renforcer son acceptabilité et faciliter son déploiement partout en France. Pour optimiser la prise de parole sur Linky, l’équipe du Programme Linky et la Dircom ont construit une stratégie s’adossant aux deux grands évènements sportifs, populaires et fédérateurs qui vont générer une très forte audience sur les médias dans les prochaines semaines : la Coupe du Monde de Football et le Tour de France.

Partis pris et positionnement de communication

  • Faire de la pédagogie :
    ▪️ marteler les bénéfices de Linkypour les particuliers, les collectivités, et la France.
    ▪️ desexperts et des alliés pour porter la parole Linky.
  • Créer de la proximité :
    ▪️ inspirer de la sympathie et de la chaleur autour de Linky. Le faire entrer dans les familles et les foyers.
    ▪️ bénéficierdu contexte de la Coupe du monde de Football et du Tour de France, deux événements populaires et mondiaux pour donner une nouvelle vie au compteur Linky.

Parler vrai :
▪️ incarner les bénéfices de Linky. Combattre les contre-vérités avec des mots simples et justes.
▪️ des clients pour remettre Linky à sa juste place.

*) Dans la presse quotidienne régionale (PQR)
Le plan média a été élaboré pour une prise de parole autour des bénéfices concrets et immédiats du compteur Linky pour nos clients :

  • les services à distance
  • le dépannage facilité
  • la possibilité d’agir sur sa consommation

La campagne publicitaire est composée de 3 visuels Linky et diffusée sur l’ensemble des titres de la PQR (hors Corse) + Le Parisien. Dates de parution : 18, 21 et 26 juin 2018.

Un renforcement avec des formats digitaux sur les sites Internet de la PQR et sur les réseaux sociaux.

 

*) A la radio : RMC

La première radio du sport en France et seule diffuseur en direct et en intégralité des matchs de la Coupe du Monde de Football et les étapes du Tour de France.

Deux spots de 20 secondes dans le contexte Coupe du Monde de Foot (du 14 juin au 15 juillet)

 

*) A la télévision (France télévisions)

Vivez le Tour de France avec le compteur Linky… Enedis, partenaire officiel.

La marque Enedis et le compteur Linky seront présents sur tous les directs du Tour de France diffusés sur les chaines de télévision France 2 et France 3. Une courte vidéo de 4 ou 6 secondes sera présente en entrée, sortie et reprises des programmes.

France 3 :

  • lecourt programme de France 3, à 19h20 du lundi au vendredi, du 25 juin au 6 juillet
  • tousles directs du 7 au 29 juillet de 12h55 à 15h

France 2 :

  • tousles directs, de 11h55 à 12h55 et de 15h à 17h30, du 7 au 29 juillet

Enedis et Linky seront également à l’honneur sur les sites Internet de France Télévision Sport

Témoignages sur Linky

Je vois avec les différents messages que vous transmettez, des témoignages de personnes à qui on a installé un compteur Linky. Que ce soit avec ou contre leur consentement, il y a des retours d’incidents!

Je fais partie d’un collectif à Riec sur Belon et nous essayons de rassembler les témoignages disponibles pour que cette collecte puisse servir à faire état de dysfonctionnements à quelque niveau que ce soit.

Peut-être avez-vous déjà recensé ces témoignages. Si c’est le cas, pourriez-vous nous les transmettre. Pour nous et l’ensemble des collectifs de France, ce serait très précieux.

Merci par avance.

Cordialement.

pour le collectif
Marie France

Nous proposons à tous ceux qui ont envie de témoigner de le faire en mettant un commentaire sur ce texte. Merci d’avance
Alain Uguen

À l’attention des Délégués du SMDEA : pollution par les champs électro magnétiques due aux compteurs “communicants” et leurs concentrateurs.

Bonjour à toutes et à tous,

je vous transfère le mél que j’ai envoyé à environ 300 communes d’Ariège (seule une petite dizaine ne l’a pas reçu).
En effet, le Président du Syndicat Mixte Départemental de l’Eau et de l’Assainissement (SMDEA) avait envoyé un courrier à tous les maires ariégeois pour leur dire que les compteurs “à télé-relève” sont sans danger (voir courrier joint).
À bientôt.

Ramón Bordallo
Maire
09 350 LOUBAUT

Monsieur le Président du Syndicat Mixte Départemental de l’Eau et de l’Assainissement (SMDEA),
Monsieur Bonrepaux,
Cher Augustin,
Mesdames et Messieurs les Délégués,
Madame, Monsieur le maire, Mairie Loubaut

j’ai bien reçu ta propagande concernant les compteurs communicants que le SMDEA fait installer sans l’avis des personnes concernées. Le SMDEA considère que ces compteurs sont sans danger : ils sont en effet conformes aux antiques recommandations européennes datant de 1 999, autant dire du siècle dernier, comme tu le notes dans ton courrier aux maires daté du 16 septembre 2016.

Je me permets donc ce petit message pour te communiquer plusieurs éléments qui ont -semble-t-il- échappé à la perspicacité des services du SMDEA.

1) à l’époque où EDF était un service public, les ingénieurs ont écrit : “les rayonnements électromagnétiques qui saturent l’espace ambiant, et dont la densité a augmenté en quelques dizaines d’années dans des proportions considérables, peuvent avoir une influence très néfaste sur le comportement et la santé des êtres vivants, et des humains en particulier : c’est le phénomène de la pollution électromagnétique, qui nécessite des études d’environnement”. (Source : Edf, Service études de réseaux. Ph Lefevre : Essai prospectif sur les applications de l’électricité au domaine de la médecine et sur les études d’environnement électromagnétique). Il semble cependant aujourd’hui que EDF et Enedis s’intéressent plus aux revenus de leurs actionnaires qu’aux êtres vivants.

2) Le Conseil de l’Europe, dans sa Résolution 1815 du 27 mai 2011 traite du danger potentiel des champs électromagnétiques et leurs effets. Le Conseil recommande :

” 8.2. s’agissant de l’utilisation individuelle du téléphone portable, du téléphone sans fil DECT, du WiFi, du WLAN et WIMAX pour les ordinateurs et autres applications sans fil, par exemple les interphones pour la surveillance des bébés:

8.2.1. de fixer des seuil de prévention pour les niveaux d’exposition à long terme aux micro-ondes en intérieur, conformément au principe de précaution, ne dépassant par 0,6 volt par mètre et de le ramener à moyen terme à 0,2 volt par mètre; “.
(Source :http://assembly.coe.int/nw/xml/XRef/Xref-XML2HTML-FR.asp?fileid=17994)
L’étude de l’APAVE, que tu cites, montre que les compteurs installés pour l’eau sont au dessus des recommandations préconisées par le Conseil de l’Europe en 2011 ! On peut se demander si la France se renseigne correctement quant aux effets sur la population des “progrès” voulus par les multinationales et imposées par une poignée de parlementaires insouciants…

3) Ces compteurs, -qui émettent si peu d’après les services du SMDEA- ont besoin pour fonctionner de concentrateurs : il va donc falloir installer des centaines de milliers de pylônes pour “transférer” les informations des compteurs vers le gestionnaire du réseaux: c’est donc une pollution supplémentaire qui vient s’ajouter à la pollution générale, sans que les citoyens en aient été informés.

Il ressort de ces remarques que les compteurs à télé-relève utilisés par le SMDEA ne sont pas conformes aux recommandations du Conseil de l’Europe et encore moins aux notions simples de démocratie.
La moindre des politesses serait de demander aux personnes concernées s’ils acceptent ou pas ce matériel qui va polluer leur environnement. Avec parfois des conséquences sanitaires très graves.

Les élus avons été choisis pour tenir compte de tous, y compris les handicapés électro-sensible. N’en déplaise aux actionnaires des multinationales qui ne tiennent aucun compte des risques pour la population.

En te remerciant pour l’attention que tu ne manqueras pas de porter à ma demande, je te prie d’agréer, cher Augustin, mes respectueuses salutations.

Ramón Bordallo
Délégué au SMDEA pour la commune de LOUBAUT.