actualité écologie

AG Cyberacteurs

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

météo

SPAM etc...

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

Jour du dépassement : Pourquoi le recul cette année du 'jour du dépassement' est un trompe-l'œil

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

2023 l'année des droits

vacances de votre animateur

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

PROJECTION DU FILM UNE FOIS QUE TU SAIS

2024 année délicate

Journal des Bonnes Nouvelles

Ne laissez pas vos appareils en veille

APPEL : Les petits pas ne suffisent pas

22 V'là les acteurs des transitions

Les amis des 150

image vide cyberacteurs
image vide

  #plafonnement   #trafic   #aérien



Cyberaction : Mobilisations européennes pour le plafonnement du trafic aérien

Le réseau Rester sur Terre et l’UFCNA (Union française contre les nuisances des aéronefs) unissent leurs forces et appellent à une mobilisation pour le plafonnement du trafic aérien le 13 mars 2024 ! Plus de 20 villes en France, ainsi que plusieurs villes européennes vont se mobiliser  !
Santé, climat : même combat. Pour les préserver, il faut plafonner ! Le 13 mars, soyons nombreux et nombreuses à rejoindre les mobilisations locales !

[ 1 605 participations ]

Pour aller directement à la signature Cliquez ici

recommander par courriel    partager sur framasphère

 

Cyberaction mise en ligne le 13 mars 2024

Proposée par Cyberacteurs

Elle sera envoyée à DGAC
En soutien à Réseau Rester sur Terre et l’UFCNA

Plus d'infos

mobilisation aérienContexte et revendications

Alors que le trafic aérien a retrouvé son niveau de 2019, nous demandons un plafonnement des mouvements d’avions au-dessous du niveau de référence de 2019, tout en s’assurant de la diminution du bruit, de la pollution de l’air et des émissions de CO2.

Malgré les slogans du secteur, tous les rapports sérieux sur le sujet montrent que l’avion silencieux, décarboné et non polluant n’est pas pour demain. Il n’y a donc pas d’autre solution à court et moyen terme que de mettre un coup d’arrêt à la croissance du trafic aérien et de le réduire progressivement pour limiter ses impacts à la fois sanitaires et climatiques. 

En 2022, le gouvernement des Pays-Bas a pris une décision historique : plafonner le trafic de l’aéroport d’Amsterdam-Schiphol à 440 000 mouvements/an, en dessous du niveau de 2019, pour protéger les riverains et le climat. Si c’est possible aux Pays-Bas, c’est possible en France ! Clément Beaune, le prédécesseur de Patrice Vergriete, n’avait d’ailleurs pas exclu cette possibilité lors des échanges que nous avions eu avec lui en mai 2023, et s’était engagé à étudier des scénarios de plafonnement dans le cadre des procédures d’étude d’impact selon l’approche équilibrée aéroports franciliens.

Des études d’impact selon l’approche équilibrée (EIAE) sont en cours sous l’autorité des préfets sur la plupart des aéroports français les plus fréquentés, afin d’élaborer des scénarios de réduction du bruit, mais nous n’avons aucune assurance que les mesures de plafonnement du trafic aérien à la baisse que nous demandons soient retenues.

Cette mobilisation a lieu en deux temps :

le mercredi 13 mars, des mobilisations locales sont organisées par les collectifs et associations dans plus de 20 villes en France, ainsi que plusieurs villes européennes le vendredi 15 mars, des représentant-es des luttes locales convergeront vers Paris pour un happening festif et humoristique devant le ministère de la transition écologique, afin d’interpeller le ministre des transports, Patrice Vergriete
 
13 mars 2024 : Mobilisations locales partout en France

Mobilisations en France entre le 13 et le 17 mars : Nice, Cannes-Mandelieu, Marseille, Lille, Beauvais, Bordeaux, Roissy, Orly, Toussus-le-Noble, Pontoise, Toulouse, Montpellier, Nantes, Aix-en-Provence, Saint-Etienne, Caen, Bâle-Mulhouse, Rhône-Alpes, Villefranche-Beaujolais, Le Mans, Brest, Thouars…
Mobilisations ailleurs en Europe : Liège, Amsterdam, Francfort, Madrid, Barcelone…


Nous, associations de défense de l’environnement et des populations survolées, demandons que l’ensemble des aéroports, aérodromes et héliports français voient leur activité plafonnée sous le niveau de référence de l’année 2019.

Pourquoi faut-il agir maintenant ?

La folle croissance de l’aérien doit cesser. Elle n’est soutenable ni pour le climat, ni pour les millions de personnes qui subissent nuit et jour le bruit et la pollution des aéronefs. Victimes de ces nuisances et victimes présentes et futures du réchauffement climatique, nous demandons le plafonnement des mouvements à la baisse ainsi qu’un couvre-feu, dans tous les aéroports, aérodromes et héliports de France. Nous ne pouvons plus tolérer que notre santé, notre bien-être et l’avenir de l’humanité passent très loin derrière les intérêts du secteur aérien.

Malgré les slogans du secteur, l’avion silencieux, décarboné et non polluant n’est pas pour demain. Il n’y a donc pas d’autre solution à court et moyen terme que de mettre un coup d’arrêt à la croissance du trafic aérien et de le réduire progressivement pour limiter ses impacts à la fois sanitaires et climatiques. Un tel changement de cap n'étant pas sans conséquences sur l'emploi, il doit prendre en compte la reconversion des travailleurs et travailleuses concerné-es.

Confrontés à l’aggravation des bouleversements climatiques et à la dégradation de la santé des populations, indignés par la persistance d’exemptions fiscales injustes et privilèges de tous ordres en matière réglementaire, par l’insignifiance des mesures prises à la suite de la Convention citoyenne pour le climat, nous sommes de plus en plus nombreux-ses, en France et en Europe, à nous mobiliser pour la réduction du trafic aérien et de ses impacts. Afin d’éviter le report des nuisances d’une plateforme à l’autre, nous demandons que les restrictions soient appliquées de manière coordonnée.

En 2022, le gouvernement des Pays-Bas a pris une décision historique : plafonner le trafic de l’aéroport d’Amsterdam-Schiphol à 440 000 mouvements/an, en dessous du niveau de 2019, pour protéger les riverains et le climat. 

C’est pourquoi, Monsieur le ministre délégué en charge des transports, nous demandons que la France suive elle aussi une voie courageuse et prenne enfin des mesures concrètes dans les aéroports, les aérodromes et les héliports français, à savoir : la limitation du nombre de mouvements, la généralisation des couvre-feux et des dispositions qui orienteront à la baisse le bruit, la pollution de l’air et les émissions de CO2.

*** 
Références

- Tribune “Pour la santé et le climat, un plafonnement des aéroports s’impose”
https://www.francetvinfo.fr/economie/aeronautique/tribune-pour-la-sante-et-le-climat-plus-de-70-associations-environnementales-appellent-a-reduire-progressivement-le-trafic-aerien_5810564.html   

- Tribune "Plus de 100 professionnels de santé alertent sur le bruit aérien" (le Monde
https://bit.ly/3JYinCE  
 
- Scénarios de transition écologique du secteur aérien de l'ADEME https://bit.ly/3LHdOhd   

- Référentiel Aviation-Climat (ISAE SUPAERO)
https://bit.ly/3Z5hn3Z   

- Rapport annuel du Haut conseil pour le climat (2023)
https://www.hautconseilclimat.fr/publications/rapport-annuel-2023-acter-lurgence-engager-les-moyens/  

Signer !

Récapitulatif

Cette cyberaction va envoyer un courrier électronique à secretariat-sg-bf@aviation-civile.gouv.fr
Avec les éléments suivants :
  • Sujet : Plafonnement du trafic aérien
  • Message : Madame, Monsieur,

    En 2022, le gouvernement des Pays-Bas a décidé de plafonner le trafic de l’aéroport d’Amsterdam-Schiphol en dessous du niveau de 2019, pour protéger les riverains et le climat. 
    Je demande que la France suive elle aussi une voie courageuse et prenne enfin des mesures concrètes : la limitation du nombre de mouvements, la généralisation des couvre-feux et des dispositions qui orienteront à la baisse le bruit, la pollution de l’air et les émissions de CO2.
    Veuillez croire en ma vigilance sur vos décisions.

Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments" ou "me connecter et modifier"
credible

Les champs marqués d'une * sont obligatoires

J'ai un compte

Adresse électronique *
Mot de passe *
  
credible

Je signe sans compte

champs obligatoires
Nom *
Prénom *
Courriel *
Code postal *
Commune *
Pays *
champs facultatifs
Profession
Adresse

(Cyberactions et journal des bonnes nouvelles) Si vous les recevez déjà, pas besoin de cocher cette case.

Je souhaite que mes coordonnées (nom | prénom | code postal | commune | profession) ne soient pas visibles sur le site de cyberacteurs. Elles seront juste collectées afin de figurer sur le document au format PDF envoyé au(x) destinataire(s) de la pétition.



Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments"

   

 

9 commentaires

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e

 

Un kérozène taxé au même niveau que l'essence est le minimum avant tout autre mesure.

Jérôme AUDOUIN
01/06/2024 - 16:32:15

Le Parlement européen vote en faveur d’une meilleure qualité de l’air
https://lareleveetlapeste.fr/le-parlement-europeen-vote-en-faveur-dune-meilleure-qualite-de-lair/  

Alain UGUEN
29/04/2024 - 10:18:36

Destiné à la Banque Santander (Espagne)

Le banquier trempe les mains dans le pétrole. C’est hypocrite de prétendre protéger la planète et parallèlement arracher les arbres, chasser les autochtones et décimer les animaux. La premier narval blanc qui mit les pieds en Amazonie a lancé la machine:
>>>> forêt arrachée et brûlée
>>> soja et palme plantés
>>> bovins qui proutent et nourrissent des despotes allumés et autres malotrus d’Europe.
Les banquiers qui ont les mains sales devraient se faire couper les ongles jusqu’au poignet.
Que vive Yasuni!

NB voir le film La Promesse verte de Bergeon avec Lamy et Moati.

Aïchat Nussy

Colette Nusbaum Vallet
24/03/2024 - 13:02:44

Faut-il réduire les liaisons aériennes ou imposer des liaisons aériennes avec une énergie ne produisant pas de CO² ?

En mettant l'accent sur les énergies "propres", nous pouvons permettre une inflexion dans les esprits et dans les nouvelles conceptions.

Michel Decollogne
18/03/2024 - 16:53:34

Quelle épreuve de vivre proche d'un aéroport! On n'entend jamais le coassement des grenouilles.
Les demandes faites au ministre des transports vont promptement avoir des réponses: son index lui a dit qu'il allait réfléchir sur la limitation des nombres de mouvements,la généralisation des couvre feux et la baisse du bruit et celle des émissions de CO2.
Les Etats-Unis ont pris la décision d'effrayer les passagers en multipliant les incidents - pour l'instant insignifiants: porte et pneu - sur les gros porteurs afin de diminuer voire de suspendre tous les vols.
D'autres présagent que cette décision de plafonner le trafic aérien ne pourra pas être prise en cas de conflits armés.

Aïchat Nussy

Colette Nusbaum Vallet
16/03/2024 - 12:17:07

Île-de-France : Consultation publique inédite pour la réduction du trafic aérien ! Votons massivement, partout en France ! Jusqu’au dimanche 24 mars 18h
???? C’est inédit : depuis hier matin 8h, les élu-es de 140 communes d’Ile-de-France ont lancé une consultation publique pour la réduction du trafic aérien, sur la plateforme ???? https://bit.ly/VoteReductionAviation  
Sensibles aux préoccupations de leurs administré-es, et conscient-es de l’urgence à protéger la santé et le climat, les 140 communes proposent, jusqu’au 24 mars à 18h, de répondre à la question “Pour votre santé et face à l’urgence climatique, souhaitez-vous la réduction des vols et leur interdiction entre 22h et 6h sur les aéroports de Roissy-CDG, Orly, Le Bourget et Beauvais-Tillé ?” (Oui !!!!)
Le vote est ouvert à tous les résident-es français-es de plus de 16 ans : il est primordial d’y participer, de partout en France, pour montrer :
???? Que le sujet ne concerne et ne préoccupe pas seulement les aéroports desservant la capitale
???? Que la réduction du trafic aérien doit se faire de manière planifiée et coordonnée sur l’ensemble des plateformes, pour éviter des reports qui seraient contre-productifs !
https://opensourcepolitics.limesurvey.net/ConsultationNuisancesAeriennes  

Alain UGUEN
14/03/2024 - 11:39:34

faux arrêter de tout dégrader pour faire du pognon y en a marre de ça !

Maingot Eric
14/03/2024 - 09:45:26

Les traînées blanches (ou contrails) laissées par les avions participent au changement climatique, en cela qu'elles agglomèrent des molécules d'eau et forment ainsi des nuages. Le trafic aérien contribue donc à l'effet de serre en augmentant la couverture nuageuse et en bloquant une partie du rayonnement qui vient de la Terre. Un effet "cocotte-minute" qui serait supérieur à l'albédo de ces nuages artificiellement créés. D'après Greenpeace, cette pollution "hors CO2" est souvent "oubliée" par les compagnies aériennes dans le calcul de l'empreinte climatique de leurs vols.

Frawald
13/03/2024 - 14:23:52

"En 2022, le gouvernement des Pays-Bas a décidé de plafonner le trafic de l’aéroport d’Amsterdam-Schiphol en dessous du niveau de 2019, pour protéger les riverains et le climat. "
Respect au gouvernenemt des Pays-Bas pour cette décision intelligente dont personne n'a été informé en France, j'ai l'impression. Les dirigeants des Pays-Bas ne prennent pas toujours les meilleures décisions (voir le problème avec les éleveurs bovins, qui a entraîné d'incommensurables quiproquos) mais là au moins, c'était courageux et justifié.
Espérons qu'ici ça fasse exemple...

Anne
13/03/2024 - 13:32:23

 

Diffusion de l'info

Vous avez un site internet, un blog ? faites un lien vers cette cyberaction en insérant ce code sur votre site:

 

Formulaire de collecte d'informations

  • Les informations qui vous concernent sont destinées à Cyberacteurs.
  • Elles serviront uniquement à des opérations dont Cyberacteurs aura la maîtrise, soit seul, soit en partenariat avec d'autres.
  • Les données (nom, prénom, adresse électronique, ville, profession) sont stockées afin d'empêcher de participer deux fois à la même cyberaction .
  • Elles n'aparaissent en aucun cas sur notre site, ni celui de notre partenaire.
  • Les données (nom, prénom, code postal, ville, profession) peuvent éventuellement être publiées sur un fichier pdf et envoyées au(x) destinataires(s) de la cyberaction .
  • Les adresses électroniques ne seront en aucun cas diffusées à quiconque, excepté bien sûr au destinataire de votre courriel.
  • Les adresses postales pourront être éventuellement utilisées dans le cadre d'envois communs à plusieurs partenaires le tiers (imprimeur ou expéditeur) s'engageant expressément à n'utiliser le jeu d'adresses que pour l'envoi concerné.
  • En cliquant sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous acceptez de recevoir les cyber@ctions diffusées par Cyberacteurs au rythme d'une quarantaine par an (inactivité complète en juillet et aout). Vous ne recevrez aucun message d'autres que de cyberacteurs.
  • Chaque message comporte à la fin une formule de désabonnement utilisable à tout moment.
  • En ne cliquant pas sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous ne recevrez de Cyberacteurs aucun autre message que les confirmations de participation à une cyber@ction ou pétition.
  • Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des donnés qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, adressez vous à Cyberacteurs
traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !