actualité écologie

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

Jour du dépassement : Pourquoi le recul cette année du 'jour du dépassement' est un trompe-l'œil

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

Ne laissez pas vos appareils en veille

APPEL : Les petits pas ne suffisent pas

AG Cyberacteurs

météo

Les amis des 150

Journal des Bonnes Nouvelles

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

image vide cyberacteurs
image vide

cyberaction : La solidarité ne saurait être un délit en Europe

Le 30 septembre 2021, Domenico Lucano, ancien maire de la petite ville de Riace (Calabre), s’est vu infliger une peine de treize ans et deux mois de prison, assortie d’une amende de 750 000 euros.

[ Participer à la cyberaction ]

24 commentaires

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e


L’urgence d’accueillir

Tribune

Médiapart - 3 décembre 2021

Alors qu’aux portes de l’Union européenne se joue un bras de fer politique entre la Pologne et la Biélorussie, nous avons plongé ces derniers jours un peu plus loin dans les abîmes de l’inhumanité.

Dans un froid glacial, au cœur d’une forêt instituée en zone de non droit où ni les journalistes ni les organisations humanitaires n’ont droit d’accès, 4 000 personnes, venant presque toutes de Syrie ou d’Irak, sont livrées à elles-mêmes. Elles subissent la violence des forces militaires et policières polonaises. On compte déjà plus de 15 mort.e.s, des mort.e.s de froid et de soif. Sans compter la disparition d’une dizaine de ces personnes.

Dans le même temps, des réfugiés meurent dans la Méditerranée et dans La Manche.

Pour tout commentaire, le porte-parole du RN Julien Odoul affirme sans ciller qu’il faut laisser mourir ces gens de froid. Le journaliste du Figaro Ivan Rioufol s’interroge sur la possibilité de faire tirer l’armée sur eux. Un festival de haine et de racisme. La droite et l’extrême droite sont à l’offensive. Quant au gouvernement d’Emmanuel Macron, fidèle à sa politique migratoire issue de la loi asile et immigration, il fait le choix des barbelés plutôt que de l’accueil.

Accueillir sans attendre. Nous devons, collectivement, assumer ce devoir, pour venir en aide à quelques milliers de personnes, poussées par le désespoir et instrumentalisées par des régimes totalitaires d’extrême droite.

Dans quelques jours, le grand froid, les menaçant de mort. Combien de temps allons-nous encore regarder de loin cette tragédie macabre, sans intervenir ? Comment pouvons-nous laisser croire que des solutions ne puissent être trouvées pour accueillir quelques milliers personnes qui ne menacent en rien la sécurité européenne ?

Quelle est cette Union européenne instrumentalisée par des pouvoirs autoritaires et piétinant les droits humains les plus fondamentaux ?

Il ne s’agit pas maintenant de régler les questions du respect de l’État de droit en Biélorussie, en Pologne ou en Turquie ni d’ailleurs les enjeux géopolitiques.

Il s’agit aujourd’hui de sauver des vies humaines. C’est cette urgence humanitaire qui doit nous animer.

Notre horizon ne peut, et ne doit être, celui des murs de la honte, des fils barbelés coupants, des détecteurs de mouvements. En refusant d’ouvrir les frontières et en apportant sa solidarité au gouvernement Polonais, y compris en déployant Frontex, l’Union européenne cautionne le discours xénophobe et anti-migrant.e.s du gouvernement polonais et pose comme seul horizon l’Europe forteresse.

À l’heure où les discours racistes et xénophobes se multiplient, où la détresse de milliers de personnes est utilisée à des fins de stratégie politique de haine, les forces progressistes doivent avoir une parole claire et forte sur la question de l’accueil de ces enfants, femmes et hommes aujourd’hui menacé.e.s de mort.

Devant la gravité de la situation, il faut tout de suite que l’Europe impose la présence d’observateurs internationaux et l’arrivée de l’aide humanitaire afin d’assurer la sécurité des milliers de personnes actuellement parquées entre frontières. Mais il faut également et clairement affirmer que, pour ne pas céder au chantage de régimes autoritaires, nous devons accueillir sur le territoire de l’Union européenne ces quelques milliers de migrant.e.s.

Face à l’instrumentalisation de cette détresse humaine, nous demandons que la France ne se contente pas de paroles. Si les gouvernements des États de l’Union, pris dans une course éhontée avec l’extrême droite, se refusent à le faire, la France doit se monter exemplaire en les recevant.

Emmanuel Macron prendra la présidence européenne en janvier 2022. Dès aujourd’hui la France doit agir pour que l’Union Européenne respecte ses engagements internationaux et mettre en œuvre une politique migratoire coordonnée entre l’ensemble des États membres.

Si l’émigration est souvent le prix d’un arrachement de populations dévastées, nous affirmons en effet qu’aujourd’hui il est nécessaire d’accueillir dignement et de façon solidaire celles et ceux qui ont cherché refuge dans nos pays. Cela peut être une chance pour l’Europe, d’abord sur le plan économique mais aussi parce que l’histoire montre que toutes les sociétés sont le produit de la richesse de circulations permanentes de populations.

Tribune initiée par :

Aurélie Trouvé, Militante altermondialiste et économiste et Thomas Portes, Président de l’observatoire national de l’extrême droite

Signataires

Simon Duteil et Murielle Guilbert co-délégués Généraux de l'Union syndicale Solidaires
Cybèle David Secrétaire nationale de l Union syndicale Solidaires
Arié Alimi, Avocat
Taha Bouhafs, Journaliste
Julien Bayou, Secrétaire national EELV
Pablo Pillaud-Vivien, journaliste
Jean-François Pellissier, porte-parole ENSEMBLE!
Merlin Gautier, membre fondateur de Pour une Écologie Populaire et Sociale (PEPS)
Joséphine Delpeyrat, déléguée générale de Génération.s
Camille Hachez, co-secrétaire fédérale des Jeunes Écologistes
Quentin Bernier-Gravat, fédéral des Jeunes Écologistes
Pierre Khalfa, fondation Copernic
Marie-Pierre Vieu, fondation Copernic
Elsa Faucillon, Députée PCF
Willy Pelletier, sociologue, université de Picardie
Mélanie Luce, Présidente de l'UNEF
Laurence De Cock, historienne et enseignante
Mathilde Larrère, Historienne
Suzy Rojtman, porte parole du Collectif National pour les Droits des Femmes.
Katia Dubreuil, présidente du Syndicat de la magistrature.
Benoit Teste, secrétaire général de la fsu
Youcef Brakni, militant antiraciste
Christine Poupin, porte-parole du NPA
Olivier Besancenot, porte-parole du NPA
Claire Lejeune, Militante écologiste
Annie Lahmer, conseillère régionale IDF EELV
Pascal Debay, dirigeant nationl de la CGT
Malik Salemkour, Président de la LDH
Clémentine Autain, Députée LFI
Claire Schweitzer, conseillère municipale d’Angers, co présidente du réseau national des élus insoumis et citoyens
Gabriel Amard, conseiller régional Auvergne Rhône-Alpes, co)président du réseau national des élus insoumis et citoyens
Guillaume Chaussemy, maire de pont-chrétien-Chabenet co-président du réseau national des élus insoumis et citoyens
Delphine Fenasse, adjoint au maire de Fontenay-sous-Bois co-présidente du réseau national des élus insoumis et citoyens.
Laurence Cohen, Sénatrice PCF
Eric Coquerel, Député LFI
François Béchieau, Secrétaire National du MDP
Camille Lecomte, co-secrétaire générale du MNL
Lenny Gras, Co secrétaire général du MNL
Danielle Simonnet, conseillère de Paris
Kaltoum Gachie, coprésidente du MRAP
Jean-Francois Quantin, coprésident du MRAP
Francois Sauterey, coprésident du MRAP
Manon Aubry, Députée européene LFI
Annick Coupé, Attac France
Raphaël Arnault, porte parole Jeune Garde
Jean-Christophe Sellin Co-coordinateur national du Parti de Gauche
Daniele Obono, Deputée LFI
Raphael Pradeau, porte-parole d'Attac France
Emmanuel Vire Secrétaire général du syndicat national des journalistes CGT (SNJ-CGT)
Leila Chaïbi, Anne-Sophie pelletier, députés européennes Lfi
Adrien Quatennens, Ugo Bernalicis, Loïc Prudhomme, Mathilde Pannot, Sabine Rubin, Jean-Hugues Ratenon, Benedicte Taurine, Bastien Lachaud, Muriel Ressiguier Caroline Fiat, Alexis Corbière, Michel Larrive, députés Lfi
Rodrigo Arenas, porte-parole de la FCPE
Bénédicte Monville, Militante écologiste, conseillère municipale et communautaire à Melun
Jérôme Gleizes, conseiller de Paris EELV
Eddie Jacquemart, Président National de la CNL
Anthony Smith, responsable syndical au ministère du travail
Aurélien Taché, Député Les Nouveaux Démocrates
Pierre Laurent, Sénateur PCF et Vice président du Sénat
Ian Brossat, porte-parole du PCF
Marie Christine Vergiat, Vice présidente de la LDH et ancienne députée européenne
Marilyne Poulain, Secrétaire nationale CGT en charge des sans papiers
Céline Verzelatti, secrétaire confédérale de la CGT
David Cormand, Député européen EELV
Sandrine Rousseau, économiste et militante EELV
Patrice Cohen-Séat, Président honoraire d’Espaces-Marx
Maryse Martinez, présidente MRAP 66
Anne Marie Delcamp RESF 66
Renée Le Mignot, présidente honoraire du MRAP
Augustin Grosdoy, président honoraire du MRAP
Pierre Mairat, président honoraire du MRAP
Jacques Prévert, président honoraire du groupe Octobre
Marie Luchi, Responsable des relations extérieures de Generation.s
Mélissa Camara, Conseillère municipale de Lille /conseillère métropolitaine

Alain UGUEN
04/12/2021 - 09:08:18

"actualité des luttes" sur FPP - mimmo lucano : "la solidarité n'est pas un délit"
https://actualitedesluttes.info/emission/mimmo-lucano-la-solidarite-nest-pas-un-delit  

Alain UGUEN
24/11/2021 - 08:31:59

Jacques Pasquini pose bien le problème. Indiana est dans une attitude qui n'analyse rien. Pour il ou elle, les méchants ce sont les autres, ceux qui ne pensent pas comme il ou elle.

Nous devons nous protéger collectivement, ne serait-ce que pour pouvoir traiter dignement les réfugiés que nous avons déjà accueillis. Nous devons leur offrir des conditions de vie décentes (donc du travail), les inciter à participer à la vie du pays d'accueil (la France) par leur travail, à avoir au moins du respect pour lui.

Comment peut-on choisir de vivre dans un pays qu'on déteste, dont on pense que les habitants sont d'affreux racistes?

Ce n'est pas ce qu'Indiana dit mais il ou elle encourage à le dire.

Le premier devoir de l'étranger accueilli dans un pays est de respecter les lois et les autorités du pays d'accueil. A Rome fais comme les Romains.

la question économique est secondaire (ce que l'étranger coûte et ce qu'il rapporte) est secondaire et les chiffres de l'OCDE, dans leur évaluation, ne tiennent pas compte des immigrés clandestins.

buriti
13/11/2021 - 10:50:59

Beaucoup de gens, dont je fais parti, ne sont pas contre l'accueil des vrais réfugiés qui fuient l'enfer d'un pays en guerre ou soumis à la charria, mais beaucoup de ces gens qui ne sont pas racistes, n'acceptent pas que parmi ceux qui arrivent, certains viennent pour importer les conflits chez nous. On peut être contre l'islamisme sans être taxé de racisme. On est pas islamophobe lorsqu'on repousse ce dangereux fanatisme qui a déjà trop fait de victimes en France.

jacques pasquini
02/11/2021 - 07:39:45

stop à la répression des personnes les plus humaines et stop à la glorification des ordures racistes

indiana
31/10/2021 - 17:30:16

Les immigrés coûtent moins à l'Etat qu'ils ne contribuent par l'impôt et les cotisations, selon l'OCDE
https://www.francetvinfo.fr/monde/europe/migrants/les-immigres-ne-coutent-rien-ou-presque-a-l-etat-selon-l-ocde_4824649.html  

Alain UGUEN
31/10/2021 - 08:12:53


choquant et scandaleux

Oehler
30/10/2021 - 16:59:21

La planète est un grand pays , tout être humain doit avoir le droit de s'y déplacer librement sans être soumis au pouvoir de qui que ce soit !
Liberté et solidarité !

Odile Deraeve Delamarliere
30/10/2021 - 11:28:24

à l'heure actuelle les migrants restés en Calabre sont bien souvent traités comme des esclaves. Allez voir sur place!

gerald
29/10/2021 - 17:29:17

La sanction est exagérée : ce maire n'a tué personne.
Pour cette seule raison, je signe.
Mais regardons-y de plus près. Il ne s'est pas caché d'avoir une attitude militante. Et il est poursuivi notamment pour avoir favorisé ou conseillé des mariages blancs entre immigrés et italiens (des preuves existent obtenues par écoutes téléphoniques).
C'est une manière frauduleuse d'acquérir la nationalité italienne. Donc ce maire s'est rendu coupable d'un délit par complicité. Ce n'est donc pas un délit de solidarité. Il devait se limiter à des actions légales pour aider ces migrants. La fin ne justifie pas tous les moyens.

buriti
29/10/2021 - 14:04:09

Que la sanction soit exagérée (ce maire n'a tué personne) c'est évident. Pour cette seule raison je signe.
Regardons-y toutefois d'un peu plus près.
Ce maire, qui ne s'est pas caché d'avoir eu une politique militante en faveur de l'immigration, est poursuivi pour avoir favorisé et même conseillé des mariages blancs entre immigrés et italiens. Il y a des preuves fournies à la justice (écoutes téléphoniques).
La question de l'attribution du marché du ramassage des déchets d'une petite commune à une association sans appel d'offres peut paraître dérisoire même si cette attribution est illégale. Mais il semble que du côté financier ce n'est pas le seul grief de la justice contre lui.
Le fait qu'il n'y a pas eu enrichissement personnel devrait atténuer la condamnation.
Le maire voulait, dit-il, favoriser la renaissance de son village? Mais la population décline à nouveau depuis quelques années. Où sont les migrants? Sont-ils si bien intégrés dans le tissu économique et social local puisqu'ils partent?
Cette nouvelle décrue de la démographie est sans doute le signe que la politique du maire a partiellement échoué. Aider les migrants en situation précaire est louable mais cela ne doit pas se faire au détriment des Italiens (des Calabrais).
Il n'en demeure pas moins que la sanction est disproportionnée ( lacondamnation très supérieure aux réquisitions en est un signe) et par conséquent nous parait injuste.

buriti
29/10/2021 - 13:49:36

Les immigrés coûtent moins à l'Etat qu'ils ne contribuent par l'impôt et les cotisations, selon l'OCDE
https://www.francetvinfo.fr/monde/europe/migrants/les-immigres-ne-coutent-rien-ou-presque-a-l-etat-selon-l-ocde_4824649.html  

Alain UGUEN
29/10/2021 - 08:21:27

la liberté d'expression lorsqu'elle n'est ni injurieuse, ni pornographique, ni un appel au meurtre, NE DEVRAIT JAMAIS ÊTRE REMISE EN QUESTION

marie-hélène boissin-manson
28/10/2021 - 16:31:34

Au secours... je signe pétitions sur pétitions et tout le monde demande de faire un dont...il serait temps que les gens votent et changent le système ...

jean marin
28/10/2021 - 12:03:34

J'ai signé des deux mains! J'ai honte de la façon dont notre pays ainsi que l'Europe traitent des personnes réfugiées, victimes, qui cherchent à trouver dans nos pays de quoi se nourrir et trouver du réconfort. J'ai lu le livre de Mimmo Lucano: "Grâce à eux, comment les migrants ont sauvé mon village", "L'humanité nous dicte de les accueillir". Chez Buchet-Chastel, septembre 2021. A lire et à faire lire!
Bravo Mimmo!

Odile BRANCIARD
28/10/2021 - 11:16:06

Mais quelle est cette volonté récurrente de condamner les actes d'entraide qui sont la richesse et la beauté de l'humanité? Sommes-nous face à une destruction généralisée des valeurs de partage pour une atomisation programmée de la société marchande?
Longue vie à tous ceux qui demeurent connectés au coeur.

Marie-Laure PROVOST
28/10/2021 - 10:19:54

Comment condanner un homme qui souhaite aider son prochain ! dans quel monde vivons nous !

Sand
28/10/2021 - 09:17:38

Honneur à Domenico Lucano, qui non seulement a accueilli et intégré ces exilés, mais a su aussi faire participer ses concitoyens à cette action de simple et belle humanité. Un jour on lui élèvera un monument, mais en attendant... honte à ceux qui l'ont accusé et à ceux qui l'ont condamné !

Michèle Baudoin
27/10/2021 - 15:06:06

L'égoïsme de l'Europe mène à des situations totalement IMMORALES.

Bruno Cappelle
27/10/2021 - 13:49:35

De plus en plus d'autoritarisme dans nos gouvernements soit disant démocratiques. Dérives très inquiétantes... Obéissez, restez chez vous et fermez vos g..., quel avenir pour les générations futures ?
Toute mon admiration pour l'humanité, la générosité de Lucano. Courage !

Lilig
27/10/2021 - 12:57:41

Enfin une personne qui apporte des solutions, est-ce pour cela qu'il gêne tant ? Pragmatique, délié de la bureaucratie, inventif, il a eu recours à l'efficacité pour faire face aux problèmes, sans perdre en route son humanité et sans perdre de vue sa Calabre natale vouée à l'exode rural. Un homme comme Lucano a tendance à gêner, vu que personne ne cherche à résoudre les problèmes, si ce n'est en élevant toujours plus de Frontex et autres murailles insurmontables, totalement à l'opposé de son caractère bienveillant.
Il avait des chances d'être élu aux dernières élections régionales donc il fallait frapper fort pour l'écarter.
Quel tableau sordide de notre société !!! La honte.

Laurence Wuillemin
27/10/2021 - 12:20:54

amnistie immédiate

gloker
27/10/2021 - 12:05:38

Honte aux gouvernements, quels qu’ils soient, pour ce déni d’humanité . Il s’agit de reconnaître aux migrants, réfugiés dans le besoin, leur dignité d’êtres humains. Accepter de laisser sans toit, au froid, un homme :la honte ! Un jour peut-être nos "responsables" pourraient se retrouver dans la même situation, voudraient-ils subir le même traitement ? Honte à eux !

Nino-Anne DUPIEUX
27/10/2021 - 10:45:11

Il faut absolument sortir cet homme courageux dont l'action intelligente n'a eu que des effets positifs.

Thézie VANPOULLE
27/10/2021 - 10:30:56

[ Participer à la cyberaction ]

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !