plus rassembleur que moi tu meurs

Yannick,

Bravo pour cette élection qui te confère la responsabilité de rassembler y compris dans ta propre famille politique.

«Demain, dès que nous accéderons aux responsabilités, nous rendrons le pouvoir aux Français», promet-il, remerciant ses adversaires malheureux et les invitant à le rejoindre.

Sans attendre demain, dans le prolongement de ta démarche de rassemblement de la gauche en avril, je te propose

1 une méthode de composition de la majorité calquée sur le modèle allemand : la primaire législatives pour permettre à toutes les composantes qui souhaitent participer à la majorité écologiste en 2022 de se compter en répartissant les candidatures législatives à la proportionnelle  pour

– remettre dans le bon ordre le calendrier inversé par Jospin en 1997 avec l’aide de Raffarin

– sortir des guerres d’égos pour des débats sur le programme

– associer les citoyennes et citoyens qui souhaitent un changement de majorité au choix des candidats et du programme

2 une méthode de campagne qui transforme celles et ceux qui souhaitent contribuer à ce changement de majorité non pas en distributeurs de tracts mais en coaches transition écologique solidaire faisant le tour des foyers français pour discuter concrètement avec chaque famille des moyens de réduire son empreinte écologique et ses dépenses en proposant des solutions en matière d’alimentation, de déchets, de consommation d’énergie, d’eau, de transports…

Cela nécessite de mettre sur pied dans chaque région des collectifs d’ONG travaillant sur ces questions pour élaborer des formations de formateurs qui formeront à leur tour ces coaches énergie qui iront au devant des citoyennes et citoyens pour leur permettre de reprendre concrètement le pouvoir sur leur propre vie.

Je suis à ta disposition pour en parler (et contribuer à les mettre en oeuvre) si ces quelques idées te paraissent mériter un examen plus attentif.

Bien cordialement

Alain Uguen confondateurs des Verts en 83 et 84, élu vert de 1983 à 2001, délégué aux élections et aux élus des Verts dans les années 90

Vote Ecolo : le mélange c’est tendance !

Défendons le droit de vote le 20 juin prochain : plus le nombre de listes augmente et plus l’abstention grandit !

Nous plaidions pour une primaire verte ouverte qui permette d’associer les citoyennes et les citoyens aux choix de leurs candidats et des priorités programmatiques. Ce ne sera pas pour cette fois et la primaire aura lieu au premier tour des régionales mais nous pensons que chacune et chacun peut utiliser son droit de vote pour envoyer un message clair à la classe politique qui reste figée sur des pratiques d’un autre temps.

l’Appel pour un débat sur une majorité régionale verte ouverte en Bretagne est resté sans réponse ;o(

L’abstention n’est pas une option.

Des femmes et des hommes, encore aujourd’hui sacrifient leur vie pour défendre le droit de vote

C’est le 21 avril 1944, que le Comité Français de Libération Nationale, présidé par le Général de Gaulle, signait, à Alger, une “ordonnance relative à l’organisation des pouvoirs publics en France après la Libération”. Après de longues années de luttes, les femmes devenaient enfin électrices et éligibles, comme les hommes, au suffrage universel.

Avant de décider de laisser à d’autres le choix de décider pour nous chacune et chacun doit réfléchir à la portée de cet acte à un moment où populisme et dictature deviennent monnaie courante sur la planète.

Face à la déliquescence de la vie politique où le clivage gauche-droite laisse de plus en plus la place au clivage écologiste (et donc terrien) – nationaliste, les mouvements politiques, associatifs, syndicaux gangrénés par le tout à l’égo peinent à offrir des perspectives poussant les jeunes générations à s’engager tant ils s’émiettent en une multitude de micro-organismes. Dans cette période de décomposition-recomposition chacune et chacun peut choisir soit d’opter pour les micro-organismes soit d’être la petite graine qui germera quand le compostage sera à maturité.

La multiplication des listes dites écologistes fait peser la menace qu’aucune ne franchisse le cap des 10% nécessaires pour participer au second tour et aucune ne dit clairement avec qui elle compte s’allier pour constituer une majorité au second tour.

Marre de voter vert au premier tour et d’être marron au second

Pour envoyer un message clair nous proposons de voter pour les listes que vous voulez voir ensemble pour gérer votre région et votre département. S’il y en a plusieurs votre vote sera compté nul mais comme la règle veut que la présidence du bureau de vote signe tous les bulletins blancs ou nuls, vous pouvez être assurés que votre vote sera entendu et que chacune des listes saura qu’elle a perdu une voix faute d’avoir su trouver un accord avant le premier tour.

Alain Uguen les amis des 150

Ma graine contre la gangrène

De changer la vie à changer ma vie :
à moi de semer ma petite graine sur le compost de la vie politique

Le compostage est un processus de transformation des déchets organiques (déchets de cuisine, déchets verts et de bois) par des micro-organismes et petits animaux (bactéries, vers de terre) en un produit comparable au terreau : le compost. C’est un amendement organique naturel à utiliser directement dans son jardin, un fertilisant d’excellente qualité et 100 % naturel. Il allège la terre et permet des économies d’engrais, de terreau et d’eau.
Composter permet de réduire nos déchets (de cuisine et de jardin) et d’éviter les transports jusqu’à la déchetterie pour s’en débarrasser.

Face à la déliquescence de la vie politique où le clivage gauche-droite laisse de plus en plus la place au clivage écologiste (et donc terrien) – nationaliste, les mouvements politiques, associatifs, syndicaux gangrénés par le tout à l’égo peinent à offrir des perspectives poussant les jeunes générations à s’engager tant ils s’émiettent en une multitude de micro-organismes. Dans cette période de décomposition-recomposition chacune et chacun peut choisir soit d’opter pour les micro-organismes soit d’être la petite graine qui germera quand le compostage sera à maturité.

Une société se change par le bas

Nous plaidions pour une primaire verte ouverte qui permette d’associer les citoyennes et les citoyens aux choix de leurs candidats et des priorités programmatiques. Ce en sera pas pour cette fois mais nous pensons que chacune et chacun peut commencer à transformer ses habitudes de vie et utiliser son droit de vote pour envoyer un message clair à la classe politique qui reste figée sur des pratiques d’un autre temps.

Pour paraphraser Coluche « nous ne proposons pas le grand soir mais juste à changer et à voir »

Il ne resterait que 3 votants, le vainqueur se targuerait de la majorité pour dire « j’ai gagné » : l’abstention n’est donc pas une option visible. Chacune et chacun peut choisir entre les multiples listes se prétendant écologistes ou choisir de déposer un bulletin des amis des 150 pour envoyer un message vert clair

au gouvernement et son plan climat raplapla

à la région et à son plan agri rabougri

au département et à son plan vélo ramollo

aux partis : je veux décider de notre avenir

aux citoyennes et citoyens :
notre avenir est entre nos mains

Alain Uguen
les amis des 150

Fables de grenouilles

Les grenouilles et la marmite

« Imaginez une marmite remplie d’eau froide dans laquelle nage tranquillement une grenouille. Le feu est allumé sous la marmite, l’eau chauffe doucement. Elle est bientôt tiède. La grenouille trouve cela plutôt agréable et continue à nager.

L’eau est maintenant vraiment chaude. La grenouille commence à trouver cela désagréable, mais elle s’est affaiblie, alors elle supporte et ne fait rien.

La température continue à monter jusqu’au moment où la grenouille va tout simplement finir par cuire et mourir.

Si la même grenouille avait été plongée directement dans l’eau à 50°, elle aurait immédiatement donné le coup de patte adéquat qui l’aurait éjectée aussitôt de la marmite.

LES GRENOUILLES QUI DEMANDENT UN ROI

Les grenouilles se lassant
De l’état démocratique,
Par leurs clameurs firent tant
Que Jupin les soumit au pouvoir monarchique.

Il leur tomba du ciel un roi tout pacifique :
Ce roi fit toutefois un tel bruit en tombant,
Que la gent marécageuse,
Gent fort sotte et fort peureuse,
S’alla cacher sous les eaux,
Dans les joncs, les roseaux,
Dans les trous du marécage,
Sans oser de longtemps regarder au visage
Celui qu’elles croyaient être un géant nouveau.

Or c’était un soliveau,
De qui la gravité fit peur à la première
Qui, de le voir s’aventurant,
Osa bien quitter sa tanière.

Elle approcha, mais en tremblant ;
Une autre la suivit, une autre en fit autant :
Il en vint une fourmilière ;
Et leur troupe à la fin se rendit familière

Jusqu’à sauter sur l’épaule du roi.
Le bon sire le souffre et se tient toujours coi.
Jupin en a bientôt la cervelle rompue :
« Donnez-nous, dit ce peuple, un roi qui se remue. »

Le monarque des dieux leur envoie une grue,
Qui les croque, qui les tue,
Qui les gobe à son plaisir ;
Et grenouilles de se plaindre.

Et Jupin de leur dire :« Eh quoi ? votre désir
A ses lois croit-il nous astreindre ?
Vous avez dû premièrement
Garder votre gouvernement ;

Mais, ne l’ayant pas fait, il vous devait suffire
Que votre premier roi fut débonnaire et doux
De celui-ci contentez-vous,
De peur d’en rencontrer un pire.»

Jean de La Fontaine, Fables

Les Deux Taureaux Et Une Grenouille

Deux Taureaux combattaient à qui posséderait
Une Génisse avec l’empire.
Une Grenouille en soupirait.
Qu’avez-vous, se mit à lui dire
Quelqu’un du peuple croassant.
Et ne voyez-vous pas, dit-elle,
Que la fin de cette querelle
Sera l’exil de l’un ; que l’autre le chassant,
Le fera renoncer aux campagnes fleuries ?
Il ne régnera plus sur l’herbe des prairies,
Viendra dans nos marais régner sur les roseaux ;
Et nous foulant aux pieds jusques au fond des eaux,
Tantôt l’une, et puis l’autre ; il faudra qu’on pâtisse
Du combat qu’a causé madame la Génisse.
Cette crainte était de bon sens.
L’un des Taureaux en leur demeure
S’alla cacher à leurs dépens,
Il en écrasait vingt par heure.
Hélas ! on voit que de tout temps
Les petits ont pâti des sottises des grands.

Jean de La Fontaine, Fables de La Fontaine

La grenouille qui était sourde

Il était une fois une course … de grenouilles. L’objectif était d’arriver en haut d’une grande tour. Beaucoup de gens se rassemblèrent pour les voir et les soutenir. La course commença. Dans la foule de celles qui ne croyaient pas possible que des grenouilles atteignent le sommet de la tour, on entendait:

” c’est utopique !!! ”

“Elles n’y arriveront jamais ! ”

Les grenouilles commencèrent peu à peu à se décourager, sauf une qui continua de grimper. Les gens continuaient :

” … Vraiment pas la peine !!! Elles n’y arriveront jamais !… ”

Et les grenouilles s’avouèrent vaincues, sauf une qui continuait envers et contre tout…

A la fin, toutes abandonnèrent, sauf cette grenouille qui, seule et au prix d’un énorme effort, rejoignit la cime. Les autres, stupéfaites, voulurent savoir comment elle avait fait. A sa descente, l’une d’entre elles s’approcha pour lui demander comment elle avait fait pour terminer l’épreuve.

Et découvrit qu’elle… était sourde !

Source : psychologue.levillage.org (rubrique : histoires inspirantes)

Moralité de ces fables

les grenouilles c’est le peuple qui se croit opprimé par les puissants
à tel point qu’il finit par se croire totalement impuissant
restant spectateur des luttes des intrigants
dénigrant même tant qu’il peut lanceurs d’alerte et résistants

ce sont aussi les lanceurs d’alerte qui tapent du pied pour rebondir
et sourds aux cris qui les invitent largement à subir
continuent au contraire à être acteurs dans leur envie de réussir
pour que leurs enfants aient encore le droit à un avenir

Les premiers regardent vers le passé, les seconds vers l’avenir.
Entre les deux postures chacune et chacun doit à présent choisir.

Alain Uguen
Appel des amis des 150
https://www.cyberacteurs.org/cyberactions/appeldesamisdes-4309.html

recherche hangar pour construction d’une tiny house dans l’Ouest

Les projets dans le spectacle vivant n’ayant pas trop la côte en ce moment, je voudrais profiter de ces temps troublés pour avancer sur un projet personnel qui me tient à coeur. Je souhaiterais construire une tiny house. Il y a quelques années j’ai rencontré une danseuse qui a réalisé avec l’aide de son père la construction d’une tiny house en autoconstruction. Depuis cette idée me tient compagnie.
J’ai potentiellement quelqu’un qui pourrait m’aider à la construire. Je suis à la recherche d’un hangar où nous pourrions réaliser la construction de la tiny house (du moins l’étape hors d’eau-hors d’air) avec idéalement une possibilité de loger deux personnes pour pas trop cher dans les environs. Etant basée à Nantes, je cherche plutôt dans l’ouest de la France. Les dates ne sont pas arrêtées, certainement à partir de février/mars (la construction dans son ensemble devrait durer entre 3 et 5 mois, l’étape hors d’eau hors d’air pour laquelle un hangar serait nécessaire serait donc moins longue). Les dimensions réglementaires pour pouvoir prendre la route avec la tiny house sont de 2m55 de large et 4m de hauteur, donc si l’espace est fermé, la porte du hangar devrait donc avoir au moins ces dimensions.
Si vous avez des idées, je suis preneuse !

Merci d’avance !
Bises,
Marion

ps : Si vous avez des talents de bricolage, vous serez les bienvenu.e.s pour participer à des étapes de construction !

BREIZH ADDICTES : ADDitionnons nos Initiatives Citoyennes pour une Transition Ecologique Solidaire

Une liste de discussion avait été créée à l’orée des régionales de 2010 où une composante citoyenne militait pour une primaire des écologistes. Celle-ci n’a pas eu lieu et les Verts après avoir fait toute la campagne  sur le thème “nous voterons Le Drian au second tour” se sont fait opposer une fin de non-recevoir, le baron socialiste ayant déjà ses écologistes ( Génération écologie et Cap21).

Dix ans plus tard le même scénario de division des écologistes se dessine avec à nouveau  Daniel Cueff d’un côté et René Louail de l’autre.

Comme je suis têtu, dix ans après je propose la même méthode, la primaire citoyenne, pour faire une liste d’union des écologistes aux régionales qui serve aussi à la répartition des candidatures aux législatives de la coalition écologiste qui n’aura ensuite qu’à choisir son ou sa porte-voix.

Merci à celles et ceux qui accepteront de participer à un débat que ces propositions ont pour volonté de lancer.

Alain Uguen
premier élu local en 1983 (avec JP Mousset à Vannes) co-fondateur des Verts en 1983-84, Président du groupe des Verts au Conseil Régional de Bretagne en 92 à 98, Délégué aux élections et aux élus des Verts de 90 à 94 et de 95 à 98

BREIZH ADDICTES : ADDitionnons nos Initiatives Citoyennes pour une Transition Ecologique Solidaire

Mettre l’écologie au cœur de la politique française.

Nous n’avons plus le temps d’attendre un changement de majorité qui partirait du haut pour imposer la mise en œuvre d’une transition nécessaire. Nous pensons que nous devons l’imposer par le bas en faisant taire les querelles d’égos et de chapelles pour faire connaître toutes les initiatives qui portent le changement auquel nous aspirons.

Nous sommes prêts à mettre des moyens pour mettre sur pied un tro-breizh des initiatives pour permettre à chaque territoire de faire connaître les siennes selon la maxime : ne te demande pas ce que ce ton pays peut faire pour toi, demande-toi ce que tu peux faire pour ton pays.

Merci à toutes celles et ceux qui s’en feront l’écho en se proposant d’organiser localement ce tro-Breizh ouvert à toutes les propositions allant dans le sens de la transition dans le respect de l’identité de chacun des acteurs.

Depuis 20 ans Cyberacteurs s’est fait une spécialité de mettre des outils à la disposition des associations pour faire progresser la défense de l’environnement et des solidarités.

Cyberacteurs Votre souris a du pouvoir pour interpeller les décideurs économiques et politiques sur des sujets ayant trait à la protection de l’environnement, aux droits de l’être humain, à la solidarité internationale et à la Paix
Transacteurs Votre porte-monnaie a du pouvoir pour faire connaître tous les acteurs de la Transition écologique solidaire.
Les primaires à tous les niveaux : votre voix a du pouvoir pour permettre aux citoyens de choisir leurs représentants au sein de majorités accordant toute sa place à l’écologie

Sans attendre un changement de majorité pour changer la loi sur l’inversion du calendrier qui a permis à Macron de s’imposer et sur la proportionnelle , nous pensons que le calendrier d’ici à la présidentielle fait des élections régionales le support idoine pour rendre la priorité à une coalition électorale législative choisissant ensuite son ou sa porte-voix pour la présidentielle

Le pouvoir actuel est marqué par la schizophrénie : au gouvernement les grands discours et aux lobbies la loi (nucléaire, pesticides, chasseurs, carnage au Carnet…) et la chasse aux responsables associatifs ( cellule DEMETER, procès Inès Léraud, plainte contre cyberacteurs,…)

Une méthode : la primaire

Adeptes d’une écologie réaliste, nous proposons de constituer une liste à ossature écologiste ouverte au centre-gauche comme au centre-droit pour offrir une alternative au pouvoir actuel

Un tro-Breizh des initiatives citoyennes en matière de transition mettant en avant toutes les propositions concrètes permettant aux citoyennes et aux citoyens désireux de s’impliquer dans cette campagne d’oeuvre concrètement à mettre en œuvre sur leur territoire ces initiatives s’adressant à tout un chacun dans sa vie de tous les jours pour que la campagne soit à l’image de la société à laquelle nous aspirons : coaches transition, promotion des transports doux, consommer bio et local…..

BRO = Bretagne Région Ouest

Pour sortir par le haut du débat Bretagne à 5 départements qui reviendrait à dépecer l’actuelle région Pays de Loire, proposons d’intégrer cette région à une nouvelle entité BRO Bretagne Région Ouest avec deux capitales régionales : Nantes et Rennes

Une CASSETTE*” Caisse d’ASsurance Solidaire pour Eclaireurs Totalement en Transition Ecologique”
https://www.cyberacteurs.org/blog/?p=6211

Le monde d’après commence ce matin
https://www.cyberacteurs.org/blog/?p=5934

Pour une seule liste «ma commune en transition»
https://www.cyberacteurs.org/blog/?p=5773

Utilisons le Service National Universel pour former des coaches Transition Ecologique Solidaire
https://www.cyberacteurs.org/blog/?p=5557

Voir aussi

Oui au tous à l’éco Non au tout à l’égo : Pour une primaire écologiste à 3 temps

Oui au tous à l’éco, Non au tout à l’égo : Pour une primaire écologiste à 3 temps

Depuis le samedi 22 août, le monde entre en déficit écologique : nous avons consommé la totalité des ressources écologiques que la Terre est capable de générer en une année avec trois semaines de retard sous l’effet de la mise en pause exceptionnelle d’une large partie de l’économie mondiale face à la pandémie. Une bonne nouvelle certes, mais qui cache une réalité en trompe-l’œil si le seul mot d’ordre est le rétablissement à tout prix et au plus vite de modèles non soutenables. D’autant que l’ambition des Accords de Paris ne se limite pas à préserver les quelques bénéfices environnementaux de ce choc, mais bien à obtenir chaque année une réduction supplémentaire de notre empreinte du même ordre que celle enregistrée cette année.

Pendant ce temps, le gouvernement multiplie les effets d’annonce sur un ripolinage de sa politique et les décisions favorables aux lobbies et la criminalisation des défenseurs de l’environnement.

Pendant ce temps, les partis d’opposition montrent un bal des égos indécent à l’heure où il conviendrait de mobiliser les citoyens et où des maires clament un cruel besoin de sortir des logiques de compétitivité, de concurrence, de globalisation.

Nous citoyens, électeurs, consom’acteurs désireux d’une rupture durable avec le monde d’hier demandons à être associés aux décisions qui concernent notre quotidien mais aussi au choix de celles et ceux qui seront appelés à nous représenter au niveau des régionales, départementales, législatives et présidentielle.

Pour cela nous plaidons pour une primaire à 3 temps

1 Automne 2020 : primaire des écologistes pour définir la liste des régionales et une répartition des candidatures aux départementales et des circonscriptions aux législatives
2 Printemps 2021 : élections régionales et départementales pour constituer des majorités ouvertes autour de l’écologie
3 Automne 2021: primaire présidentielle des majorités ouvertes autour de l’écologie pour choisir leur porte-voix et leur programme pour 5 ans

Autant nous sommes prêtes et prêts à nous mobiliser pour assumer nos responsabilités individuelles et collectives, autant nous sommes prêtes et prêts à sanctionner toutes les ambitions individuelles qui iraient à l’encontre d’une stratégie collective.

Oui au tous à l’éco, Non au tout à l’égo

Le mépris et la méprise

Le ministre de la Justice qui dénonce les “ayatollahs verts” fait preuve de mépris et sort de son rôle de gardien de la justice par une facilité de langage qui crée des amalgames injustes envers ceux qui ne pensent pas comme lui.

Ce faisant il insulte l’avenir car comme le signale Pascal Cafin député européen répondant au président de la Fédération nationale des chasseurs “Il y a 13 millions de ruraux en France, 1 million de chasseurs, et parmi eux une grande partie sont des urbains : en aucun cas on ne peut considérer que la chasse serait représentative de la ruralité dans son ensemble. Je critique cette posture, c’est une imposture.”

Il y a méprise de la part d’Emmanuel Macron de soutenir la chasse comme il le fait depuis le début de son mandat

1 parce qu’il se met à dos l’Union Européenne en soutenant des activités interdites alors qu’il se veut le chantre d’une UE renforcée face aux populistes dont, en l’occurence, il adopte les habits.

2 parce que, comme le dit Pascal Canfin, il survalorise ainsi une minorité alors qu’une majorité de l’électorat est opposée à la chasse et qu’il aura besoin des écologistes pour espérer gagner au second tour en 2022

3 parce qu’objectivement les chasseurs* braconnent sur les terres du FN quand ils se présentent en politique et que les soutenir est une façon de se tirer une balle dans le pied.

Restent aux écologistes à avoir l’intelligence de s’appuyer sur les citoyens pour rassembler aux régionales et obliger le gouvernement à changer son fusil d’épaule en matière de biodiversité et à passer la surmultipliée en matière de transition.

Alain Uguen Pour une primaire à 3 temps
1 primaire des écologistes pour définir la liste des régionales et une répartition des circonscriptions aux législatives
2 Elections régionales pour constituer des majorités ouvertes autour de l’écologie
3 Primaire présidentielle des majorités ouvertes de l’écologie pour choisir leur porte-voix et son programme pour 5 ans
https://www.cyberacteurs.org/blog/?p=6313

CPNT, dont le pic électoral reste à 6,77 % aux européennes de 1999 (quand le FN faisait 5,70%) avait présenté deux candidats à la présidentielle Jean Saint-Josse en 2002 (4,23%) et Frédéric Nihous en 2007 (1,15 %).

Mettre l’écologie  au cœur de la politique française.

Emmanuel Macron est l’enfant de l’accord scellé entre le centre-gauche (Jospin) et le centre-droit (Raffarin) autour de l’inversion du calendrier donnant la priorité à l’élection présidentielle sur les élections législatives. Il avait compris qu’il fallait et suffisait de gagner le premier tour de l’élection présidentielle pour gagner le second tour et disposer de suffisamment de ralliements ensuite pour disposer d’une majorité confortable.

Pour changer ça, inutile d’attendre de trouver une majorité pour changer la loi, il suffit de créer les conditions pour rétablir les choses en rendant la priorité à une coalition électorale législatives choisissant ensuite son héraut pour la présidentielle.

Le calendrier d’ici la présidentielle de 2022 fait des élections régionales le support idoine pour mettre en œuvre cette stratégie dans le cadre d’un mouvement qui partirait des régions pour aborder le haut de la pyramide démocratique au lieu de faire l’inverse.

Pour une primaire écologiste à l’automne pour la constitution de la liste du premier tour des régionales pour faire entendre un discours écologiste dégagé du critère gauche-droite.

Le premier tour sera considéré comme la primaire d’une majorité autour de l’écologie ouverte au centre-droit comme au centre-gauche déterminant la répartition des circonscriptions entre les groupes adhérant à la coalition.

Une fois l’étape des régionales franchie, une primaire présidentielle pourra avoir lieu avec des candidates représentant x% de la coalition écologiste.

Rappel des épisodes précédents

2009 Opération Prim’Verts : une primaire écologiste pour les européennes
https://www.cyberacteurs.org/archives/bilan.php?id=225

2011 pour une primaire populaire de désignation d’un candidat unique de la gauche et des écologistes
https://www.cyberacteurs.org/archives/bilan.php?id=391

2012 Une victoire nécessaire mais pas suffisante pour que vive la nouvelle majorité de la gauche et des écologistes
https://www.cyberacteurs.org/blog/?p=75

2015 Oui à des Unions Régionales de la Gauche et des Ecologistes sur la base de primaires qui permettent de créer l’Union parce que ça URGE pour la planète
https://www.cyberacteurs.org/blog/?p=2005

Ne jetons pas la démocratie avec l’eau des primaires
https://www.cyberacteurs.org/blog/?p=2991

Une CASSETTE*” Caisse d’ASsurance Solidaire pour Eclaireurs Totalement en Transition Ecologique”

Nous sommes entrés dans une période de criminalisation de tous ceux qui défendent un autre avenir pour la planète (et je suis aussi concerné) et de raréfaction de l’argent public pour cause de dettes accumulées, je pense que les motifs de dépenses ne vont pas manquer dans les mois qui viennent ne serait-ce que la prise en charge des déplacements des personnes qui accepteraient de venir témoigner pour mobiliser l’opinion publique.

Pour le monde d’après je rêve d’un monde où nous laissions de côté nos problèmes de clochers et d’égos pour construire un support économique qui permette à la biodiversité de nos vies associatives de combiner l’autonomie de chaque structure et la solidarité permettant de faire progresser dans l’opinion publique la nécessité d’une autre vision.

A cyberacteurs nous vivons depuis 20 ans de cotisations et de dons. Nous n’avons donc pas de problème à assumer la dimension économique de toute activité même associative.

Nous plaidons pour la mise en place de transacteurs le réseau économique et social des acteurs de la transition écologique solidaire pour arriver à financer des animatrices et animateurs de territoire qui aident à faire connaitre tous les acteurs économiques et associatifs engagés dans une démarche de transition sur un territoire.

Je n’ai clairement pas la Solution mais je pense que nous avons intérêt collectivement, et par-delà nos problèmes individuels, à réfléchir sur la façon dont nous entendons financer la transition pour nous donner les moyens de convaincre une majorité des habitants de cette planète que nous devons changer nos comportements individuels et collectifs pour espérer que nos descendants puissent survivre.

Ma préoccupation n’est pas d’assurer des revenus pour cyberacteurs mais de nous faire réfléchir collectivement à partir de cette expérience dont Inés est la pièce centrale les outils à mettre en place qui puissent servir à toute personne ou structure prenant des risques du fait de ses engagements pour leur permettre d’assurer leur défense.

Une CASSETTE*” Caisse d’ASsurance Solidaire pour Entrepreneurs Totalement en Transition Ecologique” alimentée

  • par les structures qui y adhéreraient,
  • par les dons de personnes physiques souhaitant soutenir telle personne ou structure
  • le reversement par Cyberacteurs ( et d’autres) de la marge sur la vente d’ouvrages d’écrivains adhérant au principe.et gérée par un “conseil de sages” chargé de décider des frais pris en charge par la CASSETTE.

L’idée étant de mutualiser les ressources et les moyens au niveau territorial (annuaire, agenda, …) pour essayer d’émailler le territoire d’animatrices et d’animateurs de territoires chargés de faire connaitre les actions des structures adhérant à un tel projet, les associations de chaque territoire faisant leur affaire de la gestion des postes sur leur territoire, la CASSETTE étant une caisse de secours en cas d’attaque judiciaire prenant en charge les frais d’avocats et les frais de déplacement.

  • J’aime bien les acronymes mais je n’ai aucun problème si quelqu’une ou quelqu’un a mieux à proposer ou si vous trouvez mes propos délirantsA suivre

Alain