Entretenir son corps pendant le confinement

Merci à Bertrand Caroff et Marion Uguen pour ces exercices

Arthrose des doigts débutant

Arthrose des doigts installée

Le site www.bertrandcaroff.com est toujours ouvert. Vous y trouverez des exercices, des informations et des liens.

cohérence cardiaque.

La cohérence cardiaque est un terme utilisé par les scientifiques pour décrire un stade physiologique particulier dans lequel les systèmes -nerveux, cardio-vasculaire, hormonal et immunitaire- travaillent de manière efficiente et harmonieuse. Ce résultat physiologique est provoqué par la mise en oeuvre d’une simple technique de respiration (inspiration 5 secondes/expiration 5 ou 6 secondes). Une pratique qui, en équilibrant le système nerveux autonome, induit très rapidement, mais de manière temporaire, un état de bien-être naturel.
Exemple de lien visuel sur internet : https://youtu.be/zM2gq8kYKyE

manoeuvre vagale

Petite manoeuvre simple et rapide pour aider à contrôler les effets d’un stress, améliorer notre capital d’adaptabilité. (en biologie, l’ensemble des réponses d’un organisme soumis à des pressions ou contraintes de la part de l’environnement)
Pas de position particulière (s’entrainer dans toutes sortes de positions ou de moments de la journée pour renforcer son propre contrôle aux stress petits et grands.

1- Suspendre la respiration

2- Expirer sans forcer, en laissant l’air s’échapper comme d’un ballon de baudruche (pschhhhhhhh)

3- Laisser l’air entrer un peu, moins que besoin (ne pas laisser les poumons se remplir)

4- suspendre la respiration ainsi pendant 4 ou 10 secondes pour permettre les échanges gazeux

5- Expirer de nouveau sans forcer, comme un ballon qui se dégonfle tranquillement.

Cette manoeuvre simple et efficace l’est encore plus si on démarre immédiatement après l’expiration finale une séquence de cohérence cardiaque : (5 sec insp/6 sec exp) : normalisation.

vous trouverez un exemple de musique que j’utilise en cours pour aider la mise en cohérence cardiaque sur le site à la page actualités.

STIMULER VOTRE SYSTEME IMMUNITAIRE (LE MATIN)

STIMULER VOTRE SYSTEME IMMUNITAIRE (LE SOIR)

SOULAGER LES TENSIONS CERVICALES GRACE AU QI GONG

Qigong Full 20-Minute Daily Routine

Pour une seule liste «ma commune en transition»

Malgré deux jours de prolongations, les près de 200 pays réunis à Madrid pour le sommet de l’ONU sur le climat n’ont fait aucune avancée notable, accouchant d’un texte final d’une grande faiblesse». Un échec préoccupant», s’alarment les associations de défense de l’environnement.

“Il semble que la COP25 soit en train de tomber en morceaux. La science est claire, mais la science est ignorée”, a twitté pendant la nuit la jeune combattante du climat Greta Thunberg, qui a inspiré des millions de jeunes descendus dans la rue depuis un an pour réclamer des mesures radicales et immédiates pour limiter le réchauffement de la planète.

Pour le climat, l’heure n’est plus aux candidatures de témoignage mais à des majorités qui engagent résolument leur collectivité dans la transition écologique solidaire. En tant que citoyennes et citoyens nous réclamons une liste se réclamant de la transition écologique solidaire dans chaque commune et une seule car pour prendre les mesures courageuses que la situation impose il faut des majorités qui s’engagent à faire baisser l’empreinte écologique des collectivités et de leurs habitants.

Il faut que la campagne préfigure ce que sera la gestion pendant le mandat.

Une primaire pour régler les problèmes d’égos

Là où les querelles d’égo ou de chapelle risquent de faire le jeu des majorités en place la primaire c’est une façon
* d’associer les citoyens à la composition de la liste comme au choix des priorités du mandat
* de faire preuve d’ouverture à tous ceux qui veulent gérer la commune en faisant de la transition écologique, de la solidarité et de la citoyenneté les axes majeurs du mandat.
*de classer les différentes sensibilités de la future majorité en fonction de leur poids dans la société
* de faire trancher par un vote les éventuelles différences d’appréciations pour qu’il soit clair que tous les membres de la liste sont engagés par les engagements pris pendant la campagne
*de légitimer la majorité qui sort de ce scrutin et peut bénéficier d’une dynamique
*d’obliger ceux qui se prétendent citoyens à dire clairement qu’ils refusent de participer à la gestion pour que les électeurs soient prévenus que leur voix sert uniquement à témoigner pas à engager des décisions concrètes.

  • De répondre au sortant ou à la sortante sans parler de lui ou d’elle (il ne faut jamais parler de ses adversaires parce cela leur fait de la pub) que le choix d’une commune en transition écologique solidaire c’est de faire des citoyens des acteurs de la gestion de leur cité alors que les projets phares en face c’est d’en faire des spectateurs. Spectateurs ou acteurs peut d’ailleurs être la phrase d’annonce de la primaire.
  • De transformer tous les participants à la primaire en propagandistes de la liste qui en sortira

Une première année consacrée à des concertations tous azimuts

Parce que les grandes décisions dépendent des intercommunalités alors que l’élection n’a lieu qu’un niveau municipal nous proposons que la première année soit consacrée à examiner toutes les politiques engagées à tous les niveaux sous le prisme de la transition en arrêtant tout ce qui n’a pas de caractère d’urgence.

A chaque adjoint, délégué, Vice-Président de mettre en œuvre dans son domaine de la priorité ainsi définie : réduire au niveau de la collectivité toutes les consommations de flux (eau, énergie, déchets, ..) et aider les citoyens à faire de même dans leur vie personnelle.

Le but est de consacrer toutes les énergies à faire en sorte qu’au bout de 6 ans la collectivité comme chacun de ses habitants ait réduit son empreinte écologique de manière significative pour concilier à la fois la fin du monde et la fin du mois en retardant l’échéance dans les deux cas au niveau individuel et collectif.

En résumé nous proposons une campagne à l’image de ce que nous proposons pour la collectivité : basée sur la participation du plus grand nombre au service du plus grand nombre pour conjuguer écologie, économie, démocratie et solidarité à la fois dans l’espace et dans le temps.

coaches Transition Ecologique Solidaire

Beaucoup de choses existent dans le domaine de la Transition mais le problème c’est d’arriver à faire parvenir l’information aux personnes qui auraient le plus besoin des informations en particulier les jeunes ménages que les structures représentatives traditionnelles comme les associations ont du mal à toucher.

D’où l’idée au niveau hexagonal de proposer aux volontaires du SNU une formation sur tout ce qui a trait à la transition pour que ces jeunes puissent ensuite être mis à la disposition de collectivités pour à leur tour enseigner ce qu’ils auront appris et permettre à tous les foyers de réduire à la fois leur empreinte écologique et leurs dépenses

un atelier sur l’alimentation : le compteur gourmand d’Al Terre Breizh

un atelier de promotion du vélo d’apprentissage pour les enfants ou de réapprentissage pour des adultes de la pratique du vélo

un atelier sur les collectes sélectives

un atelier sur le compostage

un atelier sur les économies d’énergie : promotion de réglettes interrompables pour éviter les consommations inutiles des appareils en veille.

un atelier sur les économies d’eau : promotion du WC à deux vitesses

un atelier sur la récupération de l’eau de pluie pour le jardin

un atelier sur les alternatives aux pesticides

un atelier sur les récupéracteurs : Ressourcerie

D’où l’idée au niveau local de constituer une instance consultative intercommunale regroupant associations et structures publiques ou para-publiques (chambres consulaires) chargée d’étudier la mise en place de stands pédagogiques qui permettent de faire passer des informations de manière ludique auprès des parents d’élèves à l’occasion de leurs activités annuelles (kermesse ou troc-puces) et/ou le recrutement de jeunes en service national ou en service civique formés pour intervenir auprès des particuliers pour les sensibiliser à la transition.

Utilisons le Service National Universel pour former des coaches Transition Ecologique Solidaire

Les communs au service de la transition

Les communs désignent des formes d’usage et de gestion collective d’une ressources ou d’une chose par une communauté. Cette notion permet de sortir de l’alternative binaire entre privé et public en s’intéressant davantage à l’égal accès et au régime de partage et décision plutôt qu’à la propriété.

3 secteurs nous paraissent à étudier pour permettre à la fonction publique de gagner sur le privé tout en faisant des économies.

1 Gestion locale d’un parc de véhicules

La commune et ses satellites, l’hopital, les administrations de l’Etat, du Département et de la Région : chacun a sa propre gestion de véhicules qui ne servent qu’aux heures de travail les jours ouvrables.

Pourquoi ne pas étudier

a la gestion centralisée de tout le parc véhicules à l’échelle d’un territoire

b la création d’un service payant de location de véhicules hors heures ou jours ouvrables intégrant des véhicules de particulier en auto-partage

2 Gestion locale de logements vides

proposer aux propriétaires de logements ou locaux vides de les mettre à disposition de la puissance publique soit OPAC soit organismes sociaux moyennant un partage des recettes de locations entre le propriétaire et le bailleur, les fonds étant affectés en priorité à l’isolation des logements.

Taxer les locaux vides

 

3 Gestion de l’énergie

Proposer à des particuliers d’abonder un fonds cautionné par les collectivités qui en seraient les premiers utilisateurs destiné à promouvoir les énergies renouvelables sur le territoire

Entretien avec Urban Solar Energy, le fournisseur qui amène l’auto-consommation au cœur des villes

Développer les Transports doux

La marche c’est le pied

La marche c’est le pied

La proposition c’est de prendre l’attache de tous les partenaires concernés par les transports doux = marche, vélo, transports en commun (clubs, associations, Sécu, Collectivités locales (ville, QBO, Département, Région), QUB, SNCF, autocaristes..

Par-delà la journée destinée à permettre à tous les acteurs de faire connaitre leurs activités, l’idée c’est de proposer de creuser des pistes de développement des transports doux pour se rendre au boulot, pour les loisirs ou pour les vacances (vacances sans ma voiture).

L’idée c’est d’inviter tous les clubs de marche sportive ou pas, la CPAM, l’Hopital… ,pour organiser une campagne en faveur des déplacements doux ,

Faire des enquêtes à la fois dans les zones d’activité pour savoir qui y vient d’où et dans les différentes communes du territoire pour développer le co-voiturage : si chacun accepte des trouver un autre mode de déplacement que la voiture individuelle une fois par semaine cela fait 20% de circulation en moins donc une circulation plus fluide moins de pollution, de perte de temps et de stress.

organiser des réseaux pour permettre à celles et ceux qui le souhaitent de faire trajet commun avec d’autres pour aller au boulot ou d’aller aider des personnes en difficulté de déplacement à sortir de chez elles pour marcher.

Mettre en place dans chaque zone d’activité un endroit où un marcheur, coureur, cycliste etc.. puisse prendre une douche et se changer avant d’aller au boulot

les Transports en commun pour relier des circuits de rando avec des trajets de car ou de bus :

vacances sans ma voiture : je viens sans voiture, ou j’y habite et je veux randonner on me fournit des idées de rando à partir d’arrêts de cars sur l’ensemble du territoire intercommunal.

Dimanche sans ma voiture : sans rien débourser on me fournit des balades reliés aux bus gratuits le dimanche

Assurer la sécurité alimentaire du territoire

Assurer l’approvisionnement de la restauration collective (EHPAD, Cantines) par des circuits courts en favorisant l’installation de maraichers à proximité des bourgs et des villes ;

Prendre en charge la certification en bio de tous les agriculteurs du territoire

Développer et promouvoir les lieux de rencontres entre producteurs et consommateurs (marchés, halles…)

Développer les jardins pédagogiques et familiaux

Soutenir l’implantation d’une banque de semences

Transition écologique : le classement des villes françaises les plus engagées

 

Villes en Transition

 

Le mouvement des villes en transition par Rob Hopkins

Le mouvement des villes en transition par Rob Hopkins

<iframe width=”560″ height=”315″ src=”https://www.youtube.com/embed/1Ltdx25h7QA” frameborder=”0″ allow=”accelerometer; autoplay; encrypted-media; gyroscope; picture-in-picture” allowfullscreen></iframe>

Premières de la méthode C.O.A. au Nouveau Studio Théâtre à Nantes les 5 et 6 novembre ! 

Les 5 et 6 novembre au Nouveau Studio Théâtre auront lieu les premières représentations de la méthode C.O.A. ou comment retrouver du rebond quand on est coi…

Les réservations sont ouvertes : resa.nouveaustudiotheatre@gmail.com
Au plaisir de vous y voir !
Marion
http://www.lesdupontd.com

A l’origine de La Méthode C.O.A., il y a une nécessité intime, sociale, politique : REBONDIR ! Chorégraphe, danseuse, performeuse et auteure, je cherche ma réponse auprès de spécialistes du rebond : les amphibiens. En m’inspirant de mes recherches, j’élabore une méthode de développement très personnelle visant à révéler la grenouille intérieure de l’individu.

Nouveau Studio Théâtre (5 rue du ballet à Nantes) / Les 5 et 6 novembre / 20h30
Entrée : 5 euros

Production : les Dupont/d
Coproductions : Le Vaisseau, fabrique artistique au Centre de réadaptation de Coubert/Les Journées Danse Dense, Pantin/Nouveau

Projet de Jardin à la Française sur Nantes et Quimper.

Note sur projet de « Jardin à la Française »
Marion recherche un local (sur Nantes et Quimper) pour stocker les vêtements que vous lui confierez et surtout pour les sécher après les représentations.

La fin du monde, la fin du mois et la faim de démocratie.

Pour les personnes qui ont des problèmes de fin de mois, le problème n’est pas de savoir s’il y aura des problèmes mais quand commence la fin du mois.

Dans le débat fin du monde le problème n’est pas de savoir si elle aura lieu mais de savoir quand.

Puisqu’il est aujourd’hui question d’économie la question est de savoir si nous pouvons faire l’économie de revoir complètement notre approche de ces élections.

Je propose une Mobilisation Générale en faveur de l’Urgence Ecologique
La survie de la planète dépendra de votre mobilisation personnelle

Quand le navire risque de sombrer parce qu’il prend l’eau de partout ce qui compte c’est de mobiliser tous les naviguants pour les inviter à écoper pas de leur demander s’ils viennent de babord ou de tribord.

Au niveau de la méthode

Pendant la campagne pour éviter que les querelles d’égos ou de chapelle prennent le pas sur l’intérêt général je propose une primaire rassemblant tous ceux d’ou qu’ils viennent qui sont prêts à créer une majorité pour mettre en œuvre une Transition Ecologique Solidaire.

Aux municipales il s’agit de désigner une liste représentative d’une majorité de citoyens et la primaire qui permet au citoyen de faire sa liste est plus pertinente que les petits arrangements politiciens d’arrière boutique.

Un mois est suffisant pour permettre à chaque groupe de citoyennes et de citoyens qui a un message particulier à défendre de le faire entendre ?

un premier tour permettra de déterminer le programme et la composition de la liste en tenant compte du rapport de forces

un second tour vienne valider le tout pour permettre à la liste ainsi établie d’avoir le premier trimestre 2020 pour mener campagne auprès de ceux qui n’auront pas voulu profiter de la primaire pour se mobiliser.

Pendant le mandat

A chaque adjoint et délégué de mettre en œuvre dans son domaine de la priorité ainsi définie : réduire au niveau de la collectivité toutes les consommations de flux (eau, énergie, déchets, ..) et aider les citoyens à faire de même dans leur vie personnelle.

Au niveau des propositions

je propose que la première année soit consacrée à examiner toutes les politiques engagées sous le prisme de la transition en arrêtant tout ce qui n’a pas de caractère d’urgence.

Le but est de consacrer toutes les énergies à faire en sorte qu’au bout de 6 ans la collectivité comme chacun de ses habitants ait réduit son empreinte écologique de manière significative pour concilier à la fois la fin du monde et la fin du mois en retardant l’échéance dans les deux cas au niveau individuel et collectif.

En résumé je propose une campagne à l’image de ce que nous proposons pour la collectivité : basée sur la participation du plus grand nombre au service du plus grand nombre pour conjuguer écologie, économie, démocratie et solidarité à la fois dans l’espace et dans le temps.

Passer de la demande à la commande.

Et si au lieu de nous adresser aux politiques décriés nous nous mettions en situation de les obliger à défendre notre point de vue en nous mettant en situation de prendre leur place et de peser sur le contenu des politiques comme sur la composition des listes.

La politique, chacun le sait, c’est du rapport de forces. Mais dans le rapport de forces nous sommes souvent confrontés aux lobbies dont le poids financier a souvent plus de force que les mobilisations parce que nous sommes pas aux endroits où les décisions se prennent.

L’autre écueil de la politique à l’ancienne c’est le poids des égos et des querelles de chapelle qui mènent à la multiplication des listes qui souvent noie les vrais enjeux. La primaire que nous avons défendue comme moyen de remettre le citoyen au cœur de l’action politique a montré ses limites au niveau de la présidentielle : ceux qui s’y sont essayé ont été balayés au profit de candidatures auto-proclamées souvent du fait des divisions de leur propre camp parce que l’exercice au niveau d’un scrutin uninominal ne permet pas de prendre en compte la diversité des sensibilités qui se sont exprimées.

Ce qui n’est pas possible au niveau d’une candidature de personne physique l’est par contre au niveau d’une liste si le vote sur le poids des sensibilités s’accompagne d’une vraie discussion permettant d’arriver à un consensus sur le programme et sur la composition d’une liste et des responsabilités où chaque sensibilité se retrouve.

Les fusions de listes baclées à quelques heures entre les deux tours après que les différentes listes se seront étripées pour exister ne restaureront pas l’image délabrée de la politique et ne permettent pas d’associer vraiment les citoyens au niveau des choix qui seront faits ensuite en leur nom.

La primaire concue comme un processus en plusieurs phases permettrait de donner réellement aux électeurs le droit de participer au choix des personnes comme des priorités et donner à voir comment la liste ainsi conçue entend associer les citoyens aux décisions tout au long du mandat.

Une première phase d’affirmation des différences sanctionnée par le vote d’un premier tour qui permette de montrer le poids des différentes sensibilités.

Une phase d’élaboration de ce qui rassemble par un temps de discussion entre les sensibilités pour arriver à un programme qui fasse consensus entre toute la liste parce que chaque sensbilité y trouvera ses petits et l’envie de défendre la liste.

Tout le monde n’a pas envie de perdre sa vie à la défendre et les politiciens qui vivent de la politique et pour la politique fondent leur pouvoir sur l’incapacité du citoyen de base à aller au-delà de la protestation ou de la contestation pour menacer réellement les professionnels de prendre leur place.

Nous disons que nous simples citoyens, souhaitant mettre la transition écologique solidaire au cœur de la campagne des municipales et proposant que la principale activité du mandat soit de réduire l’empreinte écologique de la collectivité et de ses habitants, nous organisons le premier vendredi de décembre une soirée où nous présenterons nos propositions et où toutes les sensibilités qui souhaitent aller dans le même sens en fassent autant. Ensuite un vote sera organisé entre les sensibilités ayant souhaité participer au processus soit le jour même pour constituer la liste qui défendra notre point de vue soit le dimanche qui suit si d’autres sensibilités politiques choisissent entre temps de s’associer à ce processus démocratique de primaire citoyenne.

Premiers signataires : Alain Uguen

Voir Partager C’est Sympa
https://www.youtube.com/watch?v=lvdckQKKz_Q

La marche c’est le pied

MARCHER, C’EST BON POUR LA SANTE

Le médecin grec Hippocrate considérait la marche comme “ le meilleur remède de l’homme ”. Un adage déclare même : “ J’ai deux médecins, ma jambe gauche et ma jambe droite. ” ‬

L’idéal pour avoir la jambe légère? Pratiquer 20 minutes de marche par jour, d’une traite et à un bon rythme. ‬

C’est l’activité physique de base : elle est conseillée à tous, en tous lieux et par tous les temps. Il n’existe aucune contre-indication à la marche et les médecins sont unanimes à souligner ses vertus. ‬

L’exercice qu’elle procure favorise la santé par la diminution du risque de maladie cardio-vasculaire ‬

La marche augmente l’irrigation sanguine au niveau des membres inférieurs et renforce le muscle cardiaque. Elle stimule la circulation veineuse des jambes, muscle les membres inférieurs et les fesses, améliore sensiblement le rendement des poumons.Essayez, tous les jours, de vous ménager un moment pour marcher. Si vous habitez en ville, rendez-vous à votre travail à pied, quand cela est possible. Si vous prenez des transports collectifs, arrêtez-vous un ou deux arrêts avant votre destination afin de marcher un peu. Autant que possible, faites vos courses à pied, et profitez du week-end pour aller marcher en forêt. ‬

Si vous êtes cardiaque, en particulier si vous souffrez d’une angine de poitrine ou avez souffert d’un infarctus du myocarde, la marche n’est pas contre-indiquée, bien au contraire. Elle aura un effet excellent sur votre cœur, renforçant et facilitant la circulation sanguine dans vos artères coronaires. ‬

La marche à pied permet de lutter contre l’obésité et contre le stress ‬

Elle préserve du diabète en aidant l’organisme à mieux utiliser l’insuline. Elle fortifie les os, prévenant ainsi l’ostéoporose. Elle redonne force, souplesse et énergie. Elle contribue à la perte de poids et à sa stabilisation. En outre, elle améliore la qualité du sommeil, stimule les fonctions cérébrales et peut même neutraliser la dépression. ‬

LA MARCHE, C’EST BON POUR LE CLIMAT

m http://www.ademe.fr/auto-diag/transport … asp?Q=&M=1 m ‬

Faire 500 m à pied prend 8 minutes, évite les problèmes de démarrage, des feux et de stationnement. Rappelons que la voiture consomme et pollue énormément au cours des premiers kilomètres (10 à 15 fois plus par rapport aux émissions à moteur chaud). ‬

Les déplacements domicile-travail, des loisirs, d’accompagnement des enfants peuvent se faire à plusieurs et ainsi limiter le nombre des véhicules en circulation. ‬

L’exemple de l’optimisation de l’accompagnement à l’école est déjà très développé dans certains pays européens (Suisse, Grande Bretagne, Allemagne…). Cet accompagnement permet de limiter fortement le nombre de voitures qui saturent l’accès aux écoles et contribue à aggraver les conditions de circulation, l’insécurité routière et la pollution. ‬

PEDIBUS ? le “transport ” scolaire écolo…

Les encombrements sont souvent liés au transport des enfants : apprenons leur la marche

Le “Pedibus” emmène les enfants de la maison à l’école, à pied, encadrés par des parents…Plusieurs communes l’ont adopté. ‬

m http://www.tremblay-en-france.fr/page/p-111/art_id-773/ m ‬

et donnons leur l’exemple.

Dans ce domaine ce n’est pas le tout ou rien si chacun faisait l’effort un jour par semaine de laisser sa voiture au garage pour utiliser d’autres modes de transports ce serait 20% de véhicules en moins avec un effet démultiplicateur pour la diminution des encombrements avec leur cortège de pollution, de temps gaché et des stress….. ‬

LA MARCHE, C’EST BON POUR LA CONVIVIALITE

Au lieu d’être coincé dans un embouteillage seul dans sa voiture, la marche à pied permet de rencontrer d’autres personnes d’échanger ne serait-ce que quelques mots. ‬

Gageons que si au lieu d’être coincés dans leur voiture à pester contre les autres automaobilistes qui les empêchent d’avancer, les citoyen-ne-s prenaient d’avantage leurs pieds pour se déplacer, ils seraient aussi de meilleure humeur et le moral collectif s’en ressentirait. ‬

LA MARCHE, C’EST BON POUR LA SECU

Bonne pour la santé, contre la pollution, pour le moral, la marche est donc bonne pour la Sécurité Sociale dont le déficit abyssal pèsera sur les générations futures ‬

LA MARCHE, C’EST BON POUR LA SOLIDARITE

Au nom de l’égalité développer la marche c’est aussi développer l’accessibilité pour tou-te-s (handicapés, déficients visuels, parents avec poussettes…) et développer les transports en commun qui en sont le complément indispensable : je fais l’effort d’aller au boulot ou faire mes courses… à pied et je reviens en bus (ou l’inverse) ‬

PRENEZ LE TEMPS DE VIVRE, VOUS PRENDREZ BIEN LE TEMPS DE MOURIR‬

Comme l’écrit JP Besset ‬

Cela nous oblige en effet à remettre en cause cette valeur fondamentale qui est la base de notre civilisation depuis deux siècles, depuis les Lumières : la croyance en le « Progrès ». (…Le rôle de la gauche consistait à s’opposer à « l‚ordre des choses », dieux, castes ou classes, afin de favoriser le progrès humain. Elle y a souvent réussi. Changement d’époque : la gauche est désormais complice de cet « ordre des choses » et de son premier commandement, la croissance, au prétexte que celle-ci diffuserait la richesse. Ce n’est plus vrai : la croissance massacre le bien commun du vivant et creuse comme jamais les inégalités ! (…)‬

On a énormément de richesses à partager. Partageons-les différemment, plus équitablement, et surtout avec les pays du Sud. Essayons d’être heureux avec ce qu’on a et avec les relations humaines qu’on peut tisser, plutôt que de s’engloutir dans cette masse de productions qui ne nous rend pas heureux. ‬

Offre de dialogue aux gilets jaunes

Offre de dialogue

Je n’ai pas de mandat, je n’ai pas de recette magique, je suis juste un citoyen engagé comme écologiste depuis 40 ans qui aspire à une transition écologique solidaire.

Je comprends que si vous êtes ici c’est que les fins de mois sont difficiles pour vous et je me sens solidaire de votre détresse.

Pour autant je ne pense pas que revendiquer un avenir pour vos enfants et réclamer la suppression des taxes sur les carburants soient la bonne solution.

Vous savez que la planète n’en peux plus de nos gaz à effet de serre et le manifeste par des catastophes climatiques de plus en plus violentes qui menacent la vie même à moyen terme.

Il me semblerait plus judicieux de réclamer avec nous que les taxes sur l’énergie soient affectées à des aides pour permettre aux plus modestes de réduire leur dépendance aux énergies fossiles.

Limiter ses déplacements en voiture individuelle ou être logé dans une habitation décente ne doit pas être un luxe réservé aux personnes aisées. Bien au contraire : la transition énergétique apportera des solutions de long terme à tous les Français, y compris les plus modestes, pour leur permettre de réduire leur dépendance aux énergies « carbonées » comme le pétrole ou le charbon, et à la volatilité de leur prix, et pour vivre mieux, en bonne santé, dans des logements confortables et bien isolés.

Je n’ai pas de solution toute faite mais je vous propose de profiter de votre rassemblement pour étudier ensemble comment dans votre vie quotidienne chacune et chacun peut faire des économies et comment tous ensemble nous pouvons imposer aux pouvoirs publics de mettre en œuvre un vaste plan Marschall d’investissement pour permettre aux plus modestes de réduire leurs dépenses à défaut de pouvoir augmenter leurs recettes.

Les images de casse dans les medias, l’absence d’organisation structurée permettant des négociations sur des propositions précises risquent de réduire rapidement la sympathie de l’opinion publique à l’égard de votre mouvement et de réduire à néant votre mobilisation.

Il me semble que ce serait une manière plus originale d’interpeller l’opinion publique et d’intéresser les médias d’organiser vendredi ou samedi au milieu du rond point avec toutes les bonnes volontés un forum qui permettrait d’envisager ensemble des propositions concrètes que chacun puisse mettre en œuvre dans sa vie quotidienne et des revendications pratiques vis à vis des pouvoirs publics.

Je me tiens à votre disposition si cette idée vous intéresse.

Alain Uguen

NB : Texte diffusé aux gilets jaunes présents sous la pluie sur le rond-point deTroyalac’h à Quimper

Nous voulons des coquelicots, des tournesols, des primevères…

Quel que soit le Ministre de la transition écologique solidaire, il ne peut rien seul. Or nous sommes nombreux mais trop dispersés pour peser à la hauteur de ce que nous représentons que ce soit au plan associatif, économique ou politique.

Nous voulons passer du rôle de spectateurs à celui d’acteurs du changement auquel nous aspirons et qui nous concerne toutes et tous que ce soit individuellement ou collectivement.

Nous sommes prêts à mobiliser notre souris, notre portefeuille et notre bulletin de vote pour une coalition citoyenne qui se mobilisera au quotidien mais aussi aux européennes et aux municipales pour une Europe de la Transition Résolument Écologiste.

Nous sommes prêts à mobiliser notre bulletin de vote dans une primaire ouverte à tous ceux qui souhaitent cette Europe et ces communes de la Transition. Des listes aux 50 nuances de Vert correspondraient bien aux aspirations actuelles des français qui souhaitent que l’écologie fasse partie des priorités.

Nous sommes prêts à mobiliser notre porte monnaie en faveur d’une alternative économique au modèle productiviste dont Les lobbies nous envoient dans le mur. Cette alternative reste à construire sur le schéma « penser globalement, agir localement ».

Nous ne voulons pas d’un nouveau parti ni d’un nouveau mouvement uniquement protestataire mais un mouvement tricéphale qui mette en route la société toute entière en démarrant du bas

ETRE ( Europe de la Transition Résolument Ecologiste) :un mouvement politique au sens premier du terme (gestion des affaires de la cité) pour une Europe de la Transition Ecologiste solidaire qui présente des listes aux européennes et aux municipales les deux échelons ou les écologistes ont montré leur capacité à peser quand ils savent se rassembler. Un appel à rassembler tous les écolos qui souhaitent une écologie forte dans une Europe solidaire peut mettre l’enjeu de la Transition au cœur du débat et permettre d’obliger le Président à faire le virage nécessaire pour faire entrer la France et l’Europe dans le 3 éme millénaire. Des regroupements dans toutes les communes pour proposer à l’occasion des municipales des mesures concrètes ( prise en charge du coût de la certification pour tous les agriculteurs bio, du bio dans toutes les cantines et les EHPAD, collectes sélectives, promotion des alternatives à la voiture, territoires zero chômeur formant des chômeurs à intervenir chez tous les habitants pour aider chacun à réduire son empreinte écologique…)

Transacteurs le réseau économique des réseaux engagés dans la Transition Ecologique Solidaire permettrait de faire connaître et soutenir tous les acteurs économiques qui s’engagent dans la transition

Alliance pour la Planète (version 2) Un mouvement citoyen à construire afin de mener des campagnes pour aider le Ministre de l’Ecologie (qui ne peut y arriver seul) à gagner les arbitrages jusqu’ici gagnés par les lobbies.

La politique au service de la construction d’un mouvement citoyen et non l’inverse

Une telle liste aux européennes et des listes aux municipales bâties par des primaires de l’écologie permettraient d’inscrire dans la durée un mouvement dégagé des contraintes politiciennes permettant de regrouper des citoyens non encartés comme des membres de partis engagés dans les autres niveaux politiques français : élections départementales, régionales, présidentielle et législatives,  sénatoriales.

Une telle démarche pourrait créer la surprise et la même dynamique que celle d’En Marche en 2017 sortant le débat du seul enjeu populistes versus libéraux et permettre à l’écologie de peser réellement en EUROPE comme dans chaque commune de France.

Nous ne pouvons nous contenter de rester sur le quai à protester en regardant le train du déréglement climatique et de la disparition de la biodiversité passer.

Chacun de nous devra dire à ses descendants ce qu’il a fait pour la planète et pas simplement ce qu’il a demandé aux autres de faire.

Alain Uguen
Plutôt qu’un nouveau sondage, je propose que ceux qui sont d’accord me le disent (et je rajouterais leur prénom + 1ère lettre du nom pour celles et ceux qui ne souhaitent pas que leur nom apparaisse). Les commentaires peuvent aussi servir à proposer des amendements à ce nouveau texte martyr.

PS : Les années en 9 sont des années où les écolos font de bons scores aux européennes.

1979 4,39 Solange FERNEX adhérente de Cyberacteurs décédée
1984 3,37 Didier ANGERS adhérent de Cyberacteurs
1989 10,59 Antoine WAECHTER
1994 2,95 Marie-Anne ISLER BEGUIN Présidente de Cyberacteurs + 2,01 GE (Brice LALONDE)
1999 9,72 Daniel COHN BENDIT + 1,52 MEI (Antoine WAECHTER)
2004 7,41 LV
2009 16,28 EELV + 3,6 AEI au détriment du PS et du Modem
2014 8,95 EELV + 1,12 AEI

L’ETRE ou le néant

 

Non Nicolas tu n’es pas seul nous sommes nombreux mais trop dispersés 

Nous sommes prêts à mobiliser notre souris, notre portefeuille et notre bulletin de vote si tu acceptes de prendre la tête d’une coalition citoyenne qui se mobilisera aux européennes et aux municipales pour une Europe de la Transition Résolument Écologiste.

Nous sommes prêts à nous mobiliser derrière toi dans une primaire ouverte à tous ceux qui souhaitent cette Europe de la Transition. Une liste aux 50 nuances de Vert correspondrait bien aux aspirations actuelles des français qui souhaitent que l’écologie fasse partie des priorités.

Nous sommes prêts à mobiliser notre porte monnaie en faveur d’une alternative économique à construire au modèle productiviste dont Les lobbies nous envoient dans le mur.

Tu dois prendre la tête d’un mouvement tricéphale

ÊTRE :un mouvement politique au sens premier du terme (gestion des affaires de la cité) pour une Europe de la Transition Ecologiste solidaire qui présente des listes aux européennes et aux municipales les deux échelons ou les écologistes ont montré leur capacité à peser quand ils savent se rassembler. Les années en 9 sont des années où les écolos font de bons scores aux européennes. Un appel de ta part à rassembler tous les écolos qui souhaitent une écologie forte dans une Europe solidaire peut mettre l’enjeu de la Transition au cœur du débat et permettre d’obliger Macron à faire le virage nécessaire pour faire entrer la France et l’Europe dans le 3 éme millénaire

  • Transacteurs le réseau économique des réseaux engagés dans la Transition
  • Un mouvement citoyen à construire financé par Transacteurs afin de mener des campagnes pour aider le Ministre de l’Ecologie (qui ne peut y arriver seul) à gagner les arbitrages jusqu’ici gagnés par les lobbies.

Une telle liste aux européennes et des listes aux municipales bâties par des primaires de l’écologie permettraient d’inscrire dans la durée un mouvement dégagé des contraintes politiciennes permettant de regrouper des citoyens non encartés comme des membres de partis engagés dans les autres niveaux politiques français : départementale régional présidentielle et législatives et sénatoriales

Une telle démarche pourrait créer la surprise et la même dynamique que celle d’En Marche en 2017 sortant le débat du seul enjeu populistes versus libéraux et permettre à l’écologie de peser réellement en EUROPE comme en France