Trucs et astuces : comment dégivrer son congélateur

Selon le site consoglobe c’est souvent la tâche ménagère que l’on repousse sans cesse : dégivrer le congélateur. Un geste pourtant nécessaire pour optimiser la durée de vie de l’appareil et pour réaliser des économies d’énergie…

Le saviez-vous ? Une simple couche de 3 mm de givre pousse un congélateur à augmenter de 30 à 40 % sa consommation électrique. De plus, le givre entraîne votre appareil à travailler davantagepour maintenir une température négative à l’intérieur de l’habitacle, ce qui l’use plus rapidement. De bonnes raisons pour dégivrer son congélateur sans plus attendre.

Dégivrer son congélateur : petites astuces pour de grandes économies !

Et si dégivrer votre congélateur est pour vous une tâche longue et ingrate, elle le deviendra de moins en moins si vous le faites régulièrement.

Première chose à faire quand vous dégivrez votre congélateur : le vider. En hiver, vous pouvez stocker vos aliments dehors, à condition que les températures soient négatives bien sûr. Sinon, munissez-vous de glacières. Une fois vidé, éteignez le congélateur ou placez-le en mode veille.

N’oubliez pas de placer une serpillière et une bassine au pied de votre congélateur, car l’eau va couler !

Les astuces pour ôter le givre et la glace plus rapidement

Votre congélateur est couvert d’une couche plus ou moins importante de givre dont vous voulez vous débarrasser ?

Si vous entretenez régulièrement votre congélateur et que la couche de givre n’est pas trop épaisse, optez pour un des ces deux solutions :

  • La méthode douce : versez de l’eau bouillante dans un vaporisateur et vaporisez sur les parois. Frottez au fur et à mesure, le givre fondra sous l’effet de la chaleur.
  • La méthode accélérée : faites bouillir de l’eau. Quand l’eau est à température, placez directement la casserole (sur un dessous de plat) dans le congélateur et fermez la porte 15 min. Les vapeurs d’eau détacheront la glace plus rapidement.

Si la couche de glace est vraiment importante (plus d’1 cm), comme dans la méthode accélérée décrite ci-dessus, placez une casserole d’eau bouillante et refermez le congélateur (débranché bien entendu). Laissez agir une dizaine de minutes puis commencez à détacher à la glace en glissant une spatule, en bois idéalement, entre la paroi et le bloc gelé. Il devrait se détacher en gros morceaux, faciles à récupérer, ce qui évite d’inonder…

N’utilisez jamais de couteaux ou instruments pointus ou aiguisés pour décoller les morceaux de glace  : vous risquez de percer la paroi et de rendre votre équipement inutilisable.

Pensez à récupérer l’eau du dégivrage et les pains de glace pour la réutiliser dans les plantes ou au jardin, voire dans le fer à repasser.

Dégivrer, mais pas que ! Nettoyage des parois

Toute la glace est enlevée et vous vous apprêtez à remettre en route votre congélateur ? Stop ! Ce n’est pas parce que votre congélateur est dégivré qu’il est propre !

Mélangez un volume de vinaigre blanc et un volume de jus de citron à 3 volumes d’eau. Utilisez ce mélange pour nettoyer les parois de votre appareil, éliminer les bactéries présentes et désodoriser votre appareil. Ne rincez-pas, mais séchez correctement pour éviter que le givre revienne trop rapidement.

N’oubliez pas de nettoyer les joints également, véritables nids à bactéries. Profitez-en pour vérifier leur étanchéité et les remplacer s’ils sont usés.

Si vous voulez faciliter votre prochain dégivrage, vous pouvez appliquer un film plastique dans votre congélateur, que vous n’aurez qu’à enlever.

Ne vous reste plus qu’à rallumer votre congélateur et à y replacer les aliments en vous assurant qu’ils sont tous parfaitement emballés.

Et vous, avez-vous d’autres astuces à nous faire partager ?

Veilleurs Mieux 2021

Veilleurs Mieux 2021

Gandhi – Prends soin de ton corps pour que ton âme ait envie d’ y rester.

Toute l’équipe de Cyberacteurs vous souhaite une année 2021 pleine de sérénité.

Un grand merci à nos partenaires et cyber-amis qui nous aident à vous maintenir mobilisés tout au long de l’année.

Marie-Anne Présidente, Marie-Madeleine, Hélène et Philippe Vice-Présidents, Odette Secrétaire, Alain Trésorier,
Adérito Webmestre, Mathilde en charge de la revue de presse et des reçus de dons,
Marine en charge du projet Transacteurs, Lénaïk en charge du projet Maison des transitions
https://www.cyberacteurs.org/cyberactions/lesamisdes-4309.html

EN 2021 SERONS-NOUS NOUILLES OU GRENOUILLES ?

EN 2021 SERONS-NOUS NOUILLES OU GRENOUILLES
Cuites ou bondissant hors de la marmite

Signons l’appel des amis des 150
https://www.cyberacteurs.org/cyberactions/lesamisdes-4309.html

et préparons-nous à faire des listes dans toutes les régions.

Pour mobiliser sur la nécessité d’une primaire pour mettre lécologie et les citoyens au coeur des échéances de 2021 (Départementales et Régionales) et 2022 (Présidentielle et Législatives), nous proposons un concours d’affiches.

Merci de vos propositions qui s’ajouteront à ces deux propositions


operation prim-vert

operation prim-vert 2

 

 

CHALLENGE “NETTOIE TON KILOMETRE”

Nous vous proposons le Défi “Nettoie ton kilomètre” lancé par Benjamin de Molliens, qui partage des défis sportifs et zéro déchet sur les réseaux sociaux, et relayé par Eau et Rivières de Bretagne. L’idée : Profiter de votre kilomètre de sortie quotidien pour apporter votre petite contribution en ramassant les déchets qui se trouve sur votre route et éviter ainsi qu’il rejoignent les cours d’eau puis les océans.

Pour les plus compétiteurs d’entre vous, nous  vous proposons de nous envoyer la quantité de déchets que vous aurez collectés (que vous pourrez mettre dans les commentaires ) et une photo de votre ramassage que nous mettrons dans cet article.

Mais bien sûr on vous invite à poursuivre cette initiative par la suite… Et la bonne nouvelle? Avec l’élargissement de l’autorisation des sorties à 20 km vous avez encore plus d’espace à nettoyer!

L’occasion de joindre l’agréable à l’utile en profitant de vos sorties sportives et promenades pour faire un petit geste pour la planète.

Bonnes nouvelles du 19 novembre 2020

Adios corona

Masques chirurgicaux: La décontamination par enveloppe possible

Des chercheurs bénévoles rassemblés dans le collectif AdiosCorona prônent la réutilisation des masques chirurgicaux après quelques jours de stockage dans des enveloppes. Explications

Économique et écologique : la méthode de réutilisation des masques chirurgicaux conseillée par le collectif scientifique bénévole AdiosCorona (1) permet de les réutiliser jusqu’à 30 fois. Elle peut compléter ou se substituer à une autre solution, le lavage en machine. Il suffit, une fois le masque porté, de le mettre de côté pendant quelques jours. Le virus ne survit pas plus de 4 jours sur les surfaces en plastique, or les masques chirurgicaux sont essentiellement constitués de nanofibres de plastique. « Une étude parue dans le Lancet a montré qu’après 7 jours, malgré une concentration de départ élevée aussi bien sur la face externe que sur la face interne du masque, 99,9 % des particules virales n’étaient plus actives », explique Virginie Courtier-Orgogozo, directrice de recherche au CNRS, chercheuse à l’institut Jacques-Monnot et membre d’AdiosCorona.

« LE PAPIER DES ENVELOPPES AIDE LE MASQUE À SÉCHER »

En pratique, pour appliquer la méthode, il faut un peu d’organisation, mais surtout… des enveloppes en papier, blanc ou kraft, neuves ou déjà utilisées. « Il est possible de stocker les masques à l’air libre sur un crochet, note Denis Corpet, microbiologiste et enseignant-chercheur à l’université de Toulouse, mais le papier des enveloppes aide le masque à sécher. » L’enveloppe facilite aussi le roulement au quotidien : on y marque la date de stockage, afin de prévoir celle de réutilisation, ainsi que le nom de son propriétaire, « car il ne faut réutiliser que ses propres masques, pour ne pas transmettre un herpès, par exemple », souligne Virginie Courtier-Orgogozo. La décontamination peut être accélérée ou parachevée par une exposition à la chaleur du soleil ou d’un radiateur. En fonction du nombre de masques utilisés chaque jour, entre 7 et 14 enveloppes par personne sont nécessaires. Adrien Chopin, post-doctorant, également impliqué dans le collectif AdiosCorona, relativise au passage la limite de 4 h d’utilisation des masques chirurgicaux : « Elle est basée sur une étude de confort, établissant la durée à partir de laquelle le masque est mal supporté. Maintenant que nous sommes habitués, on peut aller au-delà de 4 h, il n’y a pas de danger. »

Et les autres microbes susceptibles d’être présents sur le masque ? Ne risque-t-on pas d’en favoriser la prolifération ? « Le masque chirurgical est hydrophobe, il y a peu de risque de survie d’autres germes », assure Virginie Courtier-Orgogozo. Denis Corpet alerte plutôt sur l’usage actuel des masques : « En tissu ou à usage unique, ils sont manipulés comme des mouchoirs, repliés humides dans la poche au gré des besoins. On peut craindre des aspergilloses [infection fongique, ndlr] ! »

La méthode des enveloppes a peu de limites. Il faut cependant se garder de continuer à réutiliser un masque abîmé, troué ou sale. D’autres méthodes basées sur le lavage ou l’application de chaleur sont possibles mais supposent d’autres manipulations.

recherche hangar pour construction d’une tiny house dans l’Ouest

Les projets dans le spectacle vivant n’ayant pas trop la côte en ce moment, je voudrais profiter de ces temps troublés pour avancer sur un projet personnel qui me tient à coeur. Je souhaiterais construire une tiny house. Il y a quelques années j’ai rencontré une danseuse qui a réalisé avec l’aide de son père la construction d’une tiny house en autoconstruction. Depuis cette idée me tient compagnie.
J’ai potentiellement quelqu’un qui pourrait m’aider à la construire. Je suis à la recherche d’un hangar où nous pourrions réaliser la construction de la tiny house (du moins l’étape hors d’eau-hors d’air) avec idéalement une possibilité de loger deux personnes pour pas trop cher dans les environs. Etant basée à Nantes, je cherche plutôt dans l’ouest de la France. Les dates ne sont pas arrêtées, certainement à partir de février/mars (la construction dans son ensemble devrait durer entre 3 et 5 mois, l’étape hors d’eau hors d’air pour laquelle un hangar serait nécessaire serait donc moins longue). Les dimensions réglementaires pour pouvoir prendre la route avec la tiny house sont de 2m55 de large et 4m de hauteur, donc si l’espace est fermé, la porte du hangar devrait donc avoir au moins ces dimensions.
Si vous avez des idées, je suis preneuse !

Merci d’avance !
Bises,
Marion

ps : Si vous avez des talents de bricolage, vous serez les bienvenu.e.s pour participer à des étapes de construction !

le journal des Bonnes Nouvelles de l’été 2020

Cyber @cteurs le journal des Bonnes Nouvelles de l’été

Pour celles et ceux qui les auraient ratées dans la chaleur de l’été :
les bonnes nouvelles sont à rechercher dans les commentaires à la date où nous en avons eu connaissance.

Merci à vous de les avoir permises par votre participation.

AGRICULTURE – OGM – RECHERCHE – SANTE

Glyphosate : Bayer signe un accord à 10 milliards de dollars pour indemniser les plaignants américains

Pesticides : la préfecture doit revoir sa copie
Pompili signe « l’appel des coquelicots » contre les pesticides

DROITS HUMAINS

bonne nouvelle d’Arabie saoudite : le réexamen de la condamnation à mort d’Ali Mohammed al Nimr,

EMPLOI – ECONOMIE

L’Assemblée de Corse vote la demande d’un moratoire pour le déploiement de la 5G

ENVIRONNEMENT – BIODIVERSITE

Le collectif Or de question se réjouit de l’adoption d’un moratoire sur l’exploitation industrielle minière en Guyane.

L’annulation de permis de recherche dans la mine de Salau confirmée en appel
le groupe Pierre et Vacances abandonne son projet de Center Parcs

Les grizzlis de Yellowstone restent finalement protégés des chasseurs

Haute-Savoie : l’abattage de bouquetins suspendu par le juge des référés
Emmanuel Macron interdit la chasse à la glu cette année

Pyrénées françaises : Le grand retour du bouquetin, après une éclipse de plus d’un siècle

Au Carnet, malgré la surveillance policière, la jeune zad prend ses marques

Autorisation de l’abattage illimité de renards la nuit : le tribunal de Rouen annule tout
Le tribunal de l’environnement chilien a confirmé jeudi l’abandon définitif du gigantesque projet de mine d’or à ciel ouvert de Pascua LamaLe Conseil d’Etat suspend la chasse à  la tourterelle des bois
Les fauves vont bientôt quitter la piste aux étoiles
Sarraghja (Sartè/Roccapina) : Projet ‘Les collines de Murtoli’.  La Cour d’Appel Administrative confirme l’illégalité du projet

Brest : Cinq niveaux de béton, en plein cœur du Vallon : c’est NON !

NUCLEAIRE – DECHETS

EPR : la Cour des comptes étrille la filière nucléaire
Les renouvelables coûteront vite moins que le nucléaire
Enfouissement de déchets radioactifs : un schéma qui remet en cause le projet Cigéo
Le projet de piscine nucléaire à Belleville-sur-Loire est abandonné !!

TRANSPORTS – CLIMAT – ENERGIES

Le Conseil d’État ordonne une astreinte record pour forcer l’État à réduire la pollution de l’air

Retour des trains de nuit souhaité par le Président
Aéroport Roissy-Cdg. Le projet du Terminal 4 cloué au sol par le ministre
USA : Trois projets de pipelines géants suspendus. Victoire pour les militants et le climat
Le Japon envisage d’arrêter 100 vieilles centrales à charbon d’ici 2030
70% de la lutte contre le changement climatique se joue au niveau local”
MaPrimeRénov’ : les travaux réalisés cet automne seront éligibles à la nouvelle aide
Dieselgate : un premier patron automobile devant les juges en Allemagne

POLITIQUE – SOCIETE

La transition écologique au coeur du second tour des municipales
Accord UE/Mercosur : pour la France, c’est toujours non

                                    Association Cyberacteurs C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 QUIMPER

Une maison des transitions à Kemper ?

Chers amis

Kêr Lodenna qui souhaite la création et l’établissement d’un lieu de vie et de partage, autour d’un magasin gratuit et au service de celui-ci, d’un café et d’une boutique locavore de producteurs, artisans, créateurs, artistes
et Cyberacteurs qui porte le projet Transacteurs des acteurs de la transition écologique solidaire
proposent de s’inspirer de l’expérience des Avenières Veyrins-Thuellin pour construire ensemble une Maison des Transitions qui puisse ensuite servir de modèle et s’associer à d’autres territoires pour réussir le pari de la Transition écologique solidaire.

La Maison des transitions est un projet de pépinière d’activités et de projets à buts non lucratifs comme économiques, un lieu de collaboration, de fertilisation croisée, d’incubation et de démonstration au service de la transition écologique, sociale et solidaire en Cornouaille. Son implantation est envisagée sur la commune dans les locaux de l’ancien Espace Associatif.

Nous avons noté que la transition écologique et solidaire est pour la nouvelle municipalité une chance pour un mieux-vivre à Quimper et votre volonté d’une coopération renforcée avec l’ensemble des acteurs de la ville, notamment les associations. A l’heure où s’ouvre l’enquête sur le réaménagement du quartier de la gare, nous vous proposons de faire de l’ancienne maison des associations une maison des transitions( ou de la transition écologique et solidaire…) regroupant les différents acteurs de la transition au coeur d’un quartier qui sera l’image de l’action municipale et intercommunale des nouveaux élus.

Nous pensons qu’ensemble, en partant des souhaits des unes et des autres, nous avons plus de chances d’avoir une oreille attentive de la part des nouveaux élus.

Merci de nous faire savoir l’intérêt de votre structure pour participer à l’élaboration d’un tel projet. dont nous vous proposons de parler ensemble lundi 6 septembre à 18 heures à la maison des associations à Quimper.

Lénaïk BERTHO, Kêr Lodenna
Alain UGUEN, Cyberacteurs

PS : nous vous proposons d’utiliser les commentaires pour présenter les activités que votre association souhaiterait porter dans cette structure commune.

La maison des transitions – Les Avenières Veyrins Thuellin

Hybride entre un incubateur de projets, un low tech lab et une coopérative d’activités, la Maison des Transitions souhaite accompagner, dynamiser, incuber et fédérer les initiatives citoyennes et porteurs de projets.

Son champ d’actions, fruit d’une approche systémique de la transition écologique, sociale et solidaire, est large et pluridisciplinaire. Il crée les conditions d’une participation active des acteurs locaux à la construction d’un territoire résilient et favorise l’émergence d’actions concrètes, à buts non lucratifs comme économiques.

C’est un projet ambitieux qui nécessite, en plus d’un ancrage fort et d’un soutien de la communauté locale, le développement de nombreux partenariats publics comme privés.

Mutualiser matériel et ressources

L’accompagnement et l’incubation proposés recouvrent idéalement toutes les étapes de la gestion de projet : orientation, conseils administratifs, techniques, juridiques, financiers, suivi, évaluation, recherche de financements, communication, formation. Il est assuré par une équipe pluridisciplinaire expérimentée. Les locaux mis à disposition des porteurs de projet (espaces de réunion, de coworking, bureaux, espaces de développement et de production à la manière des Fab lab, stockage, etc) permettent de mutualiser matériel et ressources.

Phénomène récent, les Tiers lieux proposent de nouveaux espaces de réflexions, d’initiatives et d’actions en réponse aux carences ou absences des territoires. Ils favorisent la coopération à la compétition, tout en en renforçant initiatives individuelles et projets collectifs. L’action citoyenne y démontre sa capacité à proposer de nouvelles formes de « services d’intérêt général » pour promouvoir et accompagner la transition écologique, sociale et solidaire.

L’E Quotidien du vendredi 28 aout

AGRICULTURE – BIO- OGM – RECHERCHE – SANTE

Les semences paysannes font leur entrée avec l’arrivée de Triptolème !

Perturbation endocrinienne chez le poisson : synergie entre le réchauffement climatique et les pesticides

Pesticides “tueurs d’abeilles”: il n’y aura plus de dérogations pour les néonicotinoïdes, confirme le ministre Ducarme

Explosion à Beyrouth : les nitrates d’ammonium, fléau d’une agriculture toujours plus industrialisée

La sécheresse oblige certains bergers à redescendre des alpages plus tôt que prévu

Meurtres de chevaux : rite sacrificiel ou cruauté gratuite ?

Des moustiques doivent être élevés à grande échelle pour étudier les maladies infectieuses, selon une société française de biotechnologie

Derrière la psychose des “mystérieuses graines chinoises “, une banale arnaque Amazon

DROITS HUMAINS

Un vêtement en coton sur cinq vendu dans le monde provient d’un camp de travail ouïghour en Chine

La crise des migrants dans la Manche

49 enfants migrants non-accompagnés en danger accueillis en France

Pandémie : 463 millions d’enfants privés de tout enseignement, selon l’ONU

10 ans après, le droit à l’eau n’est pas encore effectif

L’affaire Kéziah : un militant anti-chlordecone, victime de violences policières

Chlordécone : la reconnaissance en maladie professionnelle piétine

Le 26 août 1789, la déclaration des droits de l’homme et du citoyen

Retour sur le sort des travailleurs humanitaires

EMPLOI – ECONOMIE

Emploi. Castex annonce 100 millions d’euros pour inciter à l’embauche des personnes handicapées

Baptiste Davout, le café solidaire Sapristi à Brest, un café librairie qui embauchera des personnes en situation de handicap.

Amazon à Briec : les élus continuent à s’informerAmazon vend tout, même la planète !

La Cnil dénonce le recours aux “badgeuses photo” au travail

ENVIRONNEMENT – BIODIVERSITE

Emmanuel Macron interdit la chasse à la glu cette année

La chasse a-t-elle vraiment un intérêt écologique ?

Réchauffement : menace sur les soutiens des glaciers de l’Antarctique

Brésil : les incendies empoisonnent l’air” en Amazonie

Honk Kong : Des dalles de terre cuite pour restaurer les récifs coralliens

Une vingtaine de dauphins échoués sur les côtes de l’île Maurice

Plusieurs dizaines de bébés tortues ont éclos sur la plage de Fréjus

Au Sénégal, Bargny lutte contre la dégradation de son environnement
NUCLEAIRE – DECHETS

Les lobbyistes du gaz et du nucléaire se déchaînent à Bruxelles

États-Unis : cinquante ans après, les démocrates renouent avec le nucléaire

Site nucléaire de Flamanville : plainte contre EDF pour “infractions à la règlementation environnementale “

Gestion de déchets en Conflent-Canigó : Jean Castex nie avoir “stoppé” l’enquête après sa nomination

TRANSPORTS – CLIMAT – ENERGIES

Arctique : le point de non retour ?

Convention sur le climat : Barbara Pompili face aux exigences des ONG

“C’est bon pour la planète ? Oui, mais…”, cinq idées reçues sur la transition écologique

L’ouragan Laura fait une première victime en Louisiane, d’autres attendues

Rennes refuse d’accueillir un départ du Tour de France jugé trop polluant

Centrale biogaz de Kastellin : une reprise des activités sous conditions

À Dubaï, des blocs de glace pour rafraîchir… les piscines

POLITIQUE – SOCIETE

L’Écologie aux portes du pouvoir ?

Sommes-nous “tous écologistes ” ?

Écologie, cause animale : la désobéissance civile peut-elle être légitime ?

Les professionnels de la publicité s’inquiètent de la “diabolisation ” de leur activité

AGENDAS

Loire-Atlantique. Le grand rassemblement de l’ex-Zad prévu ce week-end

URGENT : TRAVAUX PRÉVUS DÈS LUNDI AU CARNET EN BORD DE LOIRE

Trois jours pour relever, de façon collective, les défis climatiques et sociaux

Saint-Aubin-sur-Mer. Une exposition touchante de SOS Méditerranée
MEDIAS

Les 50 ans du MLF vus par les auteures féministes de la rentrée
Du MLF à nos jours : 50 ans de féminismes en photos
Un lexique pour décoloniser les mots
La littérature peut-elle dire la souffrance au travail ?

Pierre Niney héros d’un “film enquête” sur les OGM et les pesticides