Moratoire sur la mise en place de la 5G au niveau planétaire.

Des médecins, scientifiques, membres d’organisations environnementales et citoyens de x pays, demandent urgemment l’arrêt du déploiement du réseau sans fil de 5G (cinquième génération) y compris depuis les satellites spatiaux. En effet, la 5G entraînera une augmentation considérable de l’exposition au rayonnement de radiofréquence, qui s’ajoutera au rayonnement induit par les réseaux de télécommunications 2G, 3G et 4G déjà en place. Or on a déjà la preuve des effets nocifs du rayonnement de radiofréquence pour les êtres humains et l’environnement. Le déploiement de la 5G revient à mener des expériences sur les êtres humains et l’environnement, ce qui est considéré comme un crime en vertu du droit international.

https://static1.squarespace.com/static/5b8dbc1b7c9327d89d9428a4/t/5c7d8e6ba4222fbd945e0150/1551732333705/Appel_international_demandant_l%27arrêt_du_déploiement_de_la_5G_+sur_Terre_et_dans_l%27espace.pdf

Les entreprises de télécommunications à l’échelle mondiale sont bien résolues, avec l’appui des gouvernements, à déployer dans les deux prochaines années, le réseau sans fil de cinquième génération (5G). Cette décision produira ce qui est considéré comme un changement sociétal sans précédent à l’échelle mondiale. Nous aurons ainsi des maisons « intelligentes », des entreprises « intelligentes », des autoroutes « intelligentes », des villes « intelligentes » et des voitures autonomes. Pratiquement tout ce que nous achetons et possédons, depuis les réfrigérateurs et les machines à laver jusqu’aux cartons de lait, en passant par les brosses à cheveux et les couches pour bébés, contiendra des antennes et des micropuces et sera connecté sans fil à l’Internet. Toute personne sur terre aura accès instantanément à des communications sans fil à très haut débit et à faible latence, et ce dans les coins les plus reculés de la planète, jusque dans les forêts pluviales, au milieu de l’océan et dans l’antarctique.

Ce que la plupart des gens ignorent, c’est que cette nouvelle réalité entraînera aussi un changement environnemental sans précédent à l’échelle planétaire. Il est impossible d’imaginer la densité prévue des émetteurs de radiofréquences. Outre les millions de nouvelles stations de base terrestres 5G qui seront installées et les 20 000 nouveaux satellites qui seront lancés dans l’espace, 200 milliards d’objets émetteurs, selon nos estimations, feront partie de l’internet des objets d’ici 2020, et un billion d’objets quelques années plus tard. Il y a eu un déploiement commercial de la 5G à basse fréquence et à faible débit au Qatar, en Finlande et en Estonie mi-2018. Quant au déploiement de la 5G à très hautes fréquences (ondes millimétriques), il devrait commencer dès la fin 2018.

Malgré un déni généralisé, nous disposons déjà de preuves accablantes indiquant que le rayonnement des radiofréquences (RF) est nuisible à la vie. Les données cliniques accumulées sur des personnes malades ou ayant des troubles de santé, les preuves expérimentales de dommages à l’ADN, aux cellules et aux organes d’une grande variété de végétaux et d’animaux et les données épidémiologiques qui prouvent que les grandes maladies de la civilisation moderne – le cancer, les maladies du cœur et le diabète – sont en grande partie provoquées par la pollution électromagnétique, constituent un corpus de plus de 10 000 études publiées dans des revues dotées de comités de lecture.

Si les plans de l’industrie des télécommunications pour la 5G se concrétisent, pas un être humain, pas un mammifère, pas un oiseau, pas un insecte et pas un brin d’herbe sur terre, quel que soit le lieu de la planète où il se trouve, ne pourra se soustraire à une exposition, 24 heures sur 24 et 365 jours par an, à des niveaux de rayonnement de radiofréquence qui sont des dizaines voire des centaines de fois supérieurs à ceux que l’on connaît aujourd’hui. Toutes les issues de secours seront barrées. Ces plans pour la 5G risquent d’avoir des effets graves et irréversibles sur les êtres humains et de causer des dommages permanents à tous les écosystèmes terrestres.

Des mesures immédiates doivent être prises pour protéger l’humanité et l’environnement, conformément aux impératifs éthiques et aux conventions internationales.

Le déploiement de la 5G entraînera une augmentation massive de l’exposition involontaire et incontournable au rayonnement du sans-fil

Les organismes de réglementation ont délibérément exclu les preuves scientifiques d’effets nocifs

Des ententes internationales sont violées

https://www.5gspaceappeal.org

Proposition de cyberaction à destination du Président de la République et des parlementaires

Monsieur le Président,
Madame, Monsieur,

Par la présente, je me joins à l’appel international demandant l’arrêt du déploiement de la 5G sur Terre et dans l’espace. En effet, la 5G entraînera une augmentation considérable de l’exposition au rayonnement de radiofréquence avec des effets nocifs sur les êtres humains et l’environnement.

Le principe de précaution nécessite qu’une commission d’enquête indépendante puisse expertiser ce projet avant toute mise en œuvre.

Dans cette attente, veuillez croire

<iframe width=”560″ height=”315″ src=”https://www.youtube.com/embed/wM2EtKfMy7o” frameborder=”0″ allow=”accelerometer; autoplay; encrypted-media; gyroscope; picture-in-picture” allowfullscreen></iframe>

Partagez cet article !

49 réflexions au sujet de « Moratoire sur la mise en place de la 5G au niveau planétaire. »

    • Je serai aussi tout à fait d’accord avec ce projet. je suis aussi médecin…..même si je suis en retraite depuis bien longtemps ! On le reste !

  1. OK pour un moratoire : pas assez de recul déjà au niveau impact sur la santé de la 4G, principe de précaution …
    Michel Fourneau.

  2. Pour un moratoire : pas assez de recul au niveau del’ impact sur la santé de la 4G, principe de précaution nécessaire pour la 5G …
    Martine Rosenberg.

  3. Ce projet me semble intéressant surtout qu’il demande d’abord une enquête indépendante au nom du principe de précaution.

  4. Quel effet sur les implants cardiaques et auditifs?
    Quel droit de regard aura le public sur les études si elles sont diligentées?

  5. Oui, c’est nécessaire. Et joindre toute l’explication à la lettre adressée au président et aux parlementaires. Le monde entier est concerné.
    Marie-Hélène

  6. D’accord .
    L’industrie du sans-fil confesse : « Aucune étude n’a montré que la 5 G est sans danger »
    GMI Reporter, 18 février 2019, Original : Take back your power.net – !

    La semaine dernière, le Sénateur américain Richard Blumenthal a fait « griller » des représentants de l’industrie
    du sans-fil, qui ont admis que l’industrie avait mené ZERO études sur la santé et la sécurité de la technologie 5G.
    Alors que des dizaines d’études indépendantes indiquent que la 5G représente un risque pour la vie biologique.
    https://ehtrust.org/scientific-research-on-5g-and-health/
    Voir vidéo ci-dessous :
    https://www.youtube.com/watch?v=ekNC0J3xx1w
    [Washington, DC]- Au cours de l’audience d’aujourd’hui devant la commission du commerce, des sciences et des transports du Sénat sur l’avenir de la technologie sans fil 5G et son impact sur la population et l’économie américaines, le Sénateur Richard Blumenthal a exprimé ses inquiétudes par rapport à l’absence de toute
    recherche scientifique, comme à l’absence de données sur les risques potentiels sur la santé de cette technologie.
    !
    Blumenthal a critiqué la Commission fédérale de la communication (FCC) et la Food and Drug Administration (FDA), les agences gouvernementales conjointement responsables de la sécurité par rapport à l’utilisation de la technologie mobile, ainsi que pour avoir omis de mener des recherches sur la sécurité de la technologie 5G et de s’en remettre à l’industrie.
    En décembre 2018, Blumenthal et la représentante américaine Anna G. Eshoo (CA-18) ont fait parvenir une lettre au commissaire du FAC, Brendan Carr, afin d’obtenir des réponses sur les risques potentiels pour la santé de la nouvelle
    technologie sans-fil 5G. Lors de l’audience d’aujourd’hui, Blumenthal a reproché à Carr de ne pas avoir fourni de réponses. Il a simplement repris à son compte « les déclarations générales de la FDA qui partage la responsabilité réglementaire en ce qui concerne les téléphones portables avec la FCC. » Blumenthal a également qualifié les déclarations de la FDA de : « plutôt insatisfaisantes ».
    Lors d’un échange avec des représentants de l’industrie du sans fil, Blumenthal leur a demandé s’ils avaient soutenu des recherches sur la sécurité de la technologie 5G et des liens potentiels entre les radiofréquences et le cancer. Les représentants de l’industrie ont dû déclarer que la chose n’avait pas été faite.
    !
    Blumenthal a déclaré :
    Si vous vous rendez sur le site web de la FDA, vous trouverez une citation superficielle par rapport aux données scientifiques existantes, précisant : « la FDA a exhorté l’industrie du téléphone cellulaire à prendre un certain nombre des mesures, notamment en soutenant des recherches supplémentaires sur les effets biologiques possibles des
    champs de radiofréquences pour les types de signaux émis par les téléphones portables. « Je pense que les Américains méritent de connaître ces effets sur la santé sans préjuger de ce que certaines études pourraient montrer. Les Américains méritent également que les autorités s’engagent à mener des recherches sur des questions qui
    restent encore en suspens. »
    « Alors, ma question est la suivante : quelle somme d’argent l’industrie at- elle engagé pour financer des recherches indépendantes – je souligne : des recherches indépendantes ? Des recherches indépendantes sont elles en cours ? Certaines ont elles déjà abouti à des résultats ? Comment les consommateurs peuvent-ils orienter leurs recherches ?
    Nous parlons bien de la recherche sur les effets biologiques de cette nouvelle technologie. »
    A la fin de l’échange, Blumenthal a conclu :
    Donc, il n’y a vraiment aucune recherche en cours. Nous ne voyons pas du tout clair dans ce domaine qui concerne la santé et la sécurité (de cette nouvelle technologie).
    En novembre 2018, le programme national de toxicologie a publié les résultats finaux de l’étude la plus longue et la plus coûteuse jamais réalisée sur les téléphones portables et le cancer. Cette étude a révélé « certaines preuves » d’un lien avec le cancer, du moins chez les rats mâles. Cependant, l’étude ne portait que sur les risques associés aux téléphones cellulaires 2G et 3G.
    La dernière technologie sans fil 5G repose sur le déploiement d’un grand nombre de nouvelles antennes et d’émetteurs, regroupés plus près du sol et plus proches des maisons et des écoles. Les recherches sur les ramifications de la technologie 5G sur la santé ont encore été plus limitées, et la FCC n’a jusqu’à présent pas expliqué de manière satisfaisante en quoi elle avait pu déterminer que la 5G était sans danger.
    http://www.greenmedinfo.com/blog/wireless-industry-confesses-no-studies-show-5gsafe?
    utm_source=Daily+Greenmedinfo.com+Email+List&utm_campaign=198bb7b5a1-
    gluten_free_COPY_01&utm_medium=email&utm_term=0_193c8492fb-198bb7b5a1-
    91840465&ct=t(gluten_free_COPY_01)&mc_cid=198bb7b5a1&mc_eid=daa051247aLettre au député Cédric Villani
    Albi, le 4 avril 2019
    Monsieur,
    Nous vous remercions d’être à l’Ecole des Mines d’Albi ce soir, pour cette conférence sur l’économie numérique car nous avions justement des choses à vous dire.
    Linky
    Ce petit boîtier jaune s’est révélé un outil éducatif qui a permis une prise de conscience massive de ce que signifie le monde du big data et des algorithmes, des véhicules autonomes et de la 5G. ENEDIS nous a rendu particulièrement sensibles aux omissions dont on accompagne les investissements liés à l’intelligence artificielle.
    L’intelligence artificielle: une manière de créer des emplois ?
    L’automatisation sert à automatiser. Automatiser sert à licencier, à l’image des milliers d’employés d’ENEDIS qui relevaient les compteurs électriques, ou à l’image de la désastreuse dématérialisation des services publics. Autre exemple, le déploiement des véhicules autonomes menace directement les chauffeurs de bus, routiers, taxis, etc. Il n’y aura là pas de théorie de la compensation : combien de conducteurs licenciés créeront leur propre start-up de robotique ?
    Le bilan écologique catastrophique du numérique 
    L’économie numérique est vorace : toujours plus de processeurs, capteurs, serveurs, câbles, antennes et écrans. Elle engloutit de colossales quantités d’énergie et de matières premières . Le programme Linky est assez parlant quant au recyclage des 35 millions de compteurs en parfait état de marche. En numérisant les réseaux, on génère des pétaoctets de données, stockées et traitées dans d’immenses entrepôts de béton qu’il faut refroidir en permanence. Vous ne pouvez l’ignorer : à l’échelle du globe, ces fameux data centers rejettent déjà autant de CO2 dans l’atmosphère que la totalité du transport aérien (Rapport 2018 du SHIFT Project pour une sobriété numérique). A ce stade, peut-on encore parler d’intelligence?
    Nous n’accepterons pas la 5G
    Opérateurs et pouvoirs publics font croire que la 5G a été conçue et répond aux aspirations de tous, or l’arbre cache la forêt d’un projet industriel et politique au service des mêmes ! Cette « fabuleuse 5G » (médecine à distance, maisons communicantes, véhicules connectés …) rabaisse nos vies à un grand réservoir à big data et menace directement notre santé sous le feu de millions d’antennes-relais supplémentaires indispensables à son fonctionnement.
    Nous refusons que tous les êtres vivants soient massivement exposés à des champs électromagnétiques.

    C’est pourquoi nous demandons que les crédits affectés au développement de l’intelligence artificielle, des algorithmes et des capteurs soient réaffectés dans le secteur de l’intelligence humaine et servent à financer les emplois de service public essentiels à l’éducation et à la transition écologique.

    Stop Linky Quercy-Rouergue-Gorges de l’Aveyron—Robin des toits Tarn—CMGA Albi-Agglo
    Alerte aux ondes Vabre/Monts de Lacaune—Stop Linky 81140-Castelnau de Montmiral—Stop linky Castres/Tarn sud—Comité anti Linky Cordes

  7. Il faut prendre conscience des effets potentiellement destructeurs des techniques nouvelles; ces effets globalisables à l’échelle de la terre et mettent en péril la santé humaine. Le principe de précaution, inscrit dans notre constitution, doit s’appliquer.

  8. Le toujours plus vite, toujours plus d’informations dans l’immédiateté, semble être une des cause du développement de l’individualisme et du “y’a qu’à faut qu’on”
    Ceci s’ajoutant aux éventuels problèmes de rayonnements

  9. Il n’y a pas que l’aspect radiation, il y a aussi l’aspect fuite en avant technologique gaspilleur d’énergie et de ressource, on ne peut pas continuer ainsi éternellement

  10. Je souffre déjà du fait de l’électromagnétisme (tension, troubles du sommeil), alors oui, je suis tout à fait favorable.

  11. merci à Geneviève Lahore !
    tout – ou presque est dit dans son commentaire : il faut le diffuser autour de nous !
    “Mais finalement, en l’état actuel de nos connaissances, il n’existe pas de solutions technologiques qui permettent à toute la planète d’avoir notre niveau de confort actuel sans mettre en péril le climat et le vivant. Et les gens qui vous disent le contraire se trompent par ignorance, ont fait des erreurs de calcul, ou mentent par intérêt. ”
    extrait de la lettre de 6 scientifiques :
    https://lundi.am/Lettre-de-chercheur-es-aux-jeunes-et-moins-jeunes-qui-se-sont-mobilise-es-les

  12. Arrêtez de nous pourrir la vie avec la technologie.
    Vous avez le besoin de comprendre, sans que cela soit contradictoire avec la civilisation humaine, que la Nature a ses valeurs – dont nous, humains, sommes dépendants – et que nous devons la respecter sans perturber ses équilibres.

  13. Je suis tout à fait favorable à un moratoire sur la 5G. Nous sommes déjà envahis par les ondes et cela entraîne, quoi qu’on en dise, des problèmes de santé. Nous sommes également piégés dans un toujours plus numérique, malgré nous. Il faut arrêter cette course en avant qui n’apporte rien aux humains et encore moins aux animaux, aux végétaux, à l’environnement. L’humanité devient folle. Les gens au regard fixé sur leur téléphone, les ados (et autres) rivés à leurs jeux vidéos, tout cela devient réellement grotesque. Où est la vie ? Où sont passés la vie familiale, l’amitié, les relations entre voisins ? Le tout connecté, la maison intelligente ? On ne pourra bientôt plus aller aux toilettes sans que le monde entier en soit informé. Il faut arrêter cette folie.

  14. Etant électrosensible depuis 2011, j’ai déjà beaucoup de mal a vivre actuellement.
    Je suis plus en survie qu’en vie … Je dois fuir les endroits trop pollués en CEM, je suis obligée de me terrer dans une cave pour dormir…
    je ne souhaite pas cette vie a mon pire ennemi …
    L’arrivée de la 5G va encore augmenter le nombre d’EHS… et de malades ..

    STOP à ce monde de fous… Il faut forcer nos gouvernements à dévoiler les impacts des CEMs sur la santé…

  15. çà fait partie de la multitude de gadgets auxquels il faudrait renoncer pour réduire l’activité humaine et donc limiter le réchauffement climatique. de toutes façons, et par chance, on ne produira jamais assez d’électricité pour l”alimenter. le passage au tout électrique nécessiterait, toutes choses égales par ailleurs et donc sans la 5G, de produire 4 fois plus d’électricité qu’actuellement. vu l’inertie du gouvernement et le délai de construction des centrales, qu’elles soient atomiques ou d’énergies renouvelables, il est déjà trop tard. l’ennui c’est qu’à un moment on va cruellement manquer d’énergie et que le coût de l’électricité va exploser. gardez vos vieux poêles à bois !

  16. je suis tout à fait pour un moratoire sur l’utilisation de la 5G, les gens ont le droit de choisir leur environnement, et de le vouloir le plus naturel possible, sans aucune nuisance si possible !

  17. Oui, je suis favorable à ce moratoire concernant cette nouvelle 5G.
    Cette spirale du toujours plus sans aucune réflexion nous mène à la catastrophe.
    “Science sans conscience n’est que ruine de l’âme”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *