actualité écologie

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

PROJECTION DU FILM UNE FOIS QUE TU SAIS

Journal des Bonnes Nouvelles

Les amis des 150

AG Cyberacteurs

APPEL : Les petits pas ne suffisent pas

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

SPAM etc...

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

22 V'là les acteurs des transitions

météo

Jour du dépassement : Pourquoi le recul cette année du 'jour du dépassement' est un trompe-l'œil

Ne laissez pas vos appareils en veille

image vide cyberacteurs
image vide

Résultats de la recherche

Résultats pour le mot porcs |

0 résultats parmi les cyberactions et pétitions

 

8 résultats parmi le blog

« Doux : analyser les raisons de l’échec pour mieux rebondir»


Toutes les leçons doivent être tirées de la situation actuelle du groupe DOUX hier encore présenté comme l’un des fleurons du « modèle agricole breton » .

Ce groupe qui a su utiliser « l’arme alimentaire » pour conquérir des marchés et qui , pour ce faire , a largement bénéficié de l’argent public grâce aux aides d...
Lire

abattage sans étourdissement


Le NARG lance le débat de l’abattage sans étourdissement sur un plan national avec un article paru dans le journal national , le Monde , le 19 septembre dernier . Article suivi par d’autres interventions sur plusieurs médias nationaux . Un grand pas en avant pour notre campagne nationale et européenne en faveur du respect de l’animal ...
Lire

Journal des bonnes nouvelles du 11 octobre



Deux bonnes nouvelles coup sur coup dans la lutte contre l'extraction des gaz de schiste
- Le Parlement européen renforce l'encadrement du gaz de schiste
- Le Conseil constitutionnel confirme l’interdiction

Merci de votre mobilisation avec nous aux côtés de ceux qui portent ce combat .
Votre souris a du pouvoir


Le Parlement europ...
Lire

Journal des bonnes nouvelles du 22 mai 2014



Désolé de ce quatrième message en une semaine . Mais difficile de ne pas vous faire connaître ces quelques lueurs d'espoir dans l'actualité qui ne doivent pas nous inciter à baisser la garde mais au contraire à maintenir la pression .
Nous proposons pour tous ceux qui ne pourront pas participer physiquement aux marches contre Monsanto (...
Lire

EVOLUTION DE LA FERME DU ROUVRAY


Les 20 et 21 mai 2017 , Christophe et Vincent GOSSELIN ont invité les gens à visiter leur ferme laitière et porcine en marge d’un concours de chiens de troupeaux , située à Fervaches , dans la Manche .

Fin 1989 , les frères GOSSELIN reprennent l’exploitation familiale laitière , alors en conventionnel .

Dès 1992 ils adjoign...
Lire

Dépôt de plainte contre les services de l’Etat : Installations classées, DDTM, DDPP, ARS et Préfecture : la porcherie de Plovan


[caption id="attachment_4358" align="aligncenter" width="3264"] compte rendu de la rencontre avec le maire[/caption]

Dépôt de plainte contre les services de l’Etat : Installations classées , DDTM , DDPP , ARS et Préfecture : la porcherie de Plovan

Les riverains ont questionné à plusieurs reprises les a...
Lire

Nucléaire questions et mensonges.


Ce message ne s’adresse pas à ceux d’entre vous qui êtes engagés dans la lutte contre le nucléaire , mais à ceux qui suivent ces questions de plus loin et qui sont perturbés par les  annonces contradictoires le concernant . L’ambition du texte ci-dessous est de faire un  point sur les polémiques actuelles , à partir de données c...
Lire

Marche citoyenne à Landunvez sous forme de cérémonie d’adieu et d’hommage au territoire


Marche citoyenne à Landunvez sous forme de cérémonie d’adieu et d’hommage au territoire


Vous avez sûrement eu connaissance de l’extension litigieuse de la méga-porcherie Avel Vor à Landunvez . Nous y avons consacré 2 actions :


2016 Non à l'agrandissement de la porcherie industrielle AVEL VOR de Landunvez

2022 Porcherie i...
Lire

17 résultats parmi les archives des pétition et cyberactions

173 : pas de cargaison OGM pour Cargill

le Tonga, avec à son bord 8 000 t de graines de soja OGM provenant du port de Paranagua (état du Parana - Brésil) est arrivé à Brest .

Avec ses concentrations animales et les ateliers hors-sol de porcs et de volailles , la Bretagne a de gros besoins en importations d’aliments du bétail , dont les protéines , essentiellement le soja . Son approvisionnement provient à 90 % du Brésil , pays qui est resté jusqu?en 2003 le seul grand pays prod...

Société Cargill,
(copie au Président du Conseil Régional de
Bretagne et au maire de Brest)

Monsieur

Avec ses concentrations animales et les ateliers hors-sol de porcs et de volailles, la Bretagne a de gros besoins en importations d'aliments du bétail, dont les protéines, essentiellement le soja. Son approvisionnement provient à 90 % du Brésil, pays qui est resté jusqu'en 2003 le seul grand pays producteur et exportateur de soja où les cultures transgéniques étaient interdites, même si des semences de soja résistant au Round Up ont été introduites frauduleusement d'Argentine. 50 % de son approvisionnement viennent du Paraná, Etat qui a fait le choix de produire sans OGM. Mais après avoir autorisé sur tout son territoire la culture de soja OGM en 2003, le gouvernement fédéral du Brésil a fini par faire plier l'Etat du Parana, qui n'a aujourd'hui plus le droit d'interdire ni les cultures de soja OGM, ni leur transit par le port de Paranagua.

Parce que la Bretagne est l'une des 172 régions d'Europe libres d'OGM : il faut traquer les OGM et dénoncer les industriels de l'agro-alimentaire tels que Cargill, qui favorisent leur utilisation dans l'alimentation animale ou dans les produits issus de l'élevage.

Soja, maïs et colza OGM ne doivent pas rentrer en Europe. Les paysans, les écologistes, les consommateurs n'en veulent
pas !

Lire


Pour une Région Languedoc-Roussillon VRAIMENT sans OGM

OGM, du port de Sète à notre assiette

Depuis 2002, c’est plus de 300 000 tonnes de tourteaux de soja OGM qui sont débarquées à Sète chaque année.

Pétition mise en ligne le 25/11/2009 , en partenariat avec : Collectif anti-ogm Sète (Semeurs 34 , Faucheurs volontaires d’OGM , Conf . LR , BEDE , Attac Sète , Verts de Sète , Greenpeace , CHAOS-BT)
Elle sera envoyé à : têtes de listes aux élections régionales du Languedoc-Roussillon de mars 2010

Ils sont déchargés des c...

Pour une Région Languedoc-Roussillon VRAIMENT sans OGM!
En 2004, le Conseil Régional Languedoc-Roussillon vote une motion en faveur de « l’interdiction de toute culture d’OGM en plein champ ». En 2008, la France active la « clause de sauvegarde » et déclare un moratoire sur la culture d’un maïs OGM, le MON 810.
Malgré ces décisions, dans de nombreux ports français -dont celui de Sète- chaque année, des millions de tonnes de soja OGM débarquent des bateaux et vont alimenter, poulets, vaches et porcs.
Les OGM se retrouvent dès lors dans la plupart des produits issus de l’élevage - viandes, laitages, fromages, charcuterie, œufs...- que nous consommons.


Nous, citoyens de la région ne voulons dans notre assiette ni OGM ni animaux nourris aux OGM, tout comme l’écrasante majorité des français.

Dans les pays producteurs de soja, le développement exponentiel de cette culture sur des millions d’hectares a un impact désastreux. En Argentine et au Brésil, ces cultures détruisent les forêts tropicales et amazoniennes, épuisent rapidement les sols et polluent les nappes phréatiques. Sur des millions d’hectares, elles chassent les petits paysans et les indiens de leurs terres et mettent en danger la santé des populations rurales par le recours massif aux pesticides.

Nous savons aussi qu’il est impossible de faire co-exister des filières OGM et non-OGM, que ce soit dans les zones de productions, au cours du transport ou à l’intérieur des élevages. Par contre, il est tout à fait possible de produire davantage régionalement de quoi nourrir les animaux sans avoir recours aux OGM ou aux importations massives de tourteaux de soja.

Aujourd’hui, la région Languedoc-Roussillon, propriétaire et gestionnaire du port de Sète s’apprête à investir 200 millions d'Euros pour appuyer son « développement durable ». Pour répondre aux exigences de durabilité, la question de son développement ne saurait être dissociée de la question des OGM.

Aussi, nous demandons :

que les aides régionales soient affectées au port de Sète sous condition d’une interdiction formelle des importations de toutes denrées issues des cultures transgéniques,
que la Région appuie la mise en place et le développement d’une filière locale de production de protéines végétales afin d’assurer l’autonomie alimentaire des élevages,
que la Région mette sur pied un label «issus d'animaux nourris sans OGM» même si la future réglementation sur l’étiquetage des produits issus de l’élevage ne le rend pas obligatoire,
et que la Région s’implique fermement au sein du réseau des régions européennes « libres d'OGM » comme le font déjà la Bretagne, le Poitou-Charentes, Rhône-Alpes et bien d’autres sans perdre de vue l'objectif d'une Europe SANS OGM.
Tout au long de la campagne électorale, nous ferons le bilan des actions conduites en ce sens et informerons les électeurs des engagements pris.

Lire


CHARNIE ENVIRONNEMENT

L'association Charnie Environnement, dans la Sarthe, appelle à signer contre le projet d'extension de porcherie industrielle de la Tuilerie à Joué en Charnie dépassant les 3000 porcs, avec épandages sur 500 ha.
L'association Charnie Environnement , implantée dans la Sarthe , appelle à signer contre un projet d'extension de porcherie industrielle à Joué en Charnie dans le canton de Loué , dépassant 3000 porcs .

Le projet est actuellement soumis à l'enquête publique .
Tout exploitant est en droit de chercher...

Nous,
signataires de cette pétition,

demandons à M. le Commissaire Enquêteur chargé d'examiner le projet de porcherie industrielle de la Tuilerie à Joué en Charnie, de le rejeter.

Ce projet doit dépasser les 3000 porcs. Les épandages, prévus sur 500 ha en zone vulnérable à la pollution par les nitrates, menacent la santé de milieux aquatiques dont certains se situent en zones naturelles classées Natura 2000 et ZNIEFF 1 et 2, parmi lesquelles deux étangs en bordure de forêt de Grande Charnie abritent de nombreuses espèces remarquables de faune et de flore.

On ne saurait faire confiance à un exploitant qui a déjà dépassé le nombre de reproducteurs autorisés. Le dossier fait état de la mauvaise qualité des eaux de la Vègre dont la Tuilerie fait partie du bassin versant.

Si tous les dossiers d'extension étaient respectés, on devrait avoir en Sarthe des cours d'eau de qualité parfaite et en Bretagne des plages sans algues vertes.

Lire


Pour une agriculture d’avenir en Bretagne et ailleurs, sauvons ensemble la ferme de Coat Keroëc.

Sur 5,5 hectares à la ferme de Coat Keroëc en Tremeoc, Yveline Hélias entretient depuis 14 ans un cheptel composé de 20 ovins, 2 vaches, 2 porcs et une petite basse cour. Elle cultive également sur ces terres quelques légumes.
Les animaux sont traités avec le respect dû aux êtres vivants et les terres ne connaissent comme amendement que le fumier produit par le bétail , ignorant pesticides et engrais chimiques . Brebis et vaches donnent du lait qui est transformé en fromages , yaourts , etc . Les sous-produits de cette transformation permettent l’engraisseme...

Nous, signataires de ce texte, apportons tout notre soutien à Yveline Hélias dans le combat qu’elle mène pour la sauvegarde des petites fermes. Nous demandons
*aux responsables politiques, à tous les échelons - du national, régional, départemental au communal - de prendre des mesures pour la préservation des petites exploitations agricoles et l’installation de jeunes paysans
* à tous les syndicats agricoles de s’engager véritablement dans ce combat.

Lire


élevage de porcs de Seyssel

Des animaux aux yeux rougis, couverts d’excréments, pataugeant dans plusieurs centimètres de déjections et d’urine où nagent des asticots, toussant dans un air saturé d’ammoniac derrière des barreaux rouillés…
Une situation inacceptable pour les associations L214 et Animal Cross , qui ont déposé une plainte commune contre un élevage porcin à Seyssel .
La suite
http://www . ledauphine . com/haute-savoie/2013/05/09/deux-associations-portent-plainte-contre-un-elevage-de-porcs-a-seyssel

Cet élevage avait été classé en situation de non-conform...

Monsieur le Préfet,

Le 18 mars dernier, deux associations ont déposé plainte auprès du Procureur de la République d'Annecy contre l'élevage de cochons situé à Cologny route départementale 17 classé en situation de non- conformité majeure (notation D).

Des images reçues par les associations ont montré qu'après l'inspection, la situation de l'élevage restait désastreuse et illégale.

Je vous demande de remédier à cette situation insoutenable en ordonnant la fermeture de l'élevage de Seyssel.

Je vous demande également de suspendre les autorisations d'exploiter à tout autre élevage que les autorités sanitaires classeraient en situation de non-conformité majeure.


Dans cette attente, je vous prie d'agréer, Monsieur le Préfet, l'expression de ma haute considération.

Lire


Pour le maintien de la réglementation sur les extensions d'élevages porcins

Ecarté en 2010 par l'Assemblée Nationale qui avait retoqué l'amendement LE FUR, le projet de relèvement du seuil d'autorisation des élevages industriels de porcs refait surface ! Il s'agirait de faire passer de 450 à 2000 places, rien que çà, le seuil à partir duquel, pour pouvoir étendre les porcheries, il est nécessaire d'avoir une autorisation avec étude d'impact sur l'environnement, enquête publiques, avis des différents services de l'Etat... Le dossier est sur le bureau du Premier Ministre, qui doit dans les jours prochains, décider des mesures de "simplification administrative".
Eau & Rivières de Bretagne a donc alerté Jean-Marc AYRAULT , Premier Ministre , par courrier du 18 juin . L'association lui demande , "entre la satisfaction d'une revendication démagogique d'une minorité d'éleveurs industriels , et le maintien de textes protecteurs de l'environnement et de la santé publique , de trancher en faveu...

Monsieur le Premier Ministre,

Vous allez devoir arbitrer dans les jours à venir sur la demande de remise en cause de la législation environnementale applicables aux élevages intensifs de porcs.

Alors que la récente condamnation de la France par la Cour Européenne de Justice confirme la difficulté chronique de notre pays à mettre en œuvre dans les délais prévus ses engagements européens en matière de réduction des pollutions des eaux par les nitrates, un tel recul ne pourrait que fragiliser encore davantage la position de notre pays. Il accréditerait l'idée qu'il n'y aurait plus que les directives et les instances européennes pour protéger l'environnement de notre pays.

Nous sommes persuadés, Monsieur le Premier Ministre, qu'entre la satisfaction d'une revendication démagogique d'une minorité d'éleveurs industriels et le maintien de textes protecteurs de l'environnement et de la santé publique, vous saurez trancher en faveur de l'intérêt général.


Veuillez agréer, Monsieur le Premier Ministre, l'expression de notre haute considération.

Lire


Des fermes pas des usines !

Le gouvernement a donc choisi de céder au lobby de l'élevage industriel de porcs en relevant le seuil d'autorisation des porcheries industrielles de 450 à 2000 places comme il a cédé sur la ferme des 1000 vaches.
Devant ce recul environnemental , Eau & Rivières de Bretagne a décidé , en lien avec France Nature Environnement , de cesser immédiatement de participer aux États Généraux de la Modernisation du Droit de l'Environnement lancés en juin dernier par le ministère de l’Écologie .
L'association va également saisir la commission europée...

Monsieur le Premier Ministre,

Le gouvernement a donc choisi de céder au lobby de l'élevage industriel de porcs en relevant le seuil d'autorisation des porcheries industrielles de 450 à 2000 places comme il a déjà cédé sur la ferme de 1000 vaches.

Je tiens à dénoncer ce recul grave qui va à l'encontre de tous les beaux discours sur la transition écologique et à soutenir ceux qui défendent l'avenir de l'agriculture et des paysans, dans le respect de l'environnement et de la vie des territoires.

Vous demandant de revenir sur ces décisions,
je vous prie de croire, Monsieur le Premier Ministre à ma mobilisation sur ce sujet.

Lire


Mettons les porcs sur la paille

Un nouveau dossier d'agrandissement d'élevage porcin est en cours de consultation à Plurien et ce jusqu'au 1 septembre prochain
André POCHON
en soutien expert aux associations environnementales

Jacques THIERION Marie-Paule ALLAIN
BIEN VIVRE A PLURIEN
ERQUY ENVIRONNEMENT


Erquy le 22 août 2014
Monsieur Olivier GALBIN
Direction de la Protection de la population
Rue du Sabot
BP 34
22440 PLOUFRAGAN

OBJET :
Consultation du public sur Dossier EAR...

Monsieur le Maire,
Monsieur le Directeur de la Protection de la Population,


Je fais miens les commentaires des associations environnementales
La monoculture du maïs avec 30 ha de maïs pour 4 ha de blé dans la rotation est une aberration économique, agronomique et environnementale.
L’agrandissement important de cet élevage échappe à la procédure d’autorisation des installations classées en augmentant uniquement le cheptel de truies.

Le 5ème programme d’action directive Nitrates signé par le Préfet de Région le 14 mars 2014 se caractérise par un respect strict d’une fertilisation équilibrée que tous les agriculteurs devront respecter, et en priorité évidemment les gros élevages.

Je soutiens donc les propositions concernant l'assolement et la transformation de l'élevage en porc sur paille.

Lire


Mettons les porcs sur paille pas les paysans

Le projet d’agrandissement de l’élevage de Monsieur GUINARD ne peut être accepté tel quel puisqu’il ne respecte pas la réglementation en vigueur dans notre département depuis 2002 : le total des apports de fertilisants azotés (engrais + déjections) doit être égal ou inférieur au total des exportations par les récoltes.
André POCHON Trégueux le 28 octobre 2013

Avec le soutien des associations
SAUVEGARDE DU PENTHIEVRE
ERQUY ENVIRONNEMENT

MAIRIE
22120 POMMERET

Monsieur le Maire , Messieurs les Conseillers Municipaux ,

Vous avez donné un avis favorable au projet d’agrandissement de l’élevage de Monsieur GUINARD , qui ...

Monsieur le Préfet,

Le projet d’agrandissement de l’élevage de Monsieur GUINARD ne peut être accepté tel quel puisqu’il ne respecte pas la réglementation en vigueur dans votre département depuis 2002 : le total des apports de fertilisants azotés (engrais + déjections) doit être égal ou inférieur au total des exportations par les récoltes.

Le choix de deux porcheries sur litière au lieu de celles envisagées sur caillebotis + la diminution d’achat d’engrais sera tout bénéfice sur le plan économique et sur le plan écologique.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Préfet, l’expression de ma considération distinguée.

Lire


Est ce sain d'autoriser l'extension de porcherie ?

A partir du 01 janvier 2016, les autorisations d'agrandissement d'élevages porcins seront assouplies notamment sur les règles environnementales.
A Guignen (35) le projet d'extension de l'élevage du Gaec "Les porcs Sains" doublera et passera à 3000 porcs. La concentration des élevages dans de mega-exploitations doit être accompagnée d'un plan d'épandage strict.
Situé sur un secteur relativement épargné par la pollution au nitrate, il ne faudrait pas que ce nouveau projet vienne exercer une pression supplémentaire sur l'environnement par l'épandage d'effluent azoté de type II.

Le Gaec des porcs Sains installé à Guignen , au sud de Rennes , va doubler son élevage et passer à 3000 porcs . Le projet a été voté par les élus lors du conseil municipal lundi 16 novembre , conseil qui a émis un avis favorable .

Sur l’écriteau , l’avis d’enquê...

Monsieur Le Commissaire,

l'enquête publique concernant l'agrandissement de l'élevage porcin du Gaec "Les porcs Sains" soulève un certain nombre de questions.

A la lecture du document rédigé par les déclarants, aucune indication ne certifie que la commune de Guignen parviendra à se maintenir hors zone d'actions renforcées.

Les études d'impact sur les ressources en eau sont trop souvent négligées. Or une dérogation est demandée à cause de la présence d'un puits.

Je vous demande donc de faire savoir à qui de droit que je m'oppose à l'extension de cette porcherie.

Veuillez agréer, Monsieur l'expression de mes salutations cordiales.

Lire


Mettons les porcs sur la paille pas les paysans

L’industrie porcine est sur le point d’obtenir que le caillebotis intégral soit déclaré comme "meilleure technique" dans un document de référence européen – et nous avons seulement quelques semaines pour empêcher cela.





Un collectif européen vient d'écrire à la Commission Européenne


Chers Commissaires ,
Révision en cours du BREF Elevage intensif de porcs et de volailles
Les organisations signataires de ce courrier sont inquiètes que le projet de révision du document de référence (BREF) des Meilleures Techniques...

Monsieur le Ministre,
Monsieur le Commissaire Européen
Dans les prochaines semaines, la Commission européenne et les États Membres vont finaliser une nouvelle version du BREF Élevage intensif de porcs et de volailles, document de référence européen définissant les Meilleures Techniques Disponibles dans le cadre de la Directive IPPC – IED (prévention et réduction intégrées de la pollution – émissions industrielles).

Je m’inquiète fortement d’apprendre que la dernière proposition en négociation du BREF reconnaisse le caillebotis intégral pour les porcs comme une des « Meilleures Techniques Disponibles ». Car la réalité, c’est que le caillebotis intégral rend quasiment impossible le respect de la législation européenne sur le bien-être des porcs

Je vous demande donc de vous opposer fermement à la reconnaissance du caillebotis intégral comme « Meilleure Technique Disponible » par le nouveau BREF Élevage intensif de porcs et volailles de la Directive IPPC-IED.

Veuillez croire en ma vigilance citoyenne sur vos décisions.

Lire


Refusons la castration à vif des porcelets!

En France, 85% des porcelets mâles, soit 10 millions d’animaux, sont CASTRÉS À VIF quelques jours après leur naissance alors même que des alternatives sans souffrance existent. Nous pouvons tous agir pour mettre fin à cette pratique d'un autre âge.
Aujourd’hui , 85% des porcs mâles élevés en France sont castrés à vif alors même que des alternatives à cette pratique douloureuse existent . WELFARM a décidé de lancer en 2016 une grande campagne de sensibilisation du grand public et de mobilisation des acteurs de la filière . Elle s'est traduite par u...

Madame, Monsieur,

Alors que Lidl se targue d'être l'enseigne préférée des français, j’ai appris avec stupeur que votre entreprise se fournissait auprès d’éleveurs de porcs pratiquant la castration sans anesthésie.

Or des alternatives prenant en compte le bien-être de l’animal existent ; certains de vos concurrents européens et plusieurs acteurs français de la transformation et de la distribution se sont déjà engagés dans cette voie en faisant le choix de se fournir auprès d’éleveurs de porcs mâles non castrés ou immunocastrés.

C’est la raison pour laquelle je vous demande aujourd’hui de vous engager pour l’arrêt de la castration à vif des porcelets. WELFARM peut vous aider dans cette démarche.

En espérant vous voir réagir au plus vite pour mettre fin à cette pratique, je vous saurais gré, Madame, Monsieur, de bien vouloir m’apporter une réponse.

Lire


Retrait du projet d'extension de la Porcherie de PLOVAN et PLOGASTEL ST GERMAIN

Le Collectif pour une Alternative aux Fermes Usines en Pays Bigouden s'oppose à l'agrandissement de la SARL La Vallée qui produira 30.000 porcs par an. 
Il s'agit du même projet qu'en 2016 qui avait abouti à un avis défavorable . Mécontents des conclusions de la Commissaire Enquêteur , deux nouvelles enquêtes sont ouvertes , une sur Plovan et une sur Plogastel Saint Germain .
D'autres modes de production sont possibles , élevages plus extensifs qu'intensifs , sur paille ou bio . Cela...

Madame La commissaire enquêteur,

Par la présente, je tiens à dire mon opposition à l'extension de l'élevage porcin de la SARL LA VALLEE
D'autres modes de production sont possibles, élevages plus extensifs qu'intensifs, sur paille ou bio. Cela permettrait de limiter les pollutions diverses tout en tenant compte du bien être des habitants comme de l'activité touristique.

Je vous demande de donner un avis défavorable comme votre prédécesseur l'an dernier.

Lire


Arrêté d’autorisation d’exploiter la porcherie industrielle d’Heuringhem ! Pour nous, c’est NON !

Lettre ouverte à la Préfète du Pas de Calais :
Madame la préfète, nous vous demandons de bien vouloir refuser de défendre au TA de Lille l'arrêté autorisant l’exploitation de la porcherie industrielle d’Heuringhem !
Pas moins de 3 recours ont été déposés au Tribunal Administratif de Lille contre l'arrêté autorisant l’exploitation de la porcherie industrielle d’Heuringhem ! Ces recours sont portés :
-par l’association AIVES et des habitants des villages d’Heuringhem et Ecques car la population locale refuse ce projet.
-par les municipalités de ces deux villages car les élus locaux refusent ce projet.

Une grande partie de la population (85%selon un sondage) de notre pays refuse maintenant et le fait savoir de plus en plus , ce type d’élevages industriels . Grace à une récente pétition toujours en cours , et qui vous est destinée , plus de 60 500 signataires nous ont apporté leur soutien ! La volonté de tous est maintenant d’alle...

Madame la préfète,

Je vous demande de bien vouloir refuser de défendre au TA de Lille l'arrêté autorisant l’exploitation de la porcherie industrielle d’Heuringhem !

Elle ne respecte pas entre autres 
* la directive nitrate en zone vulnérable.
* les normes minimales relatives à la protection des porcs
* une étude d'impact digne de ce nom (ammoniac et zones NATURA 2000)
* la présentation du dossier "capacités financières"

Dans cette attente, veuillez agréer l'expression de ma vigilance citoyenne.

Lire


Pour le retour des paysans contre une agriculture sans culture.

A Lamballe, porcs industriels, poules industrielles… et veaux industriels : HALTE AUX MAREES VERTES alerte et appelle à se mobiliser contre une caricature d’agriculture`
Le pays de Lamballe est bien connu pour ses élevages porcins hors-sol , avec une densité qui dépassent les 3 000 porcs au km2 , et ceci dans un département dont la densité démographique ne dépasse pas les 87 habts au km2 .

Voir en annexe la carte extraite du très officiel "Bilan du 5ème programme d'acti...

Monsieur le Préfet
Par delà les arguments développés par les associations mobilisées que je partage, la seule ambition qui doit prévaloir aujourd’hui est celle d’une amélioration constante de la qualité de l’eau. Les améliorations techniques ne doivent pas participer à augmenter la
concentration et l’intensification des élevages mais bien à réduire les flux de pollutions diffuses et leurs impacts sur le territoire.
Dans l'attente d'un avis négatif sur ce projet d’une agri-culture sans culture, je vous prie d'agréer mes salutations citoyennes

Lire


Nous voulons des paysans, pas des énergiculteurs

Des associations appellent à manifester contre l'extension du méthaniseur de Mr Sergent Président de la Chambre Régionnale d'Agriculture de Bretagne Dimanche 27 septembre Pointe du Millier de 15h à 18h (entre Beuzec Cap Sizun et Poullan sur Mer)

En effet ce méthaniseur a déjà débordé montrant que la technique n'est pas maîtrisée . Celui de Chateaulin avait impacté 180000 usagers d'eau potable . Celui d'Ergué Armel est une infection pour les riverains , Celui de Plouvorn a tout simplement explosé !

Nous ne sommes pas contre cette technique mais opposés à son utilisation ...

Monsieur le Préfet,

Je ne suis pas contre la méthanisation mais opposé à son utilisation pour produire encore plus dans une région qui n'arrive pas à digérer les rejets d'une surproduction de porcs, de poulets, de lait, de légumes industriels...
je vous demande donc de refuser l'extension de la capacité de ce méthaniseur

Lire


Retrait du projet d'extension de la Porcherie de PLOVAN et PLOGASTEL ST GERMAIN

Après un an d'accalmie, les engins de terrassement ont repris pour la construction de la porcherie industrielle portant l'effectif à 30 000 porcs par an soit une production hebdomadaire de 500 porcs.
Retrait du projet d'extension de la Porcherie de PLOVAN et PLOGASTEL ST GERMAIN

Vous aviez été 3584 en 2 jours à vous opposer lors de la seconde enquête publique .
https://www . cyberacteurs . org/archives/bilan . php?id=1165

Communiqué Cafub
Le 7/10/2018

Le passage en force

Malgré l'opposition de milliers d...

Monsieur le Ministre,
Des recours ont été déposés contre la porcherie industrielle de 30 000 porcs par an dont l'extension avait été refusée lors d'une première enquête publique.
Cette extension (3000 porcs sur lisier intégral) se situe à Kerviel en Plovan(29720) Le demandeur est la SARL de la Vallée
Je vous prie de suspendre les travaux de cette ferme-usine dans l'attente de l'examen de ces recours.
Dans cette attente, je vous prie de croire en ma vigilance, sur vos décisions.

Lire

 

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !