Dépôt de plainte contre les services de l’Etat : Installations classées, DDTM, DDPP, ARS et Préfecture : la porcherie de Plovan

Plovan 19 oct 2018

compte rendu de la rencontre avec le maire

Dépôt de plainte contre les services de l’Etat : Installations classées, DDTM, DDPP, ARS et Préfecture : la porcherie de Plovan

Les riverains ont questionné à plusieurs reprises les administrations qui ont donné les autorisations d’agrandissement de la Sarl La Vallée à Plovan (Mairie, Préfet, Coderst …).

Les réponses des administrations dites compétentes vont toujours dans le même sens: la légalité est respectée, tout est en règle et aux normes. Qui fait les normes ? Ceci est transcrit dans un style qui ne fait place à aucune compassion pour la souffrance que nous subissons à cause de ces fermes-usines.

Les réponses sont d’une froideur qui nous fige: seule la position du lobby porcin transparaît: nos revendications sont de l’ordre du fantasme.

– Il n’y a pas de problèmes d’odeurs car l’air sera filtré.

– La fertilisation est équilibrée donc pas de pollution des eaux.

– Des haies variées seront mises en place à la place des cyprès.

Mr Hulot puis Mr De RUGY on été contacté; ce dernier: Qu’attend-t-il pour saisir le Préfet?

Pour nous, les constatations restent les mêmes:

1 – Les odeurs sont insupportables actuellement. Après la construction, ce sera pire et c’est la peur au ventre que la vie s’organise au quotidien (séchage du linge, randonnée, jardinage, sortie des enfants…).

2 – Ce modèle de porcherie sur caillebotis intégral et sans lumière solaire fait partie des techniques complètement dépassées. Les porcs sont entassés durant 4 mois sur lisier intégral. On peut tout de même faire mieux ! Ce n’est pas une MTD (Meilleure Technique Disponible).

3 – La souffrance que nous ressentons est également liée aux problèmes de santé provoqués par ce mode d’élevage :

-pour les salariés d’abord: ce n’est pas pour rien que des difficultés d’embauche existent.

-pour les riverains, les résidents, pour nous tous habitants, consommateurs y compris les surfeurs et les randonneurs qui côtoient les eaux et l’air viciés.

-nous mangeons cette viande et nous nous demandons de plus en plus quels traitements elle a subis, nous n’avons plus confiance (nitrites, résidus divers).

4 – Les maladies sont de plus en plus identifiés: ça commence par des maux de tête, des irritations diverses notamment d’ordre pulmonaire, de grandes fatigues, des malaises.

Les cancers spécifiques de ces activités sont reconnus; la maladie de Parkinson ; les formes d’asthmes, bronchites ; maladies cardio-vasculaires etc.

Les problèmes de reproduction et de maladies génétiques ne sont pas des moindres.

L’ARS, la DDPP et la MSA sont censées protéger la population. Que font-elles sinon appuyer les lobby?

5 – Ces porcheries, comme ces nouveaux élevages industriels de volailles ou de lait en hors sol sont soumis aux aléas de la spéculation internationale. Le poulet Doux a dû être plusieurs fois renfloué par le contribuable ; actuellement avec 1,2 euros du kilo de porc les producteurs ne gagnent pas leur croûte. Pourquoi faire plus? A chaque fois c’est le contribuable qui renfloue la caisse et comble les déficits.

Nous pouvons facilement faire autrement

Pourquoi traiter toujours plus les céréales qui nourrissent ces animaux. Elles concentrent, comme le soja OGM, multitude de produits toxiques et infâmes dont le glyphosate fait partie.

Les cochons sur paille ça existe. Le cochon est un animal qui a besoin de machouiller et il n’est pas nécessaire de faire 30000 porcs par an pour gagner sa vie!

Que deviendront nos sols, nos plages avec toutes les saloperies( produits médicamenteux, résidus de pesticides… que les malheureux porcs concentrent dans la viande et les lisiers?

Le modèle productiviste Breton est à bout de souffle et tue la terre, mais il persiste dans les mêmes erreurs.

Face à ce rouleau compresseur nous décidons de porter plainte contre l’Etat et ses services afin d’arrêter la construction de porcherie de Kerviel en PLOVAN

Partagez cet article !

5 réflexions au sujet de « Dépôt de plainte contre les services de l’Etat : Installations classées, DDTM, DDPP, ARS et Préfecture : la porcherie de Plovan »

    • à expédier à préfecture du Finistere Adresse : 42 Boulevard Dupleix – 29320 Quimper en mettant votre identité ou vote mail ou par mail prefecture@finistere. gouv.fr

  1. En cette période d’urgence environnementale pour l’homme et les autres éléments de notre terre, le sursaut politique attendu par les citoyens ne peut plus attendre, les responsabilités de chacun seront jugées dans un avenir proche, nous ne sommes plus dans l’ignorance des effets du système, mais dans un rapport de force entre respect des générations à venir et aveuglement irresponsable.

  2. Ce projet de ferme-usine de 30000 cochons à Plovan est une aberration totale, et de surcroît un véritable poison pour l’ environnement ( le sol, les eaux , l’ air ), et la vie des êtres humains , utilisant de plus l’ inacceptable maltraitance animale..
    Nous refusons ce projet, qui est un non respect de l’ accord des citoyens, un non respect de la santé humaine et environnementale, une insulte à la vie .
    Faisons preuve de sagesse et de bon sens , il y a d’ autres moyens plus intelligents et raisonnables pour nous alimenter ! Stop à cette course au “toujours plus ” , au profit , à la bêtise, à cette course qui nous mène au désastre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *