image vide cyberacteurs
image vide

Cette pétition est maintenant terminée

Bilan de la pétition : CHARNIE ENVIRONNEMENT

L'association Charnie Environnement, dans la Sarthe, appelle à signer contre le projet d'extension de porcherie industrielle de la Tuilerie à Joué en Charnie dépassant les 3000 porcs, avec épandages sur 500 ha.

Bilan de la pétition :

2733 participants

Bonjour Alain

J'ai le regret de t'annoncer que le préfet de la Sarthe vient de prendre un arrêté, en date du 4 août, d'autorisation d'extension de la porcherie de la Tuilerie à Joué en Charnie. Le texte est le calque de l'avis favorable du commissaire-enquêteur rendu en mai et validé par le CODERST 72 en juillet. Le c-e avait assorti son avis de quelques réserves dérisoires concernant les épandages en zone sensible.
Globalement les épandages de lisiers vont pouvoir être déversés sur des dizaines d'hectares le long des rivières le Palais et la Vègre, dont les eaux rejoignent la Sarthe, elle-même affluent de la Loire. Tout cela aboutit dans l'estuaire de la Loire.
Ce projet avait provoqué l'opposition de plus de 2700 signataires sur Cyberacteurs. Localement dans le canton de Loué, une pétition avait recueilli plus de 600 signatures. Fédération Départementale de la Pêche et Comité local avaient déposé contre. Charnie Environnement ne pourra à elle seule engager un recours au TA de Loire-Atlantique. Nous devrons attendre septembre pour nous concerter avec les initiateurs de la pétition de Loué.
Merci encore du soutien de Cyberacteurs et à tous ceux qui ont apporté leur signature.
Bien à toi
Laurent Desprez, président de Charnie Environnement

1) Je veux d'abord rapidement te faire-part de la réaction du commissaire-enquêteur en charge de l'enquête publique sur l'extension de la porcherie industrielle de la Tuilerie: c'était manifestement la première fois dans sa carrière de commissaire avec une centaine d'enquêtes à son actif, qu'il recevait une pétition de ce type qui, sauf erreur, représente aussi une première dans la Sarthe. Il en a paru assez impressionné, prenant le temps devant nous de prendre connaissance de cette liste impressionnante. Voilà: intéressant. On verra pour l'avis qu'il prendra...

2) Dans les commentaires posés en marge de la pétition, un certain nombre de signataires ont déploré que nous ne dénoncions pas les conditions de vie des porcs dans ces établissements. Si c'est possible, dans l'une de vos prochaines lettres, ce serait de dire que Charnie Environnement est lon d'être insensible à la condition réservée aux porcs et prône un retour radical à l'élevage traditionnel en extérieur comme par exemple celui qu'a adopté le poulet de Loué. Mais dans une pétition comme dans un communiqué pour la presse, il faut bien resserrer la cible pour être efficace. Et là en l'occurence il apparaissait évident que c'était la défense de l'eau qu'il fallait privilégier.

Présentation de la pétition :

L'association Charnie Environnement, implantée dans la Sarthe, appelle à signer contre un projet d'extension de porcherie industrielle à Joué en Charnie dans le canton de Loué, dépassant 3000 porcs.

Le projet est actuellement soumis à l'enquête publique.
Tout exploitant est en droit de chercher à améliorer son revenu. Mais on ne peut admettre que des épandages prévus sur 500 ha, en zone vulnérable à la pollution par les nitrates, compromettent la santé de milieux aquatiques, étangs et cours d'eau, certains d'entre eux étant situés en zones naturelles classées Natura 2000 et ZNIEFF 1 et 2.

Deux étangs en bordure de la forêt de Grande Charnie, abritent de nombreuses espèces remarquables de faune et de flore.

Texte de la pétition :


Nous,
signataires de cette pétition,

demandons à M. le Commissaire Enquêteur chargé d'examiner le projet de porcherie industrielle de la Tuilerie à Joué en Charnie, de le rejeter.

Ce projet doit dépasser les 3000 porcs. Les épandages, prévus sur 500 ha en zone vulnérable à la pollution par les nitrates, menacent la santé de milieux aquatiques dont certains se situent en zones naturelles classées Natura 2000 et ZNIEFF 1 et 2, parmi lesquelles deux étangs en bordure de forêt de Grande Charnie abritent de nombreuses espèces remarquables de faune et de flore.

On ne saurait faire confiance à un exploitant qui a déjà dépassé le nombre de reproducteurs autorisés. Le dossier fait état de la mauvaise qualité des eaux de la Vègre dont la Tuilerie fait partie du bassin versant.

Si tous les dossiers d'extension étaient respectés, on devrait avoir en Sarthe des cours d'eau de qualité parfaite et en Bretagne des plages sans algues vertes.

 

15 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

en dehors des aspects philosophiques de ces types d'élevages,des risques sanitaires (multiplication de pathogènes divers:hépatite E,maladies respiratoires diverses,grippe...),de la qualité déplorable du produit (aliments plein de déchets toxiques et antibiotiques...),il y a un petit truc qui me chiffonne:
au moindre citoyen lambda,on casse les burnes pour la conformité de sa petite fosse sceptique,au moindre resto on les leur brise menu menu pour les eaux usées,les bacs à graisses etc,mais à un élevage industriel 3000 porcs produisant plus de matière à traiter que 3000 humains (mais sous un moindre volume certes),on autorise tout,y compris des épandages n'importe où...
étonnant non?

un anonyme
Le 20/02/2011 à 20:14:11

Les erreurs passées, et il y en a avec TOUS les élevages industriels, ne serviront donc jamais de leçon...

Sylviane
Le 11/02/2011 à 17:41:31

Dans tout homme il y a un cochon qui sommeille, mais chez un éleveur il y a plusieurs milliers de cochons qui ne dorment plus. De plus, de la bête à l'assiette, ce sont 14000 cal dépensées pour 1000 produites.
Malgré tout, ne tirons pas sur les éleveurs de base, qui sont embarqués dans un système qu'ils ne maitrisent plus au profit de lobbies agroalimentaires dont les actionnaires exigent des résultats. Indirectement "nous" sommes parfois responsables avec nos petits placements de père de famille. Mais le scandale est la "déshumanisation" du rapport à l'animal. Près de chez moi, ce sont 180000 poules qui pondent dans un "espace de mort" équivalent à une feuille A4. Avec tout ce que ça comporte en amont de cultures "pesticidées" et de "soins" aux animaux pour les maintenir debout, et en aval à des épandages monstrueux dont les molécules présentes nous promettent un avenir des plus "radieux" en terme de santé.
Nous sommes passés statistiquement à 2 personnes sur 5 qui auront un cancer, mais des médecins suisses (le pays de la propreté apparente)viennent d'annoncer que chaque individu sera touché. Les laboratoires pharma ont encore de beaux jours devant eux.
Les gens intelligents s'adaptent à leur milieu. Les imbéciles adaptent le milieu. C'est pourquoi le progrès est souvent le fait des imbéciles...Nous vivons une époque moderne, le progrès fait rage. Bon WE.

m.you49
Le 11/02/2011 à 16:00:01

assez ce ces paysans qui se croient tout permis. j'ai été en affaire au TA de Rennes puis à la CAA de Nantes contre un voisin éleveur de 17000 porcs qui ne tolère pas de nouveaux voisins (projet de constructions à 300m, par contre nous devons supporter les désagréments de la porcherie. Ce voisin a même depuis construit une unité de méthanisation. Le TA et la CAA lui ont donné raison.
les cochons l'ont emporté sur les êtres humains. Ne vous laissez pas faire !

jbt
Le 10/02/2011 à 19:41:19

Dommage que vous n'abordiez pas la souffrance animale toute aussi odieuse et inacceptable dans ce type de projet.

Bergantz Veronike
Le 10/02/2011 à 15:19:30

La défense des animaux rejoint celle des hommes : en refusant les souffrances infligées aux animaux d'élevage, nous défendons aussi l'environnement, ainsi que les hommes des pays du Sud dont les terres sont confisquées pour servir de cultures pour notre bétail. La famine grandissante dans le tiers monde a un rapport direct avec notre consommation de viande et de poisson.
Utilisons notre pouvoir de consommateurs, faisons le tri de que nous achetons et refusons de cautionner ces actes inhumains !

Sabine D
Le 10/02/2011 à 14:44:12

La solution : VEGETARISME !

Paula
Le 10/02/2011 à 13:17:55

vive le cochon---mais certainement pas dans ces conditions lamentables de vie!!!

poulain salvat
Le 10/02/2011 à 10:47:32

3 raisons pour lutter contre ce genre de fléau:

-Conditions d'élevage lamentables
-Déchets privés gérés par la collectivité (les agriculteurs industriels ne veulent pas assumer les dégâts de leur activité)
-Appât du gain jamais rassasié...
à cause du lobbying de la FDSEA sur les élus!!!

joyce
Le 10/02/2011 à 09:46:47


Il faut stopper ces élevages intensifs
une barbarie cruelle pour les animaux

mangeons moins ou plus de viande pour un monde meilleur

ces porcheries sont une honte et doivent être fermées

evhane
Le 09/02/2011 à 22:12:44

Je suis contre tout ce qui élevage industriel ,les animaux ne sont pas traités correctement,subissent de traumatismes importants du fait de leur conditions de vie inacceptables, et en plus cela nuit à l'environnement

Michelle
Le 09/02/2011 à 21:16:38

Je vote contre, bien évidemment, et regrette que seule soit mentionnée la question environnementale et pas celle des animaux.
Nous luttons nous-même pour la qualité de l'eau sur notre petite île en mer. Bon courage à vous et la réussite de votre combat!

Cat'île
Le 09/02/2011 à 20:12:24

on veut affamer le tiers-monde en gaspillant les protéines végétales distribuées au bétail pour fournir un petit steak plein de souffrance animale aux privilégiés du côté occidental. De plus, j'ai lu que des tonnes de viande attendent dans nos congélateurs de la communauté européenne d'être brûlées car elles sont en excédent. Alors tout ça n'est qu'une question de passe-droit et de fric pour les grosses industries agro-alimentaire.

jacqueline
Le 09/02/2011 à 19:41:01

la barbarie dans la quelle sont traités les animaux de ferme sont ignobles,les porcheries industrielles sont des tortures qui devraient être bannies et de suite!

ourse
Le 09/02/2011 à 17:24:27

le porc se vendant très mal

dixit les éleveurs :

je vote contre une extension des porcheries.

voila tout!

claudel
Le 09/02/2011 à 17:02:49

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !