image vide cyberacteurs
image vide

Cette cyberaction est maintenant terminée

Bilan de la cyberaction : élevage de porcs de Seyssel

Mise en ligne du 13/05/2013 au 22/05/2013

Des animaux aux yeux rougis, couverts d’excréments, pataugeant dans plusieurs centimètres de déjections et d’urine où nagent des asticots, toussant dans un air saturé d’ammoniac derrière des barreaux rouillés…

Bilan de la cyberaction :

1138 participants

L'élevage de la honte : les portes se ferment, définitivement
Votre action, notre action ont mis fin à l'enfer dans une porcherie

La semaine passée, vous avez été très nombreux à écrire au préfet pour l'interpeller sur la vie des cochons de Seyssel, sur l'insalubrité de ces lieux, sur le manque de réactivité des services de l'État.

Hier, les services de la préfecture nous ont fait part d'une très bonne nouvelle : l'élevage de cochons cesse définitivement son activité...Grâce à cette mobilisation massive, les services vétérinaires ont enfin pris la mesure de la situation et effectué des contrôles successifs obligeant l'éleveur à réaliser des travaux pour remédier à l'insalubrité de son élevage. Visiblement la tâche était trop importante et l'élevage ferme enfin définitivement ses portes !

Présentation de la cyberaction :

Une situation inacceptable pour les associations L214 et Animal Cross, qui ont déposé une plainte commune contre un élevage porcin à Seyssel.
La suite
http://www.ledauphine.com/haute-savoie/2013/05/09/deux-associations-portent-plainte-contre-un-elevage-de-porcs-a-seyssel  

Cet élevage avait été classé en situation de non-conformité majeure par les services vétérinaires en août 2012. Malgré la gravité de la situation, les autorités n'ont pas ordonné la fermeture de l'élevage jusqu'à sa mise en conformité. Comment se fait-il que cette exploitation ait pu continuer à élever des animaux ?
Nous vous demandons d'adresser un courrier au Préfet de Haute-Savoie pour demander la fermeture de l'élevage de cochons de Seyssel.

Monsieur Georges-François Leclerc
Préfet de la Haute-Savoie
rue du 30e régiment d'infanterie- BP 2332
74034 Annecy cedex

La lettre qui a été envoyée :


Monsieur le Préfet,

Le 18 mars dernier, deux associations ont déposé plainte auprès du Procureur de la République d'Annecy contre l'élevage de cochons situé à Cologny route départementale 17 classé en situation de non- conformité majeure (notation D).

Des images reçues par les associations ont montré qu'après l'inspection, la situation de l'élevage restait désastreuse et illégale.

Je vous demande de remédier à cette situation insoutenable en ordonnant la fermeture de l'élevage de Seyssel.

Je vous demande également de suspendre les autorisations d'exploiter à tout autre élevage que les autorités sanitaires classeraient en situation de non-conformité majeure.


Dans cette attente, je vous prie d'agréer, Monsieur le Préfet, l'expression de ma haute considération.

 

4 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

Carole et Paula

C'est une cyber @ction donc c'est toi qui signes le message au Préfet : à la différence de la pétition tu peux donc rajouter ou enlever tout ce que tu veux dans le texte.

Alain Uguen
Le 14/05/2013 à 10:29:57

Je signe, en souhaitant que cela soit complété également par un replacement de ces animaux.

Goderniaux
Le 14/05/2013 à 10:24:18

Quand les choses en sont là, et que le lieu est assez peu fréquenté et s'y prête on peut fort bien aller chercher une scie à métaux et virer les barreaux dans un premier temps. C'est une forme de désobéissance civile. Les cochons partiront alentour et ça ne sera pas un drame. On ne peut pas attendre que les magistrats délibèrent sur la question. Les porcs eux ils préféreront prendre l'air. C'est quoi le plus irresponsable ? D'ouvrir des grilles avec tout ce qui peut s'en suivre ou d'"élever" des bêtes dans des conditions aussi lamentables voire criminelles ? IL faut aviser sur place. S'il n'y a pas beaucoup de porcs, pas de route trop proches, de l'espace rural, une possibilité de survie des bêtes lâchées, de l'eau à proximité, un ruisseau, il ne va rien se passer de dramatique. Le plus dramatique est déjà passé.

Andrée
Le 14/05/2013 à 00:02:05

a moins d'avoir pas bien lu le contenu de la lettre il faut aussi demander que les animaux soient replacés. sinon ils vont aller directement à l'abattoir.
si c'est demandé, je signe.

hyppop
Le 13/05/2013 à 22:07:50

traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !