Journal des Bonnes Nouvelles de novembre


UE : les cultures transgéniques en baisse de 4,3 %

Pas d’accord sur le glyphosate dans l’UE, la décision va en appel

cyberaction N° 934 : Pour un moratoire sur le gel des contrats aidés
AMENDEMENT LOI DE FINANCES 2018 : DES AVANCEES BIENVENUES MAIS TROP LIMITEES


Climat: premier succès d’un fermier péruvien contre un géant de l’énergie
Les contrats de transition écologique ont leur coordinateur national

“La messe n’est pas dite” sur le Ceta, prévient Hulot

 

VOTRE SOURIS A DU POUVOIR : L’Assemblée nationale prolonge le crédit d’impôt pour l’agriculture bio

Trois ans de plus : l’Assemblée nationale a prolongé le crédit d’impôt pour l’agriculture biologique, jusqu’en 2020, par un amendement du rapporteur général du budget, Joël Giraud, voté dans la nuit de jeudi à vendredi.

Augmentation du montant. Ce crédit d’impôt bénéficie aux entreprises agricoles dont 40% au moins des recettes proviennent d’activités agricoles relevant du mode de production biologique. Vu le besoin de développement du secteur devant une demande croissante des consommateurs et dans un contexte d’arrêt des aides au maintien de l’agriculture biologique dans le cadre de la PAC fin 2017, le montant a aussi été augmenté, de 2.500 euros à 3.500 euros pour les années 2018 à 2020, via l’amendement adopté.

Un premier amendement retiré au profit de celui voté. Christine Pirès Beaune (PS) et Eric Alauzet (LREM, issu des rangs écologistes) ont défendu des amendements pour prolonger le crédit d’impôt de trois ans et le revaloriser à 4.000 euros, jugeant qu’il serait contradictoire de l’arrêter alors que la France veut encourager le développement de l’agriculture bio. Ils les ont finalement retirés au profit de celui du rapporteur général.

La mesure est “plus généreuse que celle votée en commission la semaine dernière, elle proroge pour trois ans au lieu de deux ans, et augmente le montant”, a vanté Joël Giraud. Il a justifié son opposition en commission à l’amendement d’Eric Alauzet par “des difficultés de rédaction”. Le ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin, a porté un amendement identique, puis s’est rangé à celui de Joël Giraud.

Les scientifiques prouvent que l’agriculture 100 % biologique pourrait nourrir l’humanité dès 2050

Osmobio concocte un substitut naturel au glyphosate

L’obligation d’emploi des travailleurs handicapés étendue au secteur public

Jean Jouzel note des avancées certaines sur le climat à la COP23, mais il reste du travail –

Les lentilles : le remède à la faim dans le monde

Varsovie retire ses engins de la forêt de Bialowieza

Le «boucher des Balkans», Ratko Mladic, condamné à la perpétuité

Zimbabwe: après 37 ans au pouvoir, Robert Mugabe se retire


La Birmanie et le Bangladesh se sont accordés sur le rapatriement des Rohingyas

Cigéo: une commission recommande une expertise internationale sur certains déchets

Nantes-Atlantique est bien une alternative à NDDL !

BELLE VICTOIRE ! nous avons enfin gagné la partie avec le nouveau règlement européen pour l’agriculture biologique !!!

Abeilles: la vente en France de deux pesticides suspendue par la justice

Brest. Nouveau coup de frein pour la liaison Nord-Lambé : la vallée du Restic respire

Nicolas Hulot dévoile ses mesures pour la rénovation énergétique des bâtiments –

Liberté et impartialité de la presse dans les Landes : Le distributeur réagit et propose une rencontre

Ferme des 1000 vaches :  la Cour d’appel a « retenu un vice de procédure au stade de la première enquête publique relatif à un défaut d’information du public sur les capacités financières de l’exploitant ».

#STOPVFF : une grande campagne participative pour lutter contre les violences faites aux femmes

Mineurs isolés étrangers : fin de l’occupation de l’église Saint Ferréol

Partagez cet article !

2 réflexions au sujet de « Journal des Bonnes Nouvelles de novembre »

  1. C est super, mais nous savons desormais qu il ne faut pas donner un blanc seing
    aux gouvernants et qu il nous faut toujours lutter pour faire respecter nos valeurs…

    Beaucoup de discutions sont a prevoir ne serait ce que pour conserver nos droits, notre systeme social et les biens faits obetnu par le CNR…

    Salutations a tous
    Guy

  2. Bonjour,
    Concernant Nicolas Hulot, les mesures concernant la rénovation énergétique des bâtiments est sans doute une bonne nouvelle, reste à savoir qui va en profiter !
    Concernant l’autre face de son action, le système de bonus-malus qu’il va mettre en place, c’est à mon sens plutôt négatif. Une fois de plus les propriétaires les plus aisés seront favorisés, les autres continueront à payer cher leur inconfort, à savoir un coût de chauffage exorbitant et le malus comme cerise sur le gâteau !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *