Sondage nucléaire du Figaro

Bonjour,
Un sondage du Figaro à ne pas manquer :

Merci à Yannick pour l’info
Alain

Question mal posée aucune argumentation, ça ne ressemble pas à ce que nous offre cyberacteurs d’habitude. Renoncez à ce simplisme. TH.

Il est absurde de répondre à ce sondage et de figurer parmi les ” NON ! ” qui le désapprouvent aprce qu’ils sont pro nuke !!!
Anne

 

78% de OUI, les français sont vraiment inconséquents !!!

Cordialement,

Jacques

 

Pour faire remonter d’un millième de point le NON ….
Christian

sondage ambigü si on répond non est-ce parce qu’on en veut plus de 50 % ou moins ?le plus simple c’est encore de sortir d’EDF quand ils auront perdu 20 à 30 % de clients  ils seront bien obligés de  fermer des centrales à défaut de fermer la boutique amicalement jp

Bonsoir Alain,

C’est un sondage du Figaro, donc porte sur le lectorat le plus attaché au tout nucléaire pour toujours…Donc nos votes de quelques Cyberacteurs même motivés ne pèsent pas lourd dans ce sondage! De plus, ils choisissent 2035 et non  une date plus précoce. Les lecteurs du Figaro sont donc pires que je ne pensais! Cordialement

Alain

77% oui 23% non… on n’est pas sortis de la m…!
solidairement
Véronique

sondage à pleurer ! bravo les lecteurs du Figaro, fidèles à eux-même !
Béatrice

le résultat du vote n’est guère étonnant venant des lecteurs du Figaro…d’autant plus qu’on peut voter plusieurs fois ( j’ai voté avec 2 adresses mail différentes ) !amitiés
Christine

Salut

c’est quoi ce que vous cherchez à faire avec ce mail relatif à un sondage publié par le figaro dans sa page “verte?” sponsorisée par EDF ?

êtes-vous allé lire les commentaires émis à propos de ce sondage ? Venant des lecteurs du figaro, difficile d’être surpris mais de la à donner une pub à ce type de manipulation. Le bourrage de crâne depuis les débuts du nucléaire français est tel qu’il est inutile d’ajouter à la désinformation

Je vous ai financé l’an dernier et je dois sélectionner les organismes que je veux soutenir cette année. J’aimerais ne pas avoir à regretter mon choix !

Maïté

Avant que les uns et les autres vous répondiez à ce sondage ( par la négative je parie ) , laissez moi vous dire que l’objectif n’a jamais été atteignable , pour la bonne raison qu’il aurait fallu s’y mettre bien plus tôt ! Libres à nos dirigeants de feindre la surprise , libres à nous de ne pas , une fois de plus , nous laisser mener en bateau !
Amicalement . Geneviève

Le problème est le retard sur les énergies renouvelables. C’est sur cela qu’il faut travailler… Car autrement cela donnera ce qui se passe en Allemagne avec le charbon…

Marie-Claude

 

J'ai voté non mais les résultats sont désastreux : 76% oui - 24% non
pour 45401 votants.
Amicalement
Jacqueline

Je doute de leur impartialité …
Cordialement,

Sylvie

C’est affreux ! Ce soir le oui pour le report  l’emporte largement: quelle honte !
On ne pourrait pas prévoir des visites guidées intenses à Tcherno ou Fushi ? Qu’ils voient de près ce qui se passe là bas et bientôt chez nous ?  …

Bonne soirée quand même, michel

bonjour, fallait-il s’attendre à des miracles sur un sondage du Figaro?
Denis

Tout à fait d’accord
François

Partagez cet article !

5 réflexions au sujet de « Sondage nucléaire du Figaro »

  1. Le réchauffement climatique est un constat. Un lien avec les gaz à effet de serre (GES) a été prouvé. Le scénario le plus pessimiste de la COP21 a été revu à la hausse avec effroi, par correction des paramètres, et les constats d’évolution montrent que ce scénario est largement dépassé, augmentant la gravité de la situation, et précipitant les échéances. Le nucléaire contribue au réchauffement et nous n’avons pas trouvé de solutions sûre est satisfaisante pour les déchets. L’ évolution climatique va nous exposer à des phénomène météo cataclysmiques, mais aussi à des famines, des maladies, des exodes, et des tremblements de terre par rééquilibrages isostatiques des masses de glace continentales fondues… Sur l’exemple de Tchernobyl ou de Fukushima, le nucléaire condamne définitivement les territoires. Il faut impérativement et urgemment réduire nos émissions de GES, sortir du carbone fossile et du nucléaire, et l’élevage ayant plus d’impact effet de serre que le transport, il faut réduire de manière significative la part carnée de notre alimentation… L’ homme est responsable de ce réchauffement, il sera coupable des extinction massives, auxquelles il ne survivra pas. C’est devenu un problème de Conscience individuelle et collective.
    Daniel
    Je ne reponds pas car un non peut être compris dans 2 sens opposés : soit parce qu on ne veut plus de nucleaire et 2035 est trop loin, soit on veut garder le nucleaire et on ne veut pas sa disparition meme en 2035
    Catherine
    Cette question est posée de manière vicieuse.
    Si on répond oui, on valide cette décision et on efface la promesse de E Macron.
    si on répond non, ce peut être la demande de respect de la promesse d’E Macron ou que l’on continue avec le nucléaire comme avant.
    Rémi

    Je désapprouve; d’ici là, de l’eau aura coulé sous les ponts, il y  aura beaucoup de malades et moi j’aurai presque 100 ans si je suis encore en vie.
     Amicalement à toi et à  toute votre équipe.
    Michèle

  2. Je suis surprise du contenu de certains commentaires. Initié par le Figaro ce sondage n’en a pas moins valeur indicatrice… Qu’on se le dise ! Quant à ceux qui affirment que sortir du nucléaire est irréaliste, je pense qu’ils n’ont pas connaissance des travaux de Negawatt. Si on en a une VRAIE volonté politique, oui c’est possible en orientant les budgets énergie dans une toute autre direction que celle actuelle qui soutient à perte les gouffres d’EDF et des centrales moribondes. Oui il faut une volonté et une direction politique que ce gouvernement n’a jamais eue ! Nicolas Hulot se noie dans son ministère…..

  3. Bonjour,
    opposant de toujours au nucléaire, j’ai voté oui au sondage du Figaro. J’adore voter n’importe quoi aux sondages du Figaro ! sondages qui ne veulent rien dire et ne sont en aucun cas cas représentatifs de l’opinion (65 000 votants ne représente rien). Alors pourquoi leur donner une quelconque importance ????

  4. Je dénonce les dérives du nucléaire depuis les années 1970 au même titre que toutes industrie utilisant l’eau comme liquide de refroidissement. De plus pour le nucléaire, il y a parfois des fuites dur le circuit primaire et le liquide radioactif s’enfonce dans le sol.
    Toutes les industries qui utilisent l’eau comme liquide de refroidissement contribuent au réchauffement des rivières, des fleuves, des mers et des océans.
    Depuis un siècle nous réchauffons la planète avec ces eaux de refroidissement. La faune et la flore évoluent dans nos cours d’eaux.
    Dans les années 1960, la préconisation était, pour le nucléaire, de rejeter l’eau de refroidissement avec une température de 3,5°C de plus que l’eau puisée. Nous en sommes loin aujourd’hui !
    La même recommandation n’existe pas pour les autres industries, alors imaginez les milliards de m3 traités depuis l’industrialisation, il y a un siècle !

    Mais nous devons produire de l’électricité pour nos besoins, pour bénéficier des outils modernes. De plus, la voiture électrique arrive et il faudra recharger ses batteries.
    Donc nous devons faire un gros effort politique et industriel pour produire de l’énergie “propre”, mais accompagner le besoin croissant en énergie.

  5. Michel vote « non » à 20h08 le 08 11 17, après avoir déjà voté « non » il y a 1 heure,
    avec observation mêmes proportions et même nombre de « votants » : 66333 votants avec 74% oui et 26% non.
    J’envisage de le refaire régulièrement, pour rire…. Attente qq jours …

    Et maintenant, le 13 11 2017, ….. Trop drôle ! le nombre de votants diminue au fil du temps !
    Et le % en faveur de la décision de report augment … Cherchez l’erreur…
    41477 votants , 77% oui et 23% non…..
    Vive la démocratie participative ! et BRAVO I le Figaro !

    Let’s go, on continue le combat.
    Michel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *