Une maison des transitions à Kemper ?

Chers amis

Kêr Lodenna qui souhaite la création et l’établissement d’un lieu de vie et de partage, autour d’un magasin gratuit et au service de celui-ci, d’un café et d’une boutique locavore de producteurs, artisans, créateurs, artistes
et Cyberacteurs qui porte le projet Transacteurs des acteurs de la transition écologique solidaire
proposent de s’inspirer de l’expérience des Avenières Veyrins-Thuellin pour construire ensemble une Maison des Transitions qui puisse ensuite servir de modèle et s’associer à d’autres territoires pour réussir le pari de la Transition écologique solidaire.

La Maison des transitions est un projet de pépinière d’activités et de projets à buts non lucratifs comme économiques, un lieu de collaboration, de fertilisation croisée, d’incubation et de démonstration au service de la transition écologique, sociale et solidaire en Cornouaille. Son implantation est envisagée sur la commune dans les locaux de l’ancien Espace Associatif.

Nous avons noté que la transition écologique et solidaire est pour la nouvelle municipalité une chance pour un mieux-vivre à Quimper et votre volonté d’une coopération renforcée avec l’ensemble des acteurs de la ville, notamment les associations. A l’heure où s’ouvre l’enquête sur le réaménagement du quartier de la gare, nous vous proposons de faire de l’ancienne maison des associations une maison des transitions( ou de la transition écologique et solidaire…) regroupant les différents acteurs de la transition au coeur d’un quartier qui sera l’image de l’action municipale et intercommunale des nouveaux élus.

Nous pensons qu’ensemble, en partant des souhaits des unes et des autres, nous avons plus de chances d’avoir une oreille attentive de la part des nouveaux élus.

Merci de nous faire savoir l’intérêt de votre structure pour participer à l’élaboration d’un tel projet. dont nous vous proposons de parler ensemble lundi 6 septembre à 18 heures à la maison des associations à Quimper.

Lénaïk BERTHO, Kêr Lodenna
Alain UGUEN, Cyberacteurs

PS : nous vous proposons d’utiliser les commentaires pour présenter les activités que votre association souhaiterait porter dans cette structure commune.

La maison des transitions – Les Avenières Veyrins Thuellin

Hybride entre un incubateur de projets, un low tech lab et une coopérative d’activités, la Maison des Transitions souhaite accompagner, dynamiser, incuber et fédérer les initiatives citoyennes et porteurs de projets.

Son champ d’actions, fruit d’une approche systémique de la transition écologique, sociale et solidaire, est large et pluridisciplinaire. Il crée les conditions d’une participation active des acteurs locaux à la construction d’un territoire résilient et favorise l’émergence d’actions concrètes, à buts non lucratifs comme économiques.

C’est un projet ambitieux qui nécessite, en plus d’un ancrage fort et d’un soutien de la communauté locale, le développement de nombreux partenariats publics comme privés.

Mutualiser matériel et ressources

L’accompagnement et l’incubation proposés recouvrent idéalement toutes les étapes de la gestion de projet : orientation, conseils administratifs, techniques, juridiques, financiers, suivi, évaluation, recherche de financements, communication, formation. Il est assuré par une équipe pluridisciplinaire expérimentée. Les locaux mis à disposition des porteurs de projet (espaces de réunion, de coworking, bureaux, espaces de développement et de production à la manière des Fab lab, stockage, etc) permettent de mutualiser matériel et ressources.

Phénomène récent, les Tiers lieux proposent de nouveaux espaces de réflexions, d’initiatives et d’actions en réponse aux carences ou absences des territoires. Ils favorisent la coopération à la compétition, tout en en renforçant initiatives individuelles et projets collectifs. L’action citoyenne y démontre sa capacité à proposer de nouvelles formes de « services d’intérêt général » pour promouvoir et accompagner la transition écologique, sociale et solidaire.

Partagez cet article !

19 réflexions au sujet de « Une maison des transitions à Kemper ? »

  1. L’association Kêr Lodenna, enregistrée à la préfecture du Finistère le 28 septembre 2016, dont le siège social est au 53 impasse de l’Odet, a pour objet :
    « Contribuer au mieux-vivre et au bien vivre ensemble ; proposer un espace associatif convivial et multiple, coopératif et participatif, ouvert à tous ; promouvoir des gestes responsables de l’écocitoyen par le biais d’événements et activités à caractères environnemental et social ; sensibiliser le grand public à l’économie circulaire sociale et solidaire. »
    Dans ce cadre, l’association mène les actions suivantes :
    La création et l’établissement d’un lieu de vie et de partage, autour d’un magasin gratuit et au service de celui-ci, d’un café et d’une boutique locavore de producteurs, artisans, créateurs, artistes.
    Depuis notre création, nous avons participé à de nombreux événements de l’ESS (économie sociale et solidaire) pour aller à la rencontre du public et expliquer notre démarche. Celle-ci a été accueillie avec enthousiasme et c’est ce qui nous pousse à continuer.

    Nous avons également démarré l’année dernière, un cycle de conférences et ateliers pratiques sur la Connaissance. La connaissance de soi et de notre monde intérieur qui se reflète sur le monde qui nous entoure. Pourquoi ce thème ? Parce que l’objet de notre association est de contribuer au mieux vivre et au bien vivre ensemble. Si donc notre objectif est de contribuer à un monde meilleur, plus juste, plus en paix, ce but vertueux doit commencer par chacun.
    « Pour changer le monde, changeons-nous d’abord » dit une citation célèbre.
    Toutes les solutions sont en nous, et parfois nous avons juste besoin de guides pour révéler nos dons, nos capacités. C’est la mission que nous nous donnons ; être le relais, le pont entre ceux qui ont la Connaissance et ceux qui ont soif de cette Connaissance.
    Nous sommes de plus en plus nombreux à avoir envie de contribuer au bien commun.

    Que diriez-vous d’agir et de participer ensemble à la transition et aux mutations positives en cours, en apprenant à devenir “artistes” de nos vies ?
    Et si les crises en cours pouvaient être résolues grâce à l’éveil, aux prises de consciences que chacun est acteur et créateur de sa vie ?
    Avec ces questions, l’association offre ainsi de partir à la rencontre de celles et ceux qui ont trouvé leur place dans le monde. Passionnés et inspirants, ils ont inventé ou réinventé un métier en phase avec leur raison d’être et contribuent eux aussi à bâtir un monde plus heureux et sont prêts à partager leurs savoirs et compétences.
    Voici quelques-unes des raisons pour lesquelles nous vous demandons la mise à disposition de l’ancienne Maison des associations, au 53, impasse de l’Odet.
    En effet, afin de continuer à mener à bien nos actions, nous avons énormément de projets pour cet espace :
    Le projet Kêr Lodenna est un espace associatif citoyen et solidaire, ouvert au grand public et aux associations, à leurs réunions et certaines de leurs initiatives publiques.
    Kêr Lodenna c’est donc :
    Une mutualisation des ressources avec d’autres associations ou initiatives citoyennes
    Un espace repos-lecture
    Des conférences-débats, des stages, des concerts, des lectures,…
    Des ateliers (partage de savoirs et de savoir-faire)
    Un magasin gratuit (pour récupérer les objets oubliés et sensibiliser le public à la surconsommation et au gaspillage.)
    Une zone de coworking
    Des opportunités de Formations et de créations d’emplois

    Et au service du projet global :
    – Un café (un lieu chaleureux pour se restaurer, échanger sur la philosophie ou discuter en breton par exemple, ou tout simplement pour se poser, se reposer…)
    – Une boutique (vitrine d’artisans, d’artistes et producteurs locaux…)
    – Une radio et une web-tv (Diffusion et Connexion Positives et constructives, pour des Alternatives à la mélancolie et la morosité)
    Espace multiple, coopératif et participatif, Kêr Lodenna est une initiative citoyenne et solidaire et une association affiliée aux valeurs de l’économie du don et du partage, de l’économie sociale et solidaire et de l’économie circulaire. C’est une association d’entraide et de partage.
    L’association tire ses revenus de la vente des produits du café-boutique, de son cycle de conférences-ateliers et de l’espace de travail partagé, ce qui lui permet de financer ses charges et activités, et de réinvestir dans ses projets. Les adhésions, les dons et subventions peuvent compléter le bon fonctionnement du lieu. 
    L’ESPRIT DU LIEU :
    Lieu de vie où tout le monde peut entrer, sans conditions d’accès.
    Pour offrir un objet, en prendre un autre gratuitement, apprendre des autres, transmettre son savoir, rencontrer ses voisins, partager un espace de travail, participer à l’économie locale en achetant dans la boutique, faire vivre le lieu en proposant des ateliers, des outils, ou tout simplement en y déjeunant… ; c’est pourquoi nous estimons que la commune pourrait tirer avantage de la mise à disposition de ce local.
    Nous vous faisons cette demande pour une durée indéterminée, ou tout du moins, déterminée peut-être par les projets en cours sur le quartier de la gare.
    Nous sommes prêts à discuter de la fin de la mise à disposition de ce local, et même à emménager dès aujourd’hui !
    Nous pensons que les actions menées par notre association et par celle de Cyberacteurs, qui s’associe à notre demande, sont positives pour la vie communale, dans la mesure où nous proposons un lieu ouvert à tous, sans conditions d’accès, et dans le but de participer à animer la vie locale, tout en s’ouvrant sur le monde.

    Nous vous remercions de bien vouloir considérer notre demande de mise à disposition de l’ancienne Maison des Associations. Notez que nous avons également discuté de ce projet en décembre dernier, avec madame Delphine LE DOZE, directrice de l’Espace associatif de Quimper et qu’elle était enchantée à cette idée. N’ayant toutefois pas pouvoir de décision, elle nous a recommandé d’en faire la demande directement à la mairie.

    • Chers toutes et tous,
      Nous en sommes à notre 3ème réunion et je réalise que certains d’entre-vous ont manifesté l’envie de participer à la réflexion et la création de cette Maison des Transitions.
      Nous allons programmer notre 2ème atelier bientôt, et nous sommes en train de créer 2 commissions :
      1- Gouvernance et structure
      2- Organisation de l’espace

      Si vous souhaitez toujours faire partie du projet, vous pouvez contacter Marine, Lénaïk, ou Alain, afin de nous donner vos coordonnées. Nous vous intégrerons dans la liste de diffusion et vous pourrez ainsi participer à ce merveilleux projet de la Maison des Transitions à Quimper !
      bargainmarine@gmail.com
      forumtransportsdoux@gmail.com
      alain.uguen@cyberacteurs.org

      Merci à tous, et à bientôt de vos nouvelles !
      Lénaïk. 🥰🌸

  2. Bienvenue à la Maison de la Transition
    Notre association citoyenne vous accueille
    un café associatif et culturel “La BALEINE”
    mercredi et jeudi de 16h à 20h
    vendredi de 16h à 21h
    samedi de 11h à 21h
    dimanche pendant la saison estivale de 14h à 18h
    un espace de travail partagé (co-working) le CO-GITO
    des évènements culturels : spectacles, concerts, expositions, conférences
    un atelier participatif de réparation : vélo, petits appareils électro-ménagers l’APR
    des groupes pour faire soi-même : atelier couture, atelier tricot, groupe logiciels libres, groupe Lirokafé
    Maison de la Transition
    9 Place de la Halle Saint-Pierre
    45110 Châteauneuf-sur-Loire

  3. Modification de date :
    Il ne vous aura pas échappé qu’une coquille s’était glissée dans notre appel. Il s’agit bien du lundi 7 septembre 2020, à 18h00.
    Cette invitation est à l’intention de dirigeants d’associations, sensibles et intéressés par le projet de mutualisation d’un local, merci de nous confirmer votre présence à :
    kerlodenna@gmail.com ou alain.uguen@cyberacteurs.org

    Le lieu a également changé car la Maison des Associations n’a pas de local disponible à cette date. Nous vous communiquerons l’adresse dès que possible.

    Un grand merci à tous !

    Lénaïk Bertho,
    P/Kêr Lodenna

  4. Bonjour à tout·te·s,

    L’appel à projets « Mobiliser les Breton·ne·s pour les transitions » co-construit avec l’ADEME, l’Agence de l’eau et l’Office français pour la biodiversité est désormais ouvert : https://www.bretagne.bzh/aides/fiches/mobiliser-les-bretonnes-et-bretons-pour-les-transitions/

    Ce dispositif est ouvert : aux EPCI (établissements publics de coopération intercommunale) à fiscalité propre qui auront la possibilité de s’appuyer sur un ou plusieurs partenaires pour réaliser leur projet ; aux communes, associations (sportives, environnementales, culturelles…) et syndicats intercommunaux, dès lors qu’ils bénéficient d’un soutien écrit des EPCI prouvant que le projet s’intègre dans les démarches et répond aux attentes du territoire.

    Cet appel à projets a pour objectif de soutenir les actions de mobilisation citoyenne en matière de transition écologique, énergétique, climatique et solidaire..

    Les projets doivent être systémiques, cohérents avec les démarches du territoire concerné et être réalisés en partenariat avec les acteurs locaux. Les projets transversaux et portant sur plusieurs thématiques des transitions seront privilégiés (biodiversité, eau, énergie, climat, mer, aménagement du territoire, mobilité, consommation, ressources).

    Visant tous types de publics, dont les personnes (ou les structures) éloignées des thématiques des transitions, les actions concernées se concentreront sur la sensibilisation, l’engagement et la participation citoyenne.

    Les porteurs de projets peuvent prendre connaissance des modalités sur le site de la Région et déposer un dossier sur le portail des aides.

    La clôture de cet AAP aura lieu le 15 février 2021.

    N’hésitez pas à diffuser sur vos réseaux..

    Très belle journée !

    Laureen METAIS
    Accompagnatrice de projets de transition
    T I PGZ 02 99 87 43 24 ou Skype entreprise

    Région Bretagne I Rannvro Breizh
    Service du patrimoine naturel et de la biodiversité (SPANAB)
    Direction du climat, de l’environnement, de l’eau et de la biodiversité (DCEEB) I Renerezh an hin, an endro, an dour hag ar vevliesseurted

    283 avenue du général Patton – CS 21101 I 283 bali ar Jeneral Patton – CS 21101
    35711 Rennes Cedex 7 I 35711 Roazhon Cedex 7

  5. Une première année consacrée à des concertations tous azimuts
    Parce que les grandes décisions dépendent des intercommunalités alors que l’élection n’a lieu qu’un niveau municipal nous proposons que la première année soit consacrée à examiner toutes les politiques engagées à tous les niveaux sous le prisme de la transition en arrêtant tout ce qui n’a pas de caractère d’urgence.
    A chaque adjoint, délégué, Vice-Président de mettre en œuvre dans son domaine de la priorité ainsi définie : réduire au niveau de la collectivité toutes les consommations de flux (eau, énergie, déchets, ..) et aider les citoyens à faire de même dans leur vie personnelle.
    Le but est de consacrer toutes les énergies à faire en sorte qu’au bout de 6 ans la collectivité comme chacun de ses habitants ait réduit son empreinte écologique de manière significative pour concilier à la fois la fin du monde et la fin du mois en retardant l’échéance dans les deux cas au niveau individuel et collectif.
    En résumé nous proposons une campagne à l’image de ce que nous proposons pour la collectivité : basée sur la participation du plus grand nombre au service du plus grand nombre pour conjuguer écologie, économie, démocratie et solidarité à la fois dans l’espace et dans le temps.

    coaches Transition Ecologique Solidaire
    Beaucoup de choses existent dans le domaine de la Transition mais le problème c’est d’arriver à faire parvenir l’information aux personnes qui auraient le plus besoin des informations en particulier les jeunes ménages que les structures représentatives traditionnelles comme les associations ont du mal à toucher.
    D’où l’idée au niveau hexagonal de proposer aux volontaires du SNU une formation sur tout ce qui a trait à la transition pour que ces jeunes puissent ensuite être mis à la disposition de collectivités pour à leur tour enseigner ce qu’ils auront appris et permettre à tous les foyers de réduire à la fois leur empreinte écologique et leurs dépenses
    un atelier sur l’alimentation : le compteur gourmand d’Al Terre Breizh
    un atelier de promotion du vélo d’apprentissage pour les enfants ou de réapprentissage pour des adultes de la pratique du vélo
    un atelier sur les collectes sélectives
    un atelier sur le compostage
    un atelier sur les économies d’énergie : promotion de réglettes interrompables pour éviter les consommations inutiles des appareils en veille.
    un atelier sur les économies d’eau : promotion du WC à deux vitesses
    un atelier sur la récupération de l’eau de pluie pour le jardin
    un atelier sur les alternatives aux pesticides
    un atelier sur les récupéracteurs : Ressourcerie
    D’où l’idée au niveau local de constituer une instance consultative intercommunale regroupant associations et structures publiques ou para-publiques (chambres consulaires) chargée d’étudier la mise en place de stands pédagogiques qui permettent de faire passer des informations de manière ludique auprès des parents d’élèves à l’occasion de leurs activités annuelles (kermesse ou troc-puces) et/ou le recrutement de jeunes en service national ou en service civique formés pour intervenir auprès des particuliers pour les sensibiliser à la transition.
    Utilisons le Service National Universel pour former des coaches Transition Ecologique Solidaire
    Les communs au service de la transition
    Les communs désignent des formes d’usage et de gestion collective d’une ressources ou d’une chose par une communauté. Cette notion permet de sortir de l’alternative binaire entre privé et public en s’intéressant davantage à l’égal accès et au régime de partage et décision plutôt qu’à la propriété.
    3 secteurs nous paraissent à étudier pour permettre à la fonction publique de gagner sur le privé tout en faisant des économies.
    1 Gestion locale d’un parc de véhicules
    La commune et ses satellites, l’hopital, les administrations de l’Etat, du Département et de la Région : chacun a sa propre gestion de véhicules qui ne servent qu’aux heures de travail les jours ouvrables.
    Pourquoi ne pas étudier
    a la gestion centralisée de tout le parc véhicules à l’échelle d’un territoire
    b la création d’un service payant de location de véhicules hors heures ou jours ouvrables intégrant des véhicules de particulier en auto-partage
    2 Gestion locale de logements vides
    proposer aux propriétaires de logements ou locaux vides de les mettre à disposition de la puissance publique soit OPAC soit organismes sociaux moyennant un partage des recettes de locations entre le propriétaire et le bailleur, les fonds étant affectés en priorité à l’isolation des logements.
    Taxer les locaux vides
    https://contribuez.conventioncitoyennepourleclimat.fr/processes/se-loger/f/5/proposals/121

    3 Gestion de l’énergie
    Proposer à des particuliers d’abonder un fonds cautionné par les collectivités qui en seraient les premiers utilisateurs destiné à promouvoir les énergies renouvelables sur le territoire
    Entretien avec Urban Solar Energy, le fournisseur qui amène l’auto-consommation au cœur des villes
    https://selectra.info/energie/actualites/interviews/urban-solar-energy
    Développer les Transports doux
    La marche c’est le pied

    La proposition c’est de prendre l’attache de tous les partenaires concernés par les transports doux = marche, vélo, transports en commun (clubs, associations, Sécu, Collectivités locales (ville, QBO, Département, Région), QUB, SNCF, autocaristes..
    Par-delà la journée destinée à permettre à tous les acteurs de faire connaitre leurs activités, l’idée c’est de proposer de creuser des pistes de développement des transports doux pour se rendre au boulot, pour les loisirs ou pour les vacances (vacances sans ma voiture).
    L’idée c’est d’inviter tous les clubs de marche sportive ou pas, la CPAM, l’Hopital… ,pour organiser une campagne en faveur des déplacements doux ,
    Faire des enquêtes à la fois dans les zones d’activité pour savoir qui y vient d’où et dans les différentes communes du territoire pour développer le co-voiturage : si chacun accepte des trouver un autre mode de déplacement que la voiture individuelle une fois par semaine cela fait 20% de circulation en moins donc une circulation plus fluide moins de pollution, de perte de temps et de stress.
    organiser des réseaux pour permettre à celles et ceux qui le souhaitent de faire trajet commun avec d’autres pour aller au boulot ou d’aller aider des personnes en difficulté de déplacement à sortir de chez elles pour marcher.
    Mettre en place dans chaque zone d’activité un endroit où un marcheur, coureur, cycliste etc.. puisse prendre une douche et se changer avant d’aller au boulot
    les Transports en commun pour relier des circuits de rando avec des trajets de car ou de bus :
    vacances sans ma voiture : je viens sans voiture, ou j’y habite et je veux randonner on me fournit des idées de rando à partir d’arrêts de cars sur l’ensemble du territoire intercommunal.
    Dimanche sans ma voiture : sans rien débourser on me fournit des balades reliés aux bus gratuits le dimanche
    Assurer la sécurité alimentaire du territoire
    Assurer l’approvisionnement de la restauration collective (EHPAD, Cantines) par des circuits courts en favorisant l’installation de maraichers à proximité des bourgs et des villes ;
    Prendre en charge la certification en bio de tous les agriculteurs du territoire
    Développer et promouvoir les lieux de rencontres entre producteurs et consommateurs (marchés, halles…)
    Développer les jardins pédagogiques et familiaux
    Soutenir l’implantation d’une banque de semences
    Transition écologique : le classement des villes françaises les plus engagées

    Villes en Transition

    Le mouvement des villes en transition par Rob Hopkins
    https://www.cyberacteurs.org/blog/?p=5773

  6. Bonjour à tous
    Je suis très confiant pour notre envoi du 5 septembre et la naissance de la Fabrique des Transitions de Lyon et ses Régions

    Voici le plan d’actions que nous nous sommes fixés :

    1/ Relecture – Amélioration de la liste des 20 projets et de la lettre d’accompagnement (une lettre par destinataire, avec quelques variables seulement côté Préfet) à partir des docs partagés suivants

    Liste des 20 projets : https://docs.google.com/document/d/1wnHgmg11Maj1hc-zdwyG2dtPBywOSnXybbQ2dszNKAA/edit?usp=sharing
    Lettre longue pour le Président de la Métropole : https://docs.google.com/document/d/1kAx3k-4E2zFARvh8kPsVD888RzaKkemaXnKcZqkSK-0/edit?usp=sharing
    Lettre longue pour le Président de Région : https://docs.google.com/document/d/1Ui7ugYuML5GI1l-J7SAX1zSx9ypy1tZuWr2nvFxlfFo/edit?usp=sharing
    Lettre longue pour le Préfet de Région : https://docs.google.com/document/d/1dP0LJbGjEk5KRYMMdPfZGWYZFrWUuAyRgX2KFTavzs4/edit?usp=sharing

    Caroline, Stéphane, Marion (ACV), Myriam (après le 31), Laurent (ce que l’on attend d’eux) , Alexandrine, Chloé (mots clés, créations emplois) ……. : organisez vous comme vous le souhaitez entre vous…
    Isabelle, François : merci de proposer une version avancée pour le projet « Adrastia Lyon ».
    2/ Lettre d’accroche simplifiée (une vingtaine de ligne) sur les docs partagés suivants (je ne mets qu’une seule ligne : ce que l’on attend d’eux)
    Pour le Président de la Métropole : https://docs.google.com/document/d/1SxiT3-zMMt_V8rgH7Se6kdJQ-L4qa1Q48WUWzqNwdUo/edit?usp=sharing
    Pour le(s) Préfet(s) : https://docs.google.com/document/d/1oMf721-31GiakGQze86CI4xL0jmSd9_n0WUg41f5PiE/edit?usp=sharing
    Pour le Président de Région (éventuellement les conseils généraux… ?) : https://docs.google.com/document/d/1DKAesDcMiyx2A65LIjb44FOxfcIuVUO64dC7XeSDayo/edit?usp=sharing

    Caroline, Laurent …

    Ensuite, dès que vous sentez le sujet mûr, vous pouvez relayer ces éléments à vos réseaux (lettre d’accroche, argumentaire, liste des 20 projets)

    Caroline : Préfectures…
    Laurent : Sénateurs, parlementaires….
    Cyril, Didier : si vous pouvez relayer des éléments lors de la semaine-évènement « Bigre ! », malheureusement je ne pourrais pas être là, ni être connecté dans ma cambrousse…

    3/ Constitution de la Fabrique des Transitions de Lyon et ses Régions

    Engagement des personnes qui le souhaitent et le peuvent pour entreprendre ensemble les transitions des consciences, des organisations et des territoires
    Vous pouvez vous inscrire sur le doc ci-dessous pour préciser votre niveau d’engagement souhaité, ce que vous en attendez et ce que vous pouvez apporter : https://docs.google.com/document/d/1SJSmz64svmT6AwpLvIWbJuubd-sGTCOEKF9NlBJ9Cj8/edit?usp=sharing
    De mon côté, je vous propose très bientôt une animation sur ce sujet spécifique

    Lien vers le dossier complet : https://drive.google.com/drive/folders/1RbwzS9Jmnb8eGLaGqEk-MG61DCpu5o2z?usp=sharing
    Je vous dit à très vite, à la rentrée !
    Patrick Chvedoff
    Conducteur de changement sociétal
    Fondateur du Collectif CECSY
    Créateurs d’Ecosystèmes Construits en SYmbiose
    Développeur des Archipels en Symbiose

  7. Bonjour

    Nous avons intégré la Maison des asso en début d’année, aussi je ne sais dire si on ambitionne de se relancer dans un nouveau déménagement

    Ceci dit, ce n’est pas ce qui doit nous interdire de participer à cette réflexion dont nous partageons l’ambition. Invitation transférée aux collègues salariées quimpéroises et à 2/3 militants pour y participer

    Si jamais personne ne pouvait venir, on est preneurs des suites de la réunion. A suivre donc

    Mickaël

  8. Bonjour

    Je viens de découvrir votre projet, trop tard pour la réunion d’hier.
    J’espère qu’elle a été riche d’échanges et de bonnes ondes.
    J’aimerais suivre votre projet, si c’est possible, voire y participer.
    Merci.

    Au plaisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *