Le monde d’après commence ce matin

il est indispensable de s’appuyer sur les citoyens pour construire et mettre en place ces changements de comportements ou modes de vie qui peuvent avoir des effets massifs en quelques années.

si l’on regarde les attentes des français pour apprécier l’acceptabilité de changements radicaux de mode de vie, deux conditions apparaissent incontournables : la justice et l’implication dans les prises de décisions.

l’APPEL : Annoncez la couleur avait pour but de profiter des élections municipales pour mettre en évidence qu’il est indispensable de s’appuyer sur les citoyens pour construire et mettre en place ces changements de comportements ou modes de vie qui peuvent avoir des effets massifs en quelques années.

Pour voter pour vous nous demandons que vous vous engagiez dans la transition Ecologique solidaire
* en consacrant la première année du mandat à faire un remue-méninges citoyen où chaque élu dans son secteur s’engage à repérer en lien avec toutes les forces vives les pistes qui permettront aux collectivités et aux citoyens de réduire leur empreinte écologique au cours du mandat
* en terminant par une consultation citoyenne permettant à chacune et chacun de choisir les priorités pour la Transition Ecologique Solidaire

Nous pensons que le report du second tour des municipales sur les principales communes de France est l’occasion de peser sur les listes encore candidates pour les obliger à s’appuyer sur les citoyens pour construire et mettre en place ces changements de comportements en les rendant acteurs et décisionnaires des grandes priorités du mandat municipal en terme de transitions écologique solidaire.

Au mieux le second tour nous fera perdre 6 mois, au pire un an en bloquant toutes les instances intercommunales : comment ces instances peuvent-elles décider quoi que ce soit alors que seuls les élus des petites communes sont légitimes ?

Donc l’idée c’est de s’adresser à la fois

* aux ONG multiples et variées qui ont pondu des propositions sur la transition en demandant aux listes de s’engager sur des points précis pour les inciter à s’adresser à la fois aux citoyens et aux listes en leur disant “mettons à profit ce temps suspendu dans la vie politique pour réfléchir tous ensemble à ce que nous pouvons mettre en oeuvre tout de suite pour modifier nos comportements individuels et collectifs”

* aux listes professant l’écologie et la citoyenneté

1 pour faire pression sur la liste la plus proche (et pas de cibler toutes celles qui restent en lice) pour qu’elle s’engage

2 si elle s’engage elle doit s’engager tout de suite à mobiliser les citoyens non pas en leur fourguant leur programme électoral mais en les aidant à examiner comment dans leur quotidien ils peuvent modifier leurs consommations pour réduire leur empreinte écologique et donc faire des économies pour eux et pour la collectivité.

Les 6 mois de campagne électorale de second tour doivent permettre de faire le tour de toutes les familles pour un état des lieux zéro de l’empreinte écologique de chaque famille, de comment les citoyens consomment…

A partir de cet état des lieux l’idée c’est que les élus consacrent 6 mois pour définir avec les citoyens les investissements prioritaires pour aider les citoyens et les collectivités à réduire leur empreinte écologique et au printemps 2021 de faire voter les priorités par une consultation citoyenne où chacun choisira ses x priorités : exemple un composteur dans chaque ménage payé par le budget des ordrures ménagères, un toilette à deux vitesses payé par le budget eau, tout le budget route affecté à un plan de circuits cyclables sécurisés et généralisation du co-voiturage à l’échelle du territoire.

 

* à tout un chacun : Le monde d’après commence ce matin

Profitons de cette période de confinement pour réfléchir au monde d’après dans notre quotidien.

Commençons par un bout de monde que nous connaissons bien, celui de notre famille et analysons dans un premier temps de quelle manière nous contribuons à dégrader notre empreinte écologique.

Commençons par faire le tour de nos factures sur l’année qui précède

  • d’eau
  • d’énergie
  • de carburants
  • d’ordures ménagères

Ensuite examinons comment dans notre vie quotidienne, nous pouvons améliorer cette empreinte écologique et en même temps notre budget en réduisant des gaspillages inutiles.

Consommation d’eau

  • Est-ce qu’une chasse d’eau à deux vitesses ne serait par préférable au 10 litres évacués au moindre petit besoin ?
  • Est-ce que je ne peux pas récupérer la première eau froide de la douche pour arroser les plantes, le jardin ou laver le sol ?
  • Est-ce que je ne peux pas récupérer l’eau de pluie des gouttières pour arroser le jardin ?

Bien s’équiper pour économiser l’eau au quotidien

10 gestes pour faire des économies d’eau

Electricité

  • N’est-ce pas le moment de passer chez un fournisseur d’énergies vertes et de quitter l’énergie nucléaire ?
  • Ai-je besoin de maintenir en veille tous mes appareils électriques qui continuent à consommer même éteint alors qu’une réglette permet de couper l’alimentation de la télé et du magnétoscope ?

Carburants
– C’est le moment d’étudier les transports collectifs pour voir comment je peux modifier mes déplacements ? Comment je peux combiner la marche (qui est bonne pour planète, pour la santé, donc pour la sécu, pour la convivialité ..) avec un autre mode de transport pour concilier l’utile et l’agréable pour aller au boulot ?

  • Est-ce que je peux contribuer à une étude sur les déplacements dominicile-travail dans ma commune pour voir les covoiturages possibles au lieu d’être seul dans ma caisse ?

Ordures ménagères

C’est le moment de me renseigner sur les tris possibles qui permettent de recycler des matériaux utiles et de réduire ce qui est mis en décharge ou brulé.

Pas de lingettes dans les toilettes

Mooc Zéro Déchet pour agir: la toute première formation en ligne gratuite sur la démarche zéro déchet. Un parcours d’apprentissage interactif pour débuter, progresser ou approfondir ses connaissances en matière de réduction des déchets.

 

Alimentation

Consommons local et bio

  •   *.  *   *.  *.  *.  *.  *.  *.  *.  *.  *.  *.  *

Quel système de santé demain? Quel monde du travail? Et comment partager le pouvoir? Une soixantaine de parlementaires lancent samedi une consultation en ligne durant un mois pour préparer «le jour d’après» la crise du coronavirus.

Emmenés par les députés ex-LREM Matthieu Orphelin -proche de Nicolas Hulot- et Paula Forteza, ainsi que par le «marcheur» Aurélien Taché, ces élus invitent à mettre «à profit le confinement pour imaginer ce que nous voulons de mieux», sur ce site :lejourdapres.parlement-ouvert.fr (adresse inaccessible pour cause de trafic depuis 9h20 samedi, ndlr).

Partagez cet article !

Une réflexion au sujet de « Le monde d’après commence ce matin »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *