actualité écologie

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

Les 10 jours verts Transacteurs

Journal des Bonnes Nouvelles

Ne laissez pas vos appareils en veille

AG Cyberacteurs

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

La Terre vue depuis l’espace

Premier vendredi du mois : 18 h 30 rassemblement des Coquelicots

OPÉRATION

Jour du dépassement : ça y est, l'humanité a épuisé toutes ses ressources renouvelables pour l'année 2019

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

victoire pour Gabriel Dufils

image vide cyberacteurs
image vide



Pétition : APPEL : Annoncez la couleur

NOUS SOMMES À 100 SECONDES DE LA FIN DU MONDE ET LES DÉCIDEURS POLITIQUES NE FONT RIEN
Depuis 1947, les experts du Bulletin of Atomic Scientists règlent l’horloge de l’Apocalypse qui symbolise, à minuit, la fin du monde. Lors de leur dernière mise à jour, ils l’ont réglé à seulement 100 secondes de la fin. Jamais elle n’a été si avancée. Les principales menaces de l’humanité restent la guerre nucléaire et le changement climatique. Mais l’aggravation provient, pour les scientifiques, surtout de l’incapacité des décideurs mondiaux à répondre à l’urgence.

[ 1 754 participations ]

Pour aller directement à la signature Cliquez ici

recommander par courriel    partager sur google+  
      partager sur framasphère

 

Pétition mise en ligne le 03 février 2020

Proposée par Cyberacteurs

Elle sera envoyée à citoyennes, citoyens, candidates et candidats aux municipales

Elle prendra fin le : 22 mars 2020

Plus d'infos

annoncez couleur "L’humanité continue de faire face à deux dangers existentiels simultanés - la guerre nucléaire et le changement climatique - qui sont aggravés par la guerre de l’information, qui affaiblit la capacité de la société à réagir. La situation sur le plan de la sécurité internationale est désastreuse. Non seulement parce que ces menaces existent, mais parce que les dirigeants mondiaux ont laissé s’éroder les outils politiques internationaux qui les gèrent", écrivent-ils.

La Présidente du Bulletin of Atomic Scientists, Rachel Bronson, spécialiste de la géopolitique de l’énergie, n’a pas de mots assez durs pour dénoncer la situation : "Nous sommes maintenant confrontés à une véritable urgence - une situation des affaires du monde absolument inacceptable qui a éliminé toute marge d'erreur ou toute possibilité de retard supplémentaire".

https://www.novethic.fr/actualite/environnement/climat/isr-rse/nous-sommes-a-100-secondes-de-la-fin-du-monde-et-les-decideurs-politiques-ne-font-rien-148151.html  

Beaucoup de décisions concernant la mise en œuvre de la transition écologique solidaire dépassent le cadre municipal et même le cadre intercommunal : c'est vrai pour un schéma ce transport efficace comme pour une reconversion de l'agriculture vers le bio.

Pour réussir la transition sur un territoire il faut une majorité qui s'y colle et qui associe au travers de leurs organisations (associations, syndicats, entreprises, collectivités...) <strong>une majorité de citoyens</strong> car pour que cela fonctionne il faut que chacune et chacun se sente concerné.

Les élus ont le pouvoir que nous leur donnons. Leur incapacité à changer est le reflet de notre incapacité à peser.

Toutes les listes repeignent en vert leurs promesses électorales qui n'engagent que ceux qui y croient. En tant que citoyens nous avons une arme : notre bulletin de vote.

Passons de la demande à la commande : Fin du mois + Fin du Monde + Faim de démocratie

Si nous ne pouvons plus agir en amont pour peser sur les choix programmatiques et la composition des listes, nous pouvons agir avec notre bulletin de vote en posant nos conditions pour voter.

Aux listes d’annoncer clairement la couleur sinon c’est nous qui l’annoncerons en utilisant un bulletin de couleur vert qui ne manquera pas d’être visible au niveau du dépouillement et de peser sur les négociations d’entre deux tours au niveau programmatique pour la ou les listes qui voudront avoir notre vote.

Nous vous proposons d'utiliser cet appel pour lancer le mouvement sur votre territoire et d'utiliser les commentaires pour faire connaître les initiatives locales qui vont dans ce sens.

Municipales : les candidats se mettent au vert
https://www.francetvinfo.fr/elections/municipales/municipales-les-candidats-se-mettent-au-vert_3809759.html  

Texte de la pétition

Pour voter pour vous nous demandons que vous vous engagiez dans la transition Ecologique solidaire
* en consacrant la première année du mandat à faire un remue-méninges citoyen où chaque élu dans son secteur s'engage à repérer en lien avec toutes les forces vives les pistes qui permettront aux collectivités et aux citoyens de réduire leur empreinte écologique au cours du mandat
* en terminant par une consultation citoyenne permettant à chacune et chacun de choisir les priorités pour la Transition Ecologique Solidaire

 

Signer !

credible

Les champs marqués d'une * sont obligatoires

J'ai un compte

Adresse électronique *
Mot de passe *
credible

Je signe sans compte

champs obligatoires
Nom *
Prénom *
Courriel *
Code postal *
Commune *
Pays *
champs facultatifs
Profession
Adresse

(Cyberactions et journal des bonnes nouvelles) Si vous les recevez déjà, pas besoin de cocher cette case.

Je souhaite que mes coordonnées (nom | prénom | code postal | commune | profession) ne soient pas visibles sur le site de cyberacteurs. Elles seront juste collectées afin de figurer sur le document au format PDF envoyé au(x) destinataire(s) de la pétition.


 

48 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

 

Qu'est-ce qu'on attend pour secouer les "décideurs" (!!!!!!!) mondiaux ? Peut être de voir enfin les "gens" que nous sommes descendre enfin dans la rue ?

Colette Pince
20/02/2020 - 12:41:54

L’appel de 1 000 scientifiques : « Face à la crise écologique, la rébellion est nécessaire »
https://www.lemonde.fr/idees/article/2020/02/20/l-appel-de-1-000-scientifiques-face-a-la-crise-ecologique-la-rebellion-est-necessaire_6030145_3232.html  

Alain UGUEN
20/02/2020 - 10:11:02

Les décideurs ne feront rien parce que c'est leur intérêt.
Ce sont les citoyens qui doivent changer. Cela implique de repenser notre manière de vivre, de consommer, notre manière de communiquer entre nous. Tout est à remettre à plat, les anciennes "croyances" sont périmées, le changement s'impose. On doit l'accepter sinon on va disparaître.
Les décideurs changeront quand il y seront obligés par les décisions des citoyens.

Johanna LEON
19/02/2020 - 19:00:54

Et pas un mot sur les micro-ondes pulsées des technologies sans fils ! C'est pourtant la menace la plus urgente qui menace les enfants, dès qu'ils sont dans le ventre de leur mère accro au smartphone...

Rémy Le Duff
19/02/2020 - 16:56:10

Tant que des voyous milliardaires ou des voyous sponsorisés par des milliardaires se hisseront au pouvoir par surprise ou tromperie, nous ne pourront compter sur aucune publication utile. Ces gens sont payés pour mentir !

sylvère labis
19/02/2020 - 13:04:01

Une des projections étudiées (futurologie) pour 2100.
Le bassin méditerranéen devint un désert, le Sud de la France est inclut.
Bonjour les cactus.

Edmond Dobryk
19/02/2020 - 09:40:45

Une "menace immédiate" pèse sur la santé des enfants alerte l'ONU dans un rapport
https://www.huffingtonpost.fr/entry/la-sante-des-enfants-fait-face-a-une-menace-immediate-alerte-lonu_fr_5e4ca2a1c5b6eb8e95b4965d  

Alain UGUEN
19/02/2020 - 08:12:33

Il faudrait prendre un virage en pleine accélération...A mon avis c'est possible en dérapant un peu:arrêt brutale de la sacro sainte croissance!

DUTECH
18/02/2020 - 22:17:42

Climat et écologie :

Les petits pas ne suffiront pas,

le Pacte maintenant !

Bizi!

Plus d'infos sur bizimugi.eu/pacte-de-metamorphose

Alain UGUEN
18/02/2020 - 17:41:56

Il faut le retour de l'Auto / train !
 www.autaut.fr.  

DAVID Philippe
17/02/2020 - 14:57:30

Attention ......Intention......Action
restez vigilant !

sili
17/02/2020 - 10:41:47

Tant que les mots rentable et économie seront dans le dictionnaire et le vocabulaire !!!!!

chantal belluc
17/02/2020 - 09:53:02

Bonjour pas de commentaires de l’action !

PBG
17/02/2020 - 09:07:48

Se mettre la tete dans le sable et nier les évidences n'a jamais règler quelque chose. Ce serait quand même bien que nous puissions être là pour participer à la survie du monde, mais si ce n'est pas le cas, la nature s'en chargera dans quelques millénaires !

CELERIEN
16/02/2020 - 11:45:49

@ Alain, en réaction à tes info et commentaire du 12/02 :

Au sujet de la Convention citoyenne, voici un avis moins optimiste qui évoque, entre autres critiques, le fait que les propositions des 150 seront soumises au final, comme lors du Grand Débat, à la seule approbation ou désapprobation d’Emmanuel MACRON. Cette Convention n’ayant aucune assise légale, qu'adviendra-t-il des idées qui en ressortiront si elles n'ont pas l'heur de plaire ?
Ce point de vue très intéressant est celui de Maître GOSSEMENT, avocat spécialisé dans le droit de l’environnement et professeur à Paris 1. Il est développé dans l'article de Reporterre :
https://reporterre.net/La-convention-citoyenne-pour-le-climat-est-profondement-monarchique  

Toujours à propos de participation citoyenne et de non respect des propositions exprimées.
Si nous nous référons à la prise en compte du vote blanc réclamée lors du Grand Débat, force est de constater que cette demande citoyenne a été balayée d’un revers de la main par MACRON : « Je crois qu’à un moment donné, il faut savoir choisir. » a-t-il déclaré en substance. Par conséquent, le souhait des citoyens est vite passé aux oubliettes, sur le simple fait du Prince !
Alors pardonne-moi, Alain, si je ne parviens pas à partager ton enthousiasme à propos de cette Convention citoyenne, simplement parce que le gars qui aura le dernier mot ne m’inspire aucune confiance. Et ce n’est pas parce qu’il se balade en ce moment au pied Mont Blanc qu’il en reviendra plus vert. Le député RUFFIN a bien raison de qualifier de « sommet de la foutaise » ce qui vient d’être atteint aujourd’hui !
Un point positif pour terminer : les 150 citoyens qui travaillent encore ardemment et sincèrement auront au moins pris conscience qu’ils sont capables de réfléchir, échanger et faire des propositions concrètes sur des sujets écologiques qui leur tiennent à cœur. Ils auront eu la chance de rencontrer des experts et des scientifiques qui n'ont pas rechigné à partager leurs connaissances et points de vue. En somme, ces simples citoyens auront vécu une expérience passionnante. Tant mieux pour eux.

Frawald
13/02/2020 - 18:11:58

Les plantes se sont peut être trompées.. En inventant l'homme elles comptaient sur lui pour la conquête de l'espace.. Pas bien grave elles feront ça avec les oiseaux, ou les poulpes.. Elles ont le temps..

Botan
13/02/2020 - 13:35:55

Il y a des solutions, qu'il s'agisse de glyphosate ou autre. La permaculture le prouve. Se laisser diriger par les lobbys n'est pas un signe de maturité, surtout lorsqu'on a la prétention de diriger un pays. Mieux vaut écouter l'intelligence collective, y compris lorsqu'elle vient des enfants !
Laurette Gosso

Laurette GOSSO
13/02/2020 - 13:01:08

La 1ère fois que j'ai lu ce texte de pétition, les 1ères phrases ne m'ont pas donné 'bonne impression' (pour faire simple): trop de mots et phrases compliqués, et, pour moi, ce n'était pas d'emblée assez clair. C'est en la relisant après le mail et les explications du 07/02 que j'ai découvert, tout à la fin, que cette proposition concerne le 2ème tour;...elle devient pour moi bien plus intéressante, et du coup je signe la pétition et j'ai vraiment l'intention de la pratiquer si les circonstances s'y prêtent!!

annickp
13/02/2020 - 12:55:46

Je constate dans ma vie de tous les jours la souffrance infligée à notre Planète,
notre seul vaisseau…
Pour nos enfants, nos petits enfants, on ne peut rester indifférents à ce qui se passe.
Changer nos comportements n’est même plus une question que l’on doit se poser.
C’est MAINTENANT qu’il faut agir …
Pour la VIE….
Colette

Coco
13/02/2020 - 10:55:23

« La Convention citoyenne pour le climat pourrait préfigurer une nouvelle forme de démocratie »

La Convention citoyenne pour le climat fait la démonstration qu’impliquer des citoyens ordinaires sur des enjeux politiques complexes au niveau national est possible, observe la politiste Hélène Landemore dans une tribune au « Monde »

https://www.lemonde.fr/idees/article/2020/02/10/la-convention-citoyenne-pour-le-climat-pourrait-prefigurer-une-nouvelle-forme-de-democratie_6029098_3232.html  


Climat: les membres de la Convention citoyenne élaborent leurs propositions
http://www.rfi.fr/fr/france/20200208-convention-citoyenne-climat-proposition-week-end-emmanuel-macron-rechauffement-clima  

Alain UGUEN
12/02/2020 - 15:38:25

Montée des eaux: voici la carte des littoraux français menacés d'ici 2100
https://www.huffingtonpost.fr/entry/montee-des-eaux-voici-la-carte-des-littoraux-francais-menaces-dici-2100_fr_5e416c96c5b6f1f57f15e8c8  

Alain UGUEN
11/02/2020 - 14:28:20

Jean Jouzel, climatologue : "Le climat change plus vite, il y a urgence"
https://www.ladepeche.fr/2020/02/09/le-climat-change-plus-vite-il-y-a-urgence,8720938.php  

Alain UGUEN
11/02/2020 - 14:20:57

Oui, il faut voter, même blanc, mais votez ! Qu'un jour ces votes blancs soient comptés dans l'ensemble des votes je le demande avec force ! Oui il faut agir plus que jamais et ne pas laisser la place libre aux spéculateurs de tous bords, qui nous assaillent et pillent la planète pour encore plus de pognon dans leurs poches, oui, il faut batailler sans cesse et c'est épuisant (parfois totalement décourageant), merci à toute l'équipe de Cyberacteur de nous aider - pousser-convaincre à agir, un immense merci à eux tous qui me donnent l'impulsion pour continuer.

Jonquille
10/02/2020 - 14:39:11

URGENCE : DECIDONS NOUS MEMES !

sophie BISIERE
10/02/2020 - 14:15:57

Cher Jean Edouard,

Je suis complètement d'accord avec toi ... sauf que je ne sais pas comment écrire ça autrement. Je suis preneur si tu as une formule plus adaptée à proposer.

L'idée c'est de proposer aux citoyens désireux de voir leurs élus opter pour la transition écologique solidaire une façon claire de le spécifier par ce bulletin "annoncez la couleur".

Alors c'est vrai que dans l'immense majorité des communes, il n'y a qu'un seul tour et que ces communes sont autant concernées que les autres.

Mais s'il n'y a pas de second tour municipal, il y aura un autre tour intercommunal où il peut être intéressant que les élus, qui auront à faire des choix, aient entendu le message de leurs électeurs aussi bien pour des décisions qui concernent l'échelon communal que pour celles qui concernent les étages du dessus (intercommunal ou pays).

Alain

Alain UGUEN
10/02/2020 - 08:30:36

Les 7 premiers mots de la pétition sont maladroits, car il y des milliers de communes où il n'y aura pas de second tour.
Ces communes sont bien sûr autant concernées que les autres.

Jean Edouard MAZILLE
09/02/2020 - 22:54:52

Daniel,

Merci de ton commentaire.
Les commentaires de l'appel peuvent recevoir ce genre de messages. J'y ai mis le tien comme contribution au débat.

Je suis d'accord avec toi sur le totalitarisme du profit mais à mon sens celui-ci est le fruit de nos renoncements et de nos divisions qui valident le "diviser pour régner".

Je crois que nous avons 3 armes pour lutter contre le néo-libéralisme qui met en coupe réglée nos vies et notre planète :
-la souris pour interpeller les décideurs économiques ou politiques,
-le porte-monnaie et son pouvoir de vivre pour permettre à tout ce qui va dans le sens de la transition écologique solidaire de prospérer,
-le bulletin de vote qui permet de faire entendre une musique différente du tintamarre politico-médiatique.

Je suis aussi pour la reconnaissance du vote blanc mais je préfère la solution du colibri qui essaye d'apporter sa goutte d'eau à celle du spectateur qui rejette sa responsabilité sur les élus en leur demandant d'éteindre l'incendie.

Je ne prétends pas avoir la solution mais que chacun de nous détient un bout de la solution. Donc la solution n'est pas de transférer la responsabilité sur les autres en demandant aux seuls élus de gérer nos contradictions mais au contraire de revendiquer d'associer les citoyens pour rechercher ensemble comment réduire l'empreinte écologique des collectivités comme des habitants.

Ce n'est qu'un débat continuons le ... ;o))

Alain UGUEN
09/02/2020 - 10:05:11

Merci d'excuser le style télégraphique, le temps me manquant pour faire montre de ma réconnaissance pour votre engagement dévoué, du grand et sincère respect qu'il m'inspire.…

Vous dites :
Il existe en France et dans le Monde… exercer activement leur citoyenneté… démocratie, économie, solidarité… humains.
=> Ma réponse :
Octobre 2017 : Alerte de début de 6 ème extinction de masse.
Si, comme l'ont montré les élections de 2017, et les suivantes, la priorité, le fondement de toute pensée, n'est pas l' écologie, la vie sur Terre, l'éthique, alors VOUS, individus, peuple, système… n'avez rien compris et ne méritez pas la Terre, la Vie.
Citoyenneté ? Incivilités en hausse. Evasion fiscale et profits actionnariat en hausse, alors que la pauvreté augmente.
Démocratie ? Le RCP sur ADP peine à dépasser le million de signatures. Conflits d'intérêts à tous les niveaux… Un aveu.
Solidarité ? L'évasion fiscale au sein même de l' UEE ne montre pas le bon exemple.
Le repli des nations sur elles-mêmes s'est vu dans les votes aux dernières europennes, comme il se constate dans différents pays de l' UEE, car l' UEE n'a pas été voulue par les citoyens, et nous constatons ses dysfonctionnements, ses parjures, ses conflits d'intérêts, ses commissions truquées, un parlement sans pouvoir… et surtout une erreur de périmètre de cette construction qui devrait être l'environnement, le climat, et qui fait le contraire en organisant la libre concurrence fratricide ouverte sur monde, le dumping social, mine une politique de la défense de cette partie du Monde qu'est l' Europe géographique…

Vous dites que nous ne sommes dans une société totalitaire ?
=> Nous sommes soumis à un totalitarisme systémique, celui du profit, de la spéculation, de la finance, sur le dos de l'environnement et de la justice sociale.
Quel pays, quels Politiques, soutiennet et protègent les lanceurs d'alerte ? Combiens de gliets jaunes blessés, d'éborgnés, combien de morts colatéraux, de suicides chez les policiers, les paysans, les postiers, les agents d'un service qui n'a de public que les disfonctionnements, les dettes et la servitude? Combiens d'arrestations préventives ou abusives, De manifestations pacifiques nassées … et ces lois de protection du secret, qui livrent notre savoir faire, et nos états à une justice d'intérêts économiques corporatistes écocidaires, méprisables car méprisants.

Vous dites, le Vote comme moyen de se faire entendre…
Si vous refusez d'aller voter, ou si vous votez blanc, il n'y a aucun message identifiable.
A choisir entre la peste, la rage ou le choléra, il y a :
- le vote blanc, qui montre que les partis n'ont pas compris le problème, que leurs propositions ne sont pas cohérentes, mais sans les révéler.
- Le vote nul, qui, par-delà les régrettables erreurs, sont l'occasion de notifier le motif de désaprobation.
Ces deux votes, devraient être comptabilisés et donner lieu à des débats ouverts.

Quant à l' abstention, elle est marque de désintérêt, de dégout, d'échec pédagogique, de clivage social grave, et reflet de la défiance du Politique.
C'est un indicateur important, car l'absence de démocratie mène aux dictatures, à l' anarchie, ou au chaos.

Vous dites : Remettre le citoyen au centre du débat ?
Vous souvenez-vous de ma publication sur la cause anthropique du réchauffement climatique et sur la cause philosophique de ce début de 6ème extinction…
Si l'on commençait par lutter contre les conflits d'intérêt dans le Monde scientifique, dans celui des Médias, de la politique, et dans celui de la Justice ?

Je vous rappelle que sans environnement… pas de vie.
Notre constitution a une charte de l'environnement pour préambule… en ce contexte où une révolution écologique est vitale, cette charte est Principe de soumission, sous peine de Révocation des candidats, de destitution des élus contrevenants.
C'est est fini de la dictature néolibérale du profit.

Aurélien le dit tellement mieux que moi…
https://youtu.be/v2V2qeoOjqE  


Daniel

Alain UGUEN
09/02/2020 - 09:13:33

Du TOTALITARISME, parfaitement, je ne suis pas la seule à l'éprouver ; dans cette entrevue M. Pinçon-Charlot met des mots sur ce que perçois depuis un bon moment, et elle n'est pas la seule à faire ce constat dans TOUS les domaines, seulement ces observateurs décillés il faut bien les chercher, ils n'ont pas les honneurs des médias. Quand on pense que suite à la "crise économique de 2008-2009" tous les "experts" consultés nous expliquaient ad nauseam que c'était la-fin-du-capitalisme-à-bout-de-souffle, alors qu'il ne s'est jamais aussi bien porté, ne s'en est jamais mis autant dans les poches, que c'est encore pire, et que ça continue de plus belle avec toujours de nouveaux joujoux...

https://www.frustrationmagazine.fr/on-est-face-a-un-etat-neo-liberal-au-service-exclusif-des-plus-riches-qui-a-fait-du-mensonge-son-seul-mode-de-communication-avec-le-peuple-entretien-avec-monique-pincon-charlot-partie-i/  

"[...] ce qui s’est passé entre 1983 et 2007, mais cela a été un tsunami, une révolution conservatrice incroyable, une révolution totale, totalitaire même. [...] On baigne, non seulement dans une aliénation idéologique, mais on est passé à quelque chose de beaucoup plus grave encore : une aliénation de la conscience sociale avec une aliénation neurologique et psychologique qui fait perdre la conscience d’appartenir à une classe sociale exploitée. C’est-à-dire qu’aujourd’hui, les tenants du néo-libéralisme utilisent les outils de la psychanalyse et des neurosciences pour trafiquer nos cerveaux ! "

Plus loin :

"[...] de la destruction du citoyen et de sa reconstruction en consommateur selon le principe qu’un consommateur ne se rebelle pas tant qu’on l’excite à consommer toujours davantage. Nous sommes entrés dans une phase totalitaire du capitalisme. Tous les secteurs de l’activité humaine, mais aussi animale et végétale, sont marchandisés. Tout le vivant est aux mains de ces oligarques qui portent l’entière responsabilité du dérèglement climatique qui risque de faire disparaître la moitié la plus pauvre de l’humanité, mais qui, pour qu’un tel crime contre l’Humanité ne soit pas perçu comme tel, doit s’arrimer à une démocratie pseudo-représentative et à un processus de déshumanisation et d’esclavagisation, en transformant les travailleurs en coûts et en charges intégrés comme tels dans les normes comptables des entreprises. La déshumanisation rend plus acceptable la mort humaine."

La suite, partie 2 :

https://www.frustrationmagazine.fr/on-aurait-fait-cet-entretien-il-y-a-un-an-pile-avant-les-gilets-jaunes-jaurais-dit-que-la-propagande-neo-liberale-etait-trop-forte-quon-etait-foutus-entretien-avec-monique-p/  

Avec, entre autre :

"Aujourd’hui, le capitalisme s’est collectivisé dans un actionnariat invisible, de sorte qu’aux yeux du peuple et à juste titre, le capitaliste en chef, c’est Macron. C’est lui qui est le fondé le pouvoir de l’oligarchie, c’est lui qui organise la destruction d’un Etat qui était au service des travailleurs, de la solidarité, avec la Sécurité Sociale et l’ensemble des services publics. Macron a été en effet chargé par les puissances d’argent d’achever la mise en place d’un Etat néo-libéral au service des plus riches."

... ce qu'on peut voir tous les jours.

Tiphaine
07/02/2020 - 19:25:46

Dans ma commune 57 habitants une seule liste et probablement élue en un seul tour.Un maire agriculteur intensif alors le changement!

Jean-Pierre MAZAUDIER
07/02/2020 - 17:51:30

Ce moyen de pression est une bonne idée et je le pratique déjà pour ma part au second tour lorsque les 2 finalistes restants ne me conviennent pas en mettant un bulletin sur lequel je mentionne " Urgence écologique"
Par contre, rien ne garantit que ceux qui s'engageront respecteront leurs promesses d'où la nécessité de groupes de pression permanents qui pétitionnent, manifestent, communiquent ..C'est du boulot ..En tout cas merci à toutes les chevilles ouvrières de "cyberacteurs" et tout le travail réalisé.

philippe SAlvi
07/02/2020 - 17:39:53

A Cospam ( entre autres ! )
rien ne t'empêche de travailler avec un groupe proche de chez toi , à l'écriture d'une CONSTITUTION !
c'est en pensant qu'on devient penseur...
et dis toi bien que tu ne seras pas le seul.
Mais , en attendant le matin du grand soir , l'idée du bulletin de couleur dans l'urne me parait loin d'être bisounours ! ( pas plus que le dépôt d'un " vrai " bulletin" qui donnera carte blanche à n'importe quel menteur, et pour 6 ans) .
Ce qui n'empêche pas le contact direct avec le Maire de nos communes pour lui rappeler qu'on est là , et qu'on sera encore là en avril ; c'est ce que je fais en lui envoyant de temps en temps des infos , genre " le maire de Moëlan s Mer a préempté des parcelles de terres en friche pour les passer en bio et compte créer 120 emplois "
ça ne l'a pas laissé indifférent , croyez moi !
ou , mieux : le rappel d'articles du Code Rural ou la dernière directive aux préfets contre l'artificialisation des terres , signée ... Macron !
Bref , on a de quoi faire et sans se lancer des noms d'oiseaux .

jean jordan
07/02/2020 - 17:04:58

Alain R. a écrit
> Il n'y a pas de premier tour aux municipales ?

Ben si justement le premier tour c'est pour signaler à ceux qui prétendent gagner au second tour et qui ont besoin de notre vote pour ça, ce que nous voulons en tant que citoyens.
Alain U

Alain UGUEN
07/02/2020 - 16:48:00

Il n'y a pas de premier tour aux municipales ? C'est directement le second ?

Alain Rozenbaum
07/02/2020 - 15:33:45


qui n'appelle pas à la pression locale sur les décideurs pour une grande autonomie alimentaire et énergétique du territoire et de la personne est dans le camp de l'effondrement du moi et du vivant. Vlan!

papimoins
07/02/2020 - 14:35:45

Je ne me souviens pas d'avoir reçu cette pétition-proposition. Donc, je la signe malgré mon fort scepticisme sur son impact. Habitant dans une ville dans laquelle le maire a pendant 25 ans vendu les espaces verts aux promoteurs, coupé -et ça continue- un maximum d'arbres existants, certains classés "remarquables" pour le remplacer par des parkings agrémentés d'arbustes en pot qui crèvent très vite faute d'arrosage et d'entretien. Une ville dans laquelle la qualité de l'air est l'une des plus mauvaises de France, etc, etc mais dans laquelle le maximum est fait pour attirer les touristes qui resteront quelques heures en descendant de leur super-paquebot ou quelques jours au mieux mais rien pour la qualité de vie et la santé des habitants, une transition est impossible. Il faudrait une révolution. Or ce qui s'annonce c'est l'élection des mêmes ou de leurs clones. Après 60 ans de lutte en faveur de l'environnement, je ne déclare pas forfait mais je suis très pessimiste pour la suite.

Mireille
07/02/2020 - 11:43:32

Difficile de faire un choix entre le vote et l'abstention :
D'un côté, la cinquième n'a jamais été très démocratique. Aujourd'hui, avec l'Europe, les media aux mains des milliardaires et la concordance des élections présidentielles et législatives, nous ne sommes effectivement plus qu'en parodie de démocratie. D'où la tentation de ne pas aller voter.
Hélas, cette tendance lourde nous mène tout droit à Macron...
De l'autre, l'espoir (pas très flamboyant, je vous l'accorde) d'une prise de conscience qui finirait par se manifester dans les urnes et qui permettrait d'élaborer la sixième.
On n'en est pas passé si loin...
Je respecte les deux opinions, mais j'ai toujours préféré l'échec à la passivité ;-)
Dans ma ville, Toulouse, pour les municipales, il y a Archipel Citoyen. J'admire leur manière de fonctionner et je voterai pour leur programme.
J'ai signé la pétition, qui peut servir à l'entre deux tours...

Bruno Sinatti
07/02/2020 - 11:35:56

Bonjour,

Refuser d'aller voter ne paralysera pas le processus. Ils seraient trop. content de pouvoir être élus et gouverner avec 10% des voix.

Les grands partis traditionnels qui ont déja été au pouvoir et démontré leur incompétence (PS, LR, LREM, Modem) n'ont plus aucune morale. ILS SONT CORROMPUS.

Il est donc urgent de changer, mais pour cela il faut arrêter d'avoir peur et voter massivement pour les autres candidats/partis. Il faut oser le changement et faire élire FI ou EELV sans écouter les médias aux ordres qui passent leur temps à les démonter.
Quand on pense que Macro a été élu par peur du FN/RN, par peur de Mélenchon. Mais c'est cette peur (provoquée et entretenue) qui nous tue, nous appauvrit, nous empoisonne.

Alors il faut voter ! et voter engagé !

Amitiés,
Pascal

Pascal Abenza
07/02/2020 - 10:19:32

Une seule solution:FREXIT.
Proposition de bisounours . Je ne signe pas

padupe
07/02/2020 - 10:15:02

Celles et ceux qui nous suivent depuis 20 ans savent que

Cyberacteurs est un pari
Le pari de croire qu'il existe en France et dans le monde des milliers de citoyens qui souhaitent exercer activement leur citoyenneté et promouvoir une autre approche de la démocratie, de l'économie et de la solidarité entre les peuples et les êtres humains.

Une démarche
Faire pression sur les décideurs politiques et économiques pour peser dans le sens du développement durable, de la paix, des droits de l'être humain et de la solidarité internationale.

https://www.cyberacteurs.org/presentation/index.php  

La nouveauté c'est qu'au lieu de la souris la proposition c'est d'utiliser le bulletin de vote avec une couleur porteuse qui n'a aucune connotation politicienne (puisque tous les candidats repeignent leur discours en vert ) et un message simple : nous voulons être associés aux réflexions et aux choix des grandes orientations.

Il me semble qu'en tant qu'association qui repose sur ce pari, et cette démarche il est logique de vouloir que les citoyens soient associés aux grandes orientations d'un mandat décisif pour qu'eux-mêmes comme leurs collectivités puissent réduire leur empreinte écologique tout en améliorant leur pouvoir de vivre.

En réponse aux commentaires

Sur la forme
Pour répondre à Tiphaine
Toutes mes excuses pour l'absence d'une virgule
Cet appel engagera celles et ceux qui le signeront, pas cyberacteurs faute de participants au sondage.

Depuis que nous existons, nous interrogeons régulièrement nos cyber-amis (adhérents et don'actrices) sur des propositions d'action pour lesquelles nous n'avons pas de partenaires. Vous pouvez voir les différentes questions posées depuis 2012 mais pas le résultat pour les plus anciennes : le site qui nous fournit l'outil ne conservant pas les éléments aussi longtemps.


Cette fois-ci pour la première version « appel pour une seule liste ma commune en transition » vous n'avez été que 150 à participer. Ce nombre est suffisant pour estimer que le sujet mérite d'être proposé et soumis au débat mais pas pour qu'il engage notre association sauf si êtes plus nombreux à signer la version définitive de l'appel qui est en ligne:Annoncez la couleur.

Car j'ai essayé de mettre en place un nouveau sondage sur le nouvel appel mais pixule ne répond plus. Celles et ceux qui n'ont pas participé au premier peuvent le faire.

Sur le fond
Je ne partage pas le point de vue que nous vivons dans une société totalitaire car dans une telle société nous ne pourrions pas exister collectivement et certains d'entre nous seraient en prison.

Je ne partage pas non plus le point de vue développé par Tiphaine et Dominique qu'il faudrait refuser d'aller voter pour paralyser le processus : dans une démocratie seuls celles et ceux qui s'expriment ont une chance d'influer le résultat du vote. Ce qui compte c'est le nombre de suffrages exprimés pas le pourcentage de votants.

Pour qu'entre les deux tours des listes s'entendent pour dire nous consacrerons la première année du mandat à donner la parole aux citoyens pour définir les contenus de la transition, il faut qu'elles puissent identifier qu'il y a une volonté citoyenne d'aller dans ce sens et qu'il convient de la prendre en compte pour espérer gagner.

Si vous refusez d'aller voter ou si vous votez blanc, il n'y a aucun message identifiable.

Si vous votez pour une liste en présence au prétexte qu'elle a votre préférence, vous perdez ensuite toute possibilité d'être entendus en tant que citoyens, la liste qui gagnera choisissant elle-même dans le catalogue de ses promesses celles qu'elle entend honorer au prétexte qu'elle a été élue pour ça.

Si nous sommes nombreux à suivre notre proposition, ces votes seront certes comptés nuls, mais ils seront bien identifiés par les scrutateurs qui sont des représentants des listes en présence.

Maintenant je comprends que le découragement puisse atteindre celles et ceux qui comme Francine sont confrontés en zone rurale à l'immobilisme quand ce n'est pas l'hostilité. Mais raison de plus, me semble-t-il, pour que les urbains qui n'ont pas le même genre de problème élargissent le débat à l'échelle du territoire pour aider les zones rurales autour à évoluer dans le bon sens.


Parmi les signataires j'ai fait un évaluation en y repérant nos cyber-amis : sur ¼ des signataires le pourcentage de cyber-amis est de 50%. Nous en sommes à 1300. Si ce chiffre dépasse les 1500 nous pourrons considérer qu'il y a une majorité qui se dégage pour que Cyberacteurs puisse essayer de faire connaître cette proposition au-delà de ses seuls abonnés.

Ce n'est qu'un début continuons le ...débat.
Les commentaires de l'appel sont là pour ça.
https://www.cyberacteurs.org/cyberactions/appel-annoncezlacouleur-3538.html  

Merci en tous cas de prendre le temps de réfléchir à cette proposition de sortir des sentiers battus pour rendre à la politique son sens initial « des affaires de la cité » et remettre le citoyen au centre du débat.

Alain Uguen

Alain UGUEN
07/02/2020 - 09:03:06

Tant que nous donnerons le pouvoir à des élus sans se donner la possibilité de Control et de révocation, nous ne pourrons rien faire. Nous élisons, tant au niveau local qu'au niveau de l'état des hommes et des femmes qui deviennent, de leur point de vue, nos maîtres. De ce fait, nous n'avons plus qu'à nous soumettre à leur bon vouloir et à leurs décisions. Les citoyens ne sont pas consultés et sont mis devant les faits accomplis. Si nous voulons vraiment changer les choses et prendre notre destin en main, il nous faut, nous citoyens, définir le cadre du pouvoir des élus.
Les derniers événements démontrent qu'actuellement le pouvoir en place ne tient aucun compte de l'avis du peuple, car la constitution lui donne la possibilité de faire. Cette constitution a été écrite par les élus pour protéger et servir les élus et non pour protéger et servir le peuple.
Au niveau local, les élus se revendiquent presque tous de l'écologie et de l'urgence du changement, mais une fois élus, ils font tous comme au plus haut niveau de l'état et oublient les engagements qu'ils ont pris lors de leur campagne électorale.

Cospam
05/02/2020 - 15:32:19

Il me semble l’avoir déjà écrit : ici, rien à espérer au niveau communal à part des ennuis. Nous sommes trop isolés et vulnérables. Les quelques échanges se sont soldés par des échecs. J’ai encore en travers de la gorge la destruction volontaire d’un nid de pie-grièche après que j’ai signalé sa présence à notre agriculteur de maire (FDSEA) !
Etant donné la taille de la commune, nous pouvons rayer des noms sur la liste (unique) de ceux qui se présentent : ce que nous ferons avec plaisir et avec un feutre vert !
Pas d’appui également du côté des représentants de la loi. A chaque signalement d’atteintes à l’environnement, il faut fournir, comme dans la blague connue, « les noms et adresses des victimes d’Hiroshima » pour que la plainte soit recevable et que nos gendarmes daignent enquêter.
Parfois, mieux vaut se taire et agir sans rien attendre de personnes qui ne respectent que la force et le fric…
Le changement, nous l’espérons au niveau national.
Nous voyons et entendons, au cours des manifestations qu’il y a de nombreux points communs entre les syndicalistes dont le discours est en train de s’infléchir, les gilets jaunes qui continuent le mouvement et nous, les écolos : nous appelons de nos vœux une société plus juste, plus démocratique et surtout plus écologique.
« Nous ne pouvons pas continuer comme cela. » Ce triste constat, nous sommes nombreux à le faire, quelle que soit la couleur de notre gilet.
Mettre en échec le parti libéral actuellement au pouvoir requiert une union très large, car
ce dernier bénéficie d’un soutien médiatique qui pèse lourd dans la balance.
Que pouvons-nous faire à notre niveau ?
Notre « présence verte » auprès des manifestants est déjà un pas dans le sens de l’union. Hélas, l’union ne se fait qu’au niveau de la base !
L’adhésion aux grandes associations de défense de l’environnement est utile, mais ces dernières interviennent dans leur domaine spécialisé, pas ou peu sur le plan politique.
Les mouvements citoyens, comme les Coquelicots, font recette au début puis stagnent. Lassitude, sentiment d’impuissance ou manque de moyens ?
Je ne peux m’exprimer qu’à titre personnel : moi qui n’ai jamais été « encartée » et qui n’aime pas la sphère politicarde, j’en suis à envisager de m’engager activement auprès d’EELV.
Même si mon plus grand souhait serait une union vert-rouge-rose-jaune pour les présidentielles à venir.
Malheureusement, nous n’avons plus le temps de rêver, il faut essayer de trouver la voie la plus efficace.
Voilà, ce sont des pensées et interrogations personnelles que je vous soumets parce que j’aimerais connaître vos propres réflexions, avis, solutions éventuelles. Ces derniers seront autant de pistes de réflexion, autant d’idées qui aideront à dissiper le brouillard ambiant. Merci d’avance.

Frawald
05/02/2020 - 07:48:12

il faut mettre à bas le système qui nous impose ces décideurs
deux solutions possibles:
la révolutions, méthode risquée, il y aura des morts
ou le vote pour les mettre en minorité
à vous de choisir

Bruno THIERY
04/02/2020 - 20:49:32

on va droit dans le mur parcequ'il y a un fou au volant.

dudu
04/02/2020 - 13:15:18

j'ai signé ce beau rêve mais hélas, le père Noël est passé et rien n'est apparu.
même en exigeant des promesses pour nous faire voter, elles seront toujours en l'air puisqu'ensuite nous n'avons aucun moyen de les révoquer. pour exemple, mon député a retourner sa veste du PS vers LREM, mais cela ne l’empêche pas d'être payé à ne rien faire et obtient fièrement un 0 / 20 à l'argus des députés.
tant que nous n'aurons pas ce pouvoir de virer les fainéants, qu'ils soient maires, députés, sénateurs, ministres ou président, nos votes n'auront aucune valeur car ces chers élus peuvent être mis en place avec seulement quelques voix.
il devient urgent que le système électoral soit revu pour prendre en compte les votes blancs dans le calcul des pourcentages et qu'aucun candidat ne puisse être élu avec moins de 50% des suffrages, même au second tour.

Jean-Pierre Reillon
04/02/2020 - 10:22:17

Une pétition ne sert a rien nous sommes actuellement dans une dictature qui s'appel le Europe et Mondialisme détenu par le pouvoir de l'argent. Le pouvoir le pire qui soit car il sévit dans la sphère de la corruption et des mafias et n’obéit à aucune règle démocratique. Leurs crédos : la loi du plus fort autrement dit Darwinisme.......

Colombet
04/02/2020 - 08:52:59

vu les problèmes métaphysiques qu'une grosse abstention leur pose, il vaut mieux s'abstenir. macron et ses députés robots-voteurs ne représentent que 15% des français

DOMINIQUE BOUTS
03/02/2020 - 19:20:06

J'ai du mal à comprendre le résumé reçu en messagerie, la première phrase, problème de ponctuation ? : "Cet appel engagera celles et ceux qui le signeront pas cyberacteurs faute de participants au sondage. Si nous ne pouvons plus agir en amont pour peser sur les choix programmatiques et la composition des listes, nous pouvons agir avec notre bulletin de vote en posant nos conditions."

Moi ce que je comprends surtout c'est que nous vivons désormais dans un monde/une société TOTALITAIRE, qu'on a laissé s'installer ces dernières décennies (regardez par exemple la récente offensive "Déméter" !). IL FAUT LE DIRE CLAIREMENT, il faut que tout le monde en ait bien conscience, car c'est ce qui explique la situation bouchée actuelle, complètement aberrante, dans tous les domaines ; la grande régression, avec habillage numérico-technologique pour faire joli/moderne et surtout mieux contrôler, et auquel tout le monde a souscrit les yeux fermés... Les processus démocratiques traditionnels ne sont plus que du décor en carton-pâte, qui servent de caution à ceux qui tirent les ficelles dans l'ombre et décident de tout, ainsi ils ont les mains libres pour faire ce qu'ils veulent (planète dévastée, transformée en usine géante, être vivants exploités de toutes les manières possibles, etc.) : les élus ne sont que des fantoches qui sont payés par eux pour faire ce qu'ils leur disent de faire, c'est tout.

NOUS VIVONS DANS UNE SOCIÉTÉ TOTALITAIRE !

Si on veut vraiment commencer à agir, il faut refuser d'aller voter, pour paralyser le processus. Nos votes leur servent sinon à installer ce qui nous mène à la catastrophe ! On le voit assez bon sang...

Tiphaine
03/02/2020 - 16:20:31

 

Diffusion de l'info

Vous avez un site internet, un blog ? faites un lien vers cette pétition en insérant ce code sur votre site:

 

Formulaire de collecte d'informations

  • Les informations qui vous concernent sont destinées à Cyberacteurs.
  • Elles serviront uniquement à des opérations dont Cyberacteurs aura la maîtrise, soit seul, soit en partenariat avec d'autres.
  • Les données (nom, prénom, adresse électronique, ville, profession) sont stockées afin d'empêcher de participer deux fois à la même cyberaction .
  • Elles n'aparaissent en aucun cas sur notre site, ni celui de notre partenaire.
  • Les données (nom, prénom, code postal, ville, profession) peuvent éventuellement être publiées sur un fichier pdf et envoyées au(x) destinataires(s) de la cyberaction .
  • Les adresses électroniques ne seront en aucun cas diffusées à quiconque, excepté bien sûr au destinataire de votre courriel.
  • Les adresses postales pourront être éventuellement utilisées dans le cadre d'envois communs à plusieurs partenaires le tiers (imprimeur ou expéditeur) s'engageant expressément à n'utiliser le jeu d'adresses que pour l'envoi concerné.
  • En cliquant sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous acceptez de recevoir les cyber@ctions diffusées par Cyberacteurs au rythme d'une quarantaine par an (inactivité complète en juillet et aout). Vous ne recevrez aucun message d'autres que de cyberacteurs.
  • Chaque message comporte à la fin une formule de désabonnement utilisable à tout moment.
  • En ne cliquant pas sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous ne recevrez de Cyberacteurs aucun autre message que les confirmations de participation à une cyber@ction ou pétition.
  • Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des donnés qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, adressez vous à Cyberacteurs
traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !