CITES = Citoyennes Initiatives pour une Transition Ecologique Solidaire

Mobilisation Générale en faveur de l’Urgence Ecologique
La survie de la planète dépendra de votre mobilisation personnelle

Quand le navire risque de sombrer parce qu’il prend l’eau de partout ce qui compte c’est de mobiliser tous les naviguants pour les inviter à écoper pas de leur demander leur brevet de ceci ou de cela.

Aux citoyens qui pensent qu’il y a urgence écologiste à se mobiliser au lieu d’attendre que des partis déconsidérés le fasse pour eux.

Au niveau de la méthode

Pendant la campagne

A l’approche des municipales les listes se multiplient où les querelles d’égos ou de chapelle risquent de prendre le pas sur l’intérêt général.

Les fusions de listes en 24 heures après le résultat du premier tour soient sont téléphonées parce qu’annoncées à l’avance soient pas crédibles et dans les deux cas risquent le flop électoral.

La solution c’est une primaire rassemblant tous ceux d’ou qu’ils viennent qui sont prêts à créer une majorité pour mettre en œuvre une Transition Ecologique Solidaire. L’automne est suffisant pour permettre à chaque groupe de citoyennes et de citoyens qui a un message particulier à défendre de le faire entendre avant qu’un premier tour permette de déterminer le programme et la composition de la liste en tenant compte du rapport de forces et qu’un second tour vienne valider le tout pour permettre à la liste ainsi établie d’avoir le premier trimestre 2020 pour mener campagne auprès de ceux qui n’auront pas voulu profiter de la primaire pour se mobiliser.

Pendant le mandat

A chaque adjoint et délégué de mettre en œuvre dans son domaine de la priorité ainsi définie : réduire au niveau de la collectivité toutes les consommations de flux (eau, énergie, déchets, ..) et aider les citoyens à faire de même dans leur vie personnelle.

Par exemple l’adjoint chargé du personnel aurait pour mission de mettre sur pied des formations pour le personnel communal afin que chacun améliore dans sa vie personnel sa gestion des flux et soit en mesure de promouvoir auprès des citoyens rencontrés dans le cadre de son activité.

Les adjoints de quartier auraient pour mission d’aider les associations de quartier, les associations de parents d’élèves ou les associations sportives à s’associer à des campagnes spécifiques sur tel ou tel aspect de la transition écologique solidaire.

L’adjoint à l’économie aurait pour mission de prévoir sur chaque zone d’activité un vestiaire avec douche pour qu’un salarié venant au boulot à pied ou en vélo puisse prendre une douche et se changer avant d’aller au boulot.

Au niveau des propositions

ENERGIE
Coaches Economies d’Energie : utiliser le Service Civil ou le Service Universel pour systématiser des visites dans tous les foyers pour aider les personnes à examiner dans quels secteurs de leur vie quotidienne elles peuvent réaliser des économies utiles pour elles comme pour la planète
Centrale solaire collective

DECHETS
Booster les collectes sélectives
Promouvoir les Récupèracteurs (ressourceries, friperies, réparateurs etc…)
Promouvoir le compostage

TRANSPORTS
Promouvoir les Transports en commun
Promouvoir le covoiturage : Miser sur les entreprises et les syndicats pour que sur chaque zone d’activité un point soit fait pour mettre en place un service performant de covoiturage qui permette de réduire les bouchons aux heures de pointe.
Etudier les horaires d’embauche différés dans les lycées et collèges pour fluidifier la circulation
Promouvoir la Marche, le vélo avec toutes les associations : prévoir sur chaque zone d’activité un vestiaire avec douche pour qu’un salarié venant au boulot à pied ou en vélo puisse prendre une douche et se changer avant d’aller au boulot.

EAU
Récupération Eau Pluviale
Economies d’eau : Intégrer dans le budget eau une campagne de remplacement des chasses d’eau par des chasses d’eau à deux vitesse (ou interrompables) et d’inspection des robinetteries pour supprimer les fuites et en étalant la facture dans la durée permettre au citoyen d’amortir cet investissement par les économies d’eau réalisées.

ALIMENTATION
Promouvoir la Bio dans les cantines et les maisons de retraites.
Prendre en charge les frais de certification pour tous les agriculteurs bio de la commune.
Aider à la création d’un marché bio ou d’un espace bio sur les marchés.
Diversifier son alimentation

LES COMMUNS

Adapter à notre époque une expression née dans la nuit des temps aux confins du public et du privé

Logement :beaucoup de logements inoccupés perte sèche pour la collectivité comme pour les propriétaires. Proposition aux propriétaires confiez votre bien à une structure désignée par la collectivité qui assurera sa location dont le prix sera réparti entre le service rendu par la structure qui rend le service, la prise en charge des impôts locaux et les investissements nécessaires pour améliorer les performances du logement sur le plan des consommations.

Parc automobile : chaque collectivité et administration gère un par de véhicules qui ne servent qu’aux heures ouvrables. L’idée c’est de créer une structure gestionnaire d’un parc commun qui puisse mettre à disposition de chacune des structures les véhicules nécessaires pendant les heure ouvrables et les mettre à la location des particuliers pendant le reste du temps.

Energies renouvelables : créer une structure mixte privé-publique pour investir dans les énergies renouvelables sur la commune en mobilisant l’épargne de privés qui n’auraient pas les moyens de le faire seuls et qui seraient rassurés par le soutien public sur la sécurité de leur investissement.

Ces propositions n’ont pas vocation à l’exhaustivité mais à tracer une ambition pour la gestion de la commune au service des ses habitants.

Elles seront proposées à l’ensemble des groupes ambitionnant de présenter une liste. Leur impact dépendra donc du soutien éventuel des associations d’accord avec cette approche.

Si tu fais partie de ceux-là merci de faire parvenir ce coupon réponse à Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 QUIMPER alain.uguen@orange.fr 06 82 41 39 19

conseiller municipal de Quimper de 1983 à 2001 dont 1 an comme adjoint et conseiller régional de Bretagne de 1992 à 1998, Cofondateur du Groupement Anti Gaspillage (à l’origine des collectes sélectives) en 1979 et de Cyberacteurs en 1999 : Cyberacteurs porte le projet Transacteurs le réseau économique et social des acteurs de la Transoition Ecologique Solidaire.

– – – – – – – – – – – –

Prénom NOM :
Adresse :
code postal Ville :

Tél.                                              : Adél :

Soutient les propositions CITES                                                 OUI NON NSP
Souhaite être informé ds suites de ces propositions                   OUI NON NSP
Accepte que son nom soit cité comme soutien à cette initiative OUI NON NSP

PS : Ce projet de tract est soumis à vos amendements et commentaires. Si vous souhaitez faire la même chose dans votre ville, vous pouvez le signaler dans les commentaires en mettant vos coordonnées pour qu’éventuellement d’autres puissent vous rejoindre pour faire de cette utopie citoyenne une réalité.

Partagez cet article !

Une réflexion au sujet de « CITES = Citoyennes Initiatives pour une Transition Ecologique Solidaire »

  1. Municipales 2020 : les Français aspirent au renouvellement

    A moins d’un an des élections municipales, l’institut de sondage Opinion Way vient de dévoiler son étude « Les Français et l’engagement citoyen pour les élections municipales » réalisée auprès d’un échantillon de 1001 personnes représentatives de la population française. « Qu’attendent les Français des candidats et de leur programme en vue des élections municipales de mars 2020 ? », s’interroge Frédéric Micheau, directeur des études d’opinion d’Opinion Way.

    Plus de 2 français sur 3 préféreraient voter pour des candidats issus de la société civile

    Premier enseignement : 71% des Français préféreraient voter pour une personnalité issue de la société civile plutôt qu’un homme ou une femme politique appartenant à un parti. Cette aspiration au renouvellement est particulièrement marquée lorsque les sondés sont interrogés sur leurs souhaits pour la composition des listes électorales. Par rapport aux élections de 2014, ils souhaitent à plus de 67% plus de jeunes, à plus de 66% plus de personnalités sans étiquette politique, et à plus de 61% plus de candidats issus du secteur privé.

    Mais pour Philippe Laurent, secrétaire général de l’Association des Maires de France, cette distinction entre société civile et personnalités politiques est artificielle à l’échelon communal. « Seulement 5000 élus vivent de la politique sur 500 000 conseillers municipaux donc cette distinction n’a pas de sens. Ce qui est important c’est que le maire soit rassembleur dans la constitution de sa liste municipale », défend-t-il. Sauf que la remise en cause des élus est parfois radicale de la part des électeurs. 45% des sondés, en particulier les 50-64 ans, préfèrent une personne sans expérience politique plutôt qu’un politique expérimenté. Un non-sens pour Philippe Laurent qui a insisté sur la spécificité de la fonction de maire. « Un bon maire est à la fois le patron d’une administration, le porteur d’une vision sur 15 ans pour son territoire et un élu à l’écoute capable de répondre aux multiples sollicitations des habitants. Ce n’est pas donné à tout le monde. »

    https://www.lagazettedescommunes.com/627272/municipales-2020-les-francais-aspirent-au-renouvellement/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *