Consultation Brennilis

Centrale de Brennilis : consultation sur la prolongation du chantier de démantèlement

Nous vous proposons de vous inspirer du communiqué de la Fédération Anti-nucléaire Bretagne ci-dessous.

Alain Uguen

Démantèlement partiel de Brennilis : EDF réclame encore une prolongation.

Il est plus urgent d’arrêter les centrales que de les démanteler.

La centrale de Brennilis est arrêtée depuis plus de 30 ans et son démantèlement « tellement dément » n’en finit pas. Ce devait être la vitrine, elle en illustre le fiasco démontrant que le nucléaire est dans l’impasse. Le décret de démantèlement partiel de 2011 autorisait jusqu’en juillet 2016 des travaux qui n’avaient pu être achevés lors du premier décret de 1996, notamment la station de traitement des effluents (STE). Cela fera donc 20 ans qu’EDF tente de la démanteler, passant sous silence ses déboires successifs. Le délai expirant, elle redemande à nouveau un délai supplémentaire de 2 ans ; le projet de modification du décret est en consultation jusqu’au 25 juillet. (1)

Mais le pire est à venir avec le projet de démantèlement du bloc réacteur, avec une cuve dont le niveau irradiant pourrait causer le décès d’un travailleur en quelques minutes. La Fédération anti-nucléaire Bretagne s’opposera à sa mise en chantier au vu de l’amateurisme pratiqué, comme cela a pu être constaté lors de l’incendie dans le bâtiment réacteur en septembre 2015.

La priorité est d’arrêter immédiatement toutes les installations nucléaires, puis de réfléchir comment le démantèlement de ces installations peut être mené, le moins mal possible d’un point de vue environnemental et sanitaire. Ce débat ne peut être mené sereinement que lorsqu’il sera déconnecté de l’enjeu de prolonger cette industrie mortifère et d’imposer de façon autoritaire le projet dangereux d’enfouissement des déchets nucléaires appelé CIGEO.

Aussi la Fédération anti-nucléaire Bretagne se joint au Collectif anti-nucléaire Ouest qui appelle à se rassembler à Flamanville les 1er et 2 octobre 2016 pour dire non à l’EPR, non au rafistolage des réacteurs et exiger l’arrêt du nucléaire, énergie de destruction massive (2)

(1) http://www.consultations-publiques.developpement-durable.gouv.fr/projet-de-decret-modifiant-le-decret-no-2011-886-a1419.html

(2) www.can-ouest.org

Contacts presse : Chantal Cuisnier 06 84 14 58 87/ Marie Nicolas 06 72 50 89 14/ Alain Rivat : 06 65 72 31 66 /

Partagez cet article !

3 réflexions au sujet de « Consultation Brennilis »

  1. Quand on ne sait pas démanteler une centrale nucléaire, il est inconcevable d’en construire et urgent de se poser la question de leur démantèlement et de la gestion de leurs déchets.
    Ce n’est pas dans 30 ou 40 ans qu’il faudra se poser la question, car c’est rejeter la pollution sur nos descendants quand les profiteurs mangeront les pissenlits par la racine (peu importe à ce moment pour eux qu’ils soient radio actif ou non)

  2. Tchernobyl, Fukushima, stop. Arrêtons vite tout le nucléaire et n’allons pas le proposer aux autres pays. Nous échouons et nous (enfin pas vraiment nous) voulons l’imposer ailleurs !!! (Inklay Point entre autres ; avec une faute d’orthographe)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *