Heure d’hiver : pourquoi la conserver au printemps prochain

Ne pas changer d’heure au mois de mars prochain nous permettrait, sans nul doute, de mieux dormir afin de vivre mieux et de travailler mieux. Selon l’association pour le rétablissement de l’heure méridienne, c’est la première réforme, urgente et indispensable, à faire en France !

En 1884, selon la convention de Washington, le système des 24 fuseaux horaires des temps universels coordonnés (TUC) a été adopté pour ordonner et harmoniser les heures légales dans les différents pays de la planète et faciliter les communications.

En 1916, dans les pays industrialisés fut institué le régime de l’heure d’été une partie de l’année. En France, le retour à notre heure GMT (méridien de Greenwich) se faisant en septembre. Mais en septembre 1945, la France a gardé l’heure GMT + 1 toute l’année.

Au printemps 1976, le Président de la République, M. Valéry Giscard d’Estaing, a rajouté une seconde heure d’été au lieu de revenir à l’heure de référence de notre fuseau horaire de l’Europe de l’Ouest.

Si bien qu’étant déjà à l’heure GMT + 1 toute l’année, nous vivons depuis, 7 mois sur 12, avec un décalage arbitraire de 2 heures par rapport au soleil.

Des conséquences sur l’environnement

La pollution photo-oxydante, composante préoccupante de la pollution de l’air, résulte surtout de l’action du rayonnement solaire sur les hydrocarbures, émis par les activités humaines (trafic routier, aérien…). Elle a pour conséquence la formation d’oxydants, surtout d’ozone (O3), puissant gaz à effet de serre, et de nitrate de péroxyacétyle (PAN).

Ce type de pollution entraîne troubles respiratoires, migraines, irritation des yeux, baisse des performances physiques et cause plus de 30 000 décès par an pour un coût annuel de 670 euros par personne (source OMS). Il contribue aussi pour une large part au dépérissement des écosystèmes forestiers et à la dégradation de l’environnement et nous vaut régulièrement de lourdes astreintes de la part de Bruxelles.

L’Agence pour la qualité de l’air (AQA, devenue Ademe) a également pointé la pollution photo-oxydante sous l’angle de l’heure d’hiver et de l’heure d’été par rapport à l’heure solaire. Les études du Pr Jean-Claude Déchaux, commandées sur l’argent public par l’AQA, ont démontré que l’adoption de l’heure d’été, en déplaçant les périodes de trafic routier et aérien, quand l’ensoleillement est maximal et en l’absence de vent, entraîne un accroissement net de la formation d’ozone et des oxydants photochimiques associés.

Lors de la parution de ces travaux, le Congrès mondial pour la pureté de l’air de Montréal confirmait en 1992 : « L’utilisation de l’heure solaire serait en ce sens très bénéfique, diminuant notamment l’ozone de 22 % par rapport aux valeurs calculées en heure d’hiver. […] C’est une véritable pénalité d’utiliser l’heure d’été […] de l’argent est gaspillé. […] Il nous paraît inutile et dangereux de vouloir pérenniser cet usage. » (Valeurs dépassées en 2014.)

C’est pourquoi l’assertion des gouvernements successifs pour justifier l’heure d’été, « il s’agit de faire correspondre au mieux les heures d’activités humaines avec les heures d’ensoleillement », est tout simplement incompréhensible !

Des conséquences sur la santé

Privation de sommeil, d’où sautes d’humeur, fatigue, stress, burn-out, perte de repères dans le temps et de l’envie d’entreprendre, surmédicalisation, absentéisme, accidents du travail et de la route, impact négatif sur la productivité, échec scolaire… la liste est longue.

Dès son application, la double heure d’été fut controversée par de nombreux médecins et scientifiques quant à ses effets négatifs, notamment sur les enfants.

Dans les années 1980-1990, le Pr Boris Sandler, pédiatre et spécialiste de néonatalogie au CHU de Bordeaux, fit une recherche systématique chez les enfants amenés en consultation : « Au départ, j’ai fait comme tout le monde, j’ai prescrit des médicaments, puis j’ai établi le rapport qu’il y avait entre ces troubles et la modification imposée de l’heure. J’ai alors conseillé aux mères de coucher leurs enfants plus tôt. Facile à dire mais difficile à faire. » (1)

Pour le Pr Sandler, « cette nouvelle maladie saisonnière de l’enfant » provoque des troubles du sommeil quasiment stéréotypés : le soir, l’enfant refuse de se coucher et le matin, il n’arrive pas à se réveiller. En résultent des troubles de l’humeur et du comportement faits d’instabilité, d’incivilité, d’agressivité essentiellement dans les cours de l’après-midi, mais aussi en fin de matinée ainsi qu’une baisse globale des résultats scolaires notée par les enseignants, avec somnolence matinale, bâillements, fatigue… »

Dans la mesure où l’on oublie de rattacher ces « symptômes » à leur cause, il n’est pas rare que les enfants fassent l’objet d’une médicalisation excessive : examens psychologiques, examen médical, examens de laboratoire, encéphalogrammes (totalement négatifs), administration de tranquillisants et de fortifiants (totalement inefficaces, voire dangereux) !

C’est le même constat qu’ont fait le Pr René Loubet (« Je reconnais chaque année les effets néfastes de ce décalage horaire que rien ne justifie et que tout condamne, consommation médicale supplémentaire, prescription de tranquillisants, d’hypnotiques, de tonifiants. »), Jean-Marie Pelt (« Non à l’heure folle »), le Dr Marc Schwob (« Les méfaits de l’heure d’été »), le Pr Louis Arbus (« Est-ce que le jeu en vaut vraiment la chandelle ? »), le Pr Jacques Revel (« Un rythme biologiquement très mauvais »), la psychiatre Sylvie Royan-Parola (« Les enfants, personnes âgées, grands anxieux ont du mal à se recaler. »), etc. (2)

De la crèche au lycée, la journée marathon de nos enfants débute souvent avant l’aube. Au printemps et en octobre, c’est pire : ils se lèvent de nuit comme en plein hiver, vers 6 h-6 h 30, heure d’été, soit en réalité à 4 h-4 h 30 solaire !

Les effets du réveil précoce

Suite au réveil précoce, les élèves sont privés d’une bonne partie de sommeil paradoxal dans les derniers cycles du sommeil du matin où le rêve joue un rôle capital de défoulement salutaire, indispensable pour la réparation de la fatigue intellectuelle. De plus, c’est bien sûr, dès leur réveil que les élèves ont besoin de la lumière naturelle du jour pour être en forme, de bonne humeur pour la journée qui commence. Le réveil spontané est donc une mesure de salut scolaire !

Concernant les rythmes scolaires actuellement pratiqués en France, l’avis du médecin psychiatre Boris Cyrulnik est éloquent : « Il faudrait modifier complètement le rythme de la journée. La première heure de la matinée est inutile, les enfants ont un pyjama dans la tête ! De 11 h à 12 h, des modifications hormonales interviennent et épuisent les enfants. La décontraction postprandiale fait que la première heure de l’après-midi est également perdue. Finalement, l’acuité intellectuelle se réveille vers 16-17 heures, quand les enfants rentrent chez eux ! » (3) Pour le Dr Martha Merrow, « commencer l’école vers 10 heures (donc 8 heures solaires) améliorerait l’apprentissage. »

Le Pr Roenneberg confirme le ressenti de la population quant à son mal-être dans la vie quotidienne, en déclarant : « Notre horloge centrale, qui prépare notre corps pour qu’il soit actif en fonction de l’heure de la journée et de la demande en énergie, ne s’adapte pas à l’avancement de l’heure : elle demeure à l’heure normale du fuseau horaire. » (4)

Tant de souffrances inutiles qui ont, hélas, un coût humain et financier… Beaucoup d’argent, dont les familles ont grand besoin, est gaspillé alors qu’il leur est demandé de faire d’importantes économies, notamment en matière de santé.

Des échanges de courrier

Voici ce qu’écrivait, en 1990, le Pr René Loubet à Ségolène Royal, alors députée des Deux-Sèvres :

« Madame la députée,

Permettez-moi de vous féliciter et de vous donner tout mon appui pour la campagne que vous menez actuellement contre l’heure d’été.

Comme une majorité de mes confrères, je reconnais chaque année, sur moi-même, sur de nombreux malades et dans mon entourage, les effets néfastes de ce décalage horaire que rien ne justifie et que tout condamne, du moins sur le plan de la physiologie. »

La Méridienne, association pour le rétablissement de l’heure méridienne, a donc écrit à Mme Ségolène Royal, en avril dernier, dès sa nomination au Gouvernement en tant que ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie, puisqu’elle a toujours été favorable à l’abandon du système d’heure d’été en France.

Mme Ségolène Royal l’a aimablement redirigée vers la sous-direction Efficacité énergétique et Qualité de l’air, au sein de son ministère. Dans sa réponse, M. Loïc Buffard, sous-directeur de l’Efficacité énergétique et de la Qualité de l’air, écrit notamment : « Le régime actuel ne constitue pas un sujet de préoccupation dans les Etats membres et n’a pas d’impact négatif sur les secteurs économiques. »

Or, dans notre fuseau géographique commun de l’Europe de l’Ouest, en 1996, l’Irlande, le Royaume-Uni et le Portugal n’ont pas ou plus voulu appliquer ce système de l’heure d’été double GMT + 2, afin de garantir la sécurité et la réussite de leurs écoliers.

De même maintenant, les Espagnols, par la voix de leurs députés, demandent le retour à l’heure de Greenwich pour dormir mieux, travailler mieux, vivre mieux. En effet, le Parlement espagnol confirme : « Entre autres méfaits, une heure trop avancée nuit au sommeil des Espagnols (horloge centrale) et à leur économie. »

Dans le fuseau n° 1, on sait également que les Allemands n’apprécient pas l’heure d’été, alors qu’ils n’ont qu’une seule heure d’avance sur le soleil, l’été, contrairement à nous qui sommes pénalisés par 2 heures de décalage ! En 2013, une pétition lancée par un médecin allemand a recueilli 55 000 signatures contre l’heure d’été. En avril 2014, la CDU d’Angela Merkel a voté pour l’abolition de l’heure d’été européenne aux motifs suivants : « Trop chère (énergie), compliquée, inutile ! »

C’est pourquoi, en raison des multiples effets pervers avérés de ce dispositif horaire, constatés et dénoncés par nos voisins européens, dans une nouvelle lettre, La Méridienne demande à M. Loïc Buffard de réparer cette erreur historique en ne changeant pas d’heure au printemps 2015 et en alignant notre heure, dans un premier temps, sur celle du Royaume-Uni, de l’Irlande et du Portugal, qui sont à GMT + 1 l’été, dans notre fuseau géographique commun de l’Europe de l’Ouest. (5)

Maryvonne Bauer.

Professeur en retraite, impliquée dans la vie associative (santé, bio, énergies alternatives), présidente de La Méridienne, association pour le rétablissement de l’heure méridienne, fondée en 1993 avec Jean Denis (précédent président).

1. Interview du Pr Sandler par Jean-Yves Nau, Le Monde du 21 mars 1990.

2. Pr René Loubet,directeur du centre hospitalier régional et universitaire de Limoges ,; Jean-Marie Pelt, botaniste, fondateur de l’Institut européen d’écologie, auteur de La raison du plus faible est toujours la meilleure ; Dr Marc Schwob, psychiatre à l’hôpital Necker, auteur des Rythmes du corps ; Pr Louis Arbus, directeur du laboratoire du sommeil, hôpital de Toulouse-Rangueil ; Pr Jacques Revel, directeur des services de recherche en biostratégie des comportements humains de la NASA pendant 6 ans ; Sylvie Royan-Parola, psychiatre, présidente du réseau Morphée, spécialisé dans la prise en charge des troubles du sommeil.
3. Webmagazine VousNousIls de la Casden Banque Populaire, septembre 2010.
4. Euclock 2007, étude menée par le Pr Till Roenneberg (Munich) et le Dr Martha Merrow (Pays-Bas) sur des dizaines de milliers de personnes en Europe et dans le Monde : www.euclock.org.
5. Recommandation 1432 pour le respect des fuseaux horaires européens, Conseil de l’Europe 1999.

La Méridienne

Conformément à ses statuts, La Méridienne demande instamment à l’Etat français, seul responsable du choix de l’heure légale, de respecter le système des temps universels coordonnés, en rétablissant, comme heure légale dans notre pays, l’heure normale GMT, soit : l’heure solaire moyenne de notre fuseau horaire de l’Europe de l’Ouest. L’heure légale fait partie des repères essentiels dans l’organisation de toutes les activités de la société car elle influe directement sur tous les horaires. La référence à respecter est celle du fuseau horaire, référence en vigueur sur toute la planète.

La Méridienne
BP 831
26008 Valence Cedex
Tél. : 06.31.37.04.97
Site : http://lameridienne.over-blog.org

Partagez cet article !

12 réflexions au sujet de « Heure d’hiver : pourquoi la conserver au printemps prochain »

  1. L’Espagne souhaite le retour à l’heure de Greenwich
    http://www.lavanguardia.com/vida/20140328/54404211812/cambio-de-hora-espana-adopte-greenwich.html
     
    En Allemagne, la CDU vote pour l’abolition de l’heure d’été 
    http://www.focus.de/politik/de […] 47885.html
    http://www.handelsblatt.com/po […] 22086.html
    http://www.spiegel.de/politik/ […] 62810.html 

     La Russie va passer à l’heure d’hiver et y rester
    http://french.ruvr.ru/news/2014_07_01/La-Russie-va-passer-a-lheure-dhiver-et-y-rester-8884/

    A la découverte de la chronobiologie et de ses implications …
    http://www.mystere-tv.com/a-la-decouverte-de-la-chronobiologie-et-de-ses-implications-v5522.html

    L’heure d’été – Doctissimo
    http://www.doctissimo.fr/html/sante/mag_2000/mag1606/sa_1817_heure_ete.htm

    Le passage à l’heure d’été perturbe notre horloge biologique
    http://cordis.europa.eu/news/rcn/28580_fr.html

    l’heure d’été conviendrait moins bien à l’horloge biologique
    http://www.psychomedia.qc.ca/neuropsychologie/2007-10-26/changement-d-heure-2010-l-heure-d-hiver-convient-mieux-a-l-horloge-biologique

    Changement d’heure : pourquoi il faut passer à l’heure d’hiver… et y rester !
    http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1252816-changement-d-heure-pourquoi-il-faut-passer-a-l-heure-d-hiver-et-y-rester.html

    L’inutilité du changement d’heure été/hiver
    http://wedontneeddst.com/fr/

    Et s’il fallait un VRAI changement d’heure pour la France (et …
    http://www.atlantico.fr/decryptage/et-fallait-vrai-changement-heure-pour-france-et-pas-que-pour-ete-1026643.html

    Rythmes circadiens et dépression: possibilités de traitements …
    http://www.medicalforum.ch/docs/smf/archiv/fr/2011/2011-32/2011-32-171.pdf

  2. Sources de la méridienne:

    1) l’heure d’été et la pollution photo-oxydante

    – La pollution de l’air cause 30.000 décès par an en France pour un coût annuel de 670 euros par habitant (OMS).
    – Selon le Massachusetts Institute of technology (Reuters du 9/02/2008), la hausse du niveau d’ozone (O3) cause de graves dégâts à la végétation.

    – Les méfaits de l’ozone, gaz à effet de serre, qui contribue au réchauffement climatique (Science et Avenir sept. 2007). En France, il est de : +1°contre +0.6° en moyenne, ailleurs (ONERC).
    – Etudes Déchaux de 1986 à 1992 : influence de l’heure d’été sur la pollution photo-oxydante, commandées par l’Agence pour la Qualité de l’Air (1987).

    – Congrès mondial pour la pureté de l’air Montréal Canada (1992) :

    ” Il convient de rappeler ici que l’avance de l’heure, en déplaçant les périodes de trafic routier et aérien,à des moments où l’ensoleillement est maximal, génère une production accrue de polluants photochimiques. L’utilisation de l’heure solaire serait en ce sens très bénéfique diminuant notamment l’ozone (O3) de 22% par rapport aux valeurs calculées en heure d’hiver..(valeurs dépassées en 2012). C’est une véritable pénalité d’utiliser l’heure d’été, de l’argent est gaspillé… il nous paraît inutile et dangereux de vouloir pérenniser cet usage”.

    -Rapport Walter Hecq “effet du décalage horaire sur la consommation d’énergie et la pollution photo-oxydante par les véhicules en Belgique, au Secrétariat d’Etat à l’énergie” (1991).

    -BONNEAU M.LANDMANN G. “Le dépérissement des forêts en Europe”(1988).
    -DECHAUX J.C., ZIMMERMANN V., CAZIER F., CODDEVILLE P., HOUDRET J.L., GUILLERMO R., BELIN C., PERROS P. et RAYEN M. “Elaboration d’une stratégie de lutte contre les oxydants photochimiques et les pluies acides” Rapport DEFORPA (1987).
    – GALLOO J.C. “Pollution atmosphérique par les oxydants photochimiques” Lille (1985).
    -U.S. EPA “The health implications of photochemical oxidant air pollution” (1976). Etc…

    2) l’heure d’été : des méfaits reconnus sur la santé

    – Le repos dans la journée TDC n°563 (Revue du Centre National de Documentation Pédagogique) LE SOMMEIL (1990).
    – Recommandation 1432 pour le respect des fuseaux horaires européens adoptée par l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (1999).

    – Rejet de l’heure d’été double par le Portugal pour en protéger sa population scolaire, avec le soutien du ministre de l’Education (1996).

    – Rapport du psychiatre Edouard Zarifian sur la santé et les psychotropes (C.H.U. de Caen, 1996).
    – Les mécanismes moléculaires de l’horloge circadienne (Nicolas Cermakian et Paolo Sassone-Corsi, Médecine/Sciences 2000).
    – Le stress, une vraie question de société (Ouest France mars 2007) -selon le Dr Philippe Rodet de l’association ‘L’élan nouveau des citoyens’, le stress lié au travail est estimé à 51 milliards d’euros, soit presque 5 fois le déficit de notre Sécurité sociale et appelle une action politique.

    – Etude Euclock 2007 sur le ryhme circadien (horloge interne centrale) financée par l’UE, menée par le Professeur Till Roenneberg (Munich) et son équipe, dont le Dr Martha Merrow (Pays-Bas) qui affirme: “commencer l’école vers 10h améliorerait l’apprentissage”.

    -” L’heure d’été : le temps manipulé” par le Professeur Boris Sandler, colloque du syndicat des instituteurs sur les rythmes de l’enfant (1980),et “une nouvelle maladie saisonnière de l’enfant”, interview de J.Y.Nau, Le Monde du 21 mars 1990.

    – Professeur René Loubet, C.H.U de Limoges : ” Je reconnais chaque année les effets néfastes de ce décalage horaire que rien ne justifie et que tout condamne, consommation médicale supplémentaire, prescription de tranquillisants, d’hypnotiques, de tonifiants…”.

    – J.M. Pelt, botaniste, fondateur de l’Institut européen d’écologie : ” Non à l’heure folle”.

    – Professeur Jacques Revel, pendant 6 ans Directeur des services de recherche en biostratégie des comportements humains de la Nasa : “Un rythme biologiquement très mauvais”.

    – Sylvie Royan-Parola, psychiatre, Présidente du réseau Morphée spécialisé dans la prise en charge des troubles du sommeil : “Les enfants, personnes âgées, grands anxieux ont du mal à se recaler…”.

    – Boris Cyrulnik, neuropsychiatre, pense qu’il faudrait modifier complètement le rythme de la journée scolaire : “La première heure de la matinée est inutile, les enfants ont un pyjama dans la tête! De 11 h à 12 h, des modifications hormonales interviennentet épuisent les enfants. La décontraction postprandiale fait que la première heure de l’après midi est également perdue. Finalement, l’acuité intellectuelle se réveille vers 16h-17 heures, quand les enfants rentrent chez eux !” (Vousnousils, webrevue de la Casden Banque Populaire, sept.2010).

    – Dans un rapport remis à la Secrétaire d’État à la Jeunesse Jeannette Bougrab, en septembre 2011, Boris Cyrulnik propose à nouveau de mieux adapter les rythmes scolaires aux rythmes biologiques.

    3) Surconsommation d’électricité

    – Pour l’Indiana (USA), qui a toujours vécu à l’heure de son fuseau, l’étude Kotchen/Grant conclut pour une seule heure d’avance en été , factures à l’appui fournies par la Compagnie d’électricité de cet Etat, à un gaspillage d’énergie de 2 à 4% et des coûts élevés en matière de santé et de pollution de l’air (New York Times du 19/11/08).
    – La France consomme une fois et demie plus d’électricité que l’Allemagne (France Inter : le téléphone sonne du 27/02/12)

  3. Contrairement à tout ce qui précède, je suis ravie de cette heure d’été, je n’ai jamais eu de perturbation de sommeil ni aucune gêne en quoi que ce soit, j’adore les soirées plus longues et douces, et je suis tout à fait pour garder durablement l’heure d’été, s’il fallait en choisir une. Donc je milite pour l’heure d’été, qui a aussi plein d’avantages. Les avions aux heures les plus chaudes est un faux argument car ils circulent tout le long de la journée, que ce soit heure d’hiver ou d’été. Donc la pollution reste la même. Ce n’est pas l’heure d’été qui est plus polluante, mais bien les avions ! Et là, impossible de nous en passer, alors ?? Nous avons tellement de sources de pollution bien plus graves que celle liée à l’heure d’été que celle-ci me semble bien dérisoire. Bonne journée ensoleillée !

  4. 1 Heure d’avance, cela suffit! Stop à cette aberration qui date de 1976!
    Le Portugal est revenu là-dessus, l’Espagne le souhaite, d’autres pays aussi, alors pourquoi pas la FIN se cette Aberration en FRANCE!

  5. Lorsque je suis en vacances je prends le rythme du soleil tout naturellement : cela ne doit pas être tout à fait par hasard .
    L’heure solaire est tellement plus cohérente .
    Vivement la fin des changements d’heure !

  6. Eh oui il faut cesser les changements d’heure qui perturbent la vie des Français et la planète ! soyons cohérents : nous réclamons des économies d’énergie mais nous surconsommons pour le chauffage en inter-saisons, la ventilation et la climatisation en période d’été. Que voulons-nous vraiment ? la France ne cesse de se distinguer (avec l’Espagne et le Bénélux) dans le monde mais cette fois pas en bien ! Nous ne sommes pas les modèles à suivre, nous devons revenir à notre fuseau horaire de référence celui de Greenwich et non pas vivre selon celui de Kiev et de Berlin.
    Alors mesdames et messieurs les décideurs, sortez de vos cocons et laissez nous vivre naturellement selon nos rythmes biologiques, en respect de la nature et de la planète !! nous devons laisser une vie “normale” à nos générations futures. Nous sommes des milliers (+ de 70%) à réclamer le rétablissement de l’heure méridienne en France depuis 39 ans, à avoir signé et fait signer quantité de pétitions pour ce rétablissement horaire “normal”, c’est-à-dire l’heure solaire toute l’année. Qu’il ferait bon vivre sans ces perturbations sur notre santé, la sécurité routière et au travail, l’environnement, la pollution etc…
    Nous sommes méprisés, leurrés par nos élus quelque soit leur “couleur” politique ! Alors réveillons-nous et poursuivons nos démarches pour les interpeler et obtenir ce que nous attendons pour mieux vivre !

    • Garder l’heure d’hiver ne changera en rien à la surconsommation, au chauffage et à la climatisation !! La chaleur restera toujours la même la journée !!

      A quoi va servir le levé du soleil à 4H41 le matin au mois de juin !! A rien puisque la lumière du jour nous fera lever plus tôt !
      A moins de changer les horaires de travail l’été avec votre heure d’hiver, je ne vois pas d’avantages !!
      Les actifs qui bossent plus de 10h par jour, qui finissent tard n’ont donc pas le droit de profiter des fins de soirées après le travail !!
      Metro, boulot, dodo donc !!

  7. C’est inutile de garder l’heure d’hivers toute l’année, ce qui impliquerait le fait qu’il fasse jour dès 4 heures du matin.

    Cela ne ferait qu’empêcher les gens de dormir le matin.

    Dans les régions les plus à l’EST la situation serait encore pire.Il ferait jour dès 3 heures 30.

  8. bonjour

    La question n’est pas de savoir si nous gardons ou pas l’heure d’hiver toute l’année. La réponse est que nous devons reprendre notre heure “normale”, celle de référence à notre fuseau, celui de Greenwich toute l’année comme la plupart des pays du monde. Depuis ce 25 octobre,les Français vivent encore à l’heure d’été de tous les autres pays européens sauf l’Espagne et le Bénélux. Tous les autres pays ont repris leur heure solaire de référence, celle de leur fuseau. Alors pourquoi continuer à croire que ceci ou cela est mieux l’été ou l’hiver ? il n’y a qu’une seule réponse : l’heure solaire toute l’année, celle de notre fuseau ! respectons notre planète et la nature.L’homme ne pourra jamais tout maîtriser. la nature reprend toujours ses droits. La preuve en est de toutes les catastrophes naturelles récentes. Soyons plus respectueux de notre santé, notre horloge interne, nos rythmes biologiques. Cessons de gaspiller les énergies et de polluer ! les changements d’heure coûtent en Europe plus de 131 milliards chaque année ! en période de crise économique, est-ce bien sérieux ? la réponse est NON !

    L’association la Méridienne soutient cette idée d’heure solaire toute l’année et interpelle sans cesse nos Elus français qui ne se positionnent pas sur le sujet et préfèrent s’en reporter à l’Europe ! Espérons que le Parlement européen va réussir à faire entendre raison à tous nos Elus de tous bords politiques ! même les pays qui appliquent une seule heure d’écart l’été en ont assez de ce système, alors que dire de notre situation française qui se distingue l’été avec 2h d’écart ! c’est insensé ! rien ne le justifie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *