UNE CARAVANE DE JEÛNEURS SUR LES ROUTES DE FRANCE CONTRE L’EXCLUSION DE LA PAC.

DES PETITS PAYSANS JEÛNEURS SUR LA ROUTE DES 1000 VACHES CONTRE L’INDUSTRIALISATION DE L’AGRICULTURE ET POUR LE SOUTIEN AUX PETITS PAYSANS, FUTURS EXCLUS DE LA PAC !

NON À LA SUPPRESSION DES AIDES AUX PETITS ET MOYENS ÉLEVEURS !

Depuis plusieurs mois, nous, membres et amis de la Confédération paysanne luttons contre les planchers de 10 vaches (d’abord 30 vaches) et pour tous les exclus de la PAC : planchers moutons, planchers ruches, absence d’aides directes aux petits maraîchers, aux arboriculteurs et viticulteurs, les « petites fermes » en général et autres installations progressives. L’exclusion, par des mesures d’application françaises demandées par la FNSEA et décidées par le ministère de l’Agriculture, se poursuit avec la mise en place par la Loi d’Avenir Agricole d’un registre qui servira de nouveau au tri des « non-professionnels », que veut faire le syndicat agricole majoritaire.
Pour proposer une alternative à la disparition des aides PAC aux petits éleveurs, une caravane en camping-car sillonne les campagnes de France pour informer le grand public.
L’itinéraire des grévistes de la Faim (accompagnés de jeûnes locaux de soutien) a débuté le 15 octobre à Narbonne, en direction d’Amiens au procès des 7 inculpés des 1 000 vaches (le 28 octobre).

Nous vous donnerons autant de nouvelles que possible ici (suivant la disponibilité des connexions internet)

Caravane petits paysans
Début de l’action de défense des «petites fermes» 15/10/2014 – NARBONNE Maison de la Région (Photos Guillaume de Crop)

PORTRAIT DES GRÉVISTES ET JEÛNEURS SUR LA ROUTE DES 1000 VACHES

 Michel David Michel DAVID

Éleveur bovin de l’Aude en Groupement Foncier Agricole (GFA), défenseur des droits sociaux des petits exploitants, des cotisants solidaires et ouvriers agricoles. « L’urgence de protéger les petits producteurs nous amène à entamer une grève pour dénoncer la cogestion du Ministère Le Foll-FNSEA destructrice d’une activité paysanne, d’intérêt général, au service des consommateurs et de la vitalité des zones rurales. »

William Élie William ELIE

Militant associatif breton (Amis de la Confédération paysanne), animateur du développement rural et soutien aux installations de jeunes en agriculture bio et paysanne en Île-de-France. Défenseur des circuits-courts alimentaires, « je refuse l’exclusion des aides agricoles de nombreux paysans qui jouent un rôle essentiel dans l’animation des campagnes, l’aménagement du territoire et des paysages, et nous alimentent en produits de haute qualité. »

Lucien Gorvan Lucien GORVAN

Paysan arboriculteur bio du Finistère, jeune retraité ayant vécu les dérèglements climatiques en Afrique. « Défenseur du vivant opposé aux semences mutées et génétiquement modifiées, je soutiens les petites exploitations agricoles à taille humaine respectueuses de l’environnement. La PAC doit aussi aider les petites fermes à devenir nombreuses dans nos campagnes. »

Jean-Paul Henry Jean-Paul HENRY

Paysan doubiste retraité avec 20 vaches en lait à Comté et sur 38 ha, soucieux de venir en aide aux 11 000 paysans menacés par les primes planchers qui vont les fragiliser voire les exclure du monde agricole. » »Actif contre l’appropriation du vivant et pour le maintien des semences de ferme, pour une agro-écologie paysanne ! »

 GUY KASTLER 

Petit paysan dans le Minervois (34), délégué général du Réseau Semences Paysannes. « Les semences paysannes et la souveraineté alimentaire n’existent pas sans les petits paysans. Nous avons aussi besoin de biodiversité paysanne dans nos campagnes pour faire échec à l’agro-industrie. »

Marie Nicolas Marie NICOLAS 

Citoyenne de Quimper (Morbihan). Professeure retraitée, faucheuse volontaire et militante anti-nucléaire, « Je désire un monde meilleur pour mes enfants… »

Christian Roqueirol Christian ROQUEIROL 

Éleveur ovin du Larzac (12), représentant de la Via Campesina Internationale pour la Confédération paysanne, engagé sur le démontage de l’usine des 1000 vaches, « 3 petites fermes valent mieux qu’une grande : les alternatives au productivisme dévastateur d’emploi sont nombreuses, laissez-nous vivre ! »

Christian Vincent Christian VINCENT

Paysan alsacien retraité ayant transmis sa ferme et milité pour obtenir des droits pour 10 vaches allaitantes. « Je défends les jeunes installés qui refusent la production intensive afin qu’ils puissent vivre de leur passion au sein de fermes à taille humaine. »

 
ACCOMPAGNEMENT LOGISTIQUE

Michel BESSON : Jeûneur cofondateur de la coopérative Andines (93) ,et du réseau Minga, co-auteur des livres « Sauvons la planète », « La Bio, entre business et projet de société » et de « L’économie solidaire » (à paraître en octobre 2014). « L’économie équitable doit protéger celles et ceux qui nous alimentent sainement ».

Guillaume-de-Crop Guillaume DE CROP

Photographe des luttes paysannes (Notre-Dame-des-Landes. luttes foncières et paysannes…), faucheur volontaire patenté, 2 grèves de la faim (2007 et 2008) pour un moratoire sur les OGM. Membre des 60 relaxés de Colmar (vignes OGM de l’INRA). (Photo Arnaud Baumann)

cyber @ction N° 653 : Soutien aux paysans en grève de la faim pour le maintien des petites fermes !

Partagez cet article !

2 réflexions au sujet de « UNE CARAVANE DE JEÛNEURS SUR LES ROUTES DE FRANCE CONTRE L’EXCLUSION DE LA PAC. »

  1. Bonjour à vous tous,

    Frequence Terre se propose d’enregistrer une chronique qui serait diffusée dès mardi prochain, à propos de votre action en cours. Enregistrement par téléphone : durée 3 minutes. Cette chronique sera ensuite aussitôt proposée aux radios locales hertziennes abonnées à nos chroniques Nature Environnement.
    Nous serions très heureux de participer ainsi à faire connaître votre démarche et la qualité de vie humaine sociale et professionnelle que vous défendez.
    Merci de votre attention à notre message.
    Bien cordialement,
    Votre contact : Jean Louis jl.bresson@frequenceterre.com
    Radio FREQUENCE TERRE http://www.frequenceterre.com/

  2. Volontiers ,petit paysan bio en Somme ,ex porte parole fondateur de la Conf’ pour la Somme et la Picardie ,gréviste de la Faim en 2008 pour le moratoire OGM ,je serai ravi de chroniquer sur vos micro-ondes …même par télephone …
    j’envisage de lancer un projet de “Woman’s Land commémoratif” sur le champ de bataille de la Somme (en financement participatif) pour attirer l’attention sur les problèmes fonciers pour l’installation des jeunes paysans et paysannes au Nord et le Land grabbing au Sud qui jette paysans et paysannes a la rue !
    Quoi de mieux qu’un champ de Bataille en Somme et qu’une mobilisation citoyenne pacifique en Picardie pour dénoncer les spéculations foncières ,financières ,fratricides et sanguinaires dont la Terre fait l’objet ?
    Fonciérement et cordialement votre !
    Bruno , Ferme Coccinelles et Papillons ,80300 Ville sur Ancre (03 22 75 07 32 )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *