Bilan 4è trimestre 2013

Bangladesh : les cent multinationales qui ont signé
C’est une grande avancée pour les travailleurs et travailleuses du secteur textile, qui emploie 4 millions de personnes au Bangladesh. Pour la première fois, un accord officiel, signé par plus de cent multinationales, prévoit l’obligation de rénovation et de mise aux normes de plus de 1 600 usines. Impliquant les syndicats locaux et internationaux, ce texte novateur rompt avec la logique des codes de conduite volontaires qui prévalaient jusqu’à présent.
 
Alors que les accidents meurtriers se sont multipliés ces dernières années, les campagnes citoyennes de vaste ampleur (notre  Appel Urgent a rassemblé plus de 100 000 signatures) et l’émoi suscité par le dramatique effondrement de l’immeuble du Rana Plaza, qui a fait 1 133 morts, ont enfin poussé les marques à réagir.

Un accord voulu par les organisations locales
Cet Accord pionnier associe les syndicats internationaux, les ONG et les syndicats locaux. Il se démarque donc des chartes et codes de conduite auto-proclamés des multinationales.
La priorité étant de réduire au plus vite les risques de catastrophe, une équipe d’inspecteurs a été recrutée en novembre 2013. Sa mission doit commencer avant la fin de l’année. Les inspections se focaliseront sur les problèmes présentant des risques importants et immédiats comme la non conformité des bâtiments, le blocage des sorties de secours ou l’absence de procédure d’évacuation en cas d’incendie. Ils définiront des plans pour des travaux et réparations lorsque nécessaire.
Dans les cas urgents, toutes les entreprises signataires de l’accord et clientes de l’usine seront immédiatement informées de la situation et son propriétaire sera incité à cesser toute activité dans l’attente d’une étude plus poussée et/ou de réparations. En collaboration avec les syndicats locaux, les ouvrières et ouvriers de l’usine seront informés du danger potentiel et de leur droit de refuser d’entrer dans des bâtiments potentiellement dangereux. Un plan de mise en conformité viable sera alors établi, et le personnel sera rémunéré pendant la durée de fermeture de l’usine.
La mise en oeuvre de l’accord est suivie par un Comité de pilotage composé d’un nombre égal de représentant-e-s d’entreprises et de syndicats.  “L’implication directe des ouvriers dans les usines est un facteur clé du succès du programme.” a commenté Jyrki Raina, Secrétaire Général de la fédération syndicale internationale IndustriALL, signataire de l’accord avec plusieurs de ses membres affiliés du Banglad

Save the Date: Global Frackdown October 11, 2014

Amis et Amies – les dernières années ont été incroyable, avec le mouvement anti- fracking de plus en plus de plus en plus unifié, stratégique, et puissant. Nous avons fait d’énormes progrès, mais l’industrie repousse nos efforts. Les compagnies de gaz et pétrole ne reculeront devant rien avant qu’ils puissent extraire jusqu’à la dernière goutte de gaz et de pétrole pour remplir les coffres de l’entreprise. Nous devons continuer à développer de plus en plus notre lutte pour interdire la fracturation et pousser pour un véritable avenir de l’énergie renouvelable .

Le Global Frackown a été une grande partie de la croissance de ce mouvement – il a relié les forces anti- fracking sur six continents. Nous avons contribué à façonner une discussion si la fracturation doit se produire du tout. Pas seulement une discussion sur la manière dont la fracturation devrait être réglementée.

Il y a deux ans , lorsque nous avons lancé le Global Frackdown, nous n’avions aucune idée de combien cette journée d’action allait se développer de manière incroyable. Dans la première année, nous avions 200 actions dans 20 pays, ce qui est assez puissant et étonnant. Le Global Frackdown et a été cité dans un document de l’industrie comme une preuve du mouvement anti-fracking croissante. L’année dernière, nous avons grandi encore plus grand, avec plus de 300 organisations partenaires et 250 actions dans 30 pays sur 6 continents. Nous avons reçu d’excellents commentaires de tous les intervenants et nous allons avoir un troisième Global Frackdown en 2014, le 11 Octobre .

Plus de détails, y compris la forme d’organisation partenaire , informations sur l’enregistrement des événements , etc. est à suivre
Pour le moment – juste notez la date – 11 Octobre , 2014 – le Global Frackdown sera de retour, plus grand et meilleur que jamais.
En avant,
 Mark Schlosberg Organizing Director Food & Water Watch

Projet d’abattoir de Guéret, les rebondissements…

Le député maire de Guéret tente une manipulation démagogique, avant les Municipales, en annonçant la suspension du projet d’abattoir de Guéret…  Malheureusement, il n’en est rien, comme l’affirme le porteur de projet lui-même.
Cependant, à la lecture des deux articles qui y sont consacrés, plusieurs points positifs apparaissent :
*Le député maire de Guéret et président de la Com’d’Agglo, reconnait enfin son pouvoir de décision en retirant son soutien à un projet d’abattoir exclusivement sans étourdissement.
*On devine une tension entre le porteur de projet et le député maire, son principal soutien. On peut donc envisager un réel abandon du projet cette année. Pour cela, notre manifestation du 29 mars prochain est d’une importance capitale, plus nous serons nombreux, plus la pression sera grande pour le second tour des Municipales.

Pour répondre aux « interrogations » de M.Vergnier, nous avons choisi le 29 mars afin d’interpeller les politiques sur le sujet et rappeler que les consommateurs et les personnes sensibles à la souffrance animales votent ! Nous souhaitons un débat, tous partis politiques confondus et déplorons l’instrumentalisation de la souffrance animale et de la santé des consommateurs par certains.

Pourquoi manifester ? Parce qu’un millier de bovins risquent de se faire égorger en pleine conscience si nous ne faisons rien et que nous n’allons pas attendre d’entendre leurs cris d’agonie pour nous mobiliser !

Le NARG a pu intervenir sur cette question dans La Montagne et l’édition du 19/20, sur FR3 Limousin, le 1er février.

Article du 31 janvier (ITV du maire de Guéret):

Article du 1er février (réactions du porteur de projet et du NARG) :

Concernant notre manifestation, nous vous informons que deux bus, au départ de Strasbourg et de Dijon sont désormais programmés. Vous pouvez d’ores et déjà réserver votre place :
*Strasbourg, étapes possibles: – Colmar – Mulhouse – Belfort – Montbéliard/ Réservations:
*Dijon, étapes: Pontarlier (5h00) Besançon (6h00) Dijon (7h00) Monceau Les Mines (9h00)/ Réservations:
D’autres cars sont à venir (Lyon, Paris…), consultez régulièrement notre site , pour voir les mises à jour. Pour les personnes ne possédant pas de profil Facebook, vous pouvez vous inscrire en envoyant un mail à collectif.narg@gmail.com.

L’actrice Mylène Demongeot, qui a rejoint récemment le NARG, sera présente à nos côtés, le 29 mars. Nous contactons actuellement d’autres personnalités publiques.

Tous à Guéret, le 29 mars !
Aurore LENOIR
Coordinatrice du Collectif N.A.R.G.

Les dangers du gaz de schiste dans le Jura (4): Forer à Noiraigue, c’est jouer à la roulette russe !

Projets d’ABB bloqués par les autochtones en Malaisie

Cigéo: les citoyens en faveur d’un report du projet

l’ONU dénonce officiellement la présence des enfants lors de corridas !
http://www.pressetext.com/news/20140205018  

Le conseil d’administration du parc national de la Vanoise a approuvé le 27 novembre la charte du parc, sur laquelle l’établissement travaille depuis plus de cinq ans. Si le conseil régional Rhône-Alpes a apporté son soutien, les communes du parc et le conseil général de la Savoie ont en revanche refusé de prendre part au vote.

Le projet de Sardy est pour l’instant stoppé.
En effet le tribunal Administratif a suspendu, en référé urgence, 3 fois de suite le même arrêté (après que le préfet le retire et fasse quelques modifications). La dernière fois, le porteur du projet est allé devant le conseil d’état avec le soutien du gouvernement. Mais le Conseil d’État a bien confirmé la décision du tribunal administratif en novembre 2013 ce qui bloque complètement le projet jusqu’au jugement sur le fond. 
Depuis nous attendons le jugement sur le fond des 6 arrêtés attaqués par les habitants de Marcilly et les associations Loire vivante et Decavipec. L’affaire n’est donc pas terminée mais semble être maintenant engagée assez favorablement pour tous ceux qui s’y sont opposés. L’occupation du site a été allégée.
Ce projet représentant une grande menace pour la forêt, nous avons franchi une étape supplémentaire en participant en novembre à la création du collectif SOS FORET. Sa première tâche est d’engager une campagne pour faire amender la loi d’avenir pour l’agriculture et la forêt qui va être débattue sous peu au sénat.
Nous vous invitons à consulter le site www.sosforet.org et à envoyer une lettre à un ou plusieurs sénateurs de votre région, membre de la commission sur la loi au sénat, à l’aide de l’outil en lien ici :  

Vous pouvez aussi suivre notre actualité sur le site

Plusieurs étapes cruciales ont été franchies pour l’avenir des forêts grâce à une importante mobilisation mais beaucoup reste à faire.

Merci à vous tous pour votre soutien.

Le bureau d’Adret Morvan

pétition :Sauver les feuillus du Plateau de Millevaches
la mobilisation a permis d’interrompre la mise en place du plan pluriannuel prévu.
Aujourd’hui, 1 an après, il est de nouveau sur la table mais les instances ont convoqué des réunions de concertation avec des associations régionales. Cependant, le nouveau plan ne proposant rien de réellement nouveau, les associations vont demander un moratoire.
Merci
Éliane Dervin,
pour Nature sur un plateau

Partagez cet article !

Une réflexion au sujet de « Bilan 4è trimestre 2013 »

  1. Mettre des liens, c’est bien utile.
    Quand ils marchent, c’est encore mieux. (ex: deux liens combinés => foirés sur NARG)
    Mais quand en plus, ils tiennent compte des dates de péremption des diffuseurs (ex. pluzztv.fr pour le JT19/20 de FR3: date +7 jours), c’est parfait! Hélas, la combinaison gagnante est rarement au rendez-vous. Comme pour le tiercé du PMU…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *