actualité écologie

météo

APPEL : Les petits pas ne suffisent pas

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

SPAM etc...

22 V'là les acteurs des transitions

AG Cyberacteurs

Les amis des 150

PROJECTION DU FILM UNE FOIS QUE TU SAIS

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

Ne laissez pas vos appareils en veille

Journal des Bonnes Nouvelles

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

Jour du dépassement : Pourquoi le recul cette année du 'jour du dépassement' est un trompe-l'œil

image vide cyberacteurs
image vide



Cyberaction : Les nouveaux OGM doivent être strictement étiquetés et règlementés

La Commission européenne a rouvert le débat sur les organismes génétiquement modifiés (OGM) avec une récente consultation publique : un nouveau cadre juridique pour les nouveaux OGM est envisagé, les excluant des processus d’approbation et des évaluations de risques actuels.

[ 2 333 participations ]

Pour aller directement à la signature Cliquez ici

Cette cyberaction a également pour objectif d'interpeller vos élus. Vous pouvez ajouter vos élus en copie du message en cliquant sur modifier des éléments après avoir rempli vos coordonnées

recommander par courriel    partager sur google+  
      partager sur framasphère

 

Cyberaction mise en ligne le 15 novembre 2022

Proposée par Cyberacteurs

Elle sera envoyée à Première Ministre | à vos euro députés

Elle prendra fin le : 15 février 2023

Plus d'infos

OGM NBTLes nouveaux OGM sont des OGM et doivent être réglementés en tant que tels, conformément au principe de précaution, faire l’objet d’une évaluation stricte de leur sécurité et être étiquetés comme génétiquement modifiés, afin de garantir la transparence pour les citoyens et les agriculteurs.

Des recherches supplémentaires doivent être menées sur les risques des nouveaux OGM pour l’environnement, la biodiversité et la santé, sur leurs impacts socio-économiques pour les agriculteurs et le système alimentaire, et sur le développement de méthodes de détection.

La France et l’Union européenne doivent promouvoir et soutenir de véritables solutions pour une agriculture durable, résiliente au changement climatique et respectueuse de la biodiversité, comme les pratiques agroécologiques et l’agriculture biologique et paysanne, et protéger l’autonomie des agriculteurs et leurs droits aux semences en s’opposant aux brevets sur les semences.

Nous demandons instamment à notre gouvernement et aux eurodéputés français d’adopter une position ferme contre toute tentative d’exclure les nouveaux OGM des réglementations européennes existantes sur les OGM et de maintenir les contrôles de sécurité et l’étiquetage obligatoires afin de garantir la sécurité de nos aliments, la préservation de la biodiversité et notre liberté de choix.

Quels sont les enjeux ?

Les grandes entreprises chimiques et semencières veulent utiliser les nouvelles techniques de manipulation du génome (dites « édition du génome » pour les rendre vendeuses) pour imposer des aliments génétiquement modifiés – les nouveaux OGM – dans nos champs et nos assiettes sans que nous en soyons informés.
Ces entreprises font pression sur la Commission européenne depuis des années pour exclure les nouveaux OGM de la réglementation européenne sur les OGM, en se cachant derrière des fausses promesses sur la faim dans le monde, la durabilité, la réduction des pesticides et le climat. Or, les nouveaux OGM ne sont ni plus durables ni plus à même que leurs prédécesseurs transgéniques de s’adapter aux changements climatiques et de sortir de la dépendance aux pesticides. Ils représentent par contre les mêmes dangers. De même, les plantes tolérantes à des pesticides, génétiquement modifiées pour produire et/ou absorber des pesticides chimiques, ne feront qu’accroître les conséquences néfastes de la contamination de l’environnement par ces substances dévastatrices pour la biodiversité. De plus, les brevets protégeant les semences conçues avec ces techniques constituent une intolérable appropriation du vivant, avec comme seule et véritable motivation l’augmentation des profits des actionnaires des sociétés qui les détiennent. Une telle mainmise de l’industrie sur les semences menacerait sérieusement, non seulement les droits et l’autonomie des agriculteurs en matière de semences, mais aussi la biodiversité agricole dans son ensemble. Sans parler de la menace de contamination par des OGM qui pèserait sur les cultures, notamment en agriculture biologique.
Selon les règles actuelles, tous les OGM sont soumis à une autorisation de l’Union européenne après évaluation des risques pour la santé humaine et l’environnement, à une obligation de transparence et de traçabilité pour les producteurs et d’étiquetage pour les consommateurs. La Commission européenne travaille à exclure les nouveaux OGM des législations européennes existantes sur les OGM. La déréglementation des nouveaux OGM empêcherait les agriculteurs, les producteurs de denrées alimentaires, les détaillants et les citoyens d’opter pour des choix sans OGM. Nous avons le droit de décider ce que nous mangeons et ce que nous faisons pousser dans nos champs !

Une alliance européenne

Une alliance de plus de 50 organisations dans 15 pays différents de l’UE gère et soutient cette pétition. Sur cette page, le compteur de la pétition indique le nombre total de signatures recueillies par nos différentes organisations partenaires. Vous pouvez signer et partager la pétition jusqu’au 20 novembre 2022 !
https://www.demeter.fr/petition-les-nouveaux-ogm-doivent-etre-strictement-etiquetes-et-reglementes/  

Nous vous proposons d'interpeller directement la Première Ministre et vos eurodéputés

Si vous souhaitez en savoir plus sur les nouveaux OGM et les risques qu’ils représentent, veuillez consulter la brochure de Demeter
https://demeter.net/wp-content/uploads/2022/02/Leaflet_New-GMOs_FR_20220125.pdf  

Signer !

Récapitulatif

Cette cyberaction va envoyer un courrier électronique à premiere-ministre@cab.pm.gouv.fr
Avec les éléments suivants :
  • Sujet : Nouveaux OGM non merci
  • Message : Madame, Monsieur,

    Nous avons le droit de décider ce que nous mangeons.
    Je demande instamment au gouvernement et aux eurodéputés d’adopter une position ferme contre toute tentative d’exclure les nouveaux OGM des réglementations européennes existantes sur les OGM et de maintenir les contrôles de sécurité et l’étiquetage obligatoires afin de garantir la sécurité de nos aliments, la préservation de la biodiversité et notre liberté de choix.

Cette cyberaction permet d'envoyer une copie de ce message à :

  • Votre euro-député.

Vous pouvez modifier ces infos (sujet, texte, elus...) en choisissant l'option
"modifier des éléments" après avoir renseigné le formulaire "je signe sans compte"

credible

Les champs marqués d'une * sont obligatoires

J'ai un compte

Adresse électronique *
Mot de passe *
  
credible

Je signe sans compte

champs obligatoires
Nom *
Prénom *
Courriel *
Code postal *
Commune *
Pays *
champs facultatifs
Profession
Adresse

(Cyberactions et journal des bonnes nouvelles) Si vous les recevez déjà, pas besoin de cocher cette case.

Je souhaite que mes coordonnées (nom | prénom | code postal | commune | profession) ne soient pas visibles sur le site de cyberacteurs. Elles seront juste collectées afin de figurer sur le document au format PDF envoyé au(x) destinataire(s) de la pétition.



Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments"

   

 

8 commentaires

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e

 

Mercredi 14 décembre à Dijon
Journée de mobilisation contre les OGM et de soutien aux faucheurs volontaires
Refusons que des OGM soient cultivés en France
Soutenons 6 Faucheurs Volontaires au Tribunal de Dijon

En avril 2017, plus d’une centaine de faucheurs et faucheuses volontaires ont détruit une parcelle de colza d’expérimentation de la firme semencière KWS à Villy-le-Moutiers (21). Ils revendiquent collectivement leur acte de désobéissance civile1. 6 d’entre eux, domiciliés en Côte d’Or, ont été entendus par la juge d’instruction en
2020 et seront jugés au tribunal ce mercredi 14 décembre 2022. Soutenons ces 6 Faucheurs Volontaires et leur participation à cette action collective réalisée pour révéler la mise en œuvre d’OGM dans les champs, faire le procès des pratiques de l’agro-industrie et celui de la complicité du gouvernement. Soutenons cette démarche. Agissons pour une agriculture saine, sans brevetage du vivant et sans pesticides de synthèse.

7h30 Marche citoyenne de la place Wilson jusqu’au Tribunal, 13 bl Clémenceau
Musique, chevaux, char, banderoles, pancartes...
8h30 Début du procès au Tribunal, 13 Boulevard Clemenceau
Pendant toute la durée du procès en particulier à mi-journée, rassemblement devant le tribunal stands d’information, de restauration (crêpes, flammekueche, vin chaud, boissons diverses), marché bio, musique et chants
À partir de 19h, rendez-vous à la Maison Phare (allée de Grenoble) Fête, musique, restauration, boissons, Bal trad avec Bal d’Ouche et Zadruga (entrée prix libre)
NON aux OGM, aux pesticides et au brevetage du vivant.
OUI à la préservation des pratiques paysannes, de la santé et de l’environnement !
OUI à une eau, un air et une alimentation de qualité !
NON AU PROFIT DE QUELQUES UNS CONTRE LE BIEN COMMUN
POURSUIVONS LES VRAIS RESPONSABLES !
Contact faucheursvolontaires21@riseup.net.   www:faucheurs-volontaires.fr
1Art 122-7 du code pénal : Il permet de désobéir à la loi au nom des valeurs supérieures ordonnées pour le bien commun..

Alain UGUEN
23/11/2022 - 11:00:53

Boycott des exportations,amendes et réquisition des engins cracheurs de pesticides par la même occasion.
Les planteurs européens mourront moins vite ainsi que les pollinisateurs BZZBZZ. Les gars de l'INRAE auront plus de RTT.
Aïchat Nussy

Colette Nusbaum Vallet
23/11/2022 - 10:38:25

Une loupe dans la poche pour arriver à lire les étiquettes quand l'affichage est lisible .
Sans O G M si c'est comme pour le tabac sans additifs : encore une règlementation scélérate . Bof !

Pierre Besson
17/11/2022 - 17:10:00

Les OGM doivent être annoncés, aussi bien en tant que tels que dans la composition des alimentS !

Michel Decollogne
16/11/2022 - 18:52:09

Et les humains modifiés génétiquement avec les injections expérimentales à ARNm ? Doivent-ils également être étiquetés et réglementés ? Ah oui, suis-je bête, c'est déjà le cas avec les QR codes.

Gilles Knopp
16/11/2022 - 14:27:36

Je suis atterrée devant le poids que pèsent l'argent le profit et les lobbies industriels en dépit des risques encourus par tous en dépit des principes de précaution, de respect de la mature de la biodiversité ...
la nature est à tout le monde et devrait être respectée par tous et pour tous par chacun ! les actionnaires gourmands ont des enfants aussi et devraient mettre leurs millions au service de la survie des espèces et de la qualité durable de la terre....

Dominique Morin
16/11/2022 - 12:44:28

Etats-Unis: les anti-OGM contre les semences adaptées au changement climatique
https://www.la-croix.com/Etats-Unis-anti-OGM-contre-semences-adaptees-changement-climatique-2022-11-13-1301241834  

Alain UGUEN
16/11/2022 - 10:20:03

 

Diffusion de l'info

Vous avez un site internet, un blog ? faites un lien vers cette cyberaction en insérant ce code sur votre site:

 

Formulaire de collecte d'informations

  • Les informations qui vous concernent sont destinées à Cyberacteurs.
  • Elles serviront uniquement à des opérations dont Cyberacteurs aura la maîtrise, soit seul, soit en partenariat avec d'autres.
  • Les données (nom, prénom, adresse électronique, ville, profession) sont stockées afin d'empêcher de participer deux fois à la même cyberaction .
  • Elles n'aparaissent en aucun cas sur notre site, ni celui de notre partenaire.
  • Les données (nom, prénom, code postal, ville, profession) peuvent éventuellement être publiées sur un fichier pdf et envoyées au(x) destinataires(s) de la cyberaction .
  • Les adresses électroniques ne seront en aucun cas diffusées à quiconque, excepté bien sûr au destinataire de votre courriel.
  • Les adresses postales pourront être éventuellement utilisées dans le cadre d'envois communs à plusieurs partenaires le tiers (imprimeur ou expéditeur) s'engageant expressément à n'utiliser le jeu d'adresses que pour l'envoi concerné.
  • En cliquant sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous acceptez de recevoir les cyber@ctions diffusées par Cyberacteurs au rythme d'une quarantaine par an (inactivité complète en juillet et aout). Vous ne recevrez aucun message d'autres que de cyberacteurs.
  • Chaque message comporte à la fin une formule de désabonnement utilisable à tout moment.
  • En ne cliquant pas sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous ne recevrez de Cyberacteurs aucun autre message que les confirmations de participation à une cyber@ction ou pétition.
  • Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des donnés qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, adressez vous à Cyberacteurs
traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !