Annoncez la couleur : Les 4 G de la transition Ecologique Solidaire

Chers amis,

Ma proposition d’Appel Pour une seule liste «ma commune en transition» n’a recueilli que 150 avis (positifs à 96% mais insuffisants pour engager votre association dans une telle action qui n’est de toute façon plus d’actualité puisque les listes sont en pleine préparation).

Si nous ne pouvons plus agir en amont pour peser sur les choix programmatiques et la composition des listes, nous pouvons agir avec notre bulletin de vote en posant nos conditions pour voter.
Aux listes d’annoncer clairement la couleur sinon c’est nous qui l’annoncerons en utilisant un bulletin de couleur vert qui ne manquera pas d’être visible au niveau du dépouillement et de peser sur les négociations d’entre deux tours au niveau programmatique pour la ou les listes qui voudront avoir notre vote.

La proposition c’est d’essayer de mener des campagnes au niveau des pays ( au sens de  bassin de vie) puisque c’est là que se posent les principales problématiques ( Bouger, Loger, Manger, Partager) et de mener au niveau de chaque commune à une grande enquête sur les déplacements boulot-dodo pour plaider pour de l’autopartage plutôt que l’autosolisme.

Ci-dessous proposition au niveau de la Cornouaille que chacune et chacun peut adapter à sa situation géographique.

Kerné en Transition Ecologique Solidaire

Australie, Russie, Amazanie, la planète brule de partout.
Nous n’avons plus les moyens de votes protestataires : il nous faut des majorités qui à l’échéance d’un mandat poussent les collectivités et les habitants à réduire leur empreinte écologique.

Indépendamment du fait qu’à tous les niveaux les promesses n’engagent que ceux qui y croient, le problème spécifique des municipales c’est que nous votons pour un échelon qui n’est pas pertinent ni d’un point de vue territorial ni d’un point de vue des compétences, les décisions qui concernent en particulier la transition écologique solidaire étant prise à un niveau intercommunal voir de pays (la cornouaille par exemple) pour ce qui concerne les mobilités ou l’économie.

A défaut de primaires qui auraient permis aux différentes sensibilités de se compter avant les élections, il reste au citoyen la possibilité de peser en annonçant à l’avance la nature de son vote pour obliger les listes à s’engager

Pour la 4 G (Bouger, Loger, Manger, Partager) de la Transition Ecologique Solidaire,
je veux 3 votes clairs
Au premier tour je veux un vote vert clair
pour au second un vote solidaire
pour dans l’année qui suit un vote référendaire
Précisant les options d’une transition écologique solidaire.

Au premier tour je veux un vote vert clair = pour une liste qui annonce clairement la transition écologique solidaire comme priorité ou avec un bulletin de couleur verte : il sera compté nul mais clairement identifié il sera pris en compte par les listes en présence comme un message clair

pour au second un vote solidaire ( d’une liste éventuellement fusionnée)

affichant dans l’année qui suit un grand remue-méninges (pour associer l’ensemble des citoyens aux réflexions sur la prise en compte de la transition dans tous les domaines de la gestion à tous les niveaux de la commune au pays en passant par l’intercommunalité) clos par un vote référendaire pour arrêter les choix à faire en terme de transition pendant le mandat)

Précisant les options d’une transition écologique solidaire.

Je suis preneur de vos avis sur ce principe et l’idée de mener campagne là-dessus au niveau de la Cornouaille en créant un collectif « Kerné en Transition Ecologique Solidaire » pour faire connaître cette possibilité de pression sur les candidats aux électeurs et travailler sur les mobilités douces (marche, vélo, covoiturage, transports en commun….) en menant éventuellement une grande enquête sur les déplacements des cornouaillais au niveau de chaque commune pour promouvoir les déplacements alternatifs à la voiture.

Voir forum des mobilités lundi prochain

Partagez cet article !

6 réflexions au sujet de « Annoncez la couleur : Les 4 G de la transition Ecologique Solidaire »

  1. ” Elle dénonce l’inaction des politiques face aux risques d’une « guerre nucléaire » et au « changement climatique. »” ???
    Vous vous trompez d’élection, ce n’est pas au niveau de la municipalité de gérer la guerre nucléaire.
    Votre pétition n’a aucun sens, si ce n’est d’être négatif pour le simple fait être négatif !…

    • être négatif pour le simple fait être négatif !…
      c’est toi qui l’a dit c’est toi qui l’est ;o)
      Commence par lire l’ensemble de l’appel avant de réagir et de voir que nous ne nous trompons pas d’élection. Ce sont les listes qui bien souvent oublient de dire que beaucoup de leurs promesses ne dépendent plus de la structure communale mais des communautés de communes voire des pays.
      Alain

  2. Bravo à Telgruc avec Vous qui a compris que mettre le paquet sur la transition écologique solidaire en impliquant l’ensemble des citoyens c’est la meilleure façon de conjuguer Fin du monde, fin du mois et faim de démocratie en permettant à la collectivité et à ses habitants de réduire leur empreinte écologique.

    Telgruc avec Vous a partagé la publication de Cyber Acteurs. : « Votez “annoncez la couleur” pour signifier que Pour voter pour vous nous demandons que vous vous engagiez dans la transition Ecologique solidaire * en consacrant la première année du mandat à faire un remue-méninges citoyen où chaque élu dans son secteur s’engage à repérer en lien avec toutes les forces vives les pistes qui permettront aux collectivités et aux citoyens de réduire leur empreinte écologique au cours du mandat * en terminant par une consultation citoyenne permettant à chacune et chacun de choisir les priorités pour la Transition Ecologique Solidaire »

  3. Depuis le 5 mars, la France est à découvert climatique.

    C’est ce que révèle l’Affaire du Siècle, au regard des émissions de gaz à effet de serres générées par la France depuis le début de l’année. Une date qui nous dit une chose : l’écart à combler est de 305 jours – nombre qui nous sépare du 31 décembre – pour atteindre l’objectif de neutralité de la France sur le climat.

    En effet, l’Etat français s’est fixé un objectif, inscrit dans la loi énergie-climat de 2019 : celui de la neutralité carbone en 2050. Concrètement, cela signifie que l’Etat s’est engagé à n’émettre que 80 mégatonnes de CO2 par an à partir de 2050. L’Affaire du Siècle s’est donc penchée sur la question : quel chemin lui reste-t-il à parcourir pour y arriver ?

    Le constat est clair : ce 5 mars 2020, soit en 2 mois et 5 jours, la France a déjà émis 80 mégatonnes de CO2. A partir d’aujourd’hui, nous avons dépassé la limite que nous nous sommes donnée.

    Alors oui, il reste 30 ans. Un peu moins d’une génération pour que l’Etat comble ce fossé et respecte ses engagements et la planète. C’est beaucoup, et “en même temps”, c’est bien peu. Car, pour y parvenir, c’est une transformation sans précédent de tous les systèmes qui devra être menée : énergie, alimentation, transports, logement, industrie, gestion des terres.

    Aujourd’hui, l’Affaire du Siècle met un chiffre sur ce défi. Celui d’une date et d’un fossé à combler. Ce Jour du dérèglement rappelle toute la pertinence de notre recours en justice, pour contraindre l’Etat à tenir ses engagements et à mettre en place les actions qui s’imposent.

    Ce 5 mars 2020 remet en lumière la nécessité de poursuivre la mobilisation citoyenne, en étant chaque jour plus nombreuses et nombreux et toujours aussi déterminé-e-s pour contraindre l’Etat à agir.

    La mobilisation se poursuit en ligne et dans la rue. Continuons de recenser tous les témoignages des effets directs des changements climatiques sur nos vies. Et réservez votre 14 mars, pour une mobilisation dans toute la France. Plus d’informations à venir très vite !

    D’ici-là, faites passer le message à vos proches en leur transférant cet email, pour chaque jour faire grandir la prise de conscience quant à l’urgence d’agir.

    Merci pour votre soutien et votre mobilisation,

    Cécile, Jean-François, Clotilde, Cécile et toutes les équipes de l’Affaire du Siècle

  4. Bonjour, Beaucoup de décisions concernant la mise en œuvre de la transition écologique solidaire dépassent le cadre municipal et même le cadre intercommunal : c’est vrai pour un schéma de transport efficace comme pour une reconversion de l’agriculture vers le bio.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *