Journal des bonnes nouvelles du 18 juillet 2013

Quelques bonnes nouvelles pour finir cette semaine d’été valent bien une entorse à la règle estivale d’un seul message par semaine.

Plus que jamais, votre souris a du pouvoir.

Bel été à tous

OGM Monsanto recule sur les OGM en Europe

C’est un nouveau coup porté aux OGM en Europe. Le géant américain des biotechnologies Monsanto va retirer toutes ses demandes d’homologation en cours pour de nouvelles cultures transgéniques dans l’Union européenne. En cause : l’absence de perspectives commerciales dans un continent globalement frileux en matière de biotechnologies.

“Nous retirerons les homologations dans les mois qui viennent”, a déclaré à Reuters, mercredi 17 juillet, Jose Manuel Madero, président et directeur général de Monsanto pour l’Europe.

RETRAIT DE SEPT DEMANDES

Sont concernées cinq demandes d’homologation pour du maïs, une concernant du soja et une autre de la betterave à sucre. Par contre, Monsanto ne compte pas retirer sa demande de renouvellement de l’autorisation pour son maïs MON 810 résistant aux insectes – le seul OGM actuellement cultivé à des fins commerciales en Europe depuis 1998.

cyber @ction N° 533 : dernière chance pour barrer la route aux OGM en Europe ! reste d’actualité

BIRMANIE

Nous sommes intervenus plusieurs fois à propos de la Birmanie
LIBÉREZ LES PRISONNIERS POLITIQUES DE BIRMANIE

Nous avions perdu au niveau de l’Europe qui a levé ses sanctions économiques contre la Birmanie.

Notre action a tout de même été entendue au niveau français.

Le président Hollande a demandé la libération rapide et inconditionnelle des prisonniers politiques. Le président Thein Sein a affirmé que 30 000 avaient été libérés en deux ans et qu’il n’en restait qu’un nombre limité. Les ONG parlent quand même de 100 à 150 opposants emprisonnés. Le président birman a répété, comme il l’avait dit il y a quelques jours en Grande-Bretagne, qu’ils allaient être libérés d’ici la fin de l’année.

GAZ DE SCHISTE
La France va-t-elle vraiment mettre fin aux financements du charbon et des gaz de schiste ?

La Banque européenne d’investissements (BEI) et la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD), deux banques publiques européennes dont la France est l’un des actionnaires principaux, et deux des plus grandes banques multilatérales d’investissement au monde, vont prochainement adopter leurs nouvelles politiques énergétiques (respectivement le 23 juillet et à l’automne).

près de 4000 signatures en moins de 5 jours pour demander que les gaz de schiste soient formellement exclus de la politique de la BEI.

Jusqu’ici, le gouvernement était resté discret.
Ce mercredi, Pascal Canfin, ministre délégué chargé du développement, nous a répondu ce mercredi après-midi sur Twitter : « la France défend le non financement du charbon et des gaz de schiste par la BEI ».

Une bonne nouvelle qui reste à confirmer par des actes. Notamment de la part de Bercy et de Pierre Moscovici dont le dossier BEI / BERD dépend.
En vous souhaitant bonne réception et un excellent été. Bien cordialement
Maxime Combes, Attac France

http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/commentaires.php?id=641

Pour confirmer cette bonne nouvelle participez à la cyberaction N° 557: contre les subventions publiques aux gaz de schiste !

Partagez cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *