La marche c’est le pied

MARCHER, C’EST BON POUR LA SANTE

Le médecin grec Hippocrate considérait la marche comme “ le meilleur remède de l’homme ”. Un adage déclare même : “ J’ai deux médecins, ma jambe gauche et ma jambe droite. ” ‬

L’idéal pour avoir la jambe légère? Pratiquer 20 minutes de marche par jour, d’une traite et à un bon rythme. ‬

C’est l’activité physique de base : elle est conseillée à tous, en tous lieux et par tous les temps. Il n’existe aucune contre-indication à la marche et les médecins sont unanimes à souligner ses vertus. ‬

L’exercice qu’elle procure favorise la santé par la diminution du risque de maladie cardio-vasculaire ‬

La marche augmente l’irrigation sanguine au niveau des membres inférieurs et renforce le muscle cardiaque. Elle stimule la circulation veineuse des jambes, muscle les membres inférieurs et les fesses, améliore sensiblement le rendement des poumons.Essayez, tous les jours, de vous ménager un moment pour marcher. Si vous habitez en ville, rendez-vous à votre travail à pied, quand cela est possible. Si vous prenez des transports collectifs, arrêtez-vous un ou deux arrêts avant votre destination afin de marcher un peu. Autant que possible, faites vos courses à pied, et profitez du week-end pour aller marcher en forêt. ‬

Si vous êtes cardiaque, en particulier si vous souffrez d’une angine de poitrine ou avez souffert d’un infarctus du myocarde, la marche n’est pas contre-indiquée, bien au contraire. Elle aura un effet excellent sur votre cœur, renforçant et facilitant la circulation sanguine dans vos artères coronaires. ‬

La marche à pied permet de lutter contre l’obésité et contre le stress ‬

Elle préserve du diabète en aidant l’organisme à mieux utiliser l’insuline. Elle fortifie les os, prévenant ainsi l’ostéoporose. Elle redonne force, souplesse et énergie. Elle contribue à la perte de poids et à sa stabilisation. En outre, elle améliore la qualité du sommeil, stimule les fonctions cérébrales et peut même neutraliser la dépression. ‬

LA MARCHE, C’EST BON POUR LE CLIMAT

m http://www.ademe.fr/auto-diag/transport … asp?Q=&M=1 m ‬

Faire 500 m à pied prend 8 minutes, évite les problèmes de démarrage, des feux et de stationnement. Rappelons que la voiture consomme et pollue énormément au cours des premiers kilomètres (10 à 15 fois plus par rapport aux émissions à moteur chaud). ‬

Les déplacements domicile-travail, des loisirs, d’accompagnement des enfants peuvent se faire à plusieurs et ainsi limiter le nombre des véhicules en circulation. ‬

L’exemple de l’optimisation de l’accompagnement à l’école est déjà très développé dans certains pays européens (Suisse, Grande Bretagne, Allemagne…). Cet accompagnement permet de limiter fortement le nombre de voitures qui saturent l’accès aux écoles et contribue à aggraver les conditions de circulation, l’insécurité routière et la pollution. ‬

PEDIBUS ? le “transport ” scolaire écolo…

Les encombrements sont souvent liés au transport des enfants : apprenons leur la marche

Le “Pedibus” emmène les enfants de la maison à l’école, à pied, encadrés par des parents…Plusieurs communes l’ont adopté. ‬

m http://www.tremblay-en-france.fr/page/p-111/art_id-773/ m ‬

et donnons leur l’exemple.

Dans ce domaine ce n’est pas le tout ou rien si chacun faisait l’effort un jour par semaine de laisser sa voiture au garage pour utiliser d’autres modes de transports ce serait 20% de véhicules en moins avec un effet démultiplicateur pour la diminution des encombrements avec leur cortège de pollution, de temps gaché et des stress….. ‬

LA MARCHE, C’EST BON POUR LA CONVIVIALITE

Au lieu d’être coincé dans un embouteillage seul dans sa voiture, la marche à pied permet de rencontrer d’autres personnes d’échanger ne serait-ce que quelques mots. ‬

Gageons que si au lieu d’être coincés dans leur voiture à pester contre les autres automaobilistes qui les empêchent d’avancer, les citoyen-ne-s prenaient d’avantage leurs pieds pour se déplacer, ils seraient aussi de meilleure humeur et le moral collectif s’en ressentirait. ‬

LA MARCHE, C’EST BON POUR LA SECU

Bonne pour la santé, contre la pollution, pour le moral, la marche est donc bonne pour la Sécurité Sociale dont le déficit abyssal pèsera sur les générations futures ‬

LA MARCHE, C’EST BON POUR LA SOLIDARITE

Au nom de l’égalité développer la marche c’est aussi développer l’accessibilité pour tou-te-s (handicapés, déficients visuels, parents avec poussettes…) et développer les transports en commun qui en sont le complément indispensable : je fais l’effort d’aller au boulot ou faire mes courses… à pied et je reviens en bus (ou l’inverse) ‬

PRENEZ LE TEMPS DE VIVRE, VOUS PRENDREZ BIEN LE TEMPS DE MOURIR‬

Comme l’écrit JP Besset ‬

Cela nous oblige en effet à remettre en cause cette valeur fondamentale qui est la base de notre civilisation depuis deux siècles, depuis les Lumières : la croyance en le « Progrès ». (…Le rôle de la gauche consistait à s’opposer à « l‚ordre des choses », dieux, castes ou classes, afin de favoriser le progrès humain. Elle y a souvent réussi. Changement d’époque : la gauche est désormais complice de cet « ordre des choses » et de son premier commandement, la croissance, au prétexte que celle-ci diffuserait la richesse. Ce n’est plus vrai : la croissance massacre le bien commun du vivant et creuse comme jamais les inégalités ! (…)‬

On a énormément de richesses à partager. Partageons-les différemment, plus équitablement, et surtout avec les pays du Sud. Essayons d’être heureux avec ce qu’on a et avec les relations humaines qu’on peut tisser, plutôt que de s’engloutir dans cette masse de productions qui ne nous rend pas heureux. ‬

Be Sociable, Share!

9 réflexions au sujet de « La marche c’est le pied »

  1. Nos chers Présidents successifs, soucieux de nos santés, nous font descendre dans les rues régulièrement, et ce grâce à leur politique qui nous oblige à sortir de chez nous pour manifester! Alors le 31 janvier 2019, TOUS dans la rue pour soutenir la Grande manif des RETRAITES!

  2. J’adhère totalement à cet article ainsi qu’à ce que dit JP Besset. Quand prendrons-nous conscience de la valeur de la sobriété heureuse si chère à Pierre Rabhi et à la simplicité volontaire chère à mes amis Québecois.
    L’expression “défense du pouvoir d’achat” a tendance à me hérisser parce que j’y vois une invitation à toujours consommer plus, alors que ce qui peut provoquer un renversement de la situation catastrophique dans laquelle la quête du “toujours plus” nous plonge ainsi que notre planète, c’est une prise de conscience que tous les êtres vivants de la Terre sont sur le même navire.
    Merci pour ce genre d’article.

  3. se “contenter de ce qu’on a” c’est bien quand on a quelque chose ! Mais il faut aussi ouvrir les yeux et se rendre compte que certains n’ont plus rien, ni pour se loger, se chauffer, voire manger au 15 du mois… alors ne soyons pas trop catégoriques si nous voulons que la majorité de nos concitoyens adhèrent aux propositions des écologistes en matière de “sobriété”. Allez voir le film “les invisibles”, actuellement sur nos écrans et vous comprendrez que nous ne vivons pas tous dans le même monde !

  4. Des copains “décroissants” : “”les gilets jaunes non : ils défendent la voiture et le “pouvoir d’achat” “” . J’ai répondu que je ne connaissais pas bien les conditions de vie
    de ces gens et que bon nombre de “décroissants” avaient un pouvoir d’achat supérieur à celui des G.J. ” Pas de réaction!

    • Bonjour. La décroissance qu’il faut imposer pour ne pas la subir, est celle de l’ énergie, avec attribution de quotas individuels non cessibles.
      L’argent qui ne pourra pas être dépensé par les fortunés, ne pourra alors qu’être partagé.
      La croissance sera alors humaine.
      Je rappelle que les utopistes sont ceux qui refusent cette révolution, car, comme je l’ai dit en intro, la Nature va nous l’ imposer.

  5. C’est excellent pour la santé et qu’est-ce qu’on respire, surtout si on crie à pleins poumons! A moins bien sûr que quelques enragés, armés, autorisés à tirer et à jouer de la matraque ne s’attaquent à votre santé! Et aussi, bien sûr il y a les lacrymo, mais à part ça, nous la marche, on aime ça!

  6. Ce genre d’article ne montre pas la lucidité des gens qui les écrivent, c’est un peu court tous cela et cela réduit ces écrits à pas grand chose…….

  7. La marche en ville, c’est le pied !

    Les habitants des villes où il est possible de marcher pour effectuer ses déplacements sont plus heureux. C’est le résultat d’une étude réalisée par l’Université du New Hampshire : 700 personnes, issues de trois quartiers différents du New Hampshire, ont été interrogées pour mesurer leur « capital social » et leurs réponses ont montré que ceux qui vivent dans des quartiers où l’on peut tout faire à pied avait une meilleure qualité de vie que les autres. Plus heureuses et en meilleure santé, elles sont également plus disposées à faire du volontariat, à travailler en communauté ou tout simplement à recevoir des amis, rapporte USA Today. Pour Shannon Rogers, co-auteur de cette étude, « à une époque où les considérations climatiques et où les questions énergétiques prennent de plus en plus d’importance, avoir la possibilité de se déplacer uniquement à pied est une composante essentielle de l’aménagement de quartiers durables ».
    https://www.goodplanet.info/2010/12/17/la-marche-en-ville-c-est-le-pied/

  8. Le manque d’activité physique présente une menace pour la santé des Français
    Les répercussions sur la santé du manque d’activité physique et de la sédentarité concernent la quasi-totalité des Français. En effet, 95 % de la population entre 18 et 64 ans est exposée à un risque de détérioration de la santé par manque d’activité physique ou un temps trop long passé assis, selon l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail).

    La professeure Irène Margaritis, cheffe d’unité d’évaluation des risques liés à l’alimentation à l’ANSES, résume « une part importante de la population est exposée à des risques en raison du manque d’activités physiques qui s’expliquent par une sédentarité forte due aux modes de vie contemporains, au travail et aux loisirs. » Il s’agit pour elle qui a coordonné ce travail de recherche : « d’une question prioritaire de santé publique car ce sont des risques évitables. Les leviers à actionner de façon collective et individuelle existent. Certains sont individuels et dépendent du libre-arbitre. D’autres sont collectifs et relèvent de choix de société. »

    Les Françaises et les Français manquent donc d’activités physiques
    Un des apports de cette étude est de montrer que les risques liés à la sédentarité et à l’inactivité se cumulent. La sédentarité est le fait de rester assis ou couché longtemps comme dans lors du visionnage d’écrans (travail, télévision ou pratique du jeu vidéo), de la lecture, ou encore lors de l’utilisation des transports (de la conduite au passager assis dans un train ou un bus). Le temps moyen de sédentarité des adultes français est de 7 heures par jour. Ce temps de sédentarité est plus important chez les habitants de l’Ile-de-France que dans le reste du pays.

    L’insuffisance d’activités physiques est entendue ici comme le fait de ne pas effectuer au moins un travail de sollicitation cardiovasculaire de 5 fois 30 minutes par semaine (marché, course à pieds, natation, vélo…), deux sessions de travail de résistance musculaire et d’assouplissement par semaine.

    Cette insuffisance d’activités physiques accroît les risques de décès, les maladies cardiovasculaires, le développement des cancers et du diabète de type 2. Ainsi, le quart le plus inactif de la population a 40 % de risques en plus de décès prématurés, 25 % de probabilité de développer du diabète. Les 37 % d’adultes qui passent plus de 8 heures par jour devant un écran ont 50 % de risques en plus de souffrir d’obésité.

    Irène Margaritis estime que « l’activité physique est un besoin physiologique. C’est pourquoi, on devrait avoir une activité physique minimum. Or, l’environnement humain actuel fait qu’on n’a pas l’activité physique minimale requise ». Elle recommande d’éviter de rester trop longtemps assis notamment au travail. Face à de tels constats, des démarches favorisant la mobilité douce par le vélo ou la marche à pieds ont un rôle à jouer, ainsi que la désintoxication aux écrans omniprésents dans nos vies.

    Pour réduire l’impact sanitaire de ces phénomènes, l’ANSES préconise de sensibiliser l’opinion, de développer les incitations à l’activité physique. L’ANSES note aussi que « les comportements observés chez les adultes font écho à ceux observés chez les enfants et adolescents en termes de comportements familiaux ou sociaux. »

    Eric Vial, directeur de l’évaluation des risques à l’ANSES, explique que l’étude a été conduite en 2016 et que les prochaines éditions permettront de voir si la pandémie de Covid-19 et les confinements ont eu des effets sur le comportement des Français par rapport à l’activité physique.

    Julien Leprovost
    https://www.goodplanet.info/2022/02/16/le-manque-dactivite-physique-presente-une-menace-pour-la-sante-des-francais/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *