la forêt au Col du Mont Jean (Lepuix 90) 

deux photos que j’ai prises à un an et demi d’intervalle. On a peine à croire qu’il s’agit du même lieu : la forêt au Col du Mont Jean (Lepuix 90) autrefois qualifiée de “remarquable”. Cette forêt que je connais et apprécie (appréciais) depuis mon enfance.

Plusieurs parcelles, privées et communales, ont été rasées au début de cette année pour que la carrière de Lepuix puisse y stocker des stériles (terres et matériaux non exploitables), malgré l’action en justice de FNE90.

La preuve par l’image qu’il est important de défendre notre patrimoine forestier contre les  appétits destructeurs !

Francine Praud

Partagez cet article !

3 réflexions au sujet de « la forêt au Col du Mont Jean (Lepuix 90)  »

  1. On aimerait voir ces deux photos et leurs légendes datées s’afficher partout et parallèlement aux photos de l’admirable minaret du XIVème siècle d’Alep à 24h d’intervalle , soit avant et après sa destruction totale. Cela relève de la même rage inculte.

    • Je constate les mêmes dégâts ici dans le Haut-Doubs. Bien caché par quelques bosquets en bord de route. Je suis écœurée et personne ne semble s’en plaindre. Comprennent-ils les conséquences ?

  2. Comme je l’ai déjà écrit, c’est suite à la demande de renouvellement et d’extension émanant de la Société des Carrières de l’Est en 2016 que cette forêt a été rasée. Il était prévu que la zone ainsi dégagée reçoive le stockage des stériles (matériaux inutilisables).
    Or un article récent de l’Est républicain nous apprend la fermeture de cette même carrière à la fin de l’année 2019 ! La cessation d’activité serait due à une perte d’argent récurrente depuis plusieurs années (environ un million d’euros de pertes par an). En effet la rhyodacite (roche volcanique) coûterait trop cher à l’extraction et serait délaissée par les entreprises de travaux publics au profit du granulat à base de calcaires.
    POURQUOI, sachant pertinemment que l’activité n’est pas viable, demander un renouvellement et une extension ? POURQUOI ces dernières ont-elles été accordées malgré la situation défavorable de la carrière et l’opposition d’une majorité de la population consultée ?
    La forêt a été rasée pour RIEN. C’est profondément triste et, pardonnez-moi l’expression, profondément dégueulasse !

    Pour info.
    – Article de l’Est républicain :
    https://www.estrepublicain.fr/edition-belfort-hericourt-montbeliard/2019/10/27/la-carriere-va-fermer-ses-portes-fin-2019
    – Résultats enquête publique :
    https://www.territoire-de-belfort.gouv.fr/content/download/13869/108978/file/rapport%20denquete%20carrière%20de%20lest%20.pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *