Régulation du silure glane

Le Silure glane, espèce omnivore longé vive et susceptible d’atteindre une taille importante plus de 3 mètres, pose sur tous nos fleuves des grandes difficultés et dérègle  tout le milieu aquatique, en prenant le dessus sur toutes les autres espèces traditionnelles dont certaines à haute valeur patrimoniale et économique.

C’est pour cela que, nous vous demandons la prise des décisions de régulation, à savoir l’inscription du silure glane, sur la liste des espèces susceptibles de provoquer des déséquilibres biologiques, au titre de la Loi Littorale : l’article L432-10 du Code de l’Environnement.

Notre souhait, une fois la loi votée : tout Silure attrapé par les pêcheurs, sera interdit de remettre à l’eau vivant, (mort dans l’eau). Ensuite, sa chair biodégradable ne contaminera pas les rivières.

Par ailleurs, il serait souhaitable de pouvoir aussi supprimer les silures dans les passes à poissons et à proximité des seuils sur les fleuves et rivières classées « migrateurs » (Exemple : Loire/Allier, Garonne…).

En effet, c’est à cet endroit qu’ils se rassemblent et provoquent de gros dégâts sur les saumons, aloses, anguilles, lamproies, …

En outre tout silure vivant doit être interdit au transport.

Le président ADEL
Sentinelle des associations

Partagez cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *