Éric Piolle : “La réussite de Nicolas Hulot est notre responsabilité collective”

Alors que le ministre de la Transition écologique et solidaire Nicolas Hulot est l’objet de très nombreuses critiques depuis plusieurs semaines (en résumé : à quoi sert-il dans ce gouvernement ?), le maire de Grenoble Éric Piolle a publié vendredi, sur les réseaux sociaux, un texte dont voici des extraits : “En devenant ministre d’État, Nicolas Hulot savait qu’il devrait faire face à des puissants vents contraires. Que les victoires ne seraient pas quotidiennes ; qu’elles seraient collectives et les défaites toujours personnelles. Nous le savions tous. Nous étions alors nombreux à lui souhaiter du courage, à l’enjoindre de tenir bon, à lui dire qu’il pouvait compter sur nous quand la tâche serait rude. Pendant les premiers mois de la mandature, il a gagné des arbitrages, en a perdu d’autres. Tout était prévisible […] En à peine quelques mois, il a réussi à engager le Parlement (et le gouvernement) sur des rails irréversibles. Son plan climat prévoit la neutralité carbone de la France à horizon 2040, tout comme la fin des ventes de voitures à essence et diesel. C’est la promesse d’une révolution […] La réussite du mandat de Nicolas Hulot est nécessaire à tous et donc notre responsabilité collective […] Le discréditer lorsqu’il perd un rapport de force c’est fragiliser la capacité à gagner les futures batailles qui l’attendent. Et elles seront nombreuses […] Ne détruisons pas le seul qui, à l’échelle nationale, et en terrain hostile, conserve des marges d’actions”.

Publié par le Dauphiné

Votez – Nicolas Hulot doit-il quitter le gouvernement ?  

Partagez cet article !

25 réflexions au sujet de « Éric Piolle : “La réussite de Nicolas Hulot est notre responsabilité collective” »

  1. Nicolas Hulot est ministre d’Etat, c’est déjà quelque chose, mais il n’est pas ….JUPITER … donc il ne peut décider tout ce qu’il veut !
    En attendant, j’estime qu’il est le meilleur ministre de l’Ecologie qu’on ait eu et s’il partait, je ne vois aucun remplaçant possible qui puisse faire mieux que lui !

    • C’est sûr que Monsieur Piolle est une référence en matière de progrès et de tolérance.

      Habitante de Grenoble, je lui ai écrit deux fois pour que Grenoble n’accueille plus les cirques avec des animaux sauvages. Notamment lorsque le cirque qui se produit avec l’éléphante Maya est venu, il y a deux ans (https://www.mesopinions.com/petition/animaux/justicepourmaya/35958).

      La réponse que j’ai reçue est que cela aide au dynamisme de la ville ! Au secours ! c’est à mourir de bêtise et cruel.

      Je précise que j’avais voté pour lui aux élections municipales.

  2. Il y a les idées et il y a la pratique et là commence l’antinomie ! Donc Hulot ne peut faire autrement que démissionner, mais au point où il en est de bouffer des boas constricteurs (comme dirait Jadot) si son estomac résiste qu’il continue, en se discréditant un peu plus chaque jour.

    • Hulot est l’un des ministres, dans un milieu plutôt hostile et certes, il n’a pas les pleins pouvoirs ( pour çà, il faut être….Jupiter ), et ne peut obtenir ce qu’il veut en claquant des doigts. J’apprécie Jadot, mais je le mets au défi de faire mieux s’il était à la place de Hulot!
      Nous sommes dans un système qui donne tout pouvoir aux lobbys, aux grands groupes industriels et financiers, et qui va contre TOUT ce que souhaite la population, et les députés votent tout ce qu’on ne veut pas. C’est nous qui avalons des couleuvres à cause d’une élection présidentielle qui n’a même pas donné la majorité des électeurs inscrits !!!
      Résultat : les nombreuses manifestations dès l’automne, un nombre incalculable de pétitions citoyennes contre des décisions de l’Etat ( y compris dans cyber@cteurs ). Alors il y aurait du ménage à faire, ,mais c’est un erreur de s’en prendre à Hulot dont le champ d’action a des limites. Juste un exemple : le scandale des 11 vaccins obligatoires, un acte criminel ( il n’y a pas que moi qui le dit _ de très nombreux médecins _) et cette abominable ministre de la santé : qui demande sa démission ? sans doute pas ceux qui veulent celle de Hulot .
      Alors, un peu de réflexion, SVP !

  3. Démissionner, Hulot ? Et qui à sa place ? Il y a les souhaits (vertueux et utopiques) et la (dure) réalité. Hulot abandonne ce qui était pour le moment irréalisable, et tout le monde le sait, sauf à raconter n’importe quoi et vouloir le descendre. Qu’on privilégie à court terme la fermeture de la moitié des centrales nucléaires et toutes les conséquences et on entendra les écologistes… et les autres !
    Qui peut penser que Jadot, ou n’importe quel autre, ferait mieux ?

  4. Nicolas Hulot n’est qu’une potiche, un guignol manipulé par Jupiter comme faire-valoir “écologiste”, je dirais plutôt “hélicologiste” (CO2 mon amour…) .
    Sa fondation est du reste sponsorisée par diverses multunationales. L’as-t’on vu à Notre Dame des Landes, à Bure, et bien d’autres… Faire de beaux discours, il sait, vendre des shampoings, aussi, et avaler des boas, n’en parlons pas… Donc, soyons lucides il est au service d’un régime autoritaire dévoué à l’industrie et à la finance, au patronat en un mot.Donc ouvrons grand les yeux et n’attendons pas grand chose de lui.

    • Il est (comme nous) dans un régime autoritaire, pas “au service ” . Il ne fallait pas élire Macron !
      Mais pourquoi n’allez-vous pas proposer à Jupiter de vous mettre à la place de Hulot, vous ferez peut-être mieux ???????

      • Réponse très facile et vraiment peu argumentée : 1. je n’ai pas voté Macron le Judas (je me demande pourquoi vous me rendez responsable de l’élection de Macron ???), Vous dites qu’il subit comme nous un régime autoritaire. Subir?, Mais il ne s’est guère fait prier pour décrocher son maroquin, il me semble…
        .2. Quand on se prétend au-dessus du commun des manants, on prend ses responsabilités et quand on fait de beaux discours sur l’écologie, on agit en conséquence et on ne baisse pas son pantalon; quand on dit (pas trop fort quand m^me)), qu’on n’est pas partisan de NDDL, on soutient activement ceux qui luttent pour défendre leur territoire contre les bétonneurs de tout poil; je ne me prétends pas être à le hauteur de Mr Hulot, mais ,je me suis rendu aussi souvent que possible à NDDl, (et j’ai eu l’occasion de voir ce qu’est un état policier). et je n’ y ai jamais vu M. Hulot.

        • Oh que non, je ne vous rend pas responsable de l’élection de Macron, … : 20 millions de bulletins pour ce jeunot qui fait la même politique que ceux d’avant et même en pire ( il est beau le renouvellement ! ).
          NDDL, là : le pire noeud de vipères de gauche et de droite qui puissent être d’accord ensemble et avec les industriels, etc..Hulot peut être plus efficace en donnant son avis à Paris qu’en allant sur place ; après son avis doit être écouté..et puis, il y a les experts… Et…Hulot n’est pas Valls ( à être sous les caméras jour et nuit en tant que 1er ministre !!
          Le glyphosate, Hulot, il peut toujours exiger qu’il soit supprimé dans 3 ans ou moins, mais ce n’est pas lui qui détient la décision finale, c’est la Commission européenne, et à l’heure qu’il est, il y a plusieurs pays qui ne sont pas d’accord et qui n’en ont rien à faire des arguments du ministre français.
          c’est très tendu sur le sujet en ce moment. il y en a qui voulaient 15 ans encore !!!! Donc il pourra raccourcir, mais peut-être pas autant qu’il voulait au départ. Et ce n’est pas sa faute.. sans lui, je pense que ce serait au minimum entre 5 et 10 ans, on va voir…

  5. Bonjour,
    Monsieur le Ministre de l’écologie nous déçoit grandement. Nous ne lui demandons pas de démissionner mais d’avoir du courage , de se faire entendre haut et fort,de mettre son poids dans la balance car la situation écologique est catastrophique et nous ne pouvons plus attendre! une citoyenne qui agit jour après jour pour tenter d’améliorer la situation…
    C.Denis

    • Vous aussi, vous feriez mieux dans ce panier de crabes ??
      Je suis comme vous, je bataille comme je peux à mon niveau, et je critique les vrais responsables de la situation du pays devant toutes les causes écologiques. Et pour entendre, il faut être à l’écoute, évidemment , au bon moment. La semaine dernière, j’ai entendu N Hulot avec Bourdin, et il expliquait ses difficultés à arracher quelques avancées..Je l’ai entendu à la radio aussi. Il se démène, mais il a en face, un président ( pas écolo ), des élus pour la plupart hostiles, + tous les lobbys contraires à ce qu’il demande.
      Alors il faut faire preuve d’un peu de jugeote et de réalisme avant de taper aveuglément sur un ministre dans ce gouvernement d’un autoritarisme effarent. Là, je me permet de critiquer car on était prévenus ( avant l’élection ) !

  6. Vous me permettrez d’être plus que critique au sujet des liens entre Hulot et EDF , Areva etc…
    si sur le sujet de NDDL , il parait assez clair , sur le reste je n’ai AUCUNE CONFIANCE .
    Alors , démission ou pas , peu importe !
    En revanche , c’est à nous ,e n effet de ne pas baisser les bras et d ‘être vigilants , offensifs et déterminés , partout où nous vivons contre toutes les attaques …
    Le terme ” BIEN COMMUN ” ayant été galvaudé par Macron et Juppé , redonnons lui son sens véritable !

  7. N.Hulot fait de l’annonce mais je préférerais voir des analyses
    Le nucléaire devient de plus en plus cher du fait de la sécurité renforcée, de la déconstruction des centrales et de l’enfouissement des déchets qui sont problématiques (voir Bure)
    On sait qu’il mettre le paquet sur les énergie renouvelables + économies en particulier par l’amélioration de l’isolation. Alors qu’est-ce qu’on attend pour lancer de grand projets éoliens, solaires (avec stockage de la chaleur) et autres. Le financement ne doit pas venir d’EDF (surendetté) mais d’investisseurs variés comme les banques, les sociétés d’assurance, les retours de placements à l’étranger, les investissements citoyens comme cela se fait déjà à petite échelle. C’est à partir de ce grand plan (qui sera générateur d’emploi) que l’on clarifiera la situation et la programmation de la réduction du nucléaire et des centrales à charbon
    Il est plus facile de décider qu’on va supprimer le Diesel des voitures en 2040 sans dire comment on va faire exactement pour çà et surtout sans traiter les camions, les bus, les engins de travaux publics et pire les cargos qui carburent au fuel lourd.
    N.Hulot n’a pas l’air pressé de régler les questions importantes comme l’inutilité de Notre Dame des Landes, la production toxique d’alumine à Gardane, l’arrêt de Fessenheim conditionnée à la mise en service de l’EPR de Flamanville dont on ne connait pas la date !!!
    Je ne parlerai même pas du glyphosate et de toutes les pollutions agricoles et alimentaires

  8. Surement pas, qui donc pourrait faire le job mieux que lui?
    Il fait ce qu’il peut et je ne crois pas que quiconque puisse faire mieux dans le
    contexte actuel.
    Continuons à le soutenir, même si tout n’est pas ce que l’on espère.
    Ce qui est sur c’est qu’il a besoin de notre appui envers et contre tout.
    Il est très courageux, & savait que sa tâche serait rude.
    c’est facile de dire yaka yaka…..je ne voudrais pas vous y voir!
    Courage Nicolas, on est avec toi, et merci pour tout ce que tu tente.

    Je me souviens des mots de Robert Badinter dans un contexte aussi difficile, qui a conclu un colloque sur la CPI (Cour Pénale Internationale) en disant :
    “Oui bien sur, nous ne sommes pas satisfait mais si vous saviez le nombres de petits pas qui ont été fait depuis le début de ce combat, alors soyons modeste & continuons d’avancer.”

  9. Je ne vais pas vous rendre responsable ( comme amat a crû pour lui ) , de l’élection de mai 2017 : il ne fallait pas que les français votent Macron ! Il avait déjà annoncé qu’il était favorable à Bure, à l’EPR de Flamanville, avait décidé des 2 à construire ( aux frais d’EDF ) en Gde Bretagne, etc, etc….quelles nouveautés pour un “jeune” président !!!!
    Tout comme les précédents, il n’a aucune idée du coût du démantèlement de tous ces réacteurs en fin de vie, qu’il faudra faire quand même en + du grand caréage, On ne sait pas, impossible à évaluer, si ce n’est qu’on sait que ce sera astronomique…pour nos descendants !
    On entend rarement parler des hydroliennes…, avec notre longueur de côtes à l’ouest, du nord au sud !
    Le glyphosate, Hulot se bagarre, mais j’en ai parlé au dessus: il y a les autres pays européens qui ne vont pas forcément obéir à la France…

  10. ” il ne fallait pas que les français votent Macron”
    Parfait ! Mais c’est lui qui a été élu. Et il doit jongler entre différentes priorités parfois difficilement compatibles.
    En matière d’écologie, comme dans d’autres d’ailleurs, mais restons en à l’écologie, toutes les promesses sont possibles, et au contact des réalités on voit ce que valent les promesses précédentes.
    C’est vrai, ce gouvernement n’avait pas la fibre particulièrement écolo, pour autant le choix de Hulot est emblématique. Je préfère un Hulot imparfait peut-être mais réaliste à un Hulot démissionnaire. Parce qu’être réaliste n’est pas donné à tout le monde et c’est pourtant la qualité indispensable.

  11. Hulot a le choix: signer ou ne pas signer.
    Si refusant de signer il est démissionné, où est le problème ?
    Il donne (ou a donné) ses limites et n’a pas à servir de caution écolo – car c’est cela son rôle dans ce gouvernement néolibéral.
    Donc, en signant, accepter l’impensable qui est la fuite en avant nucléaire un des fléaux de l’humanité est inadmissible. Hulot le sait bien comme tous les gens qui ont étudié (il faut le temps et l’acharnement car tout est fait pour tromper) la question dans son entièreté..
    Hulot accepte cette décision irresponsable et par là cautionne une histoire a-démocratique et de plus, d’une dangerosité éprouvée par la terre entière – toute la planète a reçu sa dose de poisons radio-actifs qui s’accumulent dans le vivant dangereusement. Pourquoi accepter cet empoisonnement avéré ? Si on peut faire autrement.

    La rente ne doit pas être continuer à être notre dictature sous peine de se retrouver esclave.
    Un esclave est rentable, on en dispose comme d’une ressource (humaine).

  12. Macron a été élu, oui, grâce à une manipulation savamment orchestrée depuis 2014. Il suffit d’aller surfer sur google : Bilderberg…. pour commencer à comprendre. Mais financier à l’abri du …besoin, il s’est laissé prendre à l’attrait grisant du pouvoir..
    Je suis d’accord avec vous, il vaut mieux “un Hulot imparfait peut-être mais réaliste à un Hulot démissionnaire.”
    Certes, il réussirait mieux dans un gouvernement …réaliste sur la nécessité de la transition écologique et d’un monde sans poison, ce qui est loin d’être le cas.
    Aux critiqueurs d’être assez …réalistes aussi pour analyser le contexte.

  13. Pourquoi faut-il aider Nicolas Hulot ?
    Pour “ça”, entre autres :
    Communiqué officiel de la Fédération Nationale des Chasseurs, suite à l’affaire du cerf tué dans une propriété privée dans l’Oise.
    Merci de prendre le temps de lire ce texte édifiant qui m’a été transmis hier par un ami de la LPO.

    “Communiqué officiel : le chef de l’état donne son avis sur la chasse et les engagements pris avant les élections.
    Le Président de la République confirme ses engagements à Willy Schraen. La Fédération Nationale des Chasseurs (FNC) exprime une solidarité totale à l’égard du maitre d’équipage, Alain Drach, et du président de la Fédération Départementale des Chasseurs de l’Oise, Guy Harlé d’Ophove, qui ont fait l’objet d’une odieuse campagne de calomnies et de menaces de mort qui
    méritent un traitement judiciaire exemplaire. Il est nécessaire de mettre un terme aux agissements de ces groupuscules d’extrémistes qui prônent la
    haine, la violence et le meurtre au nom d’une pseudo défense des animaux qui n’est qu’un prétexte. Toutefois, la polémique a pris une nouvelle tournure après les déclarations de Nicolas Hulot qui a annoncé, sans la moindre concertation avec la Fédération Nationale des Chasseurs, « qu’il faudrait ouvrir un débat de société sur ce type de pratique de chasse qui interroge de plus en plus l’opinion publique ». Le ministre de la Transition écologique et solidaire en a profité pour aller plus loin et annoncer son intention « d’engager en 2018 une réflexion sur la condition animale en général », sans concertation avec le monde agricole non plus.

    Le président de la FNC, Willy Schraen, « considère qu’il est particulièrement choquant d’entendre le ministre d’Etat réagir de façon excessive sur un fait divers sans le moindre intérêt, et afficher dans les médias sa vision personnelle contre la chasse à courre au nom de la moralité, de pratiques d’un autre siècle et de la défense de la propriété privée ».
    C’est pour mettre un terme à cette polémique stérile que le président de la Fédération Nationale des Chasseurs, Willy Schraen, a souhaité prendre contact avec le Président de la République, il y a 48 heures. Lors d’un échange téléphonique très cordial, le Président de la République, Emmanuel Macron, a été direct et clair avec Willy Schraen. Il a confirmé « que les engagements pris au congrès de la FNC, devant l’ensemble des représentants du monde de la chasse, seraient tenus et qu’il n’était pas question d’ennuyer les chasseurs en remettant en cause un mode de chasse reconnu ».
    Le Président de la République a aussi rappelé au Président de la FNC « que les chasses traditionnelles font partie du patrimoine de notre pays, elles ne nuisent en rien aux espèces que l’on chasse et elles sont le reflet des traditions d’un terroir et d’un mode de vie. » Il a été très clair sur le fait que la vénerie en faisait partie, et qu’il n’y avait aucune raison d’y porter préjudice.
    Il a reconfirmé ses engagements tenus lors du congrès sur le fait qu’il « veut qu’on laisse respirer ceux qui les pratiquent, car ce sont des chasses encadrées et réglementées ».
    Pour conclure l’échange, le Président Emmanuel Macron a confirmé l’audience prochaine qu’il accordera à la Fédération Nationale des Chasseurs pour faire le point sur les réformes de bon sens déjà engagées et qui vont aboutir prochainement ; faire aussi le point sur la réforme globale souhaitée par la FNC et renforcer l’engagement des chasseurs dans la défense de la biodiversité ordinaire, comme cela a été le cas sur les néonicotinoïdes.

    Depuis cet échange, un dialogue direct a été rétabli avec Nicolas Hulot, ministre de tutelle de la chasse française, et une rencontre devrait avoir lieu prochainement pour poursuivre les négociations sur les nombreuses réformes qui mobilisent la chasse française sur la base des 30 propositions signées par François Patriat au nom de La République En Marche.” (fin de citation)

    Alors, même si Nicolas Hulot n’est pas le parfait “Superman” de l’écologie, nous avons besoin de lui, autant qu’il a besoin de notre soutien.
    Bonne journée à tous,
    Frawald

  14. Je ne peux que me répéter : nous avons un avaleur de couleuvre de première. Que sera le résultat der ses parlottes avec les chasseurs? La FNC se prétend gardienne de la biodiversité : la bonne blague! Qui extermine sans pitié renards, blaireaux, fouines, corbeaux… (et, dans le passé, nombre de rapaces…)
    Un peu de lucidité, que diable. L’hélicologiste(qui, a participé au premiers Paris-Dakar…) Hulot palabre beaucoup, mais comme je l’ai déjà dit, on ne le voit jamais sur le front.
    A force de compromis, on finit dans la compromission. Faut-ilrappeler que sa fondation reçoit, entre autres, des fonds de Vinci,l’Oréal,, EDF… Je ne l’ai jamais entendu critiquer le système capitaliste, qui mets le profit avant tout, avant le vivant… (Cf Monsanto, Bayer…).

    • C’est vrai que le côté écolo-business de Nicolas Hulot n’est pas son meilleur profil… mais pour le moment nous n’avons pas mieux. Après Bachelot, Ségo. et leurs cadeaux au monde de la chasse, Hulot me semble un moindre mal.
      Ce que je voulais montrer en divulguant le récent (et révoltant) communiqué de la FNC, c’est combien il est difficile pour Hulot d’agir avec des lobbyistes (ici, les chasseurs — assez bêtes pour se vanter publiquement de leur lobbying) qui n’ont qu’à décrocher leur téléphone pour parler directement à Monsieur En Marche.
      Si nous ne faisons pas bloc, les quelques avancées que Nicolas Hulot cherchera à obtenir, n’aboutiront jamais.
      Merci pour ce débat et bonne journée.

  15. Quand je pense que les français se sont laissé dupés dès le 1er tour par un futur “jeune” candidat, qui allait tout changer ( évidemment ), réconcilier tout le monde comme la gauche et la droite, etc.. :
    il n’a pas vraiment envie de réconcilier les quelques millions de chasseurs avec la soixantaine de millions de citoyens non chasseurs qui ne peuvent se promener tranquilles dans la nature plusieurs jours dans la semaine ( dont le dimanche ) au risque de faire partie des statistiques des accidents de chasse…..
    dans son programme, il disait vouloir rétablir les chasses présidentielles !!!!!
    ah, ce “jeune” président , qui défend un “patrimoine” français : la CHASSE A COURRE ? cette antiquité qui a vu sa gloire au XVI ème siècle ( !!! ) , pratiquée par les “nobles”, et qui a résisté à la révolution ( on se demande pourquoi ? ), c’est çà une partie du PATRIMOINE de la France ????
    Ou pourrait se demander aussi comment la guillotine a été supprimée, un “patrimoine” typiquement français ? !!
    Et ce Wauchiez ? pas vieux lui non plus , et grand défenseur de la chasse et en même temps, le pire anti-écologiste que la France a jamais connu, qui , une fois élu président de région, a supprimé les subventions des associations naturalistes, et d’un autre côté, fait de gros cadeaux aux chasseurs….
    Alors entre les LR qui vont l’élire et les macronistes dont le chef a les mêmes goûts, il faut que le “peuple souverain” se fasse entendre !
    Et Hulot, dans tout çà, son boulot est immense….ce n’est pas sur lui qu’il faut taper, mais sur les …autres !

    • Bonjour Melba,
      Contente de vous lire car je me sens souvent sur la même longueur d’onde que vos commentaires !
      Je ne décolère pas depuis mai dernier : pour moi, il y a eu confiscation de la démocratie. Emmanuel Macron (que je surnomme “En Marche”, puisqu’il a eu la prétention de créer un mouvement, maintenant un parti, à ses propres initiales ) a beaucoup bénéficié de l’appui des médias, surtout audiovisuels. Mais nous savons quelles sont les causes et raisons de cette “promotion” médiatique, inutile de les énumérer…
      Même si, il faut bien l’avouer, je ne suis pas fan de Nicolas Hulot, il me semble évident qu’il faille le soutenir et faire bloc derrière lui.
      De toute façon, qui avons-nous d’autre pour occuper cette fonction très, très difficile ???
      Quant à Wauquiez …Grrrr… pour ne pas obliger Alain à me censurer, j’arrête là.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *