Ç’Avaaz pas se passer comme ça !

Commentaire d’un trégorois (Côtes d’Armor – 22) :
“une pétition circule sur le net contre les extractions de sable en Baie de Lannion. Or, elle ne demande qu’une chose, que le préfet prenne des garanties avant de signer l’arrêté d’ouverture des travaux. Or, nous ne VOULONS AUCUNE EXTRACTION.
Donc, cette pétition décidée on ne sait où et par je ne sais qui doit être rejetée.”

Présentation d’un article de 2012, publié sur le blog de dédé l’Abeillaud

Comment dompter l’opinion publique à partir d’émotions ?

AVAAZ.org: The World in Action

Vous avez certainement vu des pétitions d’Avaaz.org circuler. Mais qui sont ces personnes qui, sous couvert de causes humanitaires, font appel à nos sentiments pour signer en ligne des pétitions fort diverses ? Cette organisation de cyberactions est, en effet, engagée sur une multitude de fronts et se targue d’opérer « démocratiquement », en suivant les orientations de sa large base d’adhérents « de fait » – puisque signer une quelconque pétition d’Avaaz fait automatiquement de vous un adhérent…

À première vue, avec plus de dix millions de membres, le succès d’Avaaz est peu contestable, et son impact médiatique paraît aussi réel que la réussite des actions. On pourrait être tenté de suivre ce mouvement les yeux fermés.

Avaaz.org est une organisation non gouvernementale internationale d’actisme en ligne, fondée en 2007. Se présentant comme une « communauté démocratique supranationale », Avaaz encourage les citoyens du monde entier à se mobiliser sur diverses questions internationales, portant du respect des Droits de l’homme aux changements climatiques.

Mais qui sont donc les fondateurs d’Avaaz ? Et à quels groupes appartiennent ils ?

Avaaz fait partie des Opérations PSYOPS ou PSYWAR de l’OTAN pour la reconquête néocoloniale de l’Afrique : Psychological warfare – PSYWAR, c’est à dire les bases des opérations psychologiques modernes PSYOPs = information et informateurs sélectionnés à l’intention d’un public étranger afin d’influencer ses émotions, motivations, raisonnements objectifs, et enfin le comportement de gouvernements étrangers, d’organisations, de groupes, d’individus.

Les financements d’AVAAZ  proviennent de la Rockefeller Foundation, de George Soros (Open Society Foundations), et enfin de la Bill et Melinda Gates Foundation.

Au regard de ces financeurs, il est permis de douter du total désintérêt d’Avaaz lors de ses campagnes de sensibilisation à une cause…

Avaaz a été créé par Ricken Patel, un anglo-canadien passé par la fondation Rockefeller, la fondation Bill Gates, consultant pour l’ONU, bref un agent du système mondial. A priori, sûrement pas un révolutionnaire dans l’âme. La fondation Rockefeller apprend à manipuler des foules (le PSYWAR) et nul doute que ce Ricken Patel en est devenu un expert.

Membre du Think Tank « Res Publica » (groupe de campagnes civiques transnationales), il est connu pour avoir promu l’ONG Avaaz.org, dont il est le « directeur exécutif ». C’est par « Res Publica » et d’autres Think Tanks du même type qu’il trouve des financements.

Qui est véritablement ce George Soros, co-fondateur d’Avaaz.org, et qui serait officiellement qualifié de « militant milliardaire » ? C’est avant tout un spéculateur. Selon une conférence de Myret Zaki et Étienne Chouard, l’une des organisations (constructions financières est un terme qui conviendrait mieux) de George Soros fait partie du groupe des « hedge funds » qui depuis 2010 à Manhattan cherchent à couler l’Euro afin de sauver le dollar.

Le témoignage d’un ancien collaborateur d’Avaaz nous éclairent quelque peu sur le fonctionnement de la structure : il évoque « marketing, opacité de l’organisation et de son fonctionnement ». Pour lui, Avaaz « mène des campagnes opportunistes en fonction de l’air du temps et ne veut pas, comme les organisations traditionnelles, réaliser des analyses poussées qui sont une perte de temps … »

Pour finir, à noter qu’un article de Dominique Guillet (Kokopelli) de novembre 2012, fait le point sur les actions d’Avaaz, et sur l’utilisation des dons versés à l’association. Il apparaît que l’organisation Avaaz appuierait des guerres, notamment les conflits libyen et syrien de 2012. Sont aussi soulignés les salaires et dépenses gigantesques de ses dirigeants, ainsi que des liens avec diverses organisations et fondations contestables aux actions contestables. 

Dédé l’Abeillaud et Marie Tréanton avec l’aide de l’enquête de Paul Matthew

Partagez cet article !

13 réflexions au sujet de « Ç’Avaaz pas se passer comme ça ! »

  1. tu as peut-être raison sauf que tu cites pour ton argumentation des lascars très douteux comme chouard (qui fait des ponts avec l’extrême – droite) et l’animateur de kokopelli guillet dont AL de déc 2014 a rappelé des liens des plus troubles avec notamment des complotistes; donc méfiance de tous côtés, le net peut être très dangereux dans la manipulation des cerf veaux lents!!

    signé P.A.S.T.E.Q.U.E. vert dehors! rouge dedans! noirs pépins! (tout un programme de patoche le potache!).

  2. qui manipule qui ? dans le doute abstiens-toi ! Regrettable en effet que seuls des personnages douteux ou acoquinés s’emparent alors du sujet de la manip de masse.
    La pétition d’avaaz recueille plus de 150 000 signataires sur l’extraction de sable en baie de Lannion. Il y aurait deux poids deux mesures : peu importe les origines douteuses du géant pourvu que la mobilisation soit de taille.

  3. J’aurais apprécié quelques références permettant d’étayer toutes ces affirmations qui, en leur absence, ressemblent fort aux méthodes des complotistes…

    • “Une critique récurrente issue de milieux militants « techno-utopistes » est le « slacktivism » ou « clicktivism »(activisme sur la Toile) qui, selon eux, dénature l’activisme, réduit sa dimension engagée, ce qui peut se résumer en paraphrasant la position de Evgeny Morozov37 : « cliquer n’est pas sauver »
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Avaaz.org#Critiques

      Financement d’Avaaz
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Avaaz.org

      ces informations sont disponibles comme un simple clic !

      • Merci pour ce lien qui a l’avantage de tenter de faire la part des choses le plus sereinement possible.
        Le ton y est même clairement donné :
        “Son [Paul Conroy] hostilité vis-à-vis de l’organisation [Avaaz] est toujours présente puisqu’il écrit qu’il « prend un grand plaisir » à imaginer Patel avec « une béquille fermement enfoncée dans son derrière ».”
        [https://fr.wikipedia.org/wiki/Avaaz.org#Critiques]
        S’il n’y a peut-être effectivement pas de complotisme, la haine, elle, y est nettement confirmée.
        Je persiste donc à croire légitimement que Avaaz, auquel j’adhère en tant que vulgaire “cliqueur”, apporte un net plus en ces temps de décrépitude de la démocratie politique. Cette décadence me semble largement nourrie par la haine.
        Je regrette que Change.org accepte des pétitions aussi “baveuses”.

        • J’ai longtemps cliqué pour Avaaz, j’ai fini par me rendre compte que ce n’était pas clair, surtout s’agissant du climat, ce fourre-tout qui permet de planquer tant d’horreurs. Je trouvais louche un tel succès, alors tant d’autres lanceurs d’alerte ne sont plus entendus depuis des lustres, eux si. Toutes ces grosses boites n’aboutissent qu’à quoi, au juste ? Une machinerie écrasante

  4. J’ai reçu cette pétition et après lecture je l’ai signée. Elle m’a paru parfaitement normale. Quant à Dominique Guillet et son complot mondial sur le climat, je me permets de douter. Manque plus que les extraterrestres…….
    Le responsable de l’AMAP lui a commandé des graines, il n’en n’a pas reçu la moitié !

  5. D’où vient, qui a créé cette pétition ANONYME et DETOURNEE de son vrai mot d’ordre (pas d’extraction !) et curieusement récupérée par les “responsables” du Peuple des Dunes en Trégor ? Avec l’association Sémaphore basée à Trédrez-Locquémeau (baie de Lannion) et membre (jusqu’à ce jour !) de ce collectif qui regroupe + de 50 assos au départ, nous nous sentons trahis : le PDDT fait défiler, scander des “Non à l’extraction” toujours présents sur les belles banderoles couteuses et subventionnées (!!!)… et tout à coup appelle à signer cette “pétition-trahison” qui trompe + de 150 000 signataires.
    J’ai interpellé plusieurs fois Avaaz (pourquoi cet anonymat ?). Silence radio. Mais l’affaire n’est pas close, et gare si l’on réussit à démasquer celui ou celle (plutôt celui…) qui se cache derrière Avaaz qui devrait refuser cette opacité pour rester crédible.

  6. Il est toujours beaucoup plus facile de détruire que de construire.
    kokopelli est un manipulateur, en premier de lui même, en le lisant vous l’incitez dans sa quête d’exister par le conspirationnisme.
    A la question : « Pourquoi en arrivons nous à signer des pétitions qui dans 99.9 % des cas ne servent à rien ? » parce que justement, à défaut de ne rien faire, il y a toujours les 0.01 % qui fonctionne. Arrêtons de voir des manipulations partout, bien sûr que tout n’est pas parfait chez Avaaz, personne ne l’est. Pendant que vous tapez sur ce qui fonctionne un peu, le monde s’écroule, leur outil est certes massif mais à le mérite de toucher beaucoup de gens sur des sujets (à 99,9%…) qui nous tiennent tous à coeur. Avaaz permet à ceux qui ne font pas grand chose et qui ne feront jamais rien de plus d’être un minimum mobilisé, les politiques ont les yeux rivés sur les sondages, les pétitions sont très importantes. Vous pouvez vous opposez sur tel ou tel sujet mais réduire toutes leurs actions en en ciblant une seule est malhonnête.

  7. La pétition qui m’intéresse, aujourd’hui, est, en réalité, une demande d’argent pour empêcher “que la dernière abeille ne s’éteigne” ? ? ? ….
    Avaaz nous dit : ” Les études scientifiques et les campagnes publiques internationales coûtent cher. Avaaz est peut-être le seul organisme au monde financé de manière participative capable de lever suffisamment de fonds en un laps de temps si court. Nous aurions la capacité de financer des études citoyennes explorant comment cultiver nos champs sans ces poisons, et répondre définitivement à la science biaisée de l’agrochimie. Il est urgent d’agir, et si nous ne le faisons pas, il n’est pas évident qu’un autre pourra le faire. Donnez ce que vous pouvez — avant que la dernière abeille ne s’éteigne: ”

    Perso, j’ai la solution et, pour cela, pas besoin d’argent, il suffit simplement, comme le font des amis apiculteurs, de ne pas employer de produits chimiques, ainsi le miel de leurs abeilles est excellent et sain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *