Journal des bonnes nouvelles du 20 février 2014

Samedi Cyber Manifestation du 22 février 2014 Notre-Dame-des-Landes : L’aéroport, c’est toujours NON !
manif Nantes

Cette cyber manif est destinée à tous ceux qui ne peuvent être sur place à Nantes mais qui souhaitent montrer leur solidarité avec les manifestants. Elle durera de 8 h à 20 h, heure de départ et d’arrivée du car de Quimper dont nous avons assuré l’organisation.

Tant que vous êtes connectés, vous êtes considérés comme cyber manifestants. Vous pouvez donc en profiter pour visiter notre site, voir la revue de presse, signer les actions que vous n’auriez pas signé, faire un don etc….
http://www.cyberacteurs.org/manif/index.php

ENFANTS RÉUNIONNAIS DÉPLACÉS EN MÉTROPOLE : L’ÉTAT RECONNAÎT SA RESPONSABILITÉ
Le contexte socioéconomique est «défavorable» au gaz de schiste
Gaz de schiste: la justice ouvre la voie à l’interdiction d’un forage pétrolier
La consommation énergétique de l’UE a baissé de 8 % en six ans

Voir La revue de presse d’hier

Gaz de schiste: le GEP dénigre GASLAND alors qu’une habitante gagne son procès contre Chesapeake pour pollution d’aquifère

Entre 750 et 1 500 manifestants ont défilé dans les rues de Lille ce samedi, contre la programmation du « Ch’ti fox days » dans le Nord. Cette action vise à « réguler » le renard dans le département du Nord, le 22 et 23 février. Les opposants, déguisés en renards, ont remis symboliquement une pétition contre ce qui serait un « massacre programmé », selon Brigitte Bardot.

Communiqué : La centrale à gaz de Toul est à vendre !

La centrale à cycle combiné à gaz de Toul (Meurthe-et-Moselle) de 413 MW, inaugurée en juin 2013, cherche preneur ! Le géant russe Gazprom, qui domine le marché gazier mondial, cherche à prendre le contrôle de centrales électriques européennes pour y livrer du gaz russe. Il est sur les rangs !

L’autrichien Verbund, propriétaire du site, confronté à un « environnement économique difficile », évoquant une filière – celle des centrales à gaz – « en danger » semble avoir tranché : à vendre donc …

Rappelons que Poweo, actionnaire de Verbund, en a assuré, avec la contribution de Siemens, la construction. Devenu Direct Énergie en 2012, il en a organisé la promotion auprès du Conseil régional de Bretagne et des élu-e-s de la CCPL – Communauté de communes du Pays de Landivisiau – lors de voyages.

Autrement dit, Direct Énergie, délaisse une centrale flambant neuve à Toul parce que non-rentable et tenterait désormais d’en construire une nouvelle à Landivisiau ! La rentabilité de ce projet-ci, qui représenterait pour Direct Énergie un investissement total de l’ordre de 400 M€, serait notamment assurée par une prime annuelle d’État de 40 M€ pendant 20 ans au minimum.

Alors, qui dit que la centrale à gaz de Landivisiau, devenue un jour moins rentable, ne subirait pas elle aussi le même sort : suspendue, voire vendue à … Gazprom ou à un autre. Dans ce véritable jeu de « Monopoly » mettant en scène les grands énergéticiens européens, laisserons-nous la Bretagne devenir une nouvelle « Place de la Bourse » ?

Le Collectif GASPARE

Sources :
http://www.estrepublicain.fr/actualite/2014/02/07/la-centrale-poweo-de-toul-serait-a-vendre
http://nord-pas-de-calais.france3.fr/2014/02/07/pont-sur-sambre-gazprom-geant-russe-du-gaz-veut-racheter-la-centrale-thermique-410853.html
http://fr.ria.ru/business/20140207/200414129.html
http://www.lavoixdunord.fr/region/la-centrale-thermique-de-pont-sur-sambre-pourrait-etre-ia12b0n1903577

Partagez cet article !

Une réflexion au sujet de « Journal des bonnes nouvelles du 20 février 2014 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *