Rebaptisons l’écotaxe

En ces temps de ras le bol fiscal le mot taxe est honni et rejaillit négativement sur le terme éco : alors qu’il s’agit de réorienter l’économie dans le sens d’une transition énergétique en taxant la pollution et en faisant payer aux camions l’utilisation des routes qu’ils fréquentent, le terme écotaxe laisse entendre que c’est de la faute de l’écologie.

Nous faisons donc appel à votre imagination pour sortir une expression alternative pour remplacer le terme écotaxe : l’écotaxe est morte vive la pollu-taxe, le Polluthon, le transporthon, le climathon, le tempethon….???
Votez pour notre première liste de noms

Pour la cyber @ction que nous lancerons sans tarder, nous choisirons celle qui arrivera en tête mais sur ce blog il sera possible de continuer à en proposer d’autres (dans les commentaires) que nous soumettrons ultérieurement à la sagacité de nos abonnés. Notre ambition est modeste : attirer l’attention sur le fait qu’il conviendrait de changer de nom sans avoir la prétention de détenir le bon mot : le gouvernement a des moyens que nous n’avons pas pour mettre des communicants sur le coup si notre message concernant ce nom est entendu même avec une proposition moins performante.

Alain Uguen

Partagez cet article !

12 réflexions au sujet de « Rebaptisons l’écotaxe »

  1. Décidément aujourd’hui, je trouve que la rédaction des pétitions porte à confusion. Par exemple cette phrase :”Les Français payeront l’addition pour les camions : Défendons…” DEFENDONS QUOI ?
    Pour ma part, je suis scandalisée de voir des patrons se comporter comme des voyous, de voir des salariés leur apporter naïvement ou bêtement leur soutien, de voir des journalistes incapables de faire un reportage équilibré, objectif sur ces “bonnets rouges”, nouveaux chouans qui veulent toujours plus de subventions mais ne veulent jamais payer une seule taxe. A en croire certains leurs entreprises agroalimentaires ferment à cause de l’Etat !!! Ben voyons, elles étaient nationalisées peut-être ? Leur gestion calamiteuse, leur absence de projet ne sont pour rien dans leur échec n’est ce pas ? Et les fameux transporteurs dont on parle si peu et qui se goinfrent avec nos impôts ? Bref rouler c’est polluer. Polluer c’est tomber malade. C’est archi simple. L’OMS l’a confirmé, la pollution par les hydrocarbures induit les cancers. Oh les médias réveillez-vous ! Faîtes votre boulot d’investigation et d’information.

  2. Si l’écotaxe n’est pas appliquée ( en Alsace ) “on” va nous construire une nouvelle autoroute contournant Strasbourg , contournement qui va dévorer 500 ha de très bonnes terres agricoles et qui ne servira pas à grand chose.
    L’Allemagne applique déjà cette taxe , c’est pourquoi les routiers étrangers se reportent sur l’Alsace et engorgent nos routes gratuites.
    Les Bretons ne comprennent pas que si le transport se renchérit, la transformation de leurs cochons en Roumanie ou Allemagne sera plus chère et restera peut-être chez eux…..
    cqfd

  3. Sur route, l’usure du revêtement augmente très rapidement avec celle de la charge à l’essieu. Selon une étude américaine (AASHO Road Test (en)) elle varie comme la puissance quatrième du rapport des charges appliquées sur les essieux. Ainsi un poids lourd chargé à 10 tonnes par essieu use la route 10 000 fois plus qu’une voiture à 1 t par essieu.

    • SUPER: pollueurpayeur

      mais
      pour 100 euros d’impôts collectés
      1,2 euro de cout de collecte par le fisc
      20 à 25 euros de cout de collecte (selon les journalistes) par l’opérateur “partenaire” choisi par Sarko & Co, collecteur choisi de ” l’écotaxe”

  4. 2 interrogations se posent à moi :
    1 – J’entends dire que les camions étrangers traverseront la France sans être concernés par cet écotaxe . Ai-je bien compris ? Dans ce cas, c’est inadmissible, encore une concurrence déloyale, et une injustice puisque ces camions utilisent et abîment nos routes. Je trouverais plus juste que seuls les camions étrangers paient une écotaxe, car eux ne paient pas d’impôt en France.
    2 – Je suis perplexe devant les multiples appels et taxes particulières pour subventionner divers services qui me semblent publics, comme l’entretien des routes, la recherche sur telle ou telle maladie … Des services qui étaient publics passent au privé, en partie ou en totalité ( Sncf, edf, service des eaux, poste … ) . A quoi servent donc nos impôts, de plus en plus élevés ? J’ai le sentiment qu’ils servent à payer les hauts émoluments des multiples personnels de nos ministères, parlement français et européen, payer la dette, et enrichir les banquiers….
    Je pense que l’entretien des routes est du ressort de l’état, et nos impôts sur le revenu doivent y contribuer.
    Donc, pas d’écotaxe, quelque soit sa dénomination.

  5. RENOMMONS L\’ECO TAXE
    LE PROJET FNE (sept 2006 !!) parlait d\’une simple \”ECO REDEVANCE POIDS LOURDS\” sur le modèle de la Redevance Poids Lourds Suisse. Adopté sous cette forme par le Grenelle, c\’est BERCY qui a imposé le terme TAXE.
    A votre disposition pour explications..
    Michel D FNE

  6. Vos questions sont si mal posées que je ne sais pas comment y répondre.
    changer le nom de l’écotaxe ne résoudra rien, c’est une mascarade, (qu’on soit pour ou contre l’écotaxe).
    Je suis pour une taxe contre le transport routier, mais contre la méthode lourde et coûteuse des portiques.
    Une simple hausse des taxes sur le carburant AU NIVEAU EUROPEEN, aurait été plus efficace, plus juste, et n’aurait nécessité aucun investissement ruineux.
    On peut aussi imaginer une loi qui oblige les camions à déclarer leur kilométrage, et établir une taxe là-dessus, au niveau européen, bien sur !
    La solution choisie des portiques partout en France est la plus ruineuse et la plus débile. Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?
    La réponse est dans les pots de vins et les détournements de fonds publics en faveur d’Ecomouv !

    Amicalement
    France

  7. Et pourquoi pas ETHICOTAXE
    L’ecotaxe est ethique.
    Une taxe est une source de revenus pour l’état, donc la communauté (en principe), mais est également un OUTIL permettant d’orienter les choix, d’assurer une équité, de préparer l’avenir.
    En cela, certaines taxes peuvent être plus ethiques que d’autres.

    Si l’objectif est d’améliorer le cadre de vie, d’aller vers un soucis plus grand de l’écologie, une ECOTAXE est tout à fait défendable, nécessaire même.
    De là la contraction ETHIQUE, ECO et TAXE
    ETHICOTAXE pourrait donc être compris de manière positive.
    Quant aux autres noms donnés à cette taxe, nécessaire même si impopulaire auprès de certains, je les trouve peu explicites.
    Désolé.
    Bien à vous

    Luc D

  8. En France, contrairement à d’autres pays, il y a une majorité de voitures diesel qui polluent tout autant que les camions. On pourrait, tout simplement, augmenter le prix du diesel à la pompe.
    Amicales salutations.
    Geneviève R

  9. Je trouve dommage que le sondage n\’ait pas prévu un champ pour des propositions alternatives: aucun des noms proposés ne me semblait plus approprié. Par contre j\’ai créé le mot-valise TransPoll\’Taxe (TPT) qui me paraît résumer correctement le but de la taxation (taxer les transports polluants) et je propose la modification de la pétition en ajoutant à la liste des demandes
    \” * la réaffectation systématique et obligatoire par la loi de la réaffectation des sommes collectées au développement ou au maintien des solutions alternatives écologiques de transport lourd (fluvial, rail, etc). \”

    Au plaisir,
    Philippe L

  10. Tellement d’accord avec France que je vous invite à relire son message en entier.

    J’ajoute aussi qu’une politique visionnaire et volontariste permettant de favoriser les transports les moins coûteux écologiquement en les subventionnant plutôt que la politique unique de la taxe qui s’apparente plus au bâton qu’à la carotte devrait être envisagée. Et qu’on arrête de me dire qu’il n’y a pas d’argent, à Marseille des millions sont dépensés pour une ligne de bus à haut débit (ils cassent donc les trottoirs qui venaient d’être refait à neuf il y a deux ou trois ans) et Monsieur Ayrault annonce trois milliards qui vont permettre de casser ou de rendre obsolète ce travail grâce au future métro ou tramway que les quartiers nord attendent depuis des lustres… Et je ne vous parle même pas des gaspillages pour des travaux ou des actions qui sont vraiment inutiles…

    J’en profite aussi pour parler des quartiers nord de Marseille. Nous y vivons aussi bien qu’ailleurs et même mieux surement mais comme en de nombreux autres lieux nous sommes aussi tributaires des politiques mise en place ou de l’absence de politique cohérente (suivant le degré d’optimisme / pessimisme) et des images médiatiques (ne sentez vous pas derrière se matraquage vous faisant croire que ces quartiers sont des coupes gorges et tous ces grands projets comme Euroméditerranée que la seul volonté politique soit de permettre aux copains d’avoir des terrains pas chers pour y faire une plus-value immobilière et de repousser la pauvreté de plus en plus loin d’un centre que l’on voudrait “aseptiser” ?)
    Mais je m’éloigne du sujet alors bonne continuation à tous et ne lâchez rien.

    Philippe Masliah

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *