Réagissons sur le Plan d’(in)action nitrates n°7 breton ! par Eau et Rivières de Bretagne

Le nouveau plan d’action régional nitrates est mis en consultation du public jusqu’au 10 mars. L’occasion de vous exprimer sur l’échec de ces plans successifs à résoudre le problème des marées vertes.

 

Un plan d'(inaction) ? Oui, ce titre est provocateur !

Cela fait des années que la fin des marées vertes nous est promise. Les scientifiques ont diagnostiqué leurs causes il y a 40 ans, donné les cibles à atteindre, et évalué les moyens possibles pour y arriver. Pourtant, les surfaces atteintes par les dépôts d’algues cette année sont dans la moyenne mesurée des vingt dernières années. Où est le progrès ?

Au delà des plages bien connues d’échouage, on observe que les vasières deviennent elles aussi malades de la prolifération des ulves : golfe du Morbihan, estuaires du Blavet et du Scorff, rivière de Pont-l’Abbé, Penzé, Dourduff, Rance et beaucoup d’autres.  Et les premiers signes apparaissent sur l’aval de la Laïta, ou de l’Odet. Certaines algues rouges et brunes, moins visibles, prolifèrent aussi grâce aux teneurs fortes en nitrates. Leur couleur moins éclatante laisse parfois à penser que la situation s’arrange : il n’en est rien.

 

Au-delà des mesures ponctuelles qui apportent quelques améliorations très insuffisantes, notre association affirme depuis longtemps que seule une transformation en profondeur de nos systèmes de production agricole et de l’agro-alimentaire est en mesure d’apporter de véritables solutions. Mais la nécessaire révolution de l’agro-industrie ne vient pas.

Une occasion de nous manifester, nous aussi !

Le nouveau plan d’action régional nitrates dit PAR 7 est mis en consultation du public du 7 février au 10 mars. Cela veut dire que vous pouvez donner votre avis via une consultation électronique en ligne sur le site de la DREAL Bretagne.

N’hésitez pas à manifester votre désaccord avec l’absence de volonté de l’État. Vous, adhérents, citoyens, vous n’avez pas de tracteurs, vous ne polluerez pas avec des feux de pneus laissant des routes à refaire… Mais vous avez un clavier, utilise- le !

Je donne mon avis sur le Programme nitrates

L’analyse d’Eau & Rivières : oui à la simplification mais non à la régression

Le dispositif proposé est devenu illisible, additionnant des mesures plus ou moins efficaces, peu contrôlées et souvent mal respectées, des exceptions et même des régressions.

Nous demandons :
• un dispositif simple de plafonnement de l’apport total d’azote, différencié selon l’orientation technique des exploitations, pour valoriser les élevages bovins nourris à l’herbe.
• des mesures de reconquête des espaces stratégiques de dénitrification (zones humides, prairies, bocage),
• des mesures ciblées sur les pratiques les plus à risque (succession maïs-maïs, cultures de légumes sous serres, fuites sur les parcours de volaille).
• des mesures fortes sur les baies à algues vertes, applicables sans attendre, ciblant particulièrement les 20 % d‘exploitants avec des excédents d’azote excessifs en entrée d’hiver.
• des mesures de gestion des nitrates pour tous les bassins versants débouchant sur des vasières touchées par les dépôts d’ulves, quelle que soit leur teneur en nitrates.
• Une évaluation environnementale permettant d’estimer l’effet des mesures proposées et leur capacité à atteindre les objectifs fixés par le Sdage Loire Bretagne.

Même condamné, l’Etat n’agit pas. Alors faites vous entendre !

Condamné après avoir été poursuivi par Eau & Rivières, l’État avait quatre mois à compter du 18 juillet 2023 (lire Marées vertes | Le tribunal confirme l’urgence d’agir) pour prendre des mesures de nature à réduire les flux de nitrates sur les baies à algues vertes. Il n’en a rien fait avec ce nouveau projet et, pire, a abandonné la seule mesure d’effet immédiat du texte précédent : le contrôle des stockages d’effluents.

Je donne mon avis sur le Programme nitrates

participez à la consultation

Be Sociable, Share!

8 réflexions au sujet de « Réagissons sur le Plan d’(in)action nitrates n°7 breton ! par Eau et Rivières de Bretagne »

  1. Lutte contre la pollution des nitrates : une politique publique dans l’impasse ?

    L’Autorité environnementale considère que la politique publique de lutte contre les nitrates d’origine agricole est dans une situation sans issue. Dans une note délibérée, elle formule une nouvelle fois des recommandations pour améliorer la situation.
    https://www.actu-environnement.com/ae/news/lutte-contamination-nitrates-agricoles-note-deliberee-autorite-environnementale-politique-publique-impasse-43266.php4

  2. Stop à l invasion des algues nocives pour la santé. Il faut un plan efficace, appliqué et contrôlé pour permettre aux agriculteurs de changer de mode d exploitation.
    Il faut arrêter cette quantité de rejets polluants.

  3. les consommateurs ont le pouvoir de ne pas acheter les produits issus de producteurs intensifs , mais de favoriser la production extensive respectueuse de l’environnement !!
    Nos politiques sont en partie menottés par les lobbys qui disposent de moyens financiers et de pressions incomparables particulièrement sur le plan européen !
    A nous consommateurs de peser par un choix plus judicieux des achats des produits strictement nécessaires et protecteur de notre environnement , donc de notre santé!

  4. Les causes sont connues depuis longtemps, qu’attend on pour appliquer les solutions ? Combien de morts et de graves problèmes de santé faudra-t-il ?

  5. Les causes sont connues depuis longtemps, qu’attend on pour appliquer les solutions ? Combien de morts et de conséquences désastreuses pour l’environnement faut-il encore ?

  6. l’état indifférent abdique toute prise de décision concernant l’action à la réduction voire l’éradication des flux de nitrates sur les baies d’algues vertes
    inacceptable
    impensable
    insupportable
    un état qui ne se préoccupe pas de la santé des citoyens ne gouverne pas

  7. un état qui ne se préoccupe pas de la santé des citoyens ne gouverne pas
    inacceptable
    impensable
    insupportable
    l’état indifférent abdique la prise de décision concernant l’action de stopper les nocivités des nitrates en baies à algues vertes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *