actualité écologie

météo

Journal des Bonnes Nouvelles

Ne laissez pas vos appareils en veille

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

AG Cyberacteurs

Jour du dépassement : Pourquoi le recul cette année du 'jour du dépassement' est un trompe-l'œil

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

image vide cyberacteurs
image vide

  #registre   #cancers   #santé   #



Cyberaction : Un registre des cancers dans chaque département

Les cancers représentent en France la première cause de décès chez l’homme et la deuxième chez la femme.
Plaidons pour un registre des cancers dans chaque département alors que seuls 22 départements en sont dotés.

[ 1 612 participations ]

Pour aller directement à la signature Cliquez ici

Cette cyberaction a également pour objectif d'interpeller vos élus. Vous pouvez ajouter vos élus en copie du message en cliquant sur modifier des éléments après avoir rempli vos coordonnées

recommander par courriel    partager sur google+  
      partager sur framasphère

 

Cyberaction mise en ligne le 09 février 2021

Proposée par Association de Veille Environnementale du Cher (AVEC)

Elle sera envoyée à Président de l'Assemblée Nationale | à votre député | à vos sénateurs

Elle prendra fin le : 31 décembre 2022

Plus d'infos

carte départementsLes cancers représentent en France la première cause de décès chez l’homme et la deuxième chez la femme. Santé Publique France copilote la surveillance épidémiologique et participe à leur prévention.

Des maladies fréquentes dont la survie augmente

Santé publique France, en partenariat avec l’Institut national du cancer (INCa), le réseau FRANCIM des registres des cancers et le service de biostatistique-bioinformatique des Hospices civils de Lyon (HCL), publie régulièrement des estimations d’incidence des cancers, de mortalité et de survie en France. Ces informations contribuent à orienter, suivre et évaluer les politiques de lutte contre le cancer.

En 2018, le nombre total de nouveaux cas de cancer est estimé à 382 000 dont 54 % chez l’homme.

Le cancer de la prostate reste le plus fréquent chez l’homme (50 000 nouveaux cas en 2015 - estimation non disponible en 2018), suivi des cancers du poumon et colorectal (respectivement 31 000 et 23 000 nouveaux cas en 2018).
Chez la femme, le cancer du sein reste le plus fréquent (58 000 nouveaux cas en 2018). Viennent ensuite les cancers colorectal et du poumon (respectivement 20 000 et 15 000).
L’évolution de l’incidence (taux standardisé) de l’ensemble des cancers entre 1990 et 2018 diffère selon le sexe, reflétant celle des cancers les plus fréquents en 2018 : le cancer de la prostate chez l’homme (un quart des cancers masculins en 2018), les cancers du sein et du poumon chez la femme (respectivement un tiers et 9 % des cancers féminins). Chez l’homme, l’incidence a ainsi peu augmenté alors qu’elle n’a cessé de croître chez la femme.
L’estimation du nombre total de décès par cancer s’élève en 2018, à 157 000 dont 57 % chez l’homme.

Le cancer responsable du plus grand nombre de décès par cancer chez l’homme reste le cancer du poumon (23 000). Viennent ensuite les cancers colorectal et de la prostate (respectivement 9 000 et 8 000).

Chez la femme, trois cancers sont responsables du plus grand nombre de décès par cancer : sein (12 000), poumon (10 000) et colorectal (8 000).
L’évolution de la mortalité (taux standardisé) par cancer entre 1990 et 2018 est marquée par une diminution dans les deux sexes, plus prononcée chez les hommes.
https://www.santepubliquefrance.fr/maladies-et-traumatismes/cancers  

À destination de Mesdames et Messieurs les Parlementaires.

Chaque fin d’année les français sont sollicités pour apporter leurs dons aux associations de lutte contre le cancer. Celles-ci font un travail extraordinaire d’aide aux victimes. Si les progrès permettent de guérir de plus en plus de cette longue maladie, les autorités médicales reconnaissent aussi un accroissement régulier et constant des cancers. Le nombre exact est le résultat d’une estimation. (1)
https://reporterre.net/Cancers-l-incroyable-aveuglement-sur-une-hausse-vertigineuse  

Il faut constater que des individus de plus en plus jeunes sont atteints et particulièrement les enfants (2), il faut donc s’étonner qu’il n’y ait pas plus de recherches sur les causes et origines de ce terrible fléau. Un cinquième des départements français seulement tient un registre des cancers. Il est curieux de constater que dans les départements à forte implantation industrielle de types Séveso II ou dans les grandes métropoles ce type de registre n’est pas présent. Il n’est pas honnête de reporter sur l’individu seul la cause de son malheur (alcool, tabac) ou d’affirmer un lien génétique sans chercher l’impact des toxiques liés à l’industrie, au traitement phytosanitaires de l’agriculture intensive ou aux
rejets des installations nucléaires. Au siècle des algorithmes et du tout numérique qui permet de suivre l’individu à la trace, il serait aisé de noter anonymement pour chaque défunt du cancer : son lieu de vie, son type d’alimentation et sa profession ; des statistiques sur ces trois points dégageraient, à coup sûr, des pistes intéressantes. C’est pourquoi, en participant à cette action, nous appelons chacune et chacun d’entre vous à demander auprès de nos parlementaires la création d’un registre des cancers dans chaque département. Nous appelons aussi les habitants des départements dotés d’un tel registre à soutenir notre démarche.

Deux liens pour compléter votre information de Célia Izoard de Reporterre.
Merci !
https://reporterre.net/Cancers-l-incroyable-aveuglement-sur-une-hausse-vertigineuse  

https://reporterre.net/Cancers-des-enfants-les-autorites-ferment-les-yeux  

En signant cette cyberaction supportée par l'Association de Veille Environnementale du Cher (AVEC), les citoyens demandent aux parlementaires la création d'un registre des cancers dans chaque département.
AVEC
https://avec18.wixsite.com/veille18/  

PDF à télécharger pour plus d'infos

Signer !

Récapitulatif

Cette cyberaction va envoyer un courrier électronique à richard.ferrand@assemblee-Nationale.fr
Avec les éléments suivants :
  • Sujet : Un registre des cancers
  • Message : Madame, Monsieur
    Les cancers représentent en France la première cause de décès chez l’homme et la deuxième chez la femme.
    J'appelle à la création d’un registre des cancers dans chaque département alors que seuls 22 d'entre eux en sont pourvus.
    Dans cette attente, veuillez croire en ma vigilance sur vos décisions.

Cette cyberaction permet d'envoyer une copie de ce message à :

  • Votre député.
  • Votre sénateur.

Vous pouvez modifier ces infos (sujet, texte, elus...) en choisissant l'option
"modifier des éléments" après avoir renseigné le formulaire "je signe sans compte"

credible

Les champs marqués d'une * sont obligatoires

J'ai un compte

Adresse électronique *
Mot de passe *
  
credible

Je signe sans compte

champs obligatoires
Nom *
Prénom *
Courriel *
Code postal *
Commune *
Pays *
champs facultatifs
Profession
Adresse

(Cyberactions et journal des bonnes nouvelles) Si vous les recevez déjà, pas besoin de cocher cette case.

Je souhaite que mes coordonnées (nom | prénom | code postal | commune | profession) ne soient pas visibles sur le site de cyberacteurs. Elles seront juste collectées afin de figurer sur le document au format PDF envoyé au(x) destinataire(s) de la pétition.



Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments"

   

 

21 commentaires

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e

 

La Médecine de Etat gèrent les statistiques Prévention d' abord, et protection .Nous avons perdu un Couple d' Amis de l' amiante, et ils ne savez pas le danger pour leur santé !.

René Jean RUMEAU
28/02/2021 - 12:03:31

Le lien entre pesticides et leucémie prouvé par des chercheurs du CHU de Tours !
Sources :
https://www.huffingtonpost.fr/entry/le-lien-entre-pesticides-et-leucemie-aigue-prouve-par-des-chercheurs_fr_602da126c5b67c32961b17fb  
https://www.francetvinfo.fr/monde/environnement/pesticides/science-pour-la-premiere-fois-des-chercheurs-tourangeaux-prouvent-le-lien-entre-pesticides-et-leucemie_4300877.html  
Des registres sur l'ensemble du territoire national permettraient sans doute de conforter les résultats de cette étude.

Frawald
18/02/2021 - 08:24:01

je pensai que cela existait déjà!!!!

pym
15/02/2021 - 19:45:48

Depuis 1991,il existe un réseau national: FRANCIM (France Cancer Incidence et Mortalité)en partenariat avec l’Institut national du cancer (INCa), qui a pour objectif de collecter les données des registres des cancers créés dans 19 départements, une poignée dans l'hexagone ...
Il serait temps qu'une création de registres départementaux soit rendue obligatoire pour améliorer cet outil qui permet d'évaluer l'efficacité de prévention ou de dépistage des cancers...
A moins que ce ne soit une volonté politique pour que l'on ne puisse pas pointer du doigt certains facteurs économiques ou environnementaux "coupables du "crabe"

Vincent Battaglia
14/02/2021 - 12:53:41

Il y a tellement de cancers qu'on a l'impression que l'Etat a renoncé à les voir comme des cas individuels, à recenser les causes et facteurs de risque, peut-être pour ne pas avoir à prendre des décisions fortes en matière de pollution de l'air, pollution de l'alimentation, de notre environnement...

Lionel Forment
12/02/2021 - 18:50:11

Évidemment il faut des registres du cancer partout, dans chaque département. Bien archivés, bien alimentés, bien lus, bien épluchés, bien comparés, bien analysés. On pourra ainsi savoir combien de scanners inutiles, d'IRM surnuméraires, de consultations multipliées aux urgences sans communication avec d'autres services. A un moment donné, le malade du cancer doit voyager dans d'autres services puisque les métastases s'attaquent à plusieurs organes.
Ce qu'il faut >>> Finie la gabegie, terminés des questionnaires répétitifs, clos les interrogatoires qui ne sont pas écoutés. Il est urgent de savoir étudier tous les cancers pas les oublier comme des « cold cases » et de se souvenir de ceux, décédés, qui ont permis aux scientifiques sérieux de progresser. Rassembler les données permet de savoir quels poisons chimiques, quelles radiations, quelle alimentation empoisonnée causent cette maladie. Merci aux Belges de nous donner des leçons.

colette Nusbaum Vallet
12/02/2021 - 18:00:22

OUI!!! Il est grand temps.
Quand on voit, par exemple cette étude toute récente du CNRS: https://lejournal.cnrs.fr/articles/a-nantes-une-etude-inedite-sur-la-pollution-des-sols  

Catherine Fumé
11/02/2021 - 16:40:08

Une bonne connaissance du terrain est la première condition d'une prévention efficace

Jean-Yves MER
10/02/2021 - 20:11:28

Les registres ont déjà existé, celui en particulier des pb endocriniens des enfants, à la naissance mais supprimés, car il mettait trop bien en évidence, pour celui de Montpellier, la corellation entre la profession des parents (viticulture) et les soucis de leurs nouveaux-nés.
Voir archives de Sciences citoyennes, étude du Professeur Sultan.

bertile Boucard
10/02/2021 - 19:30:46

Cette demande revient depuis 40 ans en vain.
Quelle surprise !
Ne pas savoir permet l’irresponsabilité (c'est ce que permet le droit - je ne savais pas donc je ne suis pas responsable - le doute scientifique sert aux salauds.) des acteurs et des dirigeants.

jean
10/02/2021 - 18:42:17

Le préventif coûte moins cher que le curatif .
Mais pour les laboratoires et les actionnaires, ce coût est un bénéfice juteux .
Pour les assurances privées également .
Le préventif serait contreproductif et décroissant.
Des citoyens en bonne santé, ça ne rapporte rien .
Ah, si nous pouvions avoir des élus plus préoccupés par la santé public que par le bénef !!

Willy Béteau
10/02/2021 - 17:39:10

mille fois d'accord pour la réalisation de ces registres accompagné par une information sur la mâle bouffe et les dégâts occasionnés par LES STRESS diffusés par les médias

michel armagnat
10/02/2021 - 17:33:36

FAIRE DE MÊME POUR TOUTES LES MALADIES GRAVES

DOMINIQUE BOUTS
10/02/2021 - 15:01:10

Il ne serait pas inutile également de surveiller l'ampleur des "morts prématurées" (i.e. < 60 ans) dont la longue liste dans les avis d'obsèques du Télégramme de Brest ou d'Ouest-France représente selon les jours entre 20 et 25% des avis, où les remerciements aux différents services d'oncologie disent bien de quoi il s'agit.

jil quillevere
10/02/2021 - 12:29:04

la France est un pays préhistorique qui s'oppose sciemment à la détermination des causes de tout cancer qui sont les produits polluants = la communauté de gens qui conçoivent des molécules cancérigènes, qui les vendent, les utilisent, les soutiennent , etc , bref toute la chaîne s'engraisse, et leur permet de vivre = gagner sa vie en cancérisant la planète, est-ce un métier correct? il y tellement d'autres choses plus "valorisantes" à faire = bref il faut créer ces fichiers-cancers pour connaître les empoisonneurs, puis les emprisonner ,voire leur enlever la vie par une légitime-défense douce contre ces armes chimiques cancérisantes = car cette communauté (faite d'hommes et de femmes) des empoisonneurs chimique-canceriseurs prend du plaisir a empoisonner les autres tout comme tout criminel prend du plaisir à tuer = et ces faits "de plaisir de tuer" un jour seront démontrés par la science = je dis bonjour à ce jour là, et ce jour là on aura tous les fichiers nécessaires publics pour connaître la vérité.

HENRI MARTENOT
10/02/2021 - 11:41:44

Le nombre de cancers doit être connu rapidement et être fiable par type de cancer.
Le nombre de décès est secondaire pour la prévention sauf si on indique au bout de combien de cancers le décès a lieu

Jean-Jacques RISS
10/02/2021 - 11:26:13

On meurt bien davantage du cancer que de la Covid-19 ! Quand le ministère des solidarités et de la santé prétend protéger la population française contre la Covid-19 par le vaccin, il nous leurre ! Car c'est la recherche contre le cancer qui devrait être prioritaire d'autant plus que le cancer menace tous les âges !
Oui pour de meilleures statistiques sur le cancer en vue d'en tirer des conséquences. Non pour le fichier Si Vaccin Covid qui contiendra pendant 10 ans au moins des infos personnelles sur les gens !

Christian Rozé
10/02/2021 - 09:56:17

Il n'y avait pas de registre des cancers dans le 06. Pour pouvoir mener une étude épidémiologique sur l'impact d'une usine d'incinération, il a fallu recoller toutes les données dispersées dans les hôpitaux, les laboratoires d'anatomopathologie, etc, rechercher les adresses et les géolocaliser... Un travail de titan qu'un registre aurait facilité !

Christian MASSON
10/02/2021 - 09:15:01

entièrement d'accord pour une mobilisation globale et générale. Ainsi qu'avec le commentaire de Daniel Deprez ci-dessous.

Béatrice HOREL
10/02/2021 - 09:13:32

Il vient de cocher « non » pour chaque ligne de la rubrique Vilain-patient-c’est-de-ta-faute.
Il ne comprend pas le pourquoi du comment de ce crabe qui squatte son corps. Il a peur, son esprit s’affole. Il se met à penser tout haut et parle de pollution, de pesticides. A ces mots, le médecin chargé de l’entretien disparaît derrière son écran d’ordinateur tel un mollusque qui rentrerait dans sa coquille. Nous ne le reverrons plus. Tout juste l’entendrons-nous marmonner depuis sa coquille-écran : « On ne sait pas. »
Tant qu’il y aura des bulots à blouse blanche, tant qu’il n’y aura pas de registre des cancers dans chaque département…

Frawald
10/02/2021 - 07:34:17

Un registre du cancer doit aussi permettre de tracer le lieu géographique, la profession, le type d'alimentation de toute victime du cancer anonymisé par un code de manière à chercher les causes et origines du cancer en plus du diagnostic à des fins de dépistage.
Dépister, soigner c'est très bien mais chercher les causes pour corriger les nuisances environnementales et la malbouffe c'est mieux et complémentaire.
Daniel Déprez

Daniel DEPREZ
09/02/2021 - 16:41:26

 

Diffusion de l'info

Vous avez un site internet, un blog ? faites un lien vers cette cyberaction en insérant ce code sur votre site:

 

Formulaire de collecte d'informations

  • Les informations qui vous concernent sont destinées à Cyberacteurs.
  • Elles serviront uniquement à des opérations dont Cyberacteurs aura la maîtrise, soit seul, soit en partenariat avec d'autres.
  • Les données (nom, prénom, adresse électronique, ville, profession) sont stockées afin d'empêcher de participer deux fois à la même cyberaction .
  • Elles n'aparaissent en aucun cas sur notre site, ni celui de notre partenaire.
  • Les données (nom, prénom, code postal, ville, profession) peuvent éventuellement être publiées sur un fichier pdf et envoyées au(x) destinataires(s) de la cyberaction .
  • Les adresses électroniques ne seront en aucun cas diffusées à quiconque, excepté bien sûr au destinataire de votre courriel.
  • Les adresses postales pourront être éventuellement utilisées dans le cadre d'envois communs à plusieurs partenaires le tiers (imprimeur ou expéditeur) s'engageant expressément à n'utiliser le jeu d'adresses que pour l'envoi concerné.
  • En cliquant sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous acceptez de recevoir les cyber@ctions diffusées par Cyberacteurs au rythme d'une quarantaine par an (inactivité complète en juillet et aout). Vous ne recevrez aucun message d'autres que de cyberacteurs.
  • Chaque message comporte à la fin une formule de désabonnement utilisable à tout moment.
  • En ne cliquant pas sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous ne recevrez de Cyberacteurs aucun autre message que les confirmations de participation à une cyber@ction ou pétition.
  • Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des donnés qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, adressez vous à Cyberacteurs
traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !