actualité écologie

météo

vacances de votre animateur

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

Ne laissez pas vos appareils en veille

2024 année délicate

SPAM etc...

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

22 V'là les acteurs des transitions

Les amis des 150

Journal des Bonnes Nouvelles

AG Cyberacteurs

PROJECTION DU FILM UNE FOIS QUE TU SAIS

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

APPEL : Les petits pas ne suffisent pas

Jour du dépassement : Pourquoi le recul cette année du 'jour du dépassement' est un trompe-l'œil

2023 l'année des droits

image vide cyberacteurs
image vide



Pétition : Sus au méthane à des niveaux record en 2023

Les émission mondiales de méthane de l'industrie fossile, essentiellement dues aux fuites de ce puissant gaz à effet de serre, sont restées à des niveaux record en 2023, "sans raison" puisque les solutions existent et sont rentables, selon une analyse publiée mercredi par l'Agence internationale de l'énergie.

[ 1 285 participations ]

Pour aller directement à la signature Cliquez ici

recommander par courriel    partager sur framasphère

 

Pétition mise en ligne le 14 mars 2024

Proposée par Cyberacteurs

Elle prendra fin le : 14 juin 2024

Plus d'infos

Selon la dernière édition du rapport de l’Agence internationale de l’énergie (AIE), la production d'énergie liée au pétrole, au gaz et au charbon a généré environ 120 millions de tonnes d’émissions de méthane en 2023, un niveau record principalement dû à des fuites.

D'après France24
https://www.france24.com/fr/planète/20240313-les-émissions-de-méthane-du-secteur-de-l-énergie-à-des-niveaux-record-en-2023  

"Dix autres millions de tonnes" proviennent "de la bioénergie", comme le bois brûlé pour les foyers de cuisson, ajoute l'AIE dans cette édition 2024 de son "Global Methane Tracker".

Le méthane, deuxième plus important gaz à effet de serre après le CO2, est la molécule du gaz naturel, qui s'échappe des gazoducs, des mines de charbon et de nos gazinières, mais aussi des vaches, des rizières ou des déchets. Environ 580 millions de tonnes de méthane sont émises chaque année, dont 60 % attribuables à l'activité humaine (agriculture en tête) et près d'un tiers aux zones humides naturelles.
Bien plus réchauffant que le CO2 mais à durée de vie plus courte (une dizaine d'années), il est responsable d'environ 30 % du réchauffement mondial depuis la révolution industrielle. Éviter d'en émettre a un fort effet à court terme dans la lutte contre le réchauffement climatique.

Chine et États-Unis, les principaux émetteurs

Ces émissions de méthane de l'industrie fossile restent proches du record de 2019 et très loin des 75 % de réduction nécessaires d'ici 2030 pour tenir la limite de 1,5 °C de réchauffement fixée par l'accord de Paris.
"Il n'y a aucune raison pour que ces émissions restent aussi élevées", a dénoncé Tim Gould, l'économiste en chef de l'AIE, lors d'un point-presse.
En 2023, "environ 40 % auraient pu être évitées sans coût net, la valeur du méthane capté" et commercialisé étant supérieure aux dépenses pour colmater les fuites, explique l'AIE.

Réduire de 75 % coûterait "environ 170 milliards de dollars, soit moins de 5 % des revenus de l'industrie fossile en 2023", ajoute l'agence.

Environ les deux tiers du méthane émis par l'industrie fossile "proviennent de seulement dix pays", a souligné Christophe McGlade, expert énergie à l'AIE. La Chine est "de loin" le premier émetteur pour le méthane issu du charbon, les États-Unis sont en tête pour celui lié au pétrole et au gaz, "suivis de près par la Russie".

Fuite massive au Kazakhstan
Parmi les "tendances inquiétantes", Christophe McGlade cite les grandes fuites "détectées par satellite" qui "ont augmenté de plus de 50 % par rapport à 2022", représentant 5 millions de tonnes supplémentaires. L'une d'elles, massive, au Kazakhstan, a duré environ 200 jours.

Malgré tout, l'AIE reste optimiste. "Les politiques et réglementations importantes annoncées ces derniers mois, ainsi que les nouveaux engagements pris au sommet climat de la COP28 à Dubaï, peuvent provoquer bientôt leur déclin", écrit l'institution, devenue acteur clé de la transition énergétique.

À la COP28, 52 compagnies pétrogazières se sont engagées à atteindre "près de zéro méthane" dans leurs opérations d'ici 2030, sous l'œil d'observateurs sceptiques faute de présentation de plans précis.

Plus de 150 pays, dont récemment l'Azerbaïdjan, hôte de la COP29, ont aussi rejoint l'initiative "Global Methane Pledge", qui vise à réduire de 30 % ces émissions entre 2020 et 2030. "Si toutes ces promesses sont parfaitement remplies et à temps, elles réduiraient les émissions d'environ 50 % d'ici 2030", selon Christophe McGlade.
Sauf que ces nouveaux engagements "n'ont pas encore été étayés par des plans détaillés", selon l'analyste.

"2024 pourrait marquer un tournant", résume l'économiste Tim Gould, car "les politiques commencent à être mises en place, une plus grande transparence s'installe, la prise de conscience se généralise et nous avons une meilleure capacité à repérer les fuites importantes" pour les arrêter.

L'AIE, dont les estimations dépassent de 50 % celles des Nations unies, se félicite aussi de pouvoir compter sur "un nombre croissant de satellites de pointe surveillant les fuites de méthane, comme le MethaneSAT", lancé avec succès début mars par une fusée SpaceX et contrôlé depuis la Nouvelle-Zélande.

Réchauffement climatique : les émissions mondiales de méthane restent à des niveaux records en 2023
https://www.ouest-france.fr/environnement/rechauffement-climatique/rechauffement-climatique-les-emissions-mondiales-de-methane-restent-a-des-niveaux-records-en-2023-b318e998-e117-11ee-b500-8385a3b868c8  

MethaneSAT, le satellite qui traque les fuites de méthane, est désormais en orbite
https://www.courrierinternational.com/article/climat-methanesat-le-satellite-qui-traque-les-fuites-de-methane-est-desormais-en-orbite  

Texte de la pétition

Les soussignés appellent tous les pays signataires de l'intiative « Global Mehane Pledge » à livrer les plans détaillés devant leur permettre de réduire les émissions d'environ 50% d'ici 2030.

 

Signer !

credible

Les champs marqués d'une * sont obligatoires

J'ai un compte

Adresse électronique *
Mot de passe *
credible

Je signe sans compte

champs obligatoires
Nom *
Prénom *
Courriel *
Code postal *
Commune *
Pays *
champs facultatifs
Profession
Adresse

(Cyberactions et journal des bonnes nouvelles) Si vous les recevez déjà, pas besoin de cocher cette case.

Je souhaite que mes coordonnées (nom | prénom | code postal | commune | profession) ne soient pas visibles sur le site de cyberacteurs. Elles seront juste collectées afin de figurer sur le document au format PDF envoyé au(x) destinataire(s) de la pétition.


 

4 commentaires

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e

 

Re-bonjour les cyberami(e)s.
Je ne voyais pas moi non plus pourquoi le bois était cité. Et il me semblait que s'il était émetteur de méthane pour la cuisson, logiquement il devait l'être aussi pour le chauffage, du moins en combustion primaire. Entre temps, j'ai trouvé ceci :
"Lors de la combustion primaire, à haute température le bois brûle en produisant des fumées composées de vapeur d'eau, de gaz carbonique, de composés organiques volatils (en majorité du méthane ), et de nombreux autres composants en quantité plus faible." dans Bois énergie — Wikipédia (wikipedia.org)

Merci à Bibi pour sa réponse.
A mon tour, je réponds à Reynald Masini via ces quelques éléments.
Un article très intéressant sur la pseudo neutralité carbone du bois :

pourquoi la neutralité carbone du bois est contestée – Zéro combustible (zerocombustible.fr)

Et, à propos des forêts françaises qui "vieillissent" : 79% des forêts françaises ont moins de cent ans. Les vieux arbres ne représentent plus qu'1% de la pyramide des âges en forêt.
Quelques références :
Les vieux arbres sont les gardiens des forêts (francetvinfo.fr)
Les vieilles forêts, un trésor en danger (reporterre.net)

Frawald
16/03/2024 - 14:30:16

Je ne vois pas comment du bois de chauffage peut produire du méthane en brûlant.
S'il y a production de méthane, il me semble que le foyer le brûle en même temps que le bois et devient du CO2 en participant à l'émission de chaleur du foyer concerné.
Un CO2 qui est en circuit court, puisqu'il est immédiatement réabsorbé par la végétation.
Je connais les réticences concernant le chauffage au bois car il n'y a pas de racket possible de la part des compagnies pétrolières. Et pendant ce temps, les forêts vieillissent car elles sont sous exploitées.

Reynald Masini
16/03/2024 - 09:06:00

@Frawald :" - Pourquoi, dans le texte de présentation, évoque-t-on seulement le bois brûlé dans les foyers de cuisson et pas le bois utilisé pour le chauffage ? "
Parce que la présentation est basée sur la présentation de France 24 qui se base sur Global Methane Tracker.

Par contre sur https://www.iea.org/reports/global-methane-tracker-2024/key-findings   je ne vois aucune référence au bois (pour la cuisson ou le chauffage).

Donc il est probable qu'à France 24 certains n'apprécient pas le bois pour la cuisson.

Il suffit de lire
https://www.iea.org/reports/global-methane-tracker-2024   in extenso pour voir si c'est le cas ;-).

Bibi
15/03/2024 - 13:11:47

Deux questions et une info :
- Pourquoi, dans le texte de présentation, évoque-t-on seulement le bois brûlé dans les foyers de cuisson et pas le bois utilisé pour le chauffage ?
- Connaît-on également l'impact des guerres en cours, lors desquelles les raffineries, oléoducs et gazoducs sont des cibles de choix ?
En 2023, notre pays était le 1er producteur de viande bovine et le deuxième éleveur de troupeaux laitiers en Europe. Avec un cheptel d'environ 17 millions de bovins, l'activité élevage contribue à 11,8% des émissions de méthane attribuables à la France*.

*https://www.liberation.fr/environnement/climat/climat-la-cour-des-comptes-appelle-la-france-a-elever-moins-de-vaches-20230522_7VLQFRF5W5DXTB35MHIB3PTXT4/#:~:text=Rejets%20de%20m%C3%A9thane,8%20%25%20des%20%C3%A9missions%20du%20pays.  

Frawald
15/03/2024 - 09:40:38

 

Diffusion de l'info

Vous avez un site internet, un blog ? faites un lien vers cette pétition en insérant ce code sur votre site:

 

Formulaire de collecte d'informations

  • Les informations qui vous concernent sont destinées à Cyberacteurs.
  • Elles serviront uniquement à des opérations dont Cyberacteurs aura la maîtrise, soit seul, soit en partenariat avec d'autres.
  • Les données (nom, prénom, adresse électronique, ville, profession) sont stockées afin d'empêcher de participer deux fois à la même cyberaction .
  • Elles n'aparaissent en aucun cas sur notre site, ni celui de notre partenaire.
  • Les données (nom, prénom, code postal, ville, profession) peuvent éventuellement être publiées sur un fichier pdf et envoyées au(x) destinataires(s) de la cyberaction .
  • Les adresses électroniques ne seront en aucun cas diffusées à quiconque, excepté bien sûr au destinataire de votre courriel.
  • Les adresses postales pourront être éventuellement utilisées dans le cadre d'envois communs à plusieurs partenaires le tiers (imprimeur ou expéditeur) s'engageant expressément à n'utiliser le jeu d'adresses que pour l'envoi concerné.
  • En cliquant sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous acceptez de recevoir les cyber@ctions diffusées par Cyberacteurs au rythme d'une quarantaine par an (inactivité complète en juillet et aout). Vous ne recevrez aucun message d'autres que de cyberacteurs.
  • Chaque message comporte à la fin une formule de désabonnement utilisable à tout moment.
  • En ne cliquant pas sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous ne recevrez de Cyberacteurs aucun autre message que les confirmations de participation à une cyber@ction ou pétition.
  • Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des donnés qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, adressez vous à Cyberacteurs
traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !