actualité écologie

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

Les amis des 150

APPEL : Les petits pas ne suffisent pas

22 V'là les acteurs des transitions

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

AG Cyberacteurs

Jour du dépassement : Pourquoi le recul cette année du 'jour du dépassement' est un trompe-l'œil

Journal des Bonnes Nouvelles

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

Ne laissez pas vos appareils en veille

SPAM etc...

météo

PROJECTION DU FILM UNE FOIS QUE TU SAIS

image vide cyberacteurs
image vide



Cyberaction : Stoppez l'exécution imminente d’Ahmadreza Djalali

L’exécution de Ahmadreza Djalali, citoyen sudéo-iranien résidant en Suède et professeur invité à la Vrije Universiteit Brussel (VUB) à Bruxelles est prévue d’ici au 21 mai prochain, selon les dernières informations de l’agence de presse iranienne ISNA. Plus que jamais, nous devons maintenir la pression sur les autorités iraniennes pour stopper cette exécution.

[ 2 496 participations ]

Pour aller directement à la signature Cliquez ici

recommander par courriel    partager sur google+  
      partager sur framasphère

 

Cyberaction mise en ligne le 11 mai 2022

Proposée par Cyberacteurs

Elle sera envoyée à Ambassadeur d'Iran
En soutien à Amnesty International Belgique Francophone

Plus d'infos

Ahmadreza DjalaliDétenu arbitrairement depuis six ans en Iran, Ahmadreza Djalali est accusé d’espionnage et a été condamné à mort pour « corruption sur terre » en octobre 2017, à l’issue d’un procès inique et entaché de torture.
Cette annonce de l’exécution prévue d’Ahmadreza Djalali survient au même moment que le procès de Hamid Nouri, un fonctionnaire iranien arrêté et poursuivi en Suède pour son implication présumée dans des massacres survenus dans des prisons iraniennes. En annonçant l'exécution du Dr Djalali, les autorités iraniennes cherchent plus que probablement à faire pression sur la justice suédoise. C’est inadmissible.
Il y a urgence à agir et c’est pour cela que nous avons besoin de votre aide, pour submerger la boîte e-mail et postale de l’ambassade d’Iran en Belgique et faire passer un message tout simple: le Dr Djalali ne doit pas être exécuté et il doit être libéré.
Agissez avec nous en écrivant directement à l'ambassadeur d’Iran en Belgique, G. Hossein Dehghani,
Merci par avance pour votre aide précieuse!

Monsieur l’Ambassadeur,
Ahmadreza Djalali, un universitaire et médecin suédo-iranien détenu arbitrairement à la prison d’Evin, à Téhéran, risque d’être exécuté de manière imminente, d’après des informations diffusées dans plusieurs médias officiels iraniens le 4 mai 2022, selon lesquels sa condamnation à mort doit être appliquée avant la fin du mois iranien d’Ordibehesht 1401 (soit le 21 mai 2022).
Il y a 18 mois, le 24 novembre 2020, Ahmadreza Djalali avait été informé qu’il serait exécuté une semaine plus tard. Des appels internationaux avaient alors été lancés pour empêcher cette exécution. Le 2 décembre 2020, après des interventions mondiales, son exécution avait été suspendue. De fin novembre 2020 à début avril 2021, des agents du ministère du Renseignement ont soumis Ahmadreza Djalali à des actes de torture et à d’autres mauvais traitements alors qu’il était détenu au secret à l’isolement prolongé dans la section 209 de la prison d’Evin, qui est sous le contrôle du ministère du Renseignement. Ils ont notamment laissé une lumière vive allumée dans sa cellule 24 heures sur 24, ce qui, a-t-il indiqué, a eu un fort retentissement sur sa santé mentale, et l’ont fait dormir par terre sur une mince couverture durant plus de cinq mois.
Ahmadreza Djalali a été condamné à mort pour « corruption sur terre » (ifsad fil Arz) en octobre 2017, à l’issue d’un procès manifestement inique devant la 15e chambre du tribunal révolutionnaire de Téhéran. Le tribunal s’est fondé principalement sur des « aveux » qui, selon Ahmadreza Djalali, lui ont été arrachés au moyen d’actes de torture et d’autres mauvais traitements infligés alors qu’il subissait une détention à l’isolement prologée, sans pouvoir consulter un avocat. Amnesty International a fait valoir à maintes reprises que l’infraction de « corruption sur terre » ne répondait pas aux exigences de clarté et de précision requises en droit pénal et était contraire au principe de légalité et de certitude juridique. Le 9 décembre 2018, les avocats d’Ahmadreza Djalali ont appris que la 1ère chambre de la Cour suprême avait confirmé sa condamnation à mort, sans leur accorder la possibilité de présenter leurs arguments en faveur de leur client. La Cour suprême a rejeté au moins trois demandes de révision judiciaire de l’affaire. Ahmadreza Djalali souffre de plusieurs problèmes de santé pour lesquels il n’a pas bénéficié de soins médicaux ni de médicaments adaptés. Il a été opéré le 21 janvier 2022 pour ses maux de dos chroniques, mais il a été renvoyé dès le lendemain en prison, où il a dû à nouveau dormir par terre, ce qui a aggravé ses douleurs dorsales.
Je vous prie instamment de renoncer immédiatement à exécuter Ahmadreza Djalali, d’annuler sa déclaration de culpabilité et sa condamnation à mort, de le libérer dans les meilleurs délais et de rendre effectif son droit à réparation, conformément à la recommandation du Groupe de travail des Nations unies sur la détention arbitraire. Dans l’attente de sa libération, je vous engage à veiller à ce qu’Ahmadreza Djalali bénéficie de soins médicaux adaptés et soit protégé contre la torture et les autres mauvais traitements, à mener sans délai une enquête indépendante, efficace et impartiale sur ses allégations de torture et autres mauvais traitements, et à traduire en justice tout responsable présumé de ces agissements dans le cadre d’un procès équitable, excluant le recours à la peine de mort. Enfin, je vous appelle à instaurer un moratoire officiel sur les exécutions, en vue de l’abolition de la peine capitale.
Je vous prie de croire, Monsieur l’Ambassadeur, en l’assurance de ma respectueuse considération,

Signer !

Récapitulatif

Cette cyberaction va envoyer un courrier électronique à secretariat@iranembassy.be
Avec les éléments suivants :
  • Sujet : Stoppez l'exécution imminente d’Ahmadrez
  • Message : Monsieur l’Ambassadeur,
    Je vous prie instamment
    -de renoncer immédiatement à exécuter Ahmadreza Djalali, d’annuler sa déclaration de culpabilité et sa condamnation à mort, de le libérer dans les meilleurs délais et de rendre effectif son droit à réparation, conformément à la recommandation du Groupe de travail des Nations unies sur la détention arbitraire.
    -de veiller à ce qu’Ahmadreza Djalali bénéficie de soins médicaux adaptés et soit protégé contre la torture
    - d'instaurer un moratoire officiel sur les exécutions, en vue de l’abolition de la peine capitale.
    Avec l’assurance de ma respectueuse considération,

Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments" ou "me connecter et modifier"
credible

Les champs marqués d'une * sont obligatoires

J'ai un compte

Adresse électronique *
Mot de passe *
  
credible

Je signe sans compte

champs obligatoires
Nom *
Prénom *
Courriel *
Code postal *
Commune *
Pays *
champs facultatifs
Profession
Adresse

(Cyberactions et journal des bonnes nouvelles) Si vous les recevez déjà, pas besoin de cocher cette case.

Je souhaite que mes coordonnées (nom | prénom | code postal | commune | profession) ne soient pas visibles sur le site de cyberacteurs. Elles seront juste collectées afin de figurer sur le document au format PDF envoyé au(x) destinataire(s) de la pétition.



Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments"

   

 

15 commentaires

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e

 

Le traité belgo-iranien fait renaître l’espoir chez les proches d’Ahmadreza Djalali
https://www.rtbf.be/article/le-traite-belgo-iranien-fait-renaitre-lespoir-chez-les-proches-dahmadreza-djalali-11026270  

Alain UGUEN
19/07/2022 - 11:08:36

Stoppez cette exécution, s'il vous plaît !

VALERIE MARQUAILLE
28/05/2022 - 12:25:47

On se sent impuissant devant tant d'arbitraire et de cruauté de la part de cette théocratie. A notre niveau je pense qu'il est important de faire circuler l'information de façon a connaitre la réalité dans ce pays. Ensuite le boycott a tous niveaux (culturel et économique) reste le moyen restant a notre disposition pour lutter contre cette barbarie. Evidemment les Etats et leurs gouvernements doivent intervenir avec leur moyens propres.

Jacques BAUZON
28/05/2022 - 08:17:35

L'Iran maintient l'exécution du professeur de la VUB, Ahmadreza Djalali
https://www.dhnet.be/actu/faits/l-iran-maintient-l-execution-du-professeur-de-la-vub-ahmadreza-djalali-628e02037b50a6292b2649f0  

Alain UGUEN
25/05/2022 - 14:32:00

IGNOBLE.

FRANCIS LEGROS
23/05/2022 - 19:52:46

IGNOBLE.

FRANCIS LEGROS
23/05/2022 - 19:52:24

Que fait donc la Suède pour défendre son ressortissant ? Que font l'UE et tous les pays dits CIVILISES ?!

Marie CLAUX
23/05/2022 - 19:29:31

Iran : l’épouse du professeur Djalali appelle l’UE à l’aide
https://www.rtbf.be/article/iran-lepouse-du-professeur-djalali-appelle-lue-a-laide-10997604  

Alain UGUEN
23/05/2022 - 07:54:39

Il serait grand temps de comprendre qu'il n'y a rien à attendre d'autre de L'IRAN que le chantage à la peine de mort appliqué systématiquement ou des peines de prison arbitraires en fonction des besoins. Le remède est simple, plus de dialogue, plus aucun échange, plus personne ne va en IRAN.

FRANCIS LEGROS
20/05/2022 - 21:20:22

Comment peut-on appliquer encore la peine de mort au 21ème siècle ?

Pierre BELLERT
20/05/2022 - 12:10:57

Comment peut-on appliquer encore la peine de mort au 21ème siècle ?

Pierre BELLERT
20/05/2022 - 12:10:33

L'Iran pourrait repousser l'exécution d'un universitaire irano-suédois
https://www.lefigaro.fr/flash-actu/l-iran-pourrait-repousser-l-execution-d-un-universitaire-irano-suedois-20220516  

Alain UGUEN
18/05/2022 - 16:09:33

M Djalali ne doit pas mourir dans les geôles iraniennes. Il faut qu'il survive car les conditions sont insupportables. Qu'il soit soigné, qu'il voie des avocats et qu'on le libère dans les plus courts délais. Assez de ces tueries.

colette Nusbaum Vallet
14/05/2022 - 10:32:13

Comment peut-on appliquer encore la peine de mort au 21ème siècle ? C'est digne d'individus sans éducation, de méthodes barbares vieilles de plusieurs siècles. Ce pays et ses exécutants n'en sortiront pas grandis.

Alela
12/05/2022 - 15:32:09

SAVE THE LIFE!

alexandre figour
11/05/2022 - 12:36:16

 

Diffusion de l'info

Vous avez un site internet, un blog ? faites un lien vers cette cyberaction en insérant ce code sur votre site:

 

Formulaire de collecte d'informations

  • Les informations qui vous concernent sont destinées à Cyberacteurs.
  • Elles serviront uniquement à des opérations dont Cyberacteurs aura la maîtrise, soit seul, soit en partenariat avec d'autres.
  • Les données (nom, prénom, adresse électronique, ville, profession) sont stockées afin d'empêcher de participer deux fois à la même cyberaction .
  • Elles n'aparaissent en aucun cas sur notre site, ni celui de notre partenaire.
  • Les données (nom, prénom, code postal, ville, profession) peuvent éventuellement être publiées sur un fichier pdf et envoyées au(x) destinataires(s) de la cyberaction .
  • Les adresses électroniques ne seront en aucun cas diffusées à quiconque, excepté bien sûr au destinataire de votre courriel.
  • Les adresses postales pourront être éventuellement utilisées dans le cadre d'envois communs à plusieurs partenaires le tiers (imprimeur ou expéditeur) s'engageant expressément à n'utiliser le jeu d'adresses que pour l'envoi concerné.
  • En cliquant sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous acceptez de recevoir les cyber@ctions diffusées par Cyberacteurs au rythme d'une quarantaine par an (inactivité complète en juillet et aout). Vous ne recevrez aucun message d'autres que de cyberacteurs.
  • Chaque message comporte à la fin une formule de désabonnement utilisable à tout moment.
  • En ne cliquant pas sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous ne recevrez de Cyberacteurs aucun autre message que les confirmations de participation à une cyber@ction ou pétition.
  • Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des donnés qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, adressez vous à Cyberacteurs
traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !