actualité écologie

22 V'là les acteurs des transitions

Jour du dépassement : Pourquoi le recul cette année du 'jour du dépassement' est un trompe-l'œil

Les amis des 150

météo

2024 année délicate

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

PROJECTION DU FILM UNE FOIS QUE TU SAIS

2023 l'année des droits

Ne laissez pas vos appareils en veille

APPEL : Les petits pas ne suffisent pas

Journal des Bonnes Nouvelles

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

AG Cyberacteurs

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

SPAM etc...

vacances de votre animateur

image vide cyberacteurs
image vide

  #insectes   #hirondelles



Cyberaction : Sauvons les insectes et les hirondelles

Alors que les abeilles, les bourdons, les papillons, et l’ensemble des populations de pollinisateurs s’effondrent, décimés par l’accumulation de pesticides toxiques dans leur environnement, les hirondelles sont les grandes absentes du printemps.

[ 1 656 participations ]

Pour aller directement à la signature Cliquez ici

Cette cyberaction a également pour objectif d'interpeller vos élus. Vous pouvez ajouter vos élus en copie du message en cliquant sur modifier des éléments après avoir rempli vos coordonnées

recommander par courriel    partager sur framasphère

 

Cyberaction mise en ligne le 29 avril 2024

Proposée par Cyberacteurs

Elle sera envoyée à Présidente de l'AN | à votre député

Elle prendra fin le : 29 juillet 2024

Plus d'infos

hirondelle, insecte- Les papillons d'Europe sont en danger. Généralement apprécié, cet insecte aux mille teintes qui symbolise l'espoir et la liberté est surtout essentiel au maintien des écosystèmes et précieux pour l'agriculture. Voici comment le protéger.

Selon un rapport de l'Observatoire national de la biodiversité publié en 2022, parmi les 301 espèces de papillons de jour vivant en France métropolitaine, 200 ont disparu d’au moins un département depuis le siècle dernier. Au total, cela représente 66% des espèces. Et d'après l’Agence européenne de l’environnement, la moitié des papillons de prairie a disparu d’Europe en l'espace de vingt ans. Mais le grand public ne réalise toujours pas l'ampleur de cette menace qui pèse sur les papillons. "Trop souvent perçus comme indésirables, les insectes sont rarement la cible d’actions de préservation. Mis à part l’abeille domestique, prisée pour son miel, on méconnaît le rôle essentiel des insectes qui sont pourtant des maillons clés de la bonne santé des écosystèmes", déplore le Muséum national d'Histoire naturelle sur son site internet.

Mais que sait-on des papillons ? S'ils sont généralement très appréciés pour leur beauté et suscitent la curiosité pour leur cycle de vie singulier, le rôle essentiel joué par les lépidoptères dans le maintien des écosystèmes est moins connu. Tout comme les autres membres de sa famille d'insectes pollinisateurs, les papillons sont pourtant indispensables au maintien de la biodiversité et précieux pour de nombreuses cultures agricoles puisqu'ils transportent plus de 80% du pollen des fleurs. Ils représentent de surcroît un maillon indispensable de la chaîne alimentaire, dans la mesure où ils servent de nourriture à de nombreux prédateurs : les araignées, les lézards ou encore les oiseaux.

Le déclin des papillons est en majeure partie dû à la perte de leur habitat, elle-même provoquée par l'agriculture intensive et l'artificialisation des sols. D'après les experts de l'Observatoire national de la biodiversité, les papillons de prairie sont particulièrement concernés, ces espaces naturels étant détruits par l’urbanisation, l’assèchement des zones humides, la déforestation ou encore l’abandon des élevages extensifs. Mais d'autres raisons expliquent le déclin des papillons, à commencer par le dérèglement climatique et les épisodes de sécheresse de plus en plus fréquents, la pollution lumineuse, ainsi que les intrants chimiques injectés dans les sols agricoles, et plus spécifiquement les pesticides.

Hausse des températures : le bourdon se sent de moins en moins chez lui en Europe
https://www.rtbf.be/article/hausse-des-temperatures-le-bourdon-se-sent-de-moins-en-moins-chez-lui-en-europe-11255179  

Un jeune apiculteur de Toulon marche 450 kilomètres pour sauver les abeilles
https://www.francebleu.fr/infos/environnement/un-jeune-apiculteur-de-toulon-marche-450-kilometres-pour-sauver-les-abeilles-5927720  

Dans le Cantal, les abeilles souffrent du réchauffement climatique
https://www.lamontagne.fr/chaussenac-15700/actualites/dans-le-cantal-les-abeilles-souffrent-du-rechauffement-climatique_14488034/  

Prayssas. Protéger les abeilles, c’est préserver nos vies
https://www.ladepeche.fr/2024/04/18/proteger-les-abeilles-cest-preserver-nos-vies-11897910.php  

Enquête : réponses à ceux qui justifient l’exportation de pesticides interdits en Europe
https://www.cyberacteurs.org/quotidien/equotidien.php?id=10038  

ZONE DE BZZZ 8 : SEMONS 100 000 BOMBES DE FLEURS POUR LES ABEILLES !
https://fr.ulule.com/zone-de-bzzz-saison-8/?utm_source=apeorg&utm_medium=action&utm_campaign=presale_183358  

Crise climatique : en Équateur, la diminution des espèces de papillons capturées inquiète les scientifiques
https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/dans-la-peau-de-l-info/changement-climatique-en-equateur-la-diminution-des-especes-de-papillons-capturees-inquiete-les-scientifiques_6477023.html  

les hirondelles, grandes absentes du printemps : le cri d’alarme du naturaliste M.Giraud
C’est la première fois que je n’observe plus aucune hirondelle autour de chez moi, ni dans les villages proches. Et quand j’en rencontre au hasard de mes déplacements, elles sont très peu nombreuses. Des habitants de régions très différentes (Limousin, Poitou, Beauce, Bretagne…), y compris en Belgique, m’ont confirmé les mêmes dégâts autour d’eux.
https://www.letelegramme.fr/culture-loisirs/animaux/les-hirondelles-grandes-absentes-du-printemps-le-cri-dalarme-du-naturaliste-marc-giraud-6570960.php  

"On perd des colonies" : le réchauffement climatique met à mal les apiculteurs du Puy-de-Dôme
https://www.lamontagne.fr/clermont-ferrand-63000/actualites/on-perd-des-colonies-le-rechauffement-climatique-met-a-mal-les-apiculteurs-du-puy-de-dome_14492726/  

Signer !

Récapitulatif

Cette cyberaction va envoyer un courrier électronique à yael.braun-pivet@assemblee-nationale.fr
Avec les éléments suivants :
  • Sujet : Extinction de masse
  • Message : Madame, Monsieur,

    C’est un drame silencieux : les abeilles et les insectes pollinisateurs, les hirondelles ne sont pas épargnés par la 6ème extinction de masse.

    Il faut une réforme du système d’évaluation, pour que les tests soient réalisés par les agences réglementaires, indépendamment des entreprises, en appliquant des protocoles rigoureux et adaptés, une nouvelle répartition des rôles dans le procédé d’évaluation qui ne permettra plus à des produits toxiques pour la biodiversité d’être répandus dans les champs.

    Croyez en ma vigilance sur vos votes

Cette cyberaction permet d'envoyer une copie de ce message à :

  • Votre député.

Vous pouvez modifier ces infos (sujet, texte, elus...) en choisissant l'option
"modifier des éléments" après avoir renseigné le formulaire "je signe sans compte"

credible

Les champs marqués d'une * sont obligatoires

J'ai un compte

Adresse électronique *
Mot de passe *
  
credible

Je signe sans compte

champs obligatoires
Nom *
Prénom *
Courriel *
Code postal *
Commune *
Pays *
champs facultatifs
Profession
Adresse

(Cyberactions et journal des bonnes nouvelles) Si vous les recevez déjà, pas besoin de cocher cette case.

Je souhaite que mes coordonnées (nom | prénom | code postal | commune | profession) ne soient pas visibles sur le site de cyberacteurs. Elles seront juste collectées afin de figurer sur le document au format PDF envoyé au(x) destinataire(s) de la pétition.



Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments"

   

 

13 commentaires

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e

 

Si on a l’idée de sortir de la ville, on peut à la rigueur voir deux sortes de papillons: un jaune et un blanc. Heureusement les photographes «nature»parviennent à prendre de belles photos de papillons colorés, mais rares. Evidemment en raison des choix de la FNSEA il ne reste guère que les moustiques tigres immunisés au dessus des bassines. Les bestioles gourmandes d’insectes sont sevrées.
Les abeilles sont programmées pour une mort précoce grâce à Bayer. Les martinets ne crient plus entre les murs du vieux centre ni ne zigzaguent dans le ciel bleu de mai. Puissent-ils miraculeusement avaler quelques mouches résistibles.

Aïchat Nussy

Colette Nusbaum Vallet
11/05/2024 - 18:20:03

Les bonnes nouvelles concernant la biodiversité sont rares et méritent d'autant plus d'être diffusées.
Un récent partenariat entre la LPO Bourgogne Franche-Comté et des agriculteurs locaux va développer le réseau "Paysans de nature" qui a pour but de concilier (ou réconcilier ?) l'agriculture et le respect de la vie sauvage.

https://www.lpo.fr/lpo-locales/lpo-bourgogne-franche-comte/actu-bourgogne-franche-comte/actu-2024-bourgogne-franche-comte/une-convention-regionale-pour-faire-de-l-agriculture-un-outil-de-defense-de-la-biodiversite  

Frawald
03/05/2024 - 07:50:30

Il n'y a pas que les pesticides qui déciment les insectes, le manque d'espaces laiss"s sauvages et les fauches tardives également

Dany Neveu
02/05/2024 - 00:05:23

Début avril, il m'a semblé voir 2 hirondelles, j'habite le Pays de Châteaubriant (44). soit c'était une illusion soit elles ne sont pas restées. Nous sommes le 1er Mai, je vais avoir 76 ans et c'est le premier printemps que je vois sans hirondelles et aussi sans insectes. Relation de cause à effet ?… sans doute ! C'est désespérant !

KLEFIZE
01/05/2024 - 18:06:42

Comme je n'utilise aucun pesticide, les abeilles, bourdons et papillons ça va localement, mais il y a bien une baisse des Hirondelles. Là c'est peut-être que ça traite trop ou plante des graines enrobées de néo-chimie en faible masse, certes mais ultra mortifère et rémanente autour, et pourtant j'écris du département du Lot à 10 ou 20 habitants par km² et beaucoup de zones encore un peu sauvages car trop pentues. Comme pour le changement climatique, on ne peut plus reporter encore et toujours des mesures très strictes pour sauver la biodiversité des vendeurs de doutes qui détournent vers des fausses par exemple les ondes, ce qui dédouane les vrais responsables. La TV, et les autres ondes arrosent depuis longtemps tout le territoire et n'ont pas fait les ravages de la néo-chimie agricole et de la sur consommation et émission de CO2 associée induisant le changement climatique accéléré.

didier marquet
01/05/2024 - 16:50:50

Je rejoins Juliette Collache sur la question des ondes électromagnétiques qui envahissent nos maisons mais aussi nos campagnes.
Ayant basculée il y a quelques mois dans l'hypersenssibilité aux CEM (champs électro-magnétiques)et équipée d'un appareil de mesure, je me rends compte de l'impact des ondes partout sur le territoire.
Il est bien évident que tout le vivant est concerné par cette pollution qui a fait un bon depuis le confinement.
Pollution environnementale qui vient se rajouter aux autres.
Sujet bien trop absent des débats ...
Léma Fraggi

léma fraggi
01/05/2024 - 15:53:12

A toutes les causes évoquées pour expliquer cet effondrement du vivant, nous pouvons ajouter :
- les robots tondeuses qui ratiboisent orvets, grenouilles et insectes ou lorsqu'il n'y a pas de robot, le mulching nécessitant des tontes rapprochées et rases qui permettent d'éviter d'avoir à ramasser l'herbe coupée ;
- les fauchages trop fréquents des bords de route ;
- les broyeurs forestiers et casse-cailloux agricoles qui sont passés en toute saison ;
- les fauchages de prairies 3 ou 4 fois par an pour la fenaison ou l'ensilage (record battu dans le voisinage cette année, avec un agriculteur qui a fauché ses prés avant le 28 avril !)
Que l'on fauche et débroussaille plus intensément en zones à feux, passe encore. Malheureusement, ces pratiques se sont généralisées et affectent même les secteurs non concernés par ce problème.
Pour les particuliers, serait-ce une question de mode et de standing ? Il est de bon ton, en effet, d'avoir un jardin ressemblant aux abords des riches banlieues américaines. La nature sauvage est devenue un marqueur de saleté et de négligence. Par divers moyens, on a modifié notre conception du beau pour mieux nous vendre matériels et engins (souvent à moteurs thermiques) de jardinage. Encore une fois, on nous a transformé en cons-sommateurs.

Massacrés ou empoisonnés dans les champs, les prairies, les forêts, les talus et les jardins ; les insectes et par effet rebond, les oiseaux, les mammifères, les reptiles, les batraciens, etc, etc... peuvent-ils s'en sortir ?

Frawald
01/05/2024 - 09:34:27

en ile de France, il en est de même.........c'est triste un ciel sans hirondelles, sans oiseaux, souvenez vous de l'après tempête de 1999 : pendant plusieurs jours silence total; notre planète souffre et les animaux innocents avec elle

maripachats
01/05/2024 - 08:06:28

Les pestivides certes, mais que dire de l'impact de la pollution électromagnétique sur les différentes espèces ? Je fais partie des personnes concernées par l'électrohypersensibilité et ça me semble évident que cela perturbe également les insectes, oiseaux, mammifères, les plantes, les arbres... bref tout le vivant. Avec la multiplication des antennes de téléphonie mobile sur notre territoire ces dernières années(voir sur le site cartoradio : https://www.cartoradio.fr/index.html#/)et   l'augmentation des émissions des ondes à hautes fréquences dites pulsées... ça serait quand-même étonnant que cela n'est pas d'impact. Or ce sujet est absent des débats.

Juliette Collache
29/04/2024 - 23:32:56

Il faut que tout le monde se rende compte que se battre pour les insectes et les hirondelles c'est se battre pour toute forme de vie.

Pascal LE ROUX
29/04/2024 - 23:02:26

De ma fenêtre je vois actuellement deux hirondelles. Soit plus que l'an dernier où un chat avait choppé une hirondelle et fait fuir les autres. Deux, c'est cependant peu.

Bibi
29/04/2024 - 21:02:13

IL y a encore 8 ans des hirondelles faisaient leur nid dans l appentis de mon jardin en Saône et Loire. Depuis cette date je n'en vois plus du tout ni même aux alentours.
Très peu d'abeilles sauvages ce printemps et seulement quelques bourdons dans le jardin où j'ai pourtant pas mal d'espaces fleuris.

Micheyle Marlier
29/04/2024 - 17:32:36

Si on se souvient bien, il y avait aussi énormément plus de moineaux qu'à présent, d'ailleurs, ici, en Vendée, à Challans, ils sont devenus très rares !

Lionel Bécus
29/04/2024 - 17:25:40

 

Diffusion de l'info

Vous avez un site internet, un blog ? faites un lien vers cette cyberaction en insérant ce code sur votre site:

 

Formulaire de collecte d'informations

  • Les informations qui vous concernent sont destinées à Cyberacteurs.
  • Elles serviront uniquement à des opérations dont Cyberacteurs aura la maîtrise, soit seul, soit en partenariat avec d'autres.
  • Les données (nom, prénom, adresse électronique, ville, profession) sont stockées afin d'empêcher de participer deux fois à la même cyberaction .
  • Elles n'aparaissent en aucun cas sur notre site, ni celui de notre partenaire.
  • Les données (nom, prénom, code postal, ville, profession) peuvent éventuellement être publiées sur un fichier pdf et envoyées au(x) destinataires(s) de la cyberaction .
  • Les adresses électroniques ne seront en aucun cas diffusées à quiconque, excepté bien sûr au destinataire de votre courriel.
  • Les adresses postales pourront être éventuellement utilisées dans le cadre d'envois communs à plusieurs partenaires le tiers (imprimeur ou expéditeur) s'engageant expressément à n'utiliser le jeu d'adresses que pour l'envoi concerné.
  • En cliquant sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous acceptez de recevoir les cyber@ctions diffusées par Cyberacteurs au rythme d'une quarantaine par an (inactivité complète en juillet et aout). Vous ne recevrez aucun message d'autres que de cyberacteurs.
  • Chaque message comporte à la fin une formule de désabonnement utilisable à tout moment.
  • En ne cliquant pas sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous ne recevrez de Cyberacteurs aucun autre message que les confirmations de participation à une cyber@ction ou pétition.
  • Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des donnés qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, adressez vous à Cyberacteurs
traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !