actualité écologie

Jour du dépassement : Pourquoi le recul cette année du 'jour du dépassement' est un trompe-l'œil

météo

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

PROJECTION DU FILM UNE FOIS QUE TU SAIS

22 V'là les acteurs des transitions

AG Cyberacteurs

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

APPEL : Les petits pas ne suffisent pas

Les amis des 150

Journal des Bonnes Nouvelles

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

Ne laissez pas vos appareils en veille

image vide cyberacteurs
image vide

  #Rapport   #GIEC   #Ukraine



Cyberaction : Réponse SPEED pour l'Ukraine : Solidarité, Partage, Europe, Ecologie, Démocratie,

La guerre en Ukraine est la résultat de l'incapacité de l'Union Européenne à avoir une politique cohérente sur 4 niveaux qui se conjuguent pour aboutir à cette guerre qui en augure d'autres si nous ne savons pas faire émerger une réponse à la hauteur des enjeux planétaires : environnementaux, économiques et politiques.

[ 1 747 participations ]

Pour aller directement à la signature Cliquez ici

Cette cyberaction a également pour objectif d'interpeller vos élus. Vous pouvez ajouter vos élus en copie du message en cliquant sur modifier des éléments après avoir rempli vos coordonnées

recommander par courriel    partager sur google+  
      partager sur framasphère

 

Cyberaction mise en ligne le 01 mars 2022

Proposée par Cyberacteurs

Elle sera envoyée à Président de l'Union Européenne, Présidente de la Commission Européenne | à votre député | à vos sénateurs | à vos euro députés

Plus d'infos

Le réchauffement climatique

L’invasion russe en Ukraine est l’expression d’un rapport de force fondé sur la possession d’importantes ressources énergétiques. En ne menant pas une politique d’économie d’énergie, pourtant indispensable, l’Europe s’est rendue vulnérable. Pire en choisissant d'intégrer le gaz et le nucléaire dans la taxonomie verte, elle est allée à contre-courant de ses intérêts et de la survie de la planète comme le souligne une nouvelle fois le rapport du GIEC

Le pouvoir économique des oligarchies
Poutine est selon l'expression d'Hervé Kempf le chef de gang des oligarques qui ont dépouillé le peuple russe de ses richesses pour les accumuler dans des paradis fiscaux et autres villas de la Côte d’Azur... les pays européens et les États-Unis sont sous la coupe d’oligarchies qui accumulent sans vergogne les fortunes, y compris durant les périodes de crise comme la pandémie de Covid. Et qui bloquent les mutations nécessaires pour affronter le réchauffement climatique, entretenant le cycle des dépendances et des conflits présents et futurs.

L'absence d'une Europe de la défense
L’Europe n’a pas su davantage s’affranchir de sa dépendance culturelle et militaire à l’égard des États-Unis. Elle n’a en particulier pas su abandonner ou faire évoluer l’Otan, dont l’utilité à la suite de la disparition de l’Union soviétique, en 1991, était hautement discutable. Mais plutôt que d’imaginer une autre organisation du continent, l’OTAN a perduré, paradoxalement renforcée par la France qui l’a rejointe, sous M.Sarkozy, abandonnant sa politique indépendante posée depuis de Gaulle.

Le choix d'un modèle de société entre des dictatures et démocraties
Entre des dictatures qui règnent par la terreur et l'oppression de toutes formes d'opposition et les démocraties qui permettent aux peuples de choisir leur destin en discussion avec leurs voisins conçus comme des partenaires et non comme des adversaires.

Ce que ne supporte pas Poutine c'est d'avoir à ses frontières des démocraties susceptibles d'amener son propre peuple à mettre en cause son pouvoir à vie.

Remarques écologistes sur la guerre en Ukraine
https://reporterre.net/Remarques-ecologistes-sur-la-guerre-en-Ukraine  

Nouveau rapport du GIEC : toutes les guerres de demain
https://www.rtl.fr/actu/politique/edito-nouveau-rapport-du-giec-toutes-les-guerres-de-demain-7900129610  

Avec la publication du nouveau rapport du GIEC lundi, les scientifiques alarment sur les conséquences désastreuses du réchauffement climatique, qui pourraient causer une insécurité mondiale et des guerres.
Antonio Guterres, le secrétaire général de l’ONU, a qualifié le document "d’atlas de la souffrance humaine". Ce rapport nous explique que plus de 3 milliards de personnes, soit près d'un humain sur deux, habitent dans une région hautement vulnérable au changement climatique. Et que plusieurs centaines de millions de personnes seront touchées de manière intenable.
Chaleurs insupportables, manque d’eau, famines, maladies, incendie, inondations... de nombreux scénarios sont apocalyptiques. D'autant que le pire paraît désormais inéluctable. Jusque-là, les scientifiques du GIEC avaient été optimistes en voulant qu’on limite à 1,5 degré le réchauffement de la planète. Mais nous atteindrons ce résultat dans moins de 10 ans et ce, même si nous agissons, ce que nous ne faisons pas aujourd’hui.
À la clé, c’est une instabilité géopolitique sans commune mesure avec ce que nous vivons aujourd’hui. Autrement dit, une très grande insécurité mondiale et donc des guerres. À quarante jours du premier tour de la présidentielle, nous retrouvons toutes les peurs que véhicule cette question du climat dans la campagne : la peur de l’effondrement économique, la peur d’une immigration incontrôlable et la peur d’une planète invivable.

Seuls les écolos font un lien entre toutes ces questions pour n’en faire qu’une seule solution : l’écologie. Mais tous les candidats, à leur façon et volontairement ou pas, appuient leur campagne sur ces angoisses.

Nous vous proposons d'interpeller le Président de l'Union Européenne et la Présidente de la Commission Européenne et tous nos parlementaires

Les commentaires de cette action serviront à faire connaître les initiatives qui ici ou là fleurissent pour que cette guerre cesse.

Mathilde reprend dans l'agenda de l'e-quotidien les initiatives dont nous avons connaissance.

Sur le blog Guerre le texte de S.Lhomme : la France nucléarisée est terriblement vulnérable
https://www.cyberacteurs.org/blog/?p=8185  

Le drapeau ukrainien flotte au-dessus de la mairie de Plérin
https://www.letelegramme.fr/cotes-darmor/plerin/le-drapeau-ukrainien-flotte-au-dessus-de-la-mairie-de-plerin-26-02-2022-12929119.php  

Signer !

Récapitulatif

Cette cyberaction va envoyer un courrier électronique à ursula.von-der-leyen@ec.europa.eu | petitions@elysee.fr
Avec les éléments suivants :
  • Sujet : Ukraine réponse SPEED
  • Message : Madame, Monsieur,
    Ce que nous prévoit le dernier rapport du GIEC c'est une instabilité géopolitique sans commune mesure avec ce que nous vivons aujourd'hui au travers de la guerre en Ukraine. Si nous devons témoigner de notre solidarité vis à vis des peuples (ukrainien, bielorusse, russe) qui auront à souffrir de cette guerre, nous devons aussi mettre au cœur de la campagne présidentielle comme des discussions européennes à venir davantage de Partage de la part des oligarchies, davantage d'Ecologie pour faire face à la crise climatique, davantage d'Europe en matière de sécurité commune et gestion des flux migratoires, davantage de Démocratie pour associer citoyennes et citoyens aux décisions qui concernent notre destin commun.
    Dans cette attente, veuillez croire en ma vigilance sur vos décisions.

Cette cyberaction permet d'envoyer une copie de ce message à :

  • Votre député.
  • Votre sénateur.
  • Votre euro-député.

Vous pouvez modifier ces infos (sujet, texte, elus...) en choisissant l'option
"modifier des éléments" après avoir renseigné le formulaire "je signe sans compte"

credible

Les champs marqués d'une * sont obligatoires

J'ai un compte

Adresse électronique *
Mot de passe *
  
credible

Je signe sans compte

champs obligatoires
Nom *
Prénom *
Courriel *
Code postal *
Commune *
Pays *
champs facultatifs
Profession
Adresse

(Cyberactions et journal des bonnes nouvelles) Si vous les recevez déjà, pas besoin de cocher cette case.

Je souhaite que mes coordonnées (nom | prénom | code postal | commune | profession) ne soient pas visibles sur le site de cyberacteurs. Elles seront juste collectées afin de figurer sur le document au format PDF envoyé au(x) destinataire(s) de la pétition.



Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments"

   

 

40 commentaires

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e

 

Conflit en Ukraine : la guerre de Poutine de plus en plus contestée en Russie ?
https://information.tv5monde.com/info/conflit-en-ukraine-la-guerre-de-poutine-de-plus-en-plus-contestee-en-russie-472237  

Alain UGUEN
22/09/2022 - 07:38:47

La guerre n'a jamais rien résolu et doit être bannie. Les seuls vainqueurs sont les marchands d'armes qui vont exposer en juin 2022 au salon de l'armement à EuroSatory près de Paris. L'activité militaire a un impact important sur le réchauffement climatique mais les médias n'en parlent pas

Annie et Joel Frison
24/04/2022 - 23:53:10

Conférence-débat à ne pas manquer : Georges Corm nous donnera son analyse de la situation internationale résultant de la guerre en Ukraine
https://www.mvtpaix.org/wordpress/agenda/ukraine-visioconference-avec-georges-corm/  

Georges Corm parlera-t-il de Tchernobyl en ce jour anniversaire ? Ou la question lui sera-t-elle posée par un des participants ?

Alain UGUEN
23/04/2022 - 07:56:08

Ukraine: Le Parlement européen exige un embargo sur le gaz russe
https://www.huffingtonpost.fr/entry/ukraine-le-parlement-europeen-exige-un-embargo-sur-le-gaz-russe_fr_624eda83e4b09817450b0f72  

Alain UGUEN
14/04/2022 - 07:04:37

Communiqué de presse de l’association LES ENFANTS DE TCHERNOBYL

SITUATION en date du Jeudi 17 mars 2022

Depuis le début de l’invasion de l’Ukraine par les forces armées russes le 24 février, les rares bénévoles de l’association LES ENFANTS DE TCHERNOBYL (dont le siège a toujours été dans le Haut-Rhin) travaillent nuit et jour sans relâche.

Les sollicitations continuent d’être très nombreuses, par téléphone, email, sms, Facebook,..

L’association poursuit son œuvre sur les bases qui sont les siennes depuis 1993.

Si la majorité des Français découvre l’Ukraine depuis 3 semaines, notre association humanitaire est présente dans ce pays depuis plus de 28 années.

Elle a organisé plus de 200 projets en faveur de la population ukrainienne, en particulier l’accueil en France de 1500 enfants qui séjournaient chacun entre 1 et 10 fois l’été dans des familles membres de l’association de 1993 à 2019.

Il est rappelé que pour ces accueils d’enfants ukrainiens organisés par notre association humanitaire, une convention signée en 1993 avec la CNIL (Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés) ne nous autorise pas à conserver dans des fichiers des coordonnées personnelles des enfants en question plus de 48 mois après leur dernière participation à l’un de nos projets. Nous ne possédons AUCUNE archive avec les coordonnées des enfants invités par le biais de notre association entre 1993 et 2018 et nous ne disposons d’aucun moyen pour retrouver la trace d’un enfant ukrainien devenu adulte.

Nous travaillons avec acharnement pour poursuivre l’aide aux populations ukrainiennes, mais également russes et bélarusses.

Pour des raisons évidentes de sécurité des personnes concernées qui sont toujours dans ces 3 pays, nos informations restent confidentielles et ne font pas l’objet de communication.



L’association agit en étroite collaboration avec les autorités françaises (Gendarmerie nationale et Préfecture du Haut-Rhin) pour ce qui concerne la présence de réfugiés ukrainiens dont les accueillants sont des membres ou anciennes familles d’accueil de l’association LES ENFANTS DE TCHERNOBYL.



Nous n’avons malheureusement, depuis plus de 2 semaines, plus aucun contact ni aucune information sur la situation des populations qui survivent dans les localités proches de Tchernobyl (aidées par notre association depuis 1993 !) car elles sont sous le contrôle des militaires russes depuis le surlendemain de l’attaque décidée par le Kremlin, à savoir : Vovchkiv, Radynka, Zelena Polyana, Narodychi, Ivankiv, Hornostaypil, Shkneva, Dubova, Buda Vovchkivka, Mlachivka, Zoryn, Federivka, Buda Radynska, Maryanivska, Noryntsi, Rahivka, Luhovyky, Steschchyna et Zalishani.



Dans un souci de réactivité et d’efficacité, nous focalisons la diffusion et le partage de tous nos témoignages, de toutes les informations internes à l’association et celles d’importance sur la page Facebook des ENFANTS DE TCHERNOBYL. Nous vous invitons à rejoindre nos plus de 3200 abonnés. C’est gratuit et sans grand risque, vous pouvez lire (sans écrire) sur ce réseau social. Merci de la consulter avant de nous contacter. Lien : https://www.facebook.com/lesenfantsdetchernobyl  



A partir de samedi, la quasi-totalité des bénévoles de l’association sera engagée dans la 29ème édition de l’opération « 10000 œufs pour les Enfants de Tchernobyl », une grande vente d’œufs en bois peints par des artisans des Carpates ukrainiennes qui se déroule 19 mars au 18 avril 2022.
L’objectif est de dégager des ressources financières destinées à nos projets. Pour réussir ce défi, la participation de chacun est bienvenue. Contacter Brigitte Riegert notre nouvelle responsable déléguée : operation10000oeufs@lesenfantsdetchernobyl.fr.   Tel : 06 70 42 10 95

Notre boutique en ligne permet également de soutenir nos actions par l’achat des œufs en bois peints d’Ukraine et des produits dérivés : https://www.lesenfantsdetchernobyl.fr/04H2_Boutique_en_ligne.php  



Association LES ENFANTS DE TCHERNOBYL
14 rue des Dahlias F-68740 ROGGENHOUSE (France)

lesenfantsdetchernobyl@gmail.com.  

 www.lesenfantsdetchernobyl.fr.  

https://www.facebook.com/lesenfantsdetchernobyl  

Tel : (33) 06 73 15 15 81 (Dominique Gatineau, administrateur)

Alain UGUEN
18/03/2022 - 13:55:22

26 organisations dénoncent les pressions de l'agriculture « productiviste »
https://www.terre-net.fr/actualite-agricole/politique-syndicalisme/article/26-organisations-denoncent-les-pressions-de-l-agriculture-productiviste-205-206573.html  

Alain UGUEN
16/03/2022 - 08:03:17

Ukraine : l’environnement, victime collatérale.
Article d’Allain Bougrain-Dubourg publié par Charlie Hebdo le 8 mars 2022 :
https://charliehebdo.fr/2022/03/ecologie/ukraine-environnement-victime-collaterale/  

Frawald
11/03/2022 - 19:32:43

Ne vous excusez pas, Daniel, rien n'a altéré la compréhension de vos commentaires. Je suis moi aussi heureuse de pouvoir échanger sur Cyberacteurs, sans censure d'opinions comme pratiquée par d'autres sites.

Frawald
11/03/2022 - 09:26:02

@Frawald
Bonjour Francine.
Je présente tout d'abord mes excuses pour avoir publier sans me relire, trouvant ici et là des fautes de présentation et de frappe, qui altèrent la compréhension. Cette application réseau, n'ayant de brouillon, la prochaine fois je préparerai mes écrits sur un autre support.

Les réminiscences nazies sont effectivement revendiquées de manière éhontées en Ukraine, mais hélas aussi dans d'autres pays d' Europe, par des têtes brûlées haineuses et primaires, fantaisies abominables de la nature qui affectent tout le vivant. Le malheur est que ces déviances soient exploitées par des pervers paranoïaques mégalomaniaques ou hégémoniques.
Malgré ma désapprobation des vices et des instincts primaires,je reconnais qu'en situation critique, on ne puisse avoir le choix, la faute revenant aux attentistes sous entendu de l' UE et de l' ONU, et, pardon d'insister, aux pervers étasuniens.
Lorsqu'on a en face soi, des gens respectueux, on se conduit respectueusement. Je perçois donc l'évolution politique et stratégique de la Russie, et d'autres pays, comme une réplique miroir de la stratégie étasunienne, pris à leur propre jeu.
Il me semble que la seule façon de sortir par le haut de ces jeux destructeurs et pervers, est le recours à la Justice, par les instances que j'ai citées.
Ma préoccupation étant le réchauffement climatique, ces chamailleries anthropocentrées me consternent. Il y a urgence mondiale absolue à doter l' ONU de moyens de contrôle et de pression. Nils Melzer, dégouté par l'attentisme cynique et coupable de l' ONU, a quitté son poste de rapporteur sur la torture... Comme je le répète sur réseaux sociaux, Wikileaks est la bombe idéale, qui va chercher les vrais coupables. Mais qu'attend-on pour la mettre en oeuvre, libérer Julian Assange, porter l' opprobe sur ses persécuteurs et leurs complices, les déchoir, les stigmatiser, les bannir.
Merci pour ce dialogue, qui soulage nos Consciences.
La gouvernance sous Censure devrait éveiller notre esprit critique. J'espère qu' Alain Uguen, si dévoué, ne se laissera plus prendre par la propagande.

Daniel LAMBEAUX
10/03/2022 - 12:51:39

@ Daniel Lambeaux,
Bonjour Daniel, Je me permets de vous citer : "que les réminiscences nazies ne sont pas une invention russe propagandiste, mais clairement revendiquées de manière éhontée" [sous-entendu en Ukraine] et de vous répondre que s'il est une chose bien partagée en ce moment, dans cette partie du monde et ailleurs, ce sont les tentations fascistes. Que dire, côté russe cette fois, du groupe Wagner, ces mercenaires qui font le sale boulot de Poutine en sous main, ces "Expandables" dont le chef Dmitri Outkine arbore une casquette de SS et dont les méthodes ne sont pas sans rappeler la tristement célèbre division "Das Reich" ? Employer soi-même des nazis et prétendre vouloir dénazifier l'Ukraine ; l'absurdité de la situation prêterait à ironie si l'on avait pas toute une population de civils innocents jetée sur les routes, des morts dans les deux camps et toutes les horreurs que la guerre, cet "échec pour l'humanité", permet. Bien à vous, Francine

Frawald
09/03/2022 - 16:48:24

> Cette région d' Europe centrale initialement rattachée à la Russie par le pacte de Varsovie, est comme toute autre région, multiculturelle et multi-etnique, avec, à l' Est dans le Donbass, une majorité russophone communiste ayant fuit le régime oligarchique russe.
> L' histoire veut que les pays souhaitant leur indépendance politique, puissent choisir leurs partenaires économiques, mais que ces choix ne doivent mettent pas en danger les pays voisins, ce qui imposait des conditions de non implantation de bases militaires des blocs rivaux, ce qui a d'ailleurs causé la guerre froide à Cuba, sans aucune réciprocité puisque le pacte de Varsovie n'a pas été respecté depuis 30 ans, dans les pays riverains de la Russie.

- L' OTAN n'étant qu'une façade américaine, par défaut d'unité européenne, on peut considérer que les USA, par touches successives, finissent par encercler, donc menacer, la Russie.
- Les USA refusant les propositions diplomatiques de conférence de la sécurité en Europe, avancées depuis 30 ans, par la Russie,
- Les USA employant en Ukraine des stratégies de déstabilisation, semblables à celles employées au moyen-orient avec DEACH, en soutenant cette fois-ci, des partis politiques nazis, agressifs et violents, qui persécutent les russophones, générant une situation de guerre civile depuis 10 ans, car 14000 morts, dans l'indifférence complice des Etats d'Europe et de leurs médias.

https://youtu.be/VLXtWfTcLC4?t=2999   : Viktoria NULAND, Diplomate américaine en charge de l' Ukraine, qui apparaît à 0:33 de la vidéo, a été dû avouer, le 8 mai 2014, en commission parlementaire, devant le congrès américain, qu'elle savait que ceux qu'elle soutenait, se réclamaient ouvertement et violemment du nazisme, (de 51:19 à 51:39 de la vidéo). Comble de l'ironie, il faut savoir que certains sont juifs.
Les USA et l' ONU, et les pays de l' UEE, portent une lourde responsabilité dans ces tensions en Ukraine.

=> L'intervention russe n'est donc pas une agression, ni une invasion, comme veut le faire croire l' Occident, mais une opération de protection de ses ressortissants et de libération de ce pays de cette minorité nazie violente et indigne réminiscence des deux dernières guerres.
Ces mêmes minorités nazies venues de l' Ouest de l' Ukraine, se servent de la population ukrainienne comme bouclier humain, et pratiquent la stratégie de la terre brûlée, détruisant les installations sur leur retrait, expliquant la hâte des Russes à sécuriser les installations atomiques.
La propagande cherche à faire croire qu'ils attaquent des centrales. Pour démontrer l'absurdité de telle allégations, bombarder la Centrale de Zaporijjia située au Nord de la crimée, aurait mis en danger la population russe de crimée. Il y a eu un incendie dans un bâtiment annexe, probablement provoqué par un tir de fusée éclairante, afin de sécuriser la zone. Cette centrale contruite et maintenue par les Russes, n'alimentait plus la Crimée depuis plusieurs années. Défaut de compétence des Ukrainiens, ou volonté politique ? Les Russes ont décider de reprendre cette centrale pour comprendre le problème.
Les images d'explosions seraient celle de l'explosion en 2017, d'un dépôt de munitions situé au Nord de l' Ukraine…
S'il y a propagande mensongère, elle est encore et toujours occidentale, pilotée par les Etats-Unis, pour provoquer le déclin de l' Europe en empêchant le rapprochement Europe et de la Russie.
Il y a urgence à dissoudre l' OTAN, et à saisir la justice onusienne, et la CEDH des affaires révélées par Wikileaks, pour connaître la Vérité, servir la Justice, garantir le droit de savoir,le devoir d'informer, restaurer la Démocratie, et retrouver la Paix.

Daniel LAMBEAUX
09/03/2022 - 12:30:45

On dirait que les désinformateurs, robots ou issu des différentes fachospheres sont à l'oeuvre pour défendre le pauvre Poutine contre les méchantes démocraties qui ne le laissent pas écraser tranquillement la vilaine Ukraine qui ose défendre son territoire. Ces braves zélateurs oublient (sciemment?) que Poutine se maintient au pouvoir en muselant l'opposition et les médias alors que Zelensky a été démocratiquement élu par un pleuple qui refuse le joug russe. Or le du maître du Kremlin se verrait bien maître de la "Grande Russie" (pourquoi pas du monde...), et tous les moyens sont bons pour arriver à ses fins. Du coup, il est devenu impossible de discuter avec lui. Les démocraties ne sont pas toujours exemplaires, mais elles permettent encore de s'exprimer et même de critiquer leurs gouvernants. Dommage que certains en profitent de cette liberté pour balancer des menaces des injures ou des infox. Sur ce, je lève mon verre de Novitchok à Navalny et à toutes les victimes des répressions poutiniennes.

Marcelin
09/03/2022 - 11:30:24

Je ne signe pas non plus, le faiseur de trouble OTAN doit disparaitre.

Jean-François Rousseau
08/03/2022 - 10:00:58

Entièrement d'accord avec Daniel et Tangi et je ne signe pas non plus cette pétition qui manque de clarté. N'oublions pas : pas de justice, pas de paix.
Il faut donc voir tous les aspects d'un problème et c'est un fait que des ukrainiens russophones qui voudraient parler russe sont dans d'anciens bunkers depuis parfois des mois pour éviter les bombardements.
On ne peut pas envahir son voisin comme on le souhaite mais on ne peut pas non plus bombarder sa population.
Il aurait peut-être fallu régler ce problème en amont mais personne n'a quasi jamais parlé de cette guerre civile en Ukraine qui dure depuis 2014.
Ce n'est pas en envoyant pour 140 millions d'armes en Ukraine, que la Présidente de la commission UE va construire la paix ! Et elle le sait.
Au point où nous en sommes il faut que des pays extérieurs à l'OTAN tentent des négociations entre Poutine et Zelensky avec de vrais diplomates.
Ce n'est pas impossible :
L'Ukraine renonce par écrit à entrer dans l'OTAN et à demander l'arme nucléaire.
Elle reconnaît l'autonomie des 2 provinces du Donbass en matière de choix culturel.
La Russie sort de l'Ukraine.
il est compréhensible que la Russie ne veuille pas l'OTAN à courte distance de Moscou, comme les USA ne voulurent pas d'armements russes à Cuba.
Traiter Poutine de chef de gang des oligarques ne fait pas beaucoup avancer vers la paix, d'autant que nous avons les mêmes chez nous !!

Andrée Battaglieri
07/03/2022 - 23:47:07

Je me permets de rappeler que pour juger il faut entendre les parties, et connaître l'antériorité, les intentions et le contexte.
Constatant des condamnations partisanes à l'emporte pièce, de personnes conditionnées par la censure, qu'ils savent pourtant très active, je suppose que mon commentaire était trop dense.
Sachez qu'avant l' intervention de la Russie, cette région était en guerre civile depuis 8 ans, provoquée par des groupes néonazis, soutenus par les dirigeants étasuniens, pour installer le chaos, comme ils l'avaient fait avec Daech au Moyen-Orient, que ces milices armées ont persécuté les russophones vivant dans le Donbass, et qu'il y a eu 14000 morts, et qu'ils menaçaient d'isoler la Crimée, qui avait réclamée par référendum, son rattachement à la Russie.
Avant tout, je rappelle que l' OTAN est pitoyablement soumise aux Etat-Unis, dont les mensonges d' Etat répétés ont provoqué des guerres avec leurs crimes et parjures dénoncés par Julian Assange, persécuté à mort depuis plus de 10 ans, pour avoir fait son travail de journaliste et que l' Europe est en train de perdre sa souveraineté.

Je vous invite donc à découvrir l' histoire depuis les premières manifestations en Ukraine,par ce film documentaire de Paul Moreira paru il y a deux mois :
https://youtu.be/VLXtWfTcLC4  

J'ajouterai que :
- l' Ukraine et Kiev sont pour les Russes, ce que la Beauce et Paris sont pour les Français.
- que les réminiscences nazies ne sont pas une invention russe propagandiste, mais clairement revendiquées de manière éhontée,
- que tous les Israéliens ne sont pas d'accord avec le politique sioniste belliqueuse menée par leurs dirigeants actuels, d'extrême droite.
- que la guerre est toujours un échec pour l' humanité, révélant l'esprit reptilien primaire de certains ignorants, et pervers de ceux qui savent et en tirent profit.
- que, pour paraphrase Gandhi, ce que l' humanité ne veut entendre avec son intelligence, elle le comprendra par la souffrance.

Daniel LAMBEAUX
07/03/2022 - 11:34:48

Je ne signe pas. Texte trop manichéiste. Je n'aime pas les nazis, même Ukrainiens, même s'ils sont dirigés par un juif (Zelensky).

Tangi POULAIN
06/03/2022 - 17:04:01

la mobilisation pour l'Ukraine c'est une solidarité humanitaire sous forme de dons divers mais c'est aussi une participation à toutes les manifestations de rue ici en France. nous devons aussi avoir une attention particulière vis à vis des militants anti guerre en Russie et des actions non-violentes de masse en Ukraine. La résistance ce n'est pas uniquement la lutte armée.

Denys Crlotte
05/03/2022 - 12:19:24

Pour anticiper les "dérapages" des autocrates type Poutine...
il faut et il suffit de procéder comme les militaires israé
liens:prévoir le pire et se donner les moyens d'y faire face
...Apparemment,la force de dissuasion nucléaire n'y suffit
pas...En matière de défense...le meilleur est de frapper le 1er...sans relâcher la "pression"...Hélas...les dirigeants européens-depuis plus de 30 ans-pensaient que les sanctions
économiques suffiraient à dissuader quiconque de s'en prendre
aux intérêts européens et à leurs alliés...Et nous voilà de
vant le mur...La Moldavie,la Géorgie appellent à l'aide...

stoppeur
04/03/2022 - 18:19:40

En Ukraine, la plus grande centrale nucléaire d’Europe touchée par des frappes russes
https://www.letelegramme.fr/guerre-ukraine-russie/en-ukraine-la-plus-grande-centrale-nucleaire-d-europe-touchee-par-des-frappes-russes-04-03-2022-12932697.php  

Alain UGUEN
04/03/2022 - 08:27:35


NON A L'AGRESSION DE LA RUSSIE EN UKRAINE

Nous condamnons l’agression militaire impérialiste que la Russie de Poutine vient de lancer contre l’Ukraine et son peuple. 
Nous rappelons le droit du peuple ukrainien à disposer de lui même et nous rendons hommage à sa résistance légitime face à l’invasion de l’armée russe.
Nous saluons le courage de toutes les personnes qui, en Russie même, osent braver la dictature en affirmant leur opposition à la guerre.
Nous appelons à une mobilisation internationale solidaire du peuple ukrainien :
Pour le retrait de toutes les forces russes d’Ukraine ;
Pour le refus du chantage à l’usage de l’armement nucléaire, d’où qu’il vienne.
Pour des sanctions drastiques contre le régime de Poutine.
Pour l’accueil digne de tous les réfugiés et le respect du principe de non refoulement.
Pour le respect de la charte des Nations Unies qui stipule dans son préambule la volonté de préserver les peuples du fléau de la guerre.
Pour l'ouverture sous l'égide de l'ONU d'une conférence de la paix.
Sur ces bases, nous appelons à un grand rassemblement citoyen samedi 5 mars à 14h30 place de la Liberté à Brest

Le Collectif finistérien pour l'Interdiction des Armes nucléaires (Mouvement de la Pays du Pays de Cornouaille, Université Européenne de la Paix, AE2D, AFPS, 4acg, CGT,FSU, Solidaires, EELV, Ensemble!,LFI,NPA, PCF, UDB) rejoint par BNC,Generation.s, PS, Radicaux de Gauche.

Alain UGUEN
04/03/2022 - 08:16:21

Je ne signe pas.
Je ne suis pas du tout en accord avec l'analyse qui est faite de la situation. Pour un point de vue différent, je recommande de consulter la prise de parole publique de François Asselineau sur YouTube ou sur la chaîne UPR-TV sur le site upr.fr concernant l'invasion de l'Uraine par la Russie et le rôle de l'Europe dans cette situation.

Philippe LEBOURG
03/03/2022 - 10:16:38

C'est au peuple de prendre les décisions maintenant, avec le rapport du GIEC nous avons du souci. Sans parler du reste .....STOP contre l'escalade des profiteurs qui détruisent notre environnement et mettent en péril la vie de l'homme sur la terre

Stéphoto
03/03/2022 - 08:37:31

Salut à tou-te-s,
Je ne voudrais pas doucher les bonnes volontés (oui, bien sûr, et absolument, il faut soutenir le peuple ukrainien, des gens attaqués par un fou furieux, il faut les défendre), mais voici une impression qui m'a saisie hier :
• Mr Poutine est gravement malade et sait qu'il va mourir et qu'il lui reste peu de temps (je répète, c'est une supposition, mais quand on voit son visage et sa confusion intellectuelle, j'ai peu de chances de me tromper).
• Mr Poutine est paranoïaque, psychopathe, une sorte de théocrate.
• Mr Poutine rêve d'une fin apocalyptique, digne de l'idée qu'il se fait de sa propre importance.
• Mr Poutine a décidé de partir dans un grand embrasement général, mondial, et que les civilisations terrestres disparaîtraient avec lui.
Encore une fois, ceci est une simple supposition, mais le délire qui procède à cette agression invraissemblable d'un pays, sous prétexte que les gens du coin ont viré le fantoche d'obédience russe qu'on leur avait imposé, permet d'extrapoler les raisons de ce déchaînement de violence.
A noter qu'apparemment, cette invasion qui se préparait depuis des mois (des années, en fait) n'est pas si bien organisée que ça puisque le fameux convoi de chars qui se dirigeait vers Kiev est en panne, en partie faute de carburant (!).
Que les communications entre les différentes parties de l'armée en campagne sont loin d'être "sécurisées" (cryptées) et que n'importe quel cibiste peut les capter (d'où l'info qui précède).
A noter aussi que les soldats russes ne seraient pas si aveugles que ça, puisqu'il semble y avoir une vague de désertion qui gagne les rangs de ces pauvres gars qui n'avaient pas compris dans quel bourbier "on" les envoyait.
Voilà.
Je pense aussi qu'à certains niveaux de l'armée, certaines responsables pourraient avoir l'idée d'arrêter cette folie et de s'occuper de "Mr Poutine", du chef des armées et de ses bons amis du gouvernement russe. Mais ça, ça demande un tout petit peu de temps pour la réflexion, l'organisation et la mise en oeuvre.
Donc, oui, il faut soutenir les Ukrainiens jusqu'à ce que ce malade disparaisse de la surface de la Terre, qu'il souille de sa présence.
J'ai conscience que ce message est un peu brutal (?), mais qu'est cette "brutalité" face à l'hallucinante violence d'une guerre injustifiée ?

Anne
02/03/2022 - 20:03:50

Dans les années 1960 le Premier ministre canadien ALEVÊQUE lançait un cri d'alerte concernant le dérèglement de nos sociétés causé par l'abus de hauts revenus.
Depuis cette époque plus de 20 pays ont dénoncé l'abus de hauts revenus.
À quand le GXX des pays qui voudront se concerter pour enrayer ce phénomène ?
L'UE refuse la possibilité de mettre en place une protection sociale européenne (tant sur la santé que sur les conditions des salariés), Combien de temps cela va-t-il durer encore ?
Quand les valeurs humaines seront mises suffisamment en avant pour que l'économie soit aux services des humains et non le contraire comme nous le subissons actuellement ?

Michel Decollogne
02/03/2022 - 19:31:15

Oups, une coquille s'est lgissée dans le texte de la pétition. "D'avantage d'Europe dans la polituqe de sécurité et la gestion des flux migratoires"
Je ne peux pas signer ça en l'état.
Et n'oublions pas que le manichéisme est un peu simpliste. Sarkosy et Merkel avaient refusé à Obama de négocier l'entrée de l'Ukraine dans l'Otan à cause du risque de guerre avec la Russie. Trump n'en voulait pas, on a eu du répit mais faire rentrer un pays dans l'Otan, c'est assuré un marché juteux pour la mise aux normes des équipements militaires, et la France est le 3° exportateur mondial... M a dont sans doute bien soutenu Biden dans sa tentative d'amener la puissance de frappe de l'occident à quelques centaines de kilomètres de Moscou...
Alors c'est qui les méchants ?
Ce qui est sûrs, c'est que les victimes seront avant tout d'innocents civils

Flip
02/03/2022 - 18:34:46

Poutine Folamour aurait-il le même culot agressif, fondé sur un sentiment d'impunité ( un peu comme notre Macron de l'affaire Bénalla : "Qu'ils viennent me chercher !" ), s'il ne se sentait solidement assis sur sa position de détenteur du plus puissant arsenal nucléaire du monde ?
Même question appliquée à la politique arrogante et imprudente d'extension de l' OTAN ?
Conclusion : Ne serait-il pas primordial , pour prendre soin de notre avenir collectif , de donner une priorité , dans le débat public , à la recherche d'une mobilisation politique d'envergure en faveur d'une ratification du TIAN, qui vient d'entrer en vigueur ( le 22/01/2021) , par les pays du club des détenteurs de l'arme atomique ... qui font l'affront au reste du monde de le rejeter ? Vieux combat effacé par celui sur le climat ou front d'action étroitement complémentaire ?

jacques Bonnet
02/03/2022 - 16:39:57

Bonne idée Frawald
que les peuples se mettent en marche. Une grande marche blanche pour la Paix
Mais je crains que ce ne soit un peu ambitieux. Par contre pourquoi pas des marches dans chaque département d'une ville à une autre distante des 60 kilomètres des chars russes en route vers Kiev ?
A condition de trouver des volontaires pour mettre ça sur pied.

Alain UGUEN
02/03/2022 - 16:21:40

Trop de decisions anti-democratiques de notre gouvernement français mais aussi de la commission europeenne et de certains pays europeens concernant en particulier la crise sanitaire (mais pas seulement) n'ont fait qu'amplifier la situation actuelle et permettre que les conditions soient reunies pour que cette guerre puisse se realiser Ceci compte tenu de la psychologie du Dictateur poutine, lui même ayant un comportement totalement anti-democratique en plus de ses ambitions territoriales bien connues et datant de l'apres 2ème guerre mondiale "nourries" lors de sa carrière au KGB

Alain Begon
02/03/2022 - 16:10:13

Proposer l'entrée de la Russie dans l'Europe (puisque géographiquement elle y est déjà) et l'OTAN n'aura plus de raison d'exister.
Car à quoi sert cette organisation sans conflit ? Comment ceux qui sont derrières les marchands d'armes pourraient s'enrichir sans encourager ces tensions ?
Tout ceci a été sciemment calculé , le fric, toujours le fric , est derrière tout ça.
La Russie et tous les pays inclus géographiquement dans ce continent doivent être admis dans l'Europe (avec, peut-être, des conditions pour la Turquie qui n'a que très peu de territoire sur ce continent et encourage l'islamisme)

Lionel Bécus
02/03/2022 - 13:52:56

Voici quelques idées lancées façon « remue-méninges » ("brainstorming" pour les franglicistes), peu importe qu’elles soient recevables ou non, sensées ou non. D’autres plus intelligents que moi en tireront peut-être quelque chose de bien et de concret.
- Si cette guerre perdure, que les peuples se mettent en marche. Une grande marche blanche pour la Paix partant de Strasbourg et de Bruxelles, traversant l’Allemagne et la Pologne, grossissant à mesure qu’elle progressera, pour aboutir à la frontière Ukrainienne. Mais pas facile à organiser, surtout avec les mesures anti-covid (beaucoup d’obstacles pour les non-vacciné(e)s, notamment.)
- A court terme : intégration de l’Ukraine à l’UE.
Et au nom de ce principe, que connaissent bien les parents de plusieurs enfants, qui veut que « si l’on donne à l’un, il faut donner autant à l’autre » :
- main tendue à la Russie via des accords commerciaux, énergétiques et de non-belligérence + partenariat privilégié avec l’UE.
Poutine aura bientôt 70 ans et ne sera pas toujours là. En attendant, ne faisons pas comme lui, un pas en arrière pour retourner aux situations explosives du siècle précédent. Nous avons devant nous de terribles défis environnementaux et humains qui nécessiteront la coopération de l’ensemble des nations. Tout appelle au secours autour de nous, comment peut-on ne pas l'entendre ?!
Non seulement cette guerre, quelles qu’en soient les motivations, plonge les peuples dans le malheur mais nous fait perdre aussi un temps précieux dans la lutte contre l’effondrement de la biodiversité et les bouleversements climatiques. Comme l’a dit très justement le Secrétaire général de l’ONU, Antonio GUTERRES : « Perdre du temps, c’est périr. »
Merci les Cyberactrices/acteurs pour votre attention et vos commentaires si justes.
Enfin, à Volodia Poutine (qui ne le lira sans doute jamais)
- President Putin, you should be aware of this : you are not only killing innocent people, animals and plants but you are also destroying the future of Humanity !

Frawald
02/03/2022 - 13:39:46

LA poubelle nucléaire de la Hague bombardée,
serait pire que Tchernobyl.
Il faudrait évacuer la France.

Ajoutez les réacteurs et autres établissements ...

a propos de la guerre il y a 2 petites chose à comprendre :


imaginez que votre ennemi déclaré arme vos voisins,
forme l'armée
destabilise le pays,
installe par coup d Etat une marionnette
(entraine et arme des nazies)

ne tienne pas compte des propos depuis 30 ans
pour dire que toucher l'Ukraine est une menace militaire hostile ?

Les Etats-Unis étaient prévenus depuis longtemps
ILS ont tout fait pour provoquer cette guerre.

TOUT FAIT POUR INTERDIRE l'EUROPE de commercer avec la Russie.
car cela donnerait à l'EUROPE une puissance insupportable
aux yeux des Etats-Unis.

l'UE et l'OTAN SONT des freins à une Europe puissante et prospère et paisible
et cela est VISIBLE.

Poutine réagit donc logiquement à un harcèlement constant depuis 30 ANS.

Cette GUERRE EST celle de l'EMPIRE,
comme toutes les autres ou presque dans le monde depuis longtemps.

jean
02/03/2022 - 11:53:53

Pour l'instant les politiques se moquent complètement des sujets importants pour nos enfants et nos petits enfants.

Jean-Jacques RISS
02/03/2022 - 11:53:47

Reflexions de notre ami Didier,
Pierre
Les centrales nucléaires, point faible en cas de guerre.

L'exemple du conflit en Ukraine le montre tous les jours, les centrales nucléaires (à l'arrêt ou en activité), représentent pour l'agresseur un endroit stratégique qu'il faut absolument investir, pour les contrôler et priver éventuellement le territoire concerné de ressources énergétiques nécessaire à sa survie ou à sa défense.

Mais cela s'entend si le territoire à conquérir est destiné à devenir une prise de guerre, une conquête qui va agrandir la surface et la richesse du pays agresseur. On comprend bien alors qu'il n'y a aucun intérêt à détruire les centrales nucléaires, au risque de rendre inhabitable de vastes zones pour des temps très longs et de devoir gérer les conséquences sanitaires et la pénurie.

Par contre si l'agression n'a pas pour but la conquête mais plutôt la destruction, alors là, la situation est tout autre et certainement très inquiétante. Le but recherché est de mettre à genoux l'économie du pays ennemi. Quoi de plus facile sans avoir besoin d'utiliser l'arme nucléaire et ainsi d'être banni par la Communauté Internationale (mais un pays qui utiliserait l'arme nucléaire ne s'encombrerait pas « des gros yeux » de la C.I.). Un armement classique mais suffisamment terrifiant suffirait à atteindre les points stratégiques. Et c'est le cas de la France avec ses 19 centrales nucléaires (les centrales à l'arrêt sont aussi dangereuses avec leurs déchets radioactifs). Un bombardement ciblé, dans la vallée du Rhône, dans l'estuaire de la Gironde, la région parisienne ou le grand Nord entre autres, condamnerait des territoires suffisamment étendues pour mettre l'économie du pays à terre, pour la survie même.

Les centrales nucléaires sont le talon d'Achille des pays qui en possèdent et c'est effrayant.

Et en complément cette fois de l'ami Claude:

Ukraine : « La dévastation de l’environnement est une bombe à retardement »

(…) La situation est effectivement très tendue. Des combats se déroulent en ce moment même à côté de la centrale de Zaporijia. Lundi, les autorités ukrainiennes prévenaient que « le service de protection physique de la centrale nucléaire de Zaporijia fonctionne à plein temps.
L’unité militaire 3042, qui garde la centrale nucléaire de Zaporijia, est prête au combat ».

« Cette guerre dans un pays avec quinze réacteurs nucléaires est complètement inédite, s’alarme Bruno Chareyron, de la Criirad. C’est la première fois que deux armées s’affrontent sur un terrain aussi nucléarisé et que des infrastructures nucléaires deviennent des enjeux militaires. C’est extrêmement préoccupant. ».
https://reporterre.net/Guerre-en-Ukraine-La-devastation-de-l-environnement-est-une-bombe-a-retardement,  

Pierre P
02/03/2022 - 11:16:35

Comme si l'activité humaine ne participait pas déjà à la catastrophe climatique que l'on sait!!! Le GIEC en fait encore récemment la démonstration, une guerre de plus vient en rajouter une couche!...
Dégâts humains bien sûr, matériels et avec le réarmement annoncé, consommation de ressources qui elles ont une fin, nous la savons.
Voie sans avenir, sinon la destruction du monde vivant! le gros cailloux qu'est la Terre continuera à tourner autour du soleil, mais sans nous!

eugène ravenet
02/03/2022 - 10:30:55

Pas mieux! Merci pour le texte de M. Lambeaux

colette Nusbaum Vallet
02/03/2022 - 09:21:06

Le choix d'un modèle de société entre des dictatures et démocraties
Mon commentaire :
Pour concrétiser votre vœux de démocraties éclairées, il aurait fallu :
- intenter des actions auprès des députés, des médias, pour informer objectivement le Peuple sur ce qui est fait en son nom,
- exiger la libération immédiate de Julian ASSANGE,
- faire la lumière sur les révélations de Wikileaks, et poursuivre les responsables en Justice... C'est mieux qu'une bombe atomique, que n'importe quelle guerre.
- Obliger les médias, les politiques et décideurs à considérer l'écologie comme un préambule à la constitution, un devoir suprême, sous peine d'être déchus...
Actuellement le Peuple n'étant pas sensibilisé aux problèmes climatiques, écologiques, il est sous la coupe d'une censure oligarchique néolibérale fratricide écocidaire, et nous assistons au pillage de l' état.

La Démocratie étant ignorante de ces problèmes, sa forme participative ne pourra fonctionner. Les votes de 2017 nous ont inscrit dans des perspectives apocalyptiques et 2022 est hélas dans ce même paradigme destructeur.

Permettez moi de vous rappeler le titre de mon analyse, présentée ici il y a environ deux ans :
La cause anthropique du réchauffement climatique, est l' importation d'énergie dans la biosphère, qu'elle soit fossile, nucléaire, géothermique, ou solaire non-albédo-compensé.
Nous devons cesser d'importer de l' énergie dans la biosphère et nous satisfaire des énergies renouvelables qui en sont issues.
Nous devons sortir du dogme carniste, beaucoup plus climaticide que le transport mondial.
A votre disposition pour redévelopper.

La conclusion étant qu'il faut effectuer cette révolution écologique, sortir des énergies fossiles et nucléaires en un délai aussi court qu'humainement acceptable, sachant que les risques croissent de manière exponentielle.
Si 30ans semblent être un délais acceptable pour être affranchis de ces énergies nucléaires et fossiles,vous comprendrez que ces chamailleries guerrières anthropocentrées nous promettent à l'extinction anticipée par extermination.

Extrait de votre présentation :
Ce que ne supporte pas Poutine c'est d'avoir à ses frontières des démocraties susceptibles d'amener son propre peuple à mettre en cause son pouvoir à vie.

Mon commentaire :
Nous sommes en train de parler intérêt général, et non en train de faire un concours d'anathèmes, où nos dirigeants et civilisations occidentales, ont des chances de perdre.
Personne n'est parfait, que celui qui n'a jamais fauté jette la première pierre...

Ce n'est pas le moment de jouer aux petits coqs, l' OTAN doit retirer ses bases, l' Europe doit assurer sa défense et surtout, son approvisionnement en énergie en concertation avec la Russie.
Explications :
> Pour mémoire l'exploitation du Gaz de couche, ou du permafrost, permet de shunter le caractère très climaticide du Méthane, dont le PRG est de 150 à to, 120 à 1 ans, 104 à 10 ans , 84 à 20 ans, 28 à 100 ans. C'est une énergie fossile mais son exploitation évite le pire, la bombe méthane.

> Les réserves américaines étant moins pérennes que les réserves russes, nous, européens avons tout intérêt à faire la Grande Europe,même si ça ne plait pas à l' oncle Sam.

Merci pour votre attention.

Daniel LAMBEAUX
01/03/2022 - 19:07:56

Sortons de ces appels à la guerre !
Des appels à la paix !
S'il vous plait !
Merci

Louis-Gérard
01/03/2022 - 18:27:43

Merci pour cette cyberaction indispensable que je vais diffuser dans mon réseau.

Lise Bouzidi Vega
01/03/2022 - 17:58:15

Elle est surtout due au maintien de l'OTAN et aux marchands d'armes
Voir https://www.nato.int/cps/fr/natohq/official_texts_25468.htm  
Par Chris Hedges / Exclusif pour ScheerPost

J'étais en Europe de l'Est en 1989, et j'y effectuais des reportages sur les révolutions qui ont renversé les dictatures communistes sclérosées et conduit à l'effondrement de l'Union soviétique. On était remplis d'espoir. Compte-tenu de l'effondrement de l'empire soviétique, l'OTAN était devenue obsolète. Le président Mikhaïl Gorbatchev a tendu la main à Washington et à l'Europe pour construire un nouveau pacte de sécurité qui inclurait la Russie. James Baker, Secrétaire d'État de l'administration Reagan, ainsi que le ministre ouest-allemand des Affaires étrangères Hans-Dietrich Genscher, ont alors assuré au dirigeant soviétique que si l'Allemagne était unifiée, l'OTAN ne s'étendrait pas au-delà de ses frontières d'alors. Cette promesse de ne pas étendre l'OTAN, également souscrite par la Grande-Bretagne et la France, semblait annoncer un nouvel ordre mondial. On nous faisait miroiter les fruits de la paix, la promesse que les dépenses massives en armement qui avaient caractérisé la guerre froide seraient converties en dépenses pour des programmes sociaux et des infrastructures qui avaient été longtemps négligés pour nourrir l'appétit insatiable des militaires.

À l'époque, les diplomates et les dirigeants politiques s'accordaient presque tous à dire que toute tentative d'élargissement de l'OTAN était une folie, qu'il s'agitait d'une provocation gratuite à l'encontre de la Russie, et que cela anéantirait les liens et les relations heureusement noués à la fin de la guerre froide.

Comme nous étions naïfs. L'industrie de la guerre n'avait pas l'intention de restreindre son pouvoir ou ses profits. Elle a entrepris presque immédiatement de recruter les anciens pays du bloc communiste pour les intégrer à l'Union européenne et à l'OTAN. Les pays qui ont adhéré à l'OTAN, qui comptent actuellement la Pologne, la Hongrie, la République tchèque, la Bulgarie, l'Estonie, la Lettonie, la Lituanie, la Roumanie, la Slovaquie, la Slovénie, l'Albanie, la Croatie, le Monténégro et la Macédoine du Nord, ont été contraints de reconfigurer leurs armées, souvent grâce à des prêts importants, pour devenir compatibles avec le matériel militaire de l'OTAN.

Il n'y aurait pas de fruits de la paix. L'expansion de l'OTAN est rapidement devenue une aubaine de plusieurs milliards de dollars pour les sociétés qui avaient profité de la Guerre froide. (La Pologne, par exemple, vient d'accepter de dépenser 6 milliards de dollars en chars M1 Abrams et autres équipements militaires américains). Si la Russie ne consentait pas à être de nouveau l'ennemi, alors on ferait pression pour qu'elle le devienne. Et voilà où nous en sommes. Au seuil d'une nouvelle guerre froide, une guerre dont seule l'industrie de la guerre profitera, tandis que, comme l'a écrit W. H. Auden, les petits enfants meurent dans les rues.

Les responsables politiques étaient parfaitement conscients des conséquences d'une extension de l'OTAN jusqu'aux frontières avec la Russie - il y a maintenant une base de missiles de l'OTAN en Pologne à 160 kilomètres de la frontière russe. Pourtant, c'est quand même ce qu'ils ont fait. Sur le plan géopolitique, cela n'avait aucun sens. Par contre cela en avait un sur le plan commercial. La guerre, après tout, est un commerce, un commerce très lucratif. C'est la raison pour laquelle nous avons passé deux décennies en Afghanistan, alors même qu'après quelques années de combats stériles, il y ait eu un consensus quasi universel pour dire que nous étions embourbés dans une guerre que nous ne pourrions jamais gagner.

Dans un câble diplomatique classifié daté du 1er février 2008 rendu public par WikiLeaks, rédigé depuis Moscou et adressé aux chefs d'état-major interarmées, à l'alliance OTAN-Union européenne (NATO-European Union Cooperative), au Conseil de sécurité nationale, au collectif politique Russie-Moscou, au secrétaire à la défense et au secrétaire d'État, il est clairement reconnu que l'élargissement de l'OTAN risque d'entraîner un éventuel conflit avec la Russie, notamment au sujet de l'Ukraine.

« Non seulement la Russie a le sentiment d'être encerclée [par l'OTAN], et les efforts pour saper son influence dans la région, mais elle craint également des conséquences inattendues et incontrôlées qui affecteraient gravement les intérêts de la sécurité Russe, peut-on lire dans le câble. Les experts nous précisent que la Russie est particulièrement préoccupée par le fait que les fortes divisions au sein de l'Ukraine concernant l'adhésion à l'OTAN, une grande partie de la communauté ethnique russe étant contre cette adhésion, pourraient conduire à une division majeure, conduisant à des violences, ou pire à une guerre civile. Si cela devait se produire, alors la Russie devrait avoir à décider d'une éventuelle intervention, une décision qu'elle ne veut pas avoir à prendre. . . . Dmitri Trenin, directeur adjoint du Carnegie Moscow Center, s'est inquiété du fait que l'Ukraine était, à long terme, le facteur le plus potentiellement déstabilisant dans les relations américano-russes, étant donné le niveau de réaction émotionnelle et de nervosité déclenché par sa demande d'adhésion à l'OTAN.... Cette dernière demeurant un facteur de division dans la politique intérieure ukrainienne, elle ouvre la voie à une intervention russe. Trenin s'est dit préoccupé par le fait que des éléments au sein de l'establishment russe seraient encouragés à se prononcer en faveur d'une ingérence, ce qui inciterait les États-Unis à soutenir ouvertement les forces politiques d'opposition, et placerait les États-Unis et la Russie dans une position classique de confrontation.»

L'administration Obama, ne voulant pas attiser davantage les tensions avec la Russie, a bloqué les ventes d'armes à Kiev. Mais cet acte de prudence a été abandonné par les administrations Trump et Biden. Les armes en provenance des États-Unis et de la Grande-Bretagne affluent en Ukraine, dans le cadre de la promesse d'une aide militaire de 1,5 milliard de dollars. Le matériel compte des centaines de Javelins sophistiqués et des armes antichars NLAW, et ce, en dépit des protestations répétées de Moscou.

Les États-Unis et leurs alliés de l'OTAN n'ont pas l'intention d'envoyer des troupes en Ukraine. Ils vont plutôt inonder le pays d'armes, comme ils l'ont fait lors du conflit de 2008 entre la Russie et la Géorgie.

Le conflit en Ukraine fait écho au roman "Chronique d'une mort annoncée" de Gabriel Garcia Marquez. Dans ce roman, le narrateur reconnaît que « jamais une mort n'avait été autant annoncée » et pourtant, personne n'a pu ou voulu l'arrêter. Tous ceux d'entre nous qui ont fait des reportages en Europe de l'Est en 1989 connaissaient parfaitement les conséquences si il y avait une provocation à l'encontre de la Russie, et pourtant ils ont été bien peu nombreux ceux qui ont élevé la voix pour arrêter cette folie. Les différentes phases de la guerre ont été mises en œuvre de façon méthodique, trouvant une vie propre et nous faisant avancer comme des somnambules vers le désastre.

Une fois que l'OTAN s'est étendue à l'Europe de l'Est, l'administration Clinton a promis à Moscou que les troupes de combat de l'OTAN ne seraient pas stationnées en Europe de l'Est, ce qui était la question déterminante de l'Acte fondateur OTAN-Russie sur les relations mutuelles de 1997. Cette promesse s'est à nouveau révélée être un mensonge. Puis, en 2014, les États-Unis ont soutenu un coup d'État contre le président ukrainien Viktor Ianoukovitch, lequel souhaitait construire une alliance économique avec la Russie plutôt qu'avec l'Union européenne. Bien sûr, une fois intégré à l'Union européenne, comme on le voit dans le reste de l'Europe de l'Est, l'étape suivante est l'intégration à l'OTAN. La Russie, ébranlée par le coup d'État, inquiète des ouvertures proposées par l'UE et l'OTAN, a alors annexé la Crimée, majoritairement peuplée de russophones. Et la spirale de la mort qui nous a conduits au conflit actuellement en cours en Ukraine est devenue inéluctable.

Pour pouvoir être pérennisé, l'état de guerre a besoin d'ennemis. Lorsqu'on ne peut pas trouver d'ennemi, alors on en fabrique un. Poutine est devenu, et ce sont les mots du sénateur Angus King, le nouvel Hitler, prêt à s'emparer de l'Ukraine et du reste de l'Europe de l'Est. On justifie les hurlements bellicistes à gorge déployée, repris sans vergogne par la presse, en vidant le conflit de son contexte historique, en nous élevant au rang de sauveurs et en présentant quiconque entre en opposition contre nous, de Saddam Hussein à Poutine, comme le nouveau leader nazi.

Je ne sais pas comment tout cela va se terminer. Nous devons nous souvenir, comme Poutine nous l'a rappelé, que la Russie est une puissance nucléaire. Nous devons nous souvenir qu'une fois que la boîte de Pandore de la guerre est ouverte, des forces sombres et meurtrières que personne ne peut contrôler sont libérées. Je le sais d'expérience personnelle. L'allumette a été enflammée. La tragédie est qu'il n'y a jamais eu de controverse sur la façon dont la guerre allait être déclenchée.

// PHOTO
On observe des embouteillages alors que les gens quittent la ville de Kiev, en Ukraine, jeudi 24 février 2022. Le président russe Vladimir Poutine a annoncé jeudi une opération militaire en Ukraine et a averti les autres pays que toute tentative pour interférer avec l'action russe entraînerait « des conséquences que vous n'avez jamais connues. » (AP Photo/Emilio Morenatti)

https://scheerpost.com/2022/02/24/hedges-the-chronicle-of-a-war-foretold/  

Lionel Bécus
01/03/2022 - 17:39:28

Ukraine : le dialogue nucléaire "peut se terminer par la destruction du monde", dit le général Desportes
https://www.rtl.fr/actu/international/invite-rtl-guerre-en-ukraine-le-dialogue-nucleaire-peut-se-terminer-par-la-destruction-du-monde-alerte-le-general-vincent-desportes-7900129067  

Alain UGUEN
01/03/2022 - 16:39:24

 

Diffusion de l'info

Vous avez un site internet, un blog ? faites un lien vers cette cyberaction en insérant ce code sur votre site:

 

Formulaire de collecte d'informations

  • Les informations qui vous concernent sont destinées à Cyberacteurs.
  • Elles serviront uniquement à des opérations dont Cyberacteurs aura la maîtrise, soit seul, soit en partenariat avec d'autres.
  • Les données (nom, prénom, adresse électronique, ville, profession) sont stockées afin d'empêcher de participer deux fois à la même cyberaction .
  • Elles n'aparaissent en aucun cas sur notre site, ni celui de notre partenaire.
  • Les données (nom, prénom, code postal, ville, profession) peuvent éventuellement être publiées sur un fichier pdf et envoyées au(x) destinataires(s) de la cyberaction .
  • Les adresses électroniques ne seront en aucun cas diffusées à quiconque, excepté bien sûr au destinataire de votre courriel.
  • Les adresses postales pourront être éventuellement utilisées dans le cadre d'envois communs à plusieurs partenaires le tiers (imprimeur ou expéditeur) s'engageant expressément à n'utiliser le jeu d'adresses que pour l'envoi concerné.
  • En cliquant sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous acceptez de recevoir les cyber@ctions diffusées par Cyberacteurs au rythme d'une quarantaine par an (inactivité complète en juillet et aout). Vous ne recevrez aucun message d'autres que de cyberacteurs.
  • Chaque message comporte à la fin une formule de désabonnement utilisable à tout moment.
  • En ne cliquant pas sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous ne recevrez de Cyberacteurs aucun autre message que les confirmations de participation à une cyber@ction ou pétition.
  • Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des donnés qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, adressez vous à Cyberacteurs
traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !