actualité écologie

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

météo

2024 année délicate

PROJECTION DU FILM UNE FOIS QUE TU SAIS

SPAM etc...

2023 l'année des droits

Les amis des 150

AG Cyberacteurs

Jour du dépassement : Pourquoi le recul cette année du 'jour du dépassement' est un trompe-l'œil

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

Ne laissez pas vos appareils en veille

vacances de votre animateur

Journal des Bonnes Nouvelles

APPEL : Les petits pas ne suffisent pas

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

22 V'là les acteurs des transitions

image vide cyberacteurs
image vide



Pétition : Radio France l’écologie toujours menacée

L’émission écolo phare de France Inter, « La Terre au Carré », préserve son avenir après avoir été menacée. Mais plusieurs autres programmes environnementaux du service public n’ont pas cette chance.

[ 1 783 participations ]

Pour aller directement à la signature Cliquez ici

recommander par courriel    partager sur framasphère

 

Pétition mise en ligne le 21 mai 2024

Proposée par Cyberacteurs

Elle sera envoyée à Médiatrice

Elle prendra fin le : 21 août 2024

Plus d'infos

Reportage Reporterre
https://reporterre.net/Radio-France-la-Terre-au-Carree-sauvee-l-ecologie-toujours-menacee  

Rétropédalage à France Inter. Après avoir annoncé la disparition de l’émission « La Terre au Carré » sous sa forme actuelle le 6 mai dernier, la direction a fini par céder. La journaliste Camille Crosnier va récupérer sa chronique. Le répondeur, où les auditrices et auditeurs pouvaient laisser des messages, sera également préservé. En revanche, la plupart des reportages vont disparaître. Un compromis qui soulage les équipes mais en dit long sur les attaques contre l’information écologique dans les médias du service public.

Ces annonces avaient déclenché une vague d’indignation, à la fois des salariés, du public, mais aussi d’autres journalistes. Car elles s’inscrivent dans un climat plus global délétère, avec la suspension de l’humoriste Guillaume Meurice, suspension que l’observatoire des médias Acrimed qualifie de « purge politique ».
https://www.acrimed.org/Purge-politique-a-France-Inter  

« Le soutien massif que nous avons reçu n’y est sans doute pas pour rien. Cela nous a beaucoup touchés et surpris. Même la médiatrice de Radio France a reçu beaucoup de messages », dit à Reporterre le journaliste Mathieu Vidard, coproducteur de « La Terre au Carré ».

D’autres émissions écolo toujours condamnées

Si « La Terre au Carré » a réussi à sauver les meubles, ce n’est pas le cas de l’émission « C’est bientôt demain » produite par d’Antoine Chao, qui parlait des luttes écologiques dans toute la France. Toujours à Radio France, l’émission « Planète bleu » de France Bleu, à laquelle Reporterre participait, n’a pas été reconduite. Son présentateur Benoît Prospero négocie actuellement avec la direction pour préserver une tranche horaire sur l’écologie.

France 5 arrête également « Vert de rage » qui enquêtait sur les scandales environnementaux. Son journaliste Martin Boudot n’a pas répondu aux sollicitations de Reporterre. Sur le réseau social X (ex-Twitter), il a déclaré : « Cette mobilisation contre l’arrêt de notre émission nous va droit au cœur. Je n’ai pas voulu prendre la parole malgré les sollicitations mais je le ferai bientôt, promis. »

Si les mois de mai-juin sont toujours des périodes où la grille des programmes est entièrement revue et où les journalistes doivent parfois se battre pour préserver leurs émissions, toutes ces suppressions ne peuvent pas être des coïncidences. « Cela m’inquiète de me dire que les voix qui montrent les interactions entre la science et la politique sont celles qui passent à la trappe », estime Esther Meunier, ancienne de Nowu.

« C’est une politique éditoriale délibérée », estime Anne-Sophie Novel, journaliste et formatrice des rédactions sur les enjeux écologiques. « C’est comme si on voulait que ces sujets soient abordés gentiment. Qu’il ne faut surtout pas les politiser alors qu’on est rentrés dans un rapport de force ».

Et les engagements environnementaux du service public ?

Ce tournant anti écolo est d’autant plus étonnant que les médias du service public avaient pris des engagements. Le 30 août 2022, Radio France annonçait en grand pompe un « tournant environnemental », promettant notamment de faire « de la crise climatique un axe éditorial majeur. Il se déclinera dans nos programmes et nos tranches d’information, au quotidien et dans des spéciales ». En novembre 2022, France télévisions avait aussi juré de « s’engager face à l’urgence climatique et à la crise énergétique ».

Mais les faits viennent contredire ces belles promesses. « Ils ont annoncé ce tournant environnemental et en moins de deux ans, on sent la tentation de faire virage en sens inverse », se désole Anne-Sophie Novel. Cela faisait déjà quelques mois que cette journaliste avait senti le vent tourner : « Ces derniers temps, il y avait moins de demandes de formations dans certains médias. Comme si, une fois passée la phase de communication, ils se disaient qu’ils pouvaient ralentir ».

Écologie : Radio France et France télévisions ne répondent plus
https://vert.eco/articles/ecologie-radio-france-et-france-televisions-ne-repondent-plus?  

« Le Grand Dimanche soir » sur France Inter : Charline Vanhoenacker défend plus que jamais Guillaume Meurice
https://www.leparisien.fr/culture-loisirs/tv/le-grand-dimanche-soir-sur-france-inter-charline-vanhoenacker-defend-plus-que-jamais-guillaume-meurice-19-05-2024-XMLRHW4CPBGQJDZDUBBO435TIY.php  

Les Caillard, une mère et une fille en lutte pour l’écologie
https://reporterre.net/Les-Caillard-une-mere-et-une-fille-en-lutte-pour-l-ecologie  

Texte de la pétition

Madame, Monsieur,

Le 30 août 2022, Radio France annonçait en grand pompe un « tournant environnemental », promettant notamment de faire « de la crise climatique un axe éditorial majeur.

Depuis je constate et je tiens à dénoncer les attaques contre l’information écologique dans les médias du service public.

Plus que jamais à l’heure des infox, nous avons besoin d’émissions sérieuses, aux investigations poussées, qui nous éclairent sur ces enjeux cruciaux !

Dans cette attente, veuillez croire en ma vigilance sur vos décisions.

 

Signer !

credible

Les champs marqués d'une * sont obligatoires

J'ai un compte

Adresse électronique *
Mot de passe *
credible

Je signe sans compte

champs obligatoires
Nom *
Prénom *
Courriel *
Code postal *
Commune *
Pays *
champs facultatifs
Profession
Adresse

(Cyberactions et journal des bonnes nouvelles) Si vous les recevez déjà, pas besoin de cocher cette case.

Je souhaite que mes coordonnées (nom | prénom | code postal | commune | profession) ne soient pas visibles sur le site de cyberacteurs. Elles seront juste collectées afin de figurer sur le document au format PDF envoyé au(x) destinataire(s) de la pétition.


 

23 commentaires

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e

 

« L’écologie fait les frais des ajustements sur les antennes du service public »
https://www.lemonde.fr/idees/article/2024/06/07/l-ecologie-fait-les-frais-des-ajustements-sur-les-antennes-du-service-public_6237880_3232.html  

Alain UGUEN
08/06/2024 - 08:12:50

Le mal fait par des dirigeants politiques qui n'oeuvrent pas pour le collectif transparait dans le totalitarisme qui muselle les journalistes.

Jérôme AUDOUIN
01/06/2024 - 16:16:22

Sauvons l'indispensable "C'est bientôt demain" d'Antoine Chao, le dimanche sur Inter à 14h45. A chaque fois que je l'écoutais, je me réjouissais de vivre dans un pays où une telle émission - les luttes environnementales - était possible sur le service public. Quelqu'une a décidé que non. Profitez-en avant l'été.

Evelyne Kavos
29/05/2024 - 16:55:24

« On s'est bien battus » : Marina Carrère d'Encausse soulagée par le maintien du Magazine de la santé sur France 5
https://www.voici.fr/tele/on-s-est-bien-battus-marina-carrere-d-encausse-soulagee-par-le-maintien-du-magazine-de-la-sante-sur-france-5-zaptv-783449  

Alain UGUEN
28/05/2024 - 08:21:01

Tout comme F., il faut détester le chemin que prend Mme Dati qui se réjouit de noyauter les médias publics et d'accoupler les directrices de radios qui minaudent devant Renaissance.
Tandis que ces poupées Barbie aux ordres bottent le séants des écologistes en studio, on perd tous les gars et filles formatés par le vénérable Mermet renvoyé lui aussi en son temps. Voici les victimes: Perry, Chao, Anquetil et Verzeaux. Il y en aura d'autres, Cheyssoux, Fiévet ... Regrets d'avoir perdus Mme Chauvière et l'amie à particule de Bougrain Dubourg.

Que Mme Dati suive Kevin Costner chez les gardiens de troupeaux US au lieu de démanteler les médias publics qui ne sentent pas la décomposition comme certains.

Aïchat Nussy

Colette Nusbaum Vallet
27/05/2024 - 11:53:36

« Protégeons l’écologie dans les médias publics »

Victimes d’attaques répétées, les programmes du service public dédiés à l’écologie doivent être défendus, alertent dans cette tribune les signataires de la Charte pour un journalisme à la hauteur de l’urgence écologique, dont Reporterre
https://reporterre.net/Protegeons-l-ecologie-dans-les-medias-publics  

Alain UGUEN
26/05/2024 - 10:30:33

c'est une honte!

Martine Bruneau
23/05/2024 - 13:01:22

Il semble que nos dirigeants veuillent remettre en place le contrôle absolu des médias publics. Retraité de France TV j'ai débuté à l'ORTF en 1970 et vu son éclatement en 1974 année où j'ai demandé ma mutation vers la Bretagne et donc participé au développement de la chaine France région 3. La reprise en main du pouvoir centralisé ne peut que nous inquiéter pour les libertés de demain.

Claude Fustier
23/05/2024 - 11:24:32

Quelques précisions sur le contexte de ces modifications de programme à Radio France :
https://www.francetvinfo.fr/economie/medias/france-televisions/greve-dans-l-audiovisuel-public-cinq-questions-sur-le-projet-de-fusion-bientot-examine-a-l-assemblee-nationale_6557513.html  

Ce 23 mai et demain, les équipes de Radio France, France télévisions et l'INA sont en grève contre le projet de holding qui doit être examiné prochainement par les parlementaires.
En réalité, ce projet de holding ne serait qu'une étape vers une fusion complète prévue pour 2026 dans une giga-société dont le PDG serait nommé pour cinq ans par l'ARCOM, Autorité de Régulation de la Communication audiovisuelle et numérique, dont le dirigeant est lui-même nommé par l'Elysée !...
Serait-ce une forme de retour à l'ORTF qui ne dirait pas son nom ? "Oui Monsieur le Président, très bien Monsieur le Ministre"...
En espérant qu'il n'en soit pas ainsi, j'exprime mon SOUTIEN total aux grévistes de nos médias publics. Par chance, la couverture des prochains JO leur offre un excellent moyen de pression car "Néron" tient à ses jeux de cirque.

Frawald
23/05/2024 - 07:52:16

un peu faible l'argument de la Médiatrice dans sa lettre du 17 mai: "Camille Crosnier, qui a grandement contribué à « La Terre au carré » sera présente à l'antenne tous les jours pour présenter "Les P'tits Bateaux". !!
Y'a plus qu'à aider les matelots à poser des écoquestions qui fachent...

Odile Poncy
22/05/2024 - 23:51:22

En écologie, comme dans tous les domaines, le débat, l'échange d'idées, les avis de tous sont nécessaires pour cerner les problèmes et espérer trouver des solutions.

Michel Decollogne
22/05/2024 - 19:21:20

France Inter était une super radio, elle se dégrade d'année en année
les responsables ne garderont que ls émissions qui plaisent au pouvoir en place
tant pis , nous n'écouterons plus France Inter

Josyane Rousseau
22/05/2024 - 17:59:39

Politique de Mme Dati: "Il ne faut pas que ceci se sache"! C'est pas joli joli!

Hélène FLAMENT
22/05/2024 - 11:14:06

il nest pas nécessaire d'avoir l'extrême droite au pouvoir nous en avons une avant première avec la suppression des émissions sur le climat et l'environnement. Dire que cela va supprimer l'éco anxiété c 'est comme si à un malade on ne lui donnait plus les raisons de sa maladie et lui dire que finalement il n'a plus besoin de soins...
de toute façon je suis éco anxieuse au vu de la dégradation du climat et de la perte de biodiversité et bientôt nous en serons tous touchés et on aura pas besoin des émissions de radio pour s'en rendre compte. C 'est absurde.

Michèle Goossens
22/05/2024 - 10:32:02

Radio France veut faire de l'information à bas coût.
Est-ce la preuve d'une ingérence supplémentaire du gouvernement azerbaïdjanais ?
A bon rieur, salut ! ;-))

Frawald
22/05/2024 - 09:24:31

Louis Gérard,
J'ai remplacé le mot anglais par infox contraction d'info et d'intox.
Je rappelle que chacune et chacun peut modifier le texte qu'elle ou il fait partir. ;o)

Alain UGUEN
22/05/2024 - 08:58:02

Merci à Alain et à toute l'équipe pour cette cyberaction nécessaire !
"Nécessaire" car nous assistons à un véritable bâillonnement de l'information scientifique et écologique, sous le prétexte fallacieux que cette information génère de l'éco-anxiété.
Actuellement, nous sommes au delà de la mythique malédiction de Cassandre : le porteur de vérité est privé de toute tribune. Comment pourrait-il être cru puisqu'il n'est simplement plus entendu ?
Quand l'information se limitera à des experts en inculture qui vous expliquent, avec aplomb, que le Groenland appartient à la Norvège* (vu et entendu un matin sur LCI), ou à des perroquets qui se contentent de répercuter les Eléments de Langage directement transmis par le pouvoir, ou encore à des commentateurs qui répètent à longueur de temps que l'écologie, c'est caca pour l'économie et la souveraineté nationale : alors les fossoyeurs du monde pourront continuer à creuser notre fosse commune.

* Les Danois apprécieront.

Frawald
22/05/2024 - 07:10:03

Je n’ai plus d’illusions à propos des médias officiels , je n’écoute plus France Inter depuis le Covid et je sais combien les médias sont pieds et poings liés par leur financiers milliardaires qui musellent tous les journalistes honnêtes …

Nicole Lavergne
21/05/2024 - 22:00:00

Pour une radio et des média publics qui nous informent et pas qui nous endorment !
La crise écologique est centrale, et regarder ailleurs est une faute morale !

armand guerin
21/05/2024 - 19:42:53

Bonjour, est-il possible de parler français ? Ces anglicismes troublent la communication. Féce niouze ?

Louis Gérard
21/05/2024 - 18:50:10

Associer dans la même action La Terre au carré et Guillaume Meurice c'est mélanger les serviettes et les torchons car si la première peut être sans conteste qualifiée d'émission écologique, pour le second il faut beaucoup chercher pour trouver de l'humour dans ses chroniques. Pour ma part, je n'en ai jamais trouvé !
J'ai participé à l'action pour La Terre au carré et je participe de nouveau à celle de Cyberacteurs, je ne lèverai jamais le petit doigt pour Guillaume Meurice !

Gérard Nallet
21/05/2024 - 18:09:45

Nous devrions demander que Anaëlle Verzeaux, Giv Anquetil et Antoine Chao puissent continuer à nous raconter le monde et les différentes luttes.

Hélène Bureau
21/05/2024 - 16:56:13

Associer dans la même action La Terre au carré et Guillaume Meurice c'est mélanger les serviettes et les torchons car si la première peut être sans conteste qualifiée d'émission écologique, pour le second il faut beaucoup chercher pour trouver de l'humour dans ses chroniques. Pour ma part, je n'en ai jamais trouvé !
J'ai participé à l'action pour La Terre au carré et je participe de nouveau à celle de Cyberacteurs, je ne lèverai jamais le petit doigt pour Guillaume Meurice !

Gérard Nallet
21/05/2024 - 15:00:37

 

Diffusion de l'info

Vous avez un site internet, un blog ? faites un lien vers cette pétition en insérant ce code sur votre site:

 

Formulaire de collecte d'informations

  • Les informations qui vous concernent sont destinées à Cyberacteurs.
  • Elles serviront uniquement à des opérations dont Cyberacteurs aura la maîtrise, soit seul, soit en partenariat avec d'autres.
  • Les données (nom, prénom, adresse électronique, ville, profession) sont stockées afin d'empêcher de participer deux fois à la même cyberaction .
  • Elles n'aparaissent en aucun cas sur notre site, ni celui de notre partenaire.
  • Les données (nom, prénom, code postal, ville, profession) peuvent éventuellement être publiées sur un fichier pdf et envoyées au(x) destinataires(s) de la cyberaction .
  • Les adresses électroniques ne seront en aucun cas diffusées à quiconque, excepté bien sûr au destinataire de votre courriel.
  • Les adresses postales pourront être éventuellement utilisées dans le cadre d'envois communs à plusieurs partenaires le tiers (imprimeur ou expéditeur) s'engageant expressément à n'utiliser le jeu d'adresses que pour l'envoi concerné.
  • En cliquant sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous acceptez de recevoir les cyber@ctions diffusées par Cyberacteurs au rythme d'une quarantaine par an (inactivité complète en juillet et aout). Vous ne recevrez aucun message d'autres que de cyberacteurs.
  • Chaque message comporte à la fin une formule de désabonnement utilisable à tout moment.
  • En ne cliquant pas sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous ne recevrez de Cyberacteurs aucun autre message que les confirmations de participation à une cyber@ction ou pétition.
  • Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des donnés qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, adressez vous à Cyberacteurs
traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !