actualité écologie

Jour du dépassement : ça y est, l'humanité a épuisé toutes ses ressources renouvelables pour l'année 2019

Premier vendredi du mois : 18 h 30 rassemblement des Coquelicots

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

Les 10 jours verts Transacteurs

AG Cyberacteurs

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

Ne laissez pas vos appareils en veille

Journal des Bonnes Nouvelles

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

victoire pour Gabriel Dufils

La Terre vue depuis l’espace

OPÉRATION

image vide cyberacteurs
image vide

  #vague   #artificielle   #Landes   #stop   #



Cyberaction : Non aux vagues artificielles dans les Landes!

Les vagues artificielles en bord de mer sont un non sens écologique. Pas de vague artificielle, ni à Castets, ni ailleurs.

[ 3 876 participations ]

Pour aller directement à la signature Cliquez ici

recommander par courriel    partager sur google+  
      partager sur framasphère

 

Cyberaction mise en ligne le 17 janvier 2019

Proposée par nouTous
En partenariat avec Amis de La Terre, Born Interactif, Collectif C40R, Collectif Landes Urgence Climat et Environnement, Collectif des Surfers du Born, Collectif des Surfers Landais, NouTous, SEPANSO

Elle sera envoyée à Monsieur le Maire de Castets, Mesdames et Messieurs les Conseillers

Elle prendra fin le : 31 décembre 2019

Plus d'infos

waveslandesEn 2015, un projet de vague artificielle porté par le département a été abandonné dans le sud des Landes, notamment pour raison de non viabilité économique.Voici un projet privé qui se profile.
Ce projet est contraire à l'image du tourisme nature défendue par la communauté des communes Côte Landes Nature et le département.
Ce projet est contraire à l'éthique surf défendue par la communauté surf des Landes.
A l'heure de l'urgence climatique et écologique, ce type de projet est anachronique et inconscient des enjeux environnementaux actuels, à Castets comme ailleurs. Anachronique est un euphémisme, ce projet est absurde.
Une vague artificielle au bord de l'autoroute, face à un complexe industriel classé SEVESO, à 50 € de l'heure, à deux pas des plages landaises et des meilleurs spots du monde ! Il faut ignorer ce qu'est un surfeur pour penser un tel projet.

Le prétendu partenariat avec la FFS ne repose sur aucun accord financier concret. Le procédé WAVEGARDEN n'est pas à ce jour homologué par la World Surf League.
L'hiver landais est long et humide et l'installation serait à l'arrêt de novembre à mars. Dans ces conditions, comment trouver le millier de surfeurs espérés chaque jour, 8 à 10 mois par an, pour amortir et rentabiliser un projet à 40 Millions d'euros initiaux et 8 millions d'euros de fonctionnement annuel ?
Au nom de quel intérêt général engager des subventions publiques et l'investissement des collectivités en terme de voirie et d'aménagement pour un projet privé aussi inconséquent qui pose par ailleurs un sérieux problème de santé publique (qualité de l'eau) ?
Pourquoi n'y a-t-il eu aucune réunion publique, aucune concertation du monde du surf, de la population ?
Pourquoi les investisseurs semblent si peu se bousculer pour soutenir ce projet ?

Ces questions sont en soi des réponses. Il faut stopper ce projet in-sensé!

http://www.noutous.fr/pas-de-vague-artificielle-ni-a-castets-ni-ailleurs/  

Signer !

Récapitulatif

Cette cyberaction va envoyer un courrier électronique à p.mouhel@castets.fr
Avec les éléments suivants :
  • Sujet : Wavelandes
  • Message : Monsieur le Maire,
    Le projet de vague artificielle Wavelandes est un mauvais projet.
    Consommer de l'eau et de l'énergie en grande quantité pour produire des vagues artificielles onéreuses à deux pas de l'océan gratuit est une aberration écologique et économique.
    Un projet similaire a été abandonné à St Geours de Maremne.
    C'est, au delà de celle de votre commune, l'image des Landes qui est en jeu. En soutenant un tel projet, vous préparez pour votre commune des conflits éthiques dans lesquels vous n'avez avec les Castésiens et Castésiennes, rien à gagner.
    Avec les associations environnementales et les collectifs de citoyens et de surfeurs déterminés à s'opposer avec force à ce projet anachronique, je vous demande de mettre fin à ce projet.

    Merci de votre sagesse,

    Bien respectueusement

Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments" ou "me connecter et modifier"
credible

Les champs marqués d'une * sont obligatoires

J'ai un compte

Adresse électronique *
Mot de passe *
  
credible

Je signe sans compte

champs obligatoires
Nom *
Prénom *
Courriel *
Code postal *
Commune *
Pays *
champs facultatifs
Profession
Adresse

(Cyberactions et journal des bonnes nouvelles) Si vous les recevez déjà, pas besoin de cocher cette case.

Je souhaite que mes coordonnées (nom | prénom | code postal | commune | profession) ne soient pas visibles sur le site de cyberacteurs. Elles seront juste collectées afin de figurer sur le document au format PDF envoyé au(x) destinataire(s) de la pétition.



Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments"

   

 

52 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

 

On ne sait vraiment plus quoi inventer pour distraire ces messieurs et dames pour qui la vie ne suffit pas. Toujours plus ? Je suggère la méditation qui fait vivre des expériences on ne peut plus sensationnelles. Pas besoin d'aller bien loin... :-)

Muriel FOSSARD
15/10/2019 - 15:14:00

Comme si les vagues de l'océan n'étaient pas assez proches ou pas assez vraies...

Catherine
24/09/2019 - 20:09:39

Le cahier des charges est très strictes en terme d'écologie. Combien de surfeurs partent au Portugal en juillet et a Bali ou en Australie ou nouvelle Zélande en hiver pour des belles vagues ? C'est quoi le mieux, rester et surfer en France où prendre l'avion ? Et l'association avec handi surf est très intéressante pour ceux qui ne peuvent pas goûter aux plaisirs des vraies vagues. Je pense aussi aux tarifs réduits des écoles, UCPA ou autre centre aérés, aux autres équipes européennes ou même peut être d'autres pays qui vont venir goûter a ces vagues.
Pour le lieu c'est plutôt bien choisi je trouve. Pas loin mais pas proche de la nature Océane, a mi chemin entre Bordeaux et San Sébastien.
Je connais beaucoup de surfeurs qui ont hâte de voir si le site est a leur convenance et si l'effort écologique promis est bien là.
200 emplois a 90% locaux. Bref, je vois pas grand chose de mal. Il faut pas râler sur tout, même si des projets ou les efforts d'être écolo sont a un haut niveau.

Eric
16/09/2019 - 01:18:09

l'homme devient de plus en plus fou, il invente vraiment n'importe quoi pour son plaisir personnel au détriment de la planète!!!!

un anonyme
23/02/2019 - 18:39:27

Pour Thoma
Qui est fausse dans ton calcule est le fait suivante : si j'habite dans les Landes, entre autre parce que je suis surfeur, je ne suis pas obligé d'aller à l'autre bout du monde pour 1800 €/semaine, mais je prend le vélo et je vais à la plage pour surfer. Des autres prennent le voiture parce qu'ils habitent qq kilomètres de la plage. Mais ça non plus coutera 1800 € par semaine... tu vois?
En tout cas on ne vas pas à Castets pour surfer une vague artificielle et payante qui est toujours la même et en plus dans une zone industrielle moche à coté d'autoroute. Donne moi une seule raison pourquoi le surfeur landais besoin une vague artificielle s.t.p.
Déjà le dernière fois, quand la vague a été prévue à St. Geours. Les surfeurs se sont réunis pour dire que nous n'irons pas et que le truc ne sera pas pour nous. Donc s'est pour qui? Dit moi?

Micky
13/02/2019 - 15:47:38

Quand les hommes et femmes de pouvoir prendront-ils (elles)la mesure de la nécessité de respecter notre planète ? Nous avons déjà 40 ans de retard dans nos actions. Et l'engagement de Nicolas Hulos, n'a pas suffit à faire avancer les choses (glyphosates etc ...)

Bernard CHEVRIER
10/02/2019 - 16:20:30

Le ridicule ne tue pas, la stupidité non plus; Quad les personnes de pouvoir prendront-elles la mesure réelle de la nécessité de respecter la nature de notre planète pour la vie de nos enfants ?

Bernard CHEVRIER
10/02/2019 - 16:15:11

Pour le surfeur d'argent:
3h de surf par jour c'est beaucoup mais à 60 euros de l'heure, ça fait la semaine à 1800 euros.
Un prix qui reste équivalent à une semaine à l'autre bout du monde. Par contre le bilan carbone est bien moindre surtout avec un parc fourni en énergie renouvelable.
Donc, non ça ne m'offusque pas!

Ce qui m'offusque:
-les sports mécaniques (à moteur thermique)
-les gens qui sont seuls dans leur voiture (covoiturez, prenez des auto stoppeurs! En voiture électrique si vous en avez les moyens)
-les camions sur la route alors qu'on peut faire du ferroutage
-les gens qui prennent l'avion au lieu du TGV (sur un trajet ou il y a les deux) pour "gagner du temps", (même pas une heure)
-les gens qui ont les moyens de changer mais qui se chauffent encore au fioul
-ceux qui louent le modèle énergétique allemand (40% de l'électricité produite avec du charbon, en emission de co2 c'est équivalent à avoir 80% de centrales à gaz) et voudraient la même chose chez nous.
-Les gens qui sont pour l'écologie mais qui ne veulent ni panneaux solaires ni éoliennes ni hydroélectrique

Ces quelques exemples pour dire qu'il y a certainement plus urgent à traiter que ce parc aquatique, même si c'est pour faire mumuse sur des vagues. Donc j'ai signé la pétition contre l'inaction climatique mais je ne signerai pas celle-ci. Pas urgent.




Thomas
09/02/2019 - 16:31:56

Il est consternant de voir nos élus soutenir de tels projets aux antipodes des enjeux environnementaux actuels et qui plus est aux intérêts économiques plus que douteux.

Alain
30/01/2019 - 17:35:49

A Thomas
il va falloir changer de logiciel Thomas...

c'est bien la calculette de C02 mais ça ne suffit plus...
le vivant est en train de s'effondrer partout (6eme extinction massive des espèces)
l'homme fuit des régions devenant invivables et se fait esclavagiser ailleurs

et l'occidental aisé (pas le gilet jaune) continue comme si de rien n'était... à prendre l'avion et son passeport en règle pour surfer à Bali en hiver plonger aux Maldives faire un trek dans l'Himalaya

et pourquoi pas aller surfer des fausses vagues kitsch dans une eau douteuse au bord de l'autoroute...
et puis manger des tomates andalouses en hiver avec une bonne truite industrielle d'aqualandes etc.
magnifique ...

c'est l'ancien monde ça...
on va avoir du mal à en sortir... c'est sûr
ça pousse et ça tire des 2 côtés
la prise de conscience des jeunes générations monte en puissance et elle empêchera un jour partout tous ces petits projets inutiles & goinfres de ressources naturelles, qui nous emmènent dans le mur

rq de calculette : à 60 euros l'heure de vague artificielle la petite semaine à Castets (allez 3 h par jour c'est cool au milieu de 100 autres truites... pardon "surfeurs") ou ailleurs te couterait très vite aussi cher que le billet pour Bali
avec tiroir caisse pour les businessmen "super écolos"

tu changeras de logiciel.. eux aussi.. par la force des choses

le surfeur d'argent
30/01/2019 - 12:08:22

Quand j'étais petit, pour me distraire, mon grand père me racontait des histoires insensées de types qui vendaient des glaçons à des esquimaux. Aujourd'hui, les temps ont changés, il n'y a plus guère d'esquimaux et les glaçons fondent. Je ne suis plus petit, pépé est mort et me voilà à écrire parce que des hurluberlus venus dont ne sait où veulent faire une piscine à vague à coté de l'océan et, cette fois, c'est pas des histoires. Rien ne sert d'argumenter, il est évident que ces gens ont conscience de l'absurdité de la chose et leur désinvolture n'a d'égale que leur cupidité. Pour l'instant, messieurs les investisseurs, les vagues que vous faites sont dans ma conscience écologique que je ne partage pas visiblement avec vous. Si demain, la bêtise était à vendre et qu'un gus ait envie de devenir millionnaire, qu'il vienne me voir, je sais où en trouver des litres!
Prauba pépé, sau pas ço que diserei de tot aquo mes huey, qu'es partit et lèu, qu'es de mieij.
Jean Marc

jean marc
29/01/2019 - 20:13:20

Aucun intérêt sachant la proximité de l'océan, cela a été dit.
Que penser des problèmes relatifs:
- à l'énergie mobilisée pour former la vague,
- des produits chlorés et machines pour maintenir des conditions sanitaires acceptables des masses d'eaux utilisées.
- aux espaces destiné aux parkings, restauration, tribunes, plages aménagées gagnés sur la forêt.
Aqua Landes? Allons à la plage, voir les vagues, les vraies. JMarc.

un anonyme
29/01/2019 - 15:27:39

pas besoin de vagues electrique ni à Castets ni ailleurs!

grousset
29/01/2019 - 14:13:42

Il n'y a qu'un son de cloche sur ce site!
Beaucoup de gens parlent à la place des surfeurs, sans vraiment savoir de quoi ils parlent.
Il y a beaucoup d'arguments pour et contre. C'est dommage que dans notre beau pays des gens se lèvent et s'insurgent sans pour autant proposer de solutions ("non!").
Je vois une solution qui pourrait éventuellement satisfaire tout le monde.
1 Ecologie : coût en énergie et en eau.
Aujourd'hui on peut se fournir en electricité verte donc dans ce cas le coût en énergie aurait un impact minime. Pour l'eau, elle peut être traitée, comme c'est déjà fait dans les parcs aquatiques landais.

Quoiqu'il en soit, tous les arguments écologiques ne tiennent pas face à celui là: les surfeurs (dont je fais partie) font régulièrement des surf trips quand la saison des vagues n'est pas terrible (il n'y a pas de vagues parfaites toute l'année chez nous!). Le coût en CO2 pour un voyage à Bali (transport en avion uniquement) est de 2 tonnes de CO2 par personne!
Plutôt que depenser un billet de 1000€ pour bali sans être sûr de ce qui m'attend, je préfèrerais me faire un voýage a Castets pendant une semaine et être sûr d'avoir des vagues, tout en depensant moins.
On peut transposer également aux gens qui viennent des métropoles pour surfer sur nos côtes. A moins de venir en voiture electrique, ils brûlent de l'essence (40 kg de co2 au 100km a/r par voiture) ou du kerosene (a peu près pareil mais par personne!) pour venir surfer des vagues naturelles. Super pour le côté écolo...
Maintenant imaginez une vague artificielle en region parisienne et commencez à compter les bénéfices pour l'environnement. L'énergie dépensée pour faire tourner le parc est en comparaison minime et comme elle est électrique, elle peut être décarbonée.

2 Economie
Là je suis d'accord, le projet doit être viable économiquement et sans aides de l'état pour être acceptable.

Donc pour une vague artificielle à Catets:
-Le pense que c'est trop tôt économiquement (il faut baisser les coûts pour ne pas avoir besoin d'aides étatiques)
-L'emplacement n'est pas non plus idéal. Proche d'une grande agglomération éloignée des côtes serait plus judicieux


Pour un projet qui a un sens écologique demontré: oui!



Thomas
29/01/2019 - 14:11:17

ce serait comme construire une piste de ski en bas d'un montagne c'est totalement aberrant, juste pour le fric

nico

Figure toi nico qu'ils y ont penser avec le projet de tunnel sous le Vignemale (Traversée Centrale des Pyrénées)les déblais pourraient constituer un terril dans la vallée avec pistes de ski, vtt etc etc. C'est une proposition d'un bureau d'étude espagnol pour faire rêver les aménageurs délirants du tourisme. Evidemment avec neige de culture because réchauffement. La vision transition écologique est bien loin de leur préoccupation. Arrêtons le massacre!

actival
29/01/2019 - 14:01:35

A la cadence ou notre planete se degrade ....promoteurs attendez , la vague va arriver toute seule ! Quelle economie de temps ,d'argent et d'energie.

doume
29/01/2019 - 13:32:41

Sans commentaire...
Les Hommes dégénèrent pour avoir de telles idées
C'est désolant et démoralisant...

Émilie
29/01/2019 - 13:03:02

Une aberration ce projet qui est voué à l'échec ! Totalement à l'encontre de l'esprit prôné par les surfeurs. A quand une piste de ski artificielle couverte à La Mongie ???

Jack32
29/01/2019 - 12:32:58

QUELLE ABSURDITE ! A QUI PROFITE CE GENRE D'INSTALLATION ?

Martine WHITE
29/01/2019 - 12:08:45

Du grand n'importe quoi, l'océan à quelques kilomètres avec de vraies vagues et quelques investisseurs privés qui veulent s'en mettre plein les fouilles au détriment de la qualité de vie et des populations de la région. J'espère que cette infrastructure ne verra jamais le jour bien que les dés soient déjà jetés.
Une habitante d'une commune voisine

un anonyme
29/01/2019 - 11:38:21

Un grand bravo à nos élus pour leur prise en compte des enjeux environnementaux et de la nécessité de diminuer les émissions de gaz à effet de serre ! Une vague artificielle à 20km de l'océan et de quelques uns des plus beaux beach break de la planète, il fallait y penser !

un anonyme
29/01/2019 - 10:25:27

A l'heure ou l'homme prend conscience qu'il a déjà beaucoup fragilisé notre planète, ce projet de vague artificielle démontre une fois de plus la bêtise humaine dans sa grandeur.

BENOIT BADETZ
29/01/2019 - 06:39:57

Le tourisme de masse est dépassé, l'individualisme qui se dégage d'un tel projet poussé avec entêtement et sans concertation ne sert que les intérêts de quelques uns.
la richesse de l'avenir, c'est la nature, brute!

La changer à coups de buldozers ou de béton n'a jamais rien apporté de façon durable.

C'est une vision arriérée du Tourisme. Comme le développement, celui-ci doit être durable, et pour cela, se faire pour le bien le tous, à l'inverse du tourisme de masse qui détruit tout et est voué à disparaitre quoi qu'on en dise...
On a besoin de rêver, aucun bétonner n'a la faculté de faire rêver les touristes qu'il prétend attirer.

"Nous n'héritons pas de la terre de nos parents, nous l'empruntons à nos enfants." St-Exupery

un anonyme
28/01/2019 - 21:44:47

Et comment se positionnent Surfrider Europe?
Vous pouvez les contacter ici:
https://www.surfrider.eu/  

Jacques
27/01/2019 - 13:35:39

Arrêtons d'être ridicule

Béatrice
26/01/2019 - 21:31:28



notre pays est riche; nos côtes nombreuses nourries de mer et d'océan , c'est un luxe dont chacun peut profiter; ne gâchons pas toutes ces beautés par une marchandisation et des managements insatiables et dommageables pour l'humain et la nature;d'autres choix sont à faire, les gilets jaunes nous le rappellent!
il est temps de cultiver les valeurs essentielles
il est temps de ne plus en perdre
il est temps de penser aux autres, à tous les autres qui nécessitent notre intelligence notre solidarité
alors, la vague.....à part celle de Contis ou d'Hokusaï....Monsieur le Maire, laissons-là de côté!! d'aucuns vous en remercient!!

un anonyme
26/01/2019 - 17:19:20

Un non sens ! pour gogos en mal de sensations .. décidemment il semble que ces boîtes démarchent auprès des municipalités touristiques balnéaires.. La mairesse de Lanton sur le Bassin d'Arcachon était prête à sacrifier un terrain riverain du Bassin pour celà. Les riverains et associations écologiques ont porté l'estocade à son projet !! pas dommage.. l'Entreprise concernée, était en faillite sur 1 chantier dans le midi de la France.

Alinette
26/01/2019 - 06:55:19

ET PUIS QUOI ENCORE
UN SOLEIL EN PLASTIQUE RAYONNANT AU DESSUS DE NOS DOUCHES OU BAIGNOIRES POUR BRONZER A TOUTE HEURE ?
VIVEMENT L'ERE DE LA RAISON !
des millions de personnes ont faim ! c'est LA que nous devons AGIR ! PARTAGER et en même temps RESTAURER LA SANTÉ DE LA TERRE QUI N'EST PAS À NOUS NE N'OUBLIONS JAMAIS

un anonyme
25/01/2019 - 11:25:36

ce serait comme construire une piste de ski en bas d'un montagne c'est totalement aberrant, juste pour le fric

nico
23/01/2019 - 20:15:43

Avec le réchauffement climatique, la vague va enfler et submerger Castets et environ....

Cathy Lalanne
23/01/2019 - 14:24:14

Complètement dingue !

Eva
22/01/2019 - 18:58:20

Mais où va-t-on,de + en + de fous!

Christiane Huard
22/01/2019 - 18:33:19

ah !! que de commentaires réjouissants!!!
y aurait-il un vent de révolte dans notre (encore beau)pays? ET ça me plait, c'est bien justement parce que ce pays est encore beau que l'on se rassemble de nos jours dans les rond-points pour dire qu'on ne veut pas/plus qu'il soit amôchi par la sale couleur du fric.. parce que l'on veut de l'air pur, revoir les oiseaux et les abeilles, que nos enfants puissent s'épanouir heureux sans pisser du Monsanto et autres saloperies chimiques de synthèse et sans risquer de devenir les esclaves asservis des multinationales bouffeuses d'humains et ravageuses de nature... et puisqu'il est là question de vague artificielle, soyons logique dénonçons aussi, la neige artificielle...

Apprenti activiste
22/01/2019 - 14:15:03

On est pas gentils à casser le rêve de ceux qui voulaient surfer sur une vague de pognon !
Et ben non on est pas gentils... maiiiiis Dame Nature elle, elle est bien contente de se sentir aidée,soutenue, parce que Dame Nature elle en a ras la plage des conneries des accapareurs de terres, de pognon, de tout.
Ces voulant toujours ratisser, amasser, défiscaliser sans vergogne avec de "vagues" projets inutiles destinés à leurs seuls profits.
Que ces requins de la finance et leurs projets débiles boivent la tasse et coulent à pique,avis aux requins, les vrais eux, au moins : à taaable !...ya du bien nourri, bien gras qui flotte.
Une bonne vague scélérate là dessus, y f'ront moins les kakous ces guignols.

MAINSVERTES
22/01/2019 - 09:28:38

Je pense que les vagues artificielles en bord de mer sont un non sens écologique. Pas de vague artificielle, ni à Castets, ni ailleurs. Pas de loisirs pour enrichir des riches, pas d'un nouveau machin pour soutirer 40 ou 60 euros pour si peu de satisfaction.

Philippe
22/01/2019 - 00:20:40

Il y a vraiment une mutation inquiétante des "cons " ; de plus en plus donc ,et de + en + cons ! ou allons nous. Y aura t'il encore des personnes censées dans les générations futures ?... j'en doute...

tontonlacellule
21/01/2019 - 22:56:37

il semblerait que ce projet privé pharaonique et élitiste ne concerne qu' investisseurs, promoteurs(tiens, BOUYGUES!)constructeurs et...professionnels du surf haut niveau ,utilisateurs d'infrastructures H.Q.
il eut été préférable de l'annoncer en tant que tel sans faire appel au panel maximal publicitaire ( citoyens, scolaires, emplois)
une fréquentation spécifique et étrangère à 30% semble privilégiée
où sont les habitants??
encore un moyen de diviser la population du village "Mr le Maire, faites le bon choix...",la population du département et celle de la grande région (cf.LGV, vallée du Somport....)
allez, hop!ce projet d'aménagement au R.I.C.!

un anonyme
21/01/2019 - 21:58:47

suite
Puisqu'ils tiennent à faire "mumuse" - au fait, où prennent-ils l'argent, n'y a-t-il pas mieux à faire?- mettons-les sur leur planche de surf, avec de grands sacs pour ramasser le continent de plastiques.

M.Marie
21/01/2019 - 20:42:42

Que vont-ils encore inventer? Pour qui?

M.Marie
21/01/2019 - 20:38:27

Se pose-t-on les bonnes questions avant d'investir dans ces absurdités ???

C26108
21/01/2019 - 18:57:39

Décidemment! on n'arrête pas les idées à la "c.."!!! On avait la neige de culture!!! on va avoir les vagues à surf! Où va-t'on à l'heure de la transition écologique qui devrait être la seule préoccupation pour l'avenir....

cactus
21/01/2019 - 18:25:18

je voudrais bien signer mais il y a une erreur 502, aussi une erreur depuis le lien dans le mail 502.

Armand Cambriel
21/01/2019 - 17:44:41

réponse à bibi
Il a été estimé que cette installation de vagues kitsch consommerait annuellement presque autant d'eau potable que l'ensemble de la commune qui voudrait l'accueillir.
On parle ici de plusieurs centaines de milliers de m3 d'eau potable par an qui seraient traitées par l'opérateur privé pour maintenir le plus bas possible les taux de bactéries qui ont tué un surfeur à Waco aux EU à l'automne 2018.

le surfeur d'argent
21/01/2019 - 16:02:48

On croit rêver . Quel cauchemar !

padupe
19/01/2019 - 06:47:20

encore un petit projet inutile et imposé de plus

le surfeur d'argent
18/01/2019 - 23:39:28

L’artificialisation des sols continue. L’Assemblée nationale explore les moyens pour la freiner
Actualité juridique du développement durable – 15 janvier 2019

"En même temps" d'autres élus s'activent pour artificialiser leurs territoires.

Georges Cingal, président de la Fédération SEPANSO 40

Georges Cingal
18/01/2019 - 23:19:08

Oh que oui: un non sens écologique comme tant d'autres!!!! Nous diffusons....

LA MERIDIENNE
18/01/2019 - 21:40:07

IN-SENS-É !
Littéralement, qui n'a pas de sens.C'est vrai, c'est comme les fraises à Noël. Aucun sens !

Yves de Bressy
18/01/2019 - 18:12:23

ce projet est tellement absurde qu'il n'y a pas de commentaires à y appliquer!!!on reste sans voix!!!

jacques lacombe
18/01/2019 - 15:58:23

En quoi consommatrice d'eau ? A priori une telle installation peut polluer de l'eau (par exemple si le système est mu par des moteurs thermiques) par contre consommer de l'eau, je ne vois pas.

Bibi
18/01/2019 - 15:02:10

c'est vraiment du n'importe quoi, la mer n'a-t-elle pas suffisamment de vagues par elle-même?

cheap 06
18/01/2019 - 14:41:00

Encore des individus qui ne comprennent rien à rien! Ce sont les véritables vagues que tout le monde veut là bas, ils les veulent roulantes, fracassantes, effrayantes et même habitées par un ou deux requins. Mince, c'est quand même pas difficile à comprendre. Arrêtez de nous fourguer des trucs en toc, de l'hologramme à la noix. Il faut qu'il y ait du vent, de la houle, de l'écume, du fracas. Vous nous faites rigoler avec vos trucs kitsch lamentables. A bas les fake vagues!

un anonyme
18/01/2019 - 14:15:54

 

Diffusion de l'info

Vous avez un site internet, un blog ? faites un lien vers cette cyberaction en insérant ce code sur votre site:

 

Formulaire de collecte d'informations

  • Les informations qui vous concernent sont destinées à Cyberacteurs.
  • Elles serviront uniquement à des opérations dont Cyberacteurs aura la maîtrise, soit seul, soit en partenariat avec d'autres.
  • Les données (nom, prénom, adresse électronique, ville, profession) sont stockées afin d'empêcher de participer deux fois à la même cyberaction .
  • Elles n'aparaissent en aucun cas sur notre site, ni celui de notre partenaire.
  • Les données (nom, prénom, code postal, ville, profession) peuvent éventuellement être publiées sur un fichier pdf et envoyées au(x) destinataires(s) de la cyberaction .
  • Les adresses électroniques ne seront en aucun cas diffusées à quiconque, excepté bien sûr au destinataire de votre courriel.
  • Les adresses postales pourront être éventuellement utilisées dans le cadre d'envois communs à plusieurs partenaires le tiers (imprimeur ou expéditeur) s'engageant expressément à n'utiliser le jeu d'adresses que pour l'envoi concerné.
  • En cliquant sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous acceptez de recevoir les cyber@ctions diffusées par Cyberacteurs au rythme d'une quarantaine par an (inactivité complète en juillet et aout). Vous ne recevrez aucun message d'autres que de cyberacteurs.
  • Chaque message comporte à la fin une formule de désabonnement utilisable à tout moment.
  • En ne cliquant pas sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous ne recevrez de Cyberacteurs aucun autre message que les confirmations de participation à une cyber@ction ou pétition.
  • Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des donnés qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, adressez vous à Cyberacteurs
traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !