actualité écologie

météo

Journal des Bonnes Nouvelles

Jour du dépassement : Pourquoi le recul cette année du 'jour du dépassement' est un trompe-l'œil

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

PROJECTION DU FILM UNE FOIS QUE TU SAIS

Ne laissez pas vos appareils en veille

SPAM etc...

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

Les amis des 150

APPEL : Les petits pas ne suffisent pas

AG Cyberacteurs

22 V'là les acteurs des transitions

2023 l'année des droits

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

2024 année délicate

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

image vide cyberacteurs
image vide



Cyberaction : pour un cessez-le-feu immédiat et permanent à Gaza.

Dans une lettre adressée à Macron, des artistes et des personnalités de la culture s’unissent pour exiger que tout soit mis en œuvre pour que cesse le massacre.

[ 2 013 participations ]

Pour aller directement à la signature Cliquez ici

recommander par courriel    partager sur framasphère

 

Cyberaction mise en ligne le 21 décembre 2023

Proposée par Cyberacteurs

Elle sera envoyée à Président
En soutien à lettre ouverte du monde de la culture

Plus d'infos

cessez-le-feu« Monsieur le Président,

Notre humanité, et le sens que nous lui donnons, se défait chaque jour un peu plus. C’est avec un effroi et une douleur immense que nous voyons se dérouler une catastrophe insoutenable à Gaza. Ce monde dont on nous tend aujourd’hui le miroir, nous n’y croyons pas plus que nous ne le voulons. Nous, citoyennes et citoyens, membres du monde de la culture, appelons à la reconnaissance des droits de tout être humain. Nous rappelons qu’ils sont universels et inconditionnels. Nous disons l’impossible justification morale des immenses désastres, humains, matériels et éthiques, qui gisent à Gaza, désormais décrite par un représentant de l’ONU comme « l’enfer sur terre » (1). Exiger la fin d’un massacre et le respect des droits fondamentaux des êtres humains ne peut pas prêter à controverse quand l’Histoire nous a appris le prix du silence. Nous, de toutes les origines et de toutes les confessions, unis par la condamnation de cette catastrophe, vous adressons cette lettre et vous demandons de tout mettre en œuvre pour que ce massacre cesse. Nous vous demandons, Monsieur le Président, d’agir, de vous faire la voix de notre désaccord, de notre révulsion, et de notre espoir. Cette lettre vous appelle à votre devoir. Nous nous lèverons, nous manifesterons, nous écrirons, nous interpellerons, nous nous réunirons, jusqu’à ce qu’il y ait les signes d’un nouveau jour. Nous saluons les récents votes de la France au Conseil de sécurité et à l’Assemblée générale des Nations unies, qui, de toute évidence, ne sont pas suffisants. Nous vous exhortons à poursuivre cet élan et à vous faire le représentant de celles et ceux qui, toujours plus nombreux, aux côtés d’innombrables organisations dont l’ONU, Amnesty International, Human Rights Watch, Unicef, Médecins sans frontières ou la Croix-Rouge, exigent un cessez-le-feu immédiat et permanent à Gaza.

Il en va de la dignité humaine. Nous sommes horrifiés par la mort de plus de 19 000 Palestiniens dont plus de 7 000 enfants et par l’inacceptable politique d’apartheid mise en place par le gouvernement israélien en Palestine, qu’Amnesty International – dans le sillage de nombreuses organisations des droits humains palestiniennes, israéliennes et internationales (2) – qualifie de « système cruel de domination et de crime contre l’humanité » (3). Nous sommes horrifiés par la mort de plus de 1 200 Israéliens le 7 octobre et la prise d’otages, pour lesquels nous appelons au retour immédiat. Nous partageons l’immense douleur de toutes celles et ceux confrontés à des pertes injustes. Nous exigeons l’égalité des droits pour les Israéliens et les Palestiniens. Nous condamnons unanimement les personnes, les organisations et les États responsables ou complices des massacres de civils innocents. Nous condamnons unanimement la haine, où qu’elle soit, et qui qu’elle touche. Nous rejetons sans réserve l’islamophobie et l’antisémitisme, qui nourrissent l’un et l’autre les mêmes abysses. Nous dénoncerons aussi désormais tous les actes d’intimidation, de censure et de mise au pas. Nous dénoncerons toute tentative d’entrave à la liberté d’expression de celles et ceux qui défendent l’égalité des êtres. Nous ne céderons pas aux attaques de celles et ceux qui veulent le crime, la rage, la guerre et l’aveuglement, et qui tentent d’imposer le silence à celles et ceux qui élèvent leurs voix contre l’intolérable.

Nous sommes guidés par les valeurs qui constituent la raison d’être de la culture et de l’humanité, et par ce regard que l’on se doit de garder toujours rivé sur le sort que l’on y fait à l’autre. Nous rejoignons aujourd’hui les millions de personnes qui demandent partout la fin de ce désastre.

Nous sommes et resterons bouleversés par l’injustice, mus par la solidarité, et unis pour la reconnaissance des droits de tous les êtres humains.

Monsieur le Président, Il est encore temps de sauver les cœurs vivants et battants de Gaza, et avec eux notre humanité à toutes et tous. »

https://laculturepouruncessezlefeu.org  

(1) Courrier international, 13/12/2023, Verbatim. « À Gaza, c’est “l’enfer sur terre”, alerte ce représentant de l’ONU », consulté le 14/12/2023.
(2) Human Rights Watch, « A threshold crossed ; Israeli authorities and the crimes of apartheid and persecution », 27/04/2021 – B’tselem, « New B’tselem report : State Business : Israel’s misappropriation of land in the West Bank through settler violence », 01/11/2021 – Al-Haq, « Institutionalized impunity : Israel’s failure to combat settler violence in the occupied palestinian territory », 26 /11 /2013.
(3) Amnesty International, « L’apartheid d’Israël contre la population palestinienne : un système cruel de domination et un crime contre l’humanité », 01/02/2022.

Signer !

Récapitulatif

Cette cyberaction va envoyer un courrier électronique à petitions@elysee.fr
Avec les éléments suivants :
  • Sujet : Cessez-le-feu immédiat
  • Message : Monsieur le Président,
    Exiger la fin d’un massacre et le respect des droits fondamentaux des êtres humains ne peut pas prêter à controverse quand l’Histoire nous a appris le prix du silence.
    Les récents votes de la France au Conseil de sécurité et à l’Assemblée générale des Nations unies, de toute évidence, ne sont pas suffisants. Je vous exhorte à poursuivre cet élan et à vous faire le représentant de celles et ceux qui, toujours plus nombreux, aux côtés d’innombrables organisations dont l’ONU, Amnesty International, Human Rights Watch, Unicef, Médecins sans frontières ou la Croix-Rouge, exigent un cessez-le-feu immédiat et permanent à Gaza.

Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments" ou "me connecter et modifier"
credible

Les champs marqués d'une * sont obligatoires

J'ai un compte

Adresse électronique *
Mot de passe *
  
credible

Je signe sans compte

champs obligatoires
Nom *
Prénom *
Courriel *
Code postal *
Commune *
Pays *
champs facultatifs
Profession
Adresse

(Cyberactions et journal des bonnes nouvelles) Si vous les recevez déjà, pas besoin de cocher cette case.

Je souhaite que mes coordonnées (nom | prénom | code postal | commune | profession) ne soient pas visibles sur le site de cyberacteurs. Elles seront juste collectées afin de figurer sur le document au format PDF envoyé au(x) destinataire(s) de la pétition.



Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments"

   

 

22 commentaires

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e

 

Je suis entièrement du même avis que :

"Cédric Damoiseau
14/01/2024 - 12:48:38"

Il ne faut pas occulter la cause en ne considérant que les effets ! A chaque réplique d'Israël c'est qualifié de disproportionné ! Quand le hamas provoque la mort de milliers da Gazaouis, toute l'extrême gauche et les divers bien pensants, traitent Israël de génocidaires !
Vous ne trouvez pas que ça fait répétitions sur répétitions depuis des décennies ?
L'islamisme est aux manettes mais personne ne le dit! Ces fanatiques morbides sont même qualifiés de résistants !!! Mettez l'éclairage et reconnectez vos neurones !!!

jacques pasquini
12/04/2024 - 14:01:41

Gaza : Israël veut parler avec les États-Unis avant son offensive sur Rafah
https://www.jeuneafrique.com/1552508/politique/gaza-israel-veut-parler-avec-les-etats-unis-avant-son-offensive-sur-rafah/  

À Gaza, la guerre se poursuit autour des hôpitaux malgré l’appel de l’ONU à un “cessez-le-feu”
https://www.courrierinternational.com/article/israel-hamas-a-gaza-la-guerre-se-concentre-autour-des-hopitaux  

Alain UGUEN
28/03/2024 - 15:26:29

Même le 8 mars, la haine ne marque pas de pause et aucune réconciliation n'est possible :
https://www.marianne.net/societe/nous-vivrons-a-la-manif-du-8-mars-sans-notre-service-d-ordre-cela-aurait-vire-au-pogrom-de-juives  
Font chier tous ces intolérants !

Frawald
09/03/2024 - 11:25:23

nous ne pouvons plus accepter ces massacres injustes et disproportionnés. L'idéologie du Hamas se renforce d'autant plus que les massacres se perpétuent, la réponse d'Israêl est génocidaire, et leurs exagérations ont provoqués ce massacre.
Tous les massacres sont horrifiants, mais pour vivre en bonne intelligence il faut respecter ses voisins . Surtout que les Gazaouis sont manipulés par le Hamas. c'est inique !
Je croyais que les Israêliens avaient compris cela ! Cessez le feu !

béatrice jung luijken
19/02/2024 - 15:46:08

Les organisations de la société civile et des droits de l’homme basées en Israël appellent à un cessez-le-feu
https://europe-solidaire.org/spip.php?article69721  

Alain UGUEN
18/02/2024 - 07:59:41

17 ans pour Gaza ; plus de 2 millénaires pour les Juifs.
D’esclavage en occupation, d’occupation en exode, d’exode en ghettos, de ghettos en pogroms. Enfin, des pogroms et ghettos jusqu’au massacre systématique de la Shoah.
Soutenez qui vous voulez dans toute cette barbarie à la c.n, mais si être antisémite, c’est être humain(e), je préfère ne plus me réclamer de cette humanité-là.

Frawald
09/02/2024 - 09:21:28

Génocide ou pas, comment appelle t on les milliers de femmes et d'enfants qui sont en train de pourrir sous les gravats sans que quiconque ait simplement le droit d'aller les chercher ? Oui, mais le 7 octobre... nous disent ceux pour qui il y a la bonne barbarie et la mauvaise. L'humanité n'est pas héréditaire.

Jean-François VINCENT
25/01/2024 - 21:20:15

Alain, en l'occurence, ce n'est pas une info mais une opinion.
Le terme "génocide" ne doit pas être employé à tort et à travers.

Cédric Damoiseau
16/01/2024 - 12:06:42

Cher Cédric,
Je ne me permets que de citer une info comme je le fais à chaque fois qu'une info concerne une de nos actions.

Alain UGUEN
14/01/2024 - 15:45:16

@Alain UGUEN
Vous vous permettez de juger qu'"il s’agit bien d’un génocide" : vous vous prenez pour la Cour internationale de Justice ?!
Vous omettez de préciser :
- ce qui a déclenché les bombardements sur Gaza : les crimes commis par des groupes armés palestiniens venus de la Bande de Gaza
- que le Hamas se sert des civils comme "boucliers humains" et accapare une partie de l'aide humanitaire
- que des Palestiniens ont été tués par des tirs palestiniens, notamment dans un hôpital

Cédric Damoiseau
14/01/2024 - 12:48:38

Plainte contre Israël pour “génocide” à Gaza : les enjeux des audiences à la Cour internationale de justice
https://www.telerama.fr/debats-reportages/plainte-contre-israel-pour-genocide-a-gaza-les-enjeux-des-audiences-a-la-cour-internationale-de-justice-7018828.php  

Alain UGUEN
12/01/2024 - 08:58:35


Toujours les mêmes problèmes sur cette planète ,netanyaou à vraisemblablement laissé les terroristes du Hamas attaqué Israël pour éloigner les objectifs de l'actualité de sa réforme du fonctionnement de la démocratie .Espérons que le temps viendra où il devra rendre des comptes sur les crimes réalisés par Israël sur les palestiniens

jacques PACCARD
10/01/2024 - 17:09:37

L’Afrique du Sud a engagé une plainte pour génocide contre Israël auprès de la Cour Internationale de Justice.

Celle-ci sera examinée par la Haye jeudi 11 et vendredi 12 janvier, avant que 15 juges se prononcent sur la qualification de génocide concernant ce que fait subir Israël depuis plus de 3 mois à plus de 2,2 millions de Palestiniens dans toute la bande de Gaza.


C’est une démarche importante car elle place au grand jour ce que beaucoup essaient de cacher ou de minimiser :

- les bombardements et exécutions qui ont déjà tué quelque 30.000 personnes (en incluant les disparus sous les décombres) dont une grande majorité d’enfants et de femmes, et blessé plus de 59.000 Palestiniens

- la privation de biens essentiels, tels que l’eau, la nourriture, les médicaments et le carburant

- la démolition de toutes les infrastructures et habitations indispensables à la vie d’une société (hôpitaux, écoles, communication, lieux cultuels, institutions professionnelles...)

- le déplacement de toute une population déjà privée de liberté depuis 17 ans, maintenant privée de toit et menacée de mourir à chaque instant.


Et il s’agit bien d’un génocide, étant donné le caractère intentionnel d’éradiquer une population, confirmé à maintes reprises par les plus hauts dirigeants israéliens.


Cette plainte a pour objet de faire cesser ce nettoyage ethnique et d’obliger Israël à abandonner son dessein de déporter la plupart des Palestiniens hors de la Palestine.

L’un des 15 juges qui devront se prononcer sur ce sujet représente la France. Comment va-t-il se comporter ?

Cela dépend aussi de notre mobilisation. C’est pourquoi nous vous appelons à manifester notre soutien à l’Afrique du Sud devant son ambassade à Paris !

Tous devant l’ambassade d’Afrique du Sud à Paris, ce 11 janvier de 12 H 30 à 13 H 30 : devant la statue Le Messager, à l’angle du Quai d’Orsay et du Pont des Invalides. Métro-RER Invalides !

Alain UGUEN
10/01/2024 - 09:39:27

Combien ii est douloureux de se sentir impuissant devant le massacre ! Et honteux en plus de savoir que beaucoup de pays pourraient peser, agir, empêcher que cela continue, et pour des raisons de divers profits, on choisit de continuer à sacrifier une population qui vit déjà en état de guerre et d'occupation depuis 3/4 de siècle. Quand quelques décennies seront passées, et que l'on enseignera cette guerre aux enfants, à l'école, on ne pourra même pas dire que le monde était ignorant du massacre se déroulant sous ses yeux. On ne pourra pas dire qu'on avait oublié le “Plus jamais ça” Mais est ce que cela fera partie des livres d'école sans tabou ? L'IA permet actuellement à la fois de choisir sa cible, de la trouver, et également de tolérer la dizaine ou la centaine de victimes civiles "collatérales” qui auront eu le malheur de se trouver près de la cible. Alors quand cela se passe dans le lieu, ce petit espace de moins de 10km de large et 40km de long… qui a la plus grande concentration de population de monde, on assiste impuissants à ce massacre programmé, organisé, entretenu et soutenu. La réserve de bombes de 4 jours, est sans cesse réalimentée par us qui le revendiquent.

JACQUELINE LOMBARD
29/12/2023 - 12:51:39

Même si je suis en plein accord avec un cessez-le-feu immédiat, je ne signerai pas cette cyberaction adressée au Président de la République qui contribue à le conforter dans sa recherche quasi maladive de recevoir à tout prix le prix Nobel de la Paix et qui en même temps assume et justifie une loi instaurant la préférence nationale

DANIEL ROLLAND
23/12/2023 - 07:13:34

Je n'ai pas de mots pour exprimer ma profonde horreur face à l'inhumanité dont vous faites preuve, vous, tous ces gens qui vous êtes arrogé le pouvoir de tuer impunément d'autres humains.

nathalie ruello
23/12/2023 - 05:32:24

Frawald , ho !
pas question pour moi de minimiser les horreurs commises par le Hamas ! vous qui avez de saines lectures, êtes vous aussi révolté par ceci ?
https://www.france24.com/fr/moyen-orient/20231120-enfants-de-la-guerre-isra%C3%ABl-hamas-un-drame-est-en-train-de-se-d%C3%A9rouler-devant-nos-yeux  

jean jordan
22/12/2023 - 18:24:55

Ce massacre de toute une population sans discernement est une honte sans pareille Quand tous les palestiniens seront éradiqués, il n'y aura plus de problème palestinien!!!!!! C'est ça le but???? Oui aux 2 peuples, 2 états! Tous les peuples ont le droit de vivre !

DENISE MOUTIN
22/12/2023 - 17:03:35

https://www.france24.com/fr/%C3%A9missions/focus/20231213-attaque-7-octobre-preuves-crimes-sexuels-hamas-accumulent-israel  
La version est édulcorée par rapport au compte-rendu transmis par les rares féministes qui ont dénoncé les exactions commises sur les femmes israëliennes, le 7 octobre. C'est équivalent dans l'horreur aux barbaries que les Turcs ont fait subir aux Arméniennes en 1915-16.
Rien, non rien ne peut justifier de tels actes. Pas même l'oppression. J'ai signé la pétition des féministes. Je ne signerai plus rien pour Gaza.

Frawald
22/12/2023 - 01:22:05

Il faudrait que la France, comme de nombreux autres pays, reconnaisse l'Etat de Palestine.

Christian MASSON
21/12/2023 - 22:31:35

https://www.france-palestine.org/Le-genocide-a-Gaza-est-l-un-des-pires-de-l-histoire-moderne  

lisez ce qui précède , et signez ,svp !
il en va de notre commune humanité !

jean jordan
21/12/2023 - 17:50:18

La violence d'Israël est inouïe et vie à anéantir non seulement Hamas, mais le peuple palestinien? C'est la question que l'on peut se poser?...
Avec l'Afrique du Sud de l'apartheid, le boycott avait été décidé... Pour Israël, les nations ne se mobilisent pas!!!

Eugène-François
21/12/2023 - 17:33:30

 

Diffusion de l'info

Vous avez un site internet, un blog ? faites un lien vers cette cyberaction en insérant ce code sur votre site:

 

Formulaire de collecte d'informations

  • Les informations qui vous concernent sont destinées à Cyberacteurs.
  • Elles serviront uniquement à des opérations dont Cyberacteurs aura la maîtrise, soit seul, soit en partenariat avec d'autres.
  • Les données (nom, prénom, adresse électronique, ville, profession) sont stockées afin d'empêcher de participer deux fois à la même cyberaction .
  • Elles n'aparaissent en aucun cas sur notre site, ni celui de notre partenaire.
  • Les données (nom, prénom, code postal, ville, profession) peuvent éventuellement être publiées sur un fichier pdf et envoyées au(x) destinataires(s) de la cyberaction .
  • Les adresses électroniques ne seront en aucun cas diffusées à quiconque, excepté bien sûr au destinataire de votre courriel.
  • Les adresses postales pourront être éventuellement utilisées dans le cadre d'envois communs à plusieurs partenaires le tiers (imprimeur ou expéditeur) s'engageant expressément à n'utiliser le jeu d'adresses que pour l'envoi concerné.
  • En cliquant sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous acceptez de recevoir les cyber@ctions diffusées par Cyberacteurs au rythme d'une quarantaine par an (inactivité complète en juillet et aout). Vous ne recevrez aucun message d'autres que de cyberacteurs.
  • Chaque message comporte à la fin une formule de désabonnement utilisable à tout moment.
  • En ne cliquant pas sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous ne recevrez de Cyberacteurs aucun autre message que les confirmations de participation à une cyber@ction ou pétition.
  • Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des donnés qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, adressez vous à Cyberacteurs
traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !