actualité écologie

AG Cyberacteurs

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

SPAM etc...

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

2023 l'année des droits

Journal des Bonnes Nouvelles

vacances de votre animateur

Ne laissez pas vos appareils en veille

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

2024 année délicate

Les amis des 150

PROJECTION DU FILM UNE FOIS QUE TU SAIS

météo

22 V'là les acteurs des transitions

APPEL : Les petits pas ne suffisent pas

Jour du dépassement : Pourquoi le recul cette année du 'jour du dépassement' est un trompe-l'œil

image vide cyberacteurs
image vide



Pétition : Non à la chasse aux promeneurs dans les forêts et les campagnes

Non, ce n’est pas une mauvaise blague : l’Assemblée nationale a adopté le 25 janvier, au détour d’une loi sur la limitation de l’engrillagement des espaces naturels (ce qui est bonne chose), un article qui interdit désormais d’entrer dans une forêt ou un espace rural privés sous peine d’une amende de 135 €. Ce sont donc les trois-quarts de la forêt française qui sont interdits aux promeneurs et aux bénévoles des associations de protection de la nature.

[ 1 997 participations ]

Pour aller directement à la signature Cliquez ici

recommander par courriel    partager sur framasphère

 

Pétition mise en ligne le 16 février 2023

Proposée par Cyberacteurs

Elle sera envoyée à Conseil Constitutionnel

Plus d'infos

amende, forêtLa lecture de la proposition de loi initiale de Jean-Noël Cardoux, sénateur (LR) du Loiret,
https://www.senat.fr/leg/ppl21-043.html  
ne laisse aucun doute sur ses intentions?: il souhaitait que la contravention soit de 5e classe, soit 1 500 €?! Concrètement, cela veut dire que se promener dans une forêt privée (ce qui le plus souvent n’est pas indiqué), traverser un pré pour faire des observations sur la flore et la faune sauvage ou tout simplement se promener est désormais interdit. Les seuls humains autorisés à circuler seront les chasseurs. Dans certaines régions, comme le Morvan, où la part de la forêt privée est de 85?%, il devient tout simplement impossible de circuler dans la nature sans se mettre dans l’illégalité.


La disparition des garde-champêtres en milieu rural et l'impossibilité de mettre un agent derrière chaque promeneur font clairement penser que cette loi ne serait utilisée que pour mettre à l'amende les membres des associations ou des collectifs qui dénoncent les destructions de la nature, par exemple les coupes rases.

https://adretmorvan.org/index.php/2023/02/15/un-amende-de-125-euros-pour-une-ballade-en-foret-privee/  

Confrontés à des black-listages de certains fournisseurs d'accès, nous ne pouvons mettre en place une cyberaction pour vous permettre d'interpeller directement votre député. Nous vous invitons à le faire tout de même en plus de la pétition
en copiant son adresse dans la liste des élus
https://www.cyberacteurs.org/institutions/index.php  

En créant un message adapté du texte de cette pétition

Texte de la pétition

Les soussignés demandent au Conseil Constitutionnel de dénoncer une mesure contraire au principe d'égalité vu l'impossibilité de sa mise en œuvre.

 

Signer !

credible

Les champs marqués d'une * sont obligatoires

J'ai un compte

Adresse électronique *
Mot de passe *
credible

Je signe sans compte

champs obligatoires
Nom *
Prénom *
Courriel *
Code postal *
Commune *
Pays *
champs facultatifs
Profession
Adresse

(Cyberactions et journal des bonnes nouvelles) Si vous les recevez déjà, pas besoin de cocher cette case.

Je souhaite que mes coordonnées (nom | prénom | code postal | commune | profession) ne soient pas visibles sur le site de cyberacteurs. Elles seront juste collectées afin de figurer sur le document au format PDF envoyé au(x) destinataire(s) de la pétition.


 

24 commentaires

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e

 

- Depuis la loi du 2 février 2023, toute personne ayant pénétré ''de manière non autorisée dans une propriété privée rurale ou forestière'' est passible d’une amende allant jusqu’à 750 euros. »
C’est en vertu de cette loi que deux journalistes de Reporterre ont été convoqués et auditionnés suite à leur présence dans la forêt communale de Cruis où avait lieu une manifestation contre l’implantation de panneaux photovoltaïques en forêt. Reporterre et le collectif Presse-Papiers dénoncent cette intimidation à l’encontre de journalistes dans un article. Lire en ligne :

Deux journalistes de Reporterre convoqués par la gendarmerie : encore une atteinte au droit d’informer !

- « La forêt privée de Villeneuve-Loubet, dans les Alpes-Maritimes, est désormais interdite d’accès. » Un espace naturel de 700 ha a été privatisé par un marquis, encore une fois grâce à la loi du 2 février 2023 citée précédemment. Un article de Mathilde Frénois pour Reporterre. Lire en ligne :

Dans les Alpes-Maritimes, un marquis privatise 90 % de la nature (reporterre.net)

Infos fournies par le Raffut, publication du Réseau des Alternatives Forestières (RAF)
raffut@alternativesforestieres.org.  

Frawald
02/02/2024 - 07:24:14

Peut être que les panneaux PROPRIETE PRIVEE vont se multiplier. Mais ceux-là: CHASSE INTERDITE pourraient l'être aussi.
Au lieu d'attacher des affichettes aux arbres on pourrait acheter des terrains qui, mis bout à bout peuvent faire une réserve sauvage. ASPAS a déjà commencé et incite à agrandir les surfaces.
Les chasseurs n'aiment pas les promeneurs sauf ceux qui font le tour de leur piscine non creusée et ceux qui époussettent les nains. Les promeneurs n'aiment pas les chasseurs même ceux qui ont le blues au bout du canon.
Payer 135 euro pour franchissement d'une chaine blanche et rouge, c'est beaucoup pour une toute petite pénétration. C'est fâcheux en ces temps de misère.
Chacun sur son terrain, mais l'un est magistralement plus grand.
Déclarer les terrains en REFUGES serait courageux plus que brandir un fusil sur un lièvre qui lèvent les bras.
Vivent les forêts ouvertes mais pas arasées par les engins.
Aïchat Nussy

Colette Nusbaum Vallet
28/02/2023 - 15:32:52

Encore un exemple de grand bois du 70 dont l'accès, restreint pour les véhicules jusqu'alors, est maintenant interdit aux promeneurs à pied.
https://www.cyberacteurs.org/pdf/interdiction-bois-_61.jpg  

Alain UGUEN
25/02/2023 - 08:37:12

NUl !!!

Sylvain DEVISSCHER
23/02/2023 - 17:54:05

Une amende, seulement? Je croyais qu'on allait revenir à ce beau temps d'avant la révolution où on pouvait pendre les gens!

Gérard Dieudonné
21/02/2023 - 17:52:36

C'est vraiment scandaleux, je suis dégoûtée.

sylvie van maldergem artôt
20/02/2023 - 17:35:05

Ils sont devenus complètement givrés (chasseurs,dé-putés...). Bon, ok, ils l'étaient déjà avant mais plus le temps passe et plus ils sont cons.
Comment peut-on en arriver là ? Il faut vraiment avoir un p'tit pois à la place de la cervelle !
Il faut une réaction massive des citoyens, soyons des billions dans les forêts, et encore plus un jour de chasse.
Les restrictions de libertés ça suffit !

Bruno Mauguil
20/02/2023 - 14:10:46

décidement, nos "décideurs" choisissent les mauvaises options !

maripachats
20/02/2023 - 13:26:11

même quand la propriété est en refuge, les chasseurs se permettent de pénétrer et de chasser ou au moins de lâcher dans le terrain, d'enlever un panneau chasse interdite, et ils veulent que nous, promeneurs, vttistes, randonneurs, motards, naturalistes nous ayons plus le droit de nous promener en plus quand la chasse est fermée, c'est vraiment du n'importe quoi si nous faisons la chasse aux cons il y aurait plus beaucoup de chasseurs et de politiciens.
j'invite tous les propriétaires qui n'aiment ni la chasse ni les chasseurs à transformer leurs terrains en refuge et nous verrons comment la bande à Willy agira, ils iront pleurer à l’Élysée ou ailleurs
un refuge lpo, aspas ou autres interdit la chasse sur le terrain plus les terrains se transforment en refuge et plus les chasseurs seront dans l'obligation d'agir correctement et non comme des cons.

brunoaydat
20/02/2023 - 12:37:13

Ça se discute !
Beaucoup de bidochons se croient chez eux partout et n'ont aucune notion du travail que représente la sylvilculture ou même le maintien d'une prairie où ils laissent les plastiques de leur pique-nique plein de produits importés achetés chez Carre-choure ou Leclerc...

Rodolphe DUMOUCH
20/02/2023 - 12:21:45

Pour de droit de se promener partout en forêt, mais à la seule condition de respecter les lieux et de ne pas laisser le moindre mégot, ou détritus.
La nature ne nous appartient pas et s'y promener nous oblige; mes parents m'ont appris ça dès l'enfance !

Françoise Soubiran
20/02/2023 - 12:19:58

Toulouse. Un chasseur condamné pour avoir tué un chien errant de plusieurs coups de fusil
https://www.ouest-france.fr/region-occitanie/toulouse-31000/toulouse-un-chasseur-condamne-pour-avoir-tue-un-chien-errant-de-plusieurs-coups-de-fusil-16c310bc-a862-11ed-a860-558fa52a32fc  

Alain UGUEN
20/02/2023 - 11:44:23

Salut !
Au fond, s'il n'y a plus que des chasseurs dans les forêts dites "privées", ils se flingueront entre eux et le problème sera assez rapidement résolu ;-)
Blague à part, Mr Schraen est à côté de ses pompes (mais ça on le savait) et apparemment il habite aussi sur une planète où les gens ont beaucoup d'argent, et donc peuvent s'acheter une parcelle où se promener tranquillement hors de sa présence et de celle de ses collègues armés.
Cela dit, on voit très régulièrement des gens être blessés ou tués dans LEUR propriété privée ou même sur la route, alors les id***ies de Mr Schraen sur la nature qui ne serait pas à tout le monde...
Une idée : on enferme Mr Schraen dans SA "propriété privée", pour voir comment il survivrait (pas besoin de faire un dessin).
Ce type fait de la provoque en permanence car il se sent protégé tout en ayant la possibilité de flinguer tout ce qui bouge, même si ça ne ressemble pas vraiment à un sanglier*.
Tant dans ce domaine que dans celui des "féminicides" et autres gestes d'hostilité en général vis-à-vis de tout ce qui bouge dans un autre sens que leurs auteurs, on oublie souvent de chercher ce qui peut rendre c** à ce point. Suggestion : l'éducation.
Quand on omet d'éduquer un enfant, il faut se demander ce qui se passera par la suite.
Oui, l'éducation, ce sont aussi des contraintes. Mais qu'est-ce qu'une enfance privée de contraintes offre au futur adulte ?
Soit un destin de victime, soit une carrière de bourreau.
Les contraintes méritent d'être expliquées, mais ouvrent l'esprit de l'enfant. On n'est pas obligé d'être brutal, et une éducation intelligente n'est pas violente : elle est cohérente et fait comprendre à l'enfant dans quel monde il va évoluer. Si on vivait dans un "monde de bisounours" comme disent les idiots, on n'aurait pas besoin de montrer les limites aux "petits". Si on ne le fait pas, c'est aux "grands" qu'il faut le faire, et il est souvent trop tard !
Même les ours et les loups savent ça...

* Au passage, il est bon de savoir que le sanglier a un os frontal extrêmement épais et (donc) solide, et qu'il arrive parfois que la balle destiné au bestiau fasse demi-tour à ce contact et retourne à l'envoyeur. Mauvaise pioche !

Annie Boquillon
20/02/2023 - 11:27:48

Cette restriction majeure à la liberté d'aller et venir va dans le sens contraire de toutes les politiques visant à favoriser l'accès des personnes à la nature.

Aude Neuville
20/02/2023 - 09:31:07

Je me dis parfois que la préservation de la nature nous conduit peu à peu, vu notre nombre et notre activité fébrile, à la création de zones protégées (réserves naturelles) destinées à être visitées sans toucher à rien, comme dans un musée (le reste du territoire pouvant être dévasté selon les besoins croissants de la fourmilière). On pourra bien sûr les voir sur des écrans, à distance (avec des lunettes pour la 3D), tandis que nous serons entassés dans des silos pour humains (avec balcon pour les confinements) et que nos conditions de vie se rapprocheront toujours plus de celles des élevages industriels de poulets avec les traitements médicamenteux choisis pour pallier - non sans inconvénients - aux problèmes de promiscuité et à l'affaiblissement des systèmes immunitaires. Après l'effondrement prévisible de cet empire, l'humanité survivante pourrait se replier dans des îlots encore vivables, en petites communautés.
Bon, rien d'original dans tout cela.

Gilles Le Louedec
19/02/2023 - 18:35:38

Déclaration de Willy Schraen en mai 2022 :
"S'ils se promènent chez eux, les promeneurs n’auront aucun problème, 85% du territoire national est privé en France. La nature n’est pas à tout le monde, et les gens qui racontent ça, des mecs comme Jadot, des mecs comme Mélenchon, tout est open, allez-y promenez-vous, la nature est à tout le monde, c’est pas vrai, c’est pas ça la vraie vie."
William Schraen Président de la Fédération des Chasseurs

La suite est édifiante, lire :
https://www.chassepassion.net/actualite-de-la-chasse/chasse-en-france/tolle-dans-les-medias-lorsque-willy-schraen-dit-que-les-promeneurs-nont-qua-se-promener-chez-eux/  

Nom de Zeus, il serait temps que ce gouvernement arrête de faire des offrandes à Artémis, déesse de la chasse et de la mauvaise foi ! Ces divisions, ce mépris, ces restrictions de nos libertés n'apporteront que la colère, la violence et le malheur. Cela finira mal, pas besoin d'être la Pythie pour le deviner.

Frawald
18/02/2023 - 08:38:01

De plus tout est à 135€ depuis le covid, complètement ridicule, surement une demande des chasseurs qui pourront exercer leur loisir meurtrier en toute impunité ?
Qui a fait cette demande
Il serait grand temps de faire savoir que nous appartenons à la terre et pas le contraire !

Lionel Bécus
17/02/2023 - 19:26:53

Effectivement ces panneaux fleurissent partout et garantissent l'impunité des chasseurs même sur les sentiers (GR par exemple). Je propose que chacun (comme je l'ai fait) mette une interdiction de chasser bien rouge sur la moindre parcelle verte qui lui appartient, même près des habitations: c'est symbolique mais marque notre hostilité à la chasse car il est crucial qu'une action réponde aux provocations (non le monde rural n'est pas pro-chasse)

Jacqueline Bridet
17/02/2023 - 17:47:53

Bonjour, signé et envoyé à ma députée.
Mais pourquoi utiliser cet horrible "blaklistage" ?
Censurés, empêchés, exclus, isolés... par certains fournisseurs etc. Aurait été plus frappant. S'il vous plaît, assez de ces anglicismes qui brouillent et polluent notre langue.
Merci.
Louis

Louis Gérard
17/02/2023 - 17:34:41

Effarant, on n'arrête pas le progrès... Tous les bois sont privés sauf les forêts domaniales. Bonjour le plaisir d'aller prendre l'air! On devra rester sur le goudron tout le temps. On n'arrête pas d'inventer des trucs qui seraient bons à pousser les gens au suicide. Tu vis dans une cité, tu veux sortir un peu, pas moyen, tout est interdit, ouvert, mais interdit, tu dois regarder, juste regarder, pas marcher, pas respirer l'air des bois, pas approcher les arbres, désormais interdits, pas toucher la terre, la vraie, celle qui sent bon. Toutes les Landes sont interdites sauf les 5 km qui bordent l'océan, et qui sont en général une pelade, car le ministère rase tout ce qui pousse dès qu'il a besoin de 3 sous. Vrai, de quoi se tirer une balle, parole.

Odile Bouchet
17/02/2023 - 16:46:11

Mais c'est n'importe quoi !
La filière bois n'y est probablement pas pour rien;
ça les dérange beaucoup que des yeux non mercantiles se posent sur le désastre environnemental en cours à force de coupes rases ou excessives, de rendement et d'industrialisation.

Thierry Dramard
17/02/2023 - 16:35:26

pour quand l'ouverture de la chasse au con?

Dominique RANNOU
17/02/2023 - 15:59:24

Jusque là, les restrictions d'accès aux parcelles forestières privées ne concernaient que les véhicules. Ce qui peut se comprendre. Depuis le milieu de l'année dernière, on trouve effectivement un nombre accru de panneaux interdisant le passage aux simples promeneurs à pied (j'envoie une photo). Cette nouvelle série d'interdictions ferait-elle suite aux menaces de Willy Schraen qui entend se venger ainsi des critiques et pressions de plus en plus fortes contre les abus du monde cynégétique ? Si oui, on ne peut que refaire ce triste constat : l'Etat est à la botte de chasse crottée de big Willy !
Outre la limitation de la liberté de circuler en milieu naturel pour les randonneurs, VTTistes ou simples promeneurs, les restrictions de passage risquent d'affecter gravement le travail des naturalistes et observateurs de la faune. Si nous n'avons plus accès aux forêts privées, comment ferons-nous pour collecter les données venant compléter cartes de présence et atlas d'espèces nicheuses et hivernantes ?! Je ne pense pas me tromper en affirmant que l'un des buts malhonnêtes de cette loi scélérate est de nous empêcher de prouver la chute de la biodiversité par des données chiffrées et de signaler les destructions d'espèces protégées et d'habitats. On ne veut surtout pas de témoins !
Enfin, bien des propriétaires qui interdisent l'accès à leurs forêts aux promeneurs ont reçu des subventions France Relance pour reconstituer leurs plantations de résineux détruites par la prolifération des scolytes. D'où vient l'argent de ces aides financières nationales et européennes conséquentes (5000 euros l'hectare en moyenne), à votre avis ? Argent public, il sort directement de la poche des citoyens. Les mêmes qui sont ensuite chassés des forêts privées ! Un vrai scandale !!! Logiquement, les groupements et propriétaires privés qui ne veulent plus de promeneurs sur leurs parcelles forestières ne devraient pas être éligibles aux subventions France Relance.
Bon, j'arrête car je vais devenir franchement impolie tant c'est l'écoeurement. Francine super en colère.

Frawald
17/02/2023 - 14:07:02

Déforestation : des activistes de Greenpeace au tribunal
https://www.greenpeace.fr/espace-presse/deforestation-des-activistes-de-greenpeace-au-tribunal/  

Alain UGUEN
17/02/2023 - 10:32:01

 

Diffusion de l'info

Vous avez un site internet, un blog ? faites un lien vers cette pétition en insérant ce code sur votre site:

 

Formulaire de collecte d'informations

  • Les informations qui vous concernent sont destinées à Cyberacteurs.
  • Elles serviront uniquement à des opérations dont Cyberacteurs aura la maîtrise, soit seul, soit en partenariat avec d'autres.
  • Les données (nom, prénom, adresse électronique, ville, profession) sont stockées afin d'empêcher de participer deux fois à la même cyberaction .
  • Elles n'aparaissent en aucun cas sur notre site, ni celui de notre partenaire.
  • Les données (nom, prénom, code postal, ville, profession) peuvent éventuellement être publiées sur un fichier pdf et envoyées au(x) destinataires(s) de la cyberaction .
  • Les adresses électroniques ne seront en aucun cas diffusées à quiconque, excepté bien sûr au destinataire de votre courriel.
  • Les adresses postales pourront être éventuellement utilisées dans le cadre d'envois communs à plusieurs partenaires le tiers (imprimeur ou expéditeur) s'engageant expressément à n'utiliser le jeu d'adresses que pour l'envoi concerné.
  • En cliquant sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous acceptez de recevoir les cyber@ctions diffusées par Cyberacteurs au rythme d'une quarantaine par an (inactivité complète en juillet et aout). Vous ne recevrez aucun message d'autres que de cyberacteurs.
  • Chaque message comporte à la fin une formule de désabonnement utilisable à tout moment.
  • En ne cliquant pas sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous ne recevrez de Cyberacteurs aucun autre message que les confirmations de participation à une cyber@ction ou pétition.
  • Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des donnés qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, adressez vous à Cyberacteurs
traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !