actualité écologie

météo

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

APPEL : Les petits pas ne suffisent pas

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

2024 année délicate

22 V'là les acteurs des transitions

AG Cyberacteurs

Les amis des 150

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

SPAM etc...

Journal des Bonnes Nouvelles

Jour du dépassement : Pourquoi le recul cette année du 'jour du dépassement' est un trompe-l'œil

2023 l'année des droits

Ne laissez pas vos appareils en veille

PROJECTION DU FILM UNE FOIS QUE TU SAIS

image vide cyberacteurs
image vide



Pétition : On n'est pas des zozos: Non au projet de centrale agrivoltaique et d'usine d'hydrogène

Lettre ouverte au porteur de projet  et pétition contre le projet de centrale agrivoltaïque couplée à une usine d’hydrogène à Bodivy_Sizun_29450.

[ 1 200 participations ]

Pour aller directement à la signature Cliquez ici

recommander par courriel    partager sur framasphère

 

Pétition mise en ligne le 19 décembre 2023

Proposée par Cyberacteurs
En soutien à collectif : on n’est pas des zozos

Plus d'infos

on est pas des zozosDe quoi parlons-nous ?

D’un projet privé qui mêle production d’électricité et plantation de myrtilles, entrainant :
Une modification des paysages et de l’environnement,
Des impacts négatifs sur la faune et la flore,
La dépréciation des bâtis des riverains,
Une reconversion perverse de l’activité agricole à des fins lucratives,
Une prolifération de sociétés privées, hors sol (Paris/Anjou) sous couvert de l’argument écologique,

Un danger grave et imminent avec l’instauration couplée d’une usine à hydrogène  
Ledit projet est en préparation depuis 3 ans. Pourtant, le conseil municipal n’en a été informé que ces dernières semaines, à  l’initiative de riverains. 
Nous dénonçons en premier lieu un manque de communication et de transparence
Le propriétaire des terres, 
connu comme le loup blanc à des kilomètres à la ronde,  auteur de différents méfaits dont il répond actuellement pour certains devant la justice, mais aussi de dommages collatéraux, au niveau humain, sur nombre de collègues, agriculteurs, partenaires impactés par ses méthodes,
s’est bien gardé d’ébruiter son projet. Il a démarché une entreprise parisienne : il leur met à la location ses terres pour 30 ans, charge à eux de développer un projet photovoltaïque et de lui payer un loyer pendant 30 ans. Parallèlement il monte des sociétés et prend des parts dans le projet global : gros gains financiers en perspective. Le propriétaire n’est plus agriculteur, alors pour que le projet puisse rentrer dans la catégorie d’agrivoltaïsme,  une société de culture de myrtilles, implantée en Anjou, aurait également été démarchée.  Les myrtilles ne sont qu’un prétexte : l’activité agricole est secondaire et sans garantie dans le temps.
Après avoir tenté à plusieurs reprises d’échanger avec le porteur de projet, une rencontre a eu lieu chez les riverains jouxtant les parcelles sélectionnées.
La rentabilité du projet dicte les plans et prime sur le cadre de vie des habitants du village, de la commune.  « On n’est pas des zozos » s’exclame le porteur de projet, justifiant d’un nécessaire retour sur investissement. 

Le projet pourrait susciter de l’intérêt pour les collectivités locales à qui les porteurs de projet ne manqueront pas de vanter  les retombées économiques considérables.
Conscients de l’importance à accorder à la question de la transition énergétique, celle-ci ne peut être envisagée n’importe où, n’importe comment et à n’importe quel prix. 
Nous soutenons bien volontiers tout projet alternatif aux énergies carbonées. Nous récusons l’idée qu’il faille consommer et artificialiser du foncier agricole pour produire de l’énergie plus verte : le projet, actuellement sur 20 hectares (équivalant à la surface de 30 terrains de foot) pourrait se développer sur une plus grande surface si d’autres propriétaires/agriculteurs rejoignaient le projet.  Les promoteurs surfent sur une problématique bien réelle pour servir leurs seuls intérêts. Doit-on développer l’agrivoltaïque pour aider les agriculteurs à survivre avec des revenus complémentaires ? ou bien doit on leur donner les moyens de subsister avec leur activité ? On sait bien que ces entreprises de panneaux veulent aller sur l’agriculture car c’est bien plus rentable qu’en milieu urbain, pas par intérêt pour les agriculteurs. 

La société LCEET, si elle exprime via son directeur « connaitre la Bretagne, pour y venir en vacances, comme tout le monde », joint les actes au discours - déplacement avec un pull Le Minor (vêtements marins fabriqués en Bretagne), déjeuner dans une crêperie, projection sur l’organisation de concerts  forcément de « musique Bretonne » -, et démontre tant par son attitude que par sa méconnaissance du contexte local  son souhait d’implantation en Bretagne par effet d’opportunité et intérêt financier. 
Nos paysages, nos terres agricoles, sont notre richesse en Bretagne, notre patrimoine, garant de notre qualité de vie. On a certes besoin des énergies renouvelables mais pas n’importe où, n’importe comment et à n’importe quel prix. 
Monsieur le Directeur de LCEET, sachez que nous avons été particulièrement choqués par les propositions faites au plus proche riverain :  proposer à un retraité âgé de 70 ans de devenir « gardien de site », de détenir des parts dans la société pour à terme en tirer bénéfice, de bénéficier d’un tarif d’électricité (en partie) avantageux, ou de lui racheter la maison dans laquelle il vit, en direct ou en viager, expliquant que « Tout est possible. Le tout c’est qu’il y ait une volonté de coopération ».

Vous craigniez d’être confronté à des « contre tout ». Soyez rassuré. Forts de votre venue, de l’écoute attentive de vos arguments,  notre collectif envisage de réfléchir à un projet d’autoconsommation collective.  Un projet pensé par le local et développé pour le local. Un projet qui aurait du sens et répondrait à un réel besoin des habitants. Un projet ancré.  A l’opposé de ce que vous projetez de mettre en place. 
Produire de l’électricité est une nécessité : c’est un sujet trop sérieux pour être laissé à la main d’investisseurs financiers, dans une quête de rentabilité.
Ils ont de l’argent,  nous avons des idées et de l’énergie! 
Et nous non plus, on n’est pas des Zozos ! 
Nous demandons l’arrêt de ce projet industriel que nous jugeons incohérent et dangereux à tous égards. 
 
                       Le collectif « on n’est pas des zozos »

À Sizun, une centrale photovoltaïque de 15 ha en projet
https://www.letelegramme.fr/finistere/morlaix-29600/a-sizun-une-centrale-photovoltaique-de-15-ha-en-projet-6482821.php  

« Il faut mettre la pression » : à Sizun, les opposants au projet de ferme photovoltaïque
https://www.letelegramme.fr/finistere/morlaix-29600/il-faut-mettre-la-pression-a-sizun-les-opposants-au-projet-de-ferme-photovoltaique-mobilises-6485376.php  

Texte de la pétition

Vous craigniez d’être confronté à des « contre tout ». Soyez rassuré. Forts de votre venue, de l’écoute attentive de vos arguments,  notre collectif envisage de réfléchir à un projet d’autoconsommation collective.  Un projet pensé par le local et développé pour le local. Un projet qui aurait du sens et répondrait à un réel besoin des habitants. Un projet ancré.  A l’opposé de ce que vous projetez de mettre en place. 
Produire de l’électricité est une nécessité : c’est un sujet trop sérieux pour être laissé à la main d’investisseurs financiers, dans une quête de rentabilité.
Ils ont de l’argent,  nous avons des idées et de l’énergie! 
Et nous non plus, on n’est pas des Zozos ! 
Nous demandons l’arrêt de ce projet industriel que nous jugeons incohérent et dangereux à tous égards. 

 

Signer !

credible

Les champs marqués d'une * sont obligatoires

J'ai un compte

Adresse électronique *
Mot de passe *
credible

Je signe sans compte

champs obligatoires
Nom *
Prénom *
Courriel *
Code postal *
Commune *
Pays *
champs facultatifs
Profession
Adresse

(Cyberactions et journal des bonnes nouvelles) Si vous les recevez déjà, pas besoin de cocher cette case.

Je souhaite que mes coordonnées (nom | prénom | code postal | commune | profession) ne soient pas visibles sur le site de cyberacteurs. Elles seront juste collectées afin de figurer sur le document au format PDF envoyé au(x) destinataire(s) de la pétition.


 

5 commentaires

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e

 

« La politique de développement des énergies renouvelables est source de dissonances cognitives »
https://www.lemonde.fr/sciences/article/2024/01/16/la-politique-de-developpement-des-energies-renouvelables-est-source-de-dissonances-cognitives_6211106_1650684.html  

Alain UGUEN
18/01/2024 - 13:22:39

Sous prétexte d'énergie verte il faut détruire la biodiversité te, les terres agricoles. Désolé pas d'accord. Les panneaux sont à mettre sur les hangars et sur les zones déjà artificialisées

Pascal LE ROUX
27/12/2023 - 12:19:10

Ah! L'hydrogène le nouveau carburant, issu de l'électrolyse de l'eau (on ne sait pas faire autrement.) qUi va permettre au monde tel qu'il est aujourd'hui de continuer à survivre pour le pire sûrement...
Il va en falloir des champs photovoltaïques, dont rêve le monde d'avant, pour produire suffisamment de ce gaz miraculeux qui propulse aussi Ariane-5 vers l'espace... avec le rendement que l'on sait!!!
Encore un délire technologique qui ne change rien, mais aggravera le bilan déjà désastreux qui vit notre monde....

eugène ravenet
22/12/2023 - 16:09:41

bonjour
FORCE 5 a été sollicité par Michel Paul , j'ai été présent aux deux réunions ; les habitants de sizun ont posé les bonnes questions qui ont déstabilisé le porteur de projet
le président de FORCE5
Jean-Yves Quéméneur

jean-yves quéméneur
21/12/2023 - 17:21:06

Ferme photovoltaïque de Sizun : les opposants ont rencontré les porteurs de projet
LLCET, l’entreprise à l’origine du projet de ferme photovoltaïque à Sizun tenait une réunion publique dans la commune, mardi 19 décembre. L’occasion d’engager le dialogue avec le collectif de riverains opposés.

« Soit nous redéfinissons le projet ensemble, soit on plie bagage. Ce n’est pas compliqué ». Jean Rapenne l’admet. Sa société s’est « trompée et veut rattraper les choses » auprès des habitants de Sizun. D’ici quatre ans, a-t-on appris début décembre, la commune doit accueillir une centrale photovoltaïque de 15 hectares.
https://www.letelegramme.fr/finistere/morlaix-29600/ferme-photovoltaique-de-sizun-les-opposants-ont-rencontre-les-porteurs-de-projet-6492651.php  

Alain UGUEN
21/12/2023 - 09:19:07

 

Diffusion de l'info

Vous avez un site internet, un blog ? faites un lien vers cette pétition en insérant ce code sur votre site:

 

Formulaire de collecte d'informations

  • Les informations qui vous concernent sont destinées à Cyberacteurs.
  • Elles serviront uniquement à des opérations dont Cyberacteurs aura la maîtrise, soit seul, soit en partenariat avec d'autres.
  • Les données (nom, prénom, adresse électronique, ville, profession) sont stockées afin d'empêcher de participer deux fois à la même cyberaction .
  • Elles n'aparaissent en aucun cas sur notre site, ni celui de notre partenaire.
  • Les données (nom, prénom, code postal, ville, profession) peuvent éventuellement être publiées sur un fichier pdf et envoyées au(x) destinataires(s) de la cyberaction .
  • Les adresses électroniques ne seront en aucun cas diffusées à quiconque, excepté bien sûr au destinataire de votre courriel.
  • Les adresses postales pourront être éventuellement utilisées dans le cadre d'envois communs à plusieurs partenaires le tiers (imprimeur ou expéditeur) s'engageant expressément à n'utiliser le jeu d'adresses que pour l'envoi concerné.
  • En cliquant sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous acceptez de recevoir les cyber@ctions diffusées par Cyberacteurs au rythme d'une quarantaine par an (inactivité complète en juillet et aout). Vous ne recevrez aucun message d'autres que de cyberacteurs.
  • Chaque message comporte à la fin une formule de désabonnement utilisable à tout moment.
  • En ne cliquant pas sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous ne recevrez de Cyberacteurs aucun autre message que les confirmations de participation à une cyber@ction ou pétition.
  • Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des donnés qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, adressez vous à Cyberacteurs
traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !