actualité écologie

Journal des Bonnes Nouvelles

AG Cyberacteurs

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

22 V'là les acteurs des transitions

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

PROJECTION DU FILM UNE FOIS QUE TU SAIS

Les amis des 150

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

Jour du dépassement : Pourquoi le recul cette année du 'jour du dépassement' est un trompe-l'œil

APPEL : Les petits pas ne suffisent pas

météo

Ne laissez pas vos appareils en veille

image vide cyberacteurs
image vide



Cyberaction : Non à la LGV. Oui à des transport adaptés à nos territoires et à la ruralité.

Le premier ministre a annoncé la relance du projet de Ligne à Grande Vitesse du Sud-Ouest. Le Conseil Régional est appelé à payer, tout comme le Département des Landes et Marsan Agglo.

[ 2 330 participations ]

Pour aller directement à la signature Cliquez ici

recommander par courriel    partager sur google+  
      partager sur framasphère

 

Cyberaction mise en ligne le 15 novembre 2021

Proposée par Cyberacteurs
En partenariat avec Amis de la Terre

Elle sera envoyée à Présidents de Mont de Marsan-Agglo, du département de la Gironde et de la Région Nouvelle Aquitaine

Plus d'infos

LGV, GPSOPour les Amis de la Terre, la ligne ferroviaire à grande vitesse (LGV) au sud de Bordeaux est « un grand projet inutile » et ils comptent bien le faire entendre. L’association écologiste appelle à un rassemblement devant le siège de Mont-de-Marsan Agglomération, lundi 15 novembre, à 18 h 30.

Les Amis de la Terre ont rédigé un long courrier argumenté aux élus landais, le 2 novembre. « Le projet aboutira à l’artificialisation et à la destruction de plus de 6 300 hectares de terres agricoles, sylvicoles, naturelles, et provoquera une coupure irréversible de nos territoires », peut-on lire.

L’association appelle à s’occuper des lignes actuelles. « Moyennant des améliorations et une rénovation ambitieuse, notamment la suppression des passages à niveaux, elles sont aptes à faire circuler des trains à 220 km/h […], pour un coût supportable pour les collectivités et les contribuables. »

GPSO (LGV Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Dax-Bayonne): assez de mensonges !
http://amisdelaterre40.fr/spip/IMG/pdf/gpso_assez_de_mensonges.pdf  

LGV Bordeaux - Toulouse : rendez-vous important le 22 novembre
https://actu.fr/societe/lgv-bordeaux-toulouse-rendez-vous-important-le-22-novembre_46390367.html  

Toujours mobilisés contre le projet LGV
https://www.ladepeche.fr/2021/11/14/toujours-mobilises-contre-le-projet-lgv-9926541.php  

Landes : les Amis de la Terre appellent à un rassemblement contre le projet de LGV à Mont-de-Marsan
https://www.sudouest.fr/economie/lgv/landes-les-amis-de-la-terre-appellent-a-un-rassemblement-contre-le-projet-de-lgv-a-mont-de-marsan-6915199.php  

LGV Bordeaux-Toulouse: projet inutile et désastre environnemental imposé !
https://www.cyberacteurs.org/archives/bilan.php?id=1761  

Autres actions en cours
Train de l’Aubrac : mobilisation de la dernière chance pour sauver une ligne de vie
https://www.cyberacteurs.org/cyberactions/traindelaubrac-mobilisationdeladern-4911.html  

cyberaction : Pour de nouveaux trains de nuit
https://www.cyberacteurs.org/cyberactions/pourdenouveauxtrainsdenuit-4252.html  

Signer !

Récapitulatif

Cette cyberaction va envoyer un courrier électronique à j-l.gleyze@gironde.fr | alain.rousset@nouvelle-aquitaine.fr | charles.dayot@montdemarsan-agglo.fr
Avec les éléments suivants :
  • Sujet : GPSO : assez de mensonges !
  • Message : Monsieur le Président
    Le projet aboutira à l’artificialisation et à la destruction de plus de 6 300 hectares de terres agricoles, sylvicoles, naturelles, et provoquera une coupure irréversible. Moyennant des améliorations et une rénovation ambitieuse, notamment la suppression des passages à niveaux, les lignes actuelles sont aptes à faire circuler des trains à 220 km/h pour un coût supportable pour les collectivités et les contribuables.
    Veuillez croire en ma vigilance sur vos décisions.

Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments" ou "me connecter et modifier"
credible

Les champs marqués d'une * sont obligatoires

J'ai un compte

Adresse électronique *
Mot de passe *
  
credible

Je signe sans compte

champs obligatoires
Nom *
Prénom *
Courriel *
Code postal *
Commune *
Pays *
champs facultatifs
Profession
Adresse

(Cyberactions et journal des bonnes nouvelles) Si vous les recevez déjà, pas besoin de cocher cette case.

Je souhaite que mes coordonnées (nom | prénom | code postal | commune | profession) ne soient pas visibles sur le site de cyberacteurs. Elles seront juste collectées afin de figurer sur le document au format PDF envoyé au(x) destinataire(s) de la pétition.



Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments"

   

 

37 commentaires

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e

 

La vitesse est devenue dépassée, non ? Il faut penser en économie de ressources

Pascal LE ROUX
09/05/2022 - 10:03:08

400 personnes samedi à Bordeaux et des milliers d’habitants et d’élus du territoire s’opposent au projet GPSO (Grand Projet Sud-Ouest) et demandent l’entretien et la rénovation des lignes ferroviaires existantes.


—> Les actions se poursuivent… voici les premières

—> Et bientôt les prochaines actions: interpeller les candidats/élections législatives, ainsi les actions que chaque citoyen peut faire

- Jeudi 21 avril au Pays Basque
Conférence de presse du CADE: J.J. Lasserre naïf ou faussement naïf ?
https://www.cade-environnement.org/2022/04/21/lgv-conference-de-presse-du-cade-j-j-lasserre-naif-ou-faussement-naif/  

- Jeudi 28 avril en Lot-et-Garonne
Participation à la réunion publique du comité de ligne sur l'avenir du ferroviaire dans notre région, organisée par le CSE TER Nouvelle-Aquitaine http://www.tgv-albret.fr/actualites/la-presse-en-parle/1666-2022-04-26-07-56-20.html  

Participer à la consultation en ligne et Connaître les prochaines dates: https://transports.nouvelle-aquitaine.fr/toute-lactualite-des-transports/concertations-ter-2022  

- Dimanche 1er mai en Sud-Gironde
Stand du Collectif NINA à Préchac lors du forum «Vivre à la campagne espaces à partager » du Joyeux Marché

- Dimanche 1er Mai au Pays Basque
Mobilisation de Bizi! pour le 1er mai revendicatif et social à Bayonne : LGV spéculation non au délogement des jeunes et des classes populaires !
https://bizimugi.eu/1er-mai-a-bayonne-2500-personnes-pour-un-monde-juste-soutenable-solidaire-et-en-paix  

- Vendredi 6 mai en Sud-Gironde
Réunion publique à Bernos-Beaulac par le Collectif des élus opposés au projet, salle municipale, à 18h
Interventions à la tribune d’élus opposés et débat avec les personnes présentes.
https://www.aubiac33.fr/la-lgv-et-ses-consÉquences-rÉunion-publique-a-bernos-beaulac-le-vendredi-6-mai-2022-a-18-h-00  

- Dimanche 8 mai en Sud-Gironde
Stand du Collectif NINA au vide-grenier de Villandraut

- Jeudi 12 mai à Bordeaux
Réunion plénière par le Collectif BX-Métrople: à 18H30 à l'Athénée Municipal
Contact : stoplgvbdxm@gmail.com.  
Groupe Facebook : Stop LGV Bordeaux Métropole pour les transports du quotidien (abonnez vous)

- Dimanche 15 mai en Sud-Gironde
Tournage d’un clip vidéo contre la LGV par le Collectif NINA à 14h à la mairie de Cazalis.
Le vidéaste est à la recherche d'au moins 40 personnes comme figurants (muets ou énonçant un argument face caméra)
Contact: collectiflgvnina@gmail.com.  

- Samedi 4 juin en Sud-Gironde
Événement militant et festif organisé par le Collectif NINA de 14h à 22h à Noaillan sur le site d’Antonion
stands d’infos et de producteurs, ateliers, petit bal, petite restauration, projection, concert,..
Plus d’infos d’ici peu

- Samedi 11 juin dans les Landes
Stand des Amis de la Terre des Landes à la Foire aux solutions vertes organisé par le journal Sud-Ouest à Mont-de-Marsan à l’Auberge Landaise
en partenariat avec la Maison écocitoyenne des Landes
Plus d’infos d’ici peu

Alain UGUEN
04/05/2022 - 15:07:34

ils feraient mieux ,la SNCF de maintenir le service public des petites lignes -trop vite supprimées pour une soi-disant non-rentabilité- et de faire en sorte de supprimer les retards de plus en plus courants

Annie MILLOT
03/05/2022 - 19:38:52

Bonjour, y a-t-il une pétition cyber@cteurs contre la LGV ? Merci. Bien cordialement, Pierre

Pierre Coudouy
03/05/2022 - 16:44:35

Bonjour

Plus de 400 personnes étaient présentes samedi dans la grande salle de l’Athénée

Bravo à tous et merci à tous ceux qui se sont mobilisés pour faire passer l’info, notamment, en Gironde, le Collectif NINA, le Collectif Bx-Métropole, la Sepanso et l’association Trans’Cub (et bien d’autres bien sûr..) ainsi que toutes les coordinations départementales qui ont mobilisé et organisé bus et covoiturage pour venir jusqu'à Bordeaux.

Ci-dessous, un article publié dans le journal Sud-Ouest

—> et un « débat des lecteurs » à faire circuler dans vos réseaux pour voter « OUI à l’arrêt du projet » et ajouter un commentaire
Pour participer, Il faut avoir une adresse valide. Il est possible de se créer une adresse (orange, gmail, ...) avec un nom ou un pseudo de son choix
https://www.sudouest.fr/economie/lgv/lgv-bordeaux-toulouse-et-bordeaux-dax-les-opposants-renfilent-le-bleu-de-chauffe-10776766.php  

Nous poursuivons ensemble le combat contre le projet GPSO et pour l’entretien et l’amélioration des voies existantes.
Nous vous communiquerons prochainement des informations sur les arguments qui ont été exposés samedi ainsi que sur les actions en cours et en projet.

À bientôt
Denise Cassou
Porte-parole de la Coordination Vigilance LGV


LGV vers Toulouse et Dax au départ de Bordeaux: faut-il arrêter le projet ?

https://www.sudouest.fr/economie/lgv/lgv-bordeaux-toulouse-et-bordeaux-dax-les-opposants-renfilent-le-bleu-de-chauffe-10776766.php  


LGV Bordeaux – Toulouse et Bordeaux – Dax : les opposants renfilent le bleu de chauffe

LGV Bordeaux - Toulouse et Bordeaux - Dax : les opposants renfilent le bleu de chauffeLe maire écologiste de Bordeaux, Pierre Hurmic, en compagnie de Denise Cassou, figure historique du combat contre la LGV au sud de la Gironde, ce 30 avril à l’entrée de l’Athénée de Bordeaux.

Alain UGUEN
02/05/2022 - 11:56:29

Les changements des équipes ministérielles vont elles entrainer une pratique différente du pouvoir et entendre enfin la voix des habitants du pays.

bernadette SANTIANO
26/04/2022 - 15:52:11

LGV, c'est NON ! --> Grand Meeting Régional à Bordeaux
Samedi 30 avril de 14h30 à 18h, Grand Meeting Régional à Bordeaux, salle de l’Athénée Municipal

Il est important de se mobiliser en nombre ce jour-là pour montrer que l’opposition au projet GPSO est plus importante et plus déterminée que jamais !

Au programme :
Mot d’accueil du Maire de Bordeaux
Prises de parole des Coordinations Associatives de tous les départements concernés, de l’association Trans’Cub et de la Sepanso
Débat avec la salle pour permettre les échanges avec les personnes présentes.
Actions en cours et Actions en projet

Tous ensemble, nous pouvons stopper ce projet d’un autre temps, avec la force de nos arguments et l’ampleur et la puissance de notre mobilisation !

NON AU GRAND PROJET SUD-OUEST (GPSO) !
OUI À L’AMÉNAGEMENT ET À L’AMÉLIORATION DES VOIES EXISTANTES !

L’Etat, SNCF Réseau et certains grands élus veulent imposer la construction de 2 nouvelles lignes ferroviaires à grande vitesse (LGV Bordeaux-Toulouse et LGV Bordeaux-Espagne) et des Aménagements Ferroviaires Sud de Bordeaux (AFSB) et Nord de Toulouse (AFNT).

L’AMÉNAGEMENT ET L’AMÉLIORATION DES VOIES EXISTANTES SONT L’UNIQUE CHOIX PERTINENT ET D’INTÉRÊT GÉNÉRAL.

Infos pratiques (adresse, plan, accès Tram, parkings) http://lea.asso.free.fr/Athenee/info_athenee.htm  
Tracts, Affiches, Argumentaire http://lea.asso.free.fr/Athenee/tracts.htm  

Alain UGUEN
26/04/2022 - 08:28:13

Bonjour,nous avons le même problème en région PACA.
Actuellement une enquête d'utilité publique a lieu pour un projet LGV PACA renommé par RFF/SNCF LN PCA.
Ce projet prévoit la construction d'une Ligne Nouvelle de 187 kms entre Marseille Toulon et Nice pour un prix global de 20 milliards d'euros.
De plus ce projet pharaonique sera un désastre écologique et environnemental.

marie-laurence mouftier
14/02/2022 - 18:10:32

Nous avons quasiment le même problème pour une future ligne LGV entre Nîmes et Béziers, projet non concerté et qui va détruire des terres arables, priver dans le futur les citoyens de certaines villes de gare.

Lucky THIPHAINE
14/02/2022 - 10:50:37

LGV, c'est non ! --> à DAX mercredi 16 février 2022 ---> à Angeville (Tarn-et-Garonne) mardi 15 février

Message à faire circuler


- Urgent: écrivez à tous les élus du Grand Dax afin qu’ils maintiennent leur opposition au financement
Vous pouvez utiliser vos propres arguments, simples et efficaces pour ébranler les abstentionnistes, les indécis. Evoquer la fierté de défendre l’intérêt général au lieu de soumettre aux pressions de Alain Rousse
le président julien.dubois@grand-dax.fr.  



- Mardi 15 février de 18 à 19 h
Débat Public à la salle des fêtes d’Angeville (Tarn-et-Garonne)
Où en est le dossier LGV ?
Animation Jean-Paul Damaggio
Organisé par l’association Alternative LGV Midi-Pyrénées
http://lgv-legislatives-2012.over-blog.com/2022/01/un-debat-a-angeville.html  


- Mercredi 16 février à partir de 17h30
Manifestation devant le "Grand Dax », 20 avenue de la Gare à Dax
à l’appel des associations et organisations opposés au projet de LGV
Financement de la LGV, le Grand Dax rejoue la partie !
Le financement du projet est de nouveau l'ordre du jour du conseil communautaire du Grand Dax mercredi 16 février à 18h00
Nous appelons à se rassembler pour s'opposer à la poursuite de ce projet destructeur et ruineux, financé par les collectivités territoriales locales et par le nouvel impôt « LGV », comme nous l'avons fait le 15 novembre 2021 devant Mont de Marsan Agglo, le 10 décembre 2021 devant le Conseil Départemental, et le 03 février 2022 devant le siège de MACS,


- Et surtout, ne faites pas comme Jean Castex !
Jean Castex : une passion immodérée pour les jets de la République
Le chef du gouvernement, qui ne manque jamais une occasion de vanter les mérites des voyages en train, effectue en réalité ses propres déplacements à bord de Falcon, aux frais du contribuable. Même pour les trajets les plus courts, comme le révèle une enquête de Mediapart sur un an de visites ministérielles. Une aberration écologique et économique, contraire à une circulaire signée par le premier ministre lui-même.
https://www.mediapart.fr/journal/france/080222/jean-castex-une-passion-immoderee-pour-les-jets-de-la-republique?utm_source=20220208&utm_medium=email&utm_campaign=ALERTE&utm_content=&utm_term=&xtor=EREC-83-[ALERTE]-20220208&M_BT=24919053678  

Alain UGUEN
14/02/2022 - 07:39:44

Appel à un rassemblement jeudi 3 février à 17h 30 à Tyrosse, devant le siège de la CdC du MACS, pour la venue d’Alain Rousset (Plan en PJ).

Nous comptons sur votre présence bruyante et colorée !

Site du CADE: http://www.cade-environnement.org  

https://ramdam6440.fr/2022/01/28/lgv-la-bataille-duraille-du-president-rousset/  

LGV : LA BATAILLE DURAILLE DU PRÉSIDENT ROUSSET
Quand l’hiver fut venue il alla crier famine chez sa voisine MACS (communauté de communes Marenne Adour Côte Sud) et son copain Pierre Froustrey président de cette collectivité vola à son secours. Il y tient tellement à sa ligne Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Dax le président de la région nouvelle Aquitaine, qu’il en est réduit à faire la manche auprès de ses amis socialistes afin de compenser le récent refus de financement de l’agglomération du Grand Dax.
Pourtant la communauté de communes MACS n’est pas directement concernée par le tracé et de plus le sujet est hors de sa compétence, mais 10 millions d’euros pour sortir un copain de la mouise ça fait partie du budget «actions de solidarité»
«Mais il est libre MACS, Y’en a même qui disent qu’ils l’ont vu voler» les contribuables concernés apprécieront ces paroles d’une chanson à succès des années 80 créée par Hervé Cristiani

Les élus du Conseil Communautaire de la Communauté de communes MACS (Marennes Adour Côte Sud) seront appelés ce jeudi 3 février 2022 à se prononcer sur le financement de la LGV entre Toulouse et Bordeaux et Bordeaux et Dax.
MACS pourrait mettre 10 millions d’euros sur 40 ans !

https://www.enbata.info/articles/parlons-serieusement-du-mur-de-camions/  

Parlons sérieusement du mur de camions
Voici la réponse du CADE :
1) Cela fait des décennies (des lunes comme il dit) qu’on nous assène le même dogme. Mais cela fait des décennies que l’on construit des LGV et que le fret ferroviaire continue de s’effondrer même après la libération des lignes existantes par la construction de 2.700 kilomètres de LGV.
2) Le troisième rail a été installé sur Perpignan-Figueras, la concession de la ligne attribuée. Puis le concessionnaire a déposé le bilan, il avait capté 8% de ce qu’on lui avait promis pour les marchandises et 15% pour les voyageurs. Le bilan Loti, bilan économique du projet obligatoire au bout de 5 ans, n’a jamais été publié (alors que la ligne a été inaugurée en 2010).
3) L’État espagnol a massivement investi sur le routier et le fret ferroviaire espagnol est insignifiant, le réseau n’est pas au même écartement que nous et ce n’est pas la pose d’un troisième rail sur quelques kilomètres transfrontaliers qui va permettre de drainer des marchandises sur le rail dans le pays.
4) Pourquoi notre fret ferroviaire s’est-il effondré en France ? Parce qu’on a massivement investi dans les LGV au point de capter la plus grande partie des financements de la SNCF. On est ainsi arrivé à 47 milliards de dettes. On a donc taillé dans le lard mais pas dans les LGV. Des milliers de kilomètres de petites lignes fermées, des centaines de gares fermées, des dizaines de milliers d’emplois cheminots supprimés, des lignes mal entretenues. Et les wagons isolés quasiment abandonnés !

C’est quoi un wagon isolé ? Prenons un exemple parlant : l’entreprise Bonduelle à Labenne qui met en conserve des légumes. Cette entreprise avait un aiguillage qui entrait dans le site et elle fournissait plusieurs wagons par jour. Ces wagons regroupés à Dax avec ceux venus d’autres entreprises généraient des trains de marchandises. Du jour au lendemain la SNCF a cessé cette exploitation. Idem à Biarritz où une entreprise de boissons avait aussi un aiguillage. Idem dans toute la France. On évitait du triage et de l’emploi cheminot certes, mais on tuait les marchandises sur le rail. Le grand rêve c’était des trains complets, des autoroutes ferroviaires qui partiraient d’un point A pour aller jusqu’à un point B sans s’arrêter, sans collecter les wagons isolés. Les entreprises Novatrans ont fermé tour à tour, elles qui à l’aide d’une grue transféraient sur les wagons plats les caisses amenées par les camions et vice versa (combiné par caisse).

Ainsi des systèmes vertueux comme le wagon isolé et le combiné par caisse ont été sacrifiés.
Et qu’ont fait les entreprises ? Elles ont opté pour le camion. Cette politique a été menée par les gouvernements successifs y compris ceux soutenus par Monsieur Rousset. Un document de prospective existe, consultable en ligne, pour les curieux(1). On y détaille l’objectif de supprimer trente gares de triage pour les ramener à neuf pour l’ensemble de la France puis en créer une dixième à Rouen.

Le CADE partage la revendication des cheminots de réactiver les wagons isolés et de soutien au combiné par caisse. Nous étions d’ailleurs couchés avec eux sur les quais de la gare de Bayonne pour protester contre les suppressions de wagons isolés. Le CADE se prononce en faveur du combiné par caisse et des wagons isolés car c’est cela qui répond à un tissu économique principalement constitué de petites et moyennes entreprises.

Et même si les investissements dans ce secteur ne sont pas immédiatement rentables, ils se justifient là socialement et pour un coût bien moindre, que les ruineuses LGV et autres autoroutes ferroviaires. Le CADE est même prêt à compléter ce sujet en visant à une normalisation des containers entre le ferroviaire, le maritime et le routier afin de favoriser l’intermodalité. Et, pour aller plus loin, pour une prime en faveur des transporteurs routiers qui investiraient sur des remorques plateformes qui se prêtent au combiné par caisse.
Enfin pour finir et pour être tout à fait clair, le CADE souhaite que le combiné par caisse et le wagon isolé soient, évidemment, un secteur public et non privé.

Alain UGUEN
03/02/2022 - 07:51:00

Très bonne initiative .... Bon courage .... !!!!

Marcel Caucheteux
27/12/2021 - 11:42:28

HALAWA à la sauce bordelaise
ou
Comment le Département de la Gironde a financé en douce le GPSO

Appelé à financer le GPSO à hauteur de 280 Millions d'euros , le département 33 a refusé.

Il a finalement voté un fonds de concours de 170 Millions à la Métropole dédié à la mise en place d'un RER girondin.

Cette problématique étant hors sujet, le positionnement du département à ce moment là ne manque pas d'interroger: pourquoi mettre sur la table une somme aussi conséquente alors que personne ne demande rien ?

La réponse a été fournie par le président de Région qui a augmenté la participation de sa collectivité au financement du GPSO à due-concurrence: «nous ajouterons 170 Millions d'euros au financement des AFSB qui viendront en déduction de notre part sur le RER.»

Autrement formulé: je paie à ta place ta quote-part dans le GPSO en contre-partie de quoi tu règles ma facture dans le RER.

C'est simple comme un bonjour, ça permet de (presque) sauver les apparences tout en contournant au passage ses alliés.

Ça s'appelle de la compensation privée, pratique fort répandue depuis des siècles en Orient sous le nom d'HAWALA

les Amis du Barthos ,
Jacques Lacampagne

Jacques Lacampagne
23/12/2021 - 15:40:45

merci pour cette précipitation encore un peu plus rapide en
direction du mur. en dehors de la mouvance alternative, il n'y à rien à espérer. boycot des urnes!!

geronimo
08/12/2021 - 14:16:47

Les adeptes du "toujours plus" ont toujours méprisé l' environnement. C'est l'inverse pour nous !

Serge BARDET
06/12/2021 - 20:27:37

LUNDI 13 DÉCEMBRE de 9h30 à 10h30

RASSEMBLEMENT à BORDEAUX
sur l’esplanade devant l’Hotel de Région (14 rue François de Sourdis)

NON à la LGV !
OUI à LA MODERNISATION DES LIGNES EXISTANTES

Ce jour-là, lors de la réunion plénière des Conseillers Régionaux de Nouvelle Aquitaine, Alain Rousset présentera et fera voter une délibération pour le financement du projet GPSO (LGV Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Dax).

Alain Rousset, partisan obtus et obstiné de ce projet destructeur de plus de 14 Milliards d’euros, continue à asséner des arguments plus spécieux les uns que les autres https://rue89bordeaux.com/2021/11/les-arguments-des-pro-lgv-bordeaux-toulouse-tiennent-ils-la-route/  

Les études se succèdent depuis des années, prouvant que les lignes ne sont pas saturées et que des aménagements mineurs, réalisables dès à présent permettraient d’augmenter les capacités des lignes existantes, de les sécuriser et d'améliorer la circulation des TGV et des trains du quotidien (Etudes du cabinet Claraco, de Citec, de l’association Trans’Cub, de la Cobartec, …tous spécialistes des transports en commun)

—> le Rapport CLARACO sera remis à chacun des Conseillers Régionaux afin qu’ils en prennent enfin connaissance !


ÉLUS, ASSOCIATIONS et CITOYENS, SOYONS NOMBREUX DEVANT LE CONSEIL RÉGIONAL D’AQUITAINE

—> Les 4 milliards promis par M. CASTEX doivent servir au réaménagement de la ligne existante !
—> Pas d’impôts LGV !
—> Stop au gaspillage de l’argent public !


Manifestation organisée par la Coordination 47 et la Coordination Vigilance LGV 33

Organisation du déplacement
En Lot-et-Garonne, départ en bus à 7h de Lavardac et Casteljaloux (et co-voiturage) http://www.tgv-albret.fr/  
En Gironde, le départ se fait en covoiturage (si problème de transport, n’hésitez à le signaler en réponse à ce message pour trouver une solution)
Dans les autres départements, départ en co-voiturage

Alain UGUEN
06/12/2021 - 16:32:43

LGV Sud-Ouest: à Bordeaux, le PS et la droite s'unissent pour dire oui au projet
https://www.boursorama.com/actualite-economique/actualites/lgv-sud-ouest-a-bordeaux-le-ps-et-la-droite-s-unissent-pour-dire-oui-au-projet-0b0be8758e4705c730a830e1ab4a7a0a  

Alain UGUEN
05/12/2021 - 09:41:35

LGV c’est NON —> Manifestation Samedi 27 Novembre à Casteljaloux

NON à la LGV !
OUI à la modernisation des voies existantes !

Rendez-vous à 10h30
à Casteljaloux, place Cardine


Nous appelons à participer en nombre à cette manifestation pour continuer à exprimer l'opposition tout notre territoire à ce funeste projet.

Sur place, rendez-vous auprès du fourgon Mercedes blanc immatriculé 33 pour récupérer les banderoles, pancartes et « ponchos » du Sud-Gironde.

Le départ du Sud-Gironde et de Gironde se fait en covoiturage (si problème de transport, n’hésitez à le signaler en réponse à ce message pour trouver une solution)

Manifestation organisée par la Coordination 47 http://www.tgv-albret.fr/  

Alain UGUEN
23/11/2021 - 07:07:18

Entretien,bonne maintenance,modernisation,sauvegarde de l'environnement: c'est conforter l'emploi.Stop aux dépenses somptuaires

marie-juliette hamon
19/11/2021 - 15:38:54


Voici la lettre ouverte qui a été envoyée par la Coordination Vigilance LGV à tous les conseillers départementaux de Gironde à propos du financement du projet GPSO. En effet, une délibération à ce sujet doit être présentée et soumise au vote lors de la prochaine assemblée plénière du CD33 lundi 22 novembre.

Nous demandons aux élus du CD33 de refuser de voter le moindre financement pour ce projet inutile au coût démesuré qui défigurerait une bonne partie du département et sacrifierait des milliers d’hectares. Y compris pour le financement des AFSB (Aménagements Ferroviaires au Sud de Bordeaux) dont l’utilité pour les transports du quotidien n’a pas été prouvée, comme l’a souligné l’étude Claraco. La ligne existante n’est pas saturée. Sa modernisation et des aménagements mineurs permettraient très rapidement de la sécuriser et d’en augmenter les capacités.



Madame la Conseillère Départementale, Monsieur le Conseiller Départemental,

Les citoyens, les socioprofessionnels, les associations, les usagers des trains du quotidien, les contribuables sont inquiets.

Lundi prochain 22 novembre, vous serez amenée à vous prononcer sur l’éventuel financement, par le département, du projet GPSO qui menace notre département et dont le prix très élevé viendrait fortement alourdir la dette de nos descendants.

Dans ce contexte, la présentation de la branche AFSB entre la sortie de Bordeaux et Saint Médard d’Eyrans comme essentielle à la mise en place d’un RER métropolitain ou départemental n’est qu’un leurre visant à obtenir le financement du département pour un projet d’État.
En effet, toutes les analyses de trafic convergent avec le simple bon sens pour montrer que dès lors qu’on ne ferait pas passer les TGV Bordeaux-Dax par Bègles et Saint-Médard-d’Eyrans, la fluidité du trafic entre Bordeaux et La Réole pourrait être fortement améliorée par des investissements bien moindres, notamment au niveau de la gare de Beautiran.

L’étude indépendante effectué par le cabinet d'expertise Claraco, spécialisé dans le domaine ferroviaire, a déjà souligné la non saturation de cette ligne et proposé une modernisation et des aménagements mineurs pour la sécuriser et pour en augmenter les capacités (cette étude a été financée par le Conseil Général du Lot-et-Garonne et de nombreuses communes du Lot-et-Garonne et du Sud-Gironde).

C’est pourquoi, nous vous demandons :

de refuser toute promesse de financement, direct ou indirect, à quelque branche que ce soit du projet GPSO dont le financement relève de l’État.
de demander la réalisation d’une étude indépendante sur les capacités de la ligne ferroviaire entre Bordeaux et La Réole.
de conditionner toute décision de financement aux résultats de cette étude.
de ne pas exposer inutilement le Président du Département à des pressions trop fortes en lui confiant le pouvoir d’engager seul le département dans un processus qui, selon l’option choisie, peut s’avérer vertueux ou catastrophique.


En vous remerciant de votre engagement pour défendre l’intérêt général de la population et non les intérêts privés des marchands de grandes infrastructures, veuillez agréer, Madame la Conseillère Départementale, Monsieur le Conseiller Départemental, l’expression de notre considération distinguée.

Denise Cassou
Porte-parole de la Coordination Vigilance LGV

Denise Cassou
19/11/2021 - 10:12:05

délaisser les investissements pour l'entretien du réseau ferré et sa modernisation est la voie classique pour annoncer bientôt que la gestion publique est calamiteuse, et ensuite l'offrir aux investisseurs privés.
Le capitalisme agit ainsi dans tous les domaines d'activités, cette politique nous mène droit dans le mur climatique. Il est grand temps de changer cette classe politique dirigeante qui nous mène au désastre.

Jean Claude Brunebarbe
18/11/2021 - 21:19:38

chaque jour les 200000 employés de la sncf émettent autant de gaz à effet de serre pour leur consommation personnelle d'énergie que les 200 passagers de 300 avions faisant 500 km. comme on a besoin d'eux pour faire marcher le strains il faut les compter dans les émissions de 150 TGV

DOMINIQUE BOUTS
18/11/2021 - 17:06:20

LGV : Mont-de-Marsan Agglomération vote le "oui, mais"
https://www.francebleu.fr/infos/economie-social/lgv-le-oui-mais-de-mont-de-marsan-agglo-1637056215  

Le Conseil communautaire de Mont-de-Marsan Agglomération a voté en majorité en faveur de la LGV entre Bordeaux et Toulouse, et entre Bordeaux et Dax. Les élus ont écrit une lettre d'intention pour faire savoir leur position et poser des conditions.

Alain UGUEN
17/11/2021 - 11:24:05

Pour gagner un peu de temps, pour aller un peu plus vite ; on va gâcher 6300 hectares de cette nature qui nous fait vivre !
Pourquoi certains d'entre nous sont-ils si pressés de mourir ?

Frawald
17/11/2021 - 06:11:05

Combien de millions dépensés pour quelques minutes gagnées entre deux villes importantes? Et pendant ce temps combien de petites lignes laissées à l'abandon? Avons-nous trop de terres agricoles pour en gaspiller quelques milliers d'hectares pour un caprice de citadins? Même pour des trajets professionnels, le gain de temps semble dérisoire.
Les "élus communautaires" sont bien loin des citoyens, des habitants des petites communes rurales et des petites villes. Il n'y a qu'à assister à des conseils communautaires pour s'en rendre compte.
Oui, un peu de bon sens.

buriti
16/11/2021 - 18:15:06

Merci de faire preuve de bon sens !

Daniel LAURO
16/11/2021 - 13:14:13

Mont-de-Marsan : 45 manifestants accueillent les élus communautaires venus débattre de la LGV
https://www.sudouest.fr/landes/mont-de-marsan/mont-de-marsan-45-manifestants-accueillent-les-elus-communautaires-venus-de-debattre-de-la-lgv-6952041.php  

Alain UGUEN
16/11/2021 - 08:55:03

Merci d'épargner nos finances et de prendre un autre projet de réaménagement des lignes actuelles.

miquèu campgran
15/11/2021 - 23:22:56

Ancien président d'une association environnementale qui s'est battue avec succès pour protéger le massif de la Gardiole ( proche de Montpellier) contre un projet porté par le groupe SUEZ, Je déplore aujourd'hui, à titre personnel, l'existence de ce projet de LGV pour plusieurs raisons :
- malgré de belles intentions affichées dans sa "propagande" promotionnelle, ce projet néglige le seul argument qui avait entraîné l'association des "Gardiens de la Gardiole" a en accepter le principe : le développement d'une ligne qui ferait la part belle au"frêt" afin de contribuer à la réduction des nuisances dues aux transports de marchandises par route.
- le maillage ferroviaire du territoire français aurait bien plus besoin d'être amélioré dans son raiseau de proximité plutôt que dans ses lignes à grande vitesse qui vont engloutir des sommes énormes (et disproportionnées en rapport à la crise économique actuelle ) dont le but essentiel et non avoué est de privilégier quelques nantis en leur faisant gagner quelques minutes sur des trajets de longues distances.
- dès 1992, l'ancien maire de Fabrègues, Claude Étienne, avait envisagé l'hypothèse d'une telle infrastructure à proximité du village à la condition qu'elle soit souterraine pour son passage dans le massif de la Gardiole, sous ce que l'on appelle le" Bois Royal". Cette condition a été reformulée par "les Gardiens de la Gardiole" quand avec la CRI ils ont exprimé leur avis sur ce projet. ET VOUS N'EVOQUEZ MÊME PAS CETTE HYPOTHÈSE DANS VOTRE PROJET!!!!??? Croyez vous que les populations limitrophe du massif de la Gardiole se satisfairont de quelques mesures compensatoires ridicules et qu'ils laisseront ballafrer irrémédiablement ce qui est considéré comme le poumon vert de Montpellier et qui a été si chèrement défendu il y a quelques années à peine ?
Philippe Massérini.

Philippe MASSERINI
15/11/2021 - 22:47:21

A quoi bon vouloir imposer aux populations des projets dont elles ne veulent pas? Il faudrait au moins les consulter, Et imposer aux collectivités locales des dépenses qu'elles ne pourront assumer qu'au détriment d'autres investissement, éventuellement, ceux-là, souhaités par les populations? J'allais écrire par les indigènes... car on en est là, et depuis longtemps.

geronimo
15/11/2021 - 19:21:20

bonour,
l'amélioration du réseau existant est plus économique et vu que des trains puissent y circuler à plus de 200 km/h suffit largement car pour de telles distances quelle est la différence en gain de temps ? si peu

vincent BERNARD
15/11/2021 - 13:57:24

Encore un projet obsolète et a côté de la plaque par rapports aux enjeux actuels.

Christian Perez-Gil
15/11/2021 - 12:02:39

GPSO = Grand Projet ferroviaire du Sud-Ouest,

Alain UGUEN
15/11/2021 - 10:53:01

C'est dans la droite ligne des grands projets inutiles. Pendant ce temps notre bien commun, comme les lignes secondaires, se meurent. Le bon sens ferait qu'on améliore et rénove le réseau secondaire. Qu'on en fasse une priorité. Ce serait bien plus utiles aux populations et le réseau ferré pourrait redevenir une vraie alternative à la voiture. Mais des mecs bardés de diplômes dans leurs tours dorées en ont décidé autrement ! Allez donc savoir ce qu'on leur a fourré dans le crane ?

Bruno Mauguil
15/11/2021 - 10:52:32

A toutes fins utiles (pour les "ignares" comme moi, qui se demandent ce que peut bien vouloir dire "GPSO", après les innombrables et énigmatiques acronymes de derrière les fagots qu'on nous sert depuis quelques années), GPSO c'est le sigle de "Grand Paris Seine Ouest". Bon, on est d'accord, c'est hermétique pour pouvoir couvrir tout et n'importe quoi. D'où l'intérêt de cette action.

Anne
15/11/2021 - 10:46:38

Les lignes "secondaires" doivent être aussi entretenues et utilisées pour le bénéfice de tous.
La LGV ne doit plus avoir la priorité tout en restant d'actualité à un rythme réduit.

Bruno Cappelle
15/11/2021 - 10:12:25

Réseau ferroviaire - Une politique d’investissements à remettre sur les rails - Action UFC-Que Choisir - UFC-Que Choisir
https://www.quechoisir.org/action-ufc-que-choisir-reseau-ferroviaire-une-politique-d-investissements-a-remettre-sur-les-rails-n95052/  

Alain UGUEN
15/11/2021 - 09:16:05

 

Diffusion de l'info

Vous avez un site internet, un blog ? faites un lien vers cette cyberaction en insérant ce code sur votre site:

 

Formulaire de collecte d'informations

  • Les informations qui vous concernent sont destinées à Cyberacteurs.
  • Elles serviront uniquement à des opérations dont Cyberacteurs aura la maîtrise, soit seul, soit en partenariat avec d'autres.
  • Les données (nom, prénom, adresse électronique, ville, profession) sont stockées afin d'empêcher de participer deux fois à la même cyberaction .
  • Elles n'aparaissent en aucun cas sur notre site, ni celui de notre partenaire.
  • Les données (nom, prénom, code postal, ville, profession) peuvent éventuellement être publiées sur un fichier pdf et envoyées au(x) destinataires(s) de la cyberaction .
  • Les adresses électroniques ne seront en aucun cas diffusées à quiconque, excepté bien sûr au destinataire de votre courriel.
  • Les adresses postales pourront être éventuellement utilisées dans le cadre d'envois communs à plusieurs partenaires le tiers (imprimeur ou expéditeur) s'engageant expressément à n'utiliser le jeu d'adresses que pour l'envoi concerné.
  • En cliquant sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous acceptez de recevoir les cyber@ctions diffusées par Cyberacteurs au rythme d'une quarantaine par an (inactivité complète en juillet et aout). Vous ne recevrez aucun message d'autres que de cyberacteurs.
  • Chaque message comporte à la fin une formule de désabonnement utilisable à tout moment.
  • En ne cliquant pas sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous ne recevrez de Cyberacteurs aucun autre message que les confirmations de participation à une cyber@ction ou pétition.
  • Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des donnés qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, adressez vous à Cyberacteurs
traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !