actualité écologie

AG Cyberacteurs

22 V'là les acteurs des transitions

PROJECTION DU FILM UNE FOIS QUE TU SAIS

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

SPAM etc...

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

APPEL : Les petits pas ne suffisent pas

Ne laissez pas vos appareils en veille

Journal des Bonnes Nouvelles

2023 l'année des droits

vacances de votre animateur

Jour du dépassement : Pourquoi le recul cette année du 'jour du dépassement' est un trompe-l'œil

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

2024 année délicate

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

météo

Les amis des 150

image vide cyberacteurs
image vide



Pétition : La vérité sur la mort du joggeur dans les algues vertes en 1989

"Je ne lâche pas ! " 35 ans après la mort d’un joggeur, Pierre Philippe, ancien médecin urgentiste à l’hôpital de Lannion, a écrit au ministre de la Justice pour demander le rapport d’autopsie d’un jeune homme décédé sur une plage bretonne au milieu des algues vertes.

[ 2 033 participations ]

Pour aller directement à la signature Cliquez ici

recommander par courriel    partager sur framasphère

 

Pétition mise en ligne le 14 avril 2024

Proposée par Cyberacteurs
En soutien à Pierre Philippe médecin urgentiste


Elle prendra fin le : 14 juillet 2024

Plus d'infos

H2SC’était l’été 1989. Pierre Philippe était médecin aux urgences de Lannion. Un jour, on lui a amené le corps sans vie d’un jeune homme de 28 ans. Le joggeur avait été retrouvé dans un amas d’algues vertes sur la plage de la Lieue de Grève au fond de la baie de Lannion à Tréduder contiguë à Saint-Michel-en-Grève dans les Côtes-d’Armor. Quand il ouvre la housse dans laquelle le corps est enfermé, l'odeur des algues en décomposition est si insupportable qu'il doit tout arrêter. 
Le médecin ne comprend pas comment un sportif, jeune, apparemment en pleine forme, a pu succomber. Il soupçonne les algues vertes et demande une autopsie.

Les algues tueuses ?

Lorsqu’elles se décomposent sur les plages, les algues vertes dégagent du H2S, sulfure d'hydrogène. Un gaz qui peut se révéler très dangereux, notamment, en cas d’effort. "On l’a vu depuis", constate le médecin.

En 1999, un ramasseur d’algues perd connaissance dans la même baie de Saint-Michel. Il reste cinq jours dans le coma. En 2008, deux chiens trouvent la mort sur la plage d’Hillion. En 2009, un autre ramasseur d’algues, Thierry Morfoisse décède à bord de son camion après une journée à transporter des algues en putréfaction. Quelques semaines plus tard, c’est un cheval qui tombe, cheval intoxiqué à côté de son cavalier victime de la même intoxication sur-aiguë. Il est sauvé de justesse grâce à l'intervention d'un ramasseur d'algues avec son tracto-pelle.
En 2011, 36 sangliers En 2011, ce sont 36 cadavres de sangliers qui sont retrouvés pendant le mois de juillet dans l'estuaire du Gouessant et les plages de la Grandville et Hillion à l'est de la Baie de Saint-Brieuc classée réserve naturelle et inscrite comme site Natura 2000. Après analyse des cadavres les deux organismes publics l'ANSSES et lINERIS révèlent la présence dans les tissus des animaux d'hydrogène sulfuré à des doses mortelles et concluent à la cause hautement probable d'une intoxication à l'hydrogène sulfuré.
En 2016, un autre joggeur est retrouvé est retrouvé mort le nez dans la vase du même estuaire du Gouessant.

Aujourd'hui la justice, par un jugement au Tribunal Administratif de Rennes, a forcé les autorités à reconnaître la mort du cheval par intoxication à l'hydrogène sulfuré des marées vertes en 2009 sur la plage de la Lieue de Grève en baie de Lannion. Pour les sangliers de la Baie de Saint-Brieuc en 2011, même diagnostic établi par deux instituts publics de santé, l'ANSSES et l'INERIS.

Première salve de courriers il y a 15 ans

En 1989, l’autopsie du jeune joggeur a bien eu lieu. Pierre Philippe a été en contact avec un des deux médecins qui l’a pratiquée. Mais il n’en a jamais eu les résultats. Il vient encore une fois de les demander, en s’adressant cette fois au ministre de la Justice !

Je ne lâche pas, quitte à paraître pénible, je ne lâche pas ! Je veux clore cette histoire.
Pierre Philippe

Le médecin avait déjà réclamé ces documents à la justice, il y a 15 ans… Il avait adressé différents courriers : d’abord au tribunal de Guingamp, puis à celui de Saint-Brieuc, à la cour d’appel de Rennes. Au bout de six ou sept lettres sans réponse, il avait renoncé.

À l’époque, il souhaitait publier un article scientifique sur la dangerosité des algues, pour que les médecins confrontés à des décès dans les mêmes conditions, soient informés. L’article est sorti sans l’autopsie. Il y fait référence, mais… a laissé un sentiment d’inachevé à Pierre Philippe.

Un silence assourdissant

À l’occasion de la sortie du film Les algues vertes, inspiré par la bande dessinée d’Inès Léraud, Algues vertes, l’histoire interdite, le médecin a eu envie de mettre un point final à cette triste histoire.
"Je me suis dit, maintenant, la messe est dite. Cette mort, ce n’est plus un mystère. Ce jeune homme est décédé à cause des algues vertes. Comme le cheval, les sangliers, il n’y a plus de doute sur les causes du drame…"

Il a repris sa plume et recommencé à expédier ses lettres. Une première missive en juillet au procureur de la République de Saint-Brieuc, puis une autre avec accusé de réception, puis une troisième à Rennes. Chaque fois, ses lettres sont restées sans réponse.

En mémoire de ce jeune homme

"Ce silence ne fait qu’engendrer de la méfiance et de la défiance vis-à-vis des autorités, regrette le médecin. C’est Kafka, Ubu… je ne sais plus."
Cela ne me satisfait pas de savoir qu’un jeune homme est mort il y a 35 ans et que des éléments nous soient toujours cachés.
Pierre Philippe

"Je n’ai rien à gagner dans cette histoire-là, tous les éléments sont suffisants pour dire que les algues vertes ont tué. Mais cela ne me satisfait pas de savoir qu’un jeune homme est mort il y a 35 ans et que des éléments nous soient toujours cachés."
"C’est un peu comme un cold case, compare-t-il. Parfois, on finit par trouver ce qui s’est passé. Cela ne fait pas revenir la victime, ça ne change pas le cours des choses mais au moins, on sait ce qui s’est passé." 

L’urgentiste aimerait des réponses et continuera de se battre en mémoire de ce jeune joggeur et des autres victimes des algues vertes.

Pierre Philippe et l'association Défense des Victimes des Marées Vertes demandent à l'ARS une étude épidémiologique. "On sait qu’en cas de forte concentration, les algues vertes peuvent tuer, mais on ignore ce qui se passe dans les organismes qui sont en contact régulier avec les algues."

Les années passent, mais l’urgentiste n’entend pas baisser les bras. Nous vous proposons de nous joindre à lui pour réclamer des réponses à toutes ses questions.

Sauvegarde du Trégor Goëlo Penthièvre a sollicité l'ARS pour qu'elle accorde son soutien à ce médecin courage. Dans le même temps, elle s'est adressée au procureur de Saint-Brieuc pour qu'il réponde à la demande de Pierre Philippe.

Rappel Pétition : Justice pour Thierry Morfoisse
https://www.cyberacteurs.org/cyberactions/justicepourthierrymorfoisse-6508.html  

Texte de la pétition

Les soussignés se joignent au médecin urgentiste qui, depuis 35 ans, se bat pour avoir les résultats de l'autopsie du corps du joggeur retrouvé dans un amas d’algues vertes sur la plage de Saint-Michel-en-Grève.

 

Signer !

credible

Les champs marqués d'une * sont obligatoires

J'ai un compte

Adresse électronique *
Mot de passe *
credible

Je signe sans compte

champs obligatoires
Nom *
Prénom *
Courriel *
Code postal *
Commune *
Pays *
champs facultatifs
Profession
Adresse

(Cyberactions et journal des bonnes nouvelles) Si vous les recevez déjà, pas besoin de cocher cette case.

Je souhaite que mes coordonnées (nom | prénom | code postal | commune | profession) ne soient pas visibles sur le site de cyberacteurs. Elles seront juste collectées afin de figurer sur le document au format PDF envoyé au(x) destinataire(s) de la pétition.


 

14 commentaires

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e

 

Bonjour,
Soutien total !
Je pensais que c'était réglé cette histoire. Il y en a marre ! Toujours pareil comme partout le silence le joue la montre et l'écrasement des puissants qui ne veulent pas perdre leurs privilèges.
Cdt,

Romain Raspail
28/04/2024 - 16:05:13

De tout cœur avec vous dans ce combat!

nicolas wyss
21/04/2024 - 21:49:05

j'habite plestin, j'ai vécu les algues vertes, aujourdhui pour facilité leur ramassage ils ont modifiés la configuration de la baie dite de St Efflam, en canalisant perpendiculairement au trait de côtes les cours d'eaux. les flux d'azote cependant se poursuivent au même rythme, en cause L'agriculture intensive, dernier projet sur la commune de Plestin un volailler industriel de 180 000 têtes, 1 400 000 volailles/ ans
le collectif sauve qui poule c'est créé, a milité , défilé, le projet va tout de même se réaliser, Au mépris de notre Environnement, de notre Humanité, de nos Droits.

eric auvrouin
19/04/2024 - 17:43:42

On veut la vérité

Dupin
17/04/2024 - 18:49:12

Il est insupportable et indigne de constater le mépris affiché par nos élus à l’égard des citoyens en ne rendant pas les services pour lesquels ils ont été élus. Si leur seul rôle est de jouer le fusible á l’égard de responsables plus haut placé, c’est bien un système mafieux qui nous gouverne et qui protège par complicité les responsables de morts impunis.

Michel Claisse
16/04/2024 - 12:11:10

pour que la vérité enfin soit connue

duplant
16/04/2024 - 09:30:37

je viens de signer la pétition "algues vertes". Problème: la signature de vos pétitions ne fonctionne désormais plus que sur mon ordi de bureau, et pas de mon smartphone, lequel
ne reconnait pas mon mot de passe. Explications?

Jean-François MAGNIEN
15/04/2024 - 17:34:39

Silence ? vous avez dit Silence ? comme c'est bizarre ! tout le monde a compris mais seuls les coeurs vaillants osent crier, les hautes sphères restent et resteront muettes; c'est parfaitement scandaleux

maripachats
15/04/2024 - 16:09:28

bravo de reprendree le combat qui n'a pas cessé.

marylou perrin
15/04/2024 - 15:59:57

Bravo de reprendre ce dossier notre petits fils Youn a joué dans le documentaire les algues vertes et bien sûr ce combat doit se poursuivre

andre perrin
15/04/2024 - 15:58:05

Bravo pour votre persévérance !!

Sabine Huppert
15/04/2024 - 14:33:51

Nous voulons la vérité !

Gilles MONSILLON
15/04/2024 - 14:29:49

Il va sûrement y avoir quelqu'un pour dire que 35 ans après, ce n'est pas un urgentiste qui est le mieux placé...

Bibi
15/04/2024 - 13:53:26

Nous voulons la vérité !

Gilles MONSILLON
15/04/2024 - 12:31:43

 

Diffusion de l'info

Vous avez un site internet, un blog ? faites un lien vers cette pétition en insérant ce code sur votre site:

 

Formulaire de collecte d'informations

  • Les informations qui vous concernent sont destinées à Cyberacteurs.
  • Elles serviront uniquement à des opérations dont Cyberacteurs aura la maîtrise, soit seul, soit en partenariat avec d'autres.
  • Les données (nom, prénom, adresse électronique, ville, profession) sont stockées afin d'empêcher de participer deux fois à la même cyberaction .
  • Elles n'aparaissent en aucun cas sur notre site, ni celui de notre partenaire.
  • Les données (nom, prénom, code postal, ville, profession) peuvent éventuellement être publiées sur un fichier pdf et envoyées au(x) destinataires(s) de la cyberaction .
  • Les adresses électroniques ne seront en aucun cas diffusées à quiconque, excepté bien sûr au destinataire de votre courriel.
  • Les adresses postales pourront être éventuellement utilisées dans le cadre d'envois communs à plusieurs partenaires le tiers (imprimeur ou expéditeur) s'engageant expressément à n'utiliser le jeu d'adresses que pour l'envoi concerné.
  • En cliquant sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous acceptez de recevoir les cyber@ctions diffusées par Cyberacteurs au rythme d'une quarantaine par an (inactivité complète en juillet et aout). Vous ne recevrez aucun message d'autres que de cyberacteurs.
  • Chaque message comporte à la fin une formule de désabonnement utilisable à tout moment.
  • En ne cliquant pas sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous ne recevrez de Cyberacteurs aucun autre message que les confirmations de participation à une cyber@ction ou pétition.
  • Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des donnés qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, adressez vous à Cyberacteurs
traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !