actualité écologie

Journal des Bonnes Nouvelles

AG Cyberacteurs

Ne laissez pas vos appareils en veille

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

Jour du dépassement : Pourquoi le recul cette année du 'jour du dépassement' est un trompe-l'œil

Les amis des 150

22 V'là les acteurs des transitions

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

météo

SPAM etc...

2023 l'année des droits

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

PROJECTION DU FILM UNE FOIS QUE TU SAIS

APPEL : Les petits pas ne suffisent pas

image vide cyberacteurs
image vide



Pétition : Non aux centrales voltaiques sur les terres Ni à Ploerdut ni ailleurs

Bientôt sur Ploërdut (56), 31 hectares de terres agricoles recouvertes de panneaux photovoltaïques !
Bientôt sur la Montagne de Lure (04), 550 hectares de forêts, terres naturelles et agricoles recouvertes de centrales photovoltaïques...

[ 1 725 participations ]

Pour aller directement à la signature Cliquez ici

recommander par courriel    partager sur google+  
      partager sur framasphère

 

Pétition mise en ligne le 14 février 2023

Proposée par Cyberacteurs
En partenariat avec Le collectif Terres Libres
En soutien à collectif Elzéard-Lure en résistance

Plus d'infos

photovoltaïqueUn projet de centrale photovoltaïque de 57000 panneaux sur 7 parcelles agricoles sur Ploërdut, avec clôtures hautes de 2,5 mètres, est porté par le groupe Valeco (Montpellier) et EnBW (Allemagne). Pour rendre socialement acceptable ce projet industriel, il est verdi : des moutons et leur herbage bénéficieraient de l'ombre des panneaux solaires.

Mais que vient faire ce projets sur les terres de Centre Bretagne jusqu'ici préservées par ses habitants ?

Les risques d'un tel projet sont grands et nombreux :

Pour la Biodiversité : lorsqu'il n'en nécessite pas la coupe, ce type d'installation vient en lieu et place de plantations d'arbres et de haies pourtant cruciales pour le climat, la biodiversité et le paysage ; et empêche la libre circulation des animaux sauvages.

Pour l'Agriculture : l'agriculture va connaître des mutations pour faire face aux enjeux alimentaires et écologiques à venir, nécessitant de maintenir disponibles les terres agricoles ; de renforcer la filière paysanne et favoriser l'installation de jeunes agriculteurs.

Pour le monde Rural : sommes-nous des citoyens de seconde zone ? La campagne est-elle à ce point déconsidérée qu'elle doive se soumettre aux désirs de consommation effrénée, aux spéculations et à toutes les compromissions, quitte à nous diviser ?

Nous sommes conscients de la nécessaire réorientation de la consommation et de la production d'électricité au regard de la conjoncture actuelle et des devenirs écologiques de nos sociétés. Le prix de l'énergie va exploser. Mais peut-être semble-t-il plus rentable pour les entreprises de profiter des difficultés financières de nombreux agriculteurs ? 

Le collectif Terres Libres, composé d'agriculteurs, de retraités, d'ouvriers, d'enseignants, de médecins, d'artisans, de commerçants, etc. se mobilise activement pour lutter contre l'aboutissement d'un tel projet.

Mais nous avons besoin de vous et chaque signature compte pour faire pression auprès des décideurs et responsables de ce projet !

À Ploërdut, la crainte autour de l’immense projet photovoltaïque
https://www.letelegramme.fr/morbihan/pontivy/a-ploerdut-la-crainte-autour-de-l-immense-projet-photovoltaique-05-02-2023-13273240.php  

Ploërdut. Le projet agrivoltaïque nourrit les débats
https://www.ouest-france.fr/bretagne/ploerdut-56160/ploerdut-le-projet-agrivoltaique-nourrit-les-debats-dff3918a-3cc1-11ed-88ae-d5c4bb380dd6  

Ploërdut. Des panneaux solaires à venir sur le toit de l’espace Koëd-Noz
https://www.ouest-france.fr/bretagne/ploerdut-56160/ploerdut-des-panneaux-solaires-a-venir-sur-le-toit-de-l-espace-koed-noz-862a1f1e-7fc6-11ed-8f88-30cd959a66a5  

Près de 130 hectares aux Omergues, 24 hectares à Banon, 19 à Fontienne, 20 à Peyruis, 8 à Château-Arnoux… Les petites communes de la montagne de Lure, dans les Alpes-de-Haute-Provence, suscitent l’appétit croissant des entreprises photovoltaïques.
https://lareleveetlapeste.fr/sur-la-montagne-de-lure-500-hectares-de-forets-sont-menaces-par-des-centrales-photovoltaiques/  

Texte de la pétition

NON AUX CENTRALES VOLTAÏQUES SUR LES TERRES
                          OUI AUX PANNEAUX SUR LES TOITS !

Les espaces déjà artificialisés ne manquent pas : zones commerciales, autoroutes, parking, usines etc.

 

Signer !

credible

Les champs marqués d'une * sont obligatoires

J'ai un compte

Adresse électronique *
Mot de passe *
credible

Je signe sans compte

champs obligatoires
Nom *
Prénom *
Courriel *
Code postal *
Commune *
Pays *
champs facultatifs
Profession
Adresse

(Cyberactions et journal des bonnes nouvelles) Si vous les recevez déjà, pas besoin de cocher cette case.

Je souhaite que mes coordonnées (nom | prénom | code postal | commune | profession) ne soient pas visibles sur le site de cyberacteurs. Elles seront juste collectées afin de figurer sur le document au format PDF envoyé au(x) destinataire(s) de la pétition.


 

44 commentaires

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e

 

29 Nov 2023 Colloque Photovoltaïque et Biodiversité à l'assemblée nationale.
Merci la LPO, et arrêtons d'avoir peur des renouvelables ! https://eye.emailing.lpo.fr/m2?r=wAXNBZa4NjFkNTg3NGY0YjRiODExYTgyZTcyYjMzxBBp0IArFFwITGfQkPDQ01Ylf1nQlbg2NGYxYWE5OWY3ZmE3MzE5NDQxMjBlN2a0Y29udGFjdEBuZWdhd2F0dC5vcmeglqpDT05UQUNUX0lEtnhlbl9OUFBTUVVLeS1CNkNORVpKckGzRU1BSUxfQ09SUkVDVElPTl9JRKCxT1JJR0lOX0NBUFRJT05fSUSyc8OpbWluYWlyZSBQViAyMDIzrk9SSUdJTl9LSU5EX0lEpExJU1SzUEhPTkVfQ09SUkVDVElPTl9JRKCoU1RBVEVfSUSmTk9STUFMtnhTNUJlbkpkU3BPSWlkYzgtcm1Qb1Gg  

Quelles sont les 2 menaces principales de l'Humanité ?
...
Les bombes atomiques et la dérive CLIMATIQUE. Pour celle-ci, SOBRIETE et RENOUVELABLES Sont les seules extincteurs à notre disposition : donc oui, il faut réfléchir où on installe éoliennes, méthaniseurs, petit hydraulique, photovoltaïque, mais arrêtez de vous plaindre que l'extincteur n'a pas la bonne taille, couleur ou lieu d'implantation, merci !

Pendant ce temps, des gens meurent, y compris en Europe et en France de canicules, inondations, incendies ...
Et le retour des famines n'est pas de la science-fiction !

Jean-Marc CONVERS
11/09/2023 - 01:21:34

Dans les Alpes-de-Haute-Provence, après avoir défriché le site de la montagne de Lure, l’entreprise Boralex, qui souhaite construire une centrale photovoltaïque couvrant 16,7 hectares, continue les travaux. Plusieurs collectifs ont porté plainte pour destruction d’espèces protégées, mais les bulldozers poursuivent le chantier. Les militants se mobilisent en continu, dont certaines femmes en soutien-gorge.
https://reporterre.net/Carte-des-luttes-les-temps-forts-de-la-rentree  
https://www.laprovence.com/article/region/23953030068796/alpes-de-haute-provence-des-femmes-en-soutien-gorge-pour-manifester-contre-le-projet-de-centrale-photovoltaique-sur-la-montagne-de-lure  

Alain UGUEN
08/09/2023 - 08:29:01

Dans la Nièvre, la colère gronde contre les 64 projets de parcs agrivoltaïques
https://france3-regions.francetvinfo.fr/bourgogne-franche-comte/nievre/dans-la-nievre-la-colere-gronde-contre-les-64-projets-de-parcs-agrivoltaiques-2745890.html#xtor=EPR-521-  

Alain UGUEN
06/04/2023 - 09:55:24

Agrivoltaïsme en question : avantages et inconvénients d’installer des panneaux solaires dans les champs
https://theconversation.com/agrivolta-sme-avantages-et-inconvenients-dinstaller-des-panneaux-solaires-dans-les-champs-202022  

Alain UGUEN
06/04/2023 - 09:38:13

Je suis absolument contre ce projet quand on sait que l on a droit à de l'énergie libre et gratuite tout est fait pour nous détruire et nous faire payer cela suffit maintenant et les gens y crois en plus !

michèle giacometti
03/04/2023 - 17:21:43

J'avoue être très perplexe face à ces révoltes contre des projets photovoltaïques : d'un côté il nous faut des énergies renouvelables, le solaire en est une, de l'autre on hurle dès qu'une compagnie veut en installer quelque part.
Alors ni l'éolien ni le solaire !! Que vous faut-il donc ? et où le mettre ? ET surtout pas du nucléaire, bien sûr !
Sur le document présenté je ne vois pas de forêt détruite mais une montagne rocheuse où, à première vue, des panneaux solaires seraient sans danger pour la faune locale. Ces panneaux sont installés à une certaine hauteur du sol qui permet le passage en dessous, non ?
A force de crier au loup à chaque initiative d'énergie renouvelable, les écologistes vont finir par décourager tout le monde. Je le dis parce que je suis aussi une écologiste, mais je sais également qu'on ne peut faire d'omelette sans casser les oeufs.
Alors ici, la réflexion, me semble t-il, doit dépasser une guerre de clan et sortir du bon (le local) contre le mauvais (l'industriel) pour un élargissement de la question sur "quelles énergies renouvelables sommes nous prêts à accepter pour le monde futur"

Jonquille
03/04/2023 - 10:47:27

Alpes du Sud : les défenseurs de la forêt bloquent un chantier de parc photovoltaïque
https://reporterre.net/Alpes-du-Sud-les-defenseurs-de-la-foret-bloquent-un-chantier-de-parc-photovoltaique  

Alain UGUEN
01/04/2023 - 12:06:41

Alpes-de-Haute-Provence : La Montagne de Lure est en danger : 500 hectares de forêts sont menacés par des centrales photovoltaïques : poursuite de la résistance demain jeudi 30, 10h, à Cruis
https://yonnelautre.fr/spip.php?article15928  

Alain UGUEN
31/03/2023 - 10:07:42

Il faudrait demander de mettre les panneaux à 3 mètres du sol pour pouvoir exploiter le sol dessous. Soit pour l"élevage, soit pour la culture, soit pour les promenades ou les pique-niques.

Michel Decollogne
28/03/2023 - 19:45:24

Tout à fait d'accord avec cette protestation. Pas D'énormes champs de panneaux qui installent une industrie à la campagne.
Oui à une utilisation individuelle (ou collective) du photovoltaïque en privilégiant les bâtiments sans intérêt architectural.
Attention à ne pas massacrer des toits qui font partie de nos paysages.

buriti
07/03/2023 - 10:22:46

SI on recouvrait les voies ferrées françaises on pourrait produire 50GW et 55 à 60TWh soit 4 fois al consommation actuelle du secteur ferroviaire français.
SNCF réseau aurait rapidement des milliards d'euros de bénéfices lui assurant uen indépendance financière pour entretenir et réhabiliter le réseau sans metrte des tarifs de péage dissuasifs et au contraire subventionner les petites lignes pour assurer leur redémarrage
Cela assurerait la protection contre le bruit des riverains des voies, indispensable si on veut quadrupler la part modale du train (actuellement moins de 10% du trafic)
Cela protègerait la circulation ferroviaire et les installations des accidents avec les humains et les animaux, des intempéries (fortes pluies, neige, gel, verglas, feuilles sur les rails) qui perturbant gravement l'exploitation.
La structure porteuse devant résister aux intempéries et à la circulation des trains,pourra supporter facilement l'électrification évolutive des voies qui ne le sont pas encore et régler définitivement l'alimentation des trains avec un impact minimal du transport ferroviaire plutôt que les solutions "autonomes" qui ont de fort impacts environnementaux et éthiques (par exemple quand on dévaste un pays pour lui voler son lithium à bas coût comme cela se fait en Amérique du Sud et comme cela est prévu en Serbie).
Les "feeders" d'alimentation des caténaires et des câbles évacuant l'énergie des panneaux et leurs installations annexes peuvent être mutualisés.
Des panneaux complémentaires pourront être installés sur des terrains publics et privés contigüs et gérés par la même société publique filiale de SNCF Réseau pour mutualiser les installations.
Celle-ci étant profitable aura les moyens d'investir dans des installations de régulation centralisées (STEP) mais aussi délocalisées (récupération des concessions hydroélectriques d'EDF pour rendre les installations réversibles.
Pour le reste il faut effectivement commencer par installer des toits solaires (et pas seulement quelques panneaux collés sur des toitures) sur les constructions et parkings
Enfin les serres agrivoltaïques doivent être pensées d'abord pour leur intérêt agricole. Pour cela il faut qu'elles soient réalisées par des structures locales liées au monde agricole et qu'elles vendent leur électricité au profit de la création de ces nouveaux espaces de culture (de préférence au contact des villes et villages car on peut récupérer 3 fois plus de chaleur basse température que d'électricité avec la même installation. Idem pour les voies ferrées en zone urbaine d'ailleurs.

Jean-marc TAGLIAFERRI
02/03/2023 - 17:27:34


Les industriels du voltaïque sont gourmands, ils arrivent avec leur projet, des fonds et le coup de pied au cul à donner aux agriculteurs, à l'habitant secondaire parachuté et aux environnementalistes ... Acceptez, et alors vous laissez ravager les forêts, disparaître vos propres terres agricoles, ces tristes sires s’emparer de la friche qui se repose après le gavage d'intrants, incarcérer dans un enclos grillagé les moutons qui ne verront plus le ciel, priver de paysage les enfants quand ils roulent en bus diesel vers la ville.
NON à l’alliance franco-allemande qui veut mettre main basse sur PLOERDUT. Résistez tous contre les accapareurs de terres et les déprimeurs de moutons.

Aïchat Nussy

Colette Nusbaum Vallet
26/02/2023 - 16:28:33

La Colline aux Oiseaux, à Caen, ancien site d'enfouissement (peut-être pas nucléaire) ... devenue un parc botanique.

Le Parc des Moulins à Troyes ... devenu un parc familial, pourtant anciennes teintures ayant pollué les sols.

camille jamet
20/02/2023 - 22:19:29

Contre les panneaux sur des coupes de bois et des espaces naturels.
Il y a en effet des installations placées en hauteur des parcelles qui permettent de cultiver dessous. A étudier je pense.
D'accord avec tous les bâtiments disponibles à équiper. Il faut aussi que les aristos les architectes de France lâchent un peu du lest. Les équipementiers ne sont pas fous en effet. C'est bien plus profitable d'installer sur de grandes surfaces vierges.

Bonne journée.

Romain Raspail
20/02/2023 - 07:36:22

Les toits d'abord! publics, commerciaux, maisons individuelles. On aura pas besoin de stériliser la terre nourricière...
Bertile le renard

bertile boucard
19/02/2023 - 12:32:03

On voit que pleins de forêts sont aussi visées, et pas seulement les champs.
Le solaire participant à la destruction des forêts ? « Intéressant » !
Au Sénat, dans la vidéo, ils parlent tous de l’alimentation !!!??? Les champs ne servent pas qu’à cultiver de la nourriture. Par exemple, on cultive le lin, le coton, les patates, dont la fécule servira à faire des sacs pour les courses ou les légumes.

Je vous mets ci-après, un mail que j’ai envoyé à Monoprix, qui illustre ce que je dis ci-dessus :
« Bonjour,

J’ai revu le dépliant que j’avais pris dans un de vos magasins, intitulé « Pour consommer durable, suivez le guide… » Agissons pour demain tous les jours - MONOPRIX. Je ne trouve pas de date sur ce dépliant, je ne peux donc vous dire quand vous l’avez sorti.

Vous n’êtes pas le 1er magasin (y compris des magasins bio) qui pense faire un acte durable en n’utilisant pas de sacs en plastique parce que vous proposez des emballages d’origine végétale.
Voici ce que vous dites : « Monoprix à fait le choix du PLA (Acide Polyactique) pour emballer ses pommes de terre. Obtenu à partir d’amidon de maïs, il est entièrement biodégradable et permet de réduire l’utilisation des ressources non renouvelables telles que le pétrole.
Or, le maïs qui est à l’origine de l’amidon de maïs utilisé, est-il un maïs cultivé en bio ? C’est peu probable. Et si ce n’est pas le cas, la culture utilise des produits dérivés du pétrole comme les fertilisants et les pesticides. En plus le maïs est très consommateur d’eau.

Je vous propose une solution tout a fait d’actualité, puisque La Conférence pour le commerce et le développement de l'ONU (CNUCED) réunissait mercredi 18 janvier 2023 à Genève des acteurs de la branche et des représentants d’Etats intéressés par le chanvre, ce végétal aux vertus multiples.
Les Nations unies sont convaincues que le cannabis légal est l’une des clés d'un développement durable. Largement sous-exploitées, ses vertus sont pourtant nombreuses.
En effet, le chanvre nécessite peu, voir pas du tout de pesticides et d’intrants, et est très peu consommateur d’eau. En plus on peut faire du plastique biodégradable avec cette plante.
Voyez cet article : https://www.cannaconnection.com/fr/blog/18298-plastique-de-chanvre-peut-changer-monde   - Le plastique de chanvre peut-il changer le monde ?

En plus, on peut aussi faire du papier avec le chanvre. Autrefois, les dollars étaient en papier de chanvre. Donc les sacs en papier utilisés dans vos magasins pourraient être en papier de chanvre. Que de forêts cela sauverait. En plus le papier issu du bois est très polluant à fabriquer, cette technique utilise beaucoup de produit de chimie de synthèse.
Etant donné tout ce que vous avez mis en place, d’après votre dépliant, comme : le transport fluvial, le transport ferroviaire, les camions roulant au gaz naturel, …
Je me dis que vous pourriez, une entreprise comme la votre, mettre en place à partir d’une culture du chanvre, une entreprise qui transformerait celui-ci en plastique et en papier.
C’est avec des entreprises telle que la votre que ce genre de projets pourrait être développés.
Historiquement très présent en France, le chanvre était cultivé sur environ 170’000 hectares au XIXème siècle, au sommet de son exploitation nationale.
La culture du chanvre en France actuellement, couvre environ 8000 hectares de terrain. Un large potentiel s’offre donc à nous en ce beau pays de France.

Merci de me tenir au courant de votre décision. »


Pour informer ceux qui ne savent pas, des lobbies US (des propriétaires de forêts, et de puits de pétroles) ont fait interdire le chanvre qui ne faisait gagner de l’argent qu’aux paysans, pour vendre leur bois qui a servi à faire de la pâte à papier, et le pétrole qui a servi aux premiers vêtements en nylon. Et les lobbies US sont forts, cela a fonctionné, la culture du chanvre présenté comme le « diable drogue », la culture du chanvre a été interdite presque partout dans le monde.
A savoir également que la culture du chanvre met 70 jours à arriver à maturité contre 20 à 80 ans pour le bois.
Et il semble effectivement préférable de mettre le chanvre et les cultures dans les champs, et les panneaux solaires sur les parkings, et sur les toits, que l’inverse ;-).

En prime :
https://lumieresurgaia.com/du-tissu-au-plastique-le-chanvre-est-il-vraiment-capable-de-faire-tout-cela/   - Du tissu au plastique, le chanvre est-il vraiment capable de faire tout cela ?

Nouvelleau
19/02/2023 - 07:47:05

merci à Fabrice pour cette idée de BON SENS !
je transfère largement : élus , CCPRM , militants , etc ...

jean jordan
17/02/2023 - 16:07:22

Bien le bonjour,
C'est hallucinant de lire qu'il existe des projets d'implantation de panneaux photovoltaïques dans les champs, sur des terres agricoles alors que les toitures des bâtiments et habitations n'en sont pas encore équipées !
La faute au schéma Power-Plant de nos décideurs abusés par leur avidité !
Si au lieu de penser à leur intérêt privé ils pensaient enfin au bien commun, donc à ce que chacune et chacun soit partenaire du projet, mais même pas ! Normalement représentant des Citoyennes et Citoyens ils cherchent à imposer leur projet absurde afin de seulement s'enrichir personnellement, ce qui est de la concussion !
Voici l'état de notre société, nos élus trahissent la Démocratie sous couvert de libéralisme, ce au mépris du bien commun, et surtout sans aucune autre vision que celle de s'accaparer les ressources et de nous obliger.
Il est temps de leur faire comprendre que les petits intérêts privés sont antinomiques de l'intérêt commun, et que, élus, ils ont le devoir d'agir en Citoyens et non en futur actionnaire.
Bon courage et bonne journée.
Philippe BIAUX

Philippe BIAUX
17/02/2023 - 09:32:18

le département du Lot a voté de totalement s'opposer à ces sortes d'installations
et privilégie de soutenir financièrement les particuliers qui installent des panneaux solaires sur leurs propres maisons et autres bâtiments
https://actu.fr/societe/le-departement-du-lot-s-oppose-au-projet-de-parc-photovoltaique-de-totalenergies_57160192.html  

Alain UGUEN
16/02/2023 - 10:54:34

vu dans un reportage sur arte : en hollande, certains agriculteurs ont acceptés des panneaux de ce type, mais en hauteur suffisante pour continuer à cultiver en dessous, pourquoi ne pas les imiter ??

marpiachats
16/02/2023 - 07:49:37

en réponse à Antoine Couturier ( et à Jonquille ! )
Je suis POUR le développement de l'énergie solaire photovoltaïque et POUR le développement de l'agrivoltaisme.
réponse :
Alors vous rejoignez les valéco, sun agri (qui vient d'être racheté par eiffage...) etc. qui se développent avidement pour engranger sur le dos de l'agriculture, de la biodiversité et des consommateurs et qui ne feront pas baisser le prix de l'électricité pour chacun d'entre-nous ?
Je ne signerais pas cette pétition et je trouve fort regrettable qu'elle soit relayée par Cyber'acteurs.

"lorsqu'il n'en nécessite pas la coupe, ce type d'installation vient en lieu et place de plantations d'arbres et de haies pourtant cruciales pour le climat"
C'est FAUX. On parle ici d'installer des panneaux dans des champs, que je sache il n'y a pas d'arbres dans les champs.
De plus, rien n'empêche de faire les 2 : des panneaux dans les champs et des plantations de haies autour/ailleurs.
Dans certains cas, c'est même le développeur PV qui aide au financement des plantations de haies.
Si, chez nous et en Bretagne les agriculteurs concernés ont déjà commencé à couper des arbres des haies (c'est peut-être illégal mais c'est comme ça). et pour planter des arbres partout ailleurs quand les surfaces concernées sont de l'ordre de dizaine d'hectares, ça laisse peu de place...
"l'agriculture va connaître des mutations"
Oui, et notamment le dérèglement climatique qui va entraîner beaucoup plus de chaleur. Les retours d'expériences des éleveurs qui font paître leurs brebis sous des panneaux solaires sont unanimes : plus d'herbe, plus d'ombre, plus de fraîcheur (effet venturi sous les panneaux) => les moutons adorent.
A ce que je sache, les arbres proposent de l'ombre en été, perdent leurs feuilles en hivers : de l'ombre quand il faut donc pour la faune et la flore. Les arbres captent du CO2, nourrissent le sol, abritent une biodiversité, régulent le régime des pluies, retiennent l'eau dans les sols, pour certains peuvent servir de fourrage, etc. les panneaux ? L'ombre des panneaux (tellement mise en avant par les promoteurs de l'agrivoltaïque) a peu d'intérêt comparée à celle des arbres, une ombre plus fraîche et humide (que les moutons préfère largement !) comme le relève le directeur de l'association française d'agroforesterie. Le arbres luttent contre le réchauffement climatique. Et il va falloir soutenir la biodiversité : et vous croyez que des milliers de panneaux c'est un biotope intéressant ???

Vous avez pensé à aller demander leur avis aux agriculteurs concernés ???
La confédération paysanne est contre, les Jeunes agriculteurs ont demandé un moratoire....alors oui, nous les avons écoutés, comme tous ceux autour de nous qui ont refusé les offres faramineuses des opérateurs : bail avec loyer jusqu'à 6000 euros/hectare/an ! La FNSEA est pour l'agrivoltaïque : tu m'étonnes ! Des rentes pour certains, la misère pour les autres.
Je vous rejoints sur la nécessaire sobriété. Il faut réduire nos consommations d'énergie. Reste qu'il faudra tout de même produire de l'énergie propre ni fossile, ni nucléaire.

sur cette question, je vous renvoie aux travaux de Jean-Baptiste Fressoz, historien des sciences qui détruit ce mythe de la "transition énergétique" et montre bien qu'aucune source primaire d'énergie n'en a remplacé une autre et, qu'au contraire, elles se sont, non seulement accumulées, mais multipliées les unes, les autres.
Vous proposez quoi ??

L'Ademe a fait le calcul : 173 GW pourraient être produits à partir des toitures et friches industrielles et des parkings, quand l'objectif du gouvernement est de 100 GW ce qui demanderait de recouvrir 100 000 hectares !

En tous les cas, éoliennes, méthanisation, agrivoltaïque : que restera-il pour la biodiversité, pour campagnes déjà malmenées par l'agriculture intensive ???

alors sobriété, centrales villageoises, panneaux sur les toits etc. mais pas sur les terres !

jean jordan
15/02/2023 - 13:45:50

D'accord avec Antoine Couturier, nous ne voulons pas du pétrole, du nucléaire ni des énergies fossiles, mais nous avons besoin d'énergies "renouvelables", sachant qu'il n'y a pas de solution parfaite. Donc même le solaire et l'éolien ont leurs défauts. Mais encore moins dommageables que les autres. Alors il nous faut les accepter et trouver les solutions et implantations les moins dommageables possibles. Pas évident !
Oui le solaire est mieux sur les toits des parkings et autres grands entrepots, mais seulement s'ils sont inclus dès le départ dans les constructions, pas si on doit faire du bricolages sur des bâtis existants et des raccordements plus compliqués.
Pour les moutons trouvant meilleure herbe à l'ombre des panneaux, qui a des infos précises sur le sujet ?

Jonquille
15/02/2023 - 13:23:34

des panneaux voltaiques sur les toits des granges centre commerciales parking des grandes surfaces, il y a pleins d'autres endroits, sur les toits des maisons ect..

far
15/02/2023 - 13:15:46

Pour information: au nord ouest d' Ales, des dizaines d' hectares de biodiversité ont été rasés pour y implanter un gigantesque parc de panneaux photovoltaïques. Première tranche en cours de réalisation.
Le bon sens serait d' obliger tous les toitures existantes qui le peuvent et tous les parking de panneaux ombrageant mais ils ont chois de détruire la nature : ((

sophie l
15/02/2023 - 11:46:25

Loi EnR : le premier acte se termine [Dossier]
https://www.greenunivers.com/2023/02/loi-enr-le-premier-acte-se-termine-dossier-313287/  

Pour le solaire, l’activité agrivoltaïque est strictement définie, avec une liste de services que les panneaux solaires doivent apporter aux cultures afin de rentrer dans cette catégorie. Là aussi, un décret du Conseil d’Etat viendra préciser l’application de la loi, notamment sur le démantèlement des installations et la définition de terres “incultes”.

Les panneaux sont en revanche interdits au sol sur les terres agricoles – sauf dans les zones validées par la chambre départementale d’agriculture – et sur les terrains forestiers nécessitant un important défrichement.

Alain UGUEN
15/02/2023 - 10:39:14

Heppignies pourrait accueillir un parc agrivoltaïque
https://www.dhnet.be/regions/charleroi/2023/02/06/heppignies-pourrait-accueillir-un-parc-agrivoltaique-7BBCXBREQVFFJCDBFTUWTL2XVM/  

Alain UGUEN
15/02/2023 - 10:38:35

Un projet agrivoltaïque à Saint-Romain et Romagne
https://www.lanouvellerepublique.fr/vienne/commune/saint-romain/un-projet-agrivoltaique-a-saint-romain-et-romagne  

Alain UGUEN
15/02/2023 - 10:36:22

Lussac-les-Châteaux : un parc agrivoltaïque en projet
https://www.lanouvellerepublique.fr/vienne/commune/lussac-les-chateaux/lussac-les-chateaux-un-parc-agrivoltaique-en-projet  

Alain UGUEN
15/02/2023 - 10:35:30

Agrivoltaïsme : "Le tout début" d'une filière mondiale, assure un chercheur
https://information.tv5monde.com/info/agrivoltaisme-le-tout-debut-d-une-filiere-mondiale-assure-un-chercheur-487915  

Alain UGUEN
15/02/2023 - 10:15:39

D'accord avec Fabrice, utilisons les commentaires de cette pétition pour répertorier les anciens sites d'enfouissements.
Elargissons cette pétition à tous les sites concernés par des projets : une pétition reprenant les infos de plusieurs luttes locales vaudrait mieux qu'un émiettement de pétitions. L'idée c'est d'utiliser les commentaires pour partager les infos entre toutes les luttes locales
et sur les alternatives citoyennes de production photovoltïque.
L'union fait la force.

Alain UGUEN
15/02/2023 - 10:13:48

Il existe dans notre pays, de nombreuses zones inconstructibles ou inexploitables pour de la production maraichère ou agricole, tels que les anciens site d'enfouissement.
Ne pouvons nous pas répertorier ces sites, et le privilégier pour de telles installations?
Plus petites mais plus nombreuses...

Fabrice Oppenlander
15/02/2023 - 10:07:16

Je suis POUR le développement de l'énergie solaire photovoltaïque et POUR le développement de l'agrivoltaisme.

Je ne signerais pas cette pétition et je trouve fort regrettable qu'elle soit relayée par Cyber'acteurs.

"lorsqu'il n'en nécessite pas la coupe, ce type d'installation vient en lieu et place de plantations d'arbres et de haies pourtant cruciales pour le climat"
C'est FAUX. On parle ici d'installer des panneaux dans des champs, que je sache il n'y a pas d'arbres dans les champs.
De plus, rien n'empêche de faire les 2 : des panneaux dans les champs et des plantations de haies autour/ailleurs.
Dans certains cas, c'est même le développeur PV qui aide au financement des plantations de haies.

"l'agriculture va connaître des mutations"
Oui, et notamment le dérèglement climatique qui va entraîner beaucoup plus de chaleur. Les retours d'expériences des éleveurs qui font paître leurs brebis sous des panneaux solaires sont unanimes : plus d'herbe, plus d'ombre, plus de fraîcheur (effet venturi sous les panneaux) => les moutons adorent.

Vous avez pensé à aller demander leur avis aux agriculteurs concernés ???

Je vous rejoins sur la nécessaire sobriété. Il faut réduire nos consommations d'énergie. Reste qu'il faudra tout de même produire de l'énergie propre ni fossile, ni nucléaire.
Vous proposez quoi ???

Antoine Couturier
15/02/2023 - 09:29:29

Sur la Montagne de Lure, 500 hectares de forêts sont menacés par des centrales photovoltaïques
https://lareleveetlapeste.fr/sur-la-montagne-de-lure-500-hectares-de-forets-sont-menaces-par-des-centrales-photovoltaiques/  

Alain UGUEN
15/02/2023 - 09:18:30

Énergie-Mix, pour un débat éclairé entre citoyens
https://cler.org/energie-mix-debat-citoyens/  

Alain UGUEN
15/02/2023 - 09:10:41

Les panneaux photovoltaïques ... Leur place est sur les toits , au dessus des cultures (comme cela se fait un peu sur les vignes ou ailleurs) mais pas sur les terres agricoles cultivées ou pas ... avec quelques moutons pour faire écolo !!!
Au dessus des bâtiments industriels, des hangars agricoles, des toits de tribunes. etc... Là OUI !!!

Bruno Cappelle
15/02/2023 - 09:09:39

Des fermes photovoltaïques sont également installées sur des plans d'eau. Bonjour les panneaux, adieu les oiseaux.
https://www.numerama.com/sciences/727086-fermes-solaire-flottantes-pourquoi-poser-des-panneaux-photovoltaiques-sur-leau.html  
Comme toujours il se trouve des investisseurs et industriels pour faire rimer renouvelable avec lamentable. Caricatures de Midas, ils transforment en bouse tout ce qu'ils touchent.
Si c'est pour raser des parcelles forestières, monopoliser des terres nourricières et réchauffer l'eau des lacs, autant aller "pointer" chez Total ou ExxonMobil !

Frawald
15/02/2023 - 07:40:15


Oui au photovoltaique, mais pas au détriment des terres agricoles, qui sont prioritaires pour l'alimentation française

béatrice jung luijken
14/02/2023 - 23:11:20

on est également concernés, et par le voltaïque ,et par un "centre de compostage" de boues de station d'épuration dans notre petit coin des hautes alpes et qui "récolte" tout PACA! alors qu'il "suffirait" de recouvrir tous les toits de France et de Navarre avec des panneaux ! ça économiserait bien des hectares de surfaces agricoles ou de forets... et des petits dépôts a droite et a gauche et surtout pas a un col comme c'est le cas chez nous

dudu
14/02/2023 - 21:05:48

Occupez d'abord les toitures des immeubles !

Lionel Bécus
14/02/2023 - 19:12:40

Les toits des entreprises, des parkings, les anciennes décharges "dites réhabilitées".... Mais pas les champs, nous en avons besoin pour manger.... Ils sont plus que précieux.
Avec le changement climatique, la production agricole va devenir plus compliquée, moins productive!!! du fait des températures estivales élevées, des précipitations plus aléatoires (ou absentes ou excessives).
Pas très encourageant, mais envisageable....

Eugène-François Ravenet
14/02/2023 - 18:29:39

À Argentan, un projet d'autoconsommation collective grâce au photovoltaïque
https://actu.fr/normandie/argentan_61006/a-argentan-un-projet-d-autoconsommation-collective-grace-au-photovoltaique_57262371.html  

Sud-Aveyron : quand le photovoltaïque se la joue collectif et solidaire, et rebâtit le patrimoine
https://www.centrepresseaveyron.fr/2023/01/07/sud-aveyron-quand-le-photovoltaique-se-la-joue-collectif-et-solidaire-et-rebatit-le-patrimoine-10908556.php  

Alain UGUEN
14/02/2023 - 17:10:50

Les terres agricoles sont à préserver absolument. Tantôt elles sont menacées par l'urbanisation et les promoteurs, tantôt par des projets pour "l'énergie verte"... C'est oublier que la terre est nourricière et que nous en avons besoin en priorité ! Nous devons conserver intactes ces terres, qui font partie de notre patrimoine, pour cultiver encore et toujours les fruits et légumes dont la population a besoin ! Non aux élus qui veulent sacrifier nos terres pour nous réduire à consommer des insectes en provenance du Vietnam !!!

Olivia
14/02/2023 - 17:10:45

Ploërdut. Ils s’opposent à l’agrivoltaïsme dans la vallée de Locuon
https://www.ouest-france.fr/bretagne/ploerdut-56160/ils-sopposent-a-lagrivoltaisme-dans-la-vallee-de-locuon-3cb33080-ab97-11ed-9f50-bc8129e2074d  

Alain UGUEN
14/02/2023 - 16:48:50

LA LANDE DE LARÇAY : UN SITE NATUREL MENACÉ DE DESTRUCTION
Saisi par des associations soucieuses de préserver la lande, le tribunal administratif vient d’annuler le permis de construire de la centrale de vingt hectares.
https://www.cyberacteurs.org/archives/bilan.php?id=1109  

Pas de parc photovoltaïque dans la lande de Larçay

La cour administrative d'appel de Nantes a confirmé l'annulation du permis de construire du parc photovoltaïque du groupe Juwi qui devait s'étendre sur une vingtaine d'hectares au cœur d'un espace naturel remarquable.
https://www.lanouvellerepublique.fr/indre-et-loire/commune/larcay/pas-de-parc-photovoltaique-dans-la-lande-de-larcay  

Alain UGUEN
14/02/2023 - 16:02:44

 

Diffusion de l'info

Vous avez un site internet, un blog ? faites un lien vers cette pétition en insérant ce code sur votre site:

 

Formulaire de collecte d'informations

  • Les informations qui vous concernent sont destinées à Cyberacteurs.
  • Elles serviront uniquement à des opérations dont Cyberacteurs aura la maîtrise, soit seul, soit en partenariat avec d'autres.
  • Les données (nom, prénom, adresse électronique, ville, profession) sont stockées afin d'empêcher de participer deux fois à la même cyberaction .
  • Elles n'aparaissent en aucun cas sur notre site, ni celui de notre partenaire.
  • Les données (nom, prénom, code postal, ville, profession) peuvent éventuellement être publiées sur un fichier pdf et envoyées au(x) destinataires(s) de la cyberaction .
  • Les adresses électroniques ne seront en aucun cas diffusées à quiconque, excepté bien sûr au destinataire de votre courriel.
  • Les adresses postales pourront être éventuellement utilisées dans le cadre d'envois communs à plusieurs partenaires le tiers (imprimeur ou expéditeur) s'engageant expressément à n'utiliser le jeu d'adresses que pour l'envoi concerné.
  • En cliquant sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous acceptez de recevoir les cyber@ctions diffusées par Cyberacteurs au rythme d'une quarantaine par an (inactivité complète en juillet et aout). Vous ne recevrez aucun message d'autres que de cyberacteurs.
  • Chaque message comporte à la fin une formule de désabonnement utilisable à tout moment.
  • En ne cliquant pas sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous ne recevrez de Cyberacteurs aucun autre message que les confirmations de participation à une cyber@ction ou pétition.
  • Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des donnés qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, adressez vous à Cyberacteurs
traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !