actualité écologie

Soutien permanent aux paysans de NDDL

AG Cyberacteurs

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

OPÉRATION

image vide cyberacteurs
image vide



Cyberaction N° 942: Non à la réautorisation du Glyphosate

Les représentants des 28 Etats membres de l'UE n'ont pas réussi à s'accorder ce jeudi 9 novembre sur un renouvellement de la licence du glyphosate pour 5 ans. Maintenons la pression

[ 6 816 participations ]

Pour aller directement à la signature Cliquez ici

Cette cyberaction a également pour objectif d'interpeller vos élus. Vous pouvez ajouter vos élus en copie du message en cliquant sur modifier des éléments après avoir rempli vos coordonnées

recommander par courriel    partager sur google+  
      partager sur framasphère

 

Cyberaction mise en ligne le 14 octobre 2017

Proposée par Cyberacteurs

Elle sera envoyée à Président de la Commission Européenne | à vos euro députés

Elle prendra fin le : 14 janvier 2018

Plus d'infos


Très attendu, le vote n’a finalement pas eu lieu ce mercredi 25 octobre, pour décider des conditions de renouvellement de la licence du glyphosate, herbicide controversé dont la licence expire le 15 décembre.
La Commission européenne, qui a proposé de renouveler son autorisation pour une durée de cinq à sept ans, a fait savoir qu’elle allait « réfléchir » après avoir pris note des positions des différentes délégations, précisant qu’une nouvelle date de réunion serait fixée « sous peu ». La proposition initiale de la Commission, faite l’été dernier, portait sur une période de réautorisation de dix ans.

* * * * * * *
Paris le 12 octobre 2017 – Nous venons d’apprendre que la date du vote -en comité Scopaff Comité permanent de la chaîne alimentaire et de la santé animale– sur l’éventuelle ré-autorisation du glyphosate au niveau européen devrait se tenir le 25 octobre[1] prochain…La Commission Européenne laissant sur la table sa proposition de réautorisation pour 10 ans de cette molécule, qui rappelons-le a été classée cancérogène probable par le Centre international de recherche sur le cancer. Cela signifie que les Etats devront – encore une fois – voter sur la proposition d’un renouvellement de cette substance toxique pour 10 ans !!
Alors que la Commission Européenne n’arrive pas à avoir une majorité qualifiée sur cette proposition, entre autres parce que la France s’est positionnée contre la ré-autorisation pour 10 ans, il est grand temps que l’UE décide une bonne fois pour toute d’interdire cette substance dangereuse très controversée et dont le dossier d’évaluation par les agences européennes est largement sujet à caution (cf. les monsanto papers) !
« Il est inadmissible que la Commission européenne s’entête à proposer une ré-autorisation pour 10 ans alors que toutes les preuves de la dangerosité du glyphosate sont réunies et que les scandales sur l’influence de Monsanto et la férocité avec laquelle la firme a mis en place une réelle désinformation ont été révélées au grand jour. Nous appelons les Etats-membres en général, et la France en particulier, à s’opposer à cette proposition inacceptable de réhomologation pour 10 ans. » déclare François Veillerette, porte-parole de Générations Futures.


Nous invitons tou.te.s les français.es à regarder le nouveau documentaire de Marie-Monique Robin :  « Le RoundUp face à ses juges », qui passera le 17 octobre prochain à 20h50 sur ARTE pour comprendre les dangers et la désinformation qui entoure cette molécule si controversée.
[1] https://ec.europa.eu/food/sites/food/files/plant/docs/sc_phyto_20171025_pppl_agenda.pdf  

Lorient. Une manifestation pour l'interdiction du glyphosate
http://www.letelegramme.fr/morbihan/lorient-une-manifestation-pour-l-interdiction-du-glyphosate-15-10-2017-11702251.php  

Nicolas Hulot: "Je ne recule jamais"
http://www.huffingtonpost.fr/2017/10/14/nicolas-hulot-je-ne-recule-jamais_a_23243602/  

Glyphosate: Monsanto sur le gril des eurodéputés
http://www.liberation.fr/planete/2017/10/11/glyphosate-monsanto-sur-le-gril-des-eurodeputes_1602417  

Nicolas Hulot veut en finir avec le glyphosate avant la fin du
http://www.liberation.fr/france/2017/10/15/nicolas-hulot-veut-en-finir-avec-le-glyphosate-avant-la-fin-du-quinquennat_1603259  

glyphosate : à une semaine de la décision, la Commission européenne est isolée
http://www.lemonde.fr/planete/article/2017/10/18/reautorisation-du-glyphosate-a-une-semaine-de-la-decision-la-commission-europeenne-est-isolee_5202339_3244.html  

Signer !

Récapitulatif

Cette cyberaction va envoyer un courrier électronique à President.Juncker@ec.europa.eu
Avec les éléments suivants :
  • Sujet : Non à la réautorisation du Glyphosate
  • Message : Monsieur le Président de la Commission Européenne
    Il est inadmissible que la Commission européenne s’entête à proposer une ré-autorisation pour 10 ans alors que toutes les preuves de la dangerosité du glyphosate sont réunies et que les scandales sur l’influence de Monsanto et la férocité avec laquelle la firme a mis en place une réelle désinformation ont été révélées au grand jour. Nous appelons les Etats-membres en général, et la France en particulier, à s’opposer à cette proposition inacceptable de réhomologation pour 10 ans

Cette cyberaction permet d'envoyer une copie de ce message à :

  • Votre euro-député.

Vous pouvez modifier ces infos (sujet, texte, elus...) en choisissant l'option
"modifier des éléments" après avoir renseigné le formulaire "je signe sans compte"

credible

Les champs marqués d'une * sont obligatoires

J'ai un compte

Adresse électronique *
Mot de passe *
  
credible

Je signe sans compte

champs obligatoires
Nom *
Prénom *
Courriel *
Code postal *
Commune *
Pays *
champs facultatifs
Profession
Adresse

(Cyberactions et journal des bonnes nouvelles) Si vous les recevez déjà, pas besoin de cocher cette case.

Je souhaite que mes coordonnées (nom | prénom | code postal | commune | profession) ne soient pas visibles sur le site de cyberacteurs. Elles seront juste collectées afin de figurer sur le document au format PDF envoyé au(x) destinataire(s) de la pétition.



Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments"

   

 

129 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

 

Stop empoisonnement

isabelle obscur
25/11/2017 - 09:19:47

Quand le pognon passe avant le bien être de l'humanité, voilà le résultat

Pelloux-Prayer
22/11/2017 - 18:14:09

Sous n'importe quelle forme ou appellation on n'en veut pas; mais il faut offrir aux utilisateurs une alternative saine.

stiffa
22/11/2017 - 11:41:39

Monsieur,
Vous avez été nombreux, ces dernières semaines, à m'interpeller sur la proposition faite par la Commission européenne d'autoriser pour dix ans le glyphosate, et je vous en remercie.

Le Parlement européen a voté le 24 octobre dernier une objection à cette proposition. Cette objection, en faveur de laquelle j'ai voté, a été adoptée à 355 voix pour (204 voix contre et 11 abstentions).

Par le vote de cette objection, nous demandons une autorisation limitée à cinq ans, en visant une interdiction totale du glyphosate en 2022. Cette interdiction ne peut en effet être immédiate, les agriculteurs ayant besoin d'un temps d'adaptation. Nous nous sommes donc également prononcé en faveur de mesures de transition. Cette objection préconise par ailleurs une interdiction immédiate de cet herbicide à des fins domestiques.

Le Conseil, qui représente les Etats membres, s'est prononcé ce jeudi 9 novembre sur la nouvelle proposition de la Commission de limiter cette autorisation à 5 ans. Ces négociations n'ont malheureusement pas abouti, aucune majorité ne s'étant dégagée du vote. En effet, cette décision doit être votée à la majorité qualifiée c'est à dire 55% des Etats membres représentant au moins 65% de la population européenne. De nouvelles négociations devront donc être menées au sein du Conseil. La France, par la voix du Ministre de la Transition écologique et solidaire, s'est exprimée contre cette proposition de la Commission, en faveur d'une interdiction dans les trois ans.



Pour aller plus loin, je vous invite à consulter le texte intégral de la résolution du Parlement européen (http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?pubRef=-//EP//TEXT+TA+P8-TA-2017-0395+0+DOC+XML+V0//FR&language=FR),   ainsi que l'article qui y est consacré sur mon site Internet (http://www.nathalie-griesbeck.fr/2017/10/glyphosate-nous-rejetons-la-proposition-de-commission/)  

Je souhaite par ailleurs vous assurer de toute ma vigilance sur cet important sujet de santé publique.

Restant à votre écoute, je vous prie de recevoir, Monsieur, l'expression de mes cordiales salutations

Nathalie GRIESBECK,

Députée européenne Grand Est - ADLE / Mouvement Démocrate
Présidente de la commission parlementaire sur le terrorisme (TERR)
Parlement Européen - Bureau de Bruxelles
tél : 00 32 228 47391/ fax : 00 32 228 49391
Parlement Européen -Bureau de Strasbourg
tél : 03 88 17 73 91 / fax : 03 88 17 93 91
http://www.nathalie-griesbeck.fr  

http://www.europarl.europa.eu  

Nathalie GRIESBECK
19/11/2017 - 16:49:58

maintenir la pression et dire que ces gens sont les futurs assasins se nos petits enfants

paillard
19/11/2017 - 08:21:32

Se pourrait-il que nous en finissions avec cet herbicide inutile et cancérogène?

Françoise MEYER
18/11/2017 - 19:14:21

Des alternatives existent depuis toujours. Il n'y a aucune crainte à avoir à arrêter d'utiliser le glyphosate. ce sont de fausses excuses. Arrêtons de laisser les multinationales s'enrichir!

Sandrine B.
18/11/2017 - 10:17:41

La planète entière veut une alimentation saine pour tous ses habitants, hommes et animaux, y compris ceux qui continuent à utiliser et à faire utiliser ce poison... alors où est la cohérence si on autorise encore son utilisation ??

Françoise
18/11/2017 - 09:58:04

Je ne veux pas du glyphosate ni d'aucun autre pesticide menaçant la vie des abeilles des animaux et des hommes.

Françoise Doray
18/11/2017 - 09:00:46

Depuis longtemps je suis opposée au glyphosate pour sa dangerosité.

SERAFFIN
18/11/2017 - 08:47:39

ni le glyphosate, ni ses cousins tueurs de vie

Ariane BERLAND
18/11/2017 - 02:17:13

poursuivons le combat sans relâche

GILLE
17/11/2017 - 22:35:54

Impératif...indispensable de continuer le combat et félicitations pour votre immense implication

perrier
17/11/2017 - 21:07:25

tuer quelqu'un par empoisonnement, ça va chercher combien aux Assises ?

anne morelli-jagu
17/11/2017 - 18:36:08

Pesons, certes l'agro industrie est forte et en connaît un rayon sur la manipulation des politiques les plus faibles - je pense aux pays de l'est entre autres...MAIS les faucheurs ont fait reculer les OGM, inventons encore autre chose pour leur montrer qu'on ne fait pas reculer les masses avec les seuls pouvoirs dans la manche! LE LION

AVEL
17/11/2017 - 15:53:07

Que Osmobio fasse éditer une PETITION dans le sens de lui accorder au plus vite l'autorisation de mise en vente de son desherbant. Il peut aussi être appelé autrement mais en faisant l"effet désiré.:) Petition sur Cyberaction.

odile legrand
17/11/2017 - 15:14:14



c'est toujours NON!

mondo
17/11/2017 - 15:06:09

il faut absolument reussir à interdir cette saloperie
de glyphosate

Maigre
17/11/2017 - 14:02:29

Nos parlemntaires qui veulent prolonger le glyphosate ne connaissent rien au produits phytosanitaire et leurs effetes sur la santée

anthhoine
17/11/2017 - 13:07:10

ceux qui veulent le prolongement du glyphosate ne connaisse rien au produits phytosanitaire et leur implication sur la santée

anthhoine
17/11/2017 - 13:02:51

C'est la honte !
Depuis des années que tout le monde sait, y compris les cultivateurs, qui veulent oublier leurs collègues malades ou morts à cause de ce poison...
En être encore là !!!!

Hohzho
17/11/2017 - 12:32:56

faisons savoir qu'il existe un substitut naturel

flaceliere
17/11/2017 - 11:31:57

C'est dingue ,

patrick jakubowski
09/11/2017 - 22:34:14

Ne rien céder ! Depuis des années qu'on parle de la dangerosité du RoundUp, les agriculteur auraient eu le temps de se préparer à cultiver autrement. Il en faut pas prolonger son autorisation. Mais attention aux autres produits similaires qui arrivent sur le marché. Il ne faudrait pas que le scénario se reproduise...

Ariane BERLAND
09/11/2017 - 20:32:50

Montsanto tente d'échapper à la justice, il nous tue deja à petit feu !

fx berthelot
30/10/2017 - 23:37:21

Et si toute cette chimie malfaisante ne rapportait plus....
Tentons de la boycotter autant que possible...en soutenant tous ceux qui respectent la nature...en encourageant les petites et moyennes exploitations agricoles locales qui n'emploient pas de poison...en montrant du doigt ceux qui les utilisent ou les vendent...
Stop au Glyphosate, certes, mais bien sûr, pas que...
A bas Monsanto Bayer !

AGNES ANCELOT
29/10/2017 - 22:48:35

A croire que ces timbrés sont tombés sur la tête!!!!

Christiane Huard
29/10/2017 - 18:57:07

Si le glyphosate n'est pas interdit aujourd'hui, il ne le sera jamais puisque le CETA oerlettra à Monsanto de réclamer des milliards devant les tribunaux arbitraux. Les agriculteurs disent ne pas pouvoir s'en passer et pourtant ils se plaignent des effets secondaires. Mais comment font les agriculteurs bio ?

un anonyme
29/10/2017 - 18:26:35

Monsanto c'est comme la police en dehors de vous même, personne ne vous aime. honte à ces voyoux!!

geronimo
29/10/2017 - 11:51:18

Eliminer le glypho. ........Y'aura du "boulo" ! Faut le mettre sous embargo et le turbo à ce zigoto de Monsantox !!

richard wywiorka
29/10/2017 - 08:48:58

Ils reculent encore l'échéance histoire de polluer encore plus nos terres, nos nappes phréatiques, et mettre en danger la sante des consommateurs et les agriculteurs. On aurait du interdire le Glyphosate il y a bien longtemps. Non à la production intensive et polluante, Non à un malade, à un mort de plus.

Evelyne
28/10/2017 - 09:17:14

Où sont nos gouvernants dits "progressistes"? Que veut dire le mot "progrès" ? Est-ce de continuer à tuer chaque jour par tous les moyens (pesticides, herbicides et tous les polluants...qui sont aussi des armes)?
La race humaine est-elle si imbécile pour refuser la VIE sur cette Terre ?
A méditer... en tout cas, ne soyons pas "Moutons de Panurge" continuons à nous exprimer pour maintenir la VIE !

MPGP44
26/10/2017 - 14:56:50

Chaque année de recul, c'est combien de morts en plus ?

Robert DANGAS
26/10/2017 - 04:20:44

Effectivement, rien n'est encore décidé.
Mais il y a fort à parier que la nouvelle homologation ne sera valable que cinq ou sept ans au lieu de dix.
Cependant, dans cinq ou sept ans, le même problème resurgira : les agriculteurs utilisateurs de glyphosate rejoueront les pleureuses en disant qu'ils ne sont pas prêts à utiliser d'autres méthodes, qu'il faut les accompagner dans leur conversion, qu'ils ont besoin de temps, etc, etc... Et ce sera reparti pour un petit tour de sulfateuse. Monsanto a un beau fan club au sein de la FNSEA !
Pour Monsanto et pour ses séides, nos vies, la vie de nos enfants, des animaux, des plantes n'ont strictement aucune valeur.
Récemment lors d'une interview télévisée, le Ministre de l'Agriculture, Monsieur Travert, auquel on projetait le témoignage du petit Théo, victime du glyphosate, ne lui a jeté qu'un coup d'œil puis s'est mis à regarder ses notes pendant que l'enfant continuait à s'exprimer (autant que le lui permettait sa respiration difficile) et à demander que l'on interdise le glyphosate.
J'ai été profondément choquée (ou désespérée, c'est difficile à qualifier) par l'attitude du ministre. Il n'a même pas eu le courage de regarder ce gosse !
Aujourd'hui, c'est le 100ème anniversaire de la Révolution d'Octobre. Pour nous aussi, le temps du soulèvement viendra. Il approche. Nous ne pourrons plus supporter longtemps l'inacceptable.

Frawald
25/10/2017 - 22:05:10

Non, merci, je ne veux plus du Glyphosphate dans notre agriculture... je serais même prêt à aider un agriculteur pour des besoins de désherbage ou comme espion des nuisibles !

Bien à vous
Franck Koukal

Franck Koukal
25/10/2017 - 19:07:18

OK on réutilise le round up mais alors on oblige MONSANTO à couvrir les fais liés aux cancers et maladies dégénératives. Ce n'est pas sérieux hein, il vaut toujours mieux attaquer le mal à la racine. Stop on arrête les frais.

Michel
25/10/2017 - 15:23:26

Bonjour! Je suis Michelle, grd-mère bruxelloise, une correspondante belge abonnée aux "bonnes nouvelles", et à cyberacteurs en général, membre de la "Maison du Peuple d'Europe" et de "Tout Autre Chose"(asbl et mouvement citoyens).

Finalement, la Commision n'a encore rien décidé à propos de la prolongation du glyphosate, les politiciens n'ont pas pu se mettre d'accord... La Belgique, par la voix de son Premier Ministre (entendu à la radio,publique,RTBF, il y a une demi-heure), s'est déclarée fermement pour une interdiction totale dans 5ans au plus tard.
C'est aussi, ici, grâce à la pression des citoyen-ne-s(pétitions et manifestations) que notre gouvernement a adopté cette position.

MERCI et BON COURAGE pour continuer à diffuser de l'information juste et exacte!
Michelle, Grd-mère St-Gilloise

Michelle
25/10/2017 - 14:38:24

La supression du glyphosate c'est pas dans 10, c'est pas dans 7 ans ,c'est de suite.
Il faut bien écouler les stocks , n'est-ce pas ! .
On nous fait entendre qu'il n'y a pas de desherbant de substitution ,allons donc voir nos agriculteurs "Bio", Ils font comment ,eux ils vont vous en .trouver.Ah! oui je n'y pensais plus ,ce n'est pas homologué.Il faut que les penseurs de l'Europe aient leurs mots à dire.Pourtant augmenter le nombre de culture de son assolement.Semer de la luzerne ,Triticali, et pois.
Pensons aussi au Beloukha ;extraction à partir de l'huile de colza.Le katoum de jade.Mais ce serait trop demander à nos hommes du gouvernement face à la puissance Monsanto ,Bayer.
Cecel 45

cecel45
25/10/2017 - 14:14:05

Trois ans pour "étudier des solutions alternatives"... Pour autoriser quoi dans trois ans, Depuis le temps que le sujet est en débat les solutions devraient être là. Alors 3 ans pour arranger les affaires de qui?

Pierre Jarre
25/10/2017 - 10:37:19

...et sans compter les dommages neurologiques rarement évoqués (?)

Hélène PAULAIS
25/10/2017 - 10:13:43

Colère, je suis en colère,
endormissement après endormissement tout passe, le glyphosate comme le CETA, le gouvernement s' annonce favorable juste en envisageant un veto climatique. ils nous prennent pour des sots ! Dans un an une faille juridique ferra sauter tout les verrous et ceux qui nous gouvernent le savent bien et le CETA serra ce que les lobbies désirent un bélier pour défoncer la république et les normes sociales sanitaires et environnementale

moi-même
25/10/2017 - 10:12:38

Non non non...pas de pesticides Non non non
Nous sommes plus nombreux que Monsanto
Nous sommes plus nombreux que le gouvernement
N oubliez pas que les foules sont le meilleure moyen de pression
Soyons une foule contre Monsanto
Soyons des foules pour faire pression sur nos gouvernements
Ils céderont tous car ils ne peuvent égaler notre nombre en force! !!!

Gaelle
25/10/2017 - 09:35:35

ce sont des assassins, des fossoyeurs de l'humanité et les politiques !!! il est oùoùoùoù Nicolas il est oùoùoùoù !!!

pedroletti
25/10/2017 - 09:20:20

Ré-autorisation pour 5 ou 7 ans, et dans 5 ou 7 ans, une nouvelle ré-autorisation...on n'en sortira jamais!
Il faut une date fixe, unique et définitive qui mettra un terme à l'usage de ce poison.
yves lonchamp

lonchamp
25/10/2017 - 09:13:40

la pétition c'est bien
mais nous en tant que consommateur avons du pouvoir avec notre porte monnaie lorsque nous faisons les courses et si de plus en plus nous soutenons par nos achats une agriculture BIO ET LOCALE NOUS FERONS UN GRAND PAS POUR L’HUMANITÉ
donc acceptons de payer les produits à leur juste prix et laissons tomber la grande distribution qui maltraite les producteurs il y a plein d'alternative
NOUS SOMMES TOUS RESPONSABLE

jean gaumond
25/10/2017 - 09:03:45

Je voudrais bien savoir M. Juncker si, à la cantine de la commission, vous mangez la "nourriture" empoisonnées au glyphosate et autres pesticides que la commission autorise??

José GRAJALES
25/10/2017 - 08:37:25

COMME D'HAB !!!

André BARNOIN
24/10/2017 - 23:10:50

Beaucoup de champs aux couleurs automnales douteuses dans mon secteur, des herbes qui virent jaune-orangé criard, à croire que certains se dépêchent de continuer à polluer... ou à s edébarasser de leurs stocks... allez savoir.

Rasemottes
24/10/2017 - 22:11:24

Dommage que l'argent soit toujours le vainqueur...dans notre monde. 😢

ANNIE LE ROUX
24/10/2017 - 21:20:13

La france n'avait pas qu'a supprimer le chlorate de soude !!
tout cela parce que certain faisait des fusées
le chlorate de soude n'est pas cancerigene

Pierre BELLERT
24/10/2017 - 19:05:14

Combien de personnes empoisonnées pendant ces 5 ou 10 ans?
Comment faisait-on avant le glyphosate?

Pour plaire à quelques agriculteurs, faut-il contaminer tout le monde?

André PROT
24/10/2017 - 18:50:34

léo Ferré disait : " je vois le monde un peu comme on voit
l'incroyable ! "

un anonyme
24/10/2017 - 11:26:32

glyphosate ou autre chose : nous sommes pris dans un rouage
infernal qui nous conduit inéluctablement vers la destruction
de notre planète , pour le profit immédiat de quelques salauds
décérébrés ; quand donc l'humanité va t'elle réagir , au nom
de notre survie à tous ! comment mettre fin à cette auto-mutilation ? Comment faire basculer le pouvoir vénal de l'argent §

un anonyme
24/10/2017 - 10:52:38

Comment faisait-on avant le glyphosate, Faut-il pour plaire à quelques agriculteurs empoisonner tous le monde?

Annie PROT
23/10/2017 - 22:25:55

Pour en terminer avec le glyphosate donnons le à déguster et à savourer aux amoureux de cette substance et nous aurrons rapidement la paix

Michel SOENSER
23/10/2017 - 09:35:38

Glyphosate: 54 députés LREM demandent une interdiction «le plusrapidement possible
http://www.20minutes.fr/planete/environnement/2155971-20171023-glyphosate-54-deputes-lrem-demandent-interdiction-plus-rapidement-possible  

Alain UGUEN
23/10/2017 - 07:27:17

Du ROUND-UP, on ne devrait déjà plus en trouver dans les magasins... Or on en trouve à JARDILAND Cormeilles-en-Parisis, et PAS DANS DES ARMOIRES FERMÉES...
Il faut le faire savoir largement :
1) BOYCOTTONS TOUS CES MAGASINS QUI VENDENT DU ROUND-UP.
2) QUE PEUT-ON FAIRE D'AUTRE ?
On ne peut rester les bras croisés devant la mise à mort de la planète et de l'espèce humaine

jackys
22/10/2017 - 20:33:07

Je pense qu'il faut arrêter le glyphosate. Immédiatement !

CL
22/10/2017 - 13:11:57

Incroyable et inadmissible que l'on puisse seulement songer à admettre ce produit si toxique uniquement pour permettre à une société qui se moque de notre santé d'engranger plus encore.

dom
22/10/2017 - 09:06:22

réponse à Christian qui a écrit ceci :

"Ceux qui soutiennent cette scandaleuse ré-autorisation et continuent de mettre en danger la santé de tous devront rendre des comptes un jour.
Qu'ils ne sous estiment pas la colère populaire, ça pourrait bien leur péter à la figure.
Christian"

NON MONSIEUR, ces gens là ne rendront jamais de comptes et se moquent éperdument de la colère populaire.

Renseignez vous sur des sites web (dont certains américains): la plupart des riches dans le monde, se sont acheté des énormes propriétés avec des provisions de vivres pour plusieurs années, des armes , des gardiens privés, piste d'atterrissage pour hélicoptère ou jet privé etc etc
Evidemment ces propriétes sont situés sur des iles ou dans des lieux difficiles à atteindre pour les peuples en colère (jungle au Brésil, costa rica etc )
Donc "çà ne leur pètera jamais à la figure" comme vous dites

pascal
21/10/2017 - 00:14:59

Vous vous attendiez à quoi de la part de Juncker et Baroso et des commissaires européens?

Vous croyez encore aux bisounours ?
ou au père Noel ?

Vous croyez qu'ils vont vous obéïr ou avoir peur de vos pétitions ?

PS: je sais : Baroso n'est plus à la tête de cette fausse europe dictatoriale, installée jadis, par et pour les américains.
Mais ? Au fait ? Où est-il ce sympathique Mr Baroso ??? A la GOLDMANN SACHS !!! tiens tiens

allez les moutons ! EN MARCHE !... vers le chaos
20/10/2017 - 23:46:58

" La FNSEA responsable du Round-Up dans les champs " ? OUI ! ! ! (et pas que...), mais aussi le ministre de l'Agriculture, le président de la Commission Européenne: Mr JUNCKER qui à chaque fois relance "la manoeuvre" aidé ou soutenu par les lobbies. Le GLYPHOSATE et autres produits assimilés sont reconnus : DAN GE REUX ! ! !

un anonyme
20/10/2017 - 16:33:24

Il est facile de connaître les membres de la commission Européenne, favorables à l'autorisation du glyphosate. Il faut les faire connaître et surtout ne pas les oublier comme ceux qui ont soutenu l'amiante et dont la responsabilité s'est dissolu dans l'oubli. Mis au grand jour ils réfléchiront, avant d'agir, leur nom se trouvant associé à tous les morts passés et avenir liés à cette chimie mortifère, et d'oser regarder en face leurs propres famille.

Michel Claisse
20/10/2017 - 16:01:43

Vous citoyens signataires de cette pétition, prenez le temps, si ce n'est déjà fait, de regarder le documentaire de Marie-Monique ROBIN "le roundup face à ses juges".
Tout à fait édifiant... et glaçant ! !
Monsanto nous empoisonné depuis des décennies c'est une ignominie de la part de tous les gouvernants de la planète

Françoise GAUTHER
20/10/2017 - 15:13:54

Il est grand temps d'arrêter de massacrer la Planète et de nous empoisonner !
NON AU GLYPHOSATE !

Orepse
19/10/2017 - 12:04:09

non au glyphosate

nicole
19/10/2017 - 09:51:27

La FNSEA responsable du rond up dans les champs

un anonyme
18/10/2017 - 20:34:54

C'est aux agriculteurs, premiers concernés et premières victimes de signer cette pétition.
La recherche qui produit tant de choses pourrait' elle trouver une alternative non dangereuse pour nos paysans ?
Sinon, tous à la binette ou des prix rémunérateurs pour les agriculteurs bio

Philippe Devillers
18/10/2017 - 17:03:12

Si vous prolongez l'autorisation du glyphosate il faut vous attendre à devoir rendre des comptes à la population .. dans quelques années . nous ne nous laisserons pas faire

jean-bernard arbeit
18/10/2017 - 14:41:55

L'Europe, la Macronie, à la quelle appartient l'avaleur de couleuvre Mr Hulot, sont totalement soumis aux aux multinationales de l'agro Chimie. Ras le bol que ces gens disposent de nos vies en nous empoisonnant. Révoltons-nous que diable !

JP
18/10/2017 - 08:47:45

Protester contre le roundup donne bonne conscience, mais concrètement, les agriculteurs l'utilisent pour tenir le coup face aux prix de misère qu'on leur donne pour leur récolte. Pour s'en passer, il faut aussi que les consommateurs acceptent de dépenser davantage pour leur alimentation et encouragent, par leurs achats, les producteurs qui s'en passent. Tant qu'on tire les prix, on utilisera les solution les plus économiques. Chacun est responsable.
Eric, maraîcher bio

un anonyme
18/10/2017 - 08:04:57

Je comprends qu'il est difficile pour les agriculteurs de ne plus utiliser de glyphosate sous une forme ou une autre. Il faut leur donner les moyens financiers de changer leurs modes de production pour le bien-être de tous et particulièrement ds agriculteurs eux-mêmes.

Marie-Noelle Rinquin-Gummers
17/10/2017 - 22:36:17

Qui commande et gouverne l'Europe ? les lobbies de la finance : Monsanto étant l'un des plus puissants...

DEMAISON
17/10/2017 - 18:45:15

Bravo et encore "MERCI" a Mr HULOT. Encore une fois on peut constater de quel coté est cet ignoble personnage!!!!! PROFITEUR ENFUMEUR !!!

Mandrin31
17/10/2017 - 17:03:19

Hé oui ... savent plus quoi inventer pour réduire la démographie de la planète

l'Enfumé
17/10/2017 - 14:50:06

Hulot sert-il de bonne conscience, d'alibi, est-il un hochet, une marionnette qu'on fait s'agiter de temps en temps pour montrer qu'il peut présenter sa "bonne âme" ; qu'il est "oui, messieurs-dames, le sauveur du vieux monde" ! Mais, vite, il se TAIT et se fait marcher sur la tête ! Contre les CETA/TAFTA/TISA l'a-t-on entendu ? ? ? Y-a-t-il eu écho ? ? ? C'est pourtant déterminant pour TOUS les domaines qui nous concernent, dans un avenir très proche. Où des Tribunaux Arbitraires privés auront pouvoirs sur les Etats, pour imposer leurs desiderata et réclamer des milliards,si il y a contradiction ou sursauts.

un anonyme
17/10/2017 - 14:43:29

Il est curieux de constater que les agriculteurs sont pour le glyphosate, mais hélas, ils ne démontrent rien, où sont les analyses de ces produits ?
Une bonne fois pour toutes, que ces analyses soient visibles afin qu'on puisse - sans quiproquo- faire le nécessaire!
Car tout ceci manque de sérieux !Où c'est nocif, où ça ne l'est pas ! ça fait des années qu'on nous promène, mais il arrive un moment où on fatigue !

un anonyme
17/10/2017 - 01:25:45

Le problème est que je ne peux pas passer la nuit à signer toutes les propositions

marielle Bourotte
16/10/2017 - 21:49:26

il faut interdire le Roundup dans sa formule chimique complète car la totalité du produit est plus dangereuse que le glyphosate seul

Nicole DUHAMEL
16/10/2017 - 21:48:00

Intolérable !!!

un anonyme
16/10/2017 - 21:39:05

stop à ces polluants !!!

Boris GODEMET
16/10/2017 - 21:06:58

Ne rien faire contre le glyphosate c'est non assistance à personnes en danger.

Quel est ce monde où l'on donne aux entreprises le droit de nous tuer.

Sergio
16/10/2017 - 19:37:47

Non, non non et non plus jamais de glyphosate ! Merde y'en a marre.
Sergio

Sergio
16/10/2017 - 19:35:10

De toute façon ils sont acharnés contre tout ce qui vit . Vous allez voir la belle pandémie qu'ils vont nous faire ...

padupe
16/10/2017 - 17:48:30

Un de mes meilleurs amis, viticulteur de Champagne est mort d'un Cancer du Poumon !!!!
Il ne fumait pas, mais utilisait beaucoup de produits Phytosanitaires....

Qu'il repose en paix !!!

Je crois qu'il voterait contre les glyphosates car il aimait la VIE !!!!

un anonyme
16/10/2017 - 17:41:16

Doit-on autoriser la commission Européenne a légiférer pour des sujets aussi importants tant que la seule préoccupation de la commission serra de faire plaisir aux lobbies au détriment des concitoyens européens et de leur santé et environnement

jÉRÔME GŒNEUTTE-LEFEVRE
16/10/2017 - 17:28:02

Moi qui suis foncièrement pro Européen, je commence a être dégouté de ce système non démocratique. Cette commission qui décide systématiquement en faveur des empoisonneurs et des grandes multinationales et au détriment des populations sous leur tutelle. Comment s'étonner du discrédit de l'Europe dans les populations et des velléités indépendantistes de certains territoires. Les dirigeants Européens et Nationaux sont totalement responsables de cet état de fait. Il est urgent de modifier les institutions et notamment de supprimer les pouvoirs de la commission.

Steph
16/10/2017 - 16:50:11

mon pere en est mort , alors ca suffit ....

didier berhoumieux
16/10/2017 - 15:48:10

STOP !!!

DANIEL GAILLARD
16/10/2017 - 15:07:30

Il est maintenant clair que la commission est vendue aux multinationales. D'ailleurs qui en doutait encore.?? un seul objectif faire du fric à tout prix y compris au prix de la santé des citoyens àcommencer par les enfants.Je suis curieux de voir ce que notre ministre de la trahison écologique va trouver à dire et surtout à faire...

un anonyme
16/10/2017 - 15:01:18

NON, MILLE FOIS NON au glyphosate, cette saloperie n'aurait jamais dû être diffusée, c'est scandaleux que cela puisse continuer

maripachats
16/10/2017 - 14:45:29

Ceux qui soutiennent cette scandaleuse ré-autorisation et continuent de mettre en danger la santé de tous devront rendre des comptes un jour.
Qu'ils ne sous estiment pas la colère populaire, ça pourrait bien leur péter à la figure.

Christian
16/10/2017 - 14:14:23

Je ne comprend pas que des Agriculteurs et Arboriculteurs soutiennent l'utilisation du Glyphosate.
Exemple dans le loiret.Tags pour ne pas que mr Hulot supprime l'emploi de ce produit .Que feront-ils lorsqu'ils seront malade .A savoir si le mal n'est pas déjà fait.
Comme le Roundop il est dans des vitrines fermées à clé mais toujours en vente (exemple Bricogite)
Messieurs les Députés ne baissaient pas les bras devant les lobbies au nom du fric .On rallonge le temps de la suppression pour écouler les Stoks .C'est un Scandale.
Non au Glyphosate ,préservons l'humanité .
Marcel THIERRY

cecel45
16/10/2017 - 13:54:20

Aidons TOUS les agriculteurs à aller vers une agriculture plus respectueuse des hommes, de leur santé et de leur environnement. En même temps que l'interdiction doivent être fournis des moyens, des conseils pour un autre mode d'exploitation agricole.
Ne mélangeons pas tout: l'EUROPE n'est pas contradictoire avec une agriculture saine!

Marie
16/10/2017 - 13:48:48

Hier dimanche, ballade dans les open fiels d'un département du nord-ouest : de nombreux champs irisés de jaune-orangé,le glyphosate agit ; d'autres sont ensemencés d'un mélange moutarde/ phacélie.
Le comble c'est qu'il seront certainement herbicidés avant un semis direct.
Pour passer des TCS (techniques culturales simplifiés)au semis sur couvert il faudra beaucoup plus que quelques déclarations de ministres : un réel positionnement politique au niveau européen qui passe par le courage d'interdire définitivement le glyphosate et tous ses faux nez herbicidaires.

Alain Olivo
16/10/2017 - 13:43:32

STOP AUX PROFITS AU DETRIMENT DE LA SANTE

Michèle
16/10/2017 - 13:43:17

STOP AUX PROFITS AU DETRIMENT DE LA SANTE

Michèle
16/10/2017 - 13:41:54

Que faut il dire , faire pour convaincre. Les intérêts financiers grignotent encore une fois la conscience humaine, tel un poison.

un anonyme
16/10/2017 - 13:36:21

Soyons lucides: en matière d'intérêts tous les états sont complices, quelque soient les produits que l'homme est capable d'inventer. Pour le profit des multinationales, les autorités ferment les yeux sur "les dégâts collatéraux" uniquement pour justifier la bonne santé de leur économie.
Triste monde qui ne peut admettre que le bien le plus précieux n'est pas l'or mais la vie, la principale victime de la folie des hommes.

Rodolphe SPRING
16/10/2017 - 13:05:50

PUREMENT SCANDALEUX QUE NOS EUROS DEPUTES SOIENT VENDUS ET CORROMPUS PAR LES LOBBIES QUI ONT LEUR SIEGE A COTE DU PARLEMENT EUROPEENS!!!!...
CESSONS UNE FOIS POUR TOUTES DE FAIRE CONFIANCE AU POLITICIENS DES PARTIS PÖLITIQUE QUI NE CONNAISSENT ABSOLUMENT PAS LE MONDE DU TRAVAIL QUI SONT TOTALEMENT
ACHETES PAR LES GROUPES INTERNATIONAUX DANS TOUS LES DOMAINES QUI SONT UNE CLASSE DE PRIVILEGIES QUI NE SE PREOCCUPE PAS DE L'INTERËT GENERAL pour lequel ils ont été élus. N'ayant pas de connaissances scientifiques, ils se font berner par les lobbies D'EMPOISONNER TOUTE UNE POPULATION NE LES PREOCCUPE PAS
NON AU GLYPHOSATE ET AUX EUROS DEPUTES
ELISONS QUE DES PERSONNES DE LA SOCIETE CIVILE AVEC DE L'EXPERIENCE DU MONDE DU TRAVAIL REEL

Alain Begon
16/10/2017 - 11:49:18

Monsanto et d'autres laboratoires sacrifient des milliers de gens pour une histoire d'argent, c'est en fait un écocide et un génocide avec l'aval de nos gouvernements. Les dirigeants de ces industries à poison devraient être interdit de vendre leur produits toxiques et devraient être en prison pour crime contre l'humanité. Malheureusement ils sont intouchables car ils peuvent payer des experts peu scrupuleux pour prouver que le glyphosate et non toxique, museler nos dirigeants et tous ceux qui travaillent pour eux. Preuve à l'appui, l’excellent film : "le monde selon Monsanto". Nous vivons dans un monde inique sans éthique et sans humanité ou l'on préfère détruire que construire, diviser, plutôt que fraterniser et ou le pouvoir de l'argent est roi et donne tous les droits y compris celui de vie ou de mort. A ce rythme et avec ce mode de vie, je ne pense pas que l'humanité en a pour longtemps à vivre.

un anonyme
16/10/2017 - 11:17:00

Encore un scandale à venir dans l'agroalimentaire..Les multinationales de l'agroalimentaire empoisonnent les gens, selon eux il est vrai qu'il faut nourrir les habitants de la planéte mais sous quelles conditions .Pourquoi autant de maladies de toutes sortes liées à une mauvaise qualité d'alimentation.Certains qui fabriquent ces poisons sont également ceux qui fabriquent des médicaments.Comment se faire toujours plus d'argent sur le dos du peuple.Et nos politiques vont ils oser taper du poing sur la table et se poser les bonnes questions .

alan
16/10/2017 - 11:13:09

Il faudrait mettre en place une campagne de lancement d'alertes de tous les citoyens concernés qui donneront le nom des magasins où l'on trouve encore du Roundup et des produits à base de glyphosate. Pour ma part, je peux dire qu'à Honfleur ni Leclerc, ni Carrefour n'en ont mais chez Bricomarche ils continuent à en vendre. Honte à eux et à ceux qui l'utilisent. Les citoyens ont le pouvoir de faire cesser tout cela, allons manifester partout , ensemble, contre tous ces pollueurs et fabricants de malbouffe.

ivanova anna
16/10/2017 - 11:03:48

Sortons de cette Europe parfaitement corrompue par les multinationales et leurs lobbies. L'Europe est un piège qui empêche toute progression sociale, c'est le royaume des banques et de la finance meurtrière.

un anonyme
16/10/2017 - 10:57:42

inadmissible !!!!! arrêtons de nous empoisonner, nous nous aimons tous et devons rester ensemble dans le meilleur de nous-mêmes.

albar
16/10/2017 - 10:33:12

NOUS n'en voulons définitivement plus. ARRÊTEZ de nous empoisonner avec ce glyphosate .

Claire Lecanu
16/10/2017 - 10:16:39

Le glyphosate n'est pas seulement cancérigène, mais est aussi à l'origine de l'autisme. En effet dans le Mato Grosso au Brésil, le soja est aspergé par air de "round up". La quasi moitié des enfants des ouvriers agricoles qui habitent aux abords ou au milieu des exploitations naissent autistes.
L'émission Allo Docteur sur France 5 avait diffusé il y a quelques temps un excellent reportage à ce sujet, ce serait important de le reprogrammer pour une meilleure information des citoyens et de leurs gouvernants. Avant qu'on ne les accuse de crimes contre l'humanité !
Magali

un anonyme
16/10/2017 - 10:15:02

pour nos petits enfants et les animaux

cevoz-mami
16/10/2017 - 10:14:21

Inadmissible de mettre en danger la santé des populations sur une décennie. L'adaptation de l'agriculture européenne, à un modèle sans ces molécules menaçantes pour tous les êtres vivants, doit se faire dans un temps plus restreint.

un anonyme
16/10/2017 - 10:04:42

Les bras m'en tombent : devoir ENCORE demander l'interdiction de ce poison, c'est une honte, honte à Monsanto, honte aux lobbies, honte à tous les profiteurs et semeurs de mort !!!!

EVE RISPAL
16/10/2017 - 09:50:48

ce sont des assassins....serons un jour poursuivis pour "crime contre l'humanité"

pedroletti
16/10/2017 - 09:48:49



à qupoi sert Hulot??
en voilà une bonne question.......;

mondo
16/10/2017 - 09:23:30

il serait temps de reprendre le pouvoir aux grandes multinationales . Economie capitaliste libérale = asservissement des peuples ou esclavage moderne ce qui permet de s'afficher comme démocrate pour les vrais tenants du pouvoir : les Banques, les différents grands groupes qui font la politique dans les états.

cladup
16/10/2017 - 09:23:04

La commission de Bruxelles est sous la coupe des multinationales

sylvère labis
16/10/2017 - 09:13:03

En bio depuis 40 ans,j'espère qu'enfin nos autoritée fassent le nécéssaire pour metre fin à cet empoisonnement de la population!

Jean Claude BEIRIEU
16/10/2017 - 08:51:08

Malgré la multiplication des cancers (par ex. le nombre de cancers de la vessie ne cesse de croître), l'on parle de ré-autoriser cette molécule cancérogène ("probable" étant un euphémisme lâche) pour encore une décennie au niveau européen !!!
Hulot, lorsqu'il s'est adressé aux agriculteurs manifestant en faveur du glyphosate, a eu raison d'évoquer la perspective "d'avoir à rendre des comptes un jour".
Dirigeants de Monsanto, commissaires européens à la botte, gros bonnets de la FNSEA et agriculteurs pollueurs, dites-vous bien qu'un jour il y aura un procès de Nuremberg pour vous.
Et encore un procès sera ce qu'il pourra vous arriver de plus "soft"... car vous ne pourrez pas toujours museler ou acheter les scientifiques. Le jour où le scandale éclatera, ceux qui auront perdu un proche ou seront malades, par la faute de vos décisions ou agissements, n'auront plus rien à perdre et vous haïront.

Frawald
16/10/2017 - 08:14:37

"pour satisfaire l'Allemagne" ???
J'aimerais qu'on arrête ces polémiques : en Allemagne, les gens se mobilisent également contre l'utilisation du glyphosate et contrairement à la France, plusieurs grandes chaînes de bricolage ont complètement retiré les produits à base de glyphosate de leurs rayons depuis deux ans.

grün
16/10/2017 - 07:59:14

Le Glyphosate : ni dans mon jardin ni dans mon assiette, ni dans mon eau!

Margot
15/10/2017 - 21:38:53

Qui touche quoi ?
Qui touche et combien ?
Ce serait à vérifier...

Jean-René B. de Langebaudière
15/10/2017 - 20:35:25

Suite à votre relance, et aux révélations qui pèsent sur l'intégrité de la commission, je vous propose cette synthèse, et quelques liens informatifs :
Glyphosate : URGENCE
Le SCoPAFF () Comité permanent de la chaîne alimentaire et de la santé animale, doit se prononcer le 25 octobre, sur l’éventuelle ré-autorisation du glyphosate pour 10 ans en Europe, sous l'influence d'une commission européenne qui distribue des rapports partiaux et manipulateurs.

*Rendez vous avec Marie-Monique ROBIN le 17 octobre 20h50 sur Arte, Théma
https://actu.orange.fr/societe/culture/le-roundup-face-a-ses-juges-une-nouvelle-enquete-choc-contre-monsanto-CNT000000Qjg56.html  

Il est toujours difficile de faire la preuve de cause (exclusive) à effet dans le cas :
- de faibles doses répétées, étalées dans le temps,
- d'expositions simultanée à d'autres produits,
- de manques de données statistiques,
mais, sachant les effets toxiques, tératogènes du glyphosate, des faisceaux d'indices concourent à désigner le glyphosate responsable de pathologies chez les animaux, chez l'homme.

Il est prouvé :
- que certaines plantes s'adaptent à ce produit et deviennent alors invasives, ce qui :
=> contraint à l'abandon de surfaces agricoles,
=> permet à MONSANTO de proposer des semences OGM résistantes au glyphosate...
- qu'en présence d'antibiotiques, il induit des résistances, ce qui pose problème aux éleveurs, aux apiculteurs...
- qu'on le retrouve, lui ou ses produits de dégradation, dans l'environnement, dans les animaux, le corps humains et dans les aliments...

Il a été prouvé que MONSANTO avait écarté deux études internes, dénonçant la dangerosité du glyphosate.

Les rapports remis aux membres de la commission européenne peu de temps avant les votes sur le renouvèlement de licence,
- sont des copié-collés d'études du producteur MOSANTO, présentées par l'EFSA, dont les experts ne sont pas connus,
- ne reprennent pas les études accablantes du Centre de Recherche contre le Cancer (CRC), organisme indépendant d'experts connus, démontrant :
=> les conflits d'intérêts ou l'incompétence de l'EFSA,
=> le manque de neutralité et d'intégrité de cette commission, jettant la suspicion de collusion avec ce lobby puissant de l'agriculture.

Il faut noter que ce produit permettant de réduire le coût d'exploitation des terres agricoles, une harmonisation de la réglementation entre pays d'un même marché est absolument nécessaire pour éviter la concurrence déloyale.

Les organismes de certifications, de transformation et de distribution devront se doter de moyens de contrôle, d'une juridiction réactive, coercitive et dissuasive.

Sources :
* https://fr.wikipedia.org/wiki/Glyphosate  
* http://www.cnews.fr/monde/video/glyphosate-quelles-solutions-pour-les-agriculteurs-en-cas-dinterdiction-165130  
* http://www.inrs.fr/publications/bdd/fichetox/fiche.html  

* https://www.franceinter.fr/emissions/l-invite-de-8h20/l-invite-de-8h20-13-octobre-2017  

(*) SCoPAFF = Standing Committee on Plants, Animals, Food and Feed

Daniel LAMBEAUX
15/10/2017 - 19:35:14

Je n'arrive même pas à trouver les mots justes, tellement je suis indignée!!!
A MORT MONSANTO.

marie-joëlle PAGE
15/10/2017 - 19:31:59

il est inadmissible que la loi des profits surplombent les besoins légitimes de santé, de protection des peuples.

JP Henry
15/10/2017 - 16:48:47

NON NON et NON .
Certains techniciens à Bruxelles (certainement intéressés pas les puissants lobies chimiques et productiviste agricoles )nous prennent pour des imbéciles !

Michel DURAND
15/10/2017 - 16:38:39

La prison pour les empoisonneurs !!!

Goupil
15/10/2017 - 15:11:02

No, nein, niet, NON, NON et NON !!!!!!! Dans quelle lanque faut-il vous le dire et vous le répéter ? Nous n'en voulons pas de ce glyphosate de malheur. Il tue à petit feu la terre et ses habitants, les petits comme les gros, ceux qui vivent dessus, dessous et dans les airs. Arrêtez le massacre !!! Je suis très en colère !!!

Michèle ZÜNDT
15/10/2017 - 14:44:28

À quoi sert Nicolas Hulot dans l'équipe gouvernementale s'il n'est pas capable de conseiller les personnes qui prennent les décisions?

Cléo Pace
15/10/2017 - 12:50:28

Tout ça pour satisfaire l'allemagne, l'industrie agro-chimie, les actionnaires.
Inadmissible de la part de dirigeant qui non pas été élu par les peuples.
Dehors les empoisonneurs.

EdmDob
15/10/2017 - 11:46:38

C'est scandaleux de continuer d'empoisonner, de poluer avec des conséquences désastreuses sur l'étre humain la planète en connaissance de causes c'est du n'importe quoi. IL faut arrêter de mettre en danger la santé et la planète l'utilisation du glyphosate = Danger de Mort.

patoche
15/10/2017 - 11:02:18

 

Diffusion de l'info

Vous avez un site internet, un blog ? faites un lien vers cette cyberaction en insérant ce code sur votre site:

 

Formulaire de collecte d'informations

  • Les informations qui vous concernent sont destinées à Cyberacteurs.
  • Elles serviront uniquement à des opérations dont Cyberacteurs aura la maîtrise, soit seul, soit en partenariat avec d'autres.
  • Les données (nom, prénom, adresse électronique, ville, profession) sont stockées afin d'empêcher de participer deux fois à la même cyberaction .
  • Elles n'aparaissent en aucun cas sur notre site, ni celui de notre partenaire.
  • Les données (nom, prénom, code postal, ville, profession) peuvent éventuellement être publiées sur un fichier pdf et envoyées au(x) destinataires(s) de la cyberaction .
  • Les adresses électroniques ne seront en aucun cas diffusées à quiconque, excepté bien sûr au destinataire de votre courriel.
  • Les adresses postales pourront être éventuellement utilisées dans le cadre d'envois communs à plusieurs partenaires le tiers (imprimeur ou expéditeur) s'engageant expressément à n'utiliser le jeu d'adresses que pour l'envoi concerné.
  • En cliquant sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous acceptez de recevoir les cyber@ctions diffusées par Cyberacteurs au rythme d'une quarantaine par an (inactivité complète en juillet et aout). Vous ne recevrez aucun message d'autres que de cyberacteurs.
  • Chaque message comporte à la fin une formule de désabonnement utilisable à tout moment.
  • En ne cliquant pas sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous ne recevrez de Cyberacteurs aucun autre message que les confirmations de participation à une cyber@ction ou pétition.
  • Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des donnés qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, adressez vous à Cyberacteurs
traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | 7, rue Aristide Briand 29000 Quimper 02 98 90 05 94 | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !