image vide cyberacteurs
image vide

  #boislejuc   #Cigeo



Cyberaction N° 897: Non à la cession du Bois Lejuc à l'Andra

CIGÉO/Bure - Cession du Bois Lejuc à l'Andra : nouvelle délibération imminente pour la commune de Mandres-en-Barrois.
Trois habitants portent plainte contre le maire pour faux et usage de faux

[ 5 997 participations ]

Pour aller directement à la signature Cliquez ici

recommander par courriel    partager sur google+  
      partager sur framasphère

 

Cyberaction mise en ligne le 15 mai 2017

Proposée par Cyberacteurs

Elle sera envoyée à Maire de Mandres en Barrois
En soutien à Réseau "Sortir du nucléaire", BureStop55, EODRA, Meuse Nature Environnement, MIRABEL Lorraine Nature Environnement

Plus d'infos

boisLejuc Cigeo Bure<strong>Communiqué de presse commun - Réseau "Sortir du nucléaire", BureStop55, EODRA, Meuse Nature Environnement, MIRABEL Lorraine Nature Environnement - 15 mai 2017
</strong>
   En 2015, le Bois Lejuc, ancienne forêt communale du village de Mandres-en-Barrois, près de Bure, avait été cédé à l’Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra) à l’issue d’une procédure irrégulière et scandaleuse. C’est dans ce bois que l’Andra prévoyait d’implanter les puits d’accès et d’aération de la poubelle nucléaire CIGÉO. Le 28 février 2017, suite à un recours de plusieurs habitants, la justice a cassé la délibération qui avait permis cette cession. Alors que le maire de Mandres-en-Barrois vient de convoquer le conseil municipal pour le faire revoter le 18 mai, trois habitants viennent de déposer plainte contre lui pour faux en écriture et usage de faux.
  
Une délibération illégale et illégitime pour céder le Bois Lejuc à l’Andra
En 2013, lors d’une consultation, les habitants du village de Mandres-en-Barrois avaient refusé par 50 voix sur 86 de céder à l’Andra le Bois Lejuc, leur forêt communale. C’est dans ce bois, où ils avaient coutume de se promener, chasser et effectuer leurs affouages*, que l’Andra prévoyait d’implanter les puits d’aération destinés à évacuer les gaz radioactifs produits par les déchets qui y seraient enfouis au sein de CIGÉO. Mais le 2 juillet 2015, après des tractations à huis clos, un conseil municipal a été convoqué à 6h du matin et a voté à bulletins secrets la cession du Bois Lejuc à l’Andra par 7 voix sur 11. Or les règles relatives au vote à bulletins secrets, proposé par le maire, avaient été bafouées. Par ailleurs, parmi les conseillers municipaux, plusieurs étaient en état de conflit d’intérêt latent en raison des liens qu’ils entretenaient avec l’Andra : certains comptaient des membres de leur famille employés par l’Agence ou ses sous-traitants, d’autres s’étaient vu octroyer grâce à elle des baux de chasse ou des baux agricoles précaires. Ces personnes, qui pouvaient faire l’objet de pressions de la part de l’Andra, n’auraient pas dû prendre part au vote. Cette situation laissait entrevoir d’éventuels trafics d’influence, qui pouvaient faire l’objet de recours pénaux. Pour dénoncer cette délibération scandaleuse et ce mépris du droit et de la démocratie locale, le 21 décembre 2015, 4 habitants ont introduit un recours devant le tribunal administratif. L’affaire a été examinée le 31 janvier 2017. Le 28 février, le tribunal administratif de Nancy, constatant la gravité des irrégularités commises, a prononcé l’annulation de la délibération du conseil municipal <http://sortirdunucleaire.org/Bure-le-Tribunal-administratif-de-Nancy-reconnait>   . La commune de Mandres a été enjointe de régulariser la situation sous quatre mois, faute de quoi elle devrait saisir un juge judiciaire pour faire annuler le contrat la liant à l’Andra. Depuis cette date, la propriété de l’Andra sur le Bois Lejuc est remise en question.
À l’approche d’une nouvelle délibération, les opposants déposent plainte en justice
Il y a quelques jours, le maire de Mandres-en-Barrois a convoqué une réunion du conseil municipal jeudi 18 mai à 20h en vue de statuer à nouveau sur la cession du Bois Lejuc à l’Andra. Beaucoup d’habitants estiment anormal que ce choix lourd de conséquences ne repose que sur quelques personnes, alors même que la majorité d’entre eux avait refusé de céder le bois communal. Certains s’inquiètent de possibles pressions de la part de l’Andra sur les conseillers, en particuliers ceux qui entretiennent des liens avec elle et ont pu grâce à elle bénéficier de certains avantages. Face à cette situation, des habitants viennent de déposer une plainte pour faux et usage de faux devant le Procureur de la République contre le maire de Mandres qui, dans son empressement à signer au plus vite le contrat cédant le Bois Lejuc à l’Andra en 2015, en est venu à tordre la réalité. En effet, celui-ci avait produit pas moins de trois versions différentes de la délibération du conseil municipal du 2 juillet 2015. Fallait-il y voir une tentative de noyer ainsi le problème du recours irrégulier au vote à bulletins secrets ? En outre, dans le contrat d’échange signé avec l’Andra le 6 janvier 2016 devant notaire, celui-ci déclarait que la délibération du conseil municipal « n’[avait] pas fait l’objet d’un recours devant le tribunal administratif »… Or un tel recours avait été déposé moins de trois semaines auparavant et lui avait été notifié par voie d’huissier ; il avait également été précédé d’un recours gracieux signé par 31 habitants le 21 août 2015. Le maire ne pouvait donc l’ignorer. Il y a donc eu ici faux en écriture et usage de faux par le maire de Mandres dans le cadre de la conclusion de ce contrat avec l’Andra. Un tel délit commis par une personne dépositaire de l’autorité publique est passible de 15 ans de réclusion et 225 000 € d’amende. Pour se mettre ainsi dans l’illégalité, l’élu a-t-il fait preuve d’incompétence ? Ou avait-il personnellement intérêt à la cession du Bois Lejuc ? Les associations réaffirment leur soutien aux habitants de Mandres-en-Barrois confrontés à la pression de l’Andra, qui manie la carotte et le bâton pour parvenir à ses fins.
Un rassemblement aura lieu dès 18h à la mairie de Mandres-en-Barrois pour réunir tous ceux qui souhaitent que le Bois Lejuc reste la propriété de la commune et de ses habitants.
  * Droit pour les habitants de la commune de venir récolter une part de bois de chauffe dans la forêt.

  Contacts presse : Pour joindre les habitants : 07 83 24 10 54 Avocats : Maître Delalande – 06 01 95 93 59 Maître Ambroselli – 06 09 30 80 67 Pour les associations :  Réseau “Sortir du nucléaire“ : Charlotte Mijeon – 06 64 66 01 23 Meuse Nature Environnement : Régine Millarakis - 03 29 75 19 72
 
Retrouvez ce communiqué sur le site : http://www.sortirdunucleaire.org/CIGEO-Bure-Cession-du-Bois-Lejuc-a-l-Andra  

Signer !

Récapitulatif

Cette cyberaction va envoyer un courrier électronique à mairiedemandres55@orange.fr
Avec les éléments suivants :
  • Sujet : Non à la cession du Bois Lejuc
  • Message : Monsieur le Maire,

    Par la présente je tiens à manifester mon soutien aux habitants de Mandres-en-Barrois confrontés à la pression de l’Andra, qui manie la carotte et le bâton pour parvenir à ses fins. Je les soutiens dans leur revendication que le Bois Lejuc reste la propriété de la commune et de ses habitants.
    Attentif à vos décisions, Veuillez croire en ma vigilance.

Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments" ou "me connecter et modifier"
credible

Les champs marqués d'une * sont obligatoires

J'ai un compte

Adresse électronique *
Mot de passe *
  
credible

Je signe sans compte

champs obligatoires
Nom *
Prénom *
Courriel *
Code postal *
Commune *
Pays *
champs facultatifs
Profession
Adresse

(Cyberactions et journal des bonnes nouvelles) Si vous les recevez déjà, pas besoin de cocher cette case.

Je souhaite que mes coordonnées (nom | prénom | code postal | commune | profession) ne soient pas visibles sur le site de cyberacteurs. Elles seront juste collectées afin de figurer sur le document au format PDF envoyé au(x) destinataire(s) de la pétition.



Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments"

   

 

81 commentaires

credible

Votre adresse électronique
visible uniquement par cyberacteurs

Votre message ne sera publié qu'après acceptation de notre part. Cyberacteurs se réserve le droit de ne pas publier un message ne respectant pas notre charte de bonne conduite.

 

 

500 pandores pour évacuer 15 militants pacifiques; on voit tout de suite l'importance de la raison d'état et le respect de la population à qui on imposera de vivre sur une poubelle. Ils pourraient les stocker à l'élysée chez manu ou à lyon chez gégé puisque eux sont pour le stockage!

marc70
28/02/2018 - 17:11:38

Ne peut-on pas trouver un endroit quelque part dans les montagnes, loin de toute habitation, pour enterrer ces saletés? Drôle d'idée d'imposer ces déchets nocifs à la population qui n'a pas été consultée pour savoir si oui ou non elle était d'accord avec le nucléaire, dès le départ.

Ursula Pezeu
24/02/2018 - 19:20:55

La commune a-t-elle son mot à dire dans ce projet irresponsable?

D'autre part, et comme il faut bien trouver un endroit pour enfouir ces déchets, des alternatives fiables ont-elles été proposées?

un anonyme
24/02/2018 - 19:08:33

Avec l'extension du parc nucléaire on a imposé l'heure d'été GMT+2 et encore plus de ces déchets nucléaires français dont personne ne veut dans le monde .

LA MERIDIENNE
24/02/2018 - 17:16:29

COMMUNIQUE DE PRESSE du 23 février 2018

Chantiers EPR et Bure : rien n'arrête les nucléocrates

Le 22 février, une opération policière outrageusement démesurée (500 gendarmes) débutait pour déloger une quinzaine de résistants pacifiques à l'installation du centre d'enfouissement irréversible des déchets nucléaires à Bure dans la Meuse (CIGEO). Ceux-ci veillaient à la préservation du Bois Lejuc que l'Agence Nationale des Déchets Radioactifs (ANDRA) veut s'approprier illégalement.



Ce même jour, des graves défauts sur les soudures du circuit primaire qui relie la cuve et les échangeurs de chaleur sont révélées. Ces soudures ne respectent pas les exigences pour exclure un risque de rupture qui déboucherait sur une catastrophe inévitable comme pour la cuve et son couvercle. EDF peut continuer de narguer impunément la soi-disante Autorité de sûreté nucléaire qui n'a pas proscrit l'utilisation de la cuve.

D'un côté on criminalise à outrance des anti-nucléaires, de l'autre tout est permis : jouer avec la sécurité des populations, atomiser les fonds publics.

De nombreux rassemblements ont eu lieu hier soir devant les préfectures dans tout l'Ouest en solidarité aux résistants de Bure. Continuons à refuser l'impasse nucléaire dans laquelle cette industrie nous a placés avant que la catastrophe n'arrive. Elle ne sait que faire des déchets nucléaires produits depuis l'extraction de l'uranium jusqu'au démantèlement des installations civiles et militaires. Le bon sens commande d'arrêter d'en produire.

Le CRILAN* et le Can-Ouest accueilleront jeudi 15 mars Naoto Kan, premier ministre du Japon au moment de la catastrophe de Fukushima qui a débuté il y a 7 ans. Il nous dira sa profonde aspiration à un monde libéré du nucléaire, et cela à proximité du chantier de Flamanville où les nucléocrates s'acharnent à vouloir mettre en marche le nouveau réacteur EPR .

Refusons d'être acculés à être les réfugiés du nucléaire et les prochains migrants, soyons nombreux jeudi 15 mars à 20 h à la conférence de Naoto KAN à la salle du Rafiot à Flamanville et continuons à exiger l'arrêt du nucléaire, énergie de destruction massive.



*CRILAN = Comité de Réflexion, d’Information et de Lutte Anti-Nucléaire

Can-Ouest
24/02/2018 - 12:24:35

Dans l'échelle des risques, NDL était déjà une ineptie d'un autre âge! Avec ce choix du nucléaire fait aucours des années 60 du siècle dernier, nous sommes "piégé" par ce choix technologique qui devait nous "donner l'indépendance énergétique", choix calamiteux, s'il en est!.... Après nucléaire sera ruineux et dangereux pour des milliers d'années
Mieux vaut un stockage en surface qui permet une surveillance continue, qu'un enfouissement profond sans garantie aucune, quoiqu'en disent les "spécialistes" patentés....

cactus
24/02/2018 - 10:23:29

Quand je pense au coût du projet avec tout cet argent on aurait pu développer les énergies renouvelables. Maintenant les déchets que l'on a encore il va falloir les stocker en attendant mais où?...En espérant que d'ici 100 ans on aie la technologie pour recycler ces merdes...je n'ai pas d'autre idée

un anonyme
24/02/2018 - 10:22:14

Le CRILAN solidaire des «hiboux» de BURE qui ré-occupent aujourd’hui le bois Lejuc. Leur résistance et leur détermination sont légitimes.

CRILAN
24/02/2018 - 09:11:12

mais quand prendrez-vous enfin votre place d'adulte ?
la responsablité première est de protéger la vie et l'avenir des enfants
c'est d'un généracide dont vous serez responsables si vous ne faites pas marcher simplement votre conscience et votre pensée
F.Ballay

FranBoise
24/02/2018 - 08:57:32

L'électricité nucléaire atteint ses limites au niveau de la gestion des déchets en surface. L'accumulation, la quantité et leur dispersion donneront obligatoirement lieu à une catastrophe sanitaire. C'est une question de temps.
La validation du choix de l'enfouissement relancera immédiatement cette énergie qui a la qulité d'être un peu mois productrice de CO2.

Georges Rakoff
24/02/2018 - 08:27:32

Ces gens sont des voyous et ils accusent les militants d’occuper la ZAD de Bure illégalement ! C'est l'hôpital qui se moque de la charité !
Une seul solution, R é s i s t a n c e !
Qu'est-ce qu'on attend !

Le ut
23/02/2018 - 23:32:41

Et si on enfouissait toute cette m........ à Neuilly ?!!!

Zizou du 33
23/02/2018 - 19:12:39

Qui est dans le droit? Un gouvernement qui détruit, expulse et prépare une pollution ou les pionniers de l'alerte qui protègent l'avenir, notre avenir et celui des descendants de ces politiques abjects

ALAIN GAUTHIER
23/02/2018 - 19:07:58

Courage, la détermination finit toujours par payer. Merci à ceux qui luttent.

Gérard

gérard Louandre
23/02/2018 - 18:59:23

Je suis une femme née sur cette terre qui appartient à tous les humains.
Je suis consternée par l'inconscience consciente
de tous ces humains qui ne pensent pas que notre terre est empoisonnée et détruite chaque jour un peu plus et qui s'en moquent.
Merci à tous ceux qui luttent en utilisant leur force intelligente mais qui sont maltraités par les puissants maléfiques pour l'avenir de tout ce qui fait notre planète. Que les jeunes, les vrais, se soulèvent sans attendre !

FMB
23/02/2018 - 18:24:26

Ce gouvernement pour lequel j'ai voté pourtant, espérant qu'il changerait les choses, est une honte ! C'est du totalitarisme pur et dur. Ce gouvernement préfère "briser" la voix du peuple plutôt que de l'écouter. Et l'enfouissement de ces déchets atomiques hautement toxiques risquent de polluer durablement la terre de ce département. La pollution atomique n'a aucune limite. A quand, un nouveau scandale sanitaire ? Et que dire des générations futures à qui ce gouvernement va laisser ce fardeau !

DUNKSAY
23/02/2018 - 18:09:05


Côté comptes: les frais de polices pour imposer le nucléaire sont ils compris dans les calculs financiers comparatifs des énergies ?
Vieux dicton paysan : "on fini toujours par manger sa merde"

cayron
23/02/2018 - 16:54:41

Il faut donner nos déchets à Elon Musk pour qu'ils les envoie sur le soleil avec sa surper fusée. Pour sa voiture, il peu me la prêter, j'ai une place de parking gratuite...

François MARTIGNY
23/02/2018 - 12:10:30

Dés ordonnances à ce genre de pratiques, ce gouvernement a une drôle de conception de la démocratie...

Christian Perez-Gil
23/02/2018 - 11:59:31

Non à l'enfouissement des déchets nucléaires : la solution : arrêtons le plus rapidement possible les centrales et passons à 100 % d'énergies renouvelables !

un anonyme
23/02/2018 - 10:00:41

Une fois de plus l'inconstance de notre gouvernement prévaut on envoie des forcez de l'ordre zelées au lieu d'entamer des discussions on procède à des arrestations Madame la sous préfète de la meuse je ne vous félicite pas dans notre beau pays qui est celui des droits de l'homme j'ai hnote pour ma france le jour ou tout nous petera à la figure on se posera paut etre des questions fukushima tchernobyl çà vous dit?mais ces pays sont tellement éloignés que rien ne peut nous arriver et maintenaant on devrait devenir la poubelle nucléaire pour satisfaire des lobbys et je me demande ce qu'en pense le ministre de l'écologie si j'étais lui je démissionnerai celà donnerait un coup à ce gouvernement qui discute par ordonnances interposées!Y EN A MARRE!

FRATERNEL
23/02/2018 - 00:16:46

A Lannion, samedi matin, à 11 h 30, nous serons tous mobilisés : syndiqués, non syndiqués, adhérentes et adhérents de moult associations locales, mais aussi simples citoyennes et citoyens de partout, pour exprimer notre stupeur, notre colère et notre condamnation unanimes face à cette violence extrême du gouvernement Macron !
Déterminés, nous le sommes, nous le serons et nous ne lâcherons RIEN !

Cathy
22/02/2018 - 23:10:19

Faut pédaler (cf le journal de Grenoble : le Postillon) et stopper les voitures avec un seul occupant. Vive la marche à pied, le vélo et le stop. Bonjour la société de demain, saine et humaine !

La voiture électrique ! C'est (pas) du propre ! mais internet non plus qui dépense plus d'énergie que la plupart des industries et refroidissement de serveurs et chauffage de data center.

user mais ne pas abuser, Les voyages ça forme la jeunesse, mais, en trop grand nombre, ça détruit le socle vital de nos enfants : la terre.
Non au nucléaire, non au gaspillage .
Courage pour refréner nos consommations ,
bonjour à des lendemains sobres et heureux

Brigitte Reboul
22/02/2018 - 22:34:56

Ce projet d'enfouissement est une bien trop lourde hypothèque sur l'avenir, nous ne pouvons laisser faire !

un anonyme
22/02/2018 - 22:23:45

Laisser en héritage aux enfants pour des milliers de générations, des produits mortifères dont on avait fait croire que l'on pourrait les rendre inoffensifs "avec les "progrès de la science", est une imposture qui souille totalement la génération des pro-nucléaires. Tout cela pour vivre le délire d'une surconsommation qui affame les pays pauvres, pendant que les riches sont malades de leurs pléthores.
Comment donner de l'espérance aux jeunes qui ont faim d'Avenir...?
La Justice Immanente saura traiter les Goinfres du confort. "Fer de lance"

fer de lance
22/02/2018 - 21:50:19

Toujours la même rengaine, légal/illégal, diviser pour mieux régner, mais ça ne marche pas ! les malheureux ! ils déclenchent la guerre, et crient que c'est pas de leur faute ! bref, encore une manifestation de démocratie façon "c'est moi qu'ai raison et ta gueule !" Tout ça pour éviter un vrai débat sur ce sujet compliqué de l'énergie, où personne n'a de réponse idéale et qui demanderait un vrai dialogue, une vraie réflexion collective. Merci en tout cas à celles et ceux de là-bas qui résistent en chair et en os, faut du courage, qu'ils soient portés par nos messages !

boilette
22/02/2018 - 21:13:07

A Quand une étude indépendante du site ?

un anonyme
22/02/2018 - 20:46:25

Merci à ceux qui luttent

Jeannine et Yves BATAILLE YVES
22/02/2018 - 20:37:55

Solidarité de l'ancien " site Granit" de Génat dans le Cantal .
NI ici ni ailleurs autrement"

et honte au gvt "Macron-Pnillipe vendu au lobby de l'atome .

Michel, insoumis du Cantal

Michel Maciazek
22/02/2018 - 18:45:36

Ce sont des résistants, des héros qui viennent de se faire expulser lâchement ! Et juste avant l'organisation d'une rencontre prévue entre le gouvernement, les acteurs, associations, représentants locaux & organisations diverses comme il était prévu.
Qu'ils organisent donc des élections en expliquant la haute dangerosité de leurs choix & propositions pour des générations ! Mais on se demande à quoi ça servirait après tout le reste hein ? ...
Mieux vaut utiliser des méthodes de dictateur Monsieur le Président ? ...
Le défaut de nos politiques quelle qu'elles soient est de ne pas penser à après-demain ... On en prend d'autres et on refait la même !
Gouvernement de la honte !

Etoiledeneige
22/02/2018 - 18:18:55

Honte à cette crapule de Nicolas Hulot qui ne défend que sa carrière et à tout le gouvernement corrompu par les lobbies de la chimie et du nucléaire !
Tout mon soutien aux opposants à l'Andra !

Phil
22/02/2018 - 17:58:21

MSBR, C'est la bonne question en effet. On pourrait utilement commencer à financer généreusement une recherche pour neutraliser ces déchets de façon la plus écologique possible,chercher des solution plutôt que de les enfouir hors de notre vue dans des sous-sols où les nappes phréatiques seront polluées, ou dans les océans ou les blocs de verre finiront par s'éroder et dégager leurs tristes toxiques. Donc il faut urgemment développer une politique générale dans ce sens : économie d'énergie qui engagerait tout le monde, réglementation sérieuse tant pour l'industrie que pour les particuliers, recherche et développement d'autres sources d'énergie, pour en finir une bonne fois avec le nucléaire civil et militaire et les déchets produits. Or actuellement on vote des budgets à l'armée de 2,6 du PIB .. Rien à voir. Il faut se mobiliser davantage auprès des asso comme Sortir du nucléaire mais aussi réduire de façon générale son emprunte écologique et en particulier sa consommation d'énergie en ce qui concerne le nucléaire. Militer et faire savoir. Demander à ce que soit développer une recherche de retraitement écolo de ces déchets existants et stopper leur production. Le Japon est resté 2 ans sans ses centrales.. Ils s'en sont sortis ! malheureusement les lobbys reviennent à la charge.

un anonyme
22/02/2018 - 17:18:21

Toujours la même méthode : CORRUPTION !

Terence09
22/02/2018 - 16:39:16

L'Histoire qui s'écrit en ce moment, est le choc de deux sociétés, une qui regarde en arrière et une qui regarde en avant. Est-il déraisonnable de penser que les milliards qui vont servir à l'enfouissement pourraient servir à la recherche de leur retraitement ?
Tenez bon, les courageux qui vous battez pour préserver la santé de centaines de générations. Et surtout merci.

Laurence Thomas
22/02/2018 - 15:53:36

Quel abus de pouvoir manifeste de la part de l'Andra.

Dénonçons le !...

Francis Meuley
22/02/2018 - 15:51:47

Je suis bien d'accord avec tous, mais en attendand, que faire de tous ces déchets tant qu'il s'en produit encore?...s'en débarrasser dans les pays les plus pauvres qui n'auront pas le choix? contre quelques aumônes qu'ils seront heureux d'accepter???

MSBR
22/02/2018 - 15:37:10

ZAD partout !
Soutien inconditionnel aux résistants de Bure !

Claudine LUSCHER
22/02/2018 - 15:22:43

démocratie bafouée!

un anonyme
22/02/2018 - 14:35:19

Il ne fait aucun doute que les Puissants (autant que malhonnêtes) qui nous gouvernent se fichent du tiers comme du quart de ce qui arrivera d'ici 300000 ans aux petits enfants de leur petits enfants de leurs petits enfants......
et en plus le "mox" à la possibilité de prendre feu
spontanément...JC T.

Jules
22/02/2018 - 14:34:33

Durée de vie des déchets enfuis ... 100 000 ans !
Cool !

Philkip
22/02/2018 - 14:33:43

Il faut être vraiment dévoué pour lutter contre un tel autoritarisme!
tenez-bon!

Jean-Louis Pire
22/02/2018 - 14:24:01

arrêtons de produire des déchets atomiques,
buvons un coup,
cherchons une solution provisoire voire définitive

les illégaux ce sont eux, nucléocrates et financiers de haut vol

Éric Olivié-Gaye
22/02/2018 - 14:23:14

Enfouissement des "déchets nucléaires" à grande profondeur
énorme pétard à retardement!!! Gestion à 100OOO ans et même plus, comment les concepteurs d'aujourd'hui peuvent imaginer un suivi de cette durée, à 25 ans par génération, ça en fait 4000 sur cette durée, de la pure folie de la part d'esprit prométhéens.... L'expérience dans d'autres pays (Allemagne, Suède....) devrait nous rendre plus prudent.... Aurions nous plus plus de savoir faire?.... Ce n'est pas sûr!
Ce boulet nucléaire est déjà un gouffre financier et le pire est à venir.

cactus très piquant!
22/02/2018 - 14:01:37

Mettre la "M...." sous le tapis n'est surement pas une bonne solution. On n'est pas à l'abri d'un bouleversement géologique qui détruirait cette installation

Jean Giner
22/02/2018 - 13:46:08

Évacuation violente d'une zone où des citoyens courageux essaient de contraindre le gouvernement à un peu de démocratie. C'est honteux.

un anonyme
22/02/2018 - 13:42:44

ce genre de stockage présente des risques non maitrisés.

fx
22/02/2018 - 13:22:33

"Zone sans droit..." tonne le Ministre de l'Intérieur. Existe-t-il un droit d'empoisonner les citoyens ?

Danièle Dugelay
22/02/2018 - 13:11:52

Puisque macron c'est fait traiter de couilles molles par ses pairs au sujet de la Zad de l'aéroport de Nantes, il veut avec la girouette collomb montrer ses muscles ...

michel laurent
22/02/2018 - 12:58:59

en voici encore un qui se joue de l'Etat de Droit . Faut-il faire de même en retour ?

bibillo
22/02/2018 - 12:55:29

J'ai entendu cette info de l'intervention des gendarmes sur le site ce matin aux infos sur France Musique mais il y était dit que cette intervention était justifiée par un jugement du TA or on voit ici que le jugement du TA annulait la délibération qui autorisait le site de stockage nucléaire.
J'avoue que j'ai douté et je suis allé vérifier : le jugement qui annule la délibération existe bien (Jugement n° 1503615 / Commune de Mandres-en-Barrois du 28/02/2017) on en trouve plusieurs références dans la presse sur la page http://sortirdunucleaire.org/Bure-le-Tribunal-administratif-de-Nancy-reconnait  
un communiqué de presse peut être téléchargé directement sur le site du TA de Nancy : nancy.tribunal-administratif.fr/content/download/91662/879508/version/1/file/Communiqu%C3%A9%20presse%20affaire%20LABAT.pdf
On voit donc que le gouvernerment et l'ANDRA utilisent la désinformation pour arriver à ses fins justifier sa violence ce qui n'est pas tolérable, il faut que ça se sache !

Joan Luc Labòrda
22/02/2018 - 12:30:13

je soutiens les zadistes et combats le nucléaire dont il faut sortir au plus tôt.
Pas d'enfouissement des déchets ni à Bure ni ailleurs

un anonyme
22/02/2018 - 12:24:37

Si, par malheur, le projet de Bure était réalisé, il hypothèquerait gravement, et pour des millénaires, l'avenir de la région.
Il est probable que jamais les déchets nucléaires qui y seraient stockés ne seraient retraités !

Delionsclub
22/02/2018 - 12:03:07

Homo sapiens s'apprêterait à laisser sur le site de Bure (55) et à l'attention des générations à venir la chapelle funéraire et mortifère de l'industrie nucléaire française, pour une durée de dangerosité radioactive comparable ou supérieure à 18 000 ans

Ce stockage se fait dans des couches d'argilite, la même roche que l'on fracture pour récupérer les gaz de schiste avec les conséquence que l'on a vu sur les nappes phréatiques aux US.

Si un stock d’une tonne se mettait à fuir après 1.000 ans, il contiendrait encore assez de radioactivité pour contaminer 100 km3 d’eau. Dans le cas de bure, il s'agit donc d'un risque pourtant sur 100 000 km3 d'eau... (cent mille kilomètre cube d'eau!)

Bref...
L'inacceptable le reste, même lorsque les "forces de l'ordre" tentent de l'imposer.

Michel

Michel VANQUAETHEM
22/02/2018 - 11:59:23

Pour le respect de la démocratie et une jurisprudence . Après Notre dame des Lande je soutiens la lutte contre le projet d'enfouissement a BURE On ne lache rien...VENCEREMOS !!!!!!

Jean-Claude Minet
22/02/2018 - 11:38:42

Quel jour à 18h devant les Préfectures ?

Daniel Houguet
22/02/2018 - 11:33:44

ARRETEZ LE MASSACRE DU VIVANT POUR DES PROJETS DE MORT !!!

padupe
22/02/2018 - 11:29:55

On assiste, avec ce gouvernement, au massacre de l'environnement, à la privatisation du bien publique,à croire que tous ces dirigeants habitent sur une autre planète.

Chantal BAYOUT
22/02/2018 - 11:17:28

Gouv'Mac-à-Ronds =
Fossoyeur de ce qui reste-résiste de la France.
Nous sommes asservis.
Énergies propres existent, voir POC 21.(Pas d'erreur c'est POC 21 pour dénoncer arnaque COP 21).
Mise en garde de l'Inde sur laquelle on tape, dont pour supprimer la monnaie, croyons-nous échapper à cette moulinette des mensonges ? On s'éveille.
http://www.2012un-nouveau-paradigme.com/2015/09/l-inde-permet-la-technologie-de-l-energie-libre-malgre-les-menaces-du-royaume-uni-des-etats-unis-et-de-l-arabie-saoudite.html  
ETC...


RASLEBOL
22/02/2018 - 11:04:38

Merci à tous ceux qui le peuvent de se retrouver ce soir à 18 h devant la préfecture de Quimper
pour protester contre l'opération policière qui se déroule à Bure pour expulser les résistants veillant sur le Bois Lejuc que l'A gence nationale des déchets radioactifs (ANDRA) voulait raser illégalement.

Lire
https://reporterre.net/Operation-policiere-en-cours-au-Bois-Lejuc-a-Bure-Les-premiers-temoignages  

http://www.observatoire-du-nucleaire.org/spip.php?article349  

Chantal

Chantal
22/02/2018 - 10:37:33

Merci pour cette poubelle qui ira a nos enfants

Pierre BELLERT
22/02/2018 - 10:21:08

ce gouvernement donne bien la mesure de son hypocrisie et de son aveuglement

jacques lacombe
22/02/2018 - 10:19:33

Je ne comprend pas bien... comment peut-on être POUR un site de stockage de déchets nucléaire dans sa commune ???
Naïve moi ? ben... oui !

Catherine Marchika
22/02/2018 - 10:17:59

C'est cela la concertation Macron... D'abord attaquer sans débat et ensuite faire passer des lois de force... A NDL la Mobilisation était plus forte, alors il faut faire de même à Bure !!! Ce n'est pas fini, car il existe en France d'autres Projets inutiles...

Guy collin
22/02/2018 - 10:16:11

Communiqué de presse - 22 février 2018

Expulsion en cours dans le Bois Lejus
La "concertation" selon le gouvernement !

Le Réseau “Sortir du nucléaire“ dénonce fermement l’opération d’expulsion en cours dans le Bois Lejus, près de Bure, où des militant.e.s occupent la forêt pour empêcher sa destruction par l’Andra..

Cette expulsion, menée par une centaine de gendarmes, survient le jour même de la visite de Sébastien Lecornu en Meuse et Haute-Marne : voilà donc la conception du « dialogue » et de la « concertation » du gouvernement, qui impose un projet par la force, faisant fi d’une contestation large et justifiée ! Comment Nicolas Hulot, qui prétendait « qu’on ne pouvait pas imposer un projet comme ça par la force », compte-il justifier cette opération ? Cette opération de police est profondément révoltante, alors même que les failles techniques de CIGÉO sont de notoriété publique : risque d’incendie souterrain, impossibilité d’intervenir et récupérer les déchets en cas d’accident, rejets en surface considérables… Plutôt que d’écouter une contestation légitime, le gouvernement a choisi de donner des gages à quelques élus aveuglés par les subventions promises pour faire accepter le projet. Il a souhaité conforter une agence d’État qui met en danger les citoyens et a procédé à des travaux illégaux dans le Bois Lejus, dont la propriété est toujours contestée. Cette démonstration de force ne fera pas taire la contestation. Aux côtés des militant..e.s et associations locales, le Réseau “Sortir du nucléaire“ appelle à la constitution de comités de soutien partout en France et relaie l’appel à des rassemblements devant les préfectures ce soir à 18h. Les militant.e.s qui le peuvent sont invité.e.s à converger vers Bure.
Contact presse : Charlotte Mijeon
Retrouvez ce communiqué sur notre site : http://www.sortirdunucleaire.org/Expulsion-en-cours-dans-le-Bois-Lejus  

Réseau “Sortir du nucléaire“
22/02/2018 - 10:11:23

c est une ehonte de laisser cet héritage dans la terre et aux futurs humains qui vont habiter à la nature détruite
HONTE a VOUS les décideurs

beatrice coudry
22/02/2018 - 10:09:33

c est une ehonte de laisser cet héritage dans la terre et aux futurs humains qui vont habiter à la nature détruite
HONTE a VOUS les décideurs

beatrice coudry
22/02/2018 - 10:03:15

c est une ehonte de laisser cet héritage dans la terre et aux futurs humains qui vont habiter à la nature détruite
HONTE a VOUS les décideurs

beatrice coudry
22/02/2018 - 09:59:44

c est une ehonte de laisser cet héritage dans la terre et aux futurs humains qui vont habiter à la nature détruite
HONTE a VOUS les décideurs

beatrice coudry
22/02/2018 - 09:59:06

Déchets radioactifs : « Cigéo ou la chronique d’un échec annoncé » Dans une tribune au « Monde », trois scientifiques plaident pour l’abandon du projet d’enfouissement et pour la poursuite des recherches sur la gestion des déchets nucléaires.
http://www.lemonde.fr/planete/article/2017/08/07/dechets-radioactifs-cigeo-ou-la-chronique-d-un-echec-annonce_5169692_3244.html  

Alain UGUEN
08/08/2017 - 09:28:47

Il serait temps de mettre de l'argent pour former et payer des chercheurs pour se débarrasser de ces détritus mortels et nous trouver des énergies propres et efficaces.

Christian Perez-Gil
14/06/2017 - 17:56:34

De toutes les luttes que je soutiens, c'est celle-ci la plus importante, car c'est la seule dont l'échec impacterait l'humanité pour 100.000 ans. Autant dire l'éternité, à notre échelle à nous autres homo sapiens, qui nous croyons supérieurs aux autres mammifères, alors que nous sommes les seuls à nous autodétruire.

Linda Gat
27/05/2017 - 15:05:40

CIGÉO/Bure : la Cour d'appel de Nancy confirme l'illégalité des travaux de l'Andra dans le Bois Lejuc
L'Andra n'a toujours aucune légitimité pour continuer à détruire la forêt !
http://www.sortirdunucleaire.org/CIGEO-Bure-La-Cour-d-appel-de-Nancy-confirme-l  

Alain UGUEN
22/05/2017 - 16:41:26

Quelle honte !...

Le scandale de toute la politique nucléaire de la France depuis 50 ans va t'il définitivement s'enterrer parce que 6 scélérats de la commune de Mandres ont voté pour la cession du bois Lejuc, permettant ainsi l'évacuation des fumées radioactives provenant du stockage des fûts radioactifs, remplis de plutonium et d'uranium, 500 mètres en dessous ???? et donc la création de ce monstre CIGEO !...

Dénonçons sans relache cette décision tragique de la politique du tout nucléaire décidée à la fin des années 60 !.... et empêchons la réalisation de cette horreur.

FM

Francis Meuley
21/05/2017 - 08:17:56

Bravo aux habitants qui ont le courage de faire face à une force certaine !
J'espère que vous obtiendrez gain de cause, et que tous vivrez heureux de gambader dans ce joli bois qui vous appartient à tous !
Ne vous laissez pas abuser par des plus grands et forts que vous, on vous soutient ! bien cordialement

Geneviève KILBURG
19/05/2017 - 13:21:06

Les associations appellent à renforcer la résistance contre CIGÉO

Ce 18 mai, le conseil municipal de Mandres-en-Barrois était convoqué pour voter sur le sort du Bois Lejuc, suite à l’annulation par le tribunal administratif de Nancy <http://sortirdunucleaire.org/Bure-le-Tribunal-administratif-de-Nancy-reconnait>   de la délibération qui s’était tenue le 2 juillet 2015 à bulletins secrets dans des conditions irrégulières. Sous « surveillance » policière massive, la cession du Bois Lejuc à l’Andra a été votée par 6 voix contre 5. Les associations dénoncent un simulacre de démocratie, la militarisation du territoire et l’action de l’Andra pour acheter les consciences. Des recours sont annoncés pour mettre en lumière les conflits d’intérêts qui affectent plusieurs conseillers municipaux.

Le scrutin a vu le village de Mandres se militariser et se couvrir de barrages anti-émeutes, le nombre de gardes mobiles dépassant celui des habitants. Dans une ambiance tendue, la police a fait usage de gaz lacrymogènes et a chargé violemment des militants à plusieurs reprises. La « protection » des conseillers municipaux n’est qu’un alibi : ce déploiement de force, révélateur de la militarisation du territoire qui accompagne l’implantation de CIGÉO, était avant tout destiné à impressionner les conseillers et dissuader les habitant.e.s et militant.e.s d’assister au vote. Nous saluons le courage de ceux qui ont osé voter contre l’échange du bois dans ce contexte. Par 6 voix contre 5, le conseil municipal a décidé la cession du Bois Lejuc. Derrière ce vote, il faut voir la main de l’Andra, qui, jouant de la carotte et du bâton, s’est gagné la voix de la majorité des conseillers en octroyant emplois, baux agricoles précaires et baux de chasse. Rappelons qu’au moins cinq membres du conseil municipal, le maire en tête, étaient en situation de conflit d’intérêt <http://sortirdunucleaire.org/IMG/pdf/2017.05.15_note_de_synthe_se_conflit_inte_re_t_final-2.pdf>   en raison des liens directs et indirects qu’ils entretenaient avec l’Andra et n’auraient pas dû prendre part au vote. Cette situation laisse entrevoir de possibles trafics d’influence, qui pourraient faire l’objet de recours pénaux.. Les habitants relèvent entre autres la participation au vote d’un conseiller titulaire d’un bail de chasse octroyé par l’Andra, dont la rapporteure publique du tribunal administratif de Nancy avait sous-entendu le caractère intéressé lors de la précédente délibération. Le projet CIGÉO ne saurait se prévaloir d’une caution démocratique du fait de la maigre majorité obtenue lors de ce vote. Rappelons que la majorité des habitants s’étaient prononcés contre la cession du bois à l’Andra lors d’une consultation en 2013. Depuis plusieurs semaines, de nombreux habitants soulignaient qu’une décision aussi importante ne devait pas être prise par une dizaine de personnes. La consultation menée le 13 mai dans la commune voisine de Doulaincourt-Saucourt <http://www.sortirdunucleaire.org/Quand-on-donne-la-parole-aux-habitants-ils-s>   sur le projet CIGÉO et d’autres projets nucléaires démontre bien que la majorité des habitants de la région sont opposés à la nucléarisation du territoire. D’ores et déjà, des habitants annoncent le dépôt de nouveaux recours contre cette délibération, en mettant en lumière la cession du bois à vil prix et les conflits d’intérêt qui sont plus flagrants que jamais. Tant que ces recours n’auront pas été examinés, il serait inacceptable qu’une expulsion ou une reprise des travaux aie lieu. Ils appellent également à la démission du maire, premier concerné par ces conflits d’intérêt et qui fait l’objet d’une plainte pour faux et usage de faux. Ce vote ne change rien à la détermination des opposant.e.s à protéger le Bois Lejuc de la destruction et à contrer les travaux de l’Andra. Les associations appellent à renforcer la lutte et soutenir les militant.e.s qui occupent actuellement le bois. Ce projet de poubelle nucléaire ne doit jamais voir le jour ! Prochain rendez-vous : les associations appellent à se mobiliser massivement ce week-end à l’occasion des "300 000 pas vers St Dizier" <http://Cedra52.fr/300000>   . Une semaine d’action est également annoncée du 19 au 26 juin. Contacts presse : Pour BureStop55 : Corinne François - 06 86 74 85 11 Pour Meuse Nature Environnement : Régine Millarakis - 03 29 75 19 72 Pour Bure Zone Libre : Johan Hervelin - 06 16 35 49 95 Pour le Réseau "Sortir du nucléaire" : Charlotte Mijeon - 06 64 66 01 23

Alain UGUEN
19/05/2017 - 10:09:54

Déchets nucléaires à Bure : les partisans du projet remportent (de justesse) une victoire politique
Suspendue par le tribunal administratif, la cession du Bois-Lejuc à l'Agence nationale de gestion des déchets nucléaires a été confirmée par le conseil municipal de Mandres-en-Barrois.
http://www.francetvinfo.fr/monde/environnement/dechets-nucleaires-a-bure/dechets-nucleaires-a-bure-les-partisans-du-projet-remportent-de-justesse-une-victoire-politique_2197830.html  

Remise en état du Bois Lejuc : délibéré au 22 mai
http://france3-regions.francetvinfo.fr/grand-est/meuse/bure/remise-etat-du-bois-lejuc-delibere-au-22-mai-1204415.html  

Alain UGUEN
19/05/2017 - 10:03:32

La famille de mon père étant originaire de la vallée de la Saulx, où je me rends régulièrement, je suis d'autant plus sensible au chantage exercé sur les habitants de Mandres en B.par l'ANDRA

Pierre Gillet
18/05/2017 - 09:37:54

alerte aux arnaques liées au nucléaire!!!

raphaele demandre
17/05/2017 - 10:51:47




irrégularité
illégitimité
illégalité
et l'application de la loi, de la justice?????

un anonyme
16/05/2017 - 21:34:25

Tenons bon

Michel DURAND
16/05/2017 - 17:50:41

 

Diffusion de l'info

Vous avez un site internet, un blog ? faites un lien vers cette cyberaction en insérant ce code sur votre site:

 

Formulaire de collecte d'informations

  • Les informations qui vous concernent sont destinées à Cyberacteurs.
  • Elles serviront uniquement à des opérations dont Cyberacteurs aura la maîtrise, soit seul, soit en partenariat avec d'autres.
  • Les données (nom, prénom, adresse électronique, ville, profession) sont stockées afin d'empêcher de participer deux fois à la même cyberaction .
  • Elles n'aparaissent en aucun cas sur notre site, ni celui de notre partenaire.
  • Les données (nom, prénom, code postal, ville, profession) peuvent éventuellement être publiées sur un fichier pdf et envoyées au(x) destinataires(s) de la cyberaction .
  • Les adresses électroniques ne seront en aucun cas diffusées à quiconque, excepté bien sûr au destinataire de votre courriel.
  • Les adresses postales pourront être éventuellement utilisées dans le cadre d'envois communs à plusieurs partenaires le tiers (imprimeur ou expéditeur) s'engageant expressément à n'utiliser le jeu d'adresses que pour l'envoi concerné.
  • En cliquant sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous acceptez de recevoir les cyber@ctions diffusées par Cyberacteurs au rythme d'une quarantaine par an (inactivité complète en juillet et aout). Vous ne recevrez aucun message d'autres que de cyberacteurs.
  • Chaque message comporte à la fin une formule de désabonnement utilisable à tout moment.
  • En ne cliquant pas sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous ne recevrez de Cyberacteurs aucun autre message que les confirmations de participation à une cyber@ction ou pétition.
  • Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des donnés qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, adressez vous à Cyberacteurs
traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !