actualité écologie

APPEL : Les petits pas ne suffisent pas

Cyberaction N° 852: Refus du CETA Bravo et Merci au Gouvernement wallon

AG Cyberacteurs

Jour du dépassement : Pourquoi le recul cette année du 'jour du dépassement' est un trompe-l'œil

Les amis des 150

33è anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

Le Gouvernement abandonne le projet de Notre Dame des Landes

Journal des Bonnes Nouvelles

Ne laissez pas vos appareils en veille

EPR : Echec Prévisible de la Roulette Russe

météo

image vide cyberacteurs
image vide

  #glyphosate



Cyberaction : L'Union Européenne doit sortir du glyphosate

Emmanuel Macron s’était engagé à sortir du glyphosate en France « au plus tard » début 2021. Il n’a pas tenu cette promesse, mais la France, qui va endosser la présidence tournante de l’UE en janvier 2022, peut et doit jouer un rôle moteur et sans ambiguïté pour faire interdire le glyphosate en Europe.

[ 3 032 participations ]

Pour aller directement à la signature Cliquez ici

recommander par courriel    partager sur google+  
      partager sur framasphère

 

Cyberaction mise en ligne le 22 octobre 2021

Proposée par Cyberacteurs

Elle sera envoyée à Président de la République

Elle prendra fin le : 30 juin 2022

Plus d'infos

glyphosateL’autorisation européenne du glyphosate expire en décembre 2022. Les industriels qui le fabriquent – comme Monsanto (désormais propriété du groupe chimique allemand Bayer) qui l’utilise dans le controversé RoundUp – ont d’ores et déjà demandé son renouvellement.

Depuis le 23 septembre, l’agence européenne des produits chimiques (ECHA) et l’autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) pilotent des consultations publiques. Pendant soixante jours, les parties prenantes peuvent envoyer des données scientifiques pour compléter une évaluation initiale préparée par les pays rapporteurs. En raison de la polémique qui accompagne ce dossier, ils sont quatre États (France, Pays-Bas, Hongrie et Suède) à se partager la tâche… au lieu d’un seul traditionnellement. L’agence française de sécurité sanitaire (Anses) est chargée par exemple de l’évaluation des données écotoxicologiques.

Le 4 septembre dernier à Marseille, au congrès mondial de l’Union internationale de conservation de la nature (UICN), le président français a déclaré fermement vouloir « porter une initiative de sortie accélérée des pesticides » lors de la présidence française de l’Union européenne. Problème : l’Anses elle-même se prononce en faveur d’une ré-homologation. Entre-temps, l’usage du glyphosate a néanmoins été interdit en France pour les espaces et jardins publics, les jardins des particuliers…

En complément de la pétition lancée par 37 ONG interpellons une nouvelle fois directement le Président de la République. Exigeons ensemble que la France s’oppose publiquement au renouvellement de l’autorisation de ce pesticide toxique en Europe.

Nos précédentes actions

Non à la réautorisation du Glyphosate
https://www.cyberacteurs.org/archives/bilan.php?id_petition=1764  

« dépêchez-vous, ça presse !» soutien aux Pisseurs et Pisseuses Involontaires de Glyphosate
https://www.cyberacteurs.org/archives/bilan.php?id=2558  

Pour que la France sorte du glyphosate
https://www.cyberacteurs.org/archives/bilan.php?id=1841  

Pour que les Chambres d'agricultures cessent d'être les avocats du Glyphosate.
https://www.cyberacteurs.org/archives/bilan.php?id=2508  

Sortons l'UE du glyphosate sans attendre 5 ans.
https://www.cyberacteurs.org/archives/bilan.php?id=1839  

glyphosate ou Dicamba je n'en veux pas
https://www.cyberacteurs.org/archives/bilan.php?id=2097  

Non à la réautorisation du Glyphosate
https://www.cyberacteurs.org/archives/bilan.php?id=3619  

Glyphosate et cancer : des études clé sous-estimées par l’expertise européenne
https://www.cyberacteurs.org/archives/bilan.php?id=1478  

Monsanto accusé de corruption scientifique pour sauver le glyphosate
https://www.cyberacteurs.org/archives/bilan.php?id=1829  

pour une Europe sans glyphosate
https://www.cyberacteurs.org/archives/bilan.php?id=1015  

La Commission européenne résolument tolérante aux OGM
https://www.cyberacteurs.org/archives/bilan.php?id=964  

Glyphosate : l'Efsa aux petits soins avec l'industrie chimique
https://www.cyberacteurs.org/archives/bilan.php?id=905  

revue de presse
PFUE : 37 ONG françaises demandent à Emmanuel Macron de faire interdire le glyphosate en Europe dès 2023
https://www.euractiv.fr/section/agriculture-alimentation/news/pfue-37-ong-francaises-demandent-a-emmanuel-macron-de-faire-interdire-le-glyphosate-en-europe-des-2023/  

Pibrac. Le semis direct est une alternative au glyphosate
https://www.ladepeche.fr/2021/10/17/le-semis-direct-est-une-alternative-au-glyphosate-9858396.php  

Carcassonne : les couverts végétaux, l’alternative verte et novatrice au glyphosate
https://www.ladepeche.fr/2021/04/18/les-couverts-vegetaux-lalternative-verte-et-novatrice-au-glyphosate-9495038.php  

Macron, le président qui a tourné le dos à la biodiversité
https://reporterre.net/Macron-le-president-qui-a-tourne-le-dos-a-la-biodiversite  

Aires de protection en Méditerranée, pesticides… les promesses d’Emmanuel Macron pour l’environnement
https://www.lemonde.fr/planete/article/2021/09/03/aires-de-protection-en-mediterranee-pesticides-les-promesses-d-emmanuel-macron-a-l-uicn_6093349_3244.html  

Roundup : Une cour d’appel californienne confirme la condamnation de Monsanto-Bayer
https://www.20minutes.fr/planete/3041891-20210514-proces-desherbant-roundup-cour-appel-californienne-confirme-condamnation-monsanto-bayer  

Signer !

Récapitulatif

Cette cyberaction va envoyer un courrier électronique à petitions@elysee.fr
Avec les éléments suivants :
  • Sujet : L'Europe doit sortir du glyphosate
  • Message : Monsieur le Président
    Vous vous étiez engagé à sortir du glyphosate début 2021. La présidence tournante de l'UE est l'occasion de mettre en oeuvre cette promesse.
    Veuillez croire en ma vigilance sur vos décisions.

Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments" ou "me connecter et modifier"
credible

Les champs marqués d'une * sont obligatoires

J'ai un compte

Adresse électronique *
Mot de passe *
  
credible

Je signe sans compte

champs obligatoires
Nom *
Prénom *
Courriel *
Code postal *
Commune *
Pays *
champs facultatifs
Profession
Adresse

(Cyberactions et journal des bonnes nouvelles) Si vous les recevez déjà, pas besoin de cocher cette case.

Je souhaite que mes coordonnées (nom | prénom | code postal | commune | profession) ne soient pas visibles sur le site de cyberacteurs. Elles seront juste collectées afin de figurer sur le document au format PDF envoyé au(x) destinataire(s) de la pétition.



Vous pouvez modifier le sujet et le texte de cette cyberaction en choisissant l'option "modifier des éléments"

   

 

39 commentaires

credible

Connexion / inscription
image vide Vous devez posséder un compte pour pouvoir poster un commentaire
Courriel
Mot passe
Rester connecté-e

 

Nous croulons sous les maladies chroniques dues aux pesticides, plastiques, etc.
Les profits sont privés.
Les charges sont collectives et publiques.

Françoise MEYER
26/11/2021 - 19:11:05

C'est scandaleux de remettre ces études en question ! Les animaux , les plantes et les humains subiront les conséquences de mesures appuyées par les lobbies et l'agro industrie ! Alertons autour de nous.

Brigitte Brulois
21/11/2021 - 16:41:35

C'est scandaleux de remettre ces études en question ! Les animaux , les plantes et les humains subiront les conséquences de mesures appuyées par les lobbies et l'agro industrie ! Alertons autour de nous.

Brigitte Brulois
21/11/2021 - 12:46:11

le glyphosate est un produit emblématique certes mais se battre uniquement pour l'interdiction de ce poison n'a pas de sens, l'agrochimie a d'autres produits à proposer comme herbicide tel le dicamba et ses produits perdureront avec d'autres produits qui auront en plus l'avantage que le brevet sera protégé alors que tout le monde peut fabriquer du glyphosate
le seul combat que nous devons mener est l'interdiction dans un délai rapide (3 ans) est l'interdiction de tous les pesticides de synthèse

js
21/11/2021 - 10:18:06

et quoi des néonicotinôides.
L MAGRET

Léon magret
20/11/2021 - 11:20:49

Quand donc sera interdit définitivement ce poison ? Quand tous les humains et les mammifères souffriront d’un cancer et qu’il n’y aura plus d’insectes donc plus d’oiseaux ainsi que ceux qui dépendent de leur chaîne alimentaire ? Mais il sera trop tard et les responsables se défausseront sur leurs prédécesseurs alors que personne n’aura rien fait…Ce sera la fin de notre si belle terre!

Marie-Christine NEGRIGNAS
20/11/2021 - 01:56:00

absolument nécessaire

marie-juliette hamon
19/11/2021 - 15:31:37

C'est lamentable de lâcheté et de démission de ses responsabilités, par tous les agents de l'UE, de voir cette collusion contre les évidences reportées partout dans le monde, par des travaux scientifiques solides, documentés et publiés ! Cet aveuglement mortifère et forcené des lobbies va empoisonner toute la terre !

Jonquille
19/11/2021 - 14:55:48

Comment espérer que Macron va changer de stratégie concernant le glyphosate, lui qui est à la solde des grandes firmes nationales ?
Je trouve criminel de continuer à empoisonner la population. N'avons-nous pas le droit à une nourriture saine ?
A l'heure actuelle où le Covid-19 fait des ravages sur les population fragiles, on peut se révolter contre les élus ou gouvernants qui n'hésitent pas à fragiliser la population entière en lui faisant absorber de la nourriture toxique, en rendant cette population sans défense contre les maladies de tous genres.

Jeanne Studer
19/11/2021 - 14:46:38

Des révélations importantes dévoilées dans un nouveau rapport de Générations Futures


Contexte. L'autorisation du glyphosate expirera en décembre 2022 et les discussions autour de sa ré-homologation ou de son interdiction sont en cours depuis 2020. Générations Futures travaille sur ce dossier épineux depuis des mois. Ces dernières semaines, nous avons analysé de manière précise le dossier d'évaluation (le RAR) qui fait actuellement l'objet d'une consultation publique sur les sites des agences européennes évaluatrices (EFSA et ECHA) qui prendra fin le 22 novembre.

Un dossier crucial. Rappelons l'importance de ce dossier d'évaluation, car c'est sur la base de ce dernier que l'UE décidera de laisser ou non sur le marché cet herbicide que le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) a classé comme cancérigène probable.


Et qu'avons nous découvert !
Plus de 99% des études retrouvées sont jugées non pertinentes et non fiables sans restriction alors même que les choix faits pour écarter telle ou telle étude sont des plus problématiques !
Pire, certaines études des industriels - et qui vous vous en doutez ne montrent pas d'effets négatifs du glyphosate - sont elles retenues alors qu'elles ne semblent pas conformes aux exigences des autorités !

https://www.generations-futures.fr/actualites/evaluation-glyphosate-biais/  

Alain UGUEN
19/11/2021 - 11:07:30

et après, on vous dira que Macron , politiques et Cie sont soucieux de notre santé !(Cf. covid "vaccinez - vous ::::::::)

Maryse moussaron
18/11/2021 - 17:14:24

Même si E.Macron a réellement la ferme envie d'interdire le glyphosate, se dont je doute fortement! Il ne pèse pas lourd devant les puissants lobbies de la chimie de synthèse et les agro-industriels... Par contre nous les citoyens nous pesons lourds...

gilles bas
18/11/2021 - 11:28:22

Glyphosate : l’Europe pourrait de nouveau l’autoriser
https://www.rfi.fr/fr/environnement/20211116-glyphosate-l-europe-pourrait-de-nouveau-l-autoriser  

Alain UGUEN
18/11/2021 - 09:11:12

Les cancers dus aux pesticides et en particulier au glyphosate doivent amener à une prise de conscience radicale vers une autre forme d'agriculture.
De nombreux articles scientifiques ont mis en évidence des effets néfastes sur l'environnement, notamment sur certains insectes et de façon indirecte sur les oiseaux qui s’en nourrissent, ainsi que sur la santé des personnes exposées aux pulvérisations (agriculteurs et populations rurales).
Le glyphosate est classé depuis le 20 mars 2015 comme « probablement cancérogène » par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), agence de l'OMS qui précise que ce classement est une évaluation du niveau de preuves du danger engendré par l'exposition aux produits à base de glyphosate ; l'estimation du risque pour une population exposée au glyphosate n'est pas de son ressort. ???
De telles approximations jésuites ne trompent personne dans la population !!! Attention, les élections présidentielles arrivent...

Jérôme ROGUEZ
08/11/2021 - 17:45:45

Juste pour dire que j'ai beaucoup aimé le commentaire de Louis. Des bouses, on en trouve encore sur nos routes comtoises, en revanche, il n'y a plus aucune mouche dorée dessus : il faut croire qu'elles ont mal digéré les antibios et autres traitements donnés aux animaux.
Les insectes pollinisateurs, les coquelicots, les nielles, les bleuets, les lombrics, les collemboles... autant de belles et bonnes raisons pour demander l'arrêt du glyphosate -- et son non-remplacement par un herbicide du même acabit !

Frawald
06/11/2021 - 07:38:11

Dans l'intéret général, il est temps de protéger la nature et les hommes qui s'en nourrissent!

Bernard TAULEIGNE
02/11/2021 - 13:40:43

Il paraît vital et absolument impératif de sortir du glyphosate. Les citoyen.ne.s et les enfants encore plus doivent pouvoir bénéficier d'une nourriture saine sans pesticide qui leur permettent d'avoir un corps sain et bien portant. C'est la moindre des choses, de pouvoir vivre sans avaler tous les jours des substances empoisonnées

Jeanne Studer
27/10/2021 - 17:21:28

Revenons à la raison, un sol vivant est nécessaire à la survie de l'espèce humaine (qui elle mème n'est pas nécessaire à la vie sur terre).

Roland CHARLOU
27/10/2021 - 16:53:10

IL faut ouvrir les yeux et avoir le courage de SORTIR complètement et rapidement du glyphosate !
Pouvons nous compter sur vous ?
Merci

Véronique Delcroix
27/10/2021 - 14:58:06

Pouvez vous enfin intervenir afin que le glyphosate soit interdit en Europe. Merci on compte sur vous.
Dany

Dany Berthiot
27/10/2021 - 11:49:52

Salut Alain ! Bonjour ami-e-s de Cyberacteurs !

Il me semble que ce qui doit sortir du glyphosate, ce n'est pas "l'Europe" (qui est un continent), mais l'UE de Lisbonne.
Outre ce que Camus a écrit: "Mal nommer les choses, c'est ajouter aux malheurs du monde"... il me semble important de désigner par son vrai nom le... "fauteur de trouble"!
En effet, il n'est pas facile de s'opposer à "l'Europe", tandis qu'il est possible de s'opposer à "l'UE de Lisbonne", qui n'est que l'une des unions politiques possibles sur le continent européen, et sans doute la pire: le culte du libre échange et la recherche frénétique de nouveaux ALE sont des obstacles évidents à la réduction des inégalités et des atteintes à l'environnement.
En effet, les ALE conclus en notre nom par la DG Concurrence de la Commission de l'UE ne sont pas de simples accords de commerce: ils contiennent des dispositions institutionnelles (sur le règlement des différends ou sur la création de normes), qui reviennent à confier les clés de notre avenir à des firmes transnationales peu soucieuses de l'intérêt général humain.

Raymond Zaharia
27/10/2021 - 11:07:33

Le monde agricole conventionnel creuse sa tombe lui même, encouragé par la FNSEA et les pouvoirs publics

Gérard PELISSIER
26/10/2021 - 18:25:40

Ne pas céder aux lobbies !

Pierre Clément
25/10/2021 - 18:49:15

Colombie : vers une victoire prémonitoire pour le glyphosate ?
https://www.ege.fr/infoguerre/colombie-vers-une-victoire-premonitoire-pour-le-glyphosate  

Alain UGUEN
25/10/2021 - 10:07:10

encore une promesse non tenue! on nee sait jamais les élections ne sont pas loin!

Mireille SILVY
24/10/2021 - 21:51:02

Qu'attendent donc les autorités pour interdire une bonne fois pour ttes l'utilisation de ce poison!

Christiane Huard
24/10/2021 - 18:12:02

A quand des politiques qui résistent aux lobbys. L’Europe détruit notre terre depuis 60 ans au nom de l'exportation, avec l'alimentaire marchandisée par les Américains. Le drame des paysans, devenus des agriculteurs, chef d'entreprise. Rendements et glyphosate détruisent notre milieu de vie et notre santé La disparition des abeilles, est reconnue depuis les années 80. Et rien n'a évolué dans le fond du système.

Bernard CHEVRIER
23/10/2021 - 23:25:09

Des paroles, des paroles......
Des ACTES !!!

Cecile PECHEUX
23/10/2021 - 18:38:26

bin tout ça c'est comme les néocoticoides, la fausse pandémie, le pass nazitaire qui selon notre gourou, ne serait mis en palce, puis obligatoire...cherchez l'erreur, les masques qui ne servent à rien mais après sont obligatoires, le déremboursement de l'homéopathie, la loi climat, bientôt les producteurs d'huile essentielle de lavande baisseront les bras, etc etc etc...Soit ils promettent mais ne font rien soit ils brodent, mais de toute façon, ne notre santé n'en ont rein à f..... ; et puis maintenant 100e pour acheter tout le monde, les élections approchent...alors le glyphosate, LOL

Jean-louis Bouchet
23/10/2021 - 13:00:56

Avec tous les pesticides de synthèses ...

Claude Fustier
23/10/2021 - 09:53:13

Encore et toujours des promesses qui ne sont et ne seront pas tenues. Toujours des promesses electorales bien sûr !!! Alors refléchissons avant de glisser notre bulletin dans l'urne. PLUS DE PESTICIDES DU TOUT !!!

Hélène REDON
23/10/2021 - 08:53:42

dans l'intérêt général contre le profit de certains !

delpat
22/10/2021 - 21:06:47

Et la FRANCE sortir de l'EUROPE !

Jean Paul MAIS
22/10/2021 - 17:16:31

C'est vrai , dans les formules proposées dans le commerce, il y a les adjuvants que sont aussi toxiques que le Glyphosate.

Ampa
22/10/2021 - 15:47:03

Bonjour,
Je rêve souvent qu'il n'y ait plus que des paysans et que ces agriculteurs le redeviennent.

Ah ! que les bouses me manquent, celles qui parsemaient nos routes campagnardes.
Ah ! que me manquent aussi ces vaches qui entravaient parfois la circulation sur ces mêmes routes.
Ah ! mais où sont donc passées ces meules de foin détrônées par ces plastiques horribles cachant une puanteur maladive ?

Où sont ces coquelicots, bleuets, achillée, bourrache et autres boutons d'or ?

Où sont donc partis papillons, ceux de nuit, ceux de jour ?

Et ces pauvres hannetons ?

Les coqs se sont tus.

Les fermes sont devenues des "exploitations agricoles". EXPLOITATION !



Bruissent désormais les billets, vrombissent les mécaniques, puent nos campagnes.

Nos deux "mamelles" sont devenues cancéreuses.

Ah oui, bien sûr, il faut vivre avec son temps.
Vivre ?
Louis

Louis
22/10/2021 - 14:06:11

lE GLYPHOSATE EST MORTEL IL TUE BEAUCOUP DE PAYSANS EN COTE D IVOIR OU L INFORMATION N EST GUERE DISPONIBLE

Michèle SAVE
22/10/2021 - 12:47:01

voila une bonne occasion de respecter UN ENGAGEMENT FORMEL du préside de la République

michel armagnat
22/10/2021 - 11:09:12

Attention de ne pas se focaliser juste sur le glyphosate car il y a tant d'autres substances chimiques de synthèses dangereuses dans le produits phytosanitaires. Il ne faudrait pas que le glyphosate soit l'arbre qui cache la foret...
Pour informations: secretstoxiques.fr

gilles bas
22/10/2021 - 10:24:38

Malheureusement, les promesses des politiques ne valent rien depuis bien longtemps, et comme le dit la citation, les promesses n'engagent que ceux qui y croient...

ISABELLE MENANTEAU
22/10/2021 - 09:58:18

 

Diffusion de l'info

Vous avez un site internet, un blog ? faites un lien vers cette cyberaction en insérant ce code sur votre site:

 

Formulaire de collecte d'informations

  • Les informations qui vous concernent sont destinées à Cyberacteurs.
  • Elles serviront uniquement à des opérations dont Cyberacteurs aura la maîtrise, soit seul, soit en partenariat avec d'autres.
  • Les données (nom, prénom, adresse électronique, ville, profession) sont stockées afin d'empêcher de participer deux fois à la même cyberaction .
  • Elles n'aparaissent en aucun cas sur notre site, ni celui de notre partenaire.
  • Les données (nom, prénom, code postal, ville, profession) peuvent éventuellement être publiées sur un fichier pdf et envoyées au(x) destinataires(s) de la cyberaction .
  • Les adresses électroniques ne seront en aucun cas diffusées à quiconque, excepté bien sûr au destinataire de votre courriel.
  • Les adresses postales pourront être éventuellement utilisées dans le cadre d'envois communs à plusieurs partenaires le tiers (imprimeur ou expéditeur) s'engageant expressément à n'utiliser le jeu d'adresses que pour l'envoi concerné.
  • En cliquant sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous acceptez de recevoir les cyber@ctions diffusées par Cyberacteurs au rythme d'une quarantaine par an (inactivité complète en juillet et aout). Vous ne recevrez aucun message d'autres que de cyberacteurs.
  • Chaque message comporte à la fin une formule de désabonnement utilisable à tout moment.
  • En ne cliquant pas sur "Je souhaite recevoir les prochaines actions par courriel", vous ne recevrez de Cyberacteurs aucun autre message que les confirmations de participation à une cyber@ction ou pétition.
  • Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des donnés qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, adressez vous à Cyberacteurs
traits de séparation
Agir
+ Pétitions
+ Cyber actions
+ Liste rapide
+ Proposer
+ Vigilance roundup
+ Cyber manifestations
+ Bilans
+ Lanceurs d'alertes
+ Consultations
Super actions
+ Vigilance roundup
+ Hors TAFTA
S'informer
+ Blog
+ e-quotidien
+ Sites amis
+ Annuaire solidaire
+ Publications
+ Vidéo
+ Agenda
+ Liste d'élus
+ Infos sur les OGM
Nous connaître
+ L'association.
+ Les statuts
+ FAQ
+ Nous contacter
Mon compte
+ Connexion
+ Déconnexion
+ Inscription
+ Lettre d'infos
+ Mon profil
Nous aider
+ Don
+ Adhésion
+ Recommander
+ Code pour sites
+ Livre d'or
+ Boutique solidaire

 

notre page framasphère    notre page facebook    icone twitter    icone google+   icone flux rss   
traits de séparation
| CYBERACTEURS | C/O Alain Uguen 152 rue F.Pelloutier 29000 Quimper | Mentions légales
| GRAPHISTE : Mary-Morgane |
logo enercoop

CSS Valide !